logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

01/10/2014

RETRAITES : DELEGATIONS EN PREFECTURE DES LANDES

retraites,mont de marsan,prefecture,delegations,landes

 EN DELEGATION POUR VOS RETRAITES

2014-09-30 214 MANIF MONT DE MARSAN ET CAPBRETON4.jpg

2014-09-30 214 MANIF MONT DE MARSAN ET CAPBRETON5.jpg

2014-09-30 214 MANIF MONT DE MARSAN ET CAPBRETON3.jpg

2014-09-30 214 MANIF MONT DE MARSAN ET CAPBRETON2.jpg

2014-09-30 214 MANIF MONT DE MARSAN ET CAPBRETON1.jpg

Ils sortent de leur rencontre avec le Préfet

retraites,mont de marsan,prefecture,delegations,landes

retraites,mont de marsan,prefecture,delegations,landes

retraites,mont de marsan,prefecture,delegations,landes

retraites,mont de marsan,prefecture,delegations,landes

retraites,mont de marsan,prefecture,delegations,landes

retraites,mont de marsan,prefecture,delegations,landes

retraites,mont de marsan,prefecture,delegations,landes

 

 

***

*

on ne se quitte pas comme ça

A tout à l'heure les amis à CAPBRETON pour déguster d'excellentes moules chez Minus

2014-09-30 214 MANIF MONT DE MARSAN ET CAPBRETON7.jpg

retraites,mont de marsan,prefecture,delegations,landes

 Ceux-là n'en ont pas terminé...On les retrouve un peu plus loin

sur la route

retraites,mont de marsan,prefecture,delegations,landes

30/09/2014

LES RETRAITES MANIFESTENT AUJOURD'HUI

Capture notre temps.PNG

Pouvoir d'achat: les retraités appelés à manifester mardi 30 septembre

Par Laurence Le Dren le 26 septembre 2014
Pouvoir d'achat: les retraités appelés à manifester mardi 30 septembre
Les retraités manifestent mardi 30 septembre 2014, dans toute la France, à l’appel de neuf syndicats. Revalorisation des pensions, pouvoir d’achat et loi sur la dépendance... Le point sur les revendications.

Gel de retraites, pouvoir d’achat en baisse, disparition de la demi-part fiscale pour les veuves et veufs, fiscalisation de la majoration de pensions pour enfants, loi sur la dépendance en attente… les sujets de mécontentement s’accumulent. Quatre mois après la dernière manifestation nationale à Paris, les retraités redescendent dans les rues, dans la quasi-totalité des départements, mardi 30 septembre 2014.

Cette manifestation est lancée à l’appel d’organisations de retraités de la CGT, de FO, de la CFTC, de la CFE-CGC, de la FSU (Éducation nationale), de l’Union syndicale Solidaires, de la Fédération générale des retraités de la Fonction publique (FGRFP), de l’Union nationale des retraités et personnes âgées (UNRPA) et de l’association Loisirs et solidarité des retraités  (LSR). A Paris, le rassemblement est prévu devant la préfecture de région, rue Leblanc, dans le 15e arrondissement.

 

• Deux préoccupations essentielles

La défense du pouvoir d’achat des retraités est le premier motif de mobilisation. En effet, la prime exceptionnelle de 40 euros, pour les pensions n’excédant pas 1200 euros, annoncée par le Premier ministre est loin de répondre aux attentes des retraités, selon les organisations syndicales qui protestent contre le gel des pensions jusqu’en 2015. "Trente mois de gel des retraites ne sont pas compensés par une petite prime exceptionnelle de 40 euros. Elle ne concerne que 48% des retraités et ce seuil de 1200 euros ne correspond à rien", résume François Thiery-Cherrier, secrétaire général de l’UCR CGT.

Le pouvoir d’achat des retraités est attaqué pour Michel Salingue, secrétaire général de la Fédération générale des retraités de la fonction publique (FGRFP): "L’inflation annoncée est faible mais, en réalité, les retraités subissent de plein fouet l’envol de certaines dépenses, comme les frais de santé ou le chauffage". Il estime d'ailleurs que "la revalorisation des pensions est due aux retraités parce qu’elle est liée à des années de travail et de cotisations".  

Le vote et l’application de la loi sur l’adaptation de la société au vieillissement, dont l'examen au Sénat a été reporté, est aussi une revendication forte. Sa mise en application est annoncée pour à la mi-2015. Michel Salingue considère que "le texte est positif, mais que le financement est insuffisant". Autre sujet d'inquiétude: l’usage des fonds collectés par la Casa. "Les retraités paient une cotisation de 0,3% mais, tant que la loi n’est pas en vigueur, cet argent n’est pas utilisé pour les personnes dépendantes".

Coté impôts, les syndicats accueillent avec circonspection les annonces du gouvernement sur la suppression de la première tranche d’imposition sur le revenu. Sa mise en œuvre reste imprécise, et le principe pose question, puisqu’il ferait reposer cet impôt sur une minorité de citoyens alors que la TVA, jugée moins juste, pèse sur tous.

***

Capture cgt.PNG

30/07/2014

JE NE VEUX PAS ME TAIRE

"Je ne veux pas me taire"

APPEL. Gisèle HALIMI est engagée depuis toujours pour la cause anticolonialiste et les droits de l'homme.

 

Un peuple aux mains nues -le peuple palestinien- est en train de se faire massacrer. Une armée le tient en otage. Pourquoi ?

Quelle cause défend ce peuple et que lui oppose-t-on ? J'affirme que cette cause est juste et sera reconnue comme telle dans l'histoire.

Aujourd'hui règne un silence complice, en FRANCE, pays des droits de l'homme et dans tout un Occident américanisé.

Je ne veux pas me taire. Je ne veux pas me résigner.

Malgré le désert estival, je veux crier fort pour ces voix qui se sont tues et celles que l'on ne veut pas entendre.

 

L'histoire jugera mais n'effacera pas le saccage.

Saccage des vies,

saccage d'un peuple,

saccage des innocents.

 

Le monde n'a-t-il pas espéré que la Shoah marquerait la fin définitive de la barbarie ?

 L'Humanité du lundi 28 juillet 2014

 

 APPEL A INTENSIFIER LA SOLIDARITE

Pierre LAURENT (PCF) appelle à "amplifier la mobilisation" pour un cessez-le-feu et la protection du peuple palestinien.

"Tout doit être fait pour élargir cette mobilisation (et) le déploiement du plus ample mouvement de solidarité possible", dit-il.

**

*

Le courageux combat des pacifistes et progressistes israéliens

 

l'humanité,gisèle halimi,gaza,palestine

 

Notre appel pressant pour une protection internationale du peuple palestinien
>
 

l'humanité,gisèle halimi,gaza,palestine

 
Qui n’a pas été choqué, par les violences des images venues de Gaza ces derniers jours… !
Quel humaniste peut être insensible à ces massacres de masse, qui constituent un crime contre l’humanité perpétré par la cinquième armée du monde.
A Gaza, une force d’occupation militaire tue et blesse des enfants, des femmes et des hommes innocents enfermés dans ce qu’il est convenu d’appeler une « prison à ciel ouvert ».
Des enfants sont massacrés sur la plage, des ambulances pilonnées, des écoles et des hôpitaux éventrés, des quartiers sont rasés.
A Gaza, c’est l’horreur !
L’envoyé spécial de l’Humanité sur place, Pierre Barbancey, nous rapporte les suppliques des citoyens palestiniens à agir.  On ne peut en effet laisser faire plus longtemps ! On ne peut laisser tranquille les gouvernements et l’Union européenne qui ont les moyens de faire cesser ces crimes. Ils disposent des outils juridiques, politiques, commerciaux pour faire entendre raison au gouvernement ultra-droitier et guerrier de Tel-Aviv. Ils peuvent également prendre immédiatement la décision d’envoyer une aide humanitaire, médicale et sanitaire d’urgence pour aider les victimes et en premier lieu les nombreux enfants touchés par cette tragédie. Ils ont une lourde responsabilité face à l’histoire !
Rien ne les empêche de prendre l’initiative d’une conférence internationale pour la paix, la sécurité au Proche-Orient sur la base des résolutions de l’Organisation des Nations-Unies. Ils répondraient ainsi à l’aspiration des peuples.
 Un mouvement international pour un cessez le feu, la fin du blocus de Gaza, l’arrêt de la colonisation et du mur d’apartheid, et la libération des prisonniers politiques grandit depuis plusieurs jours.
De puissantes manifestations le font entendre avec force et détermination, de Londres à Tel-Aviv, de Marseille à Bruxelles, d’Oslo à Edimbourg, de Melbourne à Chicago, de Stockholm à Sidney, de Rome à Tokyo, de Paris à Istanbul, de Caracas à Toronto, de New-York à Madrid, de Los Angeles à Sanaa. Ce mouvement va prendre encore de l’ampleur pour obtenir que le peuple palestinien soit placé sous protection internationale.
 
C’est aussi le sens de la pétition que nous mettons à votre disposition.
 
Signez là, donnez lui de l’ampleur et de la force. Cela comptera !
 
 
         

 

 

01/05/2014

Ier MAI FETE DES TRAVAILLEURS

 

AU DEPART

"ça s'appelait Journée Internationale des Travailleurs, puis Fête des Travailleurs, et à présent Fête du Travail (depuis PETAIN).

Pour mieux comprendre cette « fête », qui n'a pas toujours été rose, mais plutôt rouge (de sang), revenons un peu en arrière...

En 1793, la France crée une 1ère Fête du Travail, le 1er Pluviôse (Janvier), mais sans lendemain.

L'histoire du 1er mai commence le 28 septembre 1864, à Londres... Des ouvriers, « prolétaires » et partisans de la « lutte des classes », venus de toute l'Europe, réunis dans la capitale anglaise, fondent l'Association Internationale des Travailleurs, la 1ère Internationale Ouvrière : les statuts sont rédigés par Karl Marx lui-même"

 

Le 1er mai 1886 est d'abord la date où 200 000 ouvriers de Chicago obtiendront la journée de 8 heures, suite à un long mouvement de lutte étalé sur plusieurs années.

Dans les jours qui suivirent, plusieurs manifestants furent tués, et plusieurs anarchistes pendus pour une supposée participation à des attentats contre la police.

En 1889, la IIème Internationale décidait d'en faire une journée internationale pour la journée de 8 heures et elle commence à se célébrer à partir du 1er Mai 1890.

***

En France, dès 1890, les manifestants du 1er mai ont pris l'habitude de défiler en portant à la boutonnière un triangle rouge.

Celui-ci figure la division de la journée en trois parties égales : travail, sommeil, loisirs.

 

triangle rouge.jpg

Celui-ci est quelques années plus tard remplacé par la fleur d'églantine .

"L'églantine rouge, symbole du printemps révolutionnaire, fleur sauvage du prolétariat."

eglantine_rouge.jpg


Elle remplace vers 1899, lors de la manifestation du 1er mai, le triangle rouge, symbole de la revendication des trois huit .
Elle sera arborée lors de nombreuses grèves, manifestations et congrès ouvriers, mais elle cèdera progressivement sa place et  finira par être totalement détronée par le muguet, lors de l'institutionalisation de la fête du travail, en 1941.

**

*

 Le 1er Mai 1891, à Fourmies dans le Nord, la police tire sur les manifestants et fait dix morts.

 

1ermai1891.jpg

Dans cette petite cité du Nord de la France, la manifestation tourne au drame: l'armée, fière de ses nouveaux fusils, tire à bout portant sur la foule pacifique des ouvriers : 10 morts, dont 8 jeunes de moins de 21 ans. L'une de ces jeunes victimes, l'ouvrière Marie Blondeau, habillée tout de blanc et les bras couverts de fleurs, devient le symbole de cette journée, une sorte de Vierge « laïque »... Suite à ce drame, le 1er mai s'enracine de plus en plus dans une tradition de lutte, l'Internationale Socialiste développe le caractère revendicatif, ouvrier et international du 1er Mai...

 

En 1907, à Paris, le muguet, remplace cette dernière. Le brin de muguet est porté à la boutonnière avec un ruban rouge.

 

 Le 23 avril 1919, le Sénat ratifie la journée de huit heures et fait du 1er mai suivant une journée chômée.

C'est la Russie bolchevique qui la première établira la journée du 1er mai fériée et chômée en 1920, alors qu'elle s'étend partout comme journée de lutte et de solidarité internationale des travailleurs, bien au delà de la revendication initiale de la journée de 8 heures

Hitler, pour se rallier le monde ouvrier, fait du 1er mai, dès 1933, une journée chômée et payée...

La France l'imitera, sous l'Occupation, le 24 avril 1941: le 1er mai est officiellement désigné comme Fête du Travail et de la Concorde Sociale, il devient chômé.

 ***

Au 1er mai 1936, on distribue des brins de muguet cravatés de rouge.

medium_drapo_cgt.jpg

Au début du XXe siècle, il devient habituel, à l'occasion du 1er mai, d'offrir un brin de muguet, symbole du printemps en Ile-de-France.

*

Sur les traces d'Hitler

L'ombre de PETAIN SUR LE PREMIER MAI

Le 24 avril 1941, le maréchal PETAIN qui instaure officiellement le 1er mai comme "LA FETE DU TRAVAIL et de la CONCORDE SOCIALE"   (chômé, sans perte de salaire, mais 50 % de celui-ci sera versé au Secours national), débaptise la FETE DES TRAVAILLEURS  qui faisait trop référence à la lutte des classes.

affiche petain, appel aux vrais travailleurs

ceux qui travaillent pour la Patrie

... appliquant ainsi la devise Travail, Famille, Patrie : par son refus à la fois du capitalisme et du socialisme, le régime pétainiste recherche une troisième voie fondée sur le corporatisme.

 

À l’initiative de René Belin, ancien dirigeant de l’aile anticommuniste de la CGT (Confédération générale du travail) devenu secrétaire d’État au travail dans le gouvernement de François Darlan, le jour devient férié, chômé et payé.

La radio ne manque pas de souligner que le 1er mai coïncide aussi avec la fête du saint patron du maréchal, SAINT PHILIPPE.

L’églantine rouge, associée à la gauche, est remplacée par le muguet.

Cette fête disparaît à la Libération.

*

En avril 1947, sur proposition du dé­puté socialiste Daniel Mayer et avec le soutien du ministre communiste du Travail Ambroise Croizat, le 1er mai est réinstitué jour chômé et payé dans le code du travail, sans être une fête nationale (mais il n’est pas officiellement désigné comme fête du Travail).

Ce n’est que le 29 avril 1948 qu’est officialisée la dénomination « fête du Travail » pour le 1er mai.

Beaucoup à gauche voudraient que la fête du Travail redevienne la fête des Travailleurs, rejetant les mesures de Pétain.

"On peut toujours rêver".

**

*

En 1988, le Front National, parti politique français fondé en 1972, choisit le Premier Mai  pour honorer Jeanne d'Arc.

 

*****

Aujourd'hui, le 1er mai est une journée de lutte partout dans le monde, même dans les pires conditions de répression et de clandestinité.

Au niveau du Travail et de la Justice Sociale, nous avons encore de quoi défiler et revendiquer, comme nos grands-parents, en 1936

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

25/03/2014

MEMOIRE OUVRIERE : LES AFFICHES DE LA C.G.T.

 

Sur le blog de Gérald BLONCOURT

 

Le Blog De Gérald Bloncourt

  • : Le blog de Gérald Bloncourt
  • Le blog de Gérald Bloncourt

LES AFFICHES DE LA CGT

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique