logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/10/2017

Et ça ose donner des leçons aux CATALANS !

 Accueil

Espagne: Le roi est nu

Jean Ortiz
Mercredi, 18 Juin, 2014
AFP

Par Jean Ortiz, universitaire. C'est aujourd'hui mercredi 18 juin 2014 que sa Majesté Juan Carlos de Bourbon et des Pachydermes du Botswana, signe son abdication, au cours d'une cérémonie solennelle, au Palais royal.

Jusqu'à 18h, il est "inviolable". Une fois signé son renoncement pour cause d'excès de casseroles au derche, il deviendra un simple justiciable comme les autres, donc "violable", au sens judiciaire du terme. En toute légalité, il pourrait être arrêté à la sortie du Palais Rooyaal ce soir. Article 14 de la Constitution: "les Espagnols sont égaux devant la loi". Faut croire que certains sont plus égaux que d'autres.

Il faut donc garantir à sa Majesté abdiquante, à toute berzingue, l'impunité. Les frères siamois du bipartisme, PP et PSOE, se sont mis d'accord pour présenter d'urgence au parlement un amendement dans ce sens. Il serait ajouté en catastrophe à la "Loi organique du pouvoir judiciaire", un pouvoir judiciaire aussi indépendant que lierre sur un tronc d'arbre.

Demain 19 juin 2014, le roitelet sera intronisé par le parlement. Il est, selon la loi, chef de l'Etat. Sa majesté nouvelle commencera son règne, que nous souhaitons le plus bref possible, sans passer par les urnes... Cela sent l'autocratie, le "golpe", le coup d'Etat consommé. Felipe VI et ses parrains du PP-PSOE foulent aux pieds les libertés, la démocratie, soutenus par les médias au premier rang desquels l'apostat "El Pais". Tant que cela ne se passe pas à Caracas...

En clair: la monarchie socialo-pépiste impose un nouveau roi sans tenir compte de la Constitution et de la volonté populaire. La Constitution stipule que c'est dans le peuple " que réside la souveraineté". L'opinion publique exige, elle, à 62% un référendum pour choisir la forme de l'Etat. Pour la deuxième fois une restauration bourbonienne a lieu par un coup de force.

Le Sénat avait donné le feu vert à l'abdication par 88% des votants. S'y sont opposés Izquierda Unida, ERC (Gauche catalane républicaine) et ICV (écolo-communistes catalans).

Pour les classes dominantes, la monarchie "immaculée" et "modélique" doit durer; elle a permis aux grands groupes financiers et industriels de garder le pouvoir depuis la mort de Franco et de transformer l'Etat en marché.

Toujours un poing levé et une main tendue, Jean Ortiz est un internationaliste assumé.
 

Jean Ortiz, lui même fils de la République espagnole et de l’antifascisme nous offre avec cet ouvrage, qui bat en brèche les révisionnismes, manipulations et caricatures de toutes sortes, un regard clair et percutant sur l’histoire espagnole de 1931 à nos jours.

Écrasée par le soulèvement fascisant de juillet 1936, enfouie, oubliée, trahie pendant plus d’un demi-siècle, la République dont l’histoire officielle pensait se défaire est enfin de retour !

Non, la loi d’amnistie espagnole n’était pas la loi vertueuse ou cicatrisante tant attendue. Établir une équivalence morale entre les vainqueurs et les vaincus de la guerre d’Espagne, c’est une autre façon de cracher sur les tombes !

Non, les Républicains n’étaient pas des « rebelles » : ils défendaient une Constitution approuvée et un gouvernement légal.

Afin de justice plutôt que de revanchisme, il était devenu indispensable de tout reprendre à son commencement. Et de le raconter avec la fameuse sévérité des faits : l’anarchisme, la Commune asturienne de 1934, les véritables relations entre Staline et la République, les conflits inter-républicains, la non-intervention française, la politique de réconciliation nationale du PCE, l’anti-franquisme, les fosses communes, les « enfants volés », puis les travaux du juge Garzon, puis les « Indignés », etc.

L'auteur :

La victoire des franquistes oblige son père, combattant républicain, puis guérillero (résistant) en France, à vivre un exil toujours recommencé.

« Manchega », la famille a payé un lourd tribut à la défense de la République : sept fusillés.

Homme de passion, Jean Ortiz conjugue, depuis quarante ans, engagement dans le combat de mémoire et honnêteté du travail historique. Il a consacré plusieurs ouvrages aux Républicains et antifascistes espagnols (aux éditions Atlantica) : Mi guerra civil (2005), Rouges : maquis de France et d’Espagne. Guérilleros en Béarn (2007), Che plus que jamais (2007), Guérilleros et mineurs (2011), De Madrid à Valparaiso. Neruda et le Winnipeg (2011).  

*****

Extraits du texte ci-dessous

La solution pour éviter que cette crise dégénère, c’est une République. Elle ne doit pas être une copie de la Seconde République de 1931. À l’époque, il n’y a jamais eu de danger communiste, qui a servi de prétexte au coup d’État. Ils ont liquidé un projet réformiste, modéré et absolument pas révolutionnaire, mais au bilan social et sociétal insupportable pour l’oligarchie, la banque, l’Église, l’armée... Il faut aujourd’hui une République qui soit anticapitaliste, sociale, fédérale et plurinationale. Si on veut régler les problèmes régionaux qui secouent l’Espagne avec la Catalogne, il faut créer une nation de nations. Le droit à l’autodétermination, le droit de décider sont possibles dans le cadre d’une Espagne qui soit un État plurinational. Ce caractère doit être reconnu.

****

Universitaire, journaliste, voyageur infatigable de Amérique du sud et de Europe latine, Jean Ortiz travaille depuis longtemps sur la guerre Espagne, le franquisme, les résistances. il vient de publier « Espagne : la république est de retour ». Un ouvrage qui couvre la période de 1931 jusqu’à la percée fulgurante de Podemos selon un fil rouge : la république.

Le devoir de mémoire face à une amnésie imposée. Ces vingt dernières années, l’Espagne a vécu sur un mythe fondateur complètement inventé : la transition. Un concept créé pour faire consensus et qui a été exporté au Chili, en Uruguay, en Argentine. Tous ces pays sont revenus sur ces lois sauf en Espagne. La loi d’amnistie, ou plutôt d’auto-amnistie, permet l’impunité du régime franquiste, des ses cadres et de ses crimes depuis 1977 jusqu’à aujourd’hui. Franco l’a clairement dit avant de mourir, il a laissé le régime tout attaché et bien attaché au service de l’oligarchie financière. La transition a été le rétablissement de la monarchie afin de verrouiller le système. L’oligarchie franquiste a pu tranquillement se recycler. Le franquisme n’est pas qu’une dictature, il s’agit d’un système qui a perduré après la mort de Franco et qui englobe la monarchie. Depuis une dizaine d’années, j’ai assisté à un retour de mémoire assez extraordinaire. Un retour du refoulé. Les drapeaux républicains sont visibles dans les manifestations et les mouvements sociaux. Un phénomène impensable il y a encore 10 ans. On assiste à une accélération de l’histoire. Toute cette architecture, cet édifice de la transition, s’effondre. L’année 2015 confirme ce chambardement avec l’ascension d’un mouvement comme Podemos.
 
CHEZ LES JEUNES, L’IDÉE D’INSTAURER UNE RÉPUBLIQUE EST MAJORITAIRE ET 62 % DES ESPAGNOLS RÉCLAMENT UN RÉFÉRENDUM POUR CHOISIR ENTRE MONARCHIE ET RÉPUBLIQUE.
 
Les prochains scrutins locaux, régionaux et législatifs devraient nous confirmer ce phénomène. Aujourd’hui, de nombreux sondages constatent que moins d’un Espagnol sur deux croit encore à la monarchie. Les classes dominantes tremblent à l’idée que ce système disparaisse. Chez les jeunes, l’idée d’instaurer une République est majoritaire. 62 % des Espagnols réclament un référendum pour choisir entre monarchie et République. Cinq ans auparavant, ce discours était impensable et même « tabouisé ». Aujourd’hui, ce choix s’est imposé dans le débat citoyen, même si la victoire n’est pas acquise. L’histoire s’accélère. L’exigence d’un processus constituant a été longtemps portée par le parti Izquierda Unida. Podemos a repris cette initiative. Le régime est donc entré dans une crise durable. Car la majorité des Espagnols veulent s’exprimer et choisir leur Constitution.
 
La solution pour éviter que cette crise dégénère, c’est une République. Elle ne doit pas être une copie de la Seconde République de 1931. À l’époque, il n’y a jamais eu de danger communiste, qui a servi de prétexte au coup d’État. Ils ont liquidé un projet réformiste, modéré et absolument pas révolutionnaire, mais au bilan social et sociétal insupportable pour l’oligarchie, la banque, l’Église, l’armée... Il faut aujourd’hui une République qui soit anticapitaliste, sociale, fédérale et plurinationale. Si on veut régler les problèmes régionaux qui secouent l’Espagne avec la Catalogne, il faut créer une nation de nations. Le droit à l’autodétermination, le droit de décider sont possibles dans le cadre d’une Espagne qui soit un État plurinational. Ce caractère doit être reconnu.
 
La Bolivie est parvenue à ce consensus. Le pacte de la transition craque de partout. La nécessité de changements profonds débouche sur les Indignés et l’occupation de la Puerta del Sol. Ce mouvement de protestation est le plus important et le plus inédit qu’ait connu l’Espagne depuis la mort de Franco. Une irruption citoyenne qui a un impact considérable sur la société. Les Indignés, qui dénoncent le discrédit des partis politiques, du bipartisme PP-PSOE au service du marché, de la monarchie parlementaire, permettent l’émergence de Podemos. Les changements politiques, structurels sont à l’ordre du jour sur le court terme. Ce bouleversement vient de 1931. La Seconde République reste le référent démocratique, pas la transition. C’est cette République trahie, écrasée, abandonnée, le rôle et la stratégie des communistes, des anarchistes, de l’Union soviétique, de l’oligarchie, du fascisme espagnol qui permettent de comprendre la vertigineuse crise structurelle que vit l’Espagne actuellement. Tous ces questionnements sont à retrouver dans mon livre.

 

 

18/06/2017

Nous étions dans l'HERAULT

PAS CROYABLE COMME LE TEMPS PASSE

DIMANCHE DERNIER NOUS ETIONS LA

A GIGNAC

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI.jpg

NOUS AVONS PASSE 2 NUITS DANS CE CHARMANT VILLAGE

DE

GIGNAC

Cette place est toujours animée

Les 10 et 11 juin se tenait une foire expo

La foire-expo était terminée, mais nous avons contemplé

tous les arbres de la place "endimanchés"

vraiment original

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI1.jpg

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI3.jpg

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI4.jpg

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI5.jpg

"Un village gourmand pour vous régaler"

Nous nous sommes régalés à la "TABLE D'EMILE"

pour fêter avec ALICIA et MARINA

l' anniversaire de leur papa

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI6.jpg

c'était le lundi 12 juin à midi

parce que la veille au soir, nous nous étions rendus au château de Flaugergues à Montpellier

pour voir Alicia interpréter Madame JOURDAIN

dans le BOURGEOIS GENTILHOMME

**

Nous avons passé l'après-midi et la soirée de lundi

dans son havre de paix

 

REPOS ABSOLU

N'est-ce pas Aïko

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI8.jpg

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI12.jpg

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI7.jpg

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI10.jpg

LE VIN SERA BON... LES VIGNES SONT BELLES !

ET QUAND IL EST TIRE IL FAUT LE BOIRE

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI9.jpg

2017-06-12 MONTPELLIER THEATRE AI11.jpg

04/03/2017

PARIS de 1900 à nos jours

 

 

Paris

Cartes postales des années 1900 colorisées ou non

Photos actuelles de jour et de nuit

 
 

Tableaux, gravures, sculptures et  plans

 

 

Historique des lieux et monuments

 

plan du site détaille

moteur de recherche du site

accès par le plan de Paris

 

 

Capture Paris.JPG

 

 

 

Paris by night

 

 

la Tour Eiffel

 

 

les ponts

 

 

 

des lieux:  page 1  -  page 2  -  page 3   -   in blue      en    1925

 nouveautés 2016 et 2017 du site paris1900.lartnouveau.com

 

   Personnalités

 

architectes du 19e siècle : Victor Balard -  Théodore Ballu  - Antoine-N. Louis Bailly - Jean-François Chalgrin 

 Gabriel Davioud -  Jean-Camille Formigé - Charles Garnier -  Jacques Hittorf  - Henri Labrouste  -  Hector Lefuel

  Victor Lalou  -  Juste LischEugène Viollet-le-Duc -  Louis Visconti

 

sculpteurs du 19e siècle :  Louis-Ernest Barrias Antoine Bourdelle - Auguste Caïn - Jean-Baptiste Carpeaux

 Jules-Félix Coutan  -  Jules Dalou Pierre-Jean David d'Angers  -  Alexandre Falguière Emmanuel Frémiet 

Ernest-Eugène HiolleJean-Antoine Injalbert  -  Henri-Alfred Jacquemart  Aimé Millet  -  Mathurin Moreau -  James Pradier

 Auguste Rodin

 

architectes de style art nouveau : Hector Guimard - Jules Lavirotte 

peintres et affichistes des années 1900 : Alfons Mucha - Henri de Toulouse Lautrec - Georges de Feure 

 

autres personnalités : Jean-Charles Alphand - Eugène Belgrand - François-Jean Bralle - Gustave Eiffel

Jean-Pierre Barillet-Deschamps - Honoré Daumier - le Baron Haussmann -  les frères Pereire

 

chronologie des rois, empereurs et présidents de France durant le 19e siècle et au début du 20e 

 

    Les Expositions Universelles et Internationales à Paris.

 

l'Exposition Universelle de 1855 l'Exposition Universelle de 1867

l'Exposition Universelle de 1878 l'Exposition Universelle de 1889  l'Exposition Universelle de 1900  

l'Exposition des Arts Décoratifs de 1925  l'Exposition Internationale de 1937 - l'Exposition Coloniale Internationale de 1931 

 

Documents

Diaporamas à visualiser sur Paris : dans les années 1900 - photos actuelles

affiches sur la vie parisienne dans les années 1900

orchestrophone limonaire Orgue traditionnel de manège à flûtes

mobilier urbain actuel

 

   liens Internet de sites institutionnels et perso

 

   plan du site  paris1900.lartnouveau

  cliquez sur un n° d'arrondissement ou une miniature pour ouvrir la page concernée

            
contact           Livre d'Or    

 

copyright 

Site 1900larnouveau.com crée en janvier 2005

Comprenant plus de 10 000 photos, cartes postales années 1900

*

*

*

DE QUOI PASSER UN BON DIMANCHE PAR TEMPS PLUVIEUX

JOLIES BALADES DANS PARIS

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

12/02/2017

HISTOIRES DE HABAS EN DISCUSSION DIMANCHE 19 FEVRIER

HISTOIRES DE HABAS

La prochaine rencontre inter-générationnelle aura lieu au Café de la Paix,

le dimanche 19 février à 10H30.

 

Cette rencontre permettra à tous les passionnés de notre village d'échanger et de se remémorer l'Histoire de Habas, d'Antan à nos jours.

 

Organisée par l'Association Culture et Loisirs de Habas.

UNE RENCONTRE A EU LIEU LE 22 JANVIER ... NOTEZ LES PROCHAINES SUR VOTRE AGENDA ...

19 FEVRIER ET 5 MARS

RENCONTRES INTER GENERATIONS

02/02/2017

Les navettes de Marseille à la CHANDELEUR

 

***https://recettes.de/navettes-de-marseille***

 

Conservez une navette ayant reçu la bénédiction de l'archevêque ainsi qu'un cierge vert jusqu'à la prochaine Chandeleur pour porter bonheur à toute la famille. Un an après, faites brûler le cierge et mangez la navette, car elle se conserve une année entière !"

Au Moyen Age l'église catholique arrive dans l'histoire de ce biscuit : elle raconte que ces navettes symbolisent la barque dans laquelle Marie-Salomé, Marie-Magdeleine et la Vierge Marie auraient débarqué sur les rives de Camargue, le 2 février, il y a près de 2 000 ans. Pour le Grand Pastis, la réalité serait moins vertueuse : "Ces navettes symbolisent en fait le sexe de Vénus. Elles étaient mangées, lors des fêtes du solstice d'hiver, pour favoriser le retour de la fécondité humaine et la fertilité des champs."

À Marseille, le Four des navettes n'a pas cessé de cuire cette pâtisserie depuis 1781. On les achetait jadis douze par douze, une pour chaque mois de l'année et elles accompagnaient les fameux cierges bénis dont la flamme vacillante protégeait de la foudre, mas et bergeries.

 

 http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/metropole-aix-marseille/marseille/marseille-chandeleur-benediction-navettes

Fête religieuse mais aussi traditionnelle, la chandeleur a réuni encore cette année des milliers de pèlerins et de fidèles à Saint-Victor. A la suite de la messe, les autorités religieuses ont béni les navettes au Four des navettes, entourées des élus de la ville, et du département. 

La journée de la chandeleur commence toujours très tôt à Marseille, dès 5 heures du matin, sur les quais. Symboliquement, des étudiants de la marine marchande arrivent par la mer, porteurs de l'Evangile. Puis, une procession démarre du Quai des Belges vers l'abbaye Saint-Victor, suivie par les plus pélerins les plus matinaux.
Les jeunes accompagnent la Vierge.


 Sur le parvis de l'abbaye, après une bénédiction de la ville, une messe est alors donnée, toujours par l'évèque de la ville, en l'occurence Mgr Pontier. Pour les chrétiens, cette messe relate la présentation de Jésus au temple.
C'est ensuite, à la fin de la cérémonie, qu'a lieu la traditionnelle bénédiction des navettes, au four des navettes, située sur tout près.
Religieux et personnalités politiques sont alors ensemble pour honorer cette fête à la fois religieuse et traditionnelle.

 

 

Liste des ingrédients

  • 500 g de farine
  • 200 g de sucre
  • 6 CS d'huile d'olive (environ 50 ml)
  • 3 CS d'eau de fleur d'oranger
  • 1 cc d'extrait naturel d'orange ou le zeste d'une orange
  • 2 oeufs
  • 1/2 cc de sel
  • Lait pour dorer les navettes

Etapes de la recette

  • Commencez par battre les oeufs et le sucre jusqu'à l'obtention d'un mélange bien mousseux
  • Ajoutez le sel, l'eau de fleur d'oranger, l'extrait ou zeste d'orange, et l'huile d'olive
  • Ajoutez progressivement la farine, puis finir de travailler la pâte à la main pour obtenir une belle boule
  • Laissez reposer la boule de pâte une heure
  • Découpez votre boule de pâte en morceaux de même taille (J'ai réalisé 16 navettes pour ma part)
  • Façonnez vos navettes (rouler chaque morceau en boudin de 10 cm de long, pincez les extrémités et fendez la navette avec une lame de couteau dans la longueur)
  • Enfournez à four chaud (180°C) pendant 20 minutes
  • Laissez refroidir. Se conserve très bien dans une boite hermétique.

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique