logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

01/10/2015

LA RACE HUMAINE

En 1950, La question de la race était publiée, une oeuvre à laquelle avaient participé Claude Levi-Strauss et Albert Jacquard et dans laquelle il est précisé que le terme "race" n'a aucun fondement scientifique. Il n'existe qu'une seule race: l'homo sapiens, soit l'intégralité de l'humanité. En 2013, l'Assemblée nationale française supprimait par un vote le mot "race" de la législation. Dans le premier article de cette loi, il est spécifié que "la République combat le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie. Elle ne reconnaît l'existence d'aucune prétendue race". Néanmoins, le mot "race" figure toujours dans le préambule de la Constitution de 1946, intégré à celle de la Ve République de 1958. François Hollande avait promis lors de sa campagne de modifier cela mais ne l'a toujours pas fait à ce jour.

 

 

Association anthropologique américaine (AAA)

En 1998, l'AAA a publié un communiqué disant que la race « était une idée récente créée par les Européens occidentaux suite à l'exploration géographique pour expliquer les différences entre les peuples et justifier la colonisation, les conquêtes, l'esclavage, et la hiérarchie sociale chez l'homme (...) Or, parmi les êtres humains, il n'y a aucune autre race que la race humaine ».

 

 La différenciation raciale intervient donc sur de faux critères biologiques. Ainsi Claude Levi-Strauss, anthropologue et ethnologue français, membre de l'Académie française, affirme que "c’est uniquement par la culture que les groupes humains ou sociétés se départagent et se différencient ; pas selon la nature que serait la nature biologique". Ce n'est donc pas la biologie mais l'anthropologie, les habitudes culturelles et sociales qui font les différences

 

Aucune population humaine ne possède exclusivement des gènes propres. Les Homo sapiens forment une seule et même espèce. Les différences anatomiques que l’on perçoit, par exemple entre un individu asiatique et un européen, ne sont que l’expression plus ou moins forte de gènes communs.
Cette mixité génétique dans l’espèce humaine est tellement importante que si vous avez besoin d’un don d’organe ( un rein par exemple) vous avez autant de chance de trouver un donneur compatible dans votre voisinage qu'à Dakar au Sénégal.
Pour André Langaney (ancien directeur du Laboratoire d'Anthropologie du Musée de l'Homme) : "En fait, il n'y a pas de marqueur génétique de la race. On n'a jamais pu en isoler un qui soit présent, par exemple, chez tous les “Noirs” et absent chez tous les “Blancs”.

 

 

Sommes-nous tous de la même race ?
Depuis plusieurs siècles, l’homme a tenté d’ordonner la nature et les êtres vivants en établissant des catégories, des groupes, des ordres. Dans un premier temps les seules différences anatomiques suffisaient à comparer deux populations, ce qui faisait classer les chauves-souris dans l’ordre des oiseaux sur le simple fait que les deux étaient dotés d’organes pour voler… !
Appliquée à Homo sapiens, cette méthode allait marquer pour longtemps les esprits ! La couleur de la peau, notamment, est toujours un sujet de conversation et parfois de conflits entre différentes populations...
Les anciennes tentatives de classification de l'espèce humaine basées sur des pratiques culturelles ou anatomiques continuent malheureusement d'alimenter aujourd'hui des théories racistes...

 

 

Il n’y a plus de races, toutes les familles humaines s’étant entremêlées à l’infini depuis la fondation du monde. Mais il y a des milieux et il y a des langues.

Un grand destin commence, Onésime Reclus, éd. La Renaissance du livre, 1917, p. 114-116

 

En maintenant l'unité de l'espèce humaine, nous rejetons, par une conséquence nécessaire, la distinction désolante de races supérieures et de races inférieures. Sans doute il est des familles de peuples plus susceptibles de culture, plus civilisées, plus éclairées ; mais il n'en est pas de plus nobles que les autres. Toutes sont également faites pour la liberté, pour cette liberté qui, dans un état de société peu avancé, n'appartient qu'à l'individu, mais qui, chez les nations appelées à la jouissance de véritables institutions politiques, est le droit de la communauté tout entière.

Cosmos, essai d'une description physique du monde, Alexander von Humboldt, éd. Gide et J. Braudy, 1847, t. 1, p. 430

 

 

Nous venons tous de la même source. Nous sortons tous de la même matrice. Nous sommes tous des Africains modifiés par le temps.

C'est une chose étrange à la fin que le monde, Jean d'Ormesson, éd. Robert Laffont, 2010, p. 30

 

 

 

 

 

 

 

La race humaine doit sortir des conflits en rejetant la vengeance, l'agression et l'esprit de revanche. Le moyen d'en sortir est l'amour.  - Martin Luther King
Autres citations de Martin Luther King

 

30/09/2015

MOBILISATION GENERALE LE 8 OCTOBRE

12019781_1480172438952004_7009655479820988340_n.jpg

26/09/2015

Les "tares écologiques" de l'automobile

Il l'a dénoncé dans son livre, mais quand c'est MELENCHON qui parle, qui dit, on le "fusille" :

car celui qui dit la vérité, il va être fusillé chantait BEART.

**

 Résultat de recherche d'images pour "LE HARENG DE BISMARCK"

L'ALLEMAGNE POLLUEUSE, il sait de quoi il parle. Dans son livre à lire absolument : le hareng de Bismarck ou le poison allemand, de la page 23 à 47 UN ANTIMODELE ECOLOGIQUE, il décortique.

.." il marche en tête pour la malbouffe : l'épidémie d'obésité frappe en Allemagne davantage que partout en Europe. Le "poison allemand" passe par l'air et la nourriture avec la même bonne conscience, et la même agressivité quand on lui résiste, que le reste des trouvailles de ce "modèle" morbide." Et il raconte.

 Résultat de recherche d'images pour "LE HARENG DE BISMARCK"

.." L'ALLEMAGNE aime le CO2 et ne nous en prive pas ! Toute l'Europe est mobilisée pour réduire ses émissions de CO2. Sauf l'ALLEMAGNE ! .. Elle est le premier émetteur de gaz à effet de serre de l'Union Européenne. Elle rejette deux fois plus de CO2 dans l'atmosphère que la France....Les experts du GIEC peuvent toujours montrer l'urgence croissante de réduire les émissions pour sauver la vie humaine sur la planète, madame MERKEL s'en bat les couettes ...

... L'ALLEMAGNE donne des leçons, elle n'en reçoit pas. De toute façon le "modèle allemand" est par nature voué à la pollution maximale !

 

 

p 32. LA GROSSE BAGNOLE FAIT LA LOI EUROPEENNE

De toute façon, la pollution est une culture nationale. Peut-il en être autrement ? La place qu'occupent une certaine industrie automobile et la grosse voiture individuelle polluante dans le modèle allemand est si essentielle ! En fait l'Allemagne et surtout une grande usine à fabriquer des voitures... Elle cumule donc sur ce plan toutes les tares écologiques de l'automobile.

Chez elle d'abord par la quantité de véhicules en circulation...

Car le modèle allemand de l'automobile, c'est la grosse cylindrée. Là encore, c'est un poison pour toute l'Europe. Et comme ça renâclait chez les voisins, les agents d'influence se sont déchaînés pour bloquer toute tentative de réduction des émissions de CO2. En 2013, l'ALLEMAGNE a connu un grand succès en empêchant une nouvelle étape de réduction des émissions de CO2. Champagne !

Il s'agissait d'obliger les voitures à passer de 130 à 95 grammes de CO2 par kilomètre à l'horizon 2020. Elle a tout bloqué ! Contre l'avis du Parlement européen et même de la Commission européenne. Sa volonté s'est imposée grâce à un véritable acharnement sur les Etats membres. Les bonnes grosses vieilles méthodes de brutes. "Tu ne veux pas respirer de la bonne saleté qui te permet de manger ? On fermera notre usine chez toi ! Silence !"

***

*

.... encore et encore sur d'autres sujets : les déchets qu'elle maquille le plus souvent comme des "produits d'occasion", alors qu'il s'agit d'objet ou de pièces hors d'usage.. les produits chimiques, les pesticides Gaucho et Regent accusés d'être responsables de la surmortalité massive des abeilles; ces produits contaminent toute la plante traitée et ensuite toute la chaîne alimentaire. . Ils menacent la production de fruits, légumes, graines, etc. Au point d'avoir été interdits en France en 2014... Cela n'a pas refroidi le deux héros de la chimie des fous ...

Ce sont ces mêmes firmes qui ont servi de laboratoire pour introduire le poison des OGM en Europe... la culture des OGM a été bannie d'Allemagne de 1999 à 2014. Mais elle a repris depuis. Quoi qu'il en soit sur son propre sol, elle n'a cessé d'en promouvoir la diffusion en Europe et dans le monde...

Et l'on trouve encore des sujets de désastre écologique, de catastrophe sanitaire dans l'agroalimentaire...Ceux qui servent la table des pauvres sont les plus riches du pays, avec les familles des frères Albrecht (ALDI), aux deux premières places et la famille Schwarz (LIDL) à la troisième.

... L'Allemagne est ainsi un des pays d'Europe les plus touchés par l'obésité... allez, encore un effort, pour faire aussi bien que le "modèle". Mangez mal !

 

... Toute l'Europe et une partie du monde ont ainsi été contaminées à trois reprises en 10 ans par des viandes allemandes infectées à la dioxine, une substance hautement cancérigène.

L'obsession pour ce modèle d'extrême standardisation des produits alimentaires entraîne chez les gouvernants allemands une diminution spectaculaire de leur compréhension du monde et même du sens de la vie.

...

"AU SECOURS ! AU SECOURS ! PERISSENT L'ALLEMAGNE, SON "MODELE" ET SES GROSSES BAGNOLES plutôt qu'un seul instant à table avec une poularde à la peau craquante, un roquefort correctement moisi et un bon verre de vin rouge à la robe légère."

J.Luc MELENCHON

 

*http://www.boursorama.com/actualites/volkswagen-un-scandale-qui-eclabousse-toute-l-industrie-automobile-presse

"Volkswagen porte un coup à l’Europe", affirme même "Le Monde" dans son édition du mercredi 23 septembre. Pour le quotidien du soir l'affaire "ternit l’image des Européens, volontiers donneurs de leçons lorsqu’ils se targuent d’être en pointe dans la lutte en faveur de l’environnement et contre le réchauffement climatique". Le journal pense que "l'’affaire dépasse largement le cas du seul constructeur allemand. C’est ce qui la rend encore plus inexcusable".

"Alors que le Salon de l’auto bat son plein à Francfort, le 'Dieselgate' éclabousse toute l’industrie : Volkswagen et son logiciel truqueur d'émissions polluantes est-il le seul constructeur à tricher?", interroge "Libération" qui titre "affaire Volkswagen : les pots pourris" et ne voit pas un tigre, mais un "tricheur dans le moteur". Pour "L'Humanité", Volkswagen a été "pris les mains dans le cambouis" et sa "tricherie" pourrait "polluer le secteur auto".

Mardi, le patron du groupe Martin Winterkorn a présenté ses "profondes excuses" et affirmé n'avoir pas lui-même à l'heure qu'il est "les réponses à toutes les questions". Il a promis de faire la lumière sur l'affaire, semblant démentir indirectement les rumeurs d'éviction imminente qui avaient circulé dans la journée.

 

Des modèles Volkswagen, Audi, Skoda ou Seat sont concernées par cette "tricherie".

Cinq questions sur la pollution cachée de modèles diesel Volkswagen vendus aux États-Unis.

 

 

*

 

http://www.lepoint.fr/automobile/blogs/jacques-chevalier/automobile-merkel-s-oppose-au-projet-de-reduction-des-rejets-de-co2-05-07-2013-

Angela Merkel défend l'automobile allemande, accusée de polluer

La chancelière s'oppose au projet de réduction des rejets de CO2 qui pénalise exagérément les grosses cylindrées allemandes.

 

TRAVAILLEURS SANS PAPIER

A CHACUN DE SE FAIRE SON OPINION

 

Résultat de recherche d'images pour "travailleurs sans papier"

 

 http://www.reveilcommuniste.fr/article-un-vrai-programme-d-inspiration-socialiste-doit-limiter-l-immigration-124493084.html

...  Mais dans la réalité concrète les principes de droit universel doivent s'adapter : en régime capitaliste les immigrants sont utilisés comme main d'œuvre bon marché, pour faire pression à la baisse sur les salaires et sur les revenus indirects des autochtones et des immigrés déjà intégrés par le marché de l'emploi ou par le système scolaire. Une véritable politique socialiste limiterait donc dans les faits le droit à l'immigration, comme d'ailleurs celui de l'émigration.

Cette concurrence sur le marché du travail engendre du ressentiment, et chez beaucoup de travailleurs le rejet en bloc de l'immigration et les dérives xénophobes. Il faut dire clairement dans ces conditions que être "contre l'immigration" et être "contre les immigrés" ce n'est pas la même chose. Dans le premier cas on prône une politique économique qui peut être justifiée ou non, opinion qu'on a le droit de formuler, dans le deuxième cas on prend des boucs émissaires, attitude qui doit être combattue par l'éducation.

Que l'immigration soit bonne ou mauvaise pour le pays destinataire, pour sa classe ouvrière, pour les pays émetteurs, et pour les migrants eux-même sont des questions de sociologie et d'économie scientifiques. On doit donc pouvoir en discuter sans tabou, et sans a priori.

Résultat de recherche d'images pour "travailleurs sans papier"

 

 Ce n'est pas par bêtise ou par racisme que les prolétaires français ou étrangers installés depuis longtemps en France sont réticents à l'égard des sans-papiers. La plupart d'entre eux jugent de manière lapidaire : "les papiers, ils n'ont qu'à en avoir avant de venir". Il faudrait renoncer aux raccourcis pour envisager de combler la fracture entre "la gauche" et le peuple et s'opposer vraiment, et pas qu'en intention, à la montée du FN. Nombreux sont les défenseurs de l'immigration illégale qui ne s'intéressent pas au sort réel des immigrés (ceux qui se noient à Lampedusa ou sont esclaves dans les ateliers de Belleville), ni à celui des jeunes français fils et filles d'immigrés qui ne trouvent pas de travail. Ils s'intéressent beaucoup plus à leur image morale qu'ils contemplent avec ravissement dans le miroir de leur idéologie petite bourgeoise.

 

Les communistes doivent quant à eux défendre la politique d’immigration qui permette l’intégration la meilleure des immigrés déjà présents et de leurs descendant à la nation française, et concernant plus précisément l'intégration des ouvriers qui sont largement majoritaires dans l’immigration à la classe ouvrière française. Or dans les conditions d'emploi actuelles, les travailleurs sans-papier font une concurrence directe aux fils et aux filles d'ouvriers immigrés qui sortent souvent sans qualification du système scolaire. Non seulement l'immigration illégale oppose les travailleurs entre eux, mais elle oppose les nouveaux travailleurs immigrés à ceux de la vague précédente.

Résultat de recherche d'images pour "travailleurs sans papier"

 

Ralentir ou faire cesser l’immigration peut être nécessaire pour améliorer l’intégration. Une mauvaise intégration massive, avec son corolaire de pauvreté, d’échec scolaire, de chômage condamne une part importante des immigrés à devenir un nouveau lumpenprolétariat sans espoir, qui remplit les prisons, grossit les rangs communautaristes, et nourrit les réactions de racisme ordinaire de la majorité...

Qui sommes nous?

Réveil Communiste est animé par Gilles Questiaux (GQ), né en 1958, professeur d'histoire, membre du PCF et du SNES. 

Le blog reproduit des documents que je trouve pertinents. Cela ne signifie pas forcément une approbation de leur contenu. Il faut les lire comme une revue de presse. Les textes que j'ai écrits, seul ou en collaboration et dont j'endosse pleine et entière responsabilité sont publiés dans la catégorie GQ, accessible directement dans la bare de menu, ou dans les pages non datées accessibles directement ci-dessous. Ils sont reproductibles, sans modification, à condition d'en mentionner l'origine, et sauf si j'en demande explicitement le retrait.

La ligne politique du blog est de travailler à la création d'un parti du prolétariat moderne, qui n'existe pas encore, et à l'unification des forces communistes en France, par la voie de l'union et de l'action, sans opportunisme électoraliste, ni sectarisme groupusculaire. Le PCF dont je suis membre par ailleurs n'est pas ce parti, car sa ligne se comprend essentiellement par son agenda exclusivement électoral, et je pense qu'il n'y a plus aucune possibilité de l'infléchir.

Les commentaires ne sont pas censurés, sauf abus (insultes, diffamation, mythomanie, publicité, ou bêtise manifeste).

Précision : je ne suis plus rédacteur en chef, ni membre du comité de rédaction de la revue "Unir les communistes" depuis le 21 juin 2015

 

19/09/2015

C.G.T. 23 SEPTEMBRE : POUR LE RESPECT DES LIBERTES SYNDICALES

Accueil  >> Travail  >> Egalité au travail  >> Pas de conquêtes sociales sans libertés syndicales !

Pas de conquêtes sociales sans libertés syndicales !

Pas de conquêtes sociales sans libertés syndicales !

Le 23 septembre 2015 la CGT organise une journée nationale pour le respect des libertés syndicales.

« Casser du militant », briser des élans sociaux, créer des peurs, menacer les Bourses du travail… la répression syndicale reste un des moyens patronal pour freiner le développement du syndicalisme. Ainsi, certains militantes et militants de la CGT, de par leur engagement, sont traités comme des délinquants. Ils sont trainés devant les tribunaux, dans des procédures de plusieurs années. Leur carrière est souvent brisée, leur vie bouleversée, leur famille affectée…

Les affaires judiciaires de Roanne, des « 5 d’EDF-GDF », l’inspectrice du travail à Annecy poursuivie par Tefal, de la Bourse du travail du Blanc-Mesnil, de Chartres, du Havre, de Villefranche-sur-Saône, de la Caisse d’Epargne de l’Ile de France… sont autant de preuves d’une volonté patronale et d’une partie du pouvoir judiciaire, de criminaliser l’action syndicale dans un contexte d’action collective (Grève, manifestation…).

Les sanctions en droit pénal, qui pèsent contre les militants syndicaux, traités comme des « voyous » par le patronat et certains procureurs, sont inadmissibles et n’ont rien à voir avec la réalité du fait syndical !

Pour la CGT, porter atteinte à un militant syndical, c’est porter atteinte à toute la CGT ! La lutte contre la criminalisation de l’action syndicale, s’inscrit dans la démarche générale de la CGT de lutte contre toutes les formes de discrimination.

 

Les mobilisations du 23 septembre 2015

auront lieu partout en France.

 

Dernière mise à jour : 15 septembre 2015

Journée nationale de solidarité et d’actions le 23 septembre

Une grande initiative nationale dans plusieurs villes de France pour les libertés syndicales le 23 septembre 2015. Ce même jour, cinq militants d’ERDF-GRDF comparaîtront au tribunal correctionnel de Paris pour avoir participé à un rassemblement de soutien à une mère célibataire menacée de licenciement. Voir le programme du rassemblement à Paris.

Pour renforcer les libertés syndicales, la CGT demande une audience au ministère de la Justice, pour porter ses exigences :

• Le vote de la loi d’amnistie pour tous les militants syndicalistes et associatifs ;
• de ne pas donner de suites judiciaires aux tentatives patronales de criminaliser de l’action syndicales ;
• De renforcer la protection des militants syndicaux, agissant dans l’intérêt général des salariés dans le cadre d’actions collectives, en modifiant d’une part le Code Pénal et d’autre part, en supprimant le prélèvement d’ADN de tous les militants.

Libertés syndicales : le combat victorieux des 5 de Roanne

Les 5 militants de Roanne ont eux vécu 4 ans de combat judiciaire pour avoir tagué en marge d’une manifestation en 2010. En mai 2014 ils ont obtenu victoire grâce à un soutien d’ampleur. Voici le reportage consacré à leur histoire :

 

 

Capture cgt libertés syndicales.JPG

Capture UD 64.JPG

Capture UD 40.JPG

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique