logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/10/2018

ALEXIS CORBIERE - "Article infâmant du Canard Enchaîné"- ENCORE ET ENCORE. A QUI LE TOUR ?

 

  • Le logement d'Alexis Corbière rénové avec des fonds sociaux?

    Le logement d'Alexis Corbière rénové avec des fonds sociaux?
    https://fr.news.yahoo.com/logement-d-apos-alexis-corbière...

    Il y a 13 heures · Des travaux qui seront réalisés à plus de 60% - soit à hauteur de 12.076 euros - grâce aux subventions de l'Agence nationale de l'habitat, au titre de l'aide aux ...

  • Alexis Corbière (LFI) a bénéficié d'aides sociales pour ...

    Alexis Corbière (LFI) a bénéficié d'aides sociales pour rénover son appartement
    www.lefigaro.fr › Le Scan › Les insolites

    Il y a 15 heures · Le député La France insoumise (LFI), Alexis Corbière, a bénéficié de généreuses aides sociales pour rénover une partie de son appartement au printemps dernier.

  • Alexis Corbière : une affaire embarrassante liée à des ...

    https://www.linternaute.com/actualite/politique/1751027-alexis...

    Il y a 19 heures · Alexis Corbière a réagi dans un communiqué aux révélations du ... que ma famille a sollicité et obtenu une subvention de l'Agence nationale de l'habitat ...

  • A la Une | Alexis Corbière (LFI) reçoit des aides sociales ...

    https://www.dna.fr/actualite/2018/10/30/alexis-corbiere-(lfi...

    Ils ont bénéficié d'une aide de l'Agence nationale de l'habitat ... ont déposé leur demande de subvention trois mois avant que l ... Alexis Corbière ...

  • Le député Corbière a bénéficié d'aides aux ménages ...

    https://www.nouvelobs.com/politique/20181030.OBS4716/le-depute...

    Il y a 14 heures · + Alexis Corbiere à l'Assemblée ... ont bénéficié d'une aide sociale de l'Agence nationale de l'habitat ... "la demande de subventions" peut-être pas.

     

    LA PROCHAINE FOIS ... FERMEZ-LA !

    FOCUS - Le député de la France Insoumise Alexis Corbière a bénéficié d’une aide aux ménages «très modestes» de l’Agence nationale de l’habitat pour payer ses travaux de rénovation. Quelle est cette agence ? À qui sont réservées ses aides ? Explications

    https://immobilier.lefigaro.fr/article/qu-est-ce-que-l-anah-l-agence-qui-a-finance-les-travaux-d-alexis-corbiere-_

     

    • Quels documents fournir pour obtenir une subvention?

    Pour faire une demande de subvention, les particuliers doivent fournir des informations relatives à leur situation (revenus, nombre d’occupants du logement, âge ou encore la situation de leur handicap...), des éléments concernant le logement (notamment son état), l’ampleur des travaux à réaliser et leur coût. Sachez que pour une demande de subvention faite en 2018, les revenus concernés sont ceux de 2017 qui figurent sur votre avis d’imposition reçu en 2018.

     "TAYO TAYO TAYO FERME TA GUEULE REPONDIT L'ECHO"

     

     

    • Alexis Corbière avait-il le droit de toucher ces aides de l’Anah?

    Les aides de l’Anah sont réservées aux  ménages ayant des ressources «très modestes» et «modestes». Le couple Corbière-Garrido a sollicité des aides aux ménages «très modestes».

    Or, un foyer composé de cinq personnes (Alexis Corbière, Raquel Garrido et leurs trois enfants) est jugé «très modeste» par l’Anah si leurs revenus totaux ne dépassent pas 47.279 euros par an. Or, les revenus annuels d’Alexis Corbière et de Raquel Garrido pris en compte s’élèvent à 37.451 euros.

    Pour plus de détails, voir ci-dessous les plafonds de ressources pour les revenus «très modestes»

 

 COMMUNIQUE DE PRESSE D'ALEXIS CORBIERES

 

 Mon communiqué de presse en réponse à l’article infamant du . J’ai respecté la loi. Je n’ai bénéficié d’aucun avantage ni privilège. Je reprouve absolument le procédé du Canard qui consiste à jeter le discrédit sur un citoyen, et une famille, qui respectent la loi.
 

 
 
 
 
 
Il n'y a aucune notion de profit ou de moral, c'est juste le respect de LA LOI. Je vous demande à vous , si c'est normal/moral/honnête de critiquer l'utilisation simple et normale de la loi par des députés ? Et quand ferez-vous la même "étude" sur les ?
 
 
Tout à fait normal. C'est très souvent ce qui est demandé par les aides ou subventions de l'état : feuille d'impôt N-2, N étant l'année en cours. Je ne vois pas où est le problème, des centaines de milliers de français l'ont fait, dont moi (prêt 0% par ex.).
 

 

 

 

Je ne me faisais pas de souci pour les déclaration infâmantes (encore et encore) des journaleux, des fouille-poubelles, ayant travaillé pendant dix ans au sein d'une Société d'Economie Mixte à la gestion locative de logements sociaux. Je savais parfaitement que c'était encore un sale coup pour salir.

On ne peut pas tricher. On a des documents à remplir sur sa situation et ils sont recoupés avec d'autres fichiers (CAF par exemple, Impôts...). Alors aucune frilosité !

De même lorsque ce couple à qui ils "pourrissent la vie", a été accusé d'avoir habité un logement social alors que leurs ressources n'étaient pas conformes à ce type de logement, je savais très bien qu'ils payaient un supplément pour cela. Et surtout, je savais que les sociétés d'HLM préféraient avoir de bons payeurs aux milliers d'impayés qu'ils relèvent chez les locataires très en difficulté.

 

Alors, comme je suis moi aussi énervée, je leur chante parce qu'ils aiment la chasse à courre :

"TAYO TAYO TAYO FERME TA GUEULE REPONDIT L'ECHO"

Ah mais ! c'est légitime qu'on leur pourrisse la leur en retour

MELENCHON : LA COLERE DU 17 NOVEMBRE EST JUSTE ET DIGNE


 HUFFINGTON POST

POLITIQUE

31/10/2018 00:57 CET | Actualisé il y a 22 minutes

Mélenchon sur les blocages prévus le 17 novembre: "Cette colère est juste et digne"

Le leader de la France insoumise sera fier des "camarades" qui participeront au mouvement contre la hausse des prix du carburant.

 

CARBURANT - "Vous ne savez pas ce qui peut se passer ce jour-là." Mardi 30 octobre, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé une "persécution politique" devant 1300 sympathisants réunis à Lille, après une série de perquisitions dans le cadre de deux enquêtes préliminaires au sujet des comptes de campagne et d'emplois d'assistants parlementaires présumés fictifs.

À quelques mois des élections européennes, la soirée a pris des allures de campagne électorale, Jean-Luc Mélenchon appelant à remporter la "bataille" d'un "référendum anti-Macron massif" en mai 2019.

Mais à plus brève échéance, le leader de la France insoumise s'est aussi prononcé sur une autre bataille qui devrait toucher le pays le 17 novembre prochain. "Pour dire stop à la hausse du prix du carburant", plus de 200 rassemblements sont prévus à travers le territoire lors d'une "journée de blocage national".

Une pétition en ligne lancée par une automobiliste en colère se disant "apolitique" a déjà récolté plus de 600.000 signatures. Mais les soutiens avec célérité de Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan ont vite fait d'associer le mouvement à l'extrême droite de l'échiquier politique.

 

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d'article, Jean-Luc Mélenchon a lui aussi voulu soutenir les insoumis qui participeront aux blocages, même si des "fachos" s'associent à cette mobilisation.

"Il se trouve que parmi mes amis, des camarades et des insoumis, il y en a qui disent 'moi, je vais le faire'. Et qu'est-ce que je vais leur dire? 'Non ne le fais pas, il y a des fachos'? 'Il ne faut pas lutter parce que certains ne te plaisent pas dans la lutte'? Non je ne peux pas dire ça", a expliqué le député de la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, sur la scène du théâtre Sébastopol.

"Les insoumis ne vont pas appeler 17 novembre", a toutefois précisé Jean-Luc Mélenchon, "parce que toute tentative de récupération politique va amoindrir le front qui s'est constitué là".

"Mais si nos amis sont dedans, et bien nous serons fiers d'eux. Et si d'autres n'y seront pas, on sera aussi fiers d'eux, parce qu'on sait que leurs motivations sont nobles et dignes", a ajouté le député, qui surveillera de près les soubresauts de cette journée de mobilisation.

"Vous ne savez pas ce qui peut se passer ce jour-là. Peut-être que des tas de gens, tout d'un coup, auront trouvé le poids par lequel passer leur colère.

Et leur colère est juste, digne et mérite le respect. Nous ne les montrerons pas du doigt", a conclu Jean-Luc Mélenchon.

RUFFIN INSOUMIS PARMI LES INSOUMIS ? ILS N'ARRIVERONT PAS A LES DIVISER.

 Un Insoumis chez les Insoumis ! Du coup, bravo au Président Melenchon de laisser 100 % de liberté à Ruffin.
 
Merci Monsieur Ruffin, vous êtes le Voltaire des temps modernes qui défendez les plus démunis de notre société, vous êtes un Humaniste avec un grand "H"! N'en déplaisent à tous ces journalistes de bas étage. ..

UN PROBLEME AVEC L'INDEPENDANCE DE LA JUSTICE (Ugo BERNALICIS - Député F.I du NORD) Ancien fonctionnaire du Ministère de l'Intérieur

Bien envoyé Hugo! Ces merdias sont inaudibles...ils me filent la nausée tellement ils sont dans la condescendance au pouvoir en place!!! Virez moi ces incapables!!! Ce ne sont pas des journalistes!!!
 
Y a encore des journalistes à BFMTV? Les petits chiens de Macron attendent leurs nonosse? Lamentable... et ça ose jouer les effarouchés quand on remet en cause leurs déontologies de journalistes... plus personne n est dupe .
 
 
Le ton des élus En marche est de plus en plus nauséabond et outrancier. Jusqu' ou iront ils ?
 
Ugo adopte le bon mode de réponse. Je pense qu'en effet on peut aussi adopter un poil de mépris vis à vis des médias à partir de maintenant . ça ne pourra guere augmenter leur virulence , n'est ce pas ?
 
Vous êtes à vomir Bfmtv.
 
Je suis très confiant pour la France Insoumise
 
Ah bon?? Melenchon a besoin de rebondir?? J’en ai marre de voir des bisounours
 
quand on a rien à dire , rien à proposer , il reste l ignominie ,LREM des bouffons sans arguments réels en viennent aux mensonges , se sont des violents qui acculés en viennent aux mains
 
Les journalistes veulent devenir des juges et les juges veulent devenir des journalistes.
Bravo Monsieur Bernalicis!!@ Monsieur le journaliste ou avez vous appris votre métier? Ou bien êtes vous muselé au point de pouvoir faire votre travail ? Et le menteur M Vignal qui enchaîne vous ne le contredisez pas?Vous laissez faire ?
kapos du pouvoir vive la France Insoumise ; vive Mélenchon y en a marre de Macron et des europeeistes qui tuent les peuples ... quand les médias relayent des fakes news https://www.youtube.com/watch?v=SEIPRdMBuKQ les gens s'informent ailleurs
 
 
 
Tous les mensonges grossiers sont bons pour discrediter la France Insoumise, mais lis bien sale pseudo journaliste ON LACHE RIEN ! RÉSISTANCE !

Il est évident que cette perquisition va accroître la cote de popularité de La France Insoumise, parce que personne n'est dupe ! Toute la mise en scène est de piètre qualité et les gens comprennent bien à quoi sert cette manœuvre politique ! Cacher ce que le monde ne doit pas savoir : L'abus de pouvoir, la confiscation de la liberté d'expression, la fraude fiscale, les projets destructeurs des services publics, etc. C'est tout cela que cache le bouc émissaire nommé Jean-Luc Mélenchon ! Plus personne n'est dupe ! Merci Mathilde ! Vive La France Insoumise ! ✊✊✊✊

QUE DIT LA PRESSE DU MEETING FLAMBOYANT A LILLE ?

Le chef de file de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, va tenter de reprendre la main ce mardi soir lors d'un meeting à Lille en jouant la carte du "peuple" face à la "persécution" dont il se dit victime de la part des médias, de la police et de la justice.

Quinze jours après les perquisitions menées au siège de LFI et à son domicile dans le cadre de l'enquête sur les comptes de sa campagne présidentielle, le député des Bouches du Rhône a mis le cap sur le Nord pour sa première expression publique face aux militants.

"Nous avons fait le choix de Lille parce que l'écosystème nous y est favorable", explique dans La Voix du Nord Adrien Quatennens, député de la ville.

De fait, Jean-Luc Mélenchon est arrivé largement en tête à Lille au premier tour de la présidentielle, en avril 2017, en recueillant 30% des voix, devant Emmanuel Macron (25%). Et, avec Ugo Bernalicis, Adrien Quatennens a arraché dans la foulée, aux législatives, deux circonscriptions acquises au Parti socialiste.

"La solution, c'est le peuple"


Si La France insoumise a programmé toute une série de réunions publiques dans le cadre de la campagne des élections européennes de mai, le calendrier judiciaire et "tout ce qui s'est passé ces quinze derniers jours" ont "précipité un peu les choses, de quelques semaines", reconnaît M. Quatennens.

Dans la tourmente, "la solution, c'est le peuple, on va au milieu des nôtres", souligne Manuel Bompard, directeur des campagnes de La France insoumise, qui regrette que "ce coup de force" contre le mouvement "nous ait rendu la tâche d'opposants plus complexe".

"Nous sommes déterminés à ne pas baisser les yeux", martèlent en choeur les responsables du mouvement, en reprenant l'expression utilisée pour sa défense par la communicante Sophia Chikirou, proche de Jean-Luc Mélenchon et soupçonnée d'avoir surfacturé ses prestations auprès du candidat à la présidentielle.

Parallèle avec le Brésil


Officiellement, le meeting de Lille est placé sous le thème de "l'évasion fiscale en Europe". Mais bien évidemment, Jean-Luc Mélenchon va en profiter pour évoquer largement, selon Manuel Bompard, le contexte de "criminalisation des différentes forces d'opposition", qui n'est pas propre à la France mais à ses yeux "international", en référence à la situation au Brésil.

Le leader de La France insoumise, qui accuse désormais directement le chef de l'Etat d'être à l'origine de ses déboires -"le coupable du coup monté est à l'Elysée", avait-il lâché samedi-, devrait de nouveau dénoncer la "guerre" menée contre lui par "une partie" de la justice, de la police et des médias.

"Mes persécuteurs seront confondus à coups de bulletins de vote aux européennes. Justice me sera rendue par le peuple, qui n'en peut plus et s'identifie à mon insoumission", veut croire Jean-Luc Mélenchon.
Jean-Luc Mélenchon en meeting à Lille

______________________________________________________________________________________________

extraits : RTL

 

Dans un théâtre Sébastopol bondé, celui qui est arrivé largement en tête à Lille au premier tour de la présidentielle de 2017 (30% devant Emmanuel Macron, 25%) a de nouveau dénoncé une "persécution politique". "Nous ne sommes coupables de rien", a-t-il répété, jugeant "inacceptable" que FI ait eu droit au même traitement que "le grand banditisme" ou "le terrorisme".

"Une meute s'est jetée sur nous"

"La question, ce n'est pas ma colère. Ça suffit, les leçons de comportement de ces messieurs et dames bien élevés (...) Une meute s'est jetée sur nous avec une joie glapissante", a-t-il lancé. "Peine perdue, nous ne baisserons pas les yeux", a promis l'insoumis, en reprenant l'expression utilisée pour sa défense par la communicante Sophia Chikirou, une de ses proches, soupçonnée d'avoir surfacturé ses prestations auprès du candidat à la présidentielle.

Mais l'élu n'a pas voulu consacrer l'essentiel de son discours d'une heure et demie à ses déboires judiciaires. Il s'est surtout projeté dans "le combat" des élections européennes de mai, en faisant du président de la République, qui a "humilié" et "appauvri le peuple", son adversaire direct. "Nous allons vaille que vaille régler nos comptes", dans le respect de "la démocratie", à laquelle "nous croyons", a-t-il lancé. " Nous allons, au mois de mai prochain, clamer de toute notre force 'stop Macron'

"Manœuvre de la Macronie"

L'objectif est d'être "vainqueur de cette bataille", en "en faisant un référendum anti-Macron massif". "Les balles de nos fusils, ce sont les bulletins de vote", a affirmé M. Mélenchon, qui accuse désormais directement le chef de l'État d'être à l'origine du "coup monté" dont il se dit victime. Avant lui, à la tribune, le député LFI de Lille Adrien Quatennens avait expliqué le choix de ce meeting organisé dans la capitale des Flandres, qui connaît "un microclimat favorable à l'insoumission".

Présent au meeting, Fabrice, un enseignant de 59 ans, veut voir dans les déboires de LFI "une manœuvre de la Macronie pour éviter que Mélenchon fasse un score aux Européennes". "Il faut de l'affectif, même en politique. J'ai apprécié qu'il ait mis le poing sur la table. Il y en a marre", a-t-il déclaré à l'AFP.

 

Jean-Luc Mélenchon, en meeting à Lille, promet de régler ses comptes avec des bulletins de vote

Le meeting a duré une heure et demi mardi soir a Lille. Jean Luc Mélenchon, pour reprendre la main après deux semaines de péripéties politico-judiciaires, s'est exprimé sur la scène du théâtre Sébastopol en terrain conquis.

Prêt a porter le fer, Jean-Luc Mélenchon avait le regard sombre en entrant sur scène, mais le tribun de La France Insoumise retrouve vite le ton volubile et professoral de ses meetings de campagne.  Il promet de régler ses comptes avec des bulletins de vote et multiplie les punchlines anti-Macron.

Macron est un petit garçon, car quand Merkel fait les gros yeux, il n'a pas le courage que j'ai face à certaines portes.

 Après une heure et demie d’allers-retours entre les sujets de fond (la fraude fiscale notamment) et l’évocation des deux dernières semaines à demi-mot, Jean-Luc Mélenchon fait le parallèle avec la situation brésilienne, dénonçant la judiciarisation de la vie politique. Il a galvanisé ses supporters, visiblement prêts à tout lui pardonner, y compris sa réaction face aux perquisitions.

Les militants souhaitent désormais parler des idées, du programme de la France Insoumise pour les élections européennes, tandis que leur leader conclut, à sa manière, sur les révélations des dernières semaines sur sa vie privée. 

Quelle femme j'aime ? Nul n'a le droit de s'en informer ! La loi moins que personne.

Jean-Luc Mélenchon semblait regonflé en fin de meeting : "Une heure avec vous. Je n’arrive plus a m’arrêter" termine-t-il.

 

 Je vous fais grâce de la remarque d'un élu communiste.

Ils sont tombés bien bas mes anciens camarades. Enfin pas tous !

44972007_2213243218709251_8171571577272401920_n.jpg