logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/12/2017

REVUE DE LA SEMAINE avec J.L. MELENCHON

 

Ajoutée le 7 déc. 2017
 
 
Le lien vers le blog d'Antoine Léaument sur ce sujet : https://le-bon-sens.com/2017/12/07/fa... Pétition sur la déontologie journalistique ici : https://www.change.org/p/pour-la-créa... Visiblement l'oligarchie s'agite et a décidé de plomber Mélenchon. Ils sont prêts à tout... certains journalistes sont plus honnêtes...

 

Ajoutée le 7 déc. 2017
 
 
Thé ou Café rend hommage à Jean d’Ormesson, décédé dans la nuit de lundi à mardi à l’âge de 92 ans. Entre 1996 et 2015, l’écrivain et académicien s’était entretenu à sept reprises avec Catherine Ceylac. Chaque samedi à 10h et dimanche à 7h sur France 2, Catherine Ceylac reçoit une personnalité. Un tête à tête intimiste, qui se termine par un dos à dos sans concession.
 
Merci d'avoir choisi cet extrait pour rendre hommage à Jean d'Ormesson... Dans sa Revue de la Semaine, Jean-Luc Mélenchon évoque avec modestie le fait qu'il avait pu discuter avec Jean d'Ormesson...
 
 
un homme très cultivé Mélenchon qui reconnaît les qualités indiscutables de d Ormesson et a au fond une sympathie envers jean d ormesson qui fit entrer la première femme yourcenar a l académie française institution très misogyne elle qui admirait saint just ...oui c est cela aussi la France !
 
j-luc Mélenchon est quelqu"un de vraiment bien, spontané,humaniste, tellement vrai en plus d"être intelligent et cultivé. je ne comprends toujours pas comment les électeurs français ne veulent tjrs pas de lui.d"ailleurs,il suffit de voir comment les journalistes s"acharnent sur lui ou ne L"aiment pas pour détecter que c un homme politique "honnête" et intègre.
Whahou je suis heureuse que vous m ayez fait découvrir cette pépite. L Merci ☺
Mercisss pour cet univers d'intelligence humble et altruiste.
 
Bravo et bel hommage, "réciproque" d'ailleurs.
preuve que " l'intelligence et l'esprit " dépassent de loin la  couleur politique !!  c'est intellectuellement vivifiant !!!

Bravo pour cet hommage Jean-Luc
plaisir à écouter!
 
Ha nous ne sommes pas tous Johnny... ouf... j'ai eu peur ces derniers jours ... merci Monsieur d Ormesson et Monsieur Mélenchon
tres touchant! Merci ! :)
 
Excellent. Qu'il est plaisant d'entendre ces mots la vie !
 
Très bel hommage...Il est tout à fait vrai que d'Ormesson avait quelque chose d'intemporel...

RUFFIN L'INSOUMIS...

 

 

Ajoutée le 7 déc. 2017
 
Député France Insoumise, François Ruffin intervient en maillot de foot lors de la discussion sur la taxe sur les transferts de sportifs professionnels, le 07/12/2017, Assemblée nationale.
 
 
 
 
..et tous les abrutis d'en face qui montent sur leurs grands chevaux pour un plull alors que la misère ne les fait pas broncher...merci Mr RUFFIN de nous permettre de voir cela..
 
0:00 Discours de F. Ruffin 9:45 F. de Rugy rappelle les règles 11:35 F. Ruffin répond
 
Inadmissible la réaction de tous ces pingouins ! Porter des costumes ne suffit pas à leur donner la moindre intelligence, bande de nuls ! Bravo François Ruffin ! Y en a marre de tous ces cons !
 
Oh Mon Dieu un maillot de foot dans le sacro-saint hémicycle ! Et à qui rend-il hommage ? Au peuple ? Jésus Marie Joseph, où va la France ? Et la France, en chœur : DTC !!!
Un ami m'a dit, un jour : "un cochon avec une cravate, c'est toujours un cochon". Les autres, en face, portent de beaux costumes, mais ils n'ont que ce genre d'argument vestimentaire à opposer à l'intelligence politique de François Ruffin. Ils font diversion, car Ruffin a raison. Tout est creux, chez eux. Ils n'ont rien à faire à l'assemblée, ils ne représentent pas les Français. D'ailleurs, ils ne les connaissent pas. La preuve : regardez la vidéo de ce député LREM des côtes d'Armor qui ne sait même pas ce qu'est la prime de Noël...
Tres bien !!DES députés du peuple ..dommage que le peuple soit inerte ...
" scandalise l'assemblée ".... quelle assemblée ? les 3 pelos qui font la sieste ou ceux qui essaient d'dormir ?
soutien total à François Ruffin
Un vrai député. Ceux qui le critiquent n'ont pas 1/1000 de son audace et sa loyauté à faire avancer les choses dans le débat. Ce type travaille pour ce dont il a été élu et non pas pour lui et son compte en banque.
François Rufin : tenue politiquement incorrecte ! Jupiter politiquement irréprochable : Doha a annoncé lors de la visite d’Emmanuel Macron l’achat de 12 Rafale supplémentaires, en plus des 24 commandés en 2015, et un accord pour 490 blindés VBCI de Nexter. Il est plus que temps de passer à la sixième république !!!!
Quelle bonheur de vous écouter François, quelle respiration vous donnez à la politique, quelle honneur de vous avoir en tant que représentant. Merci
les ronds de cuir a l assemble bien assis sur leur privileges ils appellent ca l assemble du peuple vaste rigolade
QUELLE BANDE DE NAZES AVEC LEURS HISTOIRES DE TENUE !
..et en face dans l'hémicycle personne....heureusement il y a les vidéos pour que les idées se diffusent...
Pourtant il n'a pas enlevé le bas ! On va bien faire un hommage "populaire" a un chanteur de variétés qui a fraudé le fisc et on se scandalise pour le port d'un maillot de foot ! Pauvre France !
Bravo M Ruffin pour votre intervention
Bien joué M. Ruffin ;)
Les députés em sont vraiment des abrutis. Le type il te parle d'un problème et eux ils te parle de l'indécence de son maillot... Quand le sage montre les astres le con regarde si l' ongle du doigt est coupé, lavé, limé. Pitoyables merdes, peaux de couilles, il n'y a rien d'autre à dire, j'ai une haine viscérale contre les cons.
Bravo Mr Ruffin! J'adore votre style!
Très belle intervention de Monsieur Ruffin. Merci. A nouveau une belle tentative d'éduquer de la majorité parlementaire sur ce qu'est la vie de la majorité de la population de notre pays. Il est vrai que les députés LREM et ses alliés sont arrivés dans cette assemblé pour partie sur un malentendu, ce sont des ignorants et les autres œuvrent uniquement pour une minorité de nantis. Mais il ne faut rien lâcher. Bientôt les idées de justice feront leur chemin et deviendront majoritaires
Si un prince saoudien en jallaba se pointe a l'assemblée ils vont tous se prosterner devant lui .
François n'est pas irrespectueux. Il ne les a même pas traités de cons (alors qu'il y a matière).
On le sent très ému, François Ruffin, dans ce discours qui, s'il est plein d'accrocs, de bafouillis, de mots familiers mal tolérés dans cette assemblée, est le plus touchant et peut-être le plus beau prononcé dans cet hémicycle. Mais les députés LREM ne connaissent pas ces milieux dont il parle. Ou bien ils veulent l'oublier maintenant qu'ils sont parvenus.
 
J'ai lâché une petite larme
LE SPORT ET LA MUSIQUE AUSSI ! TU CONNAIS LE PRIX DE L' ADHESION AUX CONSERVATOIRES QUAND ON EN TROUVE UN , SURTOUT A LA CAMPAGNE !

 

Première question : "est-ce que vous avez regarder l'hommage à Johnny ?". MAIS QU'EST-CE QU'ON S'EN FOUT !!
Ce n'est pas tous les jours que Bourdin reçoit un invité intelligent et honnête. Chapeau Monsieur Ruffin !
 
Bien vu, François Ruffin ! J'apprécie votre façon d'apaiser les rancoeurs, j'apprécie votre franc-parler et votre ligne de conduite infaillible et je vous donne raison concernant le sponsoring laissant sa trace sur les documents qui vous sont distribués
 
Dur pour Ruffin de ne pas rentrer dans le jeu de Bourdin qui le pousse à prendre parti contre JLM... Bravo, l'exercice est difficile !

  La manœuvre de Bourdin est claire : diviser la France Insoumise. Opposer Ruffin à Mélenchon est devenu un but pour plusieurs journalistes et éditorialistes. Fais gaffe, François Ruffin, à presque chaque interview, ce piège t'est tendu à plusieurs reprises !

Quelle mauvaise foi, Bourdin! Ce sont lesmeRdias qui sautent sur le moindre mot ou geste de JLM et de la FI pour monter tout en épingle et en faire des polémiques vaines. Vous avez d’ailleurs encore essayé avec la messe à la Madeleine. Pas de bol, Ruffin ne vous a pas suivi.
Bourdin tu es le fléau du journalisme. dehors!! casse toi. tu es infectes. tu te prends pour qui sérieux?? t'as fait quoi pour juger les gens de la sorte...tu sais comment mettre les nerfs aux gens c'est sur!! tu meriterais un bon licenciement sans indemnité imposteur
Pouce bleu pour François Ruffin. Bourdin est insupportable, il parle tout seul.
 
bourdin intellectuellement 0 et de plus comment c'est flagrant qu'il cherche à voir le petit buzz pathétique franchement c'est plus du journalisme c'est de la voyoucratie bravo Monsieur Ruffin pour votre sérénité et votre humanisme!!!
 
Chui pas fan du tout de FI mais on peut souligner que Ruffin est un homme bien.
 
Monsieur Bourdin vous manquez de subtilité c'est évident que vous provoquez, pourquoi vous ne faites pas la même chose avec le président Macron? avez vous les schoquottes?
 
Bourdin , il est là pour poser des questions ou pour parler tout seul ? Je ne comprends plus vraiment ...?
 
Si quelqu'un pouvait s'amuser à calculer le temps de parole que Bourdin s'est accordé par rapport au temps qu'il a laissé à François , ça m'intéresserait . Aux volontaires , merci ... :-)
 
"chacun fait son boulot avec rigueur..." Bah, non !
Ruffin a toutes les qualites d'un représentant du peuple sauf qu'il prêche dans le désert ,les Français sont en majorité de droite et sont arcboutés sur leurs intérêts égoïstes...
 
BOURDIN EST DE PLUS EN PLUS PENIBLE !
Au top François Ruffin, spontanéité, honnêteté, franchement il réconcilie à lui seul avec la politique
 

09/12/2017

9 décembre : JOURNEE DE LA LAICITE

 Il y a eu l'adieu à JOHNNY, LA MANIFESTATION DES BASQUES A PARIS et LA JOURNEE DE LA LAICITE


 


 
 

 

Jean-Paul Scot
Lundi, 17 Avril, 2017
Humanite.fr
Photo Alain Jocard / AFP
Photo Alain Jocard / AFP

La laïcité qui assure indissociablement la liberté de conscience et l'égalité de traitement des convictions spirituelles, garantit la liberté de culte mais aussi la liberté de pensée de tous les humains égaux en droits, doit prendre toute sa place dans nos choix dès le 23 avril. Lire l'analyse complète de Henri Pena-Ruiz et Jean-Paul Scot.

Charlie Hebdo a demandé à tous les candidats de s’engager par écrit à « ne pas modifier la loi du 9 décembre 1905 », à ne pas introduire des « aménagements particuliers à l’égard d’une communauté religieuse » et à ne pas rétablir le « délit de blasphème ». Tous ont promis de défendre la laïcité. Mais leurs programmes contredisent souvent leurs réponses.
 
Marine Le Pen prétend même « promouvoir la laïcité ... et l’étendre à l’ensemble de l’espace public ». Que dit le programme du FN ? « Laïque, la République n'accepte aucune religion ni aucune idéologie d'Etat dans l'espace public. » Est-il donc prêt à interdire les processions catholiques ? Non, seulement le voile des musulmanes, car le FN « reconnait le rôle du christianisme en général et du catholicisme en particulier dans l'histoire de France et la construction de la civilisation française ». La contradiction est flagrante. Sous le nom de laïcité, idéal universaliste qui ne saurait discriminer aucune civilisation ou religion, le FN reprend l’opposition entre « eux » et « nous » chère à Carl Schmitt, le penseur allemand rallié au nazisme. Il reprend le thème du prétendu « choc des civilisations » dont Samuel Huntington affirme la fatalité. Oublier les bûchers de l’Inquisition et la chasse aux sorcières pour ne s’en prendre qu’à un islamisme politique assimilé à la religion musulmane ce n’est pas être laïque mais ultranationaliste. C’est tourner le dos à la laïcité et à la paix qu’elle rend possible. Au nom des « racines chrétiennes de la France », Marine Le Pen justifie une « crèche » dans la mairie de Béziers alors que son ami Robert Ménard interdit les paraboles sur les balcons ! Privilège d’un côté, discrimination de l’autre ! Le FN dénonce « toute forme de communautarisme qui favorise l'extension de modes de vie étrangers à la civilisation française » mais, paradoxalement, il entend imposer un modèle communautariste pour la France. Il dit rejeter « toutes les formes de discrimination positive » en faveur des « minorités » ; mais est-il prêt à abolir les subventions publiques aux écoles confessionnelles ? Il prône ouvertement l’« assimilation » en condamnant « la diversité, nouveau nom de la préférence immigrée ». La dite laïcité du FN ne semble servir qu’à justifier racisme et xénophobie.  Pour Jean Marie Le Pen, l’invocation de la laïcité par sa fille est purement « contingente ». Il n'y a donc pas parti plus anti-laïque que le Front National !  
 
François Fillon admet que la loi de 1905 est « une loi de liberté ». Mais pour lui, le principe de laïcité « s’est forgé tout au long du XXe siècle » : le Concordat d’Alsace-Moselle et la loi Debré seraient donc les fruits d’un « consensus au bénéfice de tous » ! Bigre ! Pour lui la « protection apportée aux religions par la République » parait plus importante que la liberté de conscience des non croyants. Drôle de laïcité inégalitaire pour un candidat affichant sans réserve sa catholicité ! Il a beau jeu de dénoncer aujourd’hui, lui aussi, un « fondamentalisme musulman particulièrement préoccupant » alors qu’il a entretenu d’excellentes relations avec les monarques du Golfe et l’UOIF quand il était premier ministre. Il aspire à une laïcité  de collaboration entre l’Etat et les religions reconnues  d’utilité publique pour leur contribution à l’éducation, à l’intégration, à l’assistance, voire au maintien de l’ordre moral et politique. Tout le contraire de la laïcité, incompatible avec l’octroi de privilèges aux croyants. 
 
Emmanuel Macron reconnaît que le principe de laïcité « a offert à notre société jusqu’à aujourd’hui 110 ans d’apaisement ». Son programme prétend « l’appliquer strictement ». A voir ! Ainsi veut-il développer « la connaissance des différentes religions à l’école en prévoyant un enseignement spécifique du fait religieux ». Lui, qui propose comme idéal aux jeunes de « devenir  milliardaire » et prétend moraliser le « capitalisme corrompu »,  renoue avec la vieille conception de la religion comme « supplément d’âme d’un monde sans âme ». Quittant son poste à  Bercy, n’a-t-il pas déclaré : « Les religions, notamment l’islam, offrent un accès à l’absolu ; elles proposent du sens … ». La lutte des classes serait stérile et dépassée, mais les religions seraient seules capables de ré-enchanter le monde et de donner une espérance ! C’est reprendre la vielle maxime du XIXe siècle : libre exploitation et charité ici-bas, compensation dans l’au-delà. Ses amis de la finance peuvent dormir tranquilles !
 
Benoit Hamon, curieusement, est optimiste : « je ne crois pas que la laïcité soit en danger ». Mais il se trompe quand il voit dans la loi de 1905 un « riche compromis » entre les religions et l’Etat et non un principe de séparation et de neutralité. A quoi s’engage-t-il quand il dit refuser « tout accommodement avec les pratiques culturelles ou cultuelles qui supposeraient de modifier la loi de 1905 » ? Le fait est qu’il n’a pas dénoncé dles propositions validées par le parti socialiste le 30 janvier 2015 : « recenser les besoins en lieux de culte et examiner les moyens de répondre aux manques dans certaines parties du territoire » et « développer les établissements scolaires privés sous contrat. L’enseignement privé confessionnel musulman doit pouvoir se développer dans le respect des principes républicains ». La République n’a pas à financer des lieux de culte, ni à encourager l’enseignement privé alors que l’Ecole publique manque de moyens pour assurer sa mission d’intérêt général. Benoit Hamon ne remet pas en cause les privilèges financiers des écoles confessionnelles. Serait-il l’adepte d’une curieuse laïcité multiculturelle ? 
 
 
 
 
 
 
Jean-Luc Mélenchon n’a pas de brevet de laïcité à présenter, mais c’est lui qui répond avec le plus de clarté à Charlie Hebdo. La loi de séparation des Eglises et de l’Etat doit être appliquée sur tout le territoire, en Alsace-Moselle comme dans les Outre-mer. Puisque tous les citoyens sont égaux devant la loi, « il ne peut être  question d’aménagement particulier pour telle ou telle religion ». Ce serait créer des discriminations entre croyants et non croyants. « Je m’engage donc, déclare Jean-Luc Mélenchon, à refuser les financements publics pour la construction des édifices religieux, des activités cultuelles et des établissements confessionnels. » Un engagement net, conforme à l’idéal républicain et laïque : réserver l’effort de la nation à l’école publique, non pour nuire à la liberté d’enseignement, mais pour réaffecter l’argent public à sa destination légitime : l’intérêt général commun à tous. Il est également le seul qui fasse le lien entre la laïcité et les droits des femmes et des homosexuels victimes des « prescriptions à caractère sexuel » de toutes les religions. « Aucune prescription religieuse, écrit-il, ne doit être imposée par la loi ». La religion n’engage que les croyants. La laïcité leur permet de vivre librement leur éthique de vie dans le respect du droit commun. Il entend « combattre tous les communautarismes et l’usage politique des religions ». La laïcité est émancipatrice car elle assure à chaque personne, rappelle-t-il,  la  « liberté de conscience »  qui englobe la  « liberté de culte » , la liberté d’avoir une religion et d’en changer, et la liberté de pensée. Elle permet à chacun la libre disposition de son corps, de son style de vie et lui assure le droit de mourir dans la dignité. En fondant l’ordre public sur les droits humains et non sur les particularismes coutumiers et religieux la laïcité vaut  principe de paix, d’intérêt général et d’émancipation. 
 
Dès le 23 avril, pour défendre la laïcité en même temps que la justice sociale et la refondation écologique, votons Jean-Luc Mélenchon ! 
Henri PENA-RUIZ, philosophe, auteur du Dictionnaire amoureux de la laïcité, Plon, 2014 et 2017 pour la dernière édition
Jean-Paul SCOT, historien, auteur de « L’Etat chez lui, l’Eglise chez elle ». Comprendre la loi de 1905, Points Histoire, Seuil, 2005 et 2015, et de Jaurès et le réformisme révolutionnaire, Le Seuil, 2014.

04/12/2017

INVITE OU ACCUSE ? En vérité, un traquenard a été monté pour flinguer Mélenchon en plateau

 Michelle TIRONE L'INSOUMISE ANALYSE, DECORTIQUE ... et ça fait du bien !

 L'Emission Politique a été perçue comme beaucoup comme la plus agressive

jamais perpétrée contre Jean-Luc Mélenchon et a généré beaucoup de colère

 France 2 est-elle au service du public?

**

https://yetiblog.org/politique-effet-rouleau-compresseur/

 

Politique : passer de l’effet de surprise à l’effet rouleau-compresseur

Semaine politique riche en rebondissements : du crash de l’enquête truquée Odoxa au fiasco de l’Émission politique ouvertement anti-Mélenchon.

 

C’en était presque pathétique. Tous ces efforts – en pure perte ! – de la caste pour dézinguer la France insoumise et son leader ! Comme si c’était eux qui étaient déjà dans l’opposition et les Insoumis presque au pouvoir.

Le sondage Odoxa censé démontré la perte de popularité de Jean-Luc Mélenchon, publié – ô hasard! – la veille de la Convention insoumise de Clermont-Ferrand, était si cousu de grossier fil blanc qu’il était aisément démontable.

Et ces pauvres amateurs de Libé – retourne-toi dans ta tombe, Jean-Paul Sartre ! – qui y vont d’une désintox si approximative et lamentable qu’elle en était risible.

Vient le temps où c’est eux qui vont pleurer grâce

Enfin, quelques jours après, cette Émission politique et sa cohorte d’intervenants hystériques n’osant dire leur nom : de Laurence Debray, ex-trader macroniste de Wall Street, de la Société Générale et d’HSBC, maquillée en dépit de tout bon sens en « historienne » du Venezuela, à Pauline Laigneau, la « patronne de petite PME », archi-millionnaire aux dents rayant le parquet.

Le lendemain, ce n’était pas Mélenchon et la France insoumise qui étaient sur la sellette, mais, retour de bâtons, la Salamé et sa bande de faux-culs friqués. Au point même d’être poursuivies devant le CSA par Thomas Guénolé pour tromperie sur la marchandise.

S’ils lisent ce billet, j’invite tous ces tocards à le reproduire en beuglant leur indignation. Qu’ils en dénoncent la violence en frémissant de colère (elle est volontaire). Vient le temps où c’est eux qui vont pleurer grâce.

L’heure n’est plus de finasser avec ces gens, mais de leur rouler dessus façon rouleau-compresseur.

Partager ce billet

 

*

Les Insoumis ont utilisé les informations pour le moins limitées fournies par France 2 au soir de l'émission, pour dénoncer un "traquenard" et un service public transformé en "outil de propagande". Le politologue soutien de la France insoumise Thomas Guénolé a même annoncé avoir déposé une plainte auprès du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), accusant France 2 d'avoir "présenté comme des Françaises lambda" les deux invitées alors que les deux femmes étaient "fortement engagées en politique".

"Cette présentation malhonnête constitue un procédé susceptible de nuire à la moindre compréhension du téléspectateur", dénonce l'universitaire engagé. Qui ne mentionne pas une troisième séquence discutable de l'émission, lorsque Jean-Luc Mélenchon a rencontré cinq agriculteurs pro-glyphosate... et tous membres de Jeunes agriculteurs, un syndicat très proche de la FNSEA et favorable à une agriculture intensive. Cette fois-ci, le député FI s'en est ému sur le plateau : "Je me suis fait avoir ! On m'avait dit 'vous allez voir un paysan qui utilise le glyphosate.' Bon, d'accord. J'y vais, il y en a cinq, cinq du même camp, les cinq pour le glyphosate, les cinq du même syndicat ! Alors évidemment, les gars ils ont raison, parce qu'ils sont tous d'accord, et que moi je suis un olibrius qui vient de Paris." A l'antenne, les exploitants ont été très furtivement évoqué comme "membres des Jeunes agriculteurs", sans précision supplémentaire, par le journaliste de France 2 ayant organisé la rencontre.

 
 
 

Thomas GuénoléCompte certifié

@thomas_guenole

Politologue (PhD ). Engagé . Chercheur associé . Enseignant . Auteur: La Mondialisation malheureuse (éd. First).

 

Trop, c'est trop. Par la voix de mon avocat Me Jérémy Afane-Jacquart, j'ai déposé ce jour une plainte au @csaudiovisuel contre @France2tv pour ses fausses "Françaises lambda", en réalité politisées, face à @JLMelenchon.

 

Je reçois bcp de messages me demandant comment soutenir ma plainte au CSA contre . C'est très simple: saisissez le (formulaire en ligne ci-dessous).

 
 Phil du Bresil

Voici en substance ce que je leur ai écrit :

"Émission complètement à charge contre M. Jean-Luc Mélenchon et la France Insoumise. Journalistes qui se comportent comme des militants anti-Mélenchon et anti-France Insoumise, sans faire leur travail d'animation. On y coupe sans arrêt la parole de l'invité principal pour l'empêcher de parler du programme du mouvement qu'il représente. Les autres invités sont présentés pour ce qu'ils ne sont pas. Cette émission a été préparée pour servir de traquenard contre l'invité. Je ne paye pas la redevance pour me sentir insulté par un service qui n'a de public que le nom et se comporte en organe de propagande gouvernementale, ce qui est inacceptable dans une démocratie. J'exige des excuses publiques de France 2 à M. Mélenchon et à la France Insoumise."

Amis insoumis, je vous engage à faire la même chose, c'est notre devoir et notre droit.

LE LIEN EST EN FIN DE POST. VOUS POUVEZ COPIER LE MESSAGE SI VOUS VOULEZ.

http://www.csa.fr/Services-…/Alerter-le-CSA-sur-un-progra...

 
 

 

Phrase tronquée et ajout d’applaudissements pour modifier le message

L’occasion était toute trouvée pour Jean-Luc Mélenchon. Invité hier soir sur France 2 dans L’Emission politique, en fin de programme, le leader de la France Insoumise n’a pas manqué d’interpeller la journaliste Nathalie Saint-Cricq, alors que celle-ci le titille sur les positions de la députée France insoumise Danièle Obono."Vous allez commencer par vous excuser d’avoir publié un reportage tronqué sur mon discours, ou pas?"

S’ensuit un échange tendu de quelques minutes. Le leader de la France Insoumise revient à la charge à plusieurs reprises face à Saint-Cricq et au présentateur de France 2, Jean-Baptiste Marteau : "C’est vous qui avez décidé de couper mon truc et de rajouter des applaudissements derrière?" Un échange expéditif vite interrompu par Léa Salamé d’un "C’était une erreur, ils se sont excusés". Les 2 millions de télespectateurs postés hier soir devant France 2 n’en sauront pas plus. À l’exception des militants du Discord insoumis et autres mélenchonistes qui protestent contre la manipulation médiatique depuis le 25 novembre.

Mélenchon, "démoralisé" ?

Ce jour-là, le JT de 20h de France 2 consacre un sujet à la convention des Insoumis à Clermont-Ferrand. L’angle du reportage ? Le coup de mou des Insoumis. La voix off déroule: "Six mois après la présidentielle le moral est en berne, un automne difficile marqué par l’échec des manifestations contre la réforme du marché du travail.À Clermont-Ferrand, Jean Luc-Mélenchon reconnaît que le moment est difficile". Et le JT de France 2 d’isoler quelques mots du discours du leader insoumis: "Nous venons de subir, un revers il paraît que si je le dis, je démoralise… Non, je le dis parce qu’on est démoralisé".

Mélenchon, "démoralisé" ? Le reportage de France 2 n’a pas manqué de faire tiquer certains militants insoumis qui pointent une citation tronquée au montage. La phrase prononcée lors du discours était en effet plus longue de quelques mots: "Nous venons de subir un revers. Il paraît que si je le dis, je démoralise. Non !Je le dis, parce qu'on est démoralisé dans certains secteurs de la société".

Là où France 2 laisse à penser que Mélenchon s’avouerait "déprimé", le leader de la France insoumise évoque en réalité le moral en berne de "certains secteurs de la société". Une façon de pointer comme il le fait ensuite "la division syndicale" et "la division entre le mouvement social, le mouvement associatif et le mouvement politique". Interpellée par un internaute sur la citation tronquée par France 2, l’équipe Désintox de Libé en convient: "les trois petits mots enlevés au montage dénaturent bien le propos de Jean-Luc Mélenchon".

Face au tollé suscité par cette coupe, la présentatrice Anne-Sophie Lapix s’est exprimée sur le sujet dans le JT de 20h du 27 novembre: "Nous avons commis une erreur dans notre journal de 20h de samedi en coupant au mauvais endroit une phrase de Jean-Luc Mélenchon ce qui en changeait le sens, on écoute la phrase dans son intégralité."

Lors de l'Emission Politique, Jean-Luc Mélenchon a aussi accusé Nathalie Saint-Cricq, la cheffe du service politique de France Télévisions, et Jean-Baptiste Marteau, l'auteur du sujet, d'avoir ajouté des applaudissements à la fin de la citation tronquée. "Oui oui, vous me posez une question, s'est-il agacé, mais moi je vais vous en poser une aussi : C'est vous qui avez décidé de couper mon truc et de rajouter des applaudissements derrière ou c'était lui?" A quoi les deux journalistes ont immédiatement répondu, niant : "Il n'y a absolument pas eu d'applaudissements rajoutés, à aucun moment. Il y a eu une erreur. On veut bien reconnaître certaines choses."

Interrogé par un internaute, CheckNews, le module "désintox" de Libération s'est penché sur la question. Le journal constate que des applaudissements ont bien été rajoutés. Lors de la convention, il n'y a eu aucun applaudissement juste après les mots de "démoralisés" (là où a été coupée la vidéo initiale de France 2). Les applaudissements ne viennent qu'ensuite, à la fin de sa tirade, lorsqu'il affirme : "la division syndicale nous a nui d'une manière incroyable dans la bataille. Honte à ceux qui en sont responsables, pas à ceux qui en ont été les victimes." Soit "20 secondes plus tard", selon CheckNews, qui conclut : "Des applaudissements ont bien été rajoutés".

"Le droit à l'erreur", a commenté un internaute sur Twitter, "c'est une chose, mais la récidive, c'est rédhibitoire." A l'heure où nous écrivons, la rédaction de France 2 n'a pas réagi sur le sujet 

***

*

http://www.theprairie.fr/france-2-bidonne-reportage-melenchon-phrase-tronquee-ajout-dapplaudissements-modifier-message/

France 2 bidonne un reportage sur Mélenchon, phrase tronquée et ajout d’applaudissements pour modifier le message


Le 25 novembre, le mouvement La France insoumise organisait une convention à Clermont-Ferrand. 1 500 personnes devaient plancher sur une nouvelle organisation. Trois grands axes de combat ont été définis : la lutte contre la pauvreté, la sortie du nucléaire et la lutte contre l’évasion et la fraude fiscale.

La couverture médiatique de la convention ne s’attachera cependant pas vraiment à ces chantiers. Il sera surtout question du «coup de mou» du mouvement après les élections et la réforme du droit du travailFrance 2 va particulièrement s’illustrer en coupant une phrase de Jean-Luc Mélenchon pour lui donner un sens qui n’a rien à voir avec ce que le leader des insoumis affirmait dans son discours…

Pour introduire le sujet du JT de 20h, Laurent Delahousse explique que la convention doit «sortir la France insoumise de de son blues post-présidentielle, un blues qui touche les militants mais également le leader du mouvement Jean-Luc Mélenchon».

Le sujet commence et la voix off s’exprime : «Six mois après la présidentielle le moral est en berne, un automne difficile marqué par l’échec des manifestations contre la réforme du marché du travail. À Clermont-Ferrand, Jean Luc-Mélenchon reconnaît que le moment est difficile».

Quelques mots du discours sont alors isolés : «Nous venons de subir, un revers il paraît que si je le dis, je démoralise. Non! Je le dis parce qu’on est démoralisé».

La voix off reprend et on entend immédiatement des applaudissements après ce que Mélenchon est censé avoir dit. Sauf que quand on réécoute l’ensemble de la séquence, on entend : «Nous venons de subir un revers. Il paraît que si je le dis, je démoralise. Non ! Je le dis, parce qu’on est démoralisé dans certains secteurs de la société».

Dans certains secteurs de la société !!!! Et toute la différence est là. On est démoralisé, selon Mélenchon, dans certains secteurs de la société et non dans le mouvement LFI. En enlevant ces quelques mots, le sens de l’intervention change complètement.

De plus, les applaudissements n’apparaissent pas du tout au moment où on les entend dans le reportage bidonné de France 2, et pour cause puisque Mélenchon n’a pas terminé sa phrase…

France 2 bidonne un reportage sur Mélenchon, phrase tronquée et ajout d’applaudissements pour modifier le message

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

Le 25 novembre, le mouvement La France insoumise organisait une convention à Clermont-Ferrand. 1 500 personnes devaient plancher sur une nouvelle organisation. Trois grands axes de combat ont été définis : la lutte contre la pauvreté, la sortie du nucléaire et la lutte contre l’évasion et la fraude fiscale.

La couverture médiatique de la convention ne s’attachera cependant pas vraiment à ces chantiers. Il sera surtout question du «coup de mou» du mouvement après les élections et la réforme du droit du travailFrance 2 va particulièrement s’illustrer en coupant une phrase de Jean-Luc Mélenchon pour lui donner un sens qui n’a rien à voir avec ce que le leader des insoumis affirmait dans son discours…

Pour introduire le sujet du JT de 20h, Laurent Delahousse explique que la convention doit «sortir la France insoumise de de son blues post-présidentielle, un blues qui touche les militants mais également le leader du mouvement Jean-Luc Mélenchon».

Le sujet commence et la voix off s’exprime : «Six mois après la présidentielle le moral est en berne, un automne difficile marqué par l’échec des manifestations contre la réforme du marché du travail. À Clermont-Ferrand, Jean Luc-Mélenchon reconnaît que le moment est difficile».

Quelques mots du discours sont alors isolés : «Nous venons de subir, un revers il paraît que si je le dis, je démoralise. Non! Je le dis parce qu’on est démoralisé».

La voix off reprend et on entend immédiatement des applaudissements après ce que Mélenchon est censé avoir dit. Sauf que quand on réécoute l’ensemble de la séquence, on entend : «Nous venons de subir un revers. Il paraît que si je le dis, je démoralise. Non ! Je le dis, parce qu’on est démoralisé dans certains secteurs de la société».

Dans certains secteurs de la société !!!! Et toute la différence est là. On est démoralisé, selon Mélenchon, dans certains secteurs de la société et non dans le mouvement LFI. En enlevant ces quelques mots, le sens de l’intervention change complètement.

De plus, les applaudissements n’apparaissent pas du tout au moment où on les entend dans le reportage bidonné de France 2, et pour cause puisque Mélenchon n’a pas terminé sa phrase…

 

Jeudi soir, lors de l’Emission Politique, le leader des insoumis a donc mis la cheffe du service politique de France 2, Nathalie Saint-Cricq, face à cette manipulation : «C’est vous qui avez décidé de couper mon truc et de rajouter des applaudissements derrière ou c’était lui?»

«Des applaudissements? Il n’y a absolument pas eu d’applaudissements rajoutés monsieur  Mélenchon, à aucun moment. Il y a eu une erreur. On veut bien reconnaître certaines choses», répondent Saint-Cricq et Jean-Baptiste Marteau.

Sauf que comme on peut le voir dans la vidéo, il y a bien eu ajout d’applaudissements tout de suite  après les mots «parce qu’on est démoralisé» alors que dans le discours non trafriqué par France 2, ces applaudissements n’arrivent que 11 secondes plus tard après une longue phrase de Mélenchon sur la division syndicale notamment.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, la manipulation est toujours sur le site de France 2. Par ailleurs, le texte de l’article, est toujours lui aussi tronqué…

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, texte

 

Gérard Miller trouve Jean-Luc Mélenchon "doux comme un agneau"

Gérard Miller, psychanalyste et habitué des émissions de télévision, est venu présenté ce dimanche sur BFMTV son projet Média Citoyen dont il est le codirecteur. Des personnalités proches de la France Insoumise ont pour ambition dans cette structure de proposer une offre renouvelée sur l'information. Interrogé sur la prestation de Jean-Luc Mélenchon dans "L'Emission politique" sur France 2 ce jeudi où le leader de la France insoumise a été jugé par certains agressif, Gérard Miller a répondu "moi qui le connais, je le trouve doux comme un agneau". "Ce qui est vrai, c'est que si on le pousse un peu, il a tendance peut-être à être, je ne dirais pas agressif, mais colérique. Dans l'ensemble, je dirais que sa violence est sans commune mesure avec celle que la société fait subir à la quasi-totalité des gens", a-t-il ajouté.  

Mise en ligne le 03/12/2017

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique