logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/06/2018

POUR LE DROIT A LA VIE ... Les palestiniens résistent

 

Eric Cantona

 

https://www.huffingtonpost.fr/2018/06/05/eric-cantona-sur-scene-avec-the-libertines-et-patti-smith-lors-dun-concert-pour-les-enfants-palestiniens_a_23451723/

 

PEOPLE -

Eric Cantona, Peter Doherty et Patti Smith

réunis pour la bonne cause.

Ce lundi 4 juin, à Londres,

l'ancien footballeur français était sur la scène du Roundhouse lors du concert Hope

for Palestine Charity,

pour aider les enfants palestiniens

victimes de la guerre.

 

Cette soirée caritative visait à récolter des fonds en faveur des enfants palestiniens réfugiés dans des camps en Jordanie, au Liban, en Syrie, et à Gaza, rapporte le média NME. Si les stars internationales Patti Smith et The Libertines -menées par Pete Doherty- ont produits plusieurs morceaux, le frenchie Eric Cantona a pour sa part lu le poème du poète palestinien Naseer Aruri, "Enemy of the Sun", comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d'article.

Après le concert, le groupe The Libertines a publié sur Twitter une photo de ses membres et d'Eric Cantona, remerciant "tous ceux qui sont venus, ont donné, ont soutenu, et/ou ont joué".

La chanteuse Patti Smith a pour sa part chanté sa chanson "people Have Power" ainsi qu'une reprise de "Mind Games" de John Lennon.

Lire aussi :

Les images de la Nakba, au lendemain de la journée meurtrière à Gaza

À l'ONU, l'ambassadrice US s'en va quand le représentant palestinien parle

 ***

*

Voilà neuf ans (Hommage posthume à Mahmoud Darwich)

 
Voilà exactement neuf ans que le poète Palestinien Mahmoud Darwich nous a quittés, le 9 août 2008. Je vous propose ces modestes vers en guise d'hommage posthume à ce grand poète contemporain qui a révolutionné la poésie arabe moderne, qui a chanté la paix, la liberté et l'indépendance, qui était la voix de la lutte et de la résistance Palestinienne, qui a donné toute sa vie à la cause juste et légitime d'un peuple qui ne réclame que son droit à la vie! 
 

Voilà neuf ans
Que ton cœur de poète
A cessé de battre
Lui qui a sursauté
A chaque détonation
A chaque bombardement
A chaque déportation
A chaque obus
A chaque abus
A chaque tuerie
A chaque félonie
A chaque viol de la vie
Ton cœur n'a jamais cessé de battre
Tu n'as jamais cessé de te battre
Jusqu'au dernier acte
De ta tragédie
De ton épopée
Et ton peuple est toujours spolié!
 
Voilà neuf ans
Que ton cœur de poète
A cessé de battre
Devenu si frêle
Vulnérable et fragile
Par tout ce qu'il a enduré
Tout ce qui l'a chagriné
Tout ce qui l'a envenimé
Tout ce qui l'a contaminé
Durant toute une vie minée
Clôturée, encerclée, asphyxiée
Brûlée, exilée, déracinée
Tu n'as jamais cessé d'espérer
Et ta terre est toujours occupée!
 
Voilà neuf ans
Que ton cœur de poète
A cessé de battre
Toi qui as soulevé des émeutes
Allumé le flambeau de la lutte
Brandi l'oriflamme de la révolte
Serré le poing de la colère
Toi qui as fait pleurer les rivières
Qui as arraché des soupirs aux pierres
Qui as fait écumer la mer
Qui as glorifié la mère
Qui as verdi le désert
Qui as ébranlé la terre
Avec tes mots réfractaires
Avec tes vers révolutionnaires
La sédition de tes rimes
La rébellion de tes poèmes
Qui aspirent à la cime
Tu n'as jamais cessé d'aimer
Et ton peuple est toujours opprimé!
 
Voilà neuf ans
Que ton cœur de poète
A cessé de battre
Toi qui n'as jamais cessé de combattre
Les ogres de la nuit
Les geôliers de la liberté
Les tortionnaires de la paix
Les violeurs de la vérité
Les égorgeurs d'oliviers
Les destructeurs de la cité
Les bâtisseurs des murs
Les allumeurs de l'enfer
Les affameurs d'enfants
Les tueurs d'innocents
Les ravisseurs de l'horizon
Les ennemis de la vie
Tu as fait de ta vie
Une lutte acharnée
Pour la paix et la liberté
Pour la justice et la dignité
Tu n'as jamais cessé de militer
Et tes oliviers sont toujours mutilés!
 
Voilà neuf ans
Que ton cœur de poète
A cessé de battre
Mais son battement incessant
Résonnera éternellement
Dans le cœur des hommes
Chaque fois qu'un vieil homme
Arrête un tank avec une fleur
Chaque fois qu'une petite fille
Défie un soldat armé
Avec un rameau d'olivier
Chaque fois qu'un petit enfant
Brave la machine de guerre
Avec des pierres
Chaque fois qu'un combattant martyr
Se languit du pain de sa mère
Et danse, rebelle et fier
Dans cette noce stellaire
Qui jamais ne se termine
La noce de Palestine
Chaque fois qu'un ange sans ailes
Reçoit une balle en pleine poitrine
Et s'envole vers le paradis 
Pour sa patrie!
 
Voilà neuf ans
Que ton cœur de poète
A cessé de battre
Et tu resteras éternellement 
Vivant
Dans le cœur des combattants
Poète de la révolution!
 
 
 
 

08/06/2018

LES COMPTES DE CAMPAGNE OU L'HEURE DES COMPTES .... A RENDRE.. POUR MACRON

Comptes de campagne de Macron : la commission a-t-elle fermé les yeux sur certaines factures ?

 

Comptes de campagne de Macron : la commission a-t-elle fermé les yeux sur certaines factures ?

Les révélations sur les dépenses de campagne d'Emmanuel Macron se multiplient. Après avoir mis en lumière les rabais très avantageux dont a bénéficié le candidat pour louer des salles de meeting, France Info dévoile que la commission de vérification des comptes n'a pas respecté son propre règlement en laissant passer certaines ristournes accordées à En Marche. Explications.

Plus d'un an après son accession à l'Élysée, Emmanuel Macron apparaît malmené. Le président de la République doit faire face à une succession de révélations autour de ses comptes de campagne. Jeudi 7 juin, France Info annonçait que le candidat d'En Marche avait profité de larges ristournes pour la location de salles parisiennes où il a tenu des meetings. Il aurait notamment profité de prix d'amis pour la location de des théâtres Bobino et Antoine, tous deux la propriété de Jean-Marc Dumontet, homme incontournable dans le monde du spectacle et soutien sans faille d'Emmanuel Macron.

Dans son règlement, la commission de vérification des comptes indique que les ristournes accordées à un candidat pour l'organisation de meetings ou de réunions publiques ne doivent pas dépasser les 20 à 30%. Au-delà, ces rabais doivent être inspectés dans le détail car ils pourraient être considérés comme des "avantages directs ou indirects". Or, les prix cassés dont a bénéficié Emmanuel Macron dépassent largement les 20%. Par exemple, la remise accordée par la société GL Events pour la location de la Maison de la Mutualité atteignait ainsi 26%. Pour le Théâtre Antoine, la remise atteignait presque 75%, assure FRance Info.

Interrogé par France Info, le président de la commission, François Logerot, a déclaré qu'il considérait qu'il "n'y a(vait) pas de prix de marché" dans le secteur de la location de salles. Ce qui signifierait qu'il est impossible de placer la limite entre un simple geste commercial et une aide déguisée. Pourtant, un document interne à la commission consulté par France Info fixe la règle noir sur blanc :  "La Commission admet, en principe, que des rabais ou remises puissent être accordés dans une limite maximale comprise entre 15 et 20%".  

 

 

 

Le Parisien logoGrosse augmentation de salaire pour le président de la Commission des comptes de campagne

 

Président de la Commission depuis 2005, François Logerot voit son salaire fortement revalorisé à la hausse.

Le calendrier tombe plutôt mal. Au moment où l’État cherche à faire de massives économies, un décret du 30 mai publié au Journal officiel revalorise nettement les émoluments du président de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP), François Logerot. Ils passent ainsi de 4 574 euros par mois à 7 182 euros nets mensuels (+ 57 %), à quoi s’ajoutera désormais une indemnité annuelle de 9 500 euros bruts. Le tout avec effet rétroactif au 1er janvier.

Certes prévue par une loi du 20 janvier 2017 sur les autorités administratives indépendantes, cette augmentation intervient pile au lendemain de l’annonce de l’ouverture d’une enquête préliminaire sur les comptes de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon, qui avaient donné lieu à la démission fracassante de l’un des rapporteurs.

Ces derniers, chargés d’éplucher les factures des candidats, voient pour leur part le montant de leur vacation - somme qu’ils perçoivent par jour travaillé - relevé de 18 à… 20 euros

 Jean-Luc Mélenchon

Pour Macron c'est l'heure des comptes (de campagne)

 

Pour Macron c’est l’heure des comptes (de campagne)

Ah le brave homme ! Comme ses services étaient mal connus et mal rémunérés ! Son employeur a donc donné suite à ses revendications salariales. Sa modeste retraite de conseiller de la Cour des comptes ne lui permettant aucun confort après tant d’années de dur labeur, sa paie de président de la Commission nationale des comptes de campagne a donc été soudainement mise a niveau grâce a une augmentation de 57% mensuelle et une prime de 9500 euros annuels. Avec effet rétroactif au premier janvier. Pas belle la vie ? Plus qu’un député ou un sénateur. Il gagnera donc dorénavant 7182 euros mensuels.

Pendant ce temps, l’homme qui s’est chargé personnellement des basses besognes de presse et interviews contre mon compte de campagne présidentielle n’a été, lui, augmenté que de deux euros par jour, passant de 18 a 20 euros par jour ouvré. Cela montre à quel tarif est estimé sa contribution aux diversions qui ont servi de camouflage aux révélations inévitables du compte de campagne de Macron.

Car bien sûr, les macronistes savaient que tout finirait par se savoir. L’ancien directeur de cabinet de Louis Mexandeau (PS) a donc été mis en mouvement pour distribuer ses dizaines de notes sur mon compte. C’était alors la seule information dont disposait la presse sur l’ensemble des comptes de compagne. Elle en fit ses choux gras et pompes à clics. Un succès total. Le suspect c’était moi. Le problème c’était moi.

Les factures rejetées du droit à remboursement devenait des « irrégularités » sur six colonnes dans Le Monde. Mensonge éhonté puisque cela prouvait au contraire que j’avais bien tout déclaré jusqu’au moindre détail pour ne pas être accusé de « sous facturer ». Que la Commission refuse de rembourser n’est donc nullement le signe d’une « irrégularité » de mes factures ! On le rabâcha pourtant sur tous les tons. Jusqu’à l’accusation d’avoir surfacturé prononcée sans un argument par Christophe barbier, qui aura bientôt l’occasion de présenter ses preuves devant le tribunal qui jugera cette diffamation. Cela suffit à me valoir un « signalement » et une enquête préliminaire ! Et cela alors même que mon compte a été validé par la Commission et par le Conseil constitutionnel.

Par contre, quand Macron tient une réunion sur son programme culturel, le président Logerot ferme les yeux et ne compte pas la somme de la location comme des frais de campagne. Un exemple parmi des dizaines d’autres de bienveillante cécité. Il est donc prouvé qu’il valait mieux ne pas déclarer que de tout déclarer.

On avait à peine finit d’appendre quelle récompense salariale venait de gratifier monsieur le président Logerot pour son épuisement à la tâche que l’on apprend que le compte de campagne de Macron est un nid de faveurs et ristournes qui fait craindre une pratique de sous-facturation systématique.

À cette étape, je ne retiens qu’une chose : les délires sur mon compte de campagne ont servi de leurre pour fabriquer une soupe dans laquelle les révélations prévues sur le compte de campagne de Macron passeraient sous le régime du « tous pourris ». Les stratèges qui ont imaginé cela ont joué avec des allumettes. Car mes comptes sont clairs, je suis sûr de mon fait, de l’honnêteté de mes comptes, je n’ai rien à cacher ni à regretter. Ce n’est pas le cas de mon adversaire .

Dans ces conditions, je suis certain que des tas de gens vont fouiller dans le cas Logerot, de Chalvron et compagnie. D’autres vont regarder de près les ristournes consenties à Macron et les possibles sous-facturations qu’elles constitueraient. Et ils finiront par calculer le total de ce que cela représenterait si cela avait été facturé au prix du marché ou de celui consenti pour les mêmes prestations à ses concurrents. Car il y a un plafond de dépenses en plus des obligations de sincérité des comptes que l’on présente !

Bref, j’encourage mes lecteurs qui en ont le temps et les compétences à faire ces enquêtes. Les Macron-leaks permettent pour qui a le temps de les dépouiller de riches investigations également. Tout cela, il faut le faire. Puisque je suis devenu pour eux une cible permanente de « diversions utiles », il faut que ce type de procédé coûte cher à ceux qui s’en rendent coupables.

Je ne serai pas étonné que les procédés de ristournes et usages des moyens de collectivité tels qu’ils sont mis en cause par les révélations sur les comptes de campagne de Macron soient mis en cause devant la justice. Cela serait sain et utile. Davantage en tous cas que l’épluchage de mes pauvres factures de personnel en campagne ! Car si la justice est désormais instrumentalisée par le régime de Macron pour tenter d’intimider un adversaire résolu et créer des diversions, elle doit aussi pouvoir faire son travail et analyser d’éventuelles « irrégularités » sur les comptes de tous les candidats. Y compris – et peut-être surtout – celui du président.

 

Rejoignez le mouvement !

 france insoumisehttps://lafranceinsoumise.fr/

06/06/2018

NON... MACRON N'A PAS GAGNE...

Ajoutée le 4 juin 2018
 
 
Dans ce 12e numéro du Rapport politique, Manuel Bompard revient sur la semaine écoulée. Alors que les médias vantent la « victoire » de Macron sur le mouvement social, force est de constater que tous les indicateurs sont au rouge pour lui. D'abord parce que la mobilisation sociale est et a été très forte, ensuite parce que sa cote de popularité est au plus bas, enfin parce que sa politique économique fait la preuve de son inefficacité. Manuel Bompard parle ensuite de la réforme constitutionnelle et explique que la France insoumise va continuer à porter sa proposition d'une assemblée constituante face à une réforme décidée sans le peuple. Enfin, il dénonce le rôle des tireurs dans le dos contre la France insoumise et notamment d'ELLV sur la question du glyphosate.

 

Au fait ... j'oubliais de préciser : j'étais moi-même candidate aux cantonales, pour Europe Écologie les verts, en mars 2011 ! Mais combien long et riche aura été le chemin parcouru depuis et quel bonheur de me retrouver à vos côtés, aujourd'hui ! Allez, L.F.I., on ne lâche rien !
Merci Manuel, tu fais bien de remettre les pendules à l'heure ! Avec des ex-socialistes comme ceux cités, L.F.I. n'a pas besoin d'ennemis ... mais au moins, les choses sont claires, on sait maintenant sur qui on peut réellement compter ... même en ce qui concerne l'écologie !!!
Manuel, nous ne renoncerons jamais !!!!
Bravo Manu et Merci pour ce rapport très complet et précis, et celà il le faut pour remettre à l'endroit les fakes ou mensonges médiatiques des autres politicards.
Merci Mr Bompard trés clair et puis ça rebouste - et puis je rajoute vous nous manquez comme député avec Liêm Hoang-Ngoc à Toulouse mais o n vous retrouve ailleurs
 
Il aurait fallu préciser que le vote sur le glyphosate s'est fait sans prevenir, quand il à trouvé que les opposants se faisaient peu nombreux vu l'heure et la semaine difficile ou tout les jours c'était du 9h à 2h du mat le lendemain (c'est dire qu'il faut arriver à trouver le sommeil entre)
C'est pas du ruissellement, c'est du goutte à goutte
 
Nous allons continuer les grèves.
Merci à Manuel Bompard pour nous redonner du baume au coeur.En ces jours sombres,nous en avons bien besoin.Quant à EELV,je considère ce parti comme étant une véritable planche pourrie et pour ce qui est du PS de Mr Faure laissons le mourir de sa belle mort.Non,Macron n'a pas gagné.
La meilleure façon de ne pas se décourager c'est le boïcot des médias d'Etat . On sera toujours là !! Tenez bon ! Insoumise de Pézenas et fière de l'être !
 

 

 

A VOTRE SANTE ! Face au baratin de la Ministre En marche arrière, la députée Insoumise Caroline FIAT...

 

 

BOURGES 001.jpg

05/06/2018

CONTRE LA VENUE DU MINISTRE ISRAELIEN / Les Partis et associations manifestent

 

 

RASSEMBLEMENT à Lyon le mardi 5 juin 18h
quais du Rhône (Quai Augagneur
près du pont de la Guillotière)

Collectif 69

Vendredi 1er juin 2018

COMMUNIQUE NATIONAL

La « saison croisée France-Israël » va regrouper, de juin à novembre, des dizaines d’événements en Israël et en France. Pour Israël, il s’agit de reconstruire une image positive, de tenter, à travers la science, l’art et la culture, de le blanchir de ses crimes. Cette « saison croisée » doit être inaugurée à Paris le 5 juin 2018 par le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, conjointement avec le président de la République Emmanuel Macron.

En quelques semaines, les tirs de l’armée israélienne contre les manifestants de Gaza, non armés, qui protestent contre un blocus inhumain qui dure depuis 11 ans, ont fait 120 morts et plus de 13 000 blessés, dont 3 500 par balles, conçues pour infliger des mutilations et handicaps à vie.

Pendant ce temps, en toute impunité, Israël et les États-Unis fêtaient le transfert de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem, en contradiction totale avec le droit international et les résolutions de l’ONU.

La France a condamné l’un et l’autre. Mais que peuvent les paroles contre un pouvoir israélien qui se croit tout permis, fort du soutien inconditionnel des États-Unis de Trump, et l’absence de sanction ?

Il est grand temps de passer de la parole aux actes. Nous demandons l’annulation de cette saison croisée et de son inauguration le 5 juin :

 une fois encore, les crimes de guerre commis récemment par Israël sont d’une extrême gravité, et la tentative de les blanchir par cette « saison croisée  » est d’une indécence absolue. Cet événement serait en contradiction totale avec le signal clair et le ferme avertissement qu’il faut adresser à Israël.

 Netanyahou, criminel de guerre, n’a rien à faire en France,

 la date du 5 juin, l’anniversaire du déclenchement par Israël de la « guerre des 6 jours », qui a conduit à l’occupation de nouveaux territoires par la force et une nouvelle catastrophe, la Naksa, pour le peuple palestinien, ajoute un facteur supplémentaire à cette provocation.

Partout, nous porterons l’exigence de la reconnaissance des droits du peuple palestinien – dont le droit au retour – et de la reconnaissance par Israël des crimes qu’il a commis. Nous demandons que, déjà, la France reconnaisse l’État de Palestine avec Jérusalem-Est comme capitale, comme l’ont demandé au gouvernement nos élu-e-s des deux chambres.

C’est l’impunité d’Israël qui autorise à tuer les Palestiniens comme elle tue toute humanité de la part du pouvoir israélien : il est urgent d’y mettre fin, et d’appliquer des sanctions contre l’État d’Israël et particulièrement la Suspension de l’Accord d’Association UE/Israël.

Nous appelons à manifester partout en France le 5 juin contre la venue de Netanyahou et pour l’annulation de la saison croisée France-Israël.

À Paris, un rassemblement aura lieu devant le Grand Palais à partir de 18h30.

Non à la venue de Netanyahou en France, c’est un criminel de guerre !

Annulation immédiate de la saison croisée France-Israël !


Tract rassemblement contre la venue de Netnayahu le 5 juin 2018

Association de Palestiniens en Île de France

Association des Palestiniens en France - AL JALIYA - Union d’Associations et d’Institutions Palestiniennes en France

Forum Palestine Citoyenneté

Alliance internationale pour la défense des droits et libertés (AIDL)

Argenteuil Solidarité Palestine (ASP)

Association France Palestine Solidarité (AFPS)

Association France Palestine Solidarité Paris-Centre

Association France Palestine Solidarité Paris 14-6

Association des Universitaires pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP)

Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS France)

Campagne unitaire pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah (Île de France)

Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens (CNPJDPI)

Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR-PO)

Femmes Égalité

Femmes en noir (FEN)

International Solidarity Movement (ISM France)

Montreuil Palestine

Secours Rouge Arabe

Union générale des étudiants palestiniens (GUPS)

Union Juive Française pour la Paix (UJFP)

---------------------------

Ensemble !

Europe Écologie - Les Verts (EELV)

Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF)

Parti communiste français (PCF)

Parti communiste des ouvriers de France (PCOF)

Parti de Gauche (PG)

Parti des Indigènes de la République (PIR)

http://www.palestine-solidarite.org/

L’image contient peut-être : une personne ou plus, mème et texte

 



LES PROTESTATIONS SONT PACIFIQUES

ET TOUT PROPOS RACISTES OU INJURIEUX SONT BANNIS,

SUR CETTE PAGE (https://www.facebook.com/events/191930984959353/)

COMME DANS LA RUE.

Pour celles et ceux qui le peuvent venir avec des blouses d'infirmier-e-s et le portrait de la jeune infirmière bénévole Razan Achraf Al-Najjar, assassinée vendredi dernier à Gaza par l’armée israélienne.

 Photo : MEE

toujours été présente, se portant volontaire comme ambulancière paramédicale pour aider ceux qui avaient été blessés par des snipers israéliens.

Photo : MEE 

 Photo : Hossam Salem/Al Jazeera

D'autres manifestations auront lieu dans plusieurs villes de France :


SAINT-ETIENNE:
5 juin Place de l’Hotel de Ville à 18H30

MARSEILLE:
5 juin Port d’Aix à 18H

LYON:
5 juin Quai du Rhône à 18H (Quai Augagneur près du pont de la Guillotière)

LILLE:
5 juin Grand Place à 18H30 (métro : Rihour)

METZ:
2 juin Parvis des droits de l’Homme à 14H30

POITIERS:
5 juin 2018 – Place de l’Hôtel de Ville à 18H

MONTPELLIER:
5 juin Place de la comédie 18H30

CAEN:
5 juin : 18H30 devant la Préfecture

SAINT NAZAIRE:

5 juin à 18h00 devant la permanence de la députée

FOIX:
5 juin à 17h devant le Monument à la Résistance
http://www.agencemediapalestine.fr/…/non-a-la-venue-de-net…/

 

 

 

 

Gaza : les morts ont un visage, et les criminels de guerre n’ont rien à faire en France

AFPS

Samedi 2 juin 2018

Les morts ont un visage, ce ne sont pas que des nombres, et aujourd’hui c’est celui de la jeune infirmière bénévole Razan Achraf Al-Najjar, assassinée hier à Gaza par l’armée israélienne, qui interpelle notre regard. Un visage qui s’ajoute à la longue liste des plus de 120 morts et des millliers de blessés victimes ces dernières semaines des snipers de l’armée israélienne.

Elle avait 21 ans et tout l’avenir devant elle. Un soldat israélien, obéissant aux ordres de son gouvernement a décidé, depuis la lunette de visée de son fusil, de briser cette vie et cet avenir.

Elle faisait partie des équipes de secours de notre partenaire PMRS (Palestinian Medical Relief Society), qui nous rappelle dans son communiqué que le fait de viser du personnel médical, ou des civils désarmés, est un crime de guerre.

Le crime de guerre a aussi un visage, c’est celui de Benyamin Netanyahou, qui en est le commanditaire en chef. Il a des complices, notamment les États-Unis, qui viennent de mettre leur véto à une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU pour la protection du peuple palestinien. Il a un carburant, qui s’appelle l’impunité : impunité à laquelle la France participe tant qu’elle continue à se contenter de mots face à ces crimes de guerre.

Comment, dans ces circonstances, le président de la République peut-il maintenir l’invitation faite à Benyamin Netanyahou à venir en France, mardi prochain ? Comment peut-il maintenir la "saison croisée France-Israël" et son inauguration dans de telles circonstances ?

Dans un message à l’Elysée, Bertrand Heilbronn, président de l’Association France Palestine Solidarité, a réitéré aujourd’hui notre demande d’annulation de la visite de Benyamin Netanyahou en France, et d’annulation de la saison croisée France-Israël. Le président de la République veut-il vraiment mêler son image à celle de ce criminel ?

Il est temps de passer des paroles aux actes, et de sanctionner l’État d’Israël. Il faut un premier geste fort, qui interpelle aussi la société israélienne : c’est l’annulation de la "saison croisée".
Il est encore temps...

Le Bureau national de l’AFPS
le 2 juin 2018

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique