logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/02/2015

LES LE PEN AGRESSENT LES JOURNALISTES

...EXTRAITS

Selon un communiqué de la Société des journalistes de Mediapart (SDJ), "des menaces de mort ont été proférées" alors que les deux journalistes "faisaient leur travail d'enquête dans des conditions tout à fait claires et transparentes".

...

Alors qu'il lui était signalé qu'une déposition avait été faite, la patronne du FN a répondu: "Eh bien je pense qu'il y aura une enquête".

"+Je vais te tuer+: c'est ainsi qu'un proche de Marine Le Pen s'est adressé, en la menaçant physiquement, à notre consœur Marine Turchi", affirme Edwy Plenel sur Mediapart.

Les deux journalistes, Marine Turchi et Karl Laske, s'étaient rendus le 30 janvier "au siège des diverses sociétés d'Axel Loustau, le trésorier de +Jeanne+, micro-parti personnel de la présidente du FN", dans le XVIe arrondissement, toujours selon M. Plenel.

- crachats et menaces -

N'ayant pas été reçus, ils sont repartis au métro, où ils se sont retrouvés cernés "par un groupe de quatre à cinq personnes, parmi lesquelles Axel Loustau", a affirmé Edwy Plenel, ajoutant que "le plus virulent et le plus menaçant était Olivier Duguet", prédécesseur de M. Loustau en tant que trésorier de Jeanne.

M. Duguet a "foncé comme un fou furieux sur Mme Turchi, cherchant à l'agresser physiquement, en la tutoyant et en lui lançant: +Je vais te tuer !... Je vais te retrouver !... Je vais t'attendre en bas de chez toi !... +".

 

Mediapart a demandé "solennellement" à Marine Le Pen "de condamner sans ambiguïté aucune ces agissements" et parallèlement "de lever l'interdit professionnel qu'elle a énoncé" contre le média en ligne, systématiquement refusé d'entrée aux événements FN. "Je ne réponds pas à Mediapart", a déclaré la patronne du FN.

Contacté à plusieurs reprises par téléphone, M. Loustau a répondu à l'AFP: "Il ne faut pas m'embêter comme ça toutes les demi-heures. J'ai pas de réaction. Je ne vous parle pas, je n'ai rien à vous dire".

Deux journalistes du Monde avaient déjà affirmé en mai 2010 avoir reçu un crachat et des menaces de la part de M. Loustau, lors d'une manifestation d'extrême droite qu'ils couvraient.

Auteurs du blog "Droite(s) Extrême(s)" hébergé par lemonde.Fr, ils avaient aussi révélé récemment que M. Loustau, proche de Frédéric Chatillon, patron de la société Riwal récemment mis en examen dans l'enquête sur le financement des campagnes du FN, était "responsable d'un nouveau cercle frontiste", intitulé "Cardinal", "destiné à rassembler des patrons de PME-PMI".

...

..

.

En 2012, MEDIAPART REVELAIT

"Mediapart" a révélé mardi l'existence d'un micro-parti à l'intérieur du FN, conçu pour financer les activités d'Eric Chatillon, ex-GUD et proche de Marine Le Pen.

 

"Jeanne", en hommage évident à Jeanne d'Arc, a été créé pendant la guerre de succession qui avait opposé Marine Le Pen à son challenger, Bruno Gollnisch, jusqu'au début de l'année 2011. Mais de quoi s'agit-il? Mediapart révèle ce mardi que "Jeanne" est un micro-parti, sans adhérents ou presque, placé au service exclusif de Marine Le Pen.

Une petite entreprise rentable

Avant la présidentielle de 2012, des difficultés financières avaient frappé le Front national contraint alors, pour éviter le naufrage, de vendre son "Paquebot", son ancien siège situé à Saint-Cloud. La campagne de la candidate dépendait de cette vente. Autant dire que financièrement parlant, le FN n'était à l'époque pas à la fête.

Mais "Jeanne" a su tirer son épingle du jeu. 450.000 euros ont ainsi été prêtés au FN pour la campagne présidentielle de Marine Le Pen, au taux "exceptionnellement élevé" de 7%, explique Mediapart, qui a consulté les comptes de l'élection. Au final, 19.000 euros d'intérêts ont été reversés à "Jeanne". Le trésorier du parti lui-même, Wallerand de Saint-Just, n'était manifestement pas au courant d'une telle transaction.

Eric Chatillon, le conseiller "gudar"

 

Mais pour qui roule ce micro-parti? Non pour Marine Le Pen, sans lien officiel avec lui, mais pour l'un de ses conseillers, Eric Chatillon. Ce dernier est un ancien du GUD (Groupe Union et Défense), un groupement d'extrême droite créé en 1968 à l’université Paris II Panthéon Assas, à Paris. Il en avait même été le président en 1991.

Marine Le Pen avait étudié dans cette même université d'Assas, au début des années 80. A l'époque, elle faisait partie du Cercle national des étudiants de Paris, une organisation idéologiquement proche du Front national.

"Micro-parti", Etat dans l'Etat, ou pas?

"Jeanne" est-il un micro-parti? Mediapart rapporte des appréciations qui ont évolué au fil du temps. En 2011, le directeur administratif du FN, Jean-Michel Dubois, reconnaissait: "Oui, c'est un parti qui soutient Marine Le Pen". L'affirmation était la même chez le trésorier, Wallerand de Saint-Just.

 

http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2014/10/14/le-cardinal-axel-loustau-a-la-tete-dun-cercle-patronal-du-fn/

 

Le « cardinal » Axel Loustau à la tête d’un cercle patronal du FN

 

Il est censé n'être qu'un simple prestataire de services. Axel Loustau est en réalité bien plus que cela. A 43 ans,  ce chef d'entreprise dans la sécurité privée est le responsable d'un nouveau cercle frontiste, lancée en toute discrétion : le cercle Cardinal. Ce cénacle est destiné à rassembler des patrons de PME-PMI, officiellement pour faire remonter leurs doléances à Marine Le Pen. Laquelle doit en tirer des propositions qui correspondent à ce secteur. Pour l'instant, M. Loustau a surtout rassemblé autour de lui des patrons de restaurants et de bars.

 

Cardinal est complémentaire d'un autre cercle, baptisé Audace. Présidé par Antoine Melliès, il vise à rassembler les jeunes actifs tentés par le "marinisme". M. Loustau n'en est pas très éloigné puisqu'il était présent à la première réunion de ce cercle, à Fréjus, juste avant l'université d'été du Front national jeunesse, début septembre.

 

A l'origine, un autre projet

 

En réalité, l'idée de s'adresser aux petits patrons ne vient pas de MM. Loustau et Melliès mais de Marion Maréchal-Le Pen. La députée du Vaucluse était en effet entrée en contact avec des entrepreneurs lyonnais. Elle avait présenté son projet à la direction du FN qui l'a confié à d'autres acteurs, qui ne sont pas des proches de la jeune élue.

 

M. Loustau est aussi au cœur du micro-parti de Marine Le Pen, Jeanne, dont il est trésorier. Coutumier des intimidations en tous genres, cet ancien du Groupe union défense (GUD) et ami de longue date de son ancien président Frédéric Chatillon, avait par ailleurs été  interpellé en avril 2013 esplanade des Invalides à Paris, à la suite de violences après les manifestations contre le mariage homosexuel.

*****

*

Le salut fasciste de l’argentier de Marine Le Pen

Classé dans: Actualités

 BONNE LECTURE !

05/02/2015

GRECE :RASSEMBLEMENT CE SOIR A PARIS FACE AU COUP DE FORCE DE LA B.C.E.

 
Le PCF et le Parti de gauche ont réagi vivement face au coup de force de la BCE contre la Grèce. Un rassemblement unitaire se tiendra dès ce soir à 18h30 devant la Banque de France pour le respect du vote des grecs et pour que la France se positionne clairement aux côtés de la Grèce dans les prochaines échéances.
 
Dans un communiqué le Parti communiste français a réagi très vivement à la décision de la banque centrale européenne de  changer le régime des garanties d'emprunt des banques grecques, et appelle a manifester en solidarité avec le gouvernement Tsipras et pour le respect du vote du peuple grec.
 
Le Parti de Gauche de Jean-Luc Mélenchon a demandé jeudi à François Hollande de soutenir la Grèce contre ce qu'il qualifie de "coup de force" de la Banque centrale européenne (BCE) contre ce pays. 
 
Dans un communiqué, Eric Coquerel, "coordinateur politique" du PG, affirme que le chef de l'Etat "doit maintenant choisir: se soumettre une fois encore" à Bruxelles ou "soutenir le gouvernement grec.
 
Nous attendons de lui qu'il dénonce ce coup de force de la BCE lors de sa conférence de presse", ce jeudi à 11H00 à l'Elysée. 
 
La BCE a annoncé mercredi qu'elle suspendait un régime de faveur accordé jusqu'ici aux banques grecques, qui leur permettait d'emprunter de l'argent auprès d'elle avec des garanties inférieures à ce qu'elle exige habituellement.
 
 Pour le PG, "le moratoire de la dette grecque est l'unique solution immédiate. Elle devra être suivie d'une conférence européenne sur les dettes souveraines".
 
Pour le PCF, "Mario Draghi porte seul la responsabilité du krach bancaire qui a découlé de ce geste unilatéral de la BCE, sous pression d'Angela Merkel.
 
La BCE révèle ainsi qu'elle n'est ni indépendante, ni démocratique et qu'il devient vital de la refonder dans l'intérêt de tous les peuples européens. 
 
Cette décision n'a qu'une fonction : mettre la pression et essayer de semer la panique au moment les négociations entamées par Tsipras et Varoufakis s'élargissent et portent leur fruits, au moment où chacun est obligé de reconnaître la bonne volonté, les efforts et l'intégrité du gouvernement grec, ainsi que la crédibilité et le caractère réaliste de son programme.
 
Ce que demande le gouvernement grec, c'est un peu de temps pour laisser respirer le pays après des années d'austérité et le respect du mandat que le peuple lui a confié, c'est à dire la négociation d'un nouveau plan pour la Grèce, différent de celui imposé par la Troïka. Mandat que l'opinion grecque continue de supporter très majoritairement. La France doit soutenir cette démarche.
Le PCF appelle à un rassemblement unitaire
dès ce soir
à 18h30 devant la Banque de France*
 
pour le respect du vote des grecs et pour que la France se positionne clairement aux côtés de la Grèce dans les prochaines échéances.
* Place des Victoires, Paris, 1e/2e arrondissement
 
 
Photo : Louisa Gouliamaki/AFP
 L’ accolade fut polie, l’entretien, plus long que prévu. Au nouveau premier ministre grec en visite à Paris, François Hollande a tenu un discours convenu, timoré, celui de cette vieille social-démocratie convertie au libéralisme, frileuse face aux forces de l’argent, aveugle aux désastres sociaux qui sont devenus la marque de fabrique d’une Europe repliée sur les dogmes monétaristes.
 
Si le président français a assuré Alexis Tsipras de son attachement à une « Europe plus solidaire, plus politique, davantage tournée vers la croissance », il l’a aussitôt exhorté à se ranger au principe de « responsabilité ».
 
« Avec un vote clair, fort, le peuple grec a voulu signifier que l’austérité comme seule perspective et comme seule réalité n’est plus supportable. Mais il y a aussi le respect des règles européennes, qui s’imposent à tous, et le respect des engagements pris par rapport à des dettes », a fait valoir l’hôte de l’Élysée.
 
À la recherche d’alliés dans une négociation difficile pour alléger le fardeau de la dette grec que, Tsipras aurait pu espérer plus franc appui.
« Tous les pays doivent travailler sur un pied d’égalité. Dans la zone euro, il n’y a pas des propriétaires et des locataires, nous sommes tous des colocataires », a-t-il répondu, en exhortant la France à devenir un « protagoniste du changement politique en Europe ».
 

04/02/2015

NOUS LE PEUPLE ET LA VIe REPUBLIQUE

assemblee representative du m6r

Désignation d’une Assemblée représentative du M6R

 

Après cinq mois d’existence, le M6R va désigner une assemblée représentative de ce mouvement. Cette assemblée n’est pas la direction du M6R mais un outil pour avancer sur l’auto-organisation du mouvement. Une nouvelle étape s’ouvre pour les plus de 75 000 partisans d’une 6e République, sociale, écologique et progressiste.

Cette assemblée sera diverse par sa composition géographique et par son mode de désignation. L’ensemble des régions françaises sera représenté en son sein. Le mode de désignation s’appuie sur les nombreuses contributions des signataires du M6R sur le réseau citoyen Nous le Peuple ainsi que le mur citoyen.

Les membres de cette assemblée seront pour une part tirés au sort parmi l’ensemble des signataires (vous pouvez signer l’appel en cliquant ici), pour une part élus grâce à l’outil collaboratif Nous le Peuple (cliquez ici pour vous inscrire sur le réseau) et pour une part désignés par les initiateurs du mouvement.

Un calendrier détaillé des étapes de cette désignation sera établi très prochainement à partir des contributions des signataires. Le processus débutera le 20 février et la composition sera proclamée le 18 mars 2015.

L’Assemblée se réunira physiquement dès que les fonds nécessaires auront été levés grâce au financement participatif. Vous pouvez d’ores et déjà donner dans ce but :

 

01/02/2015

ABDALLAH et le femmes / Elle se moque de la patronne du FMI

MÉDIAS - Sophia Aram a rendu un hommage bien particulier au roi Abdallah ce lundi matin dans le 7/9 de France Inter. C'est en burqa comme elle l'annonce (en réalité il s'agit plutôt d'un niqab ou d'un tchador) que l'humoriste a délivré son billet d'humeur pour se moquer du "féminisme discret, très discret" du monarque d'Arabie Saoudite décédé vendredi 23 janvier à 90 ans. Pour point de départ de sa chronique, Sophia Aram s'est basée sur les propos de Christine Lagarde.

Depuis Davos, la patronne du FMI a en effet rendu hommage au roi en déclarant qu'il était un "grand défenseur des femmes".

Si le monarque d'Arabie Saoudite a autorisé les femmes à voter et à se présenter aux élections locales, Sophia Aram a préféré dénoncer les inégalités qui persistent dans un pays où les femmes n'ont pas le droit de conduire et doivent encore obtenir la permission de leur mari pour bon nombre de leurs activités (salaire, voyage, mariage...).

"C'est tellement discret que je n'avais pas vu ce qu'il a fait pour les femmes", a entamé une Sophia Aram entièrement voilée, imitant un accent arabe.

"De discrétion en discrétion, dans un ou deux millénaires peut-être qu'en Arabie Saoudite les femmes obtiendront les mêmes droits que les hommes", a terminé la chroniqueuse avant de retirer sa burqa.


Sophia Aram : "Abdallah, féministe discret" par franceinter

La bande des trois... J'en veux pas !

 "allez vous faire voir chez les Grecs"

Il était jusqu'ici prévu qu'il commence par se rendre à Londres dimanche puis à Paris lundi, pour y rencontrer son homologue Michel Sapin et le ministre de l'Economie Emmanuel Macron. Le ministre des Finances grec Yanis Varoufakis, en première ligne de l'offensive du nouveau gouvernement contre l'austérité et pour un allègement de la dette, se rendra à Paris dès samedi, au  lieu de lundi, a fait savoir le ministère samedi. Le changement de programme de dernière minute a été décidé à l'initiative du ministre grec, précisait-on à Paris. 

La Grèce prête à renoncer aux 7 milliards de l'UE

La Grèce, étranglée par une dette publique de 315 milliards d'euros, est exaspérée par les exigences financières comme économiques liées à un plan d'aide de 240 milliards d'euros remontant à 2010. Le gouvernement veut effacer au moins une partie de la dette, mais aussi s'affranchir de la tutelle de la troïka, ces représentants de l'Union européenne, de la Banque centrale européenne et du FMI qui régulièrement évaluent les réformes dans le pays, et décident des futurs versements d'aide. Il se dit prêt à renoncer aux 7 milliards d'euros attendus de l'UE pour la fin février.

Pas de détour par l'Allemagne

Michel Sapin recevra son homologue dimanche à 17 heures, avant une "déclaration commune" à la presse à 18h30. 

Yanis Varoufakis et Alexis Tsipras, Premier ministre grec et chef de file du parti de gauche radicale Syriza, grand vainqueur des élections de dimanche dernier, ont annoncé une tournée destinée à compter leurs alliés en Europe, au moment où la Grèce entend revoir de fond en comble ses rapports avec ses créanciers internationaux.

 Les deux hommes ont prévu de se rendre à Paris donc, dès samedi pour le ministre des Finances, et mercredi pour le Premier ministre, mais aussi à Rome, où ils se trouveront tous les deux mardi.

 Le programme de visites n'inclut pas l'Allemagne, le pays le plus violemment opposé à toute ristourne sur les créances de la Grèce.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique