logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/02/2014

HAITI : Lettre ouverte à François HOLLANDE

COMMUNIQUÉ DU COMITE POUR JUGER DUVALIER (France)

 

LETTRE OUVERTE À MONSIEUR FRANÇOIS HOLLANDE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

 

Une information nous parvient : Le président haïtien Martelly doit rencontrer prochainement le Président de la France M. François Hollande. Nous dénonçons dès à présent auprès de M. le Président Hollande l’attitude négative du président haïtien envers les actions concernant la vitale question de mettre fin à l’impunité, impunité héritée en ligne directe des 29 ans de la dictature des Duvalier père et fils. C’est au gouvernement qu’il revenait de procéder à la mise en accusation de Jean-Claude Duvalier au moment de son retour-surprise le 16 janvier 2011. Rien n’a été fait, ce sont les victimes qui ont porté plainte et il est évident qu’il n’y a aucune volonté du gouvernement en place pour que justice se fasse. Au contraire, de plus en plus nous assistons à la ‘duvaliérisation’ du système.

 

Le président Martelly a accueilli non seulement ce bourreau du peuple haïtien dans des réceptions amicales mais il l’a invité à des cérémonies officielles y compris récemment, le 1er janvier à Gonaïves, lors de la célébration du jour de l’Indépendance. Les organisations des droits humains ont protesté contre cette insulte à la nation également dénoncée par tous les démocrates et patriotes haïtiens.

 

Nous nous permettons de rappeler à M. le Président Hollande que c’est sous le la Présidence de M. Mitterrand que cet assassin a trouvé refuge en France. C’est un Premier Ministre socialiste qui a annoncé à l’époque (1986) que Duvalier ne devait séjourner qu’une semaine en France. Il y est resté un quart de siècle ! C’est le ministre de l’Intérieur, M Chevènement, socialiste à l’époque, qui a déclaré en Avril 1999 que le tyran avait disparu et que les services de police avaient perdu sa trace ! Alors qu’il payait des impôts et avait le permis de conduire ! Cette attitude burlesque a donné lieu à des articles dans la presse dont LE MONDE.

 

Jamais Jean-Claude Duvalier n’a été inquiété. Bénéficiant de protections efficaces et de l’attentisme des pouvoirs qui se sont succédé.

 

Enfin les preuves fournies par des organisations internationales (dont Amnesty International) par d’innombrables témoignages de victimes, par un grand nombre d’enquêtes prouvent que des dizaines de milliers de gens ont été torturés et ont perdu la vie dans des cachots tel Fort-Dimanche, sous les dictatures des Duvalier. Jean-Claude Duvalier est encore poursuivi pour les millions de dollars escroqués à l’Etat Haïtien.

 

Il est donc pour nous inconcevable que le Président Hollande reçoive M. Martelly que nous dénonçons comme un des soutiens essentiels de Jean-Claude Duvalier.

 

Tous les arguments mettant en avant des obligations diplomatiques ne seraient à nos yeux que la poursuite du laxisme qui a entouré les bourreaux de notre pays.

 

Nous demandons avec la plus grande fermeté au Président de la République Française de différer cette rencontre avec l’ami de l’ex-dictateur jusqu’à l’obtention d’un authentique procès de ce tyran.

 
 

Pour le COMITÉ POUR JUGER DUVALIER (France)

Paris le 10 février 2014

Le Président : Gérald BLONCOURT

 
 

 

Avis de recherche

 

Un certain Jean-Claude DUVALIER, “ex-président à vie” (dictateur) de Haïti, accusé par notre Comité de crimes contre l’Humanité est actuellement en fuite.

D’après les renseignements qui nous sont parvenus et selon les déclarations de son avocat, il est en France, en bonne santé et pas du tout “clochardisé”.

Nous croyons même savoir qu’il se trouve dans la région parisienne et plus précisément du côté de Montreuil.

Jean-Claude Duvalier est accusé de crimes (imprescriptibles) contre l’Humanité, commis sous sa dictature. Il est accusé d’avoir accepté l’héritage sanglant de son père en devenant à son tour “président à vie”, accusé d’en avoir accepté le titre, la fonction et d’avoir continué sa politique-macoute de terreur et de répression, d’avoir accepté également l’immense fortune estimée à 800 millions de dollars, amassée sur la misère du peuple haïtien.

Ceux qui l’hébergent doivent savoir qu’ils peuvent être poursuivis pour aide, complicité et recel de malfaiteur.

Si Jean-Claude Duvalier, ainsi qu’il l’a déclaré à son avocat n’a rien à craindre de la Justice, qu’il cesse de se cacher et accepte de prendre contact avec les autorités françaises qui garantiront, de par la loi, sa sécurité, jusqu’à ce qu’il soit traduit devant un tribunal.

Il ne faut pas oublier que seul, le gouvernement français, parmi les nombreux pays pressentis à cette époque par les Américains, a accepté de lui donner asile, pour huit jours!!!... et que cela fait 12 ans qu’il vit en France, sans titre de séjour, sans statut et sans aucun papier.

Cela implique donc gravement le gouvernement de la France et met en cause le pouvoir de l’époque, qui a laissé s’installer et perdurer une telle situation.

Nous soulignons ici qu’il n’est pas dans nos intentions de nous substituer aux autorités françaises ou aux corps constitués, lesquels affirment pourtant avoir perdu la trace de cet encombrant personnage.

Il est de notre devoir de contribuer à surmonter les difficultés auxquelles semblent se heurter les services compétents français.

Respectueux des règles de la Justice, nous nous engageons, au cas où des renseignements nous parviendraient, à les transmettre dans le respect des voies légales, aux autorités françaises et uniquement à celles-ci.

 

Paris le 13 Décembre 1998.

 

Pour le “COMITE POUR JUGER DUVALIER”: Gérald BLONCOURT

 

 

 

01/02/2014

RUMEURS BIDON...BELGHOUL MABOUL


Emission-complots-internet-acte-gratuit_1 par asi

Une expérimentation baptisée « ABCD de l’égalité » lancée à la rentrée par le ministère dans 10 académies, visant à lutter contre les stéréotypes filles-garçons à l’école pour corriger les inégalités entre les sexes dès le plus jeune âge a contribué à alimenter la polémique.

****

 

La démarche s’inspire de celle d’une ancienne internationale de football, Nicole Abar, qui, au début des années 2000, a mis en place des ateliers avec les écoliers de Bagneux – puis de Toulouse à partir de 2007 –, via son association Liberté aux joueuses. 

« Je me suis aperçue que dès le plus jeune âge, le rapport au corps, à l’espace et, finalement, à l’ambition, était différent entre petites filles et petits garçons », explique cette dernière. Son idée est d’aider les enfants à prendre conscience de ces différences à travers des jeux éducatifs. « L’objectif, c’est de favoriser une ouverture à la réalisation de soi, à tous les possibles pour chaque enfant », confie encore Nicole Abar, qui a participé au comité d’experts de l’ABCD de l’égalité.

***

 

Qui est derrière cette "journée de retrait de l'école" ?

L'initiative "Journée de retrait de l'école", qui a reçu le soutien de l'institut Civitas proche des catholiques intégristes et de la présidente d'honneur du Parti chrétien démocrate Christine Boutin, a été lancée en janvier par Farida Belghoul. Contactée par l'AFP, cette dernière a refusé de s'exprimer.


Egérie en 1984 d'une manifestation intitulée "Convergence" dans la foulée de la Marche des Beurs de 1983, Farida Belghoul est proche de l'essayiste d'extrême droite Alain Soral et de l'association "Egalité et Réconciliation".

Soutenu par les traditionalistes éducatifs de l'association "Lire-écrire", le mouvement "Journée de retrait de l'école" recrute notamment dans les franges catholiques ou traditionalistes intégristes de la Manif pour tous et chez les nationalistes d'extrême droite.

**

 BELGHOUL EST MABOUL

*

 

Le Monde ‎- il y a 7 heures

François Dubet, sociologue, « effaré » par la rumeur sur la « théorie ... François Dubet travaille depuis des années sur l'école et les inégalités

Qu'est-ce que cet appel et le fait qu'il ait une audience dans certaines zones révèlent de l'école ?

François Dubet : Une chose très simple : l'école n'informe pas de ce qu'elle enseigne en matière de « mœurs » et de morale. Or si vous laissez un vide, la rumeur s'en saisit. Le phénomène n'est pas nouveau… On a eu les rumeurs de villes envahies par des habitants du « 9-3 ». Aujourd'hui, on a une autre rumeur qui est une interprétation de ce que l'école voudrait faire. Quand il y a vacance d'information, la désinformation prend ses aises.

 

Pourquoi l'école n'informe pas, cela paraît tellement simple ?

Parce qu'elle ne sait pas travailler avec les familles et qu'elle estime qu'elle n'a pas à rendre des comptes sur les enseignements, même si beaucoup d'équipes le font. L'école doit dire ce qu'elle veut faire avec ses ABCD de l'égalité dans les écoles maternelles. Elle doit prendre la peine d'expliquer aux familles. Le temps de l'évolution des croyances n'est pas celui d'une directive ministérielle.

 

 ***

Face à ces craintes, la ministre, qui se veut rassurante, indique que le gouvernement prévoit l’ouverture d’un site Internet relayant les expériences et les ateliers mis en œuvre dans le cadre de l’ABCD de l’égalité, « afin que chacun, notamment les parents, y soit associé ».

ça paraît normal non ?

***

« Il y a aujourd’hui un certain nombre de personnes qui diffusent des théories qui sont celles du mensonge et donc je veux rassurer les parents. Ne vous inquiétez pas, c’est une éducation à l’égalité fille-garçon, au respect fille-garçon et rien de plus », a déclaré Vincent Peillon.

Vincent Peillon a également réagi à cette affaire à l’Assemblée : «

L’Éducation nationale (…) refuse totalement la théorie du genre ****

Et elle refuse les instrumentalisations de ceux qui, venus de l’extrême droite négationniste, sont en train de vouloir répandre l’idée qui fait peur aux parents, et blesse les enseignants, que tel serait notre point de vue.

Je veux très solennellement rassurer tous les parents de France :

n’écoutez pas ceux qui veulent semer la division et la haine dans les écoles. Ce que nous faisons ce n’est pas la théorie du genre, je la refuse, c’est promouvoir les valeurs de la République et l’égalité entre les hommes et les femmes… » « C’ est une éducation à l’égalité filles-garçons, au respect filles-garçons et rien de plus », a-t-il ajouté par ailleurs.

Si l’académie de Lille, où cet enseignement n’est pas encore dispensé, n’a pas réagi, Christian Wassenberg, directeur académique du Nord, au courant de cette affaire, indique « relayer la parole du ministre auprès des chefs d’établissement », en les soutenant. « Nous souhaitons aussi rappeler que le 7 février, tous les enfants sont attendus en classe… »

 

 Accueil

Ecole: des universitaires s'élèvent contre "la rumeur mensongère"

Une cinquantaine d'universitaires de Strasbourg ont publié une tribune dans l'Alsace, dans laquelle ils mettent en pièce les arguments fallacieux utilisés par les organisateurs de la "journée de retrait de l'école"

Ces très nombreux enseignants de tous les champs d'études, historien, mathématiciens, ingénieur, spécialistes en droit, science sociales et politiques, se sont mobilisés alors que, depuis vendredi, une centaine d'écoles, notamment dans le Bas-Rhin, ont été perturbées par des absences d'élèves après un appel à boycotter l'école pour protester contre ce qui est présenté comme un enseignement aux enfants de la "théorie du genre".

Manœuvre

Les signataires de cette tribune publiée par l'Alsace.fr  voient dans cette rumeur, propagée par des proches de l'idéologue d'extrême droite Alain Soral, une "manœuvre révoltante de déstabilisation des parents" qui a privé des enfants d'école.

"De plus cette rumeur est totalement mensongère", écrivent-ils. Avant d'affirmer:

  • "NON, les enfants ne sont pas en danger.
  • NON, il n’y aura pas de projection de films « sexuels » à l’école, et les garçons ne seront pas transformés en filles (et inversement).
  • NON, la prétendue « théorie du genre » n’existe pas."

"Pour en finir avec les idées reçues", les signataires soulignent que "le genre est simplement un concept pour penser des réalités objectives. On n'est pas homme ou femme de la même manière au Moyen-Âge et aujourd'hui. On n’est pas homme ou femme de la même manière en Afrique, en Asie, dans le monde arabe, en Suède, en France ou en Italie. On n’est pas homme ou femme de la même manière selon qu’on est cadre ou ouvrier. Le genre est un outil que les scientifiques utilisent pour penser et analyser ces différences."

Ils rappellent ainsi le bienfondé du traitement de ces questions par l'Ecole:

  • "OUI, les programmes scolaires invitent à réfléchir sur les stéréotypes de sexe, car l’école, le collège, le lycée sont le lieu où les enseignants promeuvent l’égalité et le respect mutuel, où les enfants apprennent le respect des différences (culturelle, sexuelle, religieuse).
  • OUI, l’école est le lieu où l’on permet à chacun, par les cours de français, d’histoire, de SVT, d’éducation civique, d’éducation physique, de réfléchir sur les conséquences néfastes des idées reçues et d’interroger certains préjugés, ceux qui ont fait que pendant des siècles un protestant ne se mariait pas avec une catholique, ceux qui font que l’on insulte encore aujourd’hui une ministre à cause de sa couleur de peau, ceux qui font des petits garçons sont malmenés aux cris de « pédés » dans la cour de l’école, ceux qui font que Matteo n’osera jamais dire qu’il est élevé et aimé par deux mamans, ceux qui font qu’Alice veut mourir car on la traite de garçon manqué, ceux qui créent la haine et la discorde."

Monde égalitaire et harmonieux

Les universitaires concluent qu'"en permettant aux élèves de se demander pourquoi les princesses ne pourraient pas aussi sauver les princes, en montrant que, selon les lieux et les époques, les rôles des hommes et des femmes ont varié et que l’amour a des formes multiples, les chercheurs, les enseignants et les professeurs des écoles permettent aux enfants, citoyens et citoyennes de demain, de construire un monde plus égalitaire et plus harmonieux."

Vincent Peillon veut sévir contre la "rumeur du genre"

Les princes charmants jouent aussi à la dinette

 

 

 *****

Une théorie du genre fantasmée. "La" théorie du genre n’existe pas. En revanche, il existe des «études de genre». Le terme remonte aux années 1950 et désigne, selon l’Institut du genre, «tout ce qui, dans la construction de l’identité sexuelle et dans la formation de la division entre les sexes, relève de mécanismes d’ordre social et culturel». Ces études ne nient pas les différences biologiques entre personnes, mais réfutent l’idée qu’elles se traduisent en différences psychologiques et comportementales.

31/01/2014

AUSTERITE...ETAT D'URGENCE AU PORTUGAL !

img255.jpg

« Aggiornamento » est un terme italien signifiant littéralement mise à jour. Il fut utilisé à la fois par les évêques et les médias pendant le concile de Vatican II (1962-1965) pour désigner une volonté de changement, d’ouverture et de modernité.

Adaptation au progrès ; modernisation, réforme : Un aggiornamento politique

SOARES a révisé ses positions... une mise à jour .. comme pour l'ordinateur

Son pays est tellement dans la M    !

 

img258.jpg

 

Extraits

HD - Vous critiquez l'actuel gouvernement du Portugal mais le précédent gouvernement, qui était socialiste, avait déjà mis en place des politiques d'austérité et il a été sanctionné électoralement pour cela. Vous pensez que si le PS portugais était au pouvoir il dirait non à la troïka ?

M.S. Je ne sais pas. Le Parti socialiste est quelque peu hésitant. S'il était plus à gauche, comme j'aimerais, les choses iraient peut-être mieux...

 

humanite dimanche,mario soares,portugal,austérité,europe

HD - Mais au niveau européen,les sociaux-démocrates ne portent pas cette volonté d'en finir avec l'austérité ...

M.S. L'Union europénne a été réalisée par deux familles politiques : la démocratie chrétienne et le Parti Socialiste. Mais il faut bien reconnaître qu'aujourd'hui il n'existe plus ni partis socialistes ni démocrates-chrétiens. Ils ont été détruits ou convertis : il n'existe plus que des partis ultra-réactionnaires, plus ou moins néolibéraux et favorables aux marchés.

Des partis qui acceptent ou souhaitent que les marchés dominent la politique. Ce qui est une stupidité colossale.

*

HD - Vous affirmez que, pour sortir de l'austérité, la politique doit reprendre le pas sur les marchés, mais comment faire ?

M.S. Nous n'avons pas le choix, il faut arrêter les politiques d'austérité, qui ne servent qu'à engraisser les marchés et les spéculateurs. La domination du pouvoir financier et économique sur le pouvoir politique, idéal du néolibéralisme, nous conduit à la catastrophe.

Pour vaincre la crise, il faut refuser cette domination. Et cela implique de dire non aux exigences de la troïka.

Regardez ces pays de l'Amérique du Sud qui ont refusé de payer leur dette ou, s'ils la paient, le font sur du très long terme.

Il faut avoir le courage d'agir de même en Europe, ne pas avoir peur de contrôler les marchés plutôt que de nous laisser contrôler par eux.

 

... Le Portugal est en passe de ne plus être un pays souverain.

La Poste, l'énergie, la santé ... tout est bradé.

Faire l'austérité c'est la mort d'un pays. Et dans une telle situation la peur s'installe à tous les niveaux. Il nous faut agir avant que ne vienne la violence ... Qui pour une part est déjà là.

La violence de l'austérité entraîne la mort : regardez l'augmentation de suicides au Portugal...

img253.jpg

img254.jpg

 ***

img257.jpg

... En démocratie, un gouvernement peut être renversé par la volonté du peuple.

Aujourd'hui l'immense majorité des peuples souhaitent la fin de l'austérité, du néolibéralisme et de la dictature des marchés. La politique ne compte plus.

Il faut bien comprendre que la crise actuelle n'est pas seulement financière et économique. Elle est aussi sociale, politique, éthique et environnementale.

Le néolibéralisme, cette idéologie qui a provoqué la crise, qui s'en prend aux personnes, aux plus pauvres, tout en protégeant les banques et les grandes entreprises et en enrichissant les marchés spéculatifs ne doit pas perdurer.

 

img256.jpg

 

humanite dimanche,mario soares,portugal,austérité,europe

img252.jpg

Un 6 février 1934 ...LA DROITE ATTAQUE LA REPUBLIQUE

CERTAINS AUJOURD'HUI EN  REVENT ENCORE !

HOU ! HOU ! MEFIONS-NOUS !

*

*

img242.jpg

img243.jpg

img244.jpg

img245.jpg

29/01/2014

LA FEMME EGALE DE L'HOMME ?

10 décembre 1948

 

Que la France souscrive aujourd'hui à la Déclaration Universelle des droits de l'homme n'empêche pas qu'elle se soucie désormais de ceux des femmes.

Le préambule de la Constitution d'octobre 1946

proscrit

les discriminations sexistes

qu'elle range parmi les atteintes aux libertés fondamentales.

 

Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946

1. Au lendemain de la victoire remportée par les peuples libres sur les régimes qui ont tenté d'asservir et de dégrader la personne humaine, le peuple français proclame à nouveau que tout être humain, sans distinction de race, de religion ni de croyance, possède des droits inaliénables et sacrés. Il réaffirme solennellement les droits et libertés de l'homme et du citoyen consacrés par la Déclaration des droits de 1789 et les principes fondamentaux reconnus par les lois de la République.

 

2. Il proclame, en outre, comme particulièrement nécessaires à notre temps, les principes politiques, économiques et sociaux ci-après :

 

3. La loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l'homme.

 

Il reste que l'Etat a longtemps été le premier des "machistes". Il a fallu attendre l'ordonnance du 5 octobre 1944 pour que le "sexe faible" obienne le droit de voter.

Et c'est seulement cette année qu'une loi garantit l'égalité salariale entre hommes et femmes. Mais il y a loin des textes à la pratique.

L'exposition parisienne de la Femme libérée,  qui vient de fermer ses portes, ne saurait tromper personne.

extrait de  Chronique de la France et des Français.. Larousse ...1987

***

 

 1972 : une loi instaure le principe d'égalité de rémunération entre les hommes et femmes ; première d'une série de lois jamais vraiment appliquées sur le sujet

1983 : loi sur l'égalité salariale entre hommes et femmes, très peu appliquée

 La loi relative à l'égalité salariale entre les hommes et les femmes a été promulguée le 23 mars 2006 et a été publiée au Journal Officiel du 24 mars 2006.

 

**

 

egalite_salariale.jpg

 Les lois ne sont pas appliquées

octobre 1946 à janvier 2014 !!

 

On va nous tromper encore pendant combien d'années ???

 

BdsMpO-IcAAEAZm-500x654.jpg

egalite-homme-femme 2.jpg

De quoi désespérer ou ...  faire la révolution sans tarder

 

index.jpg

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique