logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/05/2011

LA PRISON : UNE SANCTION ADAPTEE ?

ZOOM - Extrait - COMPRENDRE L'ACTUALITE - DOKEO+ - Réalité augmentée

*

Je m'accorde un instant de lecture au soleil pour reprendre du poil de la bête,

car la bête parfois elle a le poil un peu terne,

mais pas maussade

ET JE CHOISIS MES ARTICLES en raison des évènements, des faits divers, des situations

*

*

Aujourd'hui, les infractions les moins graves sont punies par des amendes.

Dès quelles sont un peu plus graves, l'emprisonnement est la sanction la plus courante.

Or, dans les pays démocratiques, beaucoup de gens remettent la prison en question.


UNE SANCTION PEU EFFICACE

Les conditions de vie dans les prisons sont si mauvaises (surpopulation, hygiène déplorable, soins insuffisants en cas de maladie) qu'il est impossible aux détenus de réfléchir à leur responsabilité ou d'imaginer un changement de vie.

La prison est même souvent appelée "l'école du crime" : les plus faibles y sont détruits et les plus forts exercent leur violence contre les autres. De plus, six détenus libérés sur dix récidivent : après leur sortie de prison, ils commettent un nouvel acte de délinquance.


DEBATS AUTOUR DU "BRACELET ELECTRONIQUE"

En FRANCE, des centaines de personnes condamnées par la justice à des peines de liberté surveillées portent un bracelet électronique.

Cela ressemble à une grosse montre qui contient un émetteur en relation avec un centre de surveillance.

En décembre 2004, le parlement français a voté une loi qui oblige les criminels les plus dangereux à porter ce bracelet pendant vingt ou trente ans après leur sortie de prison : une façon de les surveiller pour qu'ils ne récidivent pas.

Mais tout le monde n'est pas d'accord avec cette loi : certains estiment qu'il s'agit d'une "double peine", puisque ces criminels ont déjà accompli leur peine en prison !


DES ALTERNATIVES A LA PRISON

Les responsables de la justice, notamment dans les pays de l'Union européenne, réfléchissent à d'autres sanctions  travaux d'intérêt général (le délinquant doit travailler au service de la collectivité),

réparation (le coupable doit rembourser l'objet volé ou dégradé)

ou encore peine de liberté surveillée.


****

*

J'en suis de celles-là et de ceux-là

*

Celles et ceux que ça indiffère, ou qui en veulent toujours plus dans les prisons

sont-ils plus heureux dans leur vie, dans leur quotidien ?

What is the question !

 

 

 

 

 

 

 

 

LA MONDIALISATION .. Made in ...

Franchement, j'en ai assez ! "Made in China"... "Made in China" ...

J'ai reçu deux livraisons cette semaine, les 2 paquets revêtus de la marque de fabrique Made in China... Nonnnn!!!

Je veux du produit français, zut ! de nos artisans, de nos fabricants !! zut et zut !!

- tu n'en trouveras plus ... parce qu'il n'y en a plus !!

JE "CRISE".

***

LA MONDIALISATION

-Extraits- Comprendre l'actualité dès 10 ans - DOKEO +

Le commerce international et les moyens de communication ont connu à la fin du XXe siècle

un grand développement.

On appelle "mondialisation" l'intense circulation des hommes, des marchandises, de l'argent et des informations

à travers le monde.

Du café vendu à Tokyo vient du Brésil.

Des vêtements portés en France sont fabriqués à Taïwan

A Londres, on trouve toute l'année des oranges d'Afrique du Sud

En une seconde, on peut envoyer un mail ou un texto à son copain de Bamako

Dans le monde entier, des voitures roulent grâce au pétrole d'Arabie Saoudite

Internet, les câbles, les satellites véhiculent à toute allure des informations

Sans cesse, des bateaux, des avions, des trains, des camions circulent partout dans le monde, transportant des marchandises et des hommes

Des européebns passent leurs vacances en Afrique, en Asie, en Amérique du Sud ..

Des américains viennent visiter l'Europe..

Des gens travaillent à des milliers de kilomètres de leur lieu de naissance ...

 

***

*

 

DELOCALISATIONS ET CHOMAGE DANS LES PAYS RICHES

Une entreprise de fabrication de jouets va délocaliser ses usines dans un pays où les salaires sont bas : le travail humain lui coûtera moins cher, mais les gens sont privés d'emploi dans le pays où les salaires sont plus élevés ..


Une ouvrière chinoise, par exemple, travaille 14 heures par jour (7 jours sur 7, certaines semaines) pour un salaire correspondant à 70 euros par mois, les meilleurs mois.


En FRANCE, pour un travail équivalent, une ouvrière gagnerait 1 500 euros par mois (soit 20 fois plus) pour 35 heures par semaine et deux jours de congté hebdomadaire !


PRESSION SUR LES PRIX DANS LES PAYS PAUVRES

Une entreprise de distribution alimentaire va acheter ses fruits à un paysan d'un pays en développement. Elle fixe le prix ridiculement bas.

Le paysan pourrait refuser de vendre, mais alors toute sa production risquerait de pourrir, car il n'est pas évident de trouver tout de suite d'autres clients !

Et même s'il y avait d'autres clients, sachant que le paysan est pressé de vendre, il y a peu de chance qu'ils lui proposent un meilleur prix.

 

*

*

LE ROLE DES MULTINATIONALES


Les pays les plus pauvres, en entrant dans ce vaste réseau qu'est devenu le monde, ne vont-ils pas pouvoir se développer, devenir plus riches ?

EH BIEN NON !

La mondialisation profite essentiellement aux plus riches et aux plus puissants ; et en particulier aux plus grosses entreprises des pays industriels (Etats-Unis, Europe, Japon).

Beaucoup d'entre elles sont des multinationales, qui ont des filiales dans le monde entier. Elles cherchent à gagner toujours plus d'argent.

Cette recherche du profit est normale pour des entreprises, mais ne doit pas se faire au détriment des gens qu'elles emploient ou à qui elles achètent des produits.


LA MONDIALISATION FINANCIERE

Les entreprises ont besoin de capitaux financiers (importantes sommes d'argent) pour acquérir des machines, construire des usines, inventer des produits, racheter d'autres entreprises ...

Les gens qui ont de l'argent peuvent le placer dans ces entreprises en achetant des actions à la BOURSE.

Si les entreprises font des profits, une part revient à ces "actionnaires".

Avec la mondialisation, et grâce à l'informatique, on achète et on revend des actions à toute vitesse, surtout dans les pays riches. Mais les marchés financiers servent plus à assurer des gains élevés et rapides à ceux qui ont placé leur argent qu'à développer la production et l'emploi pour tous, creusant ainsi les écarts entre riches et pauvres.

Et une activité financière débridée peut mener à des crises qui menacent l'ensemble de l'économie.


DE NOUVELLES REGLES ?


Les autorités nationales et internationales ont mis en place des institutions pour organiser la vie économique. L'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) est chargée d'établir des règles commerciales entre les Etats.

Fondées sur la libre circulation des marchandisdes et des capitaux, ces règles favorisent les pays déjà riches.

Le Fonds Monétaire International (FMI) et la Banque mondiale, organes de l'ONU, sont chargés de prêter de l'argent aux pays pauvres pour leur développement. Mais les règles qu'ils ont appliquées, inspirées de l'économie des pays riches, ont provoqué un grave endettement des pays du tiers monde.

Les sept pays les plus industrialisés forment avec la Russie une sorte de "club" des pays riches, le G8.

Depuis 1999, face aux crises financières, ils ont créé un groupe plus large, le G 20, avec onze pays émergents (Brésil, Inde, Turquie, Chine...).

Le G 20 tente, par le dialogue, d'établir de nouvelles règles pour stabiliser les finances internationales.

 

*

*

EXEMPLES DE MULTINATIONALES


MAC DONALD'S (Etats-Unis)

CARREFOUR (France)

FORD (Etats-Unis)

IBM (Etats-Unis)

NESTLE (Suisse)

UNILEVER (Royaume Uni/Pays Bas)

SONY (Japon)

15/05/2011

LE F.M.I. se GRECE la patte

 

Comprendre l'Actualité - Les grands enjeux du monde d'aujourd'hui-DOKEO+

*

LA DETTE DU TIERS-MONDE

La dette coûte des vies


Aux difficultés de développement que rencontrent les pays du Sud s'est ajoutée la question du remboursement de l'argent qu'ils ont emprunté aux pays riches.

Dans les années 70, les prix des matières premières sont assez élevés. Des banquiers et des organismes internationaux comme le F.M.I. ou la Banque mondiale pensent qu'on peut prêter de l'argent aux pays en développement pour qu'ils s'équipent et progressent.

Ils sont sûrs que ces pays pourront rembourser facilement leur emprunt avec l'argent gagné par la vente de leurs matières premières.

 

Mais dans les années 1980, les prix des matières premières s'effondrent, et il devient de plus en plus difficile pour les pays pauvres de rembourser leurs dettes.

En outre, quand on emprunte de l'argent, on doit toujours rembourser plus : ce sont les intérêts.

Dette et intérêts finissent par peser si lourd que la majeure partie de l'argent gagné par ces pays sert à rembourser.

Il ne reste presque plus rien pour se développer !

Certains pays (le Mexique en 1982, plusieurs pays d'Afrique en 1990...) ne peuvent plus rembourser : c'est le surendettement.

 

Les organismes internationaux mettent alors en place des plans de remboursement qui obligent les pays endettés à faire des économies sur les dépenses publiques  (santé, éducation, routes, transports, aides aux familles, retraites ...) au détriment de populations déjà pauvres : un échec total en ce qui concerne le développement !

Aujourd'hui, beaucoup de gens demandent l'annulation de cette dette, qui pèse très lourd sur l'avenir de ces pays.


 

*

En 2011.. on ne parle pas de Dette du Tiers-Monde

mais de Dette de pays de l'Union Européenne

**

ON EN EST LA

 

img765.jpg

 

img793.jpg
img794.jpg

Comprendre l'Actualité dès 10 ans- Les grands enjeux du monde d'aujourd'hui-

DOKEO+

**

ZOOM sur l'UNION EUROPEENNE

 

En 1950, on a pensé que le meilleur moyen d'instaurer la paix et de reconstruire l'Europe dévastée par le conflit mondial était de s'associer sur le plan économique. D'où la création en 1957, de la C.E.E., devenue l'Union européenne (UE) en 1992.

Le nombre des pays membres a augmenté : il est passé de six à vingt-sept. L'Europe unie a tenu ses promesses : les pays qui l'ont rejointe n'ont plus connu la guerre, ils vivent en démocratie et ont tous développé leur économie.

De nombreux Européens pensent que l'UE doit devenir un véritable ensemble politique. Chaque Etat devra alors accepter de se défaire de sa souveraineté en matière de défense et de diplomatie, de politiques sociale, environnementale et culturelle, pour la transférer à une sorte de gouvernement européen, composé d'un président et de représentants de chaque pays. Tout le monde n'est pas d'accord pour passer à cette nouvelle étape. Des responsables politiques craignent notamment que les pays y perdent leur indépendance et leur identité.

Sur le plan économique, surtout depuis la création d'une monnaie unique (l'euro), puissante face au dollar américain, l'Union européenne est devenue un poids lourd dans la vie internationale. Dans le nouvel équilibre du monde, elle seule pourrait contrebalancer la super-puissance américaine.

Mais il faut qu'elle adhère à sa construction politique, en se donnant par exemple une Constitution, et mette fin à ses querelles internes sur les questions de politique internationale.

***

Qu'en pensent les syndicats européens aujourd'hui ?


 

img795.jpg


 

14/04/2011

2. RELIGION ET LAICITE.. On en parle !

Pour les apprentis-citoyens du Monde dès 10 ans

*

*

 

LA LAICITE


C'est la séparation du pouvoir politique et de la religion.

L'Etat, autorité politique, ne s'occupe pas de questions religieuses

et les organisations religieuses ne règlent plus la vie de la société, le droit, l'enseignement ...


Dans un pays laïc, l'Etat n'est pas opposé aux religions. Au contraire, il affirme sa neutralité et garantit à chacune la liberté de culte.

Et cela en accord avec les droits de l'homme, qui demandent l'égalité de tous les citoyens devant la loi, quelle que soit leur religion.

Ce qui implique la tolérance et le respect de chacun à l'égard des croyances et des pratiques des autres.

La laïcité permet de considérer en toute liberté que les religions font partie de l'histoire culturelle de chaque pays et que le patrimoine architectural et artistique créé par les reglions doit être protégé, comme trace de l'histoire.


1905

LOI DE SEPARATION de l'Eglise et de l'Etat en FRANCE. L'Etat garantit la liberté de culte, mais la religion n'intervient pas dans les affaires politiques.

1928

LAICISATION DE L'ETAT en TURQUIE. Rupture radicale avec l'ancien Empire ottoman où le pouvoir était fondé sur la religion musulmane.

1979

ETABLISSEMENT DE LA LOI ISLAMIQUE en IRAN où les chefs religieux ont pris le pouvoir et gouvernent selon des préceptes religieux

1996 - 2002

REGISME ISLAMIQUE rigoureux des talibans en AFGHANISTAN. Il prend fin avec l'invasion américaine  mais la religion règle encore la vie sociale.


L'ETAT ET LA RELIGION


FRANCE


LA LAICITE EST UN PRINCIPE DE BASE de la République :

toute manifestation religieuse dans les lieux publics est interdite.


Or certains considèrent que l'expression religieuse en public est une affirmation de son identité.

D'où la question du "voile islamique" dans les écoles.


TURQUIE

LE PAYS EST MUSULMAN, mais l'Etat est laïc depuis 1928

La société est restée très religieuse et, hors des villes, les femmes continuent à porter le voile.

Cependant, elles ont les mêmes droits que les hommes.


ARABIE SAOUDITE

DANS CE ROYAUME ISLAMIQUE,

la charia règle le moindre détail de la vie familiale et sociale.

Les femmes vivent séparées des hommes à la maison, à l'école et au travail.

Voilées de la tête aux pieds, elles n'ont pas la miondre liberté

et peuvent être condamnées à mort en cas de désobéissance.

***

*

Extraits COMPRENDRE L'ACTUALITE

DOKEO+ Réalité augmentée

*

*

L'ETAT, autorité politique, NE S'OCCUPE PAS DES QUESTIONS RELIGIEUSES ! ?

Merci, on est bien gavé avec SARKOSY et ses fidèles et serviteurs

**

Qu'il s'occupe plutôt de répondre aux besoins, aux attentes des salariés, des retraités,

des sans-emploi, des sans-logis, des sans-soin, des sans-culture, des sans-loisirs, des sans-sous

***

Il sème la zizanie, la haine

MARRE !

*

Et les organisations religieuses ne règlent plus la vie de la société, le droit, l'enseignement .

ET LES VACHES SERONT BIEN GARDEES

MEUH !


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1. RELIGION ET LAICITE.. on en parle !

Pour les apprentis-citoyens du Monde dès 10 ans

**

*


Depuis les temps les plus anciens,  les hommes ont cru en un ou plusieurs dieux. Certaines relitions ont disparu, comme celle de la Grèce antique, d'autres sont rrès vivantes : le christianisme, l'islam, le judaïsme, le bouddhisme, l'hindouisme, l'animisme...

 

DES CROYANCES ET DES CULTES

Une religion suppose une croyance dans une ou plusieurs divinités, puissances supérieures à l'humanité et dont dépend l'ordre du monde et le destin des humains. (c'est là que pour moi le bât blesse).

Entre les hommes et les dieux, les religions créent des liens : par la prière, par des rites (cérémonies), par un culte (hommage rendu au dieu).

Les adeptes (croyants) d'une religion se retrouvent dans des lieux consacrés au culte


églises catholiques,

temples protestants,

bouddhistes,

hindouistes,

mosquées musulmanes,

synagogues juives ...

Des fêtes religieuses rappellent des épisodes de la vie de la divinité

et des cérémonies particulières accompagnent la vie de chaque croyant, de la naissance à la mort

baptême chrétien,

circoncision juive ou islamique,

mariage,

funérailles


DES PRETRES ET DES TEXTES SACRES

Dans chaque religion, des prêtres servent d'intermédiaires entre les humains et les dieux

 

imams chez les musulmans

rabbins chez les juifs

chamans chez les animistes


Ils sont souvent regroupés en un clergé hiérarchisé.

Toutes les religions ont produit des textes.

Pour certaines, qui ne connaissaient pas l'écriture, ce sont des récits et des poèmes transmis oralement

pour les autres, ce sont des livres, qui ont pris un caractère sacré

Bible juive,

Bible chrétienne,

Coran musulman,

Védas hindouistes.

Certains racontent l'histoire des dieux et des hommes depuis la création du monde, d'autres prescrivent des règles morales (ce qui est bien ou mal).


 

RELIGION ET SOCIETE

Dans l'histoire des hommes, la religion a longtemps été la base même de la société. C'est la religion qui édictait les lois, précisant la place et les obligations de chacun, hommes ou femmes, forts ou faibles.

Quand la religion occupe une telle place dans un pays, l'intolérance règne souvent en maître : on rejette ceux qui n'ont pas les mêmes croyances ni les mêmes pratiques ; on peut même se battre au nom de sa religion : croisades des chrétiens contre les musulmans au Moyen Age, guerres de religion entre catholiques et protestants en Europe au XVIe siècle, conflits entre musulmans et hindouistes en Inde à notre époque ...

 

Aujourd'hui, dans de nombreux pays, la religion ne concerne plus que la vie privée de chacun

certains croient, d'autres non,

certains pratiquent un peu, beaucoup ou pas du tout,

et cela ne gêne personne.


Il y a cependant des pays qui continuent d'appliquer des lois religieuses.

Ainsi, en ARABIE SAOUDITE, au PAKISTAN, en IRAN,

c'est la charia (loi islamique) qui règle la vie des habitants.

L'intégrisme religieux devient la seule règle du gouvernement.

Les populations qui n'appartiennent pas à la religion dominante ou officielle sont persécutées, comme les chrétiens au SOUDAN (pays musulman).

 

D'autres pays musulmans, en revanche, comme le SENEGAL, la TURQUIE, la TUNISIE, ont dénoué le lien entre pouvoir politique et pouvoir religieux.

**

*

Extraits COMPRENDRE L'ACTUALITE

DOKEO + Réalité augmentée

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique