logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/05/2017

NOTRE DAME DES CYCLISTES est née dans la tête d'un Habassais

On  lui avait offert une "petite reine" (bicyclette)  pour ses cinq ans quand il vivait à HABAS avec ses parents. Et c'est de là que tout est parti.

 

Grâce à la passion pour le vélo d’un prêtre des Landes, les cyclistes ont leur sanctuaire national.

Il l'utilisait même dans le cadre de son ministère et on raconte qu'il n'hésitait pas à faire le taxi-vélo pour ses ouailles lorsqu'elles se trouvaient dans le besoin, les embarquant sur son porte-bagages.

Sur place, les bénévoles qui l’animent suivent attentivement les étapes pyrénéennes du Tour de France où se sont écrites quelques-unes de ses plus belles pages.

 

Résultat de recherche d'images pour "vitraux notre dame des cyclistes"

Si ce sanctuaire est là, c’est du fait de la passion pour le vélo d’un jeune prêtre exerçant ici dans les années 1950, le P. Joseph Massie. Aimant le sport, capable d’entraîner avec lui des jeunes pour de grandes randonnées cyclistes, il a eu l’idée de restaurer cette ancienne chapelle de son diocèse pour y créer un sanctuaire à l’image de celui qui existait déjà en Italie.

photo-edifice

N’étant pas le genre d’homme à qui on disait «non», il a su obtenir le soutien des autorités civiles et religieuses. Pour avoir l’aval du pape, il n’a pas hésité à se rendre à Rome en vélo. Et le 11 mai 1959, un décret de la sacrée congrégation des rites faisait officiellement de la chapelle de Géou le sanctuaire national des cyclistes.

 

ND-Cyclistesblog3

Le portail d’entrée
est original avec deux vélos Grand Bi réalisés en fer forgé.
On peut y lire deux inscriptions :
"Je suis l’Immaculée Conception" et "Aux cyclos évite l’abandon".

 

Il y eut d'abord le père, Gustave MASSIE, né le 26 janvier 1876 - Maison Jouanicouton - Habas,40290,Landes,Aquitaine,FRANCE. Puis le fils François Joseph né le 5 février 1912.

L'enfant d'HABAS,  devenu curé de Créon-d'Armagnac, de Mauvezin-d'Armagnac et de Lagrange, devait, le 22 août 1958,venir dire la messe, à laquelle devaient assister les enfants de la colonie. Une pluie aussi abondante que tenace interdisait tout déplacement jusqu'à Mauvezin distant de quelques kilomètres. ils trouvent ainsi  refuge dans une petite chapelle de campagne à GEOU, à quelques centaines de mètres. La chapelle est recouverte de lierre, envahie par la végétation.

 Ce brave homme eut « une distraction pendant la messe". L' idée lui est venue de faire ici"Notre Dame des Cyclistes", comme en Italie ! ».Résultat de recherche d'images pour "notre dame del ghisallo"

Statua di Coppi e Bartali nel piazzale del santuario della Madonna del GhisalloRésultat de recherche d'images pour "notre dame del ghisallo"Statua di Coppi e Bartali nel piazzale del santuario della Madonna del Ghisallo

Madonna del Ghisallo by Gustavo Victor Goler

 

Pour y être allé à vélo, l’Abbé Massie avait vu que, près du lac de Côme, une chapelle "Notre Dame del Ghisallo" était dédiée aux cyclistes depuis 1948 (après le tour de Lombardie). L’abbé en fit part à Monseigneur Mathieu, évêque d’Aire et de Dax. Tenace, l’abbé Massie s’en ouvrit aux sociétés cyclistes, à des champions du Tour de France et enfin au Pape. De tous, il rencontra aide et sympathie.

Résultat de recherche d'images pour "notre dame del ghisallo"

 

Résultat de recherche d'images pour "vitraux notre dame des cyclistes"

L'abbé Massie avait fait le voyage jusqu'à cette chapelle pour en ramener la flamme consacrée et il avait fait le parcours de 1 500 km du retour en 1958 avec quelques compagnons de route en traversant les Alpes à vélo par le col de Tende.

Les talents cyclistes de l'abbé étaient déjà connus car il avait franchi le Tourmalet en soutane quelques années auparavant ce qui faisait de lui un Don Camillo français.

On put alors parer au plus pressé, réparer la toiture et nettoyer les abords. La chapelle avait trouvé un aspect plus décent.

Résultat de recherche d'images pour "vitraux notre dame des cyclistes"

 

Avec l’approbation du  Pape Jean XXIII, l’inauguration eut lieu le 18 mai 1959.
C’était le lundi de Pentecôte.
 
Trois mois plus tard, André Darrigade fut sacré champion du monde. Il fut le premier grand champion international à offrir son maillot arc- en-ciel à la vitrine de la chapelle. Ce lieu saint reçut l'hommage du Tour de France.
Résultat de recherche d'images pour "vitraux notre dame des cyclistes"
 
Le Tour de France est depuis passé quatre fois à Notre-Dame-des-Cyclistes : en 1984, 1989, 1995 et 2000. Il y a même eu un départ depuis Labastide-d'Armagnac le 9 juillet 1989.
Une première fois en 1984, les géants de la route passèrent devant Notre-Dame des Cyclistes au cours de l'étape Mont-de- Marsan-Pau. Apothéose en 1989. Ce fut le départ de l'étape Labastide-d'Armagnac-Pau du Tour de France du bicentenaire de la Révolution française.
 
Depuis, les chrétiens et les amateurs de la Petite Reine, célèbrent cet événement chaque année, le lundi de Pentecôte. Depuis, cette chapelle a vu défiler des milliers de cyclistes amateurs
 
Une randonnée de 35 km, libre et ouverte à tous est proposée ce jour-là. Une célébration religieuse en plein air réunit ensuite les pèlerins d’un jour qui se retrouvent naturellement autour d’un repas pris sur place.
Plus de 15000 visiteurs chaque année, se pressent pour découvrir l'incroyable collection de maillots, trophés et vélos.
thumb_7b1774fc94995d2c64f3185bc4c69cbc

Les visiteurs découvrent émerveillés un lieu où la foi et le sport se côtoient, où les croyants et incroyants partagent un instant de vie, de rencontre et d’amitié autour de la « Petite Reine ».

thumb_98e230ca74982233d6047a8fd4b989a7

 
Dans la chapelle, plus de 600 maillots de champions, de clubs cyclistes et cyclotouristes sont exposés : Robic, Coppi, Bartali, Darrigade, Bobet, Anquetil, Poulidor, Merckx, Ocana, Anglade, Thévenet, Indurain, Virenque, Lemond, Hinault, Ulrich, Van Impe, Brochard, Musseuw, Armstrong, et bien d’autres encore...Roger Lapébie, Tom Simpson, Jean Stablinski

À la suite de la décision de l'UCI de lui retirer tous ses titres, le maillot de Lance Armstrong a été décroché le


Les vitraux sont des œuvres de l’ancien champion de France, Henri Anglade.

Résultat de recherche d'images pour "vitraux notre dame des cyclistes"

C'est lui qui a conçu le dessin original représentant le cyclisme et qui a créé le vitrail.

Résultat de recherche d'images pour "vitraux notre dame des cyclistes"

Ils représentent tour à tour, la Vierge Marie dans un Arc-en-ciel, Ocana sur son vélo, le chemin de Saint Jacques de Compostelle, la scène où Coppi et Bartalli échangent leur bidon et le duel Anquetil-Poulidor au Puy de Dôme en 1964.

L'ancienne chapelle de Géou se situe sur la commune de Labastide-d'Armagnac, dans le département français des Landes. Longtemps laissée à l'abandon, elle a été restaurée pour devenir le sanctuaire Notre-Dame-des-Cyclistes, le 18 mai 1959, actuellement musée du cyclisme

Le département des Landes compte comme autres sanctuaires sportifs les chapelles Notre-Dame-de-la-Course-Landaise à Bascons et Notre-Dame-du-Rugby à Larrivière-Saint-Savin.

Pour visiter : en mai, juin, septembre et octobre, tous les jours de 15 à 18 heures (sauf le lundi) ; en juillet et août tous les jours de 10 à 12 heures et de 15 à 18 heures sauf le dimanche matin et le lundi matin.

 

 

 

 

02/05/2017

Panique à bord ! Haro sur Mélenchon

Capture MEDIAPART.JPG

Ca y est ! Le système oligarchique soutenu par les médias et les chiens de garde journalistes repartent à l'attaque de JLM et de la France Insoumise.

En effet, après la claque pour le système des presque 20% réalisés par JLM au premier tour de la présidentielle, et ce malgré une campagne de désinformation et d'attaques personnelles méprisables, les petits seigneurs repartent en croisade . 

Ils ont eu très chaud, car leurs petits calculs ont failli capoter, et le second tour Macron / Le Pen ne pas arriver.  

Le score réalisé par la France Insoumise pourrait lui garantir d'avoir un candidat au second tour des législatives dans 78% des circonscriptions, et cela serait également une menace pour la mise en place de la politique antisociale de Macron au cas où il serait élu président. Je dis bien au cas où car il mène depuis le dimanche du 1er tour une campagne en dessous de tout, voulant faire du vote anti FN un vote d'adhésion à son programme, et s'en prenant plus au refus de JLM de donner des directives de vote aux 7 millions des électeurs de la France Insoumise qu'à MLP. Il veut rendre JLM responsable du résultat du vote , afin de le mettre en mauvaise posture face à ses électeurs pour les législatives. Tous les journaleux et chroniqueurs s'offusquent du "silence" de JLM, quelle schizophrénie ! Ils ont passé une bonne partie de la campagne à traiter JLM de dictateur autocrate, et aujourd'hui ils lui reprochent exactement l'inverse ! Eh oui, tout cela parce que ces grands analystes n'ont pas vu venir le score de la France Insoumise ... Je le vis en direct, l'équipe de Ruquier est en train de tirer à boulets rouges sur lui en le traitant de petit dictateur de carton pâte.
Eh oui, ça y est, le grand responsable de la situation est tout désigné, alors que le travail des insoumis sur le terrain a fait baisser le score du FN .

Mais la question à se poser est : pourquoi insiste t on tellement pour que JLM s'exprime, qu'il dise "votez Macron" alors que ça va à l'opposé de ce pour quoi nous nous sommes tous battus sur le terrain pendant des  mois ? Ils croient quoi tous donneurs de leçon au chaud dans leurs appartements parisiens  ? Les insoumis ne sont pas des crétins décervelés face à leur gourou comme on a pu nous le reprocher si souvent, nous avons notre libre arbitre et notre vote n'appartient à personne d'autre que nous.

Et pourtant, pourtant JLM a été clair, et dire qu'il se mure dans son silence de mauvais perdant est un mensonge, un mensonge parmi tant d'autres que l'on profère afin de le salir et tenter de détourner les électeurs de la France Insoumise; oui il a été clair en disant "Pas une voix au FN".

Oui, JLM a toujours combattu le racisme et la xénophobie, JLM est allé combattre MLP sur ses terres à Hénin-Beaumont; JLM a dénoncé pendant toute la campagne présidentielle le programme du FN pendant que ceux qui le fustigent aujourd'hui, merdias du système, montaient le scénario dont je parlais dans mon article précédent , une finale MACRON/MLP en dédiabolisant et banalisant le FN tous les jours, en recevant ses représentants comme des politiques normaux, faisant abstraction de l'ADN de ce qu'est ce parti et aujourd'hui jouent les vierges effarouchées et crient au sursaut républicain, s'interrogeant hypocritement sur les raisons de sa présence en finale !

Mais le pire dans tout cela, c'est que le système se focalise à nouveau sur celui qui peut l'abattre , car même si nous avons échoué aux portes du second tour, il nous reste les législatives, et maintenant qu'ils ont senti le vent du boulet, ils vont s'acharner sur la France Insoumise, plutôt que sur le FN. 

Personne ne s'offusque du "check" complice entre Ruth Elkrief et Macron avant le meeting d'Arras, mettant au grand jour la connivence de BFM et Macron, et par delà celle de ce système d'entre soit de petits féodaux méprisants le bas peuple, se jouant de ses difficultés et lui faisant croire qu'ils travaillent pour lui.  cliquez ici pour la video

La France Insoumise a lancé une consultation auprès de ses 470.000 soutiens afin de les aider à prendre une décision avec trois choix clair : Macron / Blanc / Abstention et donc pas d'option Le Pen, ça parait pourtant clair !

Mais non, les chiens de garde exigent que la FI demande à ses électeurs de voter Macron. Mais de quel droit ferait elle cela ? quel sens a cette requête ? de même quel sens y a t il dans ces déclarations des hommes politiques à dire qu'ils vont voter Macron ? sont ils des exemples et des parangons de vertue ? Valls appelle à voter Macron, la bonne blague ! Hollande ? encore plus drôle: et puis quoi, nous sommes en démocratie non ? chacun vote pour qui il veut voir même ne va pas voter car le vote n'est pas obligatoire ... 

Et puis il y a Macron lui même , qui le  soir du premier tour va fêter cela comme s'il avait déjà gagné le second, il fait un discours où il ne cite même pas le FN ou MLP mais remercie Brigitte tellement il est sûr de l'issue qu'on lui a prédit.

Et puis il continue en s'acharnant sur JLM encore et encore. Mais le plus drôle c'est que plus ce système nous insulte plus nous engrangeons des soutiens; en effet nous sommes passés de 470.000 au soir du 1er tour à plus de 500.000 une semaine après. Donc on voit bien que cette stratégie est contre productive pour Macron et le système qui le soutient, car plus ils nous attaquent plus ils nous renforcent, car les citoyens ont bien compris la supercherie de la manoeuvre.

Macron est tellement persuadé de sa victoire qu'il s'en prend aussi un peu au PS et LR en sous entendant que leur appel au vote ne valait pas ralliement ni programme ou gouvernement commun, mais que ce serait un vote d'adhésion à sa personne et son programme ...


Mais de cela on parle moins, car l'ennemi plus dangereux encore que le FN pour le système reste JLM.

On publie même des sondages où l'on montre que le taux d'abstention augmenterait au sein des Insoumis, alors qu'il en est de même pour le PS par exemple, mais les commentateurs ne parlent évidemment que de la FI. Et ceci uniquement parce que le système est en panique, car tel le Dr Frankestein, il a perdu le contrôle de son monstre, la marionnette a pris son indépendance, le FN peut gagner cette élection ... Alors il faut trouver un responsable, et c'est encore mieux si ce faux responsable est un danger pour le vieux système moisi et vermoulu, pourri de l'intérieur mais qui cherche à tout prix à se maintenir. 

 

c-nbpuixsaerlzq

 

Mais malgré tout cela nous tenons bon, nous continuons nous notre combat sur le terrain contre les idées du FN et nous comptons bien avoir une bonne représentation à l'assemblée nationale, pour faire barrage à la politique de Macron . 

Alors nous avons bien compris que la bataille des législatives allait être puante et dans le caniveau, mais la dynamique de ralliement que nous vivons et les messages d'encouragement que nous recevons nous motivent encore plus, tout comme les attaques que nous continuerons à subir nous prouvent que nous sommes dans le vrai et que les citoyens attendent le renouveau que nous leur proposons au sein de l'Avenir en Commun, et comme nous n'avons pas pu l'imposer à la présidentielle, nous commencerons après les législatives avec un groupe parlementaire, puis aux municipales et en 2022 ...

RESISTANCE camarades, et ne vous laissez pas impressionner.

Pour finir, comme il n'est pire sourd que celui qui ne veut entendre, je vous donne le lien vers l'intervention de JLM sur sa chaîne YouTube où il explique sa position, car les médias n'ont pas fait l'effort de la regarder uo s'ils l'ont fait , n'en ont pas rapporté la vérité ... #RDLS26

Insoumicalement.

https://blogs.mediapart.fr/selimbouchareb/blog/290417/panique-bord-haro-sur-melenchon

 

01/05/2017

EDIFIANT. SE REINVENTER avec EN MARCHE ... OU MOURIR .

A LIRE SANS MODERATION

Mais pourquoi donc un équipage socialiste referait-il surface après la présidentielle, puisqu'En marche ! se présente comme un tout nouveau mouvement, dépassant les anciens clivages ? Peut-être tout simplement parce qu'En marche ! n'est rien d'autre que le nouveau nom du Parti socialiste, tel qu'il a été théorisé par François Hollande lui-même.

Pour le comprendre, il suffit de lire une page d'un des ouvrages les plus commentés de l'année 2016 : «  Un Président ne devrait pas dire ça… », de Gérard Davet et Fabrice Lhomme (lisible dans Libération). Dans cet ouvrage, nous apprenons que le chef de l’Etat a milité pour un changement de nom du Parti socialiste.

Le 11 décembre 2015, alors qu'il reçoit à l’Elysée les deux journalistes du Monde, Hollande veut s'entretenir avec eux du parti qu'il a dirigé pendant dix ans et de la stratégie électorale à adopter dans la perspective de l'élection présidentielle de 2017. Selon lui, le PS ne serait pas adapté à la nouvelle géographie de la gauche :

« Tant qu’il y avait des partis de gauche, les communistes, les Verts qui acceptaient de faire alliance avec le PS et qui représentaient quelque chose, on n’avait aucun intérêt à refonder le PS, analyse le chef de l’Etat. Mais dès lors que ces alliés se sont rigidifiés, sectarisés, il faut faire sans ces partis-là. Comment ? Avec le parti le plus important, on en fait un nouveau qui permet de s’adresser aux électeurs ou aux cadres des autres partis. Ce que vous ne faites plus par les alliances, vous le faites par la sociologie. Par l’élargissement. C’est une œuvre plus longue, plus durable, moins tributaire d’alliances. Vous pouvez imaginer que viennent aussi des gens qui n’ont jamais fait de politique partisane, des gens du centre… »

 

François Hollande est alors sur la ligne de son Premier ministre, Manuel Valls, qui avait déjà, dans une interview à l’Obs en octobre 2014, appelé son parti à se « réinventer ou mourir » et dépasser « cette gauche passéiste ». Déjà Valls avait milité pour un changement de nom du Parti socialiste. Si Hollande n'était pas à ce moment-là sur sa ligne, en décembre 2015 il avait manifestement changé d'avis. « Le PS ne peut se dépasser que si d’autres viennent le rejoindre, considérait-il. Chaque fois que j’en parle à Cambadélis, il me dit : “On va le faire, on va le faire”. Mais ça tarde ».

Hollande paraît alors "pressé", nous dit-on dans Libération. Il veut que son projet aboutisse "au début de l’année 2016" :

« Il y a intérêt à le faire dans la perspective d’une élection présidentielle plutôt qu’au lendemain. »

Comment rebaptiser alors ce nouveau Parti socialiste ?

« Le meilleur [nom, ndlr] qu’on pourrait trouver, c’est le Parti de la gauche, quand on y réfléchit bien », confesse-t-il. « Comme on ne peut pas s’appeler comme ça, il y a le Parti du progrès. Le parti des progressistes. On peut y mettre des écolos. C’est facile à comprendre : vous êtes pour le progrès ? Oui. Le progrès social, humain. »

Cela ne vous rappelle pas quelque chose ? Les valeurs revendiquées par En marche ǃ sont précisément "le rejet de toute forme de conservatisme, une adhésion proclamée au progressisme, l'attachement à l'Union européenne, l'adaptation économique de la France à la mondialisation et l'engagement de moraliser et moderniser la vie politique française."

Voici encore ce qu'on lit dans la charte du mouvement d'Emmanuel Macron, lancé le 6 avril 2016, c'est-à-dire à peu près dans les temps fixés par Hollande pour le lancement du nouveau Parti socialiste :

"Nous préférons l’innovation à tous les conservatismes. Nous refusons de penser qu’il n’y a de salut que dans un retour vers le passé et pensons au contraire que l’avenir de la France nécessite de renouer avec l’idée de progrès. Nous croyons de manière radicale au progrès collectif et à l’émancipation individuelle : la transformation de la société est une nécessité de justice autant que d’efficacité."

Gérard Davet et Fabrice Lhomme, pas plus que Libération, qui a publié ces passages du livre, n'ont fait le rapprochement entre le projet de François Hollande et le mouvement En marche !, préférant conclure :

"Finalement, de changement de nom du PS, il n’y en a pas eu. Juste, en avril 2016, le lancement de cette Belle alliance populaire (la BAP), une ébauche de débauchage de quelques personnalités de la société civile et de transfuges d’EE-LV pro-gouvernement, sans la gauche du PS. Pas franchement un dépassement."

Le PS de Benoît Hamon est mort, ou moribond, et c'est précisément ce que François Hollande et Manuel Valls avaient compris. En marche ! incarne la mue du Parti socialiste, dans sa version Terra Nova, résolument tourné vers les gagnants de la mondialisation, mais aussi les femmes, les jeunes et les populations immigrées (selon la stratégie qui avait été mise en place en 2012 dans l'espoir de la candidature de Dominique Strauss-Kahn).

Il n'est d'ailleurs pas anodin de noter l'influence du lobby bancaire, et, plus particulièrement, de la banque Rothschild (dont est issu Emmanuel Macron) dans ce think tank :

"Terra Nova a été critiquée pour une supposée influence du « lobby bancaire ». (...) Pour Laurent Léger, journaliste à Charlie Hebdo, en 2013, le poids des financiers est devenu considérable au sein de Terra Nova : BNP Paribas y siège, ainsi qu'Ernst et Young, un des principaux cabinets d'audit financier au monde. Mais le journaliste pointe tout particulièrement la banque Rothschild, également présente par le biais de l’un de ses associés au sein du conseil d'administration, Guillaume Hannezo, lequel « est omniprésent depuis juin 2012 et se montre particulièrement interventionniste, sans commune mesure avec les autres administrateurs. »"

 Il y a un an environ, Jacques Attali, mentor de François Hollande et aussi d'Emmanuel Macron, avait annoncé la stratégie du pouvoir en vue de la prochaine élection présidentielle : proposer le visage neuf d'un parfait inconnu (il hésite alors entre Emmanuel Macron et Bruno Le Maire), auquel il se chargerait de fournir le contenu du programme :

Nous y sommes. Attali, Hollande & Co sont en passe de réussir leur pari. Ils ont floué le peuple français, tout en finesse. Le président le plus impopulaire de la Ve République est sur le point d'être réélu, à travers sa marionnette, sa créature. Chapeau l'artiste !

 La suite arrive dans une prochaine note.

30/04/2017

NON, HITLER N'EST PAS PARVENU AU POUVOIR PAR UNE VOIE DEMOCRATIQUE

Les hommes-liges du monde de la finance font le forcing pour imposer aux Français la candidature du banquier Macron, ex-associé gérant de la banque Rothschild, afin de porter celui-ci à l'Elysée. Tous les arguments sont bons pour peser sur le choix des citoyens.
 
Y compris les mensonges historiques.
 
Le dernier en date, c'est de faire l'amalgame entre l'accession d'Adolf Hitler à la chancellerie du Reich et l'éventuelle élection de Marine Le Pen le 7 mai prochain. Ainsi, d'après nos faussaires en écriture historique, Hitler serait parvenu au pouvoir par la voie démocratique et et il s'en serait servi pour instaurer sa dictature. Voyez l'allusion...
 
 
"Dans les années 30 en Allemagne, l'extrême gauche n'a pas voulu choisir entre les sociaux démocrates et les nazis. Hitler a été élu par le suffrage universel", a déclaré ce soutien d'Emmanuel Macron sur RTL.
 
Non, Hitler n'est pas devenu chancelier du fait qu'il aurait disposé d'une majorité au Reichstag. Il a été porté au pouvoir par le complot de l'oligarchie allemande de l'époque. Les journaux français de cette période l'attestent. Ceux que nous citons sont, non seulement "de droite", mais également propriétés du Capital. Le Temps ne s'en cache pas : il appartient au fameux Comité des Forges où règnent alors les de Wendel et Schneider.
 

Mais lu par les gens de ce monde-là, nul besoin pour ces journaux de travestir la vérité. Et de ne pas cacher la tendresse que ce quotidien et ses confrères portent au nouveau chancelier allemand : un "pouvoir fort", matant la classe ouvrière, et d'abord les communistes, pour être en situation d'exercer le pouvoir sans entrave en faveur des Konzerns, que demander de mieux ?

Les grands patrons français devront attendre la défaite de la France pour imposer  leur dictature ouverte, collaborant avec le vainqueur.  Ils se retrouveront nombreux dans les gouvernements de Vichyle directeur-général de la Banque d'Indochine, Paul Baudouin, ministre des affaires Etrangères du maréchal Pétain, Jean Bichelonne,  Directeur Général des aciéries de Senelle-Maubeuge, Ministre de la Production Industrielle, adepte de l'intégration économique franco-allemande. Il faut citer aussi François Lehideux, Directeur-Général de Renault, Jacques  Barnaud, Directeur général de la banque Worms ...Et bien d'autres, comme eux,  ont régné à Vichy.

Et aujourd'hui, leurs successeurs, tous aussi fanatiques de la collaboration franco-allemande,  veulent porter directement aux leviers de commande un autre banquier, l'ex-associé-gérant de la Banque Rothschild, ex-ministre de l'Economie de François Hollande. Par la voie démocratique ? On peut en douter à lire la presse aux ordres, à écouter la radio à son service,  la télé à longueur d'antenne, travestissant l'histoire.

Parmi ceux-ci, l'ancien maire socialiste de Paris, Bertrand Delanoë, a appelé vendredi 28 avril à la "responsabilité" ceux qui ne voteraient pas Emmanuel Macron le 7 mai pour faire barrage au Front national, faisant un parallèle avec l'arrivée au pouvoir des nazis en Allemagne.

http://canempechepasnicolas.over-blog.com/2017/04/quand-le-ps-bertrand-delanoe-soutien-de-macron-pratique-le-revisionnisme-historique.html

LA PRESSE ERUCTE contre MELENCHON et c'est celle qui trouvait LE PEN comme seul recours à gauche

 

 

En 2012 il écrivait dans l'Observateur: MELENCHON piège à cons

En 2017 il écrit  : MELENCHON sans culotte ou sans c ...

 

Dans son article « Mélenchon, sans-culotte ou sans c… ? », le journaliste Sylvain Courage nous apprend avec beaucoup de modération et de délicatesse que le courage se situe à l’intérieur des testicules. Il reproche à Mélenchon de ne pas donner de consigne de vote pour le second tour, et par conséquent d’avoir un projet « anti-démocratique ». En effet, appeler les 400 000 personnes qui ont signé l’appui à sa candidature à décider eux, plutôt que lui tout seul, est très anti-démocratique.


Mais L’Obs a-t-il des leçons à donner, après avoir dit que Le Pen est le « seul recours à gauche » et qu’elle a « des idées sociales » ?

Après avoir tant de fois traité Mélenchon et ses électeurs de fascistes et d’amis des dictateurs, comment L’Obs peut-il s’étonner que les électeurs de gauche n’aillent pas voter pour le candidat de L’Obs ?

 

L’un d’eux explique pourquoi il ne pourra pas aller voter le 7 mai :

Bien sûr que je voudrais aller voter pour Macron au second tour mais, hélas, mon emploi du temps ne va pas me le permettre. En effet, le 7 mai, ma journée va être très chargée : le matin je dois aller fleurir les tombes de Chavez et Castro, puis je déjeune avec Poutine, ensuite je dois aller aider Bachar el-Assad à gazer les enfants syriens et enfin je dois consacrer le reste de la journée à détruire l’Europe et l’économie française. Vous voyez, ce n’est pas de la mauvaise volonté de ma part, je n’ai pas le choix si je veux me conformer à la définition que les médias ont donné de nous. En plus, vu que ces mêmes médias ont démontré par A+B à longueur de temps que le programme du FN était le même que celui de la France insoumise, je ne vois pas pourquoi j’irai voter contre.

 

***

 Bonne réplique... logique !

Et ils voudraient nous donner des leçons

FAUT-IL PLEURER, FAUT-IL EN RIRE !

Et qu'écrivaient-ils, que publiaient-ils dans leur presse,

ces larbins MENTEURS MANIPULATEURS

 ça vaut de prendre le temps de lire

***

Le Pen, « seul recours à gauche » selon le Nouvel Observateur

Selon Le Nouvel Observateur, Marine Le Pen a « des idées sociales »

     Alors que Marine Le Pen elle-même exige que son parti soit qualifié de « droite nationale » et qu’elle-même appelle à une « recomposition » de la droite autour du Front national, il est de plus en plus courant que des journalistes présentent l’extrême droite comme une version plus attrayante de la gauche. On peut en voir plusieurs exemples avec BFM TV (« Le Front national plus rouge que Mélenchon », 13.02.2013), Libération Et si le FN était plus à gauche que François Hollande ? », 02.06.2014), ou encore Le Point (« Le FN, parti « hard left » », 23.02.2014).

     Le 1er septembre, la journaliste Mathilde Fenestraz du Nouvel Observateur a publié une « contribution »* de Max Leonart, présenté comme « fonctionnaire anonyme ». La contribution est titrée « Fonctionnaire, je suis déçu par le PS… et certains de mes collègues rallient le FN ». L’en-tête indique que le texte est « sélectionné par le Nouvel Obs

Avec ses idées sociales clairement affichées en faveur des « petites gens », dont les fonctionnaires, le parti de Marine Le Pen se positionne comme le seul recours à gauche. L’héritière semble l’avoir bien compris et ne cache désormais plus sa capacité, elle-aussi, à « assumer les pouvoirs de la République ». »¹

Le Nouvel Observateur choisit donc, sans aucune analyse critique, de laisser dire dans ses pages que l’extrême droite a des « idées sociales » alors que tout journaliste sait très bien, à moins d’être incompétent, inculte et très faible d’esprit, que l’extrême droite n’a pas des « idées sociales », mais une idéologie antisociale, hostile aux fonctionnaires – qu’elle a toujours désignés comme parasites –, hostile aux chômeurs – qu’elle a toujours traités d’« assistés » –, hostile aux syndicats – qu’elle a toujours traités de « preneurs d’otages » et d’ « émeutiers » –, hostile au progrès social – le revenu maximum et le salaire maximum autorisé dans les entreprises sont pour Le Pen des propositions « soviétiques »² ;

Invitée du mouvement patronal Ethic le 24 janvier 2012, Le Pen le rassure : « je ne suis pas votre ennemie», « je ne crois pas à une augmentation du SMIC »³ etc. L’extrême droite est très favorable au grand patronat.

Pourquoi est-il si dur pour les journalistes de comprendre la proximité entre FN et NSDAP (« Parti national-socialiste des travailleurs allemands ») ?

Inculture historique, paresse intellectuelle, malhonnêteté ?

Le national-socialisme – « Nationalsozialismus » en allemand – est plus couramment désigné en français sous l’abréviation nazisme). Les nazis étaient-ils socialistes parce qu’eux-mêmes se disaient nationaux-socialistes ?

Si Marine Le Pen fait des procès aux journalistes qui la qualifient d’extrême droite, et exige qu’ils la repeignent en « droite nationale », doivent-ils lui obéir ?

Et pourquoi être plus lepéniste que Le Pen, en la classant à gauche, alors qu’elle-même se dit de droite ?

Pourquoi tant de journalistes ne comprennent-ils pas que, quand le Front national se gauchise, il ne le fait qu’en apparence, pour attirer à lui les abrutis ?

Pourquoi nient-ils que l’interclassisme du Front national est l’un des fondements des fascismes mussolinien et hitlérien ? Ces journalistes sont pourtant informés des nombreuses quenelles et autres saluts nazis faits par les benêts rouges, mouvement réactionnaire mené par le patronat et à son profit, qui se revendique lui-même interclassiste – suivi en effet par un grand nombre de soraliens-dieudonnistes issus tant des milieux pauvres et des classes moyennes incultes que de la haute bourgeoisie.

Dédiabolisation de Le Pen, diabolisation de Mélenchon

 

*La « contribution » est une technique utilisée généralement pour faire sa propagande en se défaussant de toute responsabilité, puisque l’auteur n’est généralement pas un  salarié du journal dans lequel il est publié. Exemple, cette « contribution » de L’Express qui sert à assimiler la gauche à l’extrême droite : « Le Pen et Mélenchon, différents mais semblables ». Le journal précise que « les meilleures contributions sont vérifiées, éditées, illustrées, retitrées par les journalistes pour figurer sur la Une du site, dans les newsletters, etc. » et que « la pub, la propagande, la diffamation etc. n’ont pas leur place sur LEXPRESS.fr. ».

1. En novembre 2012, BFN TV avait aussi choisi de conclure un reportage sur Le Pen de cette manière :

« En 2014, le Front national compte bien conquérir plusieurs mairies significatives. L’objectif pour le parti : faire les preuves de sa capacité à gouverner. »

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique