logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/11/2018

GIRONDE : SAUVER NOTRE HOPITAL CONTRE LE DESERT MEDICAL

Capture CGT HOPITAL 1.JPG

Capture CGT HOPITAL.JPG

Capture CGT HOPITAL 2.JPG

Capture CGT HOPITAL 3.JPG

!

05/11/2018

LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE façon MACRON après les autres

Ajoutée le 12 sept. 2018
 
 
Allez, on va voir ce qui se passe du côté de l'Elysée, encore un pastiche sur une superbe chanson de Charles Aznavour dont je suis un inconditionnel : "Comme ils disent" J'espère qu'il me pardonnera ce sacrilège, c'est plus fort que moi, je ne sais pas résister !

 

03/11/2018

Arrêts-maladie: le gouvernement passe à l'action (Les Echos)

 

DEMATERIALISATION DES ARRETS-MALADIE

Ne comprenant pas le terme "dématérialisation" dans ce domaine, j'ai cherché, j'ai trouvé : télétransmettre directement à la Sécu.

 La dématérialisation est le remplacement dans une entreprise ou une organisation de ses supports d'informations matériels (souvent en papier) par des fichiers informatiques et des ordinateurs

D'un point de vue plus large, le terme dématérialisation est insatisfaisant en ce que les supports d'information électroniques et leur exploitation imposent la consommation de ressources matérielles, soit, en termes économiques, de matières premières comme les métaux des équipements électroniques.

De même, la dématérialisation a des conséquences sur le plan de l'énergie consommée pour leur élaboration et utilisation, ainsi que du point de vue de la gestion des déchets électroniques.

 

***

*

"Les députés ont adopté, vendredi 26 octobre, un amendement gouvernemental obligeant fin 2021 au plus tard, les médecins à télétransmettre leurs arrêts maladie à la Sécurité sociale. Une mesure censée simplifier la vie des professionnels de santé comme des patients.

Les salariés « arrêtés » par leur médecin n’auront-ils bientôt plus à transmettre de justificatif à l’Assurance maladie – et ce dans un délai maximum de quarante-huit heures ? Telle est en tout cas la préconisation d’une mission lancée le mois dernier par l’exécutif, et que le gouvernement vient de reprendre à son compte dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances de la Sécurité sociale pour 2019.

 

Le gouvernement a déposé jeudi un amendement au budget de la Sécurité sociale visant à généraliser la dématérialisation des feuilles d'arrêts maladie. Les temps partiels thérapeutiques seront encouragés.

C'est la première pierre de la stratégie du gouvernement pour contenir  la progression des arrêts-maladieLa ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé , ce jeudi, le dépôt par le gouvernement d'un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale qui vise à rendre progressivement obligatoire la dématérialisation des arrêts-maladie. Par ailleurs, les médecins pourront prescrire des temps partiels thérapeutiques d'emblée, c'est-à-dire sans passer d'abord par un arrêt à temps complet et sans attendre l'accord préalable de la caisse primaire.

 
Ces mesures de rationalisation font partie d'une liste de propositions formulées la semaine dernière à Matignon par la mission Seiller-Bérard-Oustric, un point d'étape avant la remise de son rapport sur la prise en charge des arrêts-maladie, en décembre. 
 
Elles permettront sans doute de faire des économies à terme, mais pas de réaliser les 200 millions d'euros d'économies d'indemnités journalières inscrites dans le budget 2019. Rien à voir, en outre, avec le projet initial du gouvernement de transférer aux employeurs le coût d'une partie des arrêts-maladie. Cette piste qui aurait rapporté 450 millions nets à la Sécurité sociale  avait été écartée fin août après avoir suscité un tollé chez les partenaires sociaux. 
 

« Mesure d'efficience »

« La dématérialisation des arrêts va simplifier nos démarches internes et raccourcir les temps de traitement des demandes des assurés. C'est une mesure d'efficience et non d'économies », explique-t-on à l'Assurance-maladie.

 Certes, l'envoi instantané des arrêts-maladie par le médecin à la caisse de Sécurité sociale permet de recevoir la prescription à temps pour réaliser des contrôles.
 
Cependant, dans le cas des arrêts courts - ceux que le gouvernement cherche à juguler -, le délai est de toute façon trop bref pour que la CPAM dépêche une visite à domicile.

Nécessaire effort informatique

En revanche, l'Assurance-maladie rêve depuis longtemps de ne plus devoir traiter des monceaux d'arrêts de travail transmis par courrier papier. Le taux de télétransmission des arrêts de travail a déjà beaucoup augmenté depuis la mise en place d'une incitation financière des médecins, dans le cadre du « forfait structure » : il est passé de 28% en 2015 à 40%. Mais tous ne se sont pas convertis, loin de là, alors que 98% de leurs feuilles de soins sont déjà électroniques. Une nouvelle négociation conventionnelle va s'ouvrir afin d'accroître leurs incitations et de fixer un calendrier d'extinction de l'arrêt-maladie sur papier. 

Reste le problème des organismes qui sont incapables de gérer des demandes électroniques. Si le régime général est équipé, il est encore impossible de dématérialiser les arrêts pour les fonctionnaires. Un gros effort informatique sera donc nécessaire. Par ailleurs, l'amendement gouvernemental prévoit que « à ce stade, les prescriptions hospitalières ne sont pas concernées », en raison également de difficultés techniques.

Gagner en rapidité pour augmenter les contrôles

 Le but de cette dématérialisation des arrêts maladie ? Arriver à faire comme pour les feuilles de soin, qui sont aujourd'hui dématérialisées à 98%. Pour une raison simple : alléger les coûts de gestion et simplifier les échanges. Mais aussi, dans le cadre des arrêts, pour provoquer des contrôles à domicile plus rapidement. Alors qu'aujourd'hui, sur des arrêts qui sont souvent de courte durée, l'administratif prend trop de temps pour effectuer des visites.

Cela dit, cette mesure ne devrait pas spécialement encourager les médecins à limiter la prescription d'arrêts maladie. Une tentative du gouvernement avait échoué l'été dernier : le but était de faire payer aux entreprises les indemnités journalières pour les arrêts de moins de huit jours. L'amendement avait été abandonné.

 

 

ON EN PARLAIT EN 2012 

 http://emotions.20minutes-blogs.fr/tag/maladie

Lorsque les médecins deviennent les secrétaires de la sécurité sociale .....les malades sont en danger

Pour lutter contre les dangereux fraudeurs  que sont les malades  , qui n'hésitent pas , par leurs arrêts de travail "abusifs" à mettre en péril les équilibres financiers de la sécurité sociale , la majorité en place ne cesse  d'inventer  des mesures pour limiter  les arrêts  maladie  ( multiplication des contrôles,  incidence de l'avis des médecins contrôleurs des employeurs sur les indemnités versées par la SS,    création d'un FBI anti - fraude ,  renforcement des sanctions  etc...).

Le premier maillon de ces mesures   est la transmission par le web des arrêts de travail par le médecin traitant, qui permet  un contrôle immédiat du fraudeur  potentiel ....... ( la SS pouvant déclencher le contrôle dès réception  de l'arrêt de travail c'est à dire  à l'instant T de la prescription de l'arrêt ....)

 Les médecins qui prescrivent un arrêt de travail peuvent  se connecter à partir du portail « Votre Espace Pro » d'Ameli et remplir en ligne le formulaire d'arrêts de travail de leurs patients.

Le dispositif d'avis d'arrêt de travail dématérialisé a été  mis en place dans toutes les CPAM de France à partir de novembre 2009, il a été généralisé aux arrêts maladie,maternité et accidents du travail  depuis  juin 2010. 

 La transmission dématérialisée  non seulement  constitue un gain  de temps pour le personnel des CPAM qui n'ont plus  à traiter les formulaires papier, mais également permet les contrôles des  arrêts  de travail de courte durée ( en 2009  les arrêts de travail de moins d’une semaine représentent 48 % des prescriptions totales d’arrêt, soit 300 millions d’euros par an. Or, ils ne sont presque jamais contrôlés puisque l’assuré avait  48 heures pour poster sa déclaration : le temps qu’elle arrive, le bénéficiaire est revenu au travail ! )

Mais.....car il y a un mais  :

  • La télétransmission augmente la responsabilité et la charge bureaucratique du médecin alors que le temps de la consultation est déjà contraint".
  • le nombre de jours d'arrêts de travail pour chaque pathologie est normalisé.....( c'est à dire  pour chaque pathologie   la SS préconise  d'octroyer  x...jours d'arrêt de travail )

 Que l'assurance maladie mette en place ce genre de grille devrait nous alerter .


En effet , cette normalisation de la durée des arrêts de travail fait fi de la particularité de chaque patient . Elle entérine une orientation désuète de la médecine qui consiste à soigner la pathologie avant de soigner la personne dans toute sa complexité .


Ces "normes" ne sont pas mises en place pour permettre une meilleure qualité de soins mais  prévenir « la chronicité » des arrêts .
Ces normes complètent en fait l'arsenal mis en place par le gouvermenet pour diminuer le secteur des dépenses des arrêts de travail  et ce au mépris de la santé  des personnes.

Aujourd'hui ces  normes sont indicatives mais demain ?????? "

***

*

 

DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI

JE M'INFORME... JE TENTE DE VOUS INFORMER

***

 

les médias font le jeu du gouvernement

 

 

th.jpg

Alexis PoulinExpert en politiques européennes, cofondateur de lemondemoderne.media

LES BLOGS

18/10/2018 19:14 CEST | Actualisé 18/10/2018 19:37 CEST

En boucle sur la colère de Mélenchon, les médias font le jeu du gouvernement

Une comédie hypocrite qui cache que l'écologie est maintenant gérée par une ex directrice de Danone et le ministère de l'Intérieur par un joueur de poker.

Voilà que tourne en boucle sur les chaînes d'info la colère de Jean-Luc Mélenchon, devenu le dernier objet de fascination des animateurs de plateaux et des chroniqueurs mondains.

Tous les éléments de langage sont en ordre: "au-dessus des lois", "colérique", "fou dangereux", possible ennemi public numéro 1 de la démocratie et de la République.

La mission première des journalistes est celle de vigies, commentateurs du fonctionnement démocratique. En glosant à l'excès sur la colère d'un homme, ils faillissent à cette mission. Ils ne sont pas les seuls à faillir dans leur rôle de gardiens de nos fragiles institutions démocratiques.

Est-ce la colère d'un homme qui met en danger la République? Est-elle si fragile au point qu'il faille s'en inquiéter avant tout? N'avons-nous donc pas d'autres sujets d'inquiétude?

Ne faut-il pas s'inquiéter de la privatisation de l'Etat? L'affaire Benalla en fut une sinistre illustration, tout comme le nombre de conflits d'intérêts au sein du gouvernement.

Ne faut-il pas s'inquiéter d'une dérive sécuritaire qui limite nos libertés, commencée sous Sarkozy, amplifiée par Valls et parachevée par Emmanuel Macron?

Ne faut-il pas s'inquiéter de la corruption, de l'influence grandissante des lobbies sur les décisions politiques, de la monopolisation par une oligarchie incestueuse des principaux médias?

 

Que penser de la centaine de fonctionnaires de police, détournés de leurs enquêtes concernant la lutte contre la corruption et contre les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) pour mener les perquisitions chez Jean-Luc Mélenchon et au siège de la FI?

L'évasion et la fraude fiscale n'est-elle pas une priorité du gouvernement? Visiblement non.

Et finalement, ne faut-il pas s'inquiéter de la crise de légitimité de la représentation nationale, capable de saboter des commissions d'enquête parlementaire, de refuser le débat législatif et de nier les réalités au profit d'un storytelling du pouvoir?

Non. Assurément non. Écoutez, regardez, lisez, ces jours-ci, tous les directeurs de conscience en vue vous diront que le danger vient de la colère d'un homme.

Une colère portée contre tous ces dangers.

 

Alors oui, il y a du Don Quichotte *** chez Jean-Luc Mélenchon, mais n'oublions pas contre quoi il s'insurge.

N'oublions pas que la division autour d'un personnage public n'a qu'un but: empêcher la réflexion, la prise de champ, fasciner les foules et divertir par l'émotion.

En déployant un tel dispositif de force, le parquet de Paris a choisi délibérément la provocation et la mise en scène. On peut regretter que l'homme politique soit un humain comme les autres, non pas sacré (sacré c'est pour sa mission d'élu de la Nation - écrit par moi) mais sujet à l'émotion et à la colère.

Laissons la justice faire son travail et faisons le nôtre, celui de citoyens, de démocrates.

Réfléchissons un instant sur l'hypocrite comédie qui nous tient lieu de feuille de route: la transition écologique gérée par un ministre de l'hélicologie et une ancienne directrice de communication de Danone, mais pourquoi pas?

Le ministère de l'Intérieur donné à un joueur de poker capricieux, bonne idée! Proposer comme seul choix politique un libéralisme écocide contre un néo-fascisme guerrier? Cela semble évident!

À nous tous, collectivement, de briser la machine du consentement. Nous sommes nombreux à être en colère et à savoir que celle-ci est juste.

 

https://lemedia.wiki/wiki/Alexis_Poulin

 

 

CLIN D'OEIL A DON QUICHOTTE

 

LE GRAND JACQUES devenu pour plus de cent-cinquante soirs Don Quichotte lui aussi :

 

 Don-Quichotte Brel

«  Pauvre monde, insupportable monde /

C'en est trop, tu es tombé trop bas /

Tu es trop gris, tu es trop laid /

Abominable monde »...

 

Ce monde – celui des riches, celui où les riches, l'idée-même de richesse, l'avidité et leurs suiveurs existent encore et détruisent à petits feux toute vie sur la planète – est bien celui-là dont parle la chanson.

Un monde où sous prétexte de s'enrichir et sous le couvert du droit (du plus fort) de propriété, du droit d'entreprendre, du droit d'exploiter, du droit au profit... prospère la plus épouvantable misère... La faim, la soif, la maladie, la désertification, les massacres en tous genres...

 

Jean-Luc MELENCHON

un peu de DON QUICHOTTE ?

OUI

Écoute-moi
Pauvre monde, insupportable monde
C'en est trop, tu es tombé trop bas
Tu es trop gris, tu es trop laid
Abominable monde
Écoute-moi

Un Chevalier te défie
Oui c'est moi, Don Quichotte
Seigneur de la Mancha
Pour toujours au service de l'honneur
Car j'ai l'honneur d'être moi
Don Quichotte sans peur
Et le vent de l'histoire chante en moi
D'ailleurs qu'importe l'histoire
Pourvu qu'elle mène à la gloire
Et moi je suis Sancho
Sancho, Sancho, son valet, son fils, son frère
Sancho, son seul amigo
Son seul suivant mais pour toujours et j'en suis fier

Regardez-moi
Vous les dragons, les sorciers, les sorcières
Votre règne se meurt aujourd'hui
Regardez-moi
La vertu flambe dans ma bannière
Regardez-moi
Un Chevalier vous défie
Oui c'est moi, Don Quichotte
Seigneur de la Mancha
Pour toujours au service de l'honneur
Car j'ai l'honneur d'être moi
Don Quichotte sans peur
Et le vent de l'histoire chante en moi
D'ailleurs qu'importe l'histoire
Pourvu qu'elle mène à la gloire

Et moi je suis Sancho
Sancho, Sancho, son valet, son fils, son frère
Sancho, son seul amigo
Son seul suivant mais pour toujours et j'en suis fier

 

 

TIK TOK... LA FACE CACHEE... ALERTE AUX PARENTS !

Quand je pense que ma sœur d'à peine 11 ans passe ses journée sur c'te merde et comptabilise plus de 200 vidéos d'elle en publique ! J'envoie la vidéo à mon père j'veux plus qu'elle aille là dessus !
Mais que font les parents ?
Étant moi même utilisateur de TikTok, je trouve ta vidéo est vraiment intéressante et très claire. Beaucoup de personnes visent la perfection sur TikTok ou encore essayent de se montrer et oublient que c'est une application pour se divertir.. Pour en revenir sur le côté « malsain » de TikTok, les gens sont quasiment tous là pour critiquer. Beaucoup de TikTok visent la haine, et beaucoup de personnes se font harceler ( ce qui m’arrive très fréquemment sur l’application ) et je trouve que personne n'en parle ! J’ai aussi constaté que les modérateurs de TikTok ne calculent pas ces choses là. .. Enfin bref, super vidéo ! Ça change de beaucoup d’autres vidéo sur YouTube qui parlent de TikTok

TIK TOK...

Alertée par la publication de cette vidéo par un petit-fils, j'ai regardé jusqu'au bout... 

Elle alerte les parents ... Si ça vous intéresse, ne vous privez pas de regarder.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique