logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/12/2017

INVITE OU ACCUSE ? En vérité, un traquenard a été monté pour flinguer Mélenchon en plateau

 Michelle TIRONE L'INSOUMISE ANALYSE, DECORTIQUE ... et ça fait du bien !

 L'Emission Politique a été perçue comme beaucoup comme la plus agressive

jamais perpétrée contre Jean-Luc Mélenchon et a généré beaucoup de colère

 France 2 est-elle au service du public?

**

https://yetiblog.org/politique-effet-rouleau-compresseur/

 

Politique : passer de l’effet de surprise à l’effet rouleau-compresseur

Semaine politique riche en rebondissements : du crash de l’enquête truquée Odoxa au fiasco de l’Émission politique ouvertement anti-Mélenchon.

 

C’en était presque pathétique. Tous ces efforts – en pure perte ! – de la caste pour dézinguer la France insoumise et son leader ! Comme si c’était eux qui étaient déjà dans l’opposition et les Insoumis presque au pouvoir.

Le sondage Odoxa censé démontré la perte de popularité de Jean-Luc Mélenchon, publié – ô hasard! – la veille de la Convention insoumise de Clermont-Ferrand, était si cousu de grossier fil blanc qu’il était aisément démontable.

Et ces pauvres amateurs de Libé – retourne-toi dans ta tombe, Jean-Paul Sartre ! – qui y vont d’une désintox si approximative et lamentable qu’elle en était risible.

Vient le temps où c’est eux qui vont pleurer grâce

Enfin, quelques jours après, cette Émission politique et sa cohorte d’intervenants hystériques n’osant dire leur nom : de Laurence Debray, ex-trader macroniste de Wall Street, de la Société Générale et d’HSBC, maquillée en dépit de tout bon sens en « historienne » du Venezuela, à Pauline Laigneau, la « patronne de petite PME », archi-millionnaire aux dents rayant le parquet.

Le lendemain, ce n’était pas Mélenchon et la France insoumise qui étaient sur la sellette, mais, retour de bâtons, la Salamé et sa bande de faux-culs friqués. Au point même d’être poursuivies devant le CSA par Thomas Guénolé pour tromperie sur la marchandise.

S’ils lisent ce billet, j’invite tous ces tocards à le reproduire en beuglant leur indignation. Qu’ils en dénoncent la violence en frémissant de colère (elle est volontaire). Vient le temps où c’est eux qui vont pleurer grâce.

L’heure n’est plus de finasser avec ces gens, mais de leur rouler dessus façon rouleau-compresseur.

Partager ce billet

 

*

Les Insoumis ont utilisé les informations pour le moins limitées fournies par France 2 au soir de l'émission, pour dénoncer un "traquenard" et un service public transformé en "outil de propagande". Le politologue soutien de la France insoumise Thomas Guénolé a même annoncé avoir déposé une plainte auprès du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), accusant France 2 d'avoir "présenté comme des Françaises lambda" les deux invitées alors que les deux femmes étaient "fortement engagées en politique".

"Cette présentation malhonnête constitue un procédé susceptible de nuire à la moindre compréhension du téléspectateur", dénonce l'universitaire engagé. Qui ne mentionne pas une troisième séquence discutable de l'émission, lorsque Jean-Luc Mélenchon a rencontré cinq agriculteurs pro-glyphosate... et tous membres de Jeunes agriculteurs, un syndicat très proche de la FNSEA et favorable à une agriculture intensive. Cette fois-ci, le député FI s'en est ému sur le plateau : "Je me suis fait avoir ! On m'avait dit 'vous allez voir un paysan qui utilise le glyphosate.' Bon, d'accord. J'y vais, il y en a cinq, cinq du même camp, les cinq pour le glyphosate, les cinq du même syndicat ! Alors évidemment, les gars ils ont raison, parce qu'ils sont tous d'accord, et que moi je suis un olibrius qui vient de Paris." A l'antenne, les exploitants ont été très furtivement évoqué comme "membres des Jeunes agriculteurs", sans précision supplémentaire, par le journaliste de France 2 ayant organisé la rencontre.

 
 
 

Thomas GuénoléCompte certifié

@thomas_guenole

Politologue (PhD ). Engagé . Chercheur associé . Enseignant . Auteur: La Mondialisation malheureuse (éd. First).

 

Trop, c'est trop. Par la voix de mon avocat Me Jérémy Afane-Jacquart, j'ai déposé ce jour une plainte au @csaudiovisuel contre @France2tv pour ses fausses "Françaises lambda", en réalité politisées, face à @JLMelenchon.

 

Je reçois bcp de messages me demandant comment soutenir ma plainte au CSA contre . C'est très simple: saisissez le (formulaire en ligne ci-dessous).

 
 Phil du Bresil

Voici en substance ce que je leur ai écrit :

"Émission complètement à charge contre M. Jean-Luc Mélenchon et la France Insoumise. Journalistes qui se comportent comme des militants anti-Mélenchon et anti-France Insoumise, sans faire leur travail d'animation. On y coupe sans arrêt la parole de l'invité principal pour l'empêcher de parler du programme du mouvement qu'il représente. Les autres invités sont présentés pour ce qu'ils ne sont pas. Cette émission a été préparée pour servir de traquenard contre l'invité. Je ne paye pas la redevance pour me sentir insulté par un service qui n'a de public que le nom et se comporte en organe de propagande gouvernementale, ce qui est inacceptable dans une démocratie. J'exige des excuses publiques de France 2 à M. Mélenchon et à la France Insoumise."

Amis insoumis, je vous engage à faire la même chose, c'est notre devoir et notre droit.

LE LIEN EST EN FIN DE POST. VOUS POUVEZ COPIER LE MESSAGE SI VOUS VOULEZ.

http://www.csa.fr/Services-…/Alerter-le-CSA-sur-un-progra...

 
 

 

Phrase tronquée et ajout d’applaudissements pour modifier le message

L’occasion était toute trouvée pour Jean-Luc Mélenchon. Invité hier soir sur France 2 dans L’Emission politique, en fin de programme, le leader de la France Insoumise n’a pas manqué d’interpeller la journaliste Nathalie Saint-Cricq, alors que celle-ci le titille sur les positions de la députée France insoumise Danièle Obono."Vous allez commencer par vous excuser d’avoir publié un reportage tronqué sur mon discours, ou pas?"

S’ensuit un échange tendu de quelques minutes. Le leader de la France Insoumise revient à la charge à plusieurs reprises face à Saint-Cricq et au présentateur de France 2, Jean-Baptiste Marteau : "C’est vous qui avez décidé de couper mon truc et de rajouter des applaudissements derrière?" Un échange expéditif vite interrompu par Léa Salamé d’un "C’était une erreur, ils se sont excusés". Les 2 millions de télespectateurs postés hier soir devant France 2 n’en sauront pas plus. À l’exception des militants du Discord insoumis et autres mélenchonistes qui protestent contre la manipulation médiatique depuis le 25 novembre.

Mélenchon, "démoralisé" ?

Ce jour-là, le JT de 20h de France 2 consacre un sujet à la convention des Insoumis à Clermont-Ferrand. L’angle du reportage ? Le coup de mou des Insoumis. La voix off déroule: "Six mois après la présidentielle le moral est en berne, un automne difficile marqué par l’échec des manifestations contre la réforme du marché du travail.À Clermont-Ferrand, Jean Luc-Mélenchon reconnaît que le moment est difficile". Et le JT de France 2 d’isoler quelques mots du discours du leader insoumis: "Nous venons de subir, un revers il paraît que si je le dis, je démoralise… Non, je le dis parce qu’on est démoralisé".

Mélenchon, "démoralisé" ? Le reportage de France 2 n’a pas manqué de faire tiquer certains militants insoumis qui pointent une citation tronquée au montage. La phrase prononcée lors du discours était en effet plus longue de quelques mots: "Nous venons de subir un revers. Il paraît que si je le dis, je démoralise. Non !Je le dis, parce qu'on est démoralisé dans certains secteurs de la société".

Là où France 2 laisse à penser que Mélenchon s’avouerait "déprimé", le leader de la France insoumise évoque en réalité le moral en berne de "certains secteurs de la société". Une façon de pointer comme il le fait ensuite "la division syndicale" et "la division entre le mouvement social, le mouvement associatif et le mouvement politique". Interpellée par un internaute sur la citation tronquée par France 2, l’équipe Désintox de Libé en convient: "les trois petits mots enlevés au montage dénaturent bien le propos de Jean-Luc Mélenchon".

Face au tollé suscité par cette coupe, la présentatrice Anne-Sophie Lapix s’est exprimée sur le sujet dans le JT de 20h du 27 novembre: "Nous avons commis une erreur dans notre journal de 20h de samedi en coupant au mauvais endroit une phrase de Jean-Luc Mélenchon ce qui en changeait le sens, on écoute la phrase dans son intégralité."

Lors de l'Emission Politique, Jean-Luc Mélenchon a aussi accusé Nathalie Saint-Cricq, la cheffe du service politique de France Télévisions, et Jean-Baptiste Marteau, l'auteur du sujet, d'avoir ajouté des applaudissements à la fin de la citation tronquée. "Oui oui, vous me posez une question, s'est-il agacé, mais moi je vais vous en poser une aussi : C'est vous qui avez décidé de couper mon truc et de rajouter des applaudissements derrière ou c'était lui?" A quoi les deux journalistes ont immédiatement répondu, niant : "Il n'y a absolument pas eu d'applaudissements rajoutés, à aucun moment. Il y a eu une erreur. On veut bien reconnaître certaines choses."

Interrogé par un internaute, CheckNews, le module "désintox" de Libération s'est penché sur la question. Le journal constate que des applaudissements ont bien été rajoutés. Lors de la convention, il n'y a eu aucun applaudissement juste après les mots de "démoralisés" (là où a été coupée la vidéo initiale de France 2). Les applaudissements ne viennent qu'ensuite, à la fin de sa tirade, lorsqu'il affirme : "la division syndicale nous a nui d'une manière incroyable dans la bataille. Honte à ceux qui en sont responsables, pas à ceux qui en ont été les victimes." Soit "20 secondes plus tard", selon CheckNews, qui conclut : "Des applaudissements ont bien été rajoutés".

"Le droit à l'erreur", a commenté un internaute sur Twitter, "c'est une chose, mais la récidive, c'est rédhibitoire." A l'heure où nous écrivons, la rédaction de France 2 n'a pas réagi sur le sujet 

***

*

http://www.theprairie.fr/france-2-bidonne-reportage-melenchon-phrase-tronquee-ajout-dapplaudissements-modifier-message/

France 2 bidonne un reportage sur Mélenchon, phrase tronquée et ajout d’applaudissements pour modifier le message


Le 25 novembre, le mouvement La France insoumise organisait une convention à Clermont-Ferrand. 1 500 personnes devaient plancher sur une nouvelle organisation. Trois grands axes de combat ont été définis : la lutte contre la pauvreté, la sortie du nucléaire et la lutte contre l’évasion et la fraude fiscale.

La couverture médiatique de la convention ne s’attachera cependant pas vraiment à ces chantiers. Il sera surtout question du «coup de mou» du mouvement après les élections et la réforme du droit du travailFrance 2 va particulièrement s’illustrer en coupant une phrase de Jean-Luc Mélenchon pour lui donner un sens qui n’a rien à voir avec ce que le leader des insoumis affirmait dans son discours…

Pour introduire le sujet du JT de 20h, Laurent Delahousse explique que la convention doit «sortir la France insoumise de de son blues post-présidentielle, un blues qui touche les militants mais également le leader du mouvement Jean-Luc Mélenchon».

Le sujet commence et la voix off s’exprime : «Six mois après la présidentielle le moral est en berne, un automne difficile marqué par l’échec des manifestations contre la réforme du marché du travail. À Clermont-Ferrand, Jean Luc-Mélenchon reconnaît que le moment est difficile».

Quelques mots du discours sont alors isolés : «Nous venons de subir, un revers il paraît que si je le dis, je démoralise. Non! Je le dis parce qu’on est démoralisé».

La voix off reprend et on entend immédiatement des applaudissements après ce que Mélenchon est censé avoir dit. Sauf que quand on réécoute l’ensemble de la séquence, on entend : «Nous venons de subir un revers. Il paraît que si je le dis, je démoralise. Non ! Je le dis, parce qu’on est démoralisé dans certains secteurs de la société».

Dans certains secteurs de la société !!!! Et toute la différence est là. On est démoralisé, selon Mélenchon, dans certains secteurs de la société et non dans le mouvement LFI. En enlevant ces quelques mots, le sens de l’intervention change complètement.

De plus, les applaudissements n’apparaissent pas du tout au moment où on les entend dans le reportage bidonné de France 2, et pour cause puisque Mélenchon n’a pas terminé sa phrase…

France 2 bidonne un reportage sur Mélenchon, phrase tronquée et ajout d’applaudissements pour modifier le message

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

Le 25 novembre, le mouvement La France insoumise organisait une convention à Clermont-Ferrand. 1 500 personnes devaient plancher sur une nouvelle organisation. Trois grands axes de combat ont été définis : la lutte contre la pauvreté, la sortie du nucléaire et la lutte contre l’évasion et la fraude fiscale.

La couverture médiatique de la convention ne s’attachera cependant pas vraiment à ces chantiers. Il sera surtout question du «coup de mou» du mouvement après les élections et la réforme du droit du travailFrance 2 va particulièrement s’illustrer en coupant une phrase de Jean-Luc Mélenchon pour lui donner un sens qui n’a rien à voir avec ce que le leader des insoumis affirmait dans son discours…

Pour introduire le sujet du JT de 20h, Laurent Delahousse explique que la convention doit «sortir la France insoumise de de son blues post-présidentielle, un blues qui touche les militants mais également le leader du mouvement Jean-Luc Mélenchon».

Le sujet commence et la voix off s’exprime : «Six mois après la présidentielle le moral est en berne, un automne difficile marqué par l’échec des manifestations contre la réforme du marché du travail. À Clermont-Ferrand, Jean Luc-Mélenchon reconnaît que le moment est difficile».

Quelques mots du discours sont alors isolés : «Nous venons de subir, un revers il paraît que si je le dis, je démoralise. Non! Je le dis parce qu’on est démoralisé».

La voix off reprend et on entend immédiatement des applaudissements après ce que Mélenchon est censé avoir dit. Sauf que quand on réécoute l’ensemble de la séquence, on entend : «Nous venons de subir un revers. Il paraît que si je le dis, je démoralise. Non ! Je le dis, parce qu’on est démoralisé dans certains secteurs de la société».

Dans certains secteurs de la société !!!! Et toute la différence est là. On est démoralisé, selon Mélenchon, dans certains secteurs de la société et non dans le mouvement LFI. En enlevant ces quelques mots, le sens de l’intervention change complètement.

De plus, les applaudissements n’apparaissent pas du tout au moment où on les entend dans le reportage bidonné de France 2, et pour cause puisque Mélenchon n’a pas terminé sa phrase…

 

Jeudi soir, lors de l’Emission Politique, le leader des insoumis a donc mis la cheffe du service politique de France 2, Nathalie Saint-Cricq, face à cette manipulation : «C’est vous qui avez décidé de couper mon truc et de rajouter des applaudissements derrière ou c’était lui?»

«Des applaudissements? Il n’y a absolument pas eu d’applaudissements rajoutés monsieur  Mélenchon, à aucun moment. Il y a eu une erreur. On veut bien reconnaître certaines choses», répondent Saint-Cricq et Jean-Baptiste Marteau.

Sauf que comme on peut le voir dans la vidéo, il y a bien eu ajout d’applaudissements tout de suite  après les mots «parce qu’on est démoralisé» alors que dans le discours non trafriqué par France 2, ces applaudissements n’arrivent que 11 secondes plus tard après une longue phrase de Mélenchon sur la division syndicale notamment.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, la manipulation est toujours sur le site de France 2. Par ailleurs, le texte de l’article, est toujours lui aussi tronqué…

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, texte

 

Gérard Miller trouve Jean-Luc Mélenchon "doux comme un agneau"

Gérard Miller, psychanalyste et habitué des émissions de télévision, est venu présenté ce dimanche sur BFMTV son projet Média Citoyen dont il est le codirecteur. Des personnalités proches de la France Insoumise ont pour ambition dans cette structure de proposer une offre renouvelée sur l'information. Interrogé sur la prestation de Jean-Luc Mélenchon dans "L'Emission politique" sur France 2 ce jeudi où le leader de la France insoumise a été jugé par certains agressif, Gérard Miller a répondu "moi qui le connais, je le trouve doux comme un agneau". "Ce qui est vrai, c'est que si on le pousse un peu, il a tendance peut-être à être, je ne dirais pas agressif, mais colérique. Dans l'ensemble, je dirais que sa violence est sans commune mesure avec celle que la société fait subir à la quasi-totalité des gens", a-t-il ajouté.  

Mise en ligne le 03/12/2017

29/11/2017

L'Insoumise Michelle TIRONNE... Une bien belle personne !

28/11/2017

Un discours clair et net de l'Insoumis Alexis CORBIERE SUR LES SYMBOLES DE L'UNION EUROPEENNE

Discours du député France Insoumise Alexis Corbière lors de la 2ème séance sur la "Discussion de la proposition de résolution visant à promouvoir les symboles de l’Union européenne", le 27/11/2017
 
Bravo Monsieur le Professeur !
Ajoutée le 27 nov. 2017

MERCI et BRAVO Alexis !!! Discours brillant, j'ai du regret de ne pas avoir osé venir vous saluer à la convention, mais continuer ainsi vous tous la FI , je vous soutiens !!! Ne lâchons rien !!!! :)
 
Bravo M. Corbière ! Effectivement, nous avions dit non ! Et nous le redirions, plus fort, et plus nombreux qu'alors !!!
 
 
Brillant cours d'histoire. Quand on sait d'où on vient, on sait où on va. Et visiblement Ferrand est un cancre adepte de l'obscurantisme.
 
Une belle intervention, BRAVO Mr Corbiére...!
 
Merci d'avoir rappelé aux membres du Parlement ce qu'est la laicité et les principes fondamentaux de notre République qu'il faudrait transmettre aux autres pays européens.
 
je lève le poing pour corbière, laïcité, république,europe des peuples et des nations,anti-capitalisme avec fermeté bienveillante et conviction.Merci alexis.
 
c'est bien de temps en temps, de secouer la Droite Catho. et de lui rappeler que le Symbole de la République c'est Marianne et non pas la vierge Marie d'une part et d'autre part, que la devise nationale ce n'est pas l'alléluia liturgique. Un peu d'histoire a vite fait de remettre les pendules à l'heure pour ces "pseudo-républicains" qui ont tendance à la mettre de côté.
 
La claaaaaaaasse ! !!
 
 
 
Quel est ce décret que Valls a signé au mois de Novembre 2016 juste avant de partir du gouverne qui ment?
 
 
aux armes ... etc. !
 

URGENCE SANITAIRE avec Caroline FIAT, la soignante Insoumise et convaincante

Ajoutée le 27 nov. 2017
 
Dimanche en politique en région Grand Est - Urgence dans les maisons de retraite. Caroline Fiat, ancienne soignante devenue députée de Meurthe-et-Moselle (France Insoumise) dénonce l'urgence sanitaire dans les maisons de retraite. Conditions de travail difficiles, des personnels surmenés et de mauvaises conditions d'accueil que d'aucuns qualifient de maltraitance pour les résidents de certains EHPAD. Depuis juin dernier, elle siège à l'Assemblée nationale et est co-rapporteur de la mission Flash, une mission d'information sur les EHPAD. Comment faire évoluer une situation urgente ? Quelle prise en charge de la dépendance ?

 

c ma mienneeeeuuuuhhh!! C une bonne! Elle bosse dure et bien! Bravo CARO on est derrière toi!
 

25

 
 
 
 
 
BRAVO ! belle et convaincante intervention mme la députée Fiat... c'est bien d'avoir des personnes de la vraie vie pour porter le réel dans les 'hautes sphères ' de l'état et son entre-soi , souvent loin du monde des citoyens de base que nous sommes ... l'orientation politique est une affaire de choix , de coeur et d'intelligence , les métiers de santé ou de l'éducation ont un message particulier à faire passer , la société civile n'est pas faite que d'avocat ou de startupper en mode macron- business sauvage ....
 

22

 
 
Ça fait plaisir d'entendre une député qui a les pieds sur terre débat bien mené merci à la vrai journaliste et bravo également à ce jeune homme
 

21

 
 
Ca fait du bien de vous entendre Madame Caroline Fiat. La parité Homme-Femme à l'assemblée c'est sans aucun doute indispensable, la parité "sociale" est tout aussi indispensable mais malheureusement absente aujourd'hui. En tout cas, merci Madame.
 

18

 
 
Ca fait vraiment plaisir, cette intervention de Caroline Fiat ! Elle est un très bon témoignage du rôle que peut jouer une personne venant de la société civile à l'assemblée nationale. Et elle n'a pas à en rougir. Elle est un vrai bol d'air pur, elle utilise notre langage, elle parle de situations concrètes, de notre vie de tous les jours. Je suis vraiment très heureuse qu'elle ait été élue !!!
 

12

 
 
bravo pour cette interview madame la députée! vous vous en êtes bien sortie car ça doit pas être toujours facile de rester calme quand la journaliste oriente ses questions avec toujours les même arguments libéraux! enfin on va dire que c'est la règle du jeu (pour l'instant). Quant à votre légitimité, vous l'êtes beaucoup plus que tous ces "intelligents" qui ont fait de hautes études mais qui ne connaissent rien au quotidien de la plupart des citoyens et qui en plus applique une politique au service de la finance et du cac 40 en nous creusant une dette publique sans fin (et une dette privée aussi d'ailleurs) .
 

14

 
 
Caroline est merveilleuse. Pourquoi ont ils pris un étudiant étranger ? Il y a des étudiants français qui ont besoin de parler !!!
 

10

 
 
Bravo pour votre prestation
 

11

 
 

11

 
 
Fier de nos députés ! Merci de tout mon cœur pour ce que vous faites ❤❤
 

7

 
 
MON DIEU QU ELLE EST BIEN CETTE PETITE DAME...BRAVO ET TRES COMPETANTE...J AIME ....C EST NOUS QUOI!!!!
 

4

 
 
cette journaliste elle a le bac pour poser des questions aussi connes
 

4

 
 
Elle est bien. J'aimerai faire ce qu'elle fait pour les gens. Et ca se voit qu'elle fait de son mieux. Mais surtout la, les journalistes sont respectueux.
 

3

 
 
Ben zut alors, j'ai tout compris. Cette femme épatante a fait au moins l'ENA et HEC car je constate que son cerveau est très bien équipé (presque aussi bien que ce bon monsieur Macron qui en plus est bien élevé et sent bon)... non ? m. Elkabach, vous ne la recevrez pas dans votre EPHAD ? Tiens donc, mais pourquoi diantre ? c'est une ouvrière de la santé ? mais quelle horreur, appelez Mme Bousyn, il faut faire quelque chose, "ils" commencent à rentrer partout et nous adressent même la parole... soit disant d'égal à égal... Blague à part, Caro, tu m'as fait chialer et on t'aime
 

3

 
 
Même dans des émissions régionales, les députés doivent se taper des questions insipides, et exactement les mêmes questions qu'on entend partout ! Il faut aller sur une autre planète, pour avoir du journalisme de qualité et non moutonnier ?
 

5

 
 
 
 
 
Bravo et Merci Caroline !
 

3

 
 
Caroline vraiment tres bien,oui ont est fatigue et surtout ont est dans une misere noire,ONT EST PAS CONTENT DU TOUT ...MOI J AIME MELENCHON ET LES 17 DE LA FI C EST NOTRE GRANDE FIERTEE...suis gauliste,fi et ecolo a 100pc vegetarien...contre la soufrance animal ...VIVE LA 6EME REP...CAROLINE ONT T AIMENT TU ES COURAGEUSE ...VIVE L HOPITAL PUBLIC...
 

2

 
 
resistance !! debat tres interessant
 

3

 
 
Qu’est-ce ce que ça fait du bien d’entendre une politicienne qui ne connaît pas la langue de bois.
 

3

 
 
Bravo Caroline , tout le monde pourrait parler des problémes de notre pays
 

3

 
 
je aouhaiterais tout de meme connaitre ce débat entre melenchon et macron? je n'arrive pas a avoir d'infprmation a ce sujet????
 

1

 
 
 
 
 
Bravo et merci à vous !
 

11

 
 
Ils ont essayé nous enterrer, mais ils ne savaient pas que nous sommes des graines ! (proverbe Mexicain)
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique