logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/05/2014

EUROPE : ELECTIONS ... ça discute sur les forums

J'ai traîné mes guêtres sur un forum

et glané quelques commentaires

En quel état j'erre ? ... Je m'abstiens

Je vote blanc... Je vote à gauche ...

 

 http://forum.ubuntu-fr.org

 

Jacques Nikonoff a écrit :

Imaginons que le boycott de l'élection européenne du 25 mai rassemble, en France et ailleurs 70, 80, 90% des électeurs ! Mais le résultat, quel serait-il ? Ce serait un discrédit absolu du système de Bruxelles. Ce système serait ridiculisé. Il serait délégitimé. Aucune décision de l'Union européenne n'aurait plus aucune portée.

 

.... Quant à la porté des décisions européennes je ne partage pas l'optimisme de Nikonoff. Ca n'est jamais une raison de ne pas agir, parce que je ne suis de toute manière pas d'un naturel optimiste, s'il fallait être optimiste en toutes occasions pour agir, je ne me prononcerais jamais sur aucun point en politique au risque de sombrer dans un nihilisme négatif profond. L'espoir fait vivre (un bon vieux proverbe bien comme il faut tu ne trouves pas ? wink )

****
*
 
side a écrit :

Le 25 Mai, boycottez les élections européennes.

et vous rendrez un fier service aux ultra liberaux !!!!

 

oleg a écrit :

Quant à l'interprétation globale qui pourra être faite par les médias traditionnels d'un fort taux d'abstention prévisible, on sait très bien ce qu'elle sera : « les peuples européens ne sentent toujours pas concernés », «  Bruxelles = trop de technocratie », « L'UE = des institutions trop compliquées et trop éloignées des électeurs » etc etc

Oui. Mais cette description du fait sera suivi de considérations politiques qui se résume essentiellement à : il faut faire de la pédagogie pour que les gueux comprennent à quel point l'U.E c'est le top !

Sauf que les gueux sont largement plus politisés que ce que les médias veulent bien admettre, que les gueux n'ont justement pas besoin outre mesure des bons conseils de ces médias et que les politiques prétentieux qui affirment à la nécessité de "faire de la pédagogie" feraient bien de se la fermer et d'écouter un peuple qui demande à ce qu'on considère sa souveraineté, c'est à dire que les hommes politiques sont à nos ordres et pas l'inverse, dans un état de droits bien compris.

Donc non, arrive un moment ou après plusieurs refus populaires le problème n'est pas le peuple qui ne comprend rien mais les hommes et femmes politiques qui ne veulent pas réviser leurs jugements en prenant en compte les actes populaires et leurs expressions, notamment une forte abstention à une élection.

 ***

*

oleg a écrit :

Même avec 90 % de taux d'abstention, un nouveau Parlement sera élu. Et L'UE continuera de se pratiquer dans « l'entre-soi », loin des peuples européens.

Oui. On peut espérer que l'institution elle-même soit un minimum affaiblie par un tel manque de légitimité, mais rien est moins sûr. Par contre, il se pourrait qu'un tel événement réveille les consciences des peuples d'Europe, qu'ils se rendent compte chacun dans leurs nations que les voisins ne sont effectivement pas tant éloignés que ça d'eux-mêmes et que ceux qu'il faut combattre, par exemple, ne se trouve pas de l'autre côté d'une frontière légitime mais au sein d'une institution illégitime et quasi-illégale, parfaitement antidémocratique, située en deux lieux parfaitement identifiable.

Si une large majorité est d'accord pour dire que l'U.E nous détruit, nous, européens, alors il n'est plus de raisons de maintenir cette institution en fonctionnement. Dès lors une lecture plus claire de la situation politique peut apparaître, pour tout le monde.

oleg a écrit :

Alors quoi ?

Alors on fait au mieux avec ce qu'on a. Et on a pas énormément de moyens à disposition.

oleg a écrit :

Alors si au moins les votes blancs et nuls pouvaient être au moins pris en considération ! Voilà ce qui à mon avis témoignerait d'un véritable boycott clairement exprimé et qui déligitimerait mieux ce Parlement.

 ***

*

side a écrit :

L'U.E n'est qu'une institution, un lieu ou travaillent des bureaucrates à l'application politique d'une idéologie.

tout à fait d'accord avec toi
nous partageons en commun la même envie de s'opposer , nos méthodes diffèrent
nous verrons à partir du 26 mai celui qui aura mis le plus de bâtons dans les roues des neoliberaux, toi en t'abstenant et moi en votant á gauche

 ***

*

GrainChieux a écrit :

Lors du referendum, j'ai déposé un bulletin de vote non, signifiant mon opposition à  l'adhésion à l'europe , comme la majorité de mes concitoyens. Les politiciens, (polis petits chiens) tous bords confondus ont sorti un plan B contre ma volonté et la volonté de la majorité.

Donc on m'a pris pour un con et ce premier point est largement suffisant pour que je ne leur dépose même par un étron dans une enveloppe.

 ***

*

... En 68 j'étais comme un jeune "con" occupé à brailler dans la rue "Élections piège à cons". Et je n'ai pas voté aux législatives de Juin 1968, simplement je n'avais pas 21 ans mais je pense que je ne l'aurais pas fait si .... Et ce fut un raz de marée UDR qui s'en suivit. Le con c'était moi. Depuis j'ai pris la résolution de voter.

***

Quand j'étais à l'extrême gauche (pour autant qu'on puisse considérer le PSU comme extrême à l'époque) nous ne manquions aucune occasion électorale pour présenter des candidats à toutes les élections, dans le but unique d'être présents dans le débat et de pouvoir faire entendre nos idées, autogestion, démocratie directe etc. Les résultats à peine moins minables que ceux de l'extrême gauche actuelle en terme de pourcentage ne nous ont jamais poussés à l'abstention.

***

*

 Comme dirait mon camarade Michel,

ils ont des raisons de ne pas avoir envie de voter,

mais ils n'ont pas raison

 

En Grèce, la gauche radicale en tête pour la première fois à ATHENES

Mélenchon salue l'avancée de la gauche radicale à Athènes

 Le chef de file de la gauche européenne Alexis Tsipras entouré de Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) et de Pierre Laurent (PCF) à Saint-Denis en avril. | AFP/PIERRE ANDRIEU

Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche) salue lundi la première place de la gauche radicale Syriza à Athènes et sa région au premier tour des élections locales grecques, y voyant l'amorce d'un "effet domino".

"Hourra ! Pour la première fois en Europe, a craqué la chaîne libérale qui étouffe les peuples, celle de la complicité de la droite et du PS pour appliquer ensemble les politiques d'austérité", écrit le coprésident du PG dans un communiqué.

"A Athènes et sa région, notre Front de Gauche grec passe en tête ! Jour historique. L'effet domino peut commencer en Europe", ajoute l'ex-candidat à l'Elysée.

"Les élections européennes peuvent tout accélérer sur le continent", selon M. Mélenchon.

"J'adresse un salut reconnaissant à mes amis de Syriza et à Alexis Tsipras".

Ce dernier est le candidat de la gauche radicale européenne à la succession de Jose Manuel Barroso.

Une semaine avant les Européennes, la Grèce a envoyé dimanche un message incertain au premier tour de ces élections locales, donnant un coup de fouet à Syriza à Athènes et sa région, mais confortant en province beaucoup de sortants de la coalition droite-socialistes au pouvoir.

Le chef de file de la gauche européenne Alexis Tsipras entouré de Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) et de Pierre Laurent (PCF) à Saint-Denis en avril.

 http://www.lemonde.fr/europeennes-2014/

La scène se passe début avril à Palerme, en Italie. Une foule compacte se précipite pour toucher « l'ami Alexis », lui glisser trois mots d'encouragement ou l'embrasser dans des accolades fraternelles. Le chef de l'opposition grecque, Alexis Tsipras, bien que visiblement fatigué par des semaines de tournée européenne, se prête au jeu et distribue sourires et poignées de main, encore un peu étonné de rencontrer la même ferveur dans tous ses déplacements européens.

« C'est comme ça dans chaque ville où nous nous rendons. Je suis reçu comme une star du foot », raconte-t-il. Un tourbillon dans lequel il est pris depuis que le Parti de la gauche européenne (PGE) a décidé d'en faire son candidat à la présidence de la Commission européenne...

......

Encore inconnu en dehors de la Grèce, il y a deux ans, Alexis Tsipras a fait la « une » des journaux du monde entier et surgi dans un anglais balbutiant sur les écrans de CNN après que son parti Syriza eut récolté 27 % des suffrages, lors des législatives de 2012. Depuis, il a fait des progrès et peut tenir un entretien dans la langue de Shakespeare. Il est surtout devenu la principale force d'opposition en Grèce et l'enfant chéri de la gauche de la gauche européenne à la recherche d'un porte-drapeau capable à la fois d'incarner l'opposition au dogme de l'austérité et en mesure de porter un parti de gauche radicale au pouvoir.

Pour les élections européennes, le Syriza est en effet au coude-à- coude dans les sondages avec les conservateurs au pouvoir de la Nouvelle Démocratie (ND). Et M. Tsipras l'affirme à longueur de meeting : « Si nous passons devant la ND avec une large avance aux européennes, alors nous réclamerons des législatives anticipées en Grèce et nous prendrons le pouvoir. » Un rêve inaccessible pour la plupart des autres partis de gauche radicale européens qui ont fait de M. Tsipras leur champion, porteur de tous leurs espoirs.

 

17/05/2014

DIALOGUE à 3 sur MEDIAPART

 

14mai 14

Débat Mediapart Live

Ce billet a été lu 8 612 fois.
Exporter ce billet au format pdf Envoyer ce billet à un ami Imprimer ce billet

Débat entre Jean-Luc Mélenchon, Jean-Christophe Cambadélis (PS) et Emmanuelle Cosse (EELV) le 14 mai 2014.

 

Partie 1 : La répartition des richesses


Débat Médiapart avec J.-L. Melenchon - Partie 1 par lepartidegauche

 Cette vidéo a été consultée 7 194 fois

 

Partie 2 : Rompre et refonder l'Europe


Débat Médiapart avec J.-L. Mélenchon - Partie 2 par lepartidegauche

Cette vidéo a été consultée 4 426 fois

 

Partie 3 : Le Grand Marché Transatlantique


Débat Mediapart avec J.-L. Mélenchon - Partie 3 par lepartidegauche

Cette vidéo a été consultée 3 111 fois

"J'attends" et je demande l'immunité pour les personnes qui veulent parler

car il sait bien que "celui qui dit la vérité, il va être fusillé"

comme le chantait Guy BEART.


Par Francetv info

Mis à jour le 17/05/2014 | 16:31 , publié le 17/05/2014 | 16:06

"J'attends côté italien la réponse de François Hollande sur l’immunité que je demande pour les personnes qui veulent parler", a indiqué Jérôme Kerviel, depuis Vintimille (Italie), samedi 17 mai. L'ancien trader de la Société Générale, âgé de 37 ans, était attendu en France dans l'après-midi pour effectuer sa peine de trois ans de prison ferme. Il a jusqu'à dimanche pour se rendre à la police, au commissariat de Menton.

En janvier 2008, le trader a joué, seul, 49 milliards d'euros sur les marchés, au nom de sa banque, devenant ainsi le symbole des dérives qui ont mis à terre le système bancaire mondial.

Un appel à François Hollande 

Au terme de deux mois et demi de marche en Italie, Jérôme Kerviel a quitté en fin de matinée le petit hôtel de Vintimille où il avait passé la nuit pour assister non loin de là à une messe. Après un long déjeuner avec une douzaine de membres de son comité de soutien, il a pris peu avant 14 heures la route pour Menton, avant de s'arrêter du côté italien de la frontière.

"J'attends côté italien la réponse de François Hollande", a-t-il dit, ajoutant : "s'ils veulent venir me chercher, qu'ils viennent", s'adressant aux autorités françaises. Jeudi, l'avocat de Jérôme Kerviel, David Koubbi, avait interpellé le président de la République dans une lettre ouverte publiée sur le site du quotidien L'Humanité.

 "Nous, citoyens de France, vous demandons, Monsieur le Président de la République [...] de faire en sorte que Jérôme Kerviel ne fasse pas un jour de prison, tant que la lumière pleine et entière n’aura pas été faite" sur l'affaire qui a valu à l'ancien trader d'être condamné pour abus de confiance, faux, usage de faux et introduction frauduleuse de données dans un système automatisé.

 

Extrait : l'Humanité...

jerome kerviel,société générale,hollande,prison

trois plaintes pénales contre la Société Générale pour :

  • « Faux et usage de faux » : la Société Générale a grossièrement trafiqué ce qu’elle a présenté comme étant les aveux de Jérôme Kerviel.

  • « Escroquerie au jugement » : Elle a volontairement aggravé les pertes qu’elle attribue à Jérôme Kerviel en vendant les portefeuilles de trois autres traders pour parvenir au résultat construit de 4,9 milliards d’euros. Elle A réalisé des opérations fictives de même nature que celles reprochées à son ancien trader, alors qu’elle mentait éhontément à la Brigade financière, déclarant que de telles opérations n’avaient pas cours en ses murs. Pourtant la même « fraude » a eu lieu en 1997, impliquant les mêmes intervenants, et agitant les mêmes signaux d’alertes. Cette banque sans mémoire a oublié le suicide, dix ans plus tard, du trader Luigi Casu, qui s’est fait « prendre » en train de procéder aux mêmes opérations fictives… S’y ajoute que la Société Générale a perçu plus de 2 milliards d’euros d’argent public, directement en lien avec cette affaire et en violation de la Jurisprudence du Conseil d’état en la matière, sous le Ministère de Madame Christine Lagarde.

  • « Subornation de témoin » : Elle a payé, parmi la hiérarchie de son salarié et ses collègues de travail, des témoins ou acteurs majeurs du dossier dit « Kerviel » sept (7) années de salaire fixe. Tous ayant témoigné dans le sens de la Banque.

Ces plaintes sont en cours de « traitement » par la Justice, et leur issue est évidemment susceptible de montrer que la banque n’ignorait rien des agissements de son trader junior.

- See more at: http://www.humanite.fr/affaire-kerviel-nayez-pas-peur-m-le-president-529758#sthash.cpH7nlHN.dpuf

 

trois plaintes pénales contre la Société Générale pour :

  • « Faux et usage de faux » : la Société Générale a grossièrement trafiqué ce qu’elle a présenté comme étant les aveux de Jérôme Kerviel.

  • « Escroquerie au jugement » : Elle a volontairement aggravé les pertes qu’elle attribue à Jérôme Kerviel en vendant les portefeuilles de trois autres traders pour parvenir au résultat construit de 4,9 milliards d’euros. Elle A réalisé des opérations fictives de même nature que celles reprochées à son ancien trader, alors qu’elle mentait éhontément à la Brigade financière, déclarant que de telles opérations n’avaient pas cours en ses murs. Pourtant la même « fraude » a eu lieu en 1997, impliquant les mêmes intervenants, et agitant les mêmes signaux d’alertes. Cette banque sans mémoire a oublié le suicide, dix ans plus tard, du trader Luigi Casu, qui s’est fait « prendre » en train de procéder aux mêmes opérations fictives… S’y ajoute que la Société Générale a perçu plus de 2 milliards d’euros d’argent public, directement en lien avec cette affaire et en violation de la Jurisprudence du Conseil d’état en la matière, sous le Ministère de Madame Christine Lagarde.

  • « Subornation de témoin » : Elle a payé, parmi la hiérarchie de son salarié et ses collègues de travail, des témoins ou acteurs majeurs du dossier dit « Kerviel » sept (7) années de salaire fixe. Tous ayant témoigné dans le sens de la Banque.

Ces plaintes sont en cours de « traitement » par la Justice, et leur issue est évidemment susceptible de montrer que la banque n’ignorait rien des agissements de son trader junior.

- See more at: http://www.humanite.fr/affaire-kerviel-nayez-pas-peur-m-le-president-529758#sthash.cpH7nlHN.dpuf

 

jerome kerviel,société générale,hollande,prison

jerome kerviel,société générale,hollande,prisonETC ...

 

Parmi ses soutiens, le père Gourrier, de Poitiers, portant un sac à dos avec une citation du pape François - "Non à la dictature de l'économie sans visage" - et une photo de l'ex-trader rencontrant le souverain pontife, a marché à ses côtés jusqu'à la frontière. Racontant l'avoir rencontré il y a une semaine et avoir déjà cheminé trois jours avec lui, il s'est engagé à terminer la marche de son protégé si celui-ci était incarcéré avant d'arriver à Paris.

"J'espère qu'il ne sera pas arrêté. Le parquet peut différer l'exécution de la peine pendant cinq ans", a-t-il dit, ajoutant que Jérôme Kerviel n'était "pas un danger pour l'ordre public".

 

15/05/2014

EUROPE : DEBAT TV.

Le débat des candidats à la présidence de la commission européenne sera visible :
Ce soir à partir de 20 h 30
avec la participation d'Alexis Tsipras, candidat pour la Gauche unie européenne
sur les chaînes LCP AN, Public Sénat, I>Télé
et sur le site de France Télévision

Vous pourrez réagir sur les réseaux sociaux avec la mention #TellEurope et #Elchangeeurope,#Tsipras, #reseaufdg, @europeanleft...
 
**
*
 ELECTIONS EUROPEENNES : LA TELE EN PARLE ...
4 mn 30 par jour !
 
Dans les médias, il est de bon ton de regretter l'abstention massive, voire une possible victoire du FN lors du prochain scutin européen. Pourtant, tout est fait pour réduire le débat à sa portion congrue, tout en donnant largement la parole au parti d'extrême-droite. Vous avez dit pompier pyromane ?
 
Les chaînes d'info servent d'alibi aux généralistes pour se dédouaner de leur rôle démocratique.
 
Mais sur LCI, chaîne payante,les débats peuvent espérer être vus par 20 000 personnes ...
 
***
 
Sur les chaînes d'info en continu,
LE FN A BENEFICIE DE 27% DU TEMPS DE PAROLE
CONTRE
3,5% POUR LE FRONT DE GAUCHE !
 
**
 
CAMBADELIS se planque derrière Martin SCHULZ, chef de file ses socialistes européens
pour éviter le débat avec Jean-Luc MELENCHON
 
Il refuse de figurer au casting de l'émission "Des paroles et des actes" du 22 mai, avant la date du scrutin.
 
Cette émission doit normalement rassembler les chefs des principaux partis français en lice pour cette élection.
Le premier secrétaire du PS ose dénoncer
"la visibilité médiatique sans pareil"
offerte à Mme Le Pen et ... à Jean-Luc Mélenchon par ce débat pour justifier son refus.
 
Et de proposer à sa place Martin SCHULZ, chef de file des socialistes européens.
Parce qu'il sera meilleur pour défendre l'Europe néolibérale ?
 
***
 
*
 
Pauvre  CAMBADELIS
ta visibilité médiatique, elle va bientôt tomber de l'armoire !
Tu n'intéresses plus que les tiens !
Alors du calme !!
 

img462.jpg

 
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique