logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

06/09/2016

FETE DE L'HUMA : les noms des rues au masculin

 

Les plaques de rues des allées de la FETE DE L'HUMA portent leur nom dans le Parc départemental de la Courneuve, ce week-end. Ils sont mis à l'honneur parce qu'ils le valent bien.

 

 

 

 

Marwan BARGHOUTI (1959-)

index.jpg

Figure de la lutte du peuple palestinien, emprisonné dans les geôles israéliennes depuis 2002

 

Mumia ABU-JAMAL (1954-)

index.jpg

Né à Philadelphie, journaliste afro-américain, condamné injustement à la peine de mort, et désormais à la prison à vie.

 

Charlie CHAPLIN (1889-1977)

index.jpg

Star mondiale du cinéma muet des années 1930 grâce à Charlot, il est aussi réalisateur, producteur.

 

Ernesto CHE GUEVARA (1928-1967)

index.jpg

Internationaliste, révolutionnaire marxiste cubain aux côtés de Fidel Castro. Assassiné en Bolivie.

 

Léo FERRE (1916-1993)

index.jpg

Poète, chanteur, musicien. Il proclamait en musique le "ni dieu ni maître" de ses amis anarchistes.

 

Georges MARCHAIS (1920-1997)

index.jpg

Ouvrier métallo, syndicaliste, secrétaire général du PCF (1972-1994), député de Villejuif (1973-1997)

 

Jean JAURES (1859-1914)

index.jpg

Fondateur en 1904 du journal l'Humanité, député socialiste du Tarn. Opposé à la guerre, assassiné à Paris le 31 juillet 1914.

 

Martin LUTHER KING (1929-1968)

index.jpg

Pasteur afro-américain, militant non violent pour les droits civiques des Noirs aux Etats-Unis, assassiné pour ses combats.

 

Paul ELUARD (1895-1952)

index.jpg

Poète, il est un adepte du dadaïsme et représente une des grandes figures du mouvement surréaliste.

 

Pablo PICASSO (1881-1973)

index.jpg

Peintre espagnol co-inventeur du cubisme. Peint le célébre Guernica en 1937. Adhère au PCF ern 1944.

 

 Mahatma GANDHI (1869-1948)

index.jpg

Artisan de la non-violence et de l'indépendance de l'Inde, colonisée par l'empire britannique.

 

Marcel CACHIN (1869-1958)

index.jpg

Né à Paimpol, directeur de l'Humanité de 1918 à sa mort. Artisan de la naissance du PCF au congrès des Tours, en 1920.

 

Bobby SANDS (1954-1981)

index.jpg

Militant nord-irlandais mort dans la prison de Maze, après une grève de la faim, à cause de l'intransigeance de Thatcher.

SOLIDARITE AVEC BOBBY SANDS à GAGNY

Et les 10 autres grévistes de la faim

tous morts 

"assassinés" par TATCHER l'intraitable Dame de Fer

medium_IVOIRES_musée_Branly1093.jpg

A gauche, mon maire-adjoint préféré J.P. Crecq

aux côtés de C. FAVRETTO, maire de GAGNY de 1977 à 1983

 

Muhammad ALI (1942-2016)

index.jpg

Premier triple champion du monde poids lourds de boxe. A refusé d'être enrôlé pour la guerre du Vietnam.

Milite pour les droits civiques et contre la ségrégation raciale.

 

Thomas SANKARA (1949-1987)

index.jpg

Révolutionnaire, anti-impérialiste, président du Burkina-Faso, assassiné lors d'un coup d'Etat.

 

Simon BOLIVAR (1783-1830)

Surnommé le Libertador, figure de l'émancipation des colonies espagnoles d'Amérique du Sud dès 1813.

 

Pancho VILLA (1878-1923)

index.jpg

Général de l'armée fédérale pendant la révolution mexicaine.

 

Georges SEGUY (1927-2016)

index.jpg

Résistant, déporté à 16 ans, militant communiste, secrétaire général de la CGT de 1967 à 1982.

 

Georges VALBON (1924-2009)

index.jpg

Fils d'immigré italien, résistant, communiste, ancien maire de Bobigny et Président du conseil général de Seine-Saint-Denis.

 ****

*

 

 http://bloncourtblog.net/ 

CE BLOG EST CONSACRÉ À MES PHOTOGRAPHIES, MES DESSINS, MES POÈMES ET À MA LUTTE POUR UNE HAITI DÉMOCRATIQUE

——————————————————————————————————————

Ne mettez pas de message  sur mon blog. Envoyez moi directement un e-mail :

geraldbloncourt4@orange.fr

 

 

Au VILLAGE DU LIVRE

 

NE LE MANQUEZ PAS.

 

 

QUI ?

 

 

 

Gérald BLONCOURT

 

 

 

 

 

"Je serai au Village du livre de la Fête de l'Humanite le Samedi 10 septembre de 15h à 17H pour signer mes livres. Venez me rendre visite ! "

 

 

 

 

Séances de dédicace : plus de 290 auteurs à rencontrer durant les 3 jours !

 

 

Gerald Bloncourt

 

Dédicace samedi

 

 

Gerald Bloncourt peintre écrivain poète photographe haitien

 

 
Près de 3 000 m² dédiés aux livres et aux passionnés de culture. Le public y découvre chaque année plus de 250 auteurs, 50 maisons d’édition, de nombreuses revues, une librairie XXL et des milliers d’ouvrages. Rencontres, débats, lectures, expositions sont (...)
FETE.HUMANITE.FR
 

FETE DE L'HUMA : les noms des rues au féminin

 

 

Si vous vous promenez dans les allées de la FETE DE L'HUMA ce week-end, vous rencontrerez les noms de ces femmes mises à l'honneur sur les plaques des rues, dans le parc départemental Georges VALBON à la COURNEUVE.

Ella FITZGERALD (1917-1996).

index.jpg

La chanteuse de jazz américaine est l'une des principales représentantes du jazz vocal.

 

Dolorès IBARRURI (1895-1989)

Résultat de recherche d'images pour "dolorès ibarruri"

Figure de la République espagnole et de la guerre d'Espagne.

Secrétaire générale du PC espagnol en exil de 1942 à 1960.

 

Louise MICHEL (1830-1905).

index.jpg

Figure de la Commune de Paris. Elle est capturée en mai 1871 et déportée en Nouvelle-Calédonie.

 

Olympe de GOUGES (1748-1793)

index.jpg

Figure féministe de la Révolution française et de la lutte pour l'abolition de l'esclavage.

 

Rosa LUXEMBOURG (1871-1919)

index.jpg

Opposée à la Première Guerre mondiale, socialiste et révolutionnaire allemande assassinée durant la répression de la révolution spartakiste.

 

Malala YOUSAFZAI (1997-)

index.jpg

Militante pakistanaise des droits des femmes depuis l'âge de11 ans. Prix Nobel de la paix en 2014.

 

Olga BANCIC (1912-1944)

index.jpg

Juive, roumaine et communiste, seule femme du groupe MANOUCHIAN, engagée dans les FTP-MOI.

 

Simone DE BEAUVOIR (1908-1986)

index.jpg

Philosophe, auteure du Deuxième sexe, figure marquante du féminisme en France.

 

Tawakkol KARMAN (1979-)

index.jpg

Née au Yemen, fondatrice en 2005 du groupe Femmes journalistes sans chaînes.

Prix Nobel de la paix en 2011.

 

Marguerite YOURCENAR (1903-1987)

index.jpg

Première femme élue à l'Académie française en 1980. Ecrivaine, poète, traductrice, essayiste.

 

Edmonde CHARLES-ROUX (1920-2016)

index.jpg

Infirmière, résistante, journaliste, écrivaine, prix Goncourt en 1966.

Elle fut la présidente des Amis de l'Humanité.

 

Valentina TERECHKOVA (1937-)

index.jpg

Cosmonaute soviétique, elle est la première femme à effectuer un voyage dans l'espace grâce à son vol du 16 au 19 juin 1963.

 

Raymonde TILLON (1915-2016)

index.jpg

Résistante communiste, et l'une des 33 premières femmes élues députées en 1945.

 

Harriet TUBMANN (1820-1913)

index.jpg

Ancienne esclave, elle lutte pour l'abandon de l'esclavage aux Etats-Unis, contre le racisme et pour le droit de vote des femmes.

 

 

26/05/2016

EN ROUTE VERS LES 5 JUIN

 

En route vers le 5 juin

Après l'utilisation de l'article 49-3 de la Constitution, la mobilisation sociale contre la loi El Khomri est entrée dans une nouvelle phase. Malgré les tentatives de diversion, les actions et les appels à la grève se multiplient dans le pays : ce jeudi 26 mai, une nouvelle manifestation est prévue dans toute la France. Poursuivons notre mobilisation jusqu'au retrait total de cette loi et soutenons celles et ceux qui, par leurs actions, feront reculer le gouvernement !

C'est dans ce contexte qu'aura lieu le défilé de la France insoumise (inscrivez-vous en cliquant ici) le 5 juin prochain (à partir de 14h00 place Stalingrad à Paris). Ce sera l'occasion de rassembler dans un même évènement toutes les insoumissions et de donner une impulsion qui traversera toute notre campagne. Soyons donc le plus nombreux possible pour montrer notre force et notre détermination.

Définir mes actions
En dire plus sur moi
Faire un don
jean-luc-melenchon-des-paroles-et-des-actes.jpg

A ne pas manquer !

Jean-Luc Mélenchon sera l'invité de l'émission "Des paroles et des actes" sur France 2 ce jeudi 26 mai. Ce sera une occasion importante de populariser les axes de notre campagne et de faire connaître le mouvement de la France insoumise.

Soyez acteurs et actrices de cette émission : faites connaître son existence, organisez ou rejoignez une écoute collective, agissez avant, pendant et après sur les réseaux sociaux !

car.jpg

Tout pour participer au défilé du 5 juin

Afin de permettre la participation de toutes et tous, des cars sont mis en place au départ de toutes les grandes villes de France pour le défilé du 5 juin.

Pour financer ces déplacements, nous avons besoin de la participation de chacun. En effet, chaque contribution permettra à de nouveaux insoumis de participer (et chaque don donne droit à une déduction fiscale de 66%). On compte sur vous !

CjTF6tDXIAEr6o4.jpg

Dans les médias

Cette semaine, vous pouvez retrouver une longue interview de Jean-Luc Mélenchon dans le journal "Les Inrockuptibles". A voir également : un reportage de BFM TV dont les journalistes ont suivi Jean-Luc Mélenchon de Cannes à Paris en passant par le congrès de la CGT à Marseille.

conference-de-presse-france-insoumise-programme-1-1024x460.jpg

Du côté du programme

Il y a quelques jours, une synthèse des 1600 premières contributions a été mise en ligne. Il s'agit d'une première étape du processus d'élaboration programmatique qui doit aboutir en octobre prochain lors d'une Convention Nationale de notre mouvement. Ce mardi 24 mai, une conférence de presse était organisée à Paris.

02/05/2016

L'OPA de MELENCHON SUR LA BONNE VOIE (Marianne)

 

Gauche de la gauche : l'OPA de Mélenchon en bonne voie

 
 
Vilipendé par certains de ses camarades pour s'être déclaré en solo candidat à la présidentielle de 2017, Jean-Luc Mélenchon semble être en passe de remporter son pari. Car entre-temps, l'idée d'une "primaire de toute la gauche" a montré ses limites et, portée par un retour du mouvement social en France, sa candidature grappille toujours plus de points dans les sondages.
Ce printemps 2016 lève des vents propices à la candidature de Mélenchon. - SIpa

Ils avaient vu rouge, à la direction du PCF mercredi 10 février, lorsque Jean-Luc Mélenchon avait annoncé sur le plateau de TF1 sa candidature pour la présidentielle de 2017. "Le Front de gauche n'a pas été consulté ni informé. Cette proposition de candidature se fait en solo, sans aucune démarche collective", avait vivement regretté Olivier Dartigolles, le porte-parole du Parti communiste, Oubliant au passage que le secrétaire national du PCF en avait fait autant lorsqu'il avait annoncé son intérêt pour une "primaire de toute la gauche".

Mais depuis, la situation a sensiblement évolué et à Colonel Fabien, les teints ont dû blêmir tant Jean-Luc Mélenchon semble bénéficier ces derniers temps d'un alignement des planètes favorable à la réussite de son pari : se déclarer le plus tôt possible pour prendre de court des possibles prétendants de la gauche de la gauche, miser sur l'échec de la primaire et s'appuyer sur la résurgence du mouvement social français.

Il y a bien sûr ce récent sondage TNS Sofres-OnePoint pour Le Figaro, LCI et RTL, publié dimanche soir, Face à chacun des quatre postulants les mieux placés dans la primaire de la droite (Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, François Fillon et Bruno Le Maire), Jean-Luc Mélenchon ferait ainsi mieux que son score à la présidentielle de 2012. Surtout, il talonne François Hollande et, dans l'hypothèse d'une candidature Le Maire, arrive même devant le président sortant. De quoi faire sérieusement tousser à l'Elysée et à Solférino. dans le JDD confirme cette bonne santé sondagière. Si Emmanuel Macron y apparaît comme le candidat préféré de l'ensemble des Français (de gauche et de droite) et Manuel Valls comme celui des sympathisants du Parti socialiste, les deux personnalités qui arrivent en tête chez les sympathisants de gauche sont Martine Aubry (51%) et Jean-Luc Mélenchon, devancé d'un petit point seulement (50%). Loin devant Cécile Duflot, Arnaud Montebourg ou Nicolas Hulot.

"C'est une confirmation de ce que l'on sentait sur le terrain"

Encore mieux, pour le candidat de "la France insoumise" qui aimerait attirer à lui les déçus de François Hollande et les absentéistes : une pour le Huffington Post et iTélé, réalisée les 30 et le 31 mars, révèle que dans la tranche d'âge des 18-34 ans, Jean-Luc Mélenchon est la personnalité politique qui bénéficie le plus d'opinions positives (26%) à droite comme à gauche.

Antoine Léaument, le responsable de la commission "réseaux sociaux" du Parti de Gauche, n'y voit rien "d'étonnant" : "Jean-Luc Mélenchon ne ménage pas ses efforts en direction de nos compatriotes les plus jeunes. Depuis des mois, il sillonne la France pour donner des conférences dans des universités ou des écoles. Et il rassemble à chaque fois une foule considérable de jeunes autour de lui". Or, ce sont les "jeunes" qui rechignent le plus à se déplacer dans les isoloirs.

De quoi réjouir, donc, l'équipe de campagne de Jean-Luc Mélenchon. "C'est une confirmation de ce que l'on sentait sur le terrain, que cette candidature de Jean-Luc prend. Et nous n'en sommes qu'au début de l'inversement de la courbe", se félicite Eric Coquerel, coordinateur politique au Parti de gauche. "La société française est en plein mouvement, sur la fin de la Vème république, sur le partage des richesses ou l'écologie. Autant de thèmes que Jean-Luc porte depuis longtemps ", appuie-t-il. Et le retour du mouvement social en France, avec la mobilisation contre la loi El-Khomri et Nuit Debout, lève des vents propices à sa candidature. Quand Emmanuel Macron avance fièrement le chiffre de 13.000 soutiens sur son site, le Parti de gauche revendique 95.000 appuis à la proposition de candidature de Mélenchon. 

Un atout pour convaincre les alliés du Front de gauche, communistes en tête, de se rallier à sa candidature.

"Avec un score entre 11% et 15%, et ce risque plus présent que jamais d'un FN au deuxième tour, il serait surréaliste de ne pas utiliser ce point fort. Mais je suis d'un tempérament optimiste, j'ai confiance dans la direction et le peuple communiste", veut croire Eric Coquerel.

La primaire divise au PCF

Au sein du PCF, par ailleurs, l'attitude de Pierre Laurent face à la primaire agace de plus en plus. Il y a par exemple , qui a démissionné en janvier du comité exécutif du parti, intitulée "Communistes, nous soutenons Jean-Luc Mélenchon pour 2017".

Le candidat peut aussi compter sur la députée Marie-George Buffet, candidate communiste à la présidentielle de 2007 et ancienne ministre du gouvernement Jospin. Par petites touches, l'ancienne secrétaire nationale distille discrètement son soutien.

Ainsi s'étonne-t-elle, le 30 janvier sur son compte Facebook, "de l'engouement suscité par une primaire à gauche, (...) Certains conditionnent la tenue de cette primaire à la présence de F Hollande et de JL Mélenchon, il faudra donc choisir entre celui qui met en œuvre une politique et celui qui la combat et après selon le résultat, on met nos idées, valeurs dans la poche, un mouchoir dessus et on fait du vainqueur notre candidat à la présidentielle !" Dans un autre post sur le dernier remaniement, elle s'amuse encore à glisser le slogan de la "France insoumise", l'air de rien...

A "Ensemble", l'une des composantes du Front de Gauche, pour siffler la fin de la partie et réclamer un soutien clair au candidat. "L'heure n'est plus à attendre et à tergiverser, mais à agir et rassembler dans la clarté (…) La candidature de Jean Luc Mélenchon est un premier pas concret pour rassembler tous ceux qui ne se résignent pas", écrivent-ils.

Clémentine Autain, porte-parole du mouvement, a relativisé quelque peu cet appel "qui n'est pas majoritaire" au sein de sa formation, tout en ne cachant pas sa proximité intellectuelle avec l'eurodéputé : "Ce n'est pas une fin de non-recevoir. Je sais ce qui me rapproche de Jean-Luc Mélenchon, c'est substantiel je vous assure. Il a été notre candidat en 2012, ce serait logique qu'il le soit en 2017. Notre socle commun est considérable".

Un socle commun qui semble dorénavant dépasser largement les simples contours du Parti de gauche.

22/04/2016

JL MELENCHON A MONTREAL...SOUVERAINTE DES PEUPLES

Jean-Luc Mélenchon
Photo: Bertrand Langlois Agence France-Presse Jean-Luc Mélenchon

 

Tout juste débarqué d’avion pour une visite de quelques jours à Montréal, le candidat à la présidentielle française Jean-Luc Mélenchon parle de la nécessaire souveraineté des peuples et des dangers des accords économiques entre l’Union européenne et le Canada.


« Les preuves d’amour, ça ne se maîtrise pas », dit Jean-Luc Mélenchon, assis à une terrasse de gazon synthétique que s’affaire à nettoyer un employé de l’hôtel où il est descendu à Montréal. Habitué de l’Amérique du Sud, le candidat qui s’est lancé en solo dans la course à la présidence française en est à sa première visite au Québec. Il situe néanmoins d’emblée le Québec au coeur d’un espace politique dont il souhaite l’avènement.

 

Orateur redoutable, Jean-Luc Mélenchon affirme avoir eu le projet de venir au Québec au cours de sa campagne, mais que « les choses se sont un peu accélérées, voire beaucoup ». Dans les sondages, dit-il, « je suis en train de croiser M. Hollande », en partie à cause de la chute de popularité de celui-ci. À la surprise générale, les deux flotteraient désormais autour des 16 % d’appuis. En 2012, Mélenchon avait obtenu 11 % des voix, et terminé quatrième.

 

L’homme est connu pour sa liberté de parole. « Pour faire entrer des sujets théoriques dans le débat public, j’utilise mon personnage avec tout ce qu’il comporte d’anguleux, de polémique. »

 

Devant l’« échec » de l’Europe, il plaide ainsi pour la souveraineté du peuple. Et n’hésite pas à faire le pont avec la question nationale québécoise. « Le souverainisme québécois peut être tout à fait analysé comme une expression de cette volonté quasi génétique des communautés humaines de maîtriser les groupes humains qui les composent et les territoires dans lesquels ils vivent. »

 

L’homme politique est-il à situer dans le principe « ni ingérence ni indifférence » que soutenait le président Sarkozy à l’égard du Québec ? Il sourit. « Quel peut bien être le sens d’un truc pareil ? C’est pour faire plaisir à Ottawa et à Québec en même temps. Ce n’est pas vrai ! Spontanément, tous les Français sont amoureux du Québec francophone. » Il va tout de suite plus loin. « Par conséquent, vous savez comme moi que les preuves d’amour, ça ne se maîtrise pas. Vous en avez eu un illustrissime exemple avec le général de Gaulle. » Mélenchon évoque le « Vive le Québec libre ». « Il n’était pas parti pour vous dire ça. Et ça a été plus fort que lui. Voilà : il faut mettre les choses à leur place. »

 

La francophonie plutôt que l’Europe

 

L’Europe, dit-il, se dirige tout droit vers un échec. « On a pris la méthode la plus absurde qui soit, dès que le libéralisme s’est imposé. […] On a dit : “Vous êtes tous dedans et vous êtes obligés d’être dans une compétition accrue.” On n’a jamais vu un truc pareil : réunir des gens pour qu’ils s’affrontent plus violemment. Car c’est ce qui se passe, avec interdiction d’harmonisations sociales et d’harmonisations fiscales. »

 

L’échec de l’Europe est tout d’abord moral, avec « l’affaire des réfugiés », « l’explosion de la pauvreté ». L’échec est aussi politique : « aucune volonté commune n’apparaît ». Puis l’échec est économique : « l’Europe est devenue une zone d’appauvrissement ».

 

Dans cette perspective, Mélenchon veut explorer l’idée que la francophonie pourrait devenir un espace politique. « Les relations réelles sont-elles seulement matérielles, marquées par des contrats sociaux tels que la relation de travail ? Ou sont-elles aussi culturelles ? Ma singularité est que je pense que les relations culturelles sont premières, que c’est à travers elles que les relations sociales se construisent. »

 

L’Europe est à devenir un poison violent ordinaire du monde, selon Mélenchon. « Il y a une sorte d’arrogance post-coloniale qui décidément ne lâchera jamais les Européens. Ils se sentent en droit de faire la leçon à tout le monde, sans tenir compte du fait que le monde a changé. » D’ailleurs, dit-il, « vous en avez eu une petite démonstration [en mars] avec Mme [Marine] Le Pen, qui est venue vous expliquer comment il fallait faire. Au-delà même de ce qu’elle raconte, c’est l’attitude qui est incroyable. […] Il faut faire l’inverse. Regarder ce que les gens font. »

 

Il n’aime pas la tendance à l’enfermement identitaire. Heureusement, dit-il, « vous n’êtes pas en train de croupir dans cette idée de déchéance de la nationalité [le gouvernement Trudeau a abrogé la loi conservatrice en février], ni de cette folie de l’identité, de la religion ».

 

Libre-échange et inquiétudes

 Cette visite éclair au Québec est l’occasion de discuter des problèmes qui couvent derrière des accords de libre-échange avec l’Europe. L’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne lui apparaît inquiétant. Il s’agit « de l’inconnu absolu ». Heureusement, dit-il, la classe politique commence à en être un peu mieux informée, à s’en inquiéter. 

Son programme politique s’oppose à pareil traité. « Vous savez qu’une des ruses de cette bureaucratie sans visage qu’est la Commission européenne est de changer sans arrêt le nom des objets qui sont mis sur la table. Elle finit de rendre le débat impossible parce que déjà c’est écrit dans une langue qui ne parle pas au commun des mortels. C’est la langue sacrée de la religion libérale, vue par l’Europe. » Il observe que ces tractations ont changé de nom tous les six mois. « Cela a été négocié dans une obscurité opaque. […] Jusqu’en 2014, il n’y avait aucun document qui circulait. C’est une chose inouïe ! »

 

Or les documents du Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (PTCI) et ceux de l’AECG circuleront au moment de la campagne présidentielle, regrette Mélenchon. Cette année 2017 ne lui semble pas du tout un bon moment pour discuter de nouveaux traités complexes qu’il critique par ailleurs sur la base d’un constat d’échec de l’Union européenne.

 

Au Québec, il doit rencontrer à ce sujet le mouvement syndical, des représentants du Parti québécois, du Nouveau Parti démocratique et de Québec solidaire. Pour le reste, il répète être ici pour apprendre et écouter.

 

Les États-Unis? Il admire Bernie Sanders, mais affirme que sa détestation de l’arrogance de ce pays l’a longtemps empêché de voir la révolte qui y couvait. Hillary Clinton lui apparaît comme un des derniers avatars d’un monde voué à la destruction de tout idéal socialiste, comme l’était auparavant un Tony Blair.

 

Avec Guy Taillefer

 

Samedi, Jean-Luc Mélenchon présente à la Grande Bibliothèque une conférence avec Gabriel Nadeau-Dubois.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique