logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/11/2012

POUR UNE PAIX JUSTE ET DURABLE AU PROCHE-ORIENT

 

Les récents événements survenus à Gaza inquiètent considérablement l’opinion française. On ne peut que constater l’impasse permanente de la solution militaire qui a conduit 163 Palestiniens et 6 Israéliens à trouver la mort en une semaine.

Le soutien, à l'assemblée générale des Nations unies, le 29 novembre prochain, de la reconnaissance de l'Etat de Palestine peut constituer un pas décisif pour éviter un nouvel embrasement au proche-orient.

Une telle posture de la France et de l'Europe peut être déterminante pour l'arrêt définitif des hostilités, la levée du blocus, le respect du droit international.
> Elle serait alors un encouragement colossal pour les populations qui aspirent à voir leur territoire pacifié, qui ont fait le choix de la non-violence, et qui souffrent face à l'impunité d'une politique agressive de l'Etat d'Israël.

Le Mouvement de la Paix vous invite à prendre des initiatives larges pour mobiliser l’opinion publique, pour donner une chance à l’établissement d’une paix juste et durable au Proche-Orient.

  • Signez la cyber-pétition en ligne qui sera envoyée en votre nom à la Présidence, aux Affaires étrangères, et aux parlementaires de votre département - cela ne prend que quelques instants;
  • Faites signer cette lettre autour de vous (en téléchargeant la lettre en un fichier doc) et renvoyez les signatures au comité du Mouvement de la Paix de votre département ou au siège national du Mouvement de la Paix, Maison de la Paix, 9 rue Dulcie September, 93400 Saint Ouen;
  • Demandez un rendez-vous aux parlementaires de votre département pour les mettre devant leur responsabilité;
  • Faites suivre ce message (en format html) à vos connaissances pour former la chaîne de la paix.

Nous comptons sur vous.

Le Mouvement de la Paix

www.mvtpaix.org

 
 

 

POUR UNE PAIX JUSTE ET DURABLE, RECONNAISSANCE DE L'ETAT PALESTINIEN

 

Pour signer cette pétition, il suffit de remplir ce formulaire. Vous serez automatiquement ajouté à la liste
et un email sera envoyé de votre part à la Présidence, aux Affaires étrangères, et aux parlementaires du département choisi.
N’hésitez pas à personnaliser le message.
Prénom :
Nom :
Adresse :
Code Postal :
Localité :
Pays :
E-mail :
Le département choisi :  
Tél (facultatif) :
Profession ou qualité (facultatif) :
Je souhaite recevoir la lettre d'infos du Mouvement de la Paix  

 

15/11/2012

LA VACHERIT, lieu de résistance à NOTRE DAME DES LANDES

 Je roule sur les pistes d'aviation rêvées par AYRAULT  et VINCI

 

2012 NOTRE DAME DES LANDES4.jpg

 

Copie de P1140056.JPG

ça n'en a pas l'air, mais c'est pourtant vrai

Copie de P1140038.JPG

J'ai terminé mon court séjour en Loire-Atlantique

par une visite ce dimanche matin à la VACHERIT


à NOTRE DAME DES LANDES

Copie de P1140100.JPG

 

Copie de P1140075.JPG

"un lieu de résistance"

en Loire-Atlantique

Copie de P1140078.JPG

Je souhaitais rencontrer, sur le terrain, les résistants au "projet pharaonique du siècle dernier", un "projet d'aéroport, sans fondement économique", un "projet grenello-incompatible et dépassé" qui menace 2 000 hectares de terres agricoles d'une biodiversité exceptionnelle

Copie de P1140081.JPG

Depuis plus de quarante ans, des citoyens et des élus résistent ensemble contre ce projet "indécent" : l'assocation de défense des exploitants concernés par l'aéroport (ADECA) en 1970 et de l'association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d'Aéroportà Notre-Dame-des-Landes (ACIPA) en 2000.

Copie de P1140080.JPG

 Un lieu de résistance "La Vache Rit" et des maisons occupées sur le terrain, une présence régulière lors des prélèvements de terre, une vigie citoyenne de plus de 3 ans devant plusieurs lieux symboliques nantais, des collectifs d'élus (es), de géographes et de pilotes en soutien, une pétition de près de 20 000 signatures ... Des personnalités connues qui ont pris position contre ce projet... Des médias nationaux de plus en plus présents sur le sujet ... Une coordination de plus de 40 associations, collectifs et mouvements politiques qui multiplie les réunions d'information à la population...


Copie de P1140049.JPG

Résistance et  Rebellion

dans le bocage de Notre-Dame-des-Landes aux prairies humides,

aux enclos verdoyants,

où des espères rares et protégées ont été recensées,

mais menacé de disparition par un projet d'aéroport

La Zone à détruire est devenue Zone à défendre

Copie de P1140045.JPG

Si ce projet se réalisait, des milliers d'hectares de nature seraient alors livrés aux mains du groupe Aéroport du Grand Ouest/VINCI : 100 kilomètres de haies arrachées, 130 hectares de bois rasés, des zones humides asséchées, la flore détruite, la faune exterminée puisque une demande de destruction d'espèces protégées est en attente de signature au Ministère de l'Ecologie !

***

"Poursuivre dans la voie du développement industriel dévoreur de terres nourricières est aujourd'hui assimilable à un crime contre l'humanité et contre la planète Terre"...

La Via Campesina inscrit dans son plan d'action la nécessité de mettre à mal les multinationales qui veulent façonner le monde à leur manière. VINCI en fait partie. Un monde du toujours plus. Mais pas toujours plus de bien-être, de confort, toujours plus de profit, d'asservissement. Elles veulent devenir maîtres du monde et sont déjà aux tables de négociations de gouvernance mondiale auto proclamée...."

Copie de P1140074.JPG

"C'est une perspective terrible de déguerpissement des populations dans le monde entier pour accaparer les terres pour des mégas projets autoroutiers, aéroportuaires, ferroviaires, barrages mais aussi pour produire des nécrocarburants, pour abreuver les réservoirs. L'accaparement des ressources pour pouvoir nourrir ce système en eau, minerais s'apparente à des méthodes colonialistes en Afrique notamment.

Copie de P1140050.JPG

"Aux côtés des locaux qui résistent en refusant depuis des années de se vendre, de sacrifier leurs terres sur "l'autel du progrès", des femmes et des hommes, jeunes et moins jeunes, qui veulent prendre leur destinée en main et vivre simplement occupent des fermes, redonnent vie aux terres qui partaient en friche et qui sont menAcées d'être bitumées.

C'est un fourmillement militant altermondialiste qui se mobilise pour que cette bataille, qui rappelle en bien des points celle du Larzac, soit elle aussi victorieuse."

Josie Riffaud, paysanne en Gironde, membre de la Confédération Paysanne, déléguée européenne à la Via Campesina International

Extrait du Paysan Nantais 2011

****

Pour les Associations Opposées au Projet d'Aéroport de Notre-Dame-des-Landes, c'est :

SORTONS D'UN PROJET SANS AVENIR

qui était condamné par le Grenelle de l'Environnement fin 2007.

 UN PROJET TRES COUTEUX ET SOUS-ESTIME :

551 millions d'euros pour rien dont près de la moitié de fonds publics.

*

*

 EXPULSIONS - DESTRUCTIONS

OU VA CE GOUVERNEMENT ?

A NOTRE-DAME-DES-LANDES ET AILLEURS !

 

img455.jpg

 Bulletin d'Information aux adhérents ACIPA

Copie de P1140072.JPGCopie de P1140068.JPG

 

Une manifestation de "réoccupation" est programmée le 17 novembre. Le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, dont la concession a été attribuée au groupe Vinci, a vocation à remplacer l'actuel aéroport de Nantes en 2017. Il est défendu par l'UMP et le PS majoritaire dans les collectivités locales concernées.

S'y opposent, outre des agriculteurs et propriétaires qui refusent leur expropriation, des jeunes occupants anticapitalistes, EELV, le Modem ou le Front de gauche.

"Nous sommes une multitude de groupes et d’individus avec des idées communes mais aussi beaucoup de différences".

Ils sont venus habiter sur l'emplacement prévu de l'aéroport, un territoire en lutte, au plus près des gens qui s'y opposent depuis 40 ans. Ils veulent profiter d’espaces laissés à l’abandon pour apprendre à vivre ensemble, à cultiver la terre, à être plus autonomes vis à vis du système capitaliste.

 SAMEDI 17 NOVEMBRE

Ils préparent la grande

MANIFESTATION DE REOCCUPATION DE LA ZONE

APRES LES OPERATIONS D'EVACUATION

QUI ONT EU LIEU IL Y A TROIS SEMAINES

Copie de P1140054.JPG

 

Le rassemblement, qui pourrait accueillir des milliers de personnes, veut réunir familles, militants politiques, syndicaux et associatifs hostiles au projet jugé "pharaonique" de l'"Ayraultport", inutile économiquement et dangereux pour l'environnement, selon les militants.

 

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes

Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique)
Sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

***

En attendant, A LA VACHERIT, LA SOLIDARITE joue à fond

pour nourrir, vêtir, outiller les "maquisards"

dont je ne vous tirerai pas le portrait, bien entendu

2012 NOTRE DAME DES LANDES5.jpg

2012 NOTRE DAME DES LANDES6.jpg

 

Merci Messieurs pour votre documentation et votre accueil chaleureux

Rue des chênes

2012 NOTRE DAME DES LANDES2.jpg

Copie de P1140053.JPG

Copie de P1140052.JPG

***

*

Copie de P1140065.JPG

"VINCI, LE TAPIS ROUGE N'EST PAS DEROULE POUR TES BULLDOZERS !

NOUS NE LACHONS RIEN !"

ACIPA


14/11/2012

LIRE LE MONDE ET LE TRANSFORMER


Henri Peña-Ruiz sur la pensée de Marx par lepartidegauche

 

UN PHILOSOPHE A LA PORTE DE TOUS... C'est RARE !

Il habite dans les Landes

Je suis toute ouïe

Prenez le temps de l'écouter, vous ne le regretterez pas

**

UN COUP DE MARX et ça repart !

"MARX est le penseur de l'émancipation"

***

 

... RESURGENCE DE LA MISERE... RESURGENCE DES FANATISMES

 

La MISERE c'est être dépourvu du nécessaire

La PAUVRETE c'est d'avoir peu pour vivre ...

 

Du nouveau dans vos abonnements 3 nouveaux envois
 
lepartidegauche a envoyé 3 nouvelles vidéos:
▸ A. Corbiere dans un sujet sur Céline, L. Deutsch et P. Buisson -  il y a 15 heures
Alexis Corbière est intervenu le 8 novembre 2012 dans l'émission "Grand public" sur France2 dans le cadre d'un reportage consacré à la polémique suscitée par la caution qu'a apporté le comédien Lorànt Deutsch à un livre sur Céline écrit par l'idéologue d'extrême droite Patrick Buisson.

▸ Henri Peña-Ruiz sur la pensée de Marx -  il y a 14 heures
Une conférence d'Henri Peña-Ruiz, philosophe, maître de conférence et militant du Parti de gauche, qui s'est déroulée le 7 novembre 2012, à l'usine, et fait suite à la sortie de son livre "Marx quand même".

▸ Le contre-budget 2013 du Parti de Gauche : présentation -  il y a 21 heures
Pour voir le document "Le contre-budget du Parti de Gauche" : http://www.lepartidegauche.fr/system/documents/Contre-budget_PG.pdf?1352732531
Alors que chaque jour le gouvernement Ayrault démontre un peu plus sa soumission aux injonctions du patronat et des actionnaires, le Parti de Gauche propose un contre-budget qui développe une logique...

 

06/11/2012

LA PAIX ! REFUSEZ LE BUDGET MILITAIRE 2013

 



Signez la cyber-pétition en ligne


La crise de la dette est là et pourtant, les députés sont appelés à voter le 7 novembre un budget de la Défense de plus de 39 Milliards d'euros. Ce choix budgétaire, morbide pour une économie moderne dans un monde globalisé, doit-il demeurer celui de la France ?

Ce budget est la conséquence de la réintégration de la France dans le commandement militaire de l'Otan et du vote de la Loi de programmation militaire 2010-2013 qui engloutira ces prochaines années 186 milliards d’euros au bénéfice de la Défense, dont 102 milliards seront consacrés à l’équipement des forces.
Ces sommes colossales devraient servir à éradiquer la faim dans le monde, assurer un accès à l'eau potable à tous, garantir une éducation primaire pour tous partout sur la planète. Ces objectifs sont sous-financés et pourtant ils correspondent à des engagements de la communauté internationale regroupés dans le "Programme d'action pour une culture de la paix et de la non-violence".

Le Mouvement de la Paix vous invite à vous mobiliser pour refuser ce budget intolérable et exiger des investissements dans les besoins sociaux, qui sont les seuls à permettre de résoudre la crise.


Pour cela :

  • Signez la cyber-pétition en ligne qui sera envoyée en votre nom aux parlementaires, députés et sénateurs, de votre département - cela ne prend que quelques instants;
  • Faites signer cette pétition autour de vous (en téléchargeant la pétition en un fichier pdf) et renvoyez les signatures au comité du Mouvement de la Paix de votre département ou au siège national du Mouvement de la Paix, Maison de la Paix, 9 rue Dulcie September, 93400 Saint Ouen;
  • Demandez un rendez-vous aux parlementaires de votre département pour les mettre devant leur responsabilité;
  • Faites suivre ce message (en format html) à vos connaissances pour former la chaîne de la paix.

Nous comptons sur vous.

Le Mouvement de la Paix

www.mvtpaix.org

 

mouvement de la paix,budget militaire 2013,pétition

****

*

*

Le Mouvement de la Paix vous remercie d'avoir signé la Lettre adressée aux parlementaires "Refusez le budget militaire 2013".
Nous vous invitons à poursuivre avec nous l'action pour la décroissance des budgets militaires et la promotion d'une culture de la Paix :

Encore merci de votre engagement,

Le Mouvement de la Paix

03/11/2012

AU CAMP DE GURS

 

Puisque la TOUSSAINT invite à se recueillir sur les tombes des êtres chers, faute de me rendre dans les Ardennes où mes parents sont enterrés ou en région parisienne où mes deux frères reposent, dit-on, je me suis recueillie au cimetière du CAMP DE GURS, à 40 minutes de la maison, près d'OLORON.

J'ai pensé à toi Biche, à tes parents prisonniers dans ce camp, à toi dans le ventre de ta maman torturée, -qui ne peut pas supporter les cris-, à ton père "disparu" sans laisser de traces. SALOPERIE ! J'ai pensé à toi, Ida, à ta famille décimée.

Je ne suis pas repartie le coeur léger.

***

*

MARINA et ALAN étaient là, émus. Marina a dit : "je ne pourrais pas habiter près de ce camp". Et Alan aujourd'hui planche sur l'Histoire du camp. C'est lui qui vient de m'indiquer ce blog : http://cassymary.canalblog.com

On n'a pas perdu notre temps hier.

P1130577.JPG

Le camp fut démantelé en 1946, et tomba dans l’oubli. La colline s’est petit à petit recouverte d’une végétation qui ne peut toujours pas absorber les eaux qui coulent de la terre argileuse. On peut voir quelques-unes des pierres qui formaient les chemins et les bases des baraquements, et que durant certains étés des groupes de jeunes extraient pour mettre en évidence la misère dans laquelle près de 64 000 personnes durent vivre à l’une ou l’autre époque du camp.

Dans la région et dans le reste de la France, le nom de camp de Gurs est comme une pierre tombale maudite insérée dans la colline et dont peu veulent se souvenir. Les organisations juives elles-mêmes restent suffoquées par le peu qu’elles firent pour sauver la vie de ces Juifs internés à Gurs, dans l’attente d’être transférés vers les camps d’extermination, alors que le camp était toujours sous l’administration du gouvernement français et qu’avec un peu d’argent pour suborner les gardiens français et les gendarmes espagnols de la frontière toute proche, un nombre important de Juifs aurait pu avoir la vie sauve, en passant par l’Espagne puis le Portugal ou l’Afrique du nord.

P1130575.JPG

P1130429.JPG

 

2012 CAMP DE GURS1.jpg

P1130431.JPG

P1130433.JPG

P1130446.JPG

2012 CAMP DE GURS2.jpg

2012 CAMP DE GURS3.jpg

 

P1130457.JPG

 

2012 CAMP DE GURS5.jpg

2012 CAMP DE GURS4.jpg

2012 CAMP DE GURS6.jpg

Récemment mis à jour93.jpg

Récemment mis à jour94.jpg

2012 CAMP DE GURS8.jpg

2012 CAMP DE GURS7.jpg

 

Récemment mis à jour95.jpg

 

P1130533.JPG

P1130534.JPG

Le camp s’étendait sur 1400 mètres de long et 200 de large, couvrant une superficie de 28 hectares. Une seule rue le traversait sur sa longueur. De part et d’autre de celle-ci étaient délimitées des parcelles de 200 mètres de long et de 100 de large, appelés îlots, sept d’un côté et six de l’autre. Les parcelles étaient séparées les unes des autres, et de la rue par des murets qui étaient doubles sur la partie extérieure, formant un chemin emprunté par les gardes.

Récemment mis à jour96.jpg

Chaque parcelle contenait 30 baraques, d’un total de 382. Ce type de baraque avait été inventé par les troupes françaises durant la Première Guerre Mondiale ; installées près du front mais abritées de l’intensité des tirs de l’artillerie ennemie, elles étaient destinées à accueillir pour quelques jours les soldats qui arrivaient de l’arrière et qui attendaient leur affectation à la tranchée qu’ils devaient défendre. Elles étaient faites de planches de bois recouvertes de toile imperméabilisée et étaient de construction et de taille identiques. Aucune fenêtre ni ouverture d’aération n’avaient été prévues. Elles ne protégeaient pas du froid et très vite la toile imperméable se détériorait, laissant entrer les eaux de pluie. Il n’y avait pas de meubles et il fallait dormir sur des sacs emplis de paille, jetés à même le sol. Durant les périodes d’occupation maximale du camp, chaque baraque accueillit jusqu’à 60 personnes.

 

P1130569.JPG

Dans le camp, il existe une reconstitution d’un symbole de section triangulaire, fait de planches de bois recouvertes de carton imperméabilisé, témoignage de ces centaines de toits identiques à ce modèle qui furent les abris de ces prisonniers. Des monuments rappellent le camp des Gursiens comme étaient surnommés les prisonniers par les habitants des villages proches, et comme les prisonniers eux-mêmes finirent par s’appeler.

camp,gurs,pyrenees atlantiques,juifs,republicains espagnols,communistes,tsiganes

Récemment mis à jour97.jpg

P1130550.JPG

La nourriture était rare et de mauvaise qualité ; il n’y avait pas de sanitaires, d’eau courante, ni d’hygiène. Le camp ne disposait pas de drainage. La zone, à cause de la proximité de l’océan atlantique, est souvent arrosée par la pluie, ce qui fait que le terrain argileux, à l’exception des mois d’été, était un bourbier permanent. Les détenus, avec les quelques cailloux qu’ils pouvaient trouver, essayaient tant bien que mal d’empierrer les chemins pour résoudre le problème de la boue. Des arbustes qui avaient été dépouillés de leurs épines avaient été disposés pour faciliter le passage des personnes entre les baraques et les latrines.

Récemment mis à jour98.jpg

Baraque reconstituée

 Dans chaque îlot il existait des lavabos rudimentaires, semblables aux abreuvoirs utilisés pour les animaux, et une plate-forme de 2 mètres de haut, à laquelle on accédait par un escalier et sur laquelle étaient construites les latrines. Sous la plate-forme, des grands réservoirs recueillaient les excréments. Une fois pleins, ils étaient transportés en charrette à l’extérieur du camp...

P1130544.JPG

P1130542.JPG

 

P1130566.JPG

Fuir du camp n’était pas difficile : les clôtures n’étaient pas très solides et la surveillance n’était pas très sévère. Mais mal vêtues, sans argent ni connaissance de la langue du pays, les personnes qui fuyaient étaient vite rattrapées et renvoyées au camp. À leur retour, elles étaient internées dans un îlot surnommé l’îlot des « révoltés ». En cas de récidive, elles étaient envoyées dans un autre camp. Mais lorsqu’une aide extérieure était possible, la fuite, en Espagne ou dans une cache sur le sol français, pouvait réussir. Ils furent 755 dans ce cas.

Autour du camp, des dépendances destinées à l’administration et au corps de garde avaient été érigées. L’administration et la garde du camp dépendirent de l’autorité militaire jusqu’à l’automne 1940, puis passèrent sous l’autorité civile à l’avènement du régime de Vichy.

Wikipédia.org

****

 

camp,gurs,pyrenees atlantiques,juifs,republicains espagnols,communistes,tsiganes

*

 


 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique