logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/03/2015

Elle s'appelle Anne BOURGEOIS... Signez la pétition ...pour le retour à son poste initial

POUR LE RETOUR A SON POSTE INITIAL

Anne Bourgeois, éducatrice spécialisée, mère de 4 enfants, entame une grève de la faim !

12 mars 2015

Triste vision sur le parking du Carrefour Market à Fumay le long de la route RD 8051 d'une tente posée à même le sol, et d'une femme à l'allure fatiguée mais trés déterminée à faire respecter ses droits les plus élémentaires ....

 

La CGT du Conseil Général ne pouvait que venir apporter son soutien à cette femme courageuse, amenée à entamer une grève de la faim pour contraindre son employeur, une association d'insertion de travailleurs handicapés, à la réembaucher suite à un licenciement abusif.

 

Voici un résumé de son histoire sur la page où une pétition en sa faveur ( et que nous vous invitons à signer) est ouverte et rassemble ce jeudi en soirée près de 1800 signatures de soutien.

 

Pour avoir tenté d'alerter la direction de l'AFEIPH, qui est son employeur sur des dysfonctionnements graves dans la prise en charge des personnes handicapées, et pour avoir été témoin d'agissement tout aussi grave dans certains accompagnements éducatifs, Anne Bourgeois a fait l'objet d'une procédure de licenciement à la demande de son employeur. Il y a presque 1 an de cela... De par son statut de salarié protégé (déléguée du personnel), la direction a dû demander à l'inspection du travail l'autorisation de la licencier.
Le 17 novembre 2014, l'inspection du travail a donné sa décision refusant la demande d'autorisation de son licenciement.

Depuis cette date, la direction de l'AFEIPH refuse d'appliquer la décision de l'inspection du travail allant jusqu’à lui interdire l'accès à son poste initial en date du 26 janvier 2015, la menaçant d'une deuxième mise à pied conservatoire sans salaire.
La semaine dernière, la direction de l'AFEIPH a de nouveau refusé son retour et la remis en mise à pied conservatoire sans salaire.
Mère célibataire de 4 enfants, Anne Bourgeois a entamé une grève de la faim le lundi 09 Mars 2015 en protestation de la situation dans laquelle elle est entraînée par son employeur...

 

PETITION...Cliquez ICI

 

La CGT du CG s'étonne qu'une association vivant en partie de subventions, puisse à ce point jouer avec la loi pour essayer d'empêcher Anne BOURGEOIS de faire valoir son droit de réintégration.

Elle s'étonne d'autant plus lorsqu'en lisant les statuts de cette association, on peut constater que ce sont des élus qui en sont membres de droit. Le maire de Fumay, le maire de Revin et deux conseillers généraux mandatés par le CG !!!!!!

-sauf erreur de ma part, le maire de Fumay est Divers Droite depuis 2014-

Alors même si leurs voix ne sont statutairement que consultatives, nous ne doutons pas qu'ils peuvent être écoutés .... car ils ne peuvent pas de fait, être d'accord avec ce qu'il se passe ... que la loi soit ainsi violée .

Nous espérons que le Conseil Général pèse de tout son poids afin de faire évoluer la situation dans le bon sens !!!! Ce qui ne serait que logique. 

Nous poserons la question à Benoit Huré.

 

C'est une nouvelle fois une preuve manifeste que de telles missions (insertion d'adultes handicapés dans le cas présent) devrait faire partie d'une mission publique, et à ce titre être insérées dans une fonction publique digne de ce nom !!!!

 

En attendant une issue heureuse, courage Anne .... nous sommes de tout coeur avec toi, en tant que représentants CGT mais surtout en tant qu'humains.

Merci à toi d'être aussi déterminée et ainsi nous démontrer que dénoncer l'inacceptable est possible, et que seule la lutte peut faire bouger les choses ...

Il est inadmissible qu'en 2015, une personne licenciée abusivement, mère de 4 enfants soit obligée d'entamer une grève de la faim pour faire valoir ses droits .....

Si vous pouvez, allez lui montrer votre soutien, cela ne pourra que lui faire plaisir ...

Et merci aux camarades qui l'entourent ....

 

 Un petit mot poignant de Anne

 

Anne Bourgeois, éducatrice spécialisée, mère de 4 enfants, entame une grève de la faim !

Pour avoir tenté d'alerter la direction de l'AFEIPH, qui est son employeur sur des dysfonctionnements graves dans la prise en charge des personnes handicapées, et pour avoir été témoin d'agissement tout aussi grave dans certains accompagnements éducatifs, Anne Bourgeois a fait l'objet d'une procédure de licenciement à la demande de son employeur.

Il y a presque 1 an de cela...

De par son statut de salarié protégé (déléguée du personnel), la direction a dû demander à l'inspection du travail l'autorisation de la licencier.


Le 17 novembre 2014, l'inspection du travail a donné sa décision refusant la demande d'autorisation de son licenciement.

Depuis cette date, la direction de l'AFEIPH refuse d'appliquer la décision de l'inspection du travail allant jusqu’à lui interdire l'accès à son poste initial en date du 26 janvier 2015, la menaçant d'une deuxième mise à pied conservatoire sans salaire.

© Daniel Samulczyk / France 3 Champagne-Ardenne
La semaine dernière, la direction de l'AFEIPH a de nouveau refusé son retour et la remis en mise à pied conservatoire sans salaire.


Mère célibataire de 4 enfants, Anne Bourgeois a entamé une grève de la faim le lundi 09 Mars 2015 en protestation de la situation dans laquelle elle est entraînée par son employeur...

 

 https://secure.avaaz.org/fr/petition/Direction_de_lAFEIPH_Le_retour_a_son_poste_initial_eradiquer_ces_pratiques_de_management/?cELpsab

 

c'est elle qui dénonce... c'est elle qui trinque ... c'est elle qu'on accuse

Anne Bourgeois, mère de quatre enfants veut dénoncer des dysfonctionnements grave de la direction de l'agefiph (association pour la formation l'emploi et l'insertion des personnes handicapés), dans la prise en charge de personnes handicapées.

18/03/2015

Les Retraités ont défilé par milliers

La cgt

 

Dans toute la France, le même slogan a résonné : "les jeunes dans la galère, les vieux dans la misère... de cette société là on n’en veut pas".

Des milliers de retraités ont défilé mardi 17 mars dans toute la France pour demander une amélioration de leur pouvoir d’achat, à l’appel d’une large intersyndicale, à Paris, Marseille, Lyon, Bordeaux, Nantes, Toulouse, Bayonne, Rouen, Saint-Nazaire, Cherbourg, Limoges, Périgueux, Reims, Châlons-en-Champagne, Dijon... A Paris, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez avait pris place en tête du cortège pour apporter le soutien de toute la CGT à cette mobilisation unitaire.


Des retraités très en colère après l’annonce de la non revalorisation des retraites complémentaires ARRCO et AGIRC au 1er avril et qui voyaient dans cette journée une mise en jambes pour préparer la

mobilisation unitaire interprofessionnelle du 9 avril

et la manifestation nationale à Paris.


Au delà des pensions,

les retraités demandent que la loi sur l’adaptation de la société au vieillissement,

débattue depuis ce mardi au Sénat,

soit mise en œuvre dès cette année

et réclament un renforcement

des services publics de santé.

 

 

13/03/2015

C'est clair ! Xavier MATHIEU de CONTINENTAL

13 mars 2015

Devant tous les tribunaux ils ont gagné. Continental a menti, il n’y avait aucune raison économique à leurs licenciements. Selon la loi rien ne justifiait la fermeture du site de Clairoix, il s’agissait d’une stratégie dictée par la spéculation financière.

Résultat, 1 120 salariés à la rue, 1 120 morts sociales, maladies, divorces, suicides et toute une région économiquement sinistrée.

Un scandale ?

Non, une histoire banale que la plupart des médias décrivent comme une regrettable fatalité. Au bout de sept ans de lutte, 680 ont été indemnisés. Mais Continental s’acharne et se pourvoit en cassation. Si les ex-salariés perdent, ils devront rembourser.

 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 Pujadas Mathieu Mélenchon

Interview

Médias  |  Télévision  |  11 octobre 2010

"Mélenchon a parfaitement résumé ma pensée"

Xavier Mathieu est l'homme qui se trouve au centre de la polémique entre Jean-Luc Mélenchon et David Pujadas. Interrogé lundi par leJDD.fr, le syndicaliste CGT de l'usine Continental de Clairoix (Oise) exprime sa reconnaissance envers le président du Parti de gauche. "Quand David Pujadas m'interroge, je ne suis pas sûr qu'il ait conscience du fossé qu'il y a entre lui et nous", explique-t-il, refusant, toutefois, de placer tous les journalistes dans le même sac.

12/03/2015

SYRIE : la vérité qu'on vous cache

Mère Agnès Mariam de la Croix, carmélite, est supérieure du monastère Saint-Jacques le Mutilé à Qara, près de Homs, en Syrie. Elle est née en Palestine, de nationalité Franco-Libanaise et vit en Syrie. Elle vient spécialement en France pour alerter l’opinion...

 

 

 

STOP ! ACTION CONTRE LA REPRESSION SYNDICALE

ob_ddbd44_cgt-energie-17mars2015.jpg

Les mafieux, fraudeurs, évadés fiscaux ressortent blancs comme neige de leurs affaires

MAIS ON REPRIME DUREMENT LES SYNDIQUES QUI LUTTENT POUR LE DROIT AU TRAVAIL

CONTRE LE LICENCIEMENT ARBITRAIRE

C'est sous quel gouvernement ?

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique