logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/10/2014

POLITIQUE A GAUCHE

Si vous ne parvenez pas à visualiser ce message : http://www.jean-luc-melenchon.com/lettre/lettre143.html
N° 143 - 20 octobre 2014  

À LA UNE

Macron, le nouveau vizir en vue
L'économie allemande s'enfonce inexorablement dans la crise. Cela fait-il réfléchir le gouvernement Valls ? Pas du tout. Au contraire : le banquier Macron multiplie les cajoleries au Medef et parle maintenant de « tabous » lorsqu'il évoque les acquis sociaux... Pendant ce temps, dans le reste du monde, l'eau potable vient à manquer. Et la situation à la frontière turco-syrienne ne colle plus à la géopolitique de Disneyland...

Lire le billet...

L'AGENDA

Du 20 au 23 octobre
Session du Parlement européen à Strasbourg

Le mardi 21 octobre à 18h
Conférence à l'IEP de Strasbourg

Le jeudi 23 octobre à 19h
Invité de C à vous sur France 5

Le samedi 25 octobre à 12h
Rassemblement contre le barrage de Sivens (Tarn)

LA VIDEO

On n'est pas couché
Invité d' « On n'est pas couché », Jean-Luc Mélenchon a parlé de son nouveau livre : « L'ère du peuple », dont l'objectif est de redonner aux Français le goût du futur...
Voir la vidéo...

L'ARGUMENT DE LA SEMAINE

Transition énergétique : une loi dangereuse
Mardi 14 octobre, l'Assemblée nationale adopté le projet de loi « de transition énergétique pour la croissance verte ». Cette loi ne permet pas d'engager la transition énergétique dont le pays a besoin et contient des dispositions dangereuses pour la souveraineté populaire en matière de politique énergétique. Analyse...
Lire l'argument...

EUROPE

GMT, la farce de la transparence
La Commission européenne considère que les négociations sur le Grand Marché transatlantique sont parfaitement transparentes. Une blague de mauvais goût. Explications...

Lire le billet....

EN LIBRAIRIE

L'ère du peuple

L'INTERVIEW

6e République, mode d'emploi
C'est une idée qu'il défend depuis plus de vingt ans mais qui, à ses yeux, devient urgente sous le quinquennat de François Hollande.
Jean-Luc Mélenchon donne le mode d'emploi de la VIe République dans son livre L'ère du peuple, qui paraît chez Fayard...

Lire l'interview...
« En route vers les 100 000 ! »

Plus de 52 000 personnes ont signé pour la 6e République. Si chacun invite deux personnes à signer, nous serons plus de 100 000 ! Voici un outil pour inviter ses contacts mail.

Je signe...
Les archives du «Petit courrier»

Pour vous désinscrire, cliquez ici.
En cas de problème, vous pouvez également copier le lien ci-dessous et le coller dans votre navigateur:
http://www.jean-luc-melenchon.fr/newsletter?na=u&ni=188358&nt=b8e7fbbe829348e09b4dcfa419b117fe

VIe République !! m6r.fr



 

Vous êtes signataire pour la sixième république, merci d’avoir aidé à partager ce projet.

Un mois après le lancement de notre mouvement, 50 000 personnes ont ainsi signé pour la 6e République sur la page m6r.fr

1 500 personnes ont bénévolement proposé leur aide.

Tout cela est très encourageant pour la diffusion de notre idéal dans la société française : le peuple doit prendre le pouvoir que confisquent aujourd’hui la monarchie présidentielle, l’oligarchie financière et la Commission européenne.

Comme vous vous en souvenez, en prenant l’initiative de lancer notre mouvement j’ai annoncé que celui-ci devrait bien vite s’autogouverner. Une assemblée représentative des signataires devra être constituée. C’est donc une expérience singulière que la nôtre. Je vous propose de la conduire avec méthode et application.

Il faut être fort pour entraîner le très grand nombre dans l’élan que nous voulons créer. Atteindre l’objectif de cent mille signatures, c’est faire de notre mouvement une réalité politique incontestable. Les cent mille signatures une fois réunies, nous aurons tous ensemble l’autorité du nombre pour faire valoir nos propositions. Comme nous avons déjà collecté cinquante mille signatures, si chacun d’entre nous convainc une personne autour de soi, nous atteindrons vite le point que nous visons.

Réunir des signatures, c’est agir. Mais ce n’est qu’un aspect de ce que nous avons à faire. Deux taches se présentent encore devant nous.

Il faut approfondir les idées, élargir notre compréhension de l’intérêt général. Pour cela, rien de plus efficace que l’échange et la discussion argumentée. Avant même l’ouverture du site du réseau social en cours de construction, l’équipe de bénévoles qui a accepté de m’aider pour lancer le mouvement a élargi les possibilités d’expression de la modeste page internet sur laquelle vous avez signé.

Pour que cela soit possible, nous avons commencé à publier les déclarations de personnes de tous horizons, notamment celle de la cinquantaine d'artistes et intellectuels qui ont appelé à la création d'un comité d'initiative du mouvement. Vous aussi vous pouvez aussi envoyer vos courts témoignages vidéos expliquant pourquoi vous voulez une 6ème République à videos@m6r.fr.

D’autre part, pour que le plus grand nombre d'entre vous puisse exprimer ses raisons d’agir, la plateforme m6r.fr  s'ouvre aux commentaires ! Elle est l’embryon d’un réseau social ouvert où chacun pourra partager ses idées, échanger librement, et bientôt même, décider ensemble.

Enfin, de nouveaux outils sont à votre disposition pour continuer à agir pour collecter des signatures :

- un outil pratique permet d'inviter par mail vos amis à signer. C’est très simple et ça ne prend qu’un instant !

- vous pouvez également inviter vos amis à signer à l'aide des réseaux sociaux en utilisant les outils de partage.
 

Je crois que tous les signataires savent comme moi combien notre action est novatrice. Elle l’est par l’ampleur du but, créer une nouvelle république en France, comme par les moyens d’action participatifs. En même temps, comme elle vient à point nommée. Car le désarroi est si total autour de nous ! Il nous faut montrer un horizon de progrès pour contrer la résignation et la démoralisation. Viennent les jours heureux ! Travaillons-y.

 

 

Vu sur le net : « La 5e République est un frein à la démocratie, passons à la 6e ! »

Signez sur : http://www.m6r.fr/2014/09/je-signe/ et partagez cette image !

Permalien de l'image intégréeBien amicalement à vous,

 

Jean-Luc Mélenchon

 

 

12/10/2014

Qu'un sang impur ?

"Aux armes citoyens

Formez vos bataillons

Marchons, marchons

Qu'un sang impur

Abreuve nos sillons"

Les paroles de l’hymne national sont sanguinaires : c’est un chant de guerre, et « qu’un sang impur abreuve nos sillons » est un appel explicite à massacrer l’ennemi.

Difficile de faire plus violent !

C'est faux !

 

 La_Marseillaise

Non, non et non ! ce n'est pas ce que vous croyez

Nous devons être nombreux à ignorer le sens de la phrase

l'Education Nationale, lors des fameux cours d'education civique

devrait en rappeler le sens

En aucun cas il ne s'agit du sang de l'ennemi. Ce serait bizarre et incohérent même, de chanter que le sang de l'ennemi nourrit nos terres, nos sillons. On peut reprocher beaucoup de choses à la Marseillaise, notamment son esprit guerrier, mais pas le "sang impur".

A aucun moment de l'Histoire, la France n'a désigné ses adversaires en raison d'une notion raciste liée à la pureté du sang, notamment lors des guerres coloniales ... " Roger La Mougne - Les Landes Républicaines

 

Alors, de quoi parle-t-on ?

A l'époque, ce qu'on appelait le sang pur, c'était le sang des nobles qui, seuls, pouvaient prétendre au pouvoir et à des fonctions d'officiers dans l'armée.

Lors de la Révolution et notamment de l'attaque des autrichiens, les nobles se sont enfuis et il ne restait donc que des "sang impur" (Républicains), par opposition aux "sang pur" (Royalistes).

 

La_Marseillaise_06-2012.jpg

 

 ''La Marseillaise'' (départ des volontaires de 1792) Sculpture de François Rude, terminée en 1836 - Arc de Triomphe de L'Etoile, Paris

Au cri de "Patrie est en danger", c'étaient des gens du peuple qui prenaient les armes pour combattre l'envahisseur et qui étaient disposés à verser leur propre sang pour la liberté.

C'est dans le même esprit qu'ont été composés le "Chant du départ" et, plus récemment, "Les africains".

Et les sillons sont des tranchées creusées un peu partout dans la campagne et les champs, lors des sanglantes batailles.

Ainsi :

"Qu'un chant impur abreuve nos sillons" signifie donc que c'est notre "sang impur" à nous, le peuple, qui nourrira nos terres.

"Le coùnéchènse dé l'istoère qu'ésclarèch méilhe loù présèn"

La connaissance de l'histoire éclaire mi eux le présent

Roger La Mougne

 

 

 En 1792, en route vers le Front de l'est après la déclaration de guerre du roi d'Autriche, Rouget de Lisle, un officier du génie, écrit en une nuit ce qui est devenu la Marseillaise.

A ce stade, c'est encore le « chant de guerre pour l'armée du Rhin ».

Ce n'est que quand des Fédérés marseillais la reprennent en choeur qu'elle se fait baptiser la Marseillaise.

 

http://dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net/paroles/photos/petits_formats/pf_marseillaise_la_02.jpg

Adoptée comme hymne officiel en 1795, elle ne le reste que 9 ans, et n'est reprise qu'en 1830.

La IIIe République en fait l'hymne national en 1879.Hormis sous le régime de Vichy, qui lui substitue « Maréchal, nous voilà ! »

De la version que nous connaissons aujourd'hui, Rouget de Lisle n'en a écrit que 6 des 7 couplets. Le 7e, le couplet des enfants, a été rajouté peu après, afin de mentionner les générations futures.

 

Septième couplet (dit "des enfants")

Nous entrerons dans la carrière
Quand nos aînés n'y seront plus,
Nous y trouverons leur poussière
Et la trace de leurs vertus.
(bis)

Bien moins jaloux de leur survivre
Que de partager leur cercueil,
Nous aurons le sublime orgueil
De les venger ou de les suivre.

 

 

09/10/2014

STOP TAFTA

tafta_1

Un traité contre les peuples

Le Front de gauche a présenté une résolution sur le projet d’accord transatlantique pour dénoncer l’opacité des négociations. Et pointe les contradictions des socialistes sur le sujet.

 

 

https://france.attac.org/actus-et-medias/salle-de-presse/article/11-octobre-2014-journee-europeenne

À l’appel de nombreux mouvements sociaux, paysans, d’associations environnementales, de collectifs citoyens, de syndicats et de partis politiques, le 11 octobre sera une journée européenne d’action contre le TAFTA, le CETA et le TiSA [1] ainsi que contre les gaz et pétrole de schiste à l’occasion de seconde édition du « Global Frackdown ».

Plus de 300 actions, dont 60 en France, sont prévues dans 20 pays d’Europe : débats publics, déambulations festives, pétitions, Manif’actions, rassemblements populaires, flashmobs, concerts de casseroles et chaines humaines, de Brest à la Réunion.

Pour voir la carte de ces actions, cliquez sur https://www.collectifstopTAFTA.org/....

Des actions se tiendront également dans presque toutes les capitales européennes, de Bucarest à Madrid, en passant par Athènes, Berlin, Londres et Helsinki.

Une Manif’action est prévue à Paris. Le rendez-vous est fixé à 14h30, place Stalingrad. Avant le départ, les participants réaliseront une fresque humaine « Stop TAFTA ».

Nous marcherons ensuite jusqu’à la place de la République où nous arriverons en même temps que la manifestation « NON au salon pro-nucléaire ».

Nos manifestations se retrouveront derrière un slogan commun « TAFTA CETA TiSA, gaz et pétrole de schiste, nucléaire - Contre les multinationales et leur Monde ».

 

 

Les citoyens d’Europe contre le traité transatlantique
Signez l’appel et déclarez-vous « hors TAFTA »
Voir la liste des 100 premiers signataires
Visionner les vidéos explicatives

Pétition

L’Union européenne et les États-Unis négocient un accord de libre-échange, dit PTCI* ou Tafta*. Au-delà des États-Unis et de l’UE, cet « OTAN de l’économie » impacterait toute la planète. De nombreux autres accords sont également en cours de négociation, dont l’AECG* ou le Ceta*, entre l’Union européenne et le Canada, en passe d’être conclu.

Ces négociations opaques se déroulent dans le dos des peuples d’Europe et d’Amérique du Nord. Elles visent à établir un grand marché transatlantique qui consacrerait la domination des multinationales européennes et américaines au détriment des citoyens de part et d’autre de l’Atlantique. Sous couvert d’une hypothétique relance de la croissance, ces négociations risquent de niveler par le bas les normes sociales, économiques, sanitaires, culturelles et environnementales. Ces nouvelles normes seraient placées sous le contrôle de tribunaux supranationaux d’arbitrage privés, hors de tout contrôle démocratique.

Cet accord de libre-échange menace de mettre en péril ce qui rend nos sociétés encore vivables. C’est la raison pour laquelle nous appelons les parlementaires français et européens nouvellement élus à faire pression sur les États membres et la Commission européenne afin d’interrompre les négociations du Tafta.

Nous exigeons la mise en place d’un cadre de coopération alternatif qui permette des échanges commerciaux équitables, l’extension des droits civiques et sociaux, une alimentation saine, une santé accessible à toutes et tous, le respect de la diversité culturelle et des réponses à l’urgence écologique.

De plus en plus de collectivités locales se déclarent « hors Tafta ». Nous demandons aux élus, aux organisateurs de manifestations culturelles et aux acteurs des secteurs d’activité concernés de faire entendre leur voix en se déclarant eux aussi « hors Tafta ».

Nous appelons à une large mobilisation de la population pour faire vivre ce débat partout dans nos villages et nos quartiers, sur nos lieux de travail et d’étude et créer des collectifs locaux partout en France pour enrayer le Tafta, le Ceta, et sortir du piège des accords de libre-échange.

* Le projet de partenariat transatlantique entre l’Union européenne et les États-Unis

est appelé Tafta (Transatlantic Free Trade Agreement)

 

PTCI (Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement),

TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership )

ou encore grand marché transatlantique.

L’accord entre l’Union européenne et le Canada est appelé AECG (Accord économique et commercial global) ou Ceta (Comprehensive Economic and Trade Agreement).

Identifiants personnels

 

L'ère du peuple

L'ère du peuple, le nouveau livre de Jean-Luc Mélenchon, sort en librairie.

« Que François Hollande soit menteur, fourbe, servile et que son projet soit glauque, est-ce une raison pour nous condamner à ne penser qu'à lui et au risque de la disparition de l'idée de gauche qu'il a usurpée ?

Je propose de voir plus loin que l'horizon désespérant du présent. Regardons le monde fascinant qui s'est constitué sous nos yeux, en quelques décennies.

Un monde plein d'êtres humains, couvert de villes, où l'occupation de la mer elle-même a débuté. Mais un monde engagé dans un changement climatique irréversible et un bouleversement de la hiérarchie des puissances qui menacent l'existence même de la civilisation humaine.

Un monde où surgit un acteur nouveau : le peuple.

Les puissants se moquent de lui, le méprisent, lui bourrent le crâne et insultent tous ceux qui lui donnent la priorité.

Mais si les puissants n'ont plus peur de la gauche édentée par Hollande, ils ont plus peur que jamais du peuple. Sa révolution citoyenne peut tout changer, en commençant par faire entrer la France dans la 6e République. »

 

Le 9 octobre 2014, Jean-Luc Mélenchon était l'invité de France Inter pour parler de son nouveau livre : "L'ère du peuple". Un livre qui propose de changer la règle du jeu et de rendre au peuple le pouvoir que l'oligarchie lui a confisqué. Il a également parlé du mouvement pour la 6e République.


"C'est le peuple qui doit décider, pas l... par lepartidegauche

 

Mise en garde contre l'utilisation abusive de mon nom dans les évènements et émissions.
Seules les dates annoncées dans cet agenda engagent ma participation effective.

Invité du 12/13 de France 3 Le dimanche 12 octobre 2014 à 12h10

 

Invité de C à Vous sur France 5

Le lundi 13 octobre 2014 à 19h00

 

Paris - Conférence avec Pedro Paez

Le jeudi 16 octobre 2014 de 15h00 à 18h00

"Zones de libre échange : les transnationales contre la démocratie"
Bureau d'information du Parlement européen

Invité de "On n'est pas couché" sur France 2

Le samedi 18 octobre 2014 à 23h15

 

ZAD du Testet (Tarn) - Rassemblement contre le barrage de Sivens

Le samedi 25 octobre 2014 à 12h00

 

****

Je signe pour la 6e République

Changez la Constitution pour rendre le pouvoir aux citoyens !

N’attendez pas les consignes !

Les initiateurs de notre mouvement sont ceux qui décident, à cet instant, d’agir ensemble.

Notre mouvement commence comme un réseau social. La « toile » est la plus grande place publique de notre pays.

Ici, place au peuple !

Je demande l’élection d’une assemblée constituante qui fonde avec les citoyens la 6e République. Une République débarrassée de la monarchie présidentielle et fondant les nouveaux droits personnels, écologiques et sociaux dont notre pays a besoin.

Je recevrai par mail les informations sur le Mouvement pour la 6e République.

 

Je demande l'élection d'une assemblée constituante

Lire le texte
Je signe !

Partager cet appel avec vos amis :

   

44737 signatures

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique