logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/09/2017

lettre ouverte au plumitif de service ... TORRETON qui se fait MELENCHON

"J.P tu veux savoir ce qu'il a écrit TORRETON sur MELENCHON ?"
-On s'en fout ! ça ne m'intéresse pas.
Moi aussi, mais la réponse qui lui est faite est tellement chouette
que je suis obligée de savoir ce qu'il a bien pu scribouiller.
 
*****
 
 
Philippe Torreton ne mâche pas ses mots. Très remonté contre Jean-Luc Mélenchon, il a tenu à lui adresser son mécontentement. À l’origine de la longue lettre ouverte qu’il a publiée dans L’Obs samedi 23 septembre, un slogan qu’il juge "grave" et "choquant". En effet, le comédien n’a pas du tout apprécié "le coup d'Etat social" que l’ancien candidat à l'élection présidentielle dénonce sur les affiches de la manifestation contre la réforme du code du Travail organisée le samedi 23 septembre par La France Insoumise
 
"Emmanuel Macron a gagné l'élection sur un programme et une méthode. Devenu président, il applique son programme et sa méthode. Il n'y a donc, ni de près ni de loin, un coup d'État. Cela s'appelle la démocratie. (...) Si ce qui se passe en France est un 'coup d'Etat social', je ne sais comment qualifier le régime politique de Maduro", a expliqué l’acteur en ajoutant que la stratégie du député n’était "pas la bonne". Selon Philippe Torreton, ce dernier se "revendiqu[e] des valeurs pacifistes et humanistes" et "utilis[e] ces grosses ficelles de propagandes pour exciter les foules".
 
 
-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
 
LA REPONSE DE Laure ZUDAS est formidable
TOUT EST DIT
 
 
 
 
Monsieur Torreton,
 
 
Je me permets de répondre à votre lettre ouverte, car même si elle ne m’est pas directement adressée, il s’y trouve des phrases qui parlent de moi, Insoumise qui « s’étrangle en lisant ces lignes », Insoumise de cette « foule » que vous vous effrayez de voir excitée par « l’écho des formules à l’emporte-pièce » qui, dites-vous, « peut tuer ». Rien moins que cela !
 
Monsieur Torreton, en préambule à ma réponse, souffrez que je me dispense de toute formulation hypocrite en vous servant du « cher » en début de missive -chez vous, on appelle surement cela « la courtoisie »-, car s’il est d’usage chez les « biens mis » de la pratiquer en toutes circonstances, chez nous, les gens, la foule, les excités, les illettrés, on n’est peut-être moins bien fagotés, mais on ne donne du « cher » qu’à ceux qui le sont réellement pour nous -chez moi, on appelle cela la franchise-.
 
Ainsi, Monsieur Torreton, votre énième diatribe est un exemple parfait de ce qui nous fait descendre dans les rues depuis tant d’années et qui longtemps continuera à nous motiver. Tout y est.
 
Suffisance et mépris, mâtinés de cette mauvaise foi qui vient parfaire le tout.
 
Sachez, Monsieur Torreton, que chez nous, les gens, la foule, les excités, les abrutis, les riens, les fainéants, les illettrés, ce qui tue le plus surement ce n’est pas « l’écho des formules à l’emporte-pièce », mais le manque de soin, quand on ne peut pas payer le médecin. Ce médecin qui pourra désormais, grâce à votre président « légitimement élu », facturer une consultation jusqu’à 70 euros.
 
On meurt de ne plus avoir de salaire, quand on voit son contrat aidé supprimé. Parce que chez ceux qui ne sont rien, Monsieur Torreton, quand on n’a plus de salaire et qu’on n’a jamais eu de quoi épargner, on ne peut plus aller au supermarché du coin acheter sa nourriture empoisonnée au glyphosate. Le glyphosate, vous savez, Monsieur Torreton, cet herbicide que sont venus défendre 250 clampins de la FNSEA sur les Champs Elysées, juste avant qu’un ministre « écolo » se déplace pour les caresser dans le sens du poil.
 
Chez nous, Monsieur Torreton, on meurt de froid dans la rue quand on n’a aucun revenu, qu’on n’a rien sur la tête pour passer l’hiver et que rien n’est fait pour réquisitionner les logements vides.
 
On meurt dans un accident du travail, parce que les CHSCT sont supprimés.
 
On meurt avec sa mère, sa soeur, son père, son bébé, dans une coquille de noix en Méditerranée, ou électrocuté dans une gare quand on se planque pour échapper aux contrôles.
 
C’est cela qui tue, Monsieur Torreton, aussi surement qu’une grenade lancée dans le dos d’un manifestant, que la privation de soin, de nourriture, que l’ingestion de légumes empoisonnés, aussi surement qu’une centrale qui va péter parce qu’on n’aura rien fait pour sortir du nucléaire.
 
C’est de cela qu’on meurt, Monsieur Torreton, pas d’un mot d’ordre, fusse t’il lancé par Jean-Luc Mélenchon.
 
A trop fréquenter les salons parisiens, Monsieur Torreton, on finit par ne plus savoir d’où l’on parle et donc à s’effaroucher d’un mot d’ordre.
Va donc pour l’explication…
 
Un « coup d’état social », Monsieur Torreton, c’est quand un président élu par une minorité de gens, dont un certain nombre a voté contre le Fn, se comporte comme un monarque, insulte et méprise le peuple, tout en caressant les possédants.
 
Un « coup d’état social », Monsieur Torreton, c’est lorsqu’un président « légitimement élu » (selon les règles d’une République qui permet de porter au pouvoir un homme qui reçoit 43,6% des suffrages exprimés face au Fn), se retourne contre la majorité de la population pour faire une politique qui favorise une minorité.
 
Un « coup d’état social », Monsieur Torreton, c’est encore et aussi quand ce président de la république, « légitimement élu », détruit sciemment la protection sociale, les services publics et le droit du travail, au bénéfice de quelques nantis qui s’empressent d’échapper à l’impôt grâce aux paradis fiscaux (légitimes, eux aussi ?).
 
Un « coup d’état social », Monsieur Torreton, c’est quand ce président « légitimement élu » met en place une « réforme fiscale » dans laquelle les 10% les plus riches vont voir leurs revenus augmenter 18 fois plus que les 10 % des plus pauvres. Ou quand 21 milliardaires possèdent autant que 40% des plus pauvres et que l’on continue à les favoriser ! Ou que l’on transforme l’ISF au bénéfice de 1% des plus riches qui économiseront 3,6 milliards sur les dos des plus pauvres !
 
Nous, les gens, la foule, les excités, les abrutis, les fainéants, les riens, les illettrés, on appelle cela favoriser les riches au détriment des pauvres, c’est moins ampoulé, mais nous ça parle.
 
Et c’est effectivement un coup d’état social ! Et vous savez quoi, Monsieur Torreton ?
C’est cela qui tue et continue de tuer, pendant que vous et vos amis « bourgeois conformistes de Calais », continuent de pleurnicher qu’on ne les a pas bien poliment invités à s’opposer à ça.
 
Oui, Monsieur Torreton, c’est très exactement cela qui tue, pas les mots de Jean-Luc Mélenchon !
 
 
-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
 
Ce pauvre garçon ne sait plus où il habite...
Il n'a pas peur de se contredire
 
Invité sur le plateau de PUJADAS en février 2017 comme invité surprise de MELENCHON, parce qu'il avait quelque chose à lui dire, il a nié les affirmations de PUJADAS : "Non je n'ai pas dit ça" et le ça c'était : "Je voudrais que Monsieur MELENCHON mesure bien la responsabilité qui est la sienne (au plan écologique) et peut-être que c'est à lui à faire le premier pas...)
 
Le comédien, ancien soutien au candidat écologiste Yannick JADOT, qui venait de se rallier à Benoit HAMON affirmait être venu "sans question".
Il y a eu un échange MELENCHON/TORRETON, une discussion littéraire, qui a totalement échappé aux journalistes de l'émission politique et beaucoup déconcerté le public en plateau.
 
****
*
Qu’est-ce que j’en ai à faire de la France Insoumise ? Qu’est-ce que j’en ai à faire du PS face aux urgences écologiques ? Alors ces gens qui essayent de dessiller les yeux des Français sur des urgences vont laisser la droite l’emporter, la droite sous une forme extrême, sous une forme traditionaliste, sous une forme moderne mais en tout cas ça va être la droite et ils préfèrent ça. Je trouve ça sidérant.
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

 

Et nous, à la France Insoumise, qu'est-ce qu'on en a à faire de toi TORRETON ?

 

22/09/2017

CONTRE LES ORDONNANCES DU ROI MACRON... LA MANIFESTATION DE LA FRANCE INSOUMISE

Le 3 juillet 2017, la France insoumise appelait à un rassemblement place de la République à Paris contre les coups de force d'Emmanuel Macron. Plusieurs député•e•s insoumis•es ont pris la parole : Caroline Fiat, Adrien Quatennens, Danièle Obono, Jean-Hugues Ratenon et Jean-Luc Mélenchon. Ils et elles ont dénoncé les coups de force d'Emmanuel Macron.

 

ob_d1ddfc_ob-c7127a-marche-23sept2017-recto-1.jpg

 

Diffusé en direct il y a 21 heures
 
 
Jeudi 21 septembre, nous étions en direct pour un décryptage du coup d’État social d’Emmanuel Macron. L’émission était animée par Charlotte Girard avec : – Frédéric Pierru, qui a parlé du coup d’État contre l’État social – Liêm Hoang-Ngoc, qui a expliqué le coup d’État fiscal – Philippe Juraver et Catherine Fayet, qui ont analysé le coup d’État contre les travailleurs et leurs droits.

Frederic Pierru magistral !
j'ai adoré ce débat....et maintenant  , je vais me coucher moins bête . Merci à vous d'éclairer nos lanternes...Résistance
 
Merci pour le travail formidable réalisé par la France Insoumise et toute son équipe.

 
Elles sont chouettes nos émissions insoumises. Vivement que nous ayons notre Radio et notre télé, on a déjà plein de chaines YouTube citoyennes qui marchent bien, allez les voir, abonnez vous et tout : Vox plebeia https://www.youtube.com/channel/UCBp64IrWs6CRlLvIiEw003w Michelle Tironne : https://www.youtube.com/channel/UCqOJZaD9IlpgMwSi-qANseQ

 

Macron/Jupiter et le Medef veulent nous faire passer de l'ere de la lutte pour acquérir de nouveaux droits, ere heritée de nos parents et nos anciens, a l'ere de la lutte continuelle et sans fin pour la defense de ces memes acquis de nos anciens... ils veulent faire passer le peuple de FRANCE d'une equipe offensive et conquerente à une equipe defensive perpétuellement tremblotante et sous tension !!!!... c'est EN MARCHE ARRIERE TOUTE !!!!!

 

12734290_1662245377382762_4343255968400923937_n.jpg

Emmanuel Macron signe les ordonnances réformant le droit du travail

www.lemonde.fr/.../emmanuel-macron-signe-les-ordonnances-reformant-le-droit-du-tra...
Il y a 1 heure - Le président de la République, Emmanuel Macron, a signé les ordonnances réformant le droit du travail, vendredi 22 septembre, en direct pour ...

VIDÉO - Macron signe les ordonnances en direct : une mise en scène ...

www.lci.fr › FRANCE › POLITIQUE
Il y a 2 heures - COMMUNICATION - Ce vendredi, Emmanuel Macron a signé devant les caméras les ordonnances réformant le Code du travail. C'est la ...

Code du travail : Macron a signé les ordonnances en direct - Le Parisien

www.leparisien.fr/.../code-du-travail-macron-signe-les-ordonnances-en-direct-22-09-20...
Il y a 2 heures - Emmanuel Macron a signé ce vendredi les ordonnances réformant le droit du travail. Comme la semaine dernière pour les lois de moralisation ...

Emmanuel Macron a signé les ordonnances qui deviendront la "loi ...

https://www.franceinter.fr/.../emmanuel-macron-a-signe-les-ordonnances-qui-deviend...
Il y a 2 heures - Les ordonnances ont été présentées en conseil des ministres puis signées, devant les photographes, par le président de la République.

Macron signe les ordonnances sur le Code du travail - La Tribune

www.latribune.fr › Économie › France
Il y a 5 heures - (Crédits : Reuters) C'est en grande pompe qu'Emmanuel Macron va signer ce vendredi 22 septembre les ordonnances réformant le Code du ...

Code du travail : Macron a signé les ordonnances - Les Echos.fr

https://www.lesechos.fr › Économie France › Social
Il y a 2 heures - Emmanuel Macron signant ce vendredi les ordonnances réformant le Code du travail. - PHILIPPE WOJAZER - AFP ...
Il y a 9 heures - VIDÉOS. Le chef de l'État a salué une réforme d'une "ampleur" sans précédent. Certaines des 36 mesures entreront en vigueur dès la semaine ...

Macron a signé les cinq ordonnances réformant le Code du travail

https://www.ouest-france.fr › Économie › Emploi › Droit du travail › Loi travail
Il y a 23 minutes - Ce vendredi, vers 13 h 50, c'est en direct à la télévision que le président Emmanuel Macron a signé les cinq ordonnances réformant le Code ...
 

arton1453.jpg

 

 

20/09/2017

RUGBY BIEN DEMARRE : HABAS GAGNE A L'EXTERIEUR

2017-09-17 RUGBY GRENADE HABAS97.jpg

 

RUGBY GRENADE HABAS 584.JPG

2017-09-17 RUGBY GRENADE HABAS39.jpg

Dimanche 17 septembre 2017

En Championnat territorial Honneur, Côte Basque Landes.

A Grenade sur Adour - Habas: 19 / Grenade: 12

RUGBY GRENADE HABAS 585.JPG

    Positif et précieux déplacement des habassais sur les bords de l’Adour, ou face à une formation coriace locale, qui s’est notablement renforcée durant l’intersaison, ils décrochent une 1ière et probante victoire, à l’issue d’un match qu’ils ont largement maîtrisé, en particulier en fin de rencontre. Auteurs d’un bel essai par Beylacq, ils ont consolidé la marque grâce à la botte alternée et précieuse de Vidaucoste et Lauga. Un victoire encourageante pour la suite de la saison.

Pour Habas: 1 essai de Ludovic Beylacq - 1 transformation et 2 buts de pénalité de Sébastien Vidaucoste -2 buts de pénalité de David Lauga.

Pour Grenade : 2 essais dont 1 transformé.

 

2017-09-17 RUGBY GRENADE HABAS98.jpg

Il y a malheureusement eu 3  blessés en Equipe Première

 

2017-09-17 RUGBY GRENADE HABAS1.jpg

2017-09-17 RUGBY GRENADE HABAS.jpg

2017-09-17 RUGBY GRENADE HABAS2.jpg

LES COACHS LEGEREMENT CRISPES

2017-09-17 RUGBY GRENADE HABAS5.jpg

 *******************

En Championnat territorial Réserves Honneur, Côte Basque Landes.

A Grenade sur Adour - Habas: 28 / Grenade: 3

  Belle prestation des équipiers de la B, qui s’imposent, avec la manière et le bonus offensif, face à une formation locale qui ne s’est jamais résignée. Auteurs de 5 essais aplatis par R Lalanne, Pinheiro, Fel (2) et Duboy et une pénalité de Laplace, ils réalisent un match sérieux, prometteur pour l’avenir de cette formation, en cours de constitution et de repères.

Pour Habas ; 5 essais de Raphaël Lalanne, Maxime Pinheiro, Maxime Fel (2), et Rémy Duboy - 1 but de pénalité de Florian Laplace.

Pour Grenade : 1 but de pénalité.

2017-09-17 RUGBY GRENADE HABAS8.jpg

 Une petite vidéo sur Kizoa? Oui - Parce qu'ils le valent bien

 

19/09/2017

EN MARCHE ... "Dans la troupe y'a pas d'jambe de bois, y'a que des nouilles.. mais ça se voyait"

 

 

POLITIQUE - Après des vacances plutôt bienvenues pour certains députés de la majorité, il est temps de se remettre au travail. Un retour aux affaires qu'Emmanuel Macron voudrait voir beaucoup plus professionnel que ce que l'on a parfois pu voir en session extraordinaire cet été. Un bref rappel: un article voté en commission qui a été rejeté par erreur, la présidente d'une commission qui se plaint d'avoir un "groupe qui dort", une présidente de séance rudement chahutée dans l'hémicycle ou encore une députée qui invite les étudiants à ne pas "pleurer pour 5 euros".

 

Des débuts difficiles que les principaux intéressés n'ont pas nié. "Il y a eu des petits dysfonctionnements mais il faut retenir qu'on a voté des textes majeurs", a expliqué un député LREM à l'AFP. "A un moment, on a un peu perdu le fil collectivement, on a oublié la cohérence d'ensemble, on s'est laissé prendre par petits bouts, d'un épisode à l'autre", résume un autre.

 

Pour remédier à ces couacs qui ont émaillé le début du quinquennat Macron, les députés de la République en marche se réunissent en séminaire à partir de ce lundi 18 septembre pendant deux jours aux Docks d'Aubervilliers. L'objectif? Remettre un peu d'ordre, de discipline et d'efficacité au sein de ce groupe qui compte beaucoup de novices en politique.

 

Culture managériale

Conformément à l'idéal de "start-up nation" cher au chef de l'Etat, le groupe présidé par Richard Ferrand convoque volontiers le vocabulaire entrepreneurial pour expliquer la mission du séminaire. "On assume totalement le côté 'team building'. Il faut des moments de cohésion", explique au JDD Hervé Berville, député des Côtes d'Armor et porte-parole du groupe. Le même élu évoque des séances de "co-working" (autrement dit "travail en groupes") au cours desquelles on se questionnera individuellement et collectivement. Illustration avec les intitulés des séances révélés par le JDD: "se rencontrer et commencer à construire une aspiration de groupe", "mon rôle et mon ambition de député LREM" ou encore "nous et notre écosystème".

 Le team building, en français renforcement d'équipe, est une méthode qui est apparue au début des années 1980 et dont l'objectif est le resserrement des liens entre les membres d'une équipe.

"On en a vraiment besoin", témoigne à l'AFP un député LREM en rappelant que "fin juin, lors du premier séminaire, on n'avait pas eu de moments très opérationnels, c'était plutôt la grand'messe avec des discours fleuves". À l'agence de presse, le député de l'Eure Fabien Gouttefarde dit attendre de ce séminaire "de pouvoir augmenter la cohésion de notre groupe. Du fait de notre nombre, nous sommes, pour certains d'entre nous encore des inconnus les uns les autres". Un "apéritif de nos territoires", où chaque parlementaire devra apporter des spécialités de sa circonscription clôturera les journées de travail.

Outre les rencontres et la construction collective, ce séminaire a aussi pour objectif de faire progresser les nouveaux députés sur le plan technique. Exemple notamment avec l'atelier "Comment être meilleur sur un dépôt d'amendement". Les activités du mardi seront en revanche plus politiques, "afin d'être en ordre de marche pour la grosse bataille législative de l'automne qui s'annonce", a confié à l'AFP Fabien Gouttefard. Après un premier exercice parlementaire cacophonique, il était effectivement temps d'accorder ses violons.

 

Capture EM.JPG

 

Les députés de La République en marche sont réunis pour un grand séminaire de rentrée. L'événement, organisé lundi 18 et mardi 19 septembre aux Docks d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), a pour but de "construire une culture commune" pour "repartir sur de bonnes bases", avant la rentrée parlementaire. Quelque 290 élus se sont inscrits pour ce séminaire à huis clos, selon une source parlementaire citée par l'AFP. Depuis le début du rassemblement, certains députés décrivent les activités proposées. Franceinfo vous en donne un aperçu.

Des jeux de rôle et autres exercices dans un "esprit start-up"

Une start up est une entreprise qui vient d'être lancée par ses dirigeants et actionnaires. Elle n'a pas de passé.

Lors de la première journée, les élus ont réalisé des exercices dans "l'esprit start-up". Exemple : ils se sont rassemblés en cercle, du plus jeune au plus âgé, pour "un petit jeu", a rapporté l'un d'eux. Marchant un peu au hasard, ils devaient s'arrêter avec la musique et répondre à des questions du type : "Qu'est-ce qui nous motive ?"

Au séminaire des députés LREM a Aubervilliers. Une ambiance studieuse dans un état d'esprit très start-up pour bien aborder la rentrée !

De grands dessins

La première journée de séminaire a enfin été résumée en dessins sur deux tableaux. On peut y lire diverses citations de Richard Ferrand, prononcées lors du "mot d'accueil" du chef de file des députés LREM. Quelques ateliers sont également représentés ainsi que les objectifs et défis des parlementaires d'ici 2020. Enfin, le grand dessin illustre le "rôle de député" en plusieurs étapes, passant notamment par "proposer des projets de loi" et "faire remonter l'information". D'après Mustapha Laabid, député d'Ille-et-Vilaine, le dessin a été réalisé par la société de conseil en communication d’entreprise Up Studio.

 

Capture EM 2.JPG

Avant le repas du lundi soir, les parlementaires étaient invités à apporter une spécialité de leur région. Pendant cet "apéritif des territoires", les députés ont ainsi proposé du Jésus de Lyon pour Bruno Bonnell, du Ricard pour Aurore Bergé ou encore des bières amiénoises pour Barbara Pompili.

16/09/2017

A CAMPO IGUELDO AVEC LES AMIS DE L'U.S.H.

2017-09-03 AMIS DE L'USH SORTIE SAN SEBASTIAN32.jpg

2017-09-03 AMIS DE L'USH SORTIE SAN SEBASTIAN33.jpg

2017-09-03 AMIS DE L'USH SORTIE SAN SEBASTIAN36.jpg

2017-09-03 AMIS DE L'USH SORTIE SAN SEBASTIAN37.jpg

2017-09-03 AMIS DE L'USH SORTIE SAN SEBASTIAN38.jpg

Geneviève n'a pas profité à temps plein de cette journée de détente

Dommage pour elle !

2017-09-03 AMIS DE L'USH SORTIE SAN SEBASTIAN34.jpg

Le Parc d'Attractions du Mont Igueldo a ouvert ses portes 1912, et combine actuellement des attractions traditionnelles et modernes. Il est situé sur une hauteur où nous pouvons accéder par le Funiculaire et contempler un panorama splendide de la ville.

2017-09-03 AMIS DE L'USH SORTIE SAN SEBASTIAN39.jpg

Montagne Suisse, la Rivière Mystérieuse, le Labyrinthe, l'Étang, poneys, Kosmikar, autos tamponneuses, manège tasses, la Promenade du Rire, la Maison de la Terreur, toboggan, trampolines, jeux d'adresse, el Torreón, Igueldo Pirata Park, Train d'Igueldo, Boca Della Veritá, Marteau et Jeux pour enfants.

2017-09-03 AMIS DE L'USH SORTIE SAN SEBASTIAN40.jpg

2017-09-03 AMIS DE L'USH SORTIE SAN SEBASTIAN41.jpg

détente, contemplation

et

HISTOIRE D'EAUX

2017-09-03 AMIS DE L'USH SORTIE SAN SEBASTIAN42.jpg

2017-09-03 AMIS DE L'USH SORTIE SAN SEBASTIAN44.jpg

2017-09-03 AMIS DE L'USH SORTIE SAN SEBASTIAN43.jpg

2017-09-03 AMIS DE L'USH SORTIE SAN SEBASTIAN45.jpg

2017-09-03 AMIS DE L'USH SORTIE SAN SEBASTIAN46.jpg

AMIS DE L'USH SORTIE SAN SEBASTIAN 358.JPG

2017-09-03 AMIS DE L'USH SORTIE SAN SEBASTIAN47.jpg

LES GRANDS ENFANTS SONT SOURIANTS, CONTENTS

AMIS DE L'USH SORTIE SAN SEBASTIAN 359.JPG

AMIS DE L'USH SORTIE SAN SEBASTIAN 360.JPG

2017-09-03 AMIS DE L'USH SORTIE SAN SEBASTIAN48.jpg

2017-09-03 AMIS DE L'USH SORTIE SAN SEBASTIAN49.jpg

De joyeux lurons

2017-09-03 AMIS DE L'USH SORTIE SAN SEBASTIAN50.jpg

2017-09-03 AMIS DE L'USH SORTIE SAN SEBASTIAN51.jpg

les jeunes TUQUOI et HOURDEBAIGTS

prennent un petit rafraîchissement avant le retour

Ils sont charmants comme leurs parents

**

Merci pour cette journée les Amis de l'USH

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique