logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/05/2012

ILS NOUS PRENNENT POUR DES CON..TRALCO !


Encore une .....pour le fun !
Cher(e) ami(e),
Voilà un scandale qui, s'il était connu d'un grand nombre de Français, ferait sans doute une onde de choc à travers tout le pays...

Vous savez sans doute que le gouvernement a récemment publié un décret qui oblige chaque automobiliste à détenir dans sa voiture un éthylotest – enfin deux, l'un pour se tester en cas de doute, et l'autre à présenter aux gendarmes en cas de contrôle.

Officiellement, le but est de lutter contre l'alcoolisme au volant. Tout le monde aimerait voir moins de drames sur la route liés à l'alcool, c'est incontestable. Mais je vais vous montrer qu'il s'agit de bien autre chose ici...

L'affaire est tellement scandaleuse qu'il fallait absolument que je vous envoie un mail pour vous informer !

Alors, voilà ce qui se passer
En juillet, une association, "I-Test" se crée pour militer en faveur d'éthylotests obligatoires dans toutes les voitures. Ils interpellent le Ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, et hop quelques mois plus tard le décret sort. La nouvelle infraction est créée, avec une amende de 17 euros à la clef.
Quand on sait qu'il faut des années d'habitude pour obtenir quoi que ce soit quand on est une association, nous avons été saisis par cette rapidité !

Vous le savez, ici à la Ligue de Défense des Conducteurs, nous enquêtons depuis plus de trois ans sur la répression routière – il ne nous a pas fallu longtemps pour découvrir le pot aux roses !

Qui sont les membres de cette "association" ? S'agit-il, comme on aurait pu le croire, d'un collectif de familles qui ont perdu un proche sur la route à cause d'un chauffard qui avait trop bu ?
Pas du tout : ce sont tout simplement... des fabricants d’éthylotests !
Le Président de "l'association" est chargé de mission chez Contralco, le plus grand fabricant d'éthylotests chimiques (les fameux "ballons").

Et là, il vient de réussir un coup de maître : assurer à sa boîte un marché 100 % garanti sur 38 millions de voitures !

Le calcul est vite fait : 38 millions de voitures x 2 éthylotests à 1€ pièce = 76 millions d'euros garantis dès l'application du décret en juillet prochain.

Mieux : le décret comporte une obligation de norme NF pour les éthylotests... norme que cette entreprise est la seule à avoir !

Voilà : un marché juteux, 100 % garanti, qui va rapporter des millions à une grosse entreprise...

... Et nous, on vient nous dire que c'est pour notre
sécurité ? Et que si l'éthylotest venait à manquer dans notre boîte à gants, ce serait tellement grave qu'on devrait payer une amende ?

Franchement, de qui se moque-t-on ?

M'aider à faire connaître ce scandale au plus grand nombre de Français possible, en transférant ce message à tous vos amis, vos proches, ou vos collègues. Ne les laissez pas tomber dans le piège de la propagande des pouvoirs publics qui utilisent la sécurité routière comme un alibi pour engraisser un business juteux.

Je vous remercie.

Bien cordialement,

Christiane Bayard
Secrétaire Générale
Ligue de Défense des Conducteurs

LIGUE DE DÉFENSE DES CONDUCTEURS
116, rue de Charenton
75012 PARIS
Allez faites tourner !

01/05/2012

des clochettes pour vous

Capture MUGUET.JPG

BISES... JE FILE A LA MANIF ...

L'autre veut nous éradiquer, nous les vrais syndiqués, alors il y a danger !

26/04/2012

LETTRE à Jean FERRAT

Cette lettre à Jean FERRAT a été empruntée au blog du comédien Philippe TORRETON.

Elle fait le tour du Net.. Je l'ai reçue sur ma messagerie... Faites-là circuler. TOUT EST DIT.

**

*

 

Jean,

J'aimerais te laisser tranquille, au repos dans cette terre choisie. J'aurais aimé que ta voix chaude ne serve maintenant qu'à faire éclore les jeunes pousses plus tôt au printemps, la preuve, j'étais à Entraigues il n'y a pas si longtemps et je n'ai pas souhaité faire le pèlerinage. Le repos c'est sacré !

Pardon te t'emmerder, mais l'heure est grave, Jean. Je ne sais pas si là où tu es tu ne reçois que le Figaro comme dans les hôtels qui ne connaissent pas le débat d'idées, je ne sais pas si tu vois tout, de là haut, ou si tu n'as que les titres d'une presse vendue aux argentiers proche du pouvoir pour te tenir au parfum, mais l'heure est grave!

Jean, écoute-moi, écoute-nous, écoute cette France que tu as si bien chantée, écoute-la craquer, écoute la gémir, cette France qui travaille dur et rentre crevée le soir, celle qui paye et répare sans cesse les erreurs des puissants par son sang et ses petites économies, celle qui meurt au travail, qui s'abîme les poumons, celle qui se blesse, qui subit les méthodes de management, celle qui s'immole devant ses collègues de bureau, celle qui se shoote aux psychotropes, celle à qui on demande sans cesse de faire des efforts alors que ses nerfs sont déjà élimés comme une maigre ficelle, celle qui se fait virer à coups de charters, celle que l'on traque comme d'autres en d'autres temps que tu as chantés, celle qu'on fait circuler à coups de circulaires, celle de ces étudiants affamés ou prostitués, celle de ceux-là qui savent déjà que le meilleur n'est pas pour eux, celle à qui on demande plusieurs fois par jour ses papiers, celle de ces vieux pauvres alors que leurs corps témoignent encore du labeur, celles de ces réfugiés dans leurs propre pays qui vivent dehors et à qui l'on demande par grand froid de ne pas sortir de chez eux, de cette France qui a mal aux dents, qui se réinvente le scorbut et la rougeole, cette France de bigleux trop pauvres pour changer de lunettes, cette France qui pleure quand le ticket de métro augmente, celle qui par manque de superflu arrête l'essentiel...

Jean, rechante quelque chose je t'en prie, toi qui en voulais à D'Ormesson de déclarer, déjà dans le Figaro, qu'un air de liberté flottait sur Saigon, entends-tu dans cette campagne mugir ce sinistre Guéant qui ose déclarer que toutes les civilisations ne se valent pas? Qui pourrait le chanter maintenant ? Pas le rock français qui s'est vendu à la Première dame de France. Ecris nous quelque chose à la gloire de Serge Letchimy qui a osé dire devant le peuple français à quelle famille de pensée appartenait Guéant et tout ceux qui le soutiennent !

Jean, l'huma ne se vend plus aux bouches des métro, c'est Bolloré qui a remporté le marché avec ses gratuits. Maintenant, pour avoir l'info juste, on fait comme les poilus de 14/18 qui ne croyaient plus la propagande, il faut remonter aux sources soi-même, il nous faut fouiller dans les blogs... Tu l'aurais chanté même chez Drucker cette presse insipide, ces journalistes fantoches qui se font mandater par l'Elysée pour avoir l'honneur de poser des questions préparées au Président, tu leurs aurais trouvé des rimes sévères et grivoises avec vendu...

Jean, l'argent est sale, toujours, tu le sais, il est taché entre autre du sang de ces ingénieurs français. La justice avance péniblement grâce au courage de quelques uns, et l'on ose donner des leçons de civilisation au monde...

Jean, l'Allemagne n'est plus qu'à un euro de l'heure du STO, et le chômeur est visé, insulté, soupçonné. La Hongrie retourne en arrière ses voiles noires gonflées par l'haleine fétide des renvois populistes de cette droite "décomplexée".

Jean, les montagnes saignent, son or blanc dégouline en torrents de boue, l'homme meurt de sa fiente carbonée et irradiée, le poulet n'est plus aux hormones mais aux antibiotiques et nourri au maïs transgénique. Et les écologistes n’en finissent tellement pas de ne pas savoir faire de la politique. Le paysan est mort et ce n’est pas les numéros de cirque du Salon de l’Agriculture qui vont nous prouver le contraire.

Les cowboys aussi faisaient tourner les derniers indiens dans les cirques. Le paysan est un employé de maison chargé de refaire les jardins de l'industrie agroalimentaire. On lui dit de couper il coupe, on lui dit de tuer son cheptel il le tue, on lui dit de s'endetter il s'endette, on lui dit de pulvériser il pulvérise, on lui dit de voter à droite il vote à droite... Finies les jacqueries!

Jean, la Commune n'en finit pas de se faire massacrer chaque jour qui passe. Quand chanterons-nous "le Temps des Cerises" ? Elle voulait le peuple instruit, ici et maintenant on le veut soumis, corvéable, vilipendé quand il perd son emploi, bafoué quand il veut prendre sa retraite, carencé quand il tombe malade... Ici on massacre l'Ecole laïque, on lui préfère le curé, on cherche l'excellence comme on chercherait des pépites de hasards, on traque la délinquance dès la petite enfance mais on se moque du savoir et de la culture partagés...

Jean, je te quitte, pardon de t'avoir dérangé, mais mon pays se perd et comme toi j'aime cette France, je l'aime ruisselante de rage et de fatigue, j'aime sa voix rauque de trop de luttes, je l'aime intransigeante, exigeante, je l'aime quand elle prend la rue ou les armes, quand elle se rend compte de son exploitation, quand elle sent la vérité comme on sent la sueur, quand elle passe les Pyrénées pour soutenir son frère ibérique, quand elle donne d'elle même pour le plus pauvre qu'elle, quand elle s'appelle en 54 par temps d'hiver, ou en 40 à l'approche de l'été. Je l'aime quand elle devient universelle, quand elle bouge avant tout le monde sans savoir si les autres suivront, quand elle ne se compare qu'à elle même et puise sa morale et ses valeurs dans le sacrifice de ses morts...

Jean, je voudrais tellement t'annoncer de bonnes nouvelles au mois de mai...

Je t'embrasse.


Philippe Torreton,

13/04/2012

RETOUR A L'ENVOYEUR / refusé

"Ce n’est pas une lettre que Sarkozy va envoyer aux Français, c’est une facture !"

http://www.marianne2.fr/Les-amalgames-de-la-lettre-aux-Fr...

Sujet : Un appel sur mediapart... A vous de voir...


>


>

 

 

>  "Boycott de La lettre de Sarko au peuple français

>

>  LA PROCÉDURE de retour de sa lettre est toute simple :

> 1) Ne pas ouvrir le courrier ;

> 2) Inscrire en toute lettre, RETOUR À L'ENVOYEUR

> 3) Motiver le renvoi sous un prétexte quelconque, du style :

>  -- Refusé (sans autre motif)

>  -- Courrier refusé

> > > (...)

>  -- Absent pour raison de campagne électorale etc...

>  4) Déposer votre lettre, sans affranchissement supplémentaire, à la poste qui se chargera de la retourner à l'envoyeur et votre mission est ainsi accomplie.

>  5) Pour un franc succès, faites passer le message autour de vous, par téléphone, e-mail, internet etc... Et votre imagination fertile fera le reste !!!"


*

LA FACTURE ELLE EST LA AVEC

LE PRESIDENT DES RICHES,

LE PRESIDENT DES DICTATEURS,

LE PRESIDENT DE LA CASSE SOCIALE

LE PRESIDENT DE LA PEUR

*


La vie sans Sarkozy (Ep. 8 : En 2012 on va leur... par CN-PCF

28/02/2012

PETITS POISSONS SONT DEVENUES GRANDES


ANGELINA... FRAMBOISINE... NINETTE

JOYEUX ANNIVERSAIRE ET TRES BONNE JOURNEE

*
*
Capture LE CHAT.GIF

 

Capture ANNIVERSAIRE 3.JPG
text bises de miche.gif
*
*
Proverbes pour les poissons que vous êtes

Au poisson à nager ne montre
(On n'apprend pas à nager au poisson)

Le grand poisson mange le petit

Tous les poissons mangent les gens,
C'est le requin seul qu'on blâme
(On accuse toujours les mêmes. Equivaut aux emplois métaphoriques de : "On ne prête qu'aux riches")

Les meilleurs poissons nagent près du fnod
(Ils sont plus difficiles à prendre)

Si la mer bouillait, il y aurait bien des poissons cuits
(supposition absurde, sur le thème : "Avec des si ...")

*
*
*
L'eau trouble est le gain du pêcheur
"Pêcher en eau trouble"

Toujours pêche qui en prend un
(Celui qui en prend un (poisson) qui réussit, c'est qu'il pêche, qu'il travaille toujours

Il faut perdre un vairon
Pour pêcher un saumon
(Vairon l petit poisson de rivière utilisé comme appât. Thème du sacrifice nécessaire)

La caque sent toujours le hareng
ou
Toujours sent le mortier les aux (l'ail)
(Fatalité des origines basses ou des mauvaises fréquentations. La cque est le récipient où l'on conserve les harengs)

On chatouille la truite pour mieux la prendre
(On caresse la vache pour traire mieux)

Ne criez pas "des moules" avant qu'elles ne soient au bord
(Il ne faut pas vendre la peau de l'ours ...)

Beau boucaut, mauvaise morue
(Le boucaut est une barrique contenant la morue salée. Le thème est : Il ne faut pas se fier aux apparences)

Il faut toujours tendre un ver pour avoir une truite

*
*
La nuit on prend les anguilles
(Se dit des femmes difficiles qui ne se laissent approcher que la nuit)

Qui tient l'anguille par la cue il ne l'a mie
Qui tient l'anguille par la queue, il ne l'a pas

Quand on serre trop l'anguille on la laisse partir
(Il ne faut pas "trop en faire")

A grand pêcheur échappe anguille
(Même l'homme expérimenté peut échouer)

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique