logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/01/2009

ON A VU LE PERE NOEL à MEAUX


QUI FRAPPE A LA PORTE A CETTE HEURE TARDIVE ?
 
CHEZ MARC ET COCO
les parents de Cindy et Kevin
eux-mêmes cousins de Bastien, Thomas et Célia
medium_P1110193.JPG
LE PERE NOEL !
medium_P1110194.JPG
Antony lui-même n'en revient pas
bizarre ! il provoque  l'hilarité chez certains
on se demande pourquoi
 
medium_P1110205.JPG
medium_P1110221.JPG
LA CRAINTE
 
ET LE DOUTE CHEZ D'AUTRES
 
medium_P1110220.JPG
 
C'EST UN FAUX PERE NOEL
C'est un faux qu'est d'dans "
 
qu'elle a dit la petite KIM en nous regardant d'un air malicieux
 
medium_P1110200.JPG
Et pourquoi tu dis ça KIM ?
-Parce qu'il a des gants de tondeuse
Il vient de la neige
et la neige ça ne se tond pas...
 
 ***
Euh !
 
 Pas intimidée Kimou ; le père NOEL la fait rire
medium_P1110201.JPG
 
Avec ses gants de tondeuse
Il en a déposé des cadeaux ce père Noël 

medium_P1110247.JPG
 
medium_P1110246.2.JPG
medium_P1110251.JPG
medium_P1110233.JPG
medium_P1110253.JPG
 
medium_P1110235.JPG
medium_P1110234.JPG

medium_P1110260.JPG
 
AU REVOIR PERE NOEL
MERCI
 
medium_P1110215.JPG
Il manque Solène et Alan
qui réveillonnaient chez leur maman



 
 
****

 
Tiens ! voilà Tonton Pascal
medium_P1110136.JPG
Où était-il passé ?
Son absence n'a pas échappé à KIM
 
"Tonton, j'ai bien vu, tu n'étais pas là tout à l'heure
c'était toi le Père Noël"
 
Mais si j'étais là, moi je t'ai vue avec le père NOEL
 
sacrée gamine !
 
****
 
ET BIEN BELLE SOIREE
 
medium_P1110143.JPG
 
avec les filles
 
medium_P1110151.JPG

et les garçons

medium_P1110158.JPG
 
medium_P1110159.JPG
 Ils sont bien sages les seniors
qui ont pris place à l'autre bout de la véranda
en attendant l'apéro
 
 Un repas succulent
medium_P1110165.JPG
Foie gras, figures et pain d'épices
avant de déguster le magret aux pruneaux
 
des desserts délicieux
 
medium_P1110266.JPG
medium_P1110267.JPG
 
medium_P1110268.JPG
 
 
LA FETE EST TERMINEE
medium_P1110273.JPG
 
medium_P1110272.JPG
 
 CORINNE et MARC
un grand merci
et
TRES BONNE ANNEE A VOUS DEUX
ET A VOS JEUNES
 
 
 
 

13/12/2008

43 ! HEUREUX ANNIVERSAIRE MON CALOU


Un peu paniquée de voir que le second de mes trois mousquetaires a 43 ans aujourd'hui !

 

medium_CRAVATE.jpg

 

 

Le premier 44 et le dernier bientôt 38 !

Et moi au milieu de tout cela, 65 jusque mars 2009

et le Minou, encore 66

ça ne nous rajeunit pas

 

medium_BALLONS.jpg


CALOU, lui aussi père de famille

3 enfants 

Bastien 20 ans

Thomas  18 ans en avril 2009

Célia  12 ans en avril 2009

*

Pascal, Pascalou, Calou ou Kalou

"Le deuxième a la mauvaise place" m'avait dit un pédiatre

Il est coincé entre le premier et le dernier
 
On s'occupe davantage des deux autres

 


MENTEUR !

Mon Calou, il a été embrassé autant de fois que les autres, câliné autant

Et je sais qu'il fredonne encore les chansons que je chantais

(les refrains surtout)

pour l'endormir

 ***

Alors pour toi, ce soir je te les chante encore

medium_COTILLONS.jpg

 

 QUE SERA SERA

chantée par GUETHARY

Dans le berceau d'un vieux château
Une promesse vient d'arriver
Une princesse toute étonnée
A qui l'on vient chanter :

Qué será será
Demain n'est jamais bien loin
Laissons l'avenir, venir
Qué será será
Qui vivra, verra


On vit grandir et puis rêver
La jeune fille qui demandait :
"Dis-moi ma mie si j'aimerai"
Et sa maman disait :

Qué será será
.....

Quand vint l'amant de ses amours
La demoiselle lui demanda :
"M'es-tu fidèle jusqu'à toujours ?"
Et le garçon chanta :

Qué será será
...

Quand elle chante à son enfant
Dans un sourire, cet air charmant
C'est pour lui dire que dans la vie
Rien n'est jamais fini

Qué será será

...

tiens ! je te l'offre en anglais

 

 

 

Et

ROSSIGNOL DE MES AMOURS

chantée par Luis Mariano


Il était une fois une fille de roi
Au cœur plein de tristesse
Enfermée nuit et jour
Au sommet d'une tour
Elle pleurait toujours
Un jour, prenant son vol,
Un gentil rossignol
Vint dire à la princesse
"Je t'apporte l'espoir"
Et c'est pour le revoir
Qu'elle chantait le soir
 
{Refrain:}
Rossignol, rossignol de mes amours,
Dès que minuit sonnera,
Quand la lune brillera,
Viens chanter sous ma fenêtre
Rossignol, rossignol de mes amours,
Quand ton chant s'élèvera,
Mon chagrin s'envolera
Et l'amour viendra peut-être.
Ce soir, sous ma fenêtre
Reviens, gentil rossignol

 
 
Le rossignol revint, se posa
Sur la main de la belle princesse
Elle le caressa puis elle l'embrassa

Et il se transforma

En un prince charmant
Qui devint le galant
De sa jolie maîtresse
Et c'est pourquoi depuis
Les filles du pays
Chantent toutes les nuits

{au Refrain}
Rossignol, rossignol !

 
 
*****
**
*
 
 Avec l'arrivée de Pascal, c'était l'arrivée du Petit Jésus à la maison.
Je suis sortie de la clinique le jour du réveillon de NOEL avec mon paquet emmaillotté
et J.Mimi, subitement tout pâle, que j'avais quitté depuis dix jours
(dans les années 60 on nous gardait au chaud à la maternité)
a fait une drôle de tête ce jour-là
en voyant sa maman arriver les bras chargés
d'un joujou animé
 
Cékoi ce paquet ?
 
Ton petit frère, mon ange
 
 
 

07/12/2008

TAGUEE par l'Alpin : souvenirs d'enfance

 Ayant été taguée par l'Alpin,( http://monvillage.blog50.com/)

à mon tour ... des souvenirs d'enfance.

Une 1ère note de "bouquin en préparation" publiée le 16.05.2006.



Ces années 50 ... 1. PAPA NOUS QUITTE POUR PARIS


Je me souviens de cette journée comme d' hier. J’étais à l’école primaire, en CM2, dans la classe de Madame Vilain. Cet après-midi-là, vers quinze Heures, je me dirigeai timidement vers le bureau de la maîtresse pour lui demander l’autorisation d’aller dire au revoir à mon père. Le train qui devait le conduire à Paris partait à 15 H 20.

Avec son accord, je m’enfuis à toutes jambes de la classe pour me rendre à la gare de Châteaumeillant. En cours de route, un point de côté  me fit grimacer, m'obligeant à ralentir le pas. J'étais inquiète, je craignais de rater son départ et cette pensée m'angoissait. Il me fallait absolument embrasser mon père avant de le laisser émigrer au pays de la Tour Eiffel.

J’arrivai essoufflée sur la petite place de la gare. Maman était auprès de lui, le visage blême. Quelques bons copains, artisans comme lui, qui  avaient tenu à l'accompagner jusque là, lui avaient malicieusement accroché des morceaux de paille sur ses deux valises en carton et joyeusement graffité sa caisse à outils, en souvenir de son Berry. Ils essayaient de détendre l’atmosphère.

Lorsque la « micheline » rouge arrivant de Châteauroux émit son sifflement strident en pointant son nez en gare de Châteaumeillant, les larmes ont coulé. Papa a donné des accolades et nous a embrassés maman et moi, ses yeux verts chargés d’émotion, avant de monter dans le train qui le conduisait vers d’autres horizons.

En quittant la gare, la famille GAY nous attendait sur le pas de la porte pour apporter un peu de réconfort à Maman. Nous fîmes donc une pause au Café de la Gare où j'avais l'habitude de me rendre lors des concours de belote. J'accompagnais mon père, le suivant de table en table, guettant les annonces ponctuées de grands claquements de cartes sur les tapis verts. Tierce Cinquante ! Cent ! Belote et Rebelote !  Dix de der ! J'aimais cette ambiance à la fois sérieuse et chaleureuse. Des petits "canons" dans des petits "ballons" venaient agrémenter la chose de temps en temps.

Le visage défait, ma mère évoquait ses problèmes de santé.  Elle avait de fréquents saignements de nez et  s'essoufflait à la montée des marches.  Madame GAY lui recommandait expressément de se rendre à Paris ausculter : « Il ne faut pas rester comme ça Madame CHAUSSE, vous n‘avez que trop attendu . Il y a de bons cardiologues à PARIS, prenez vite un rendez-vous".

Maman acquiesçait, consciente de la gravité de la situation mais elle redoutait de devoir nous quitter durant  plusieurs jours. Il fallait envisager notre placement pendant son absence et ce n'était pas une mince affaire car nous étions six enfants.

Sur le chemin du retour, je lui serrais la main et l'observais discrètement. Elle était oppressée et ses joues commençaient à bleuir.

En arrivant devant la maison, je levai les yeux au-dessus des persiennes de ma chambre, m’attardant un instant sur la plaque qui ornait en grosses lettres bleues la façade de la maison « CHAUSSE Maurice, MENUISIER-EBENISTE ». Puis nous traversâmes l’atelier  sans dire un mot.

Les deux établis avaient été vidés de tous leurs outils et instruments divers qui me fascinaient. Ils étaient rangés et Papa en avait emporté quelques-uns dans sa malle à outils. 

Je trainais souvent dans les jambes de Papa pour le contempler dans ce lieu magique où d'une vielle planche stockée dans la cour il réalisait un buffet, une armoire, des étagères, une commode, un guéridon, une table de salon. J’adorais sentir l'odeur de la colle et des vernis luisants dégoûlinant sur les vieux pots. Je jouais à remuer les pinceaux,  ramasser des brassées de copeaux pour faire virevolter ces boucles blondes écloses des rabots glissant sur le bois.  

Je ne serais plus collée à lui à le regarder mesurer, assembler, serrer, ponçer, scier, limer, coller, cogner, le crayon sur l'oreille, le mégot au bout des lèvres.    

Il lui arrivait de fabriquer des cercueils et d'effectuer la mise en bière de ses occupants, une tâche dont il se serait bien passé, mais dans le village  cette mission délicate était confiée aux menuisiers.

 Nous vivions à l'étage et quand maman m'appelait pour faire les devoirs, j'avais bien du mal à quitter l'atelier.

 

****

Chez l'Alpin des maquettes à contempler

et un petit tour dans ses ruelles

ça détend 

***

**

Une anecdote 

la fille de Madame VILAIN, l'institutrice mentionnée dans cette note, m'a "retrouvée" récemment sur Trombi.com. Incroyable Internet !

Claudette, si tu passes par là, je t'embrasse

Gérard C. également qui a retrouvé par ce biais

mon frère, le Gégé 

Il lui a rendu visite récemment 

A vous mes petits camarades d'école, quelques photos de ce temps-là

à cliquer si le coeur vous en dit

 medium_ECOLE_PRIMAIRE_CHATEAUMEILLANT.JPG

medium_1270.jpg
medium_1270.2.jpg

 

L'institutrice s'appelait Madame LAURENT

 

medium_1273.jpg

les grosses bouilles pleines de bouillie à la phosphatine cacaotée

Morte de rire !

Gégé tu es beau avec ton bonnet chat tricoté par tante Alice 

medium_1273.2.jpg

 

L'institutrice s'appelait Madame BLONDEAU

Comme je savais lire couramment 

elle m'a fait "sauter" le cours Préparatoire

en  me donnant des "cours de perfectionnement"

en calcul 

après la classe.

medium_Copie_de_1283.jpg 


medium_1283.2.jpg

Gérard, Daniel (à gauche sur le banc)

Bernard et Guy (à droite) ne sont plus là

(soupirs ! dur, dur ! de faire remonter ces souvenirs à la surface)

Qu'on était beaux avec nos peaux de lapin autour du cou, nos galoches et nos petits tabliers !

Alan, ça t'aurait plu d'avoir une culotte courte recouverte d'un tablier à carreaux et ces belles galoches aux pieds ? 

01/12/2008

JOYEUX ANNIVERSAIRE KIMOU

BASTIEN hier ! 20 ans !

KIM, la petite cousine a aujourd'hui ! 7 ans !

medium_carte_KIM.bmp.jpg

 

 Elle a déjà reçu sa carte

Il nous restera à l'appeler à la sortie de l'école

medium_kim_et_stella.jpg
medium_Kim1919.2.jpg 

 
 
 
 
 
 
 
 
BISOUS KIMOU 
 
 
medium_img-1011200mnzb.gif
 
 petite sorcière ou petite fée
Tantôt l'une et tantôt l'autre 
 
 
Elle dessine bien KIMOU
Un dessin reçu par mail ce jour pour son grand-père
 
Et moi alors ?
 
 
medium_num-risation0005.jpg
 
 

30/11/2008

JOYEUX ANNIVERSAIRE MON BASTIEN

medium_images.28.jpg
medium_redir.jpg
 
 

 ça commence comme ceci


medium_BASTIEN_1183.2.jpg

 On apprend à marcher et on touche à tout

medium_Bastien1060.jpg
medium_Bastien1058.jpg
Il faut en passer par là
 
 
medium_Bastien1070.jpg
Quand on est casse-cou on se protège
 
medium_Bastien1052.2.jpg
 
 
On doit subir tout ça
L'école..
 
medium_collage.24.jpg
 
les dents qui tombent...
 
 
medium_collage1.27.jpg
 
et qui repoussent, heureusement !
On devient un petit jeune homme 
 
medium_collage2.29.jpg
 
medium_bastien_0839.jpg
medium_BASTIEN_001.jpg
 
Les cheveux, on les veut courts, longs, avec une raie, sans raie
 
medium_IMGP0706.JPG
 

et ça se termine comme cela

medium_fareinheit.jpg

medium_BASTIEN.2.jpg
medium_ORTHEZ_155.3.jpg 

A VINGT ANS ! 

medium_DSC00282.JPG
 
Nous t'embrassons très très fort
Un gros mouchou à ta Caro 
 
medium_les_amoureux_de_PEYNET_11.2.jpg
 
 
 
Nous allons trinquer à distance
avec toute la famille
tous ceux qui t'aiment tendrement
BONNE SOIREE ! 
 
 
medium_gâteau.gif
 
medium_images.27.jpg
 
 EAGLES

podcast
You are not alone
 
 
podcast
 
What do I do with my heart 
 
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique