logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/05/2012

DU PAIN SUR LA PLANCHE S'ILS SONT ELUS

img504.jpg
P1040879.JPG

Présentation des candidats du Front de Gauche de la 3ème circonscription, lundi à MISSON (Landes) accueillis par le sympathique maire, notre camarade Bernard MAGESCAS.

 

20120522.jpg
2012 I.jpg
2012 I1.jpg
P1040904.JPG

 

 

On en a parlé

de la réforme fiscale : augmenter le nombre de tranches, alléger les tranches les plus faibles

On en a parlé

de l'imposture de Marine LE PEN qui constate, critique

mais ne chiffre rien

etc....

"La première qualité d'un Député, c'est d'être disponible"

- Isabelle Figuères

On en a parlé

d'Henri Emmanuelli,

le candidat sortant "qui se donne une coloration très rouge vif et ensuite continue à appuyer de fait en étant candidat du P.S. une politique pas assez offensive sur les questions européennes"

François HOLLANDE veut renégocier certains points et non pas remettre tout à plat comme nous le réclamons

On en a parlé

d'Henri Emmanuelli aux 2 casquettes de

Président du Conseil Général et Député,

2 charges extrêmement lourdes qui ne permettent pas d'assurer l'efficacité

etc...

On en a parlé

de la SANTE

de la Médecine du Travail, de la Médecine Scolaire,

On en a parlé

Des minima-sociaux, des handicaps, des maladies orphelines

 etc. etc. etc.

 

 

On en a parlé

Du détricotage du Code du Travail

 

"Il faudra peser sur les décisions gouvernementales...

Cette force du Front de Gauche, il faut qu'elle soit présente au possible parce que je crois qu'il y aura beaucoup de lignes à faire bouger à l'Assemblée Nationale". Bernard MAGESCAS

 

****

Les Landes Républicaines

landes,front de gauche,législatives,3ème circonscription

 

A DIMANCHE A LA MAYADE, au quartier de BELOTE, Isabelle 

N'oublie pas de venir trinquer à la buvette dimanche soir avec Miche

 Extraits de l'intervention d'Isabelle FIGUERES et José HUICI. Présentation des candidats par Bernard MAGESCAS

19/05/2012

DERAPAGES contrôlés ou incontrôlés ?

à l'encontre de deux candidates du FRONT DE GAUCHE aux LEGISLATIVES

En GIRONDE, puis dans les LANDES

*

UNE GIFLE POUR L'UNE

A.F.P.

Un candidat du MRC (Mouvement républicain et citoyen) en Gironde, Patrick Nivet, qui avait giflé lors des cérémonies du 8 mai sa concurrente du Front de gauche (FG), Marie-Laurence Arnaud, s'est finalement retiré de la course aux législatives. Patrick Nivet a cédé la place à son suppléant, François Mas, selon la liste des candidatures dans la 10e circonscription de la Gironde déposée vendredi soir à la préfecture.

La candidate du FG dans cette circonscription, Mme Arnaud, a porté plainte mercredi contre M. Nivet qui l'avait giflée en marge des cérémonies du 8 mai à Libourne, a-t-on appris auprès des intéressés. Elle avait maintenu sa plainte malgré les excuses de l'intéressé.

"Je n'appelle pas ça un incident (...), il m'a mis une gifle avec une force particulière car j'ai trois jours d'incapacité totale de travail (ITT) et c'est pourquoi j'ai déposé plainte contre lui pour violence volontaire", avait indiqué à l'AFP Mme Arnaud, confirmant une information du site internet de Sud Ouest. "Je l'ai giflée et je le regrette", avait expliqué M. Nivet, également élu à la mairie de Libourne. Ce médecin hospitalier de 63 ans s'était dit soulagé par ce dépôt de plainte: "cela va me permettra d'expliquer l'affaire qui est une maladresse de ma part", avait-il déclaré.

La gifle avait été donnée après des cérémonies du 8 mai à Libourne à l'issue d'une discussion qui s'était envenimée entre les deux candidats.

**
*

UNE GROSSE INJURE POUR L'AUTRE

des journalistes qui ne relisent pas leur texte avant publication... ou alors ?
Ils disent : "erreur de saisie"
le doigt a dérapé sur le N ? à la place du G ?
Et s'ils avaient tapé FRONT DE GAUCHE au lieu de FG qui n'existe pas
il n'y aurait pas eu "d'erreur de saisie"

Capture SUD OUEST IF.JPG
Capture SUD OUEST IF 2.JPG
LA CONFERENCE DE PRESSE A LIEU LUNDI 21 MAI à 19 Heures
à MISSON (Landes)
P1040606.JPG


****
*


*
Je viens de lire l'article incriminé dans SUD-OUEST LANDES
et franchement, Isabelle, je comprends l'émoi, l'indignation des lecteurs du Front de Gauche

*****************************************************************

Le sigle FG n'existe pas...les scribouillards de l'info l'ont inventé !
je m'aperçois que dans l'article de l'AFP, c'est nouveau, le sigle FG apparaît également
**

On dit et on écrit PG pour le Parti de Gauche...
PCF pour le Parti Communiste Français
mais on dit et on écrit toujours
Front de Gauche pour le Front de Gauche

*

incident, erreur de saisie ?
Ils ont vraiment intérêt à rectifier et vite

*
Parce qu'Isabelle FIGUERES n'a rien à voir avec Marine LE PEN, la candidate des pauvres gens,
qui vit dans cette bicoque à MONTRETOUT

 

Capture MONTRETOUT.JPG


Manoir de 430 m² habitables, les anciennes écuries de 380 m² transformées en appartement, un immense chenil, le tout sur un terrain d'environ 5000 m².

J.M LE PEN a hérité de cette bicoque en 1976. L'ancien propriétaire, héritier des ciments Lambert, est tombé sous le charme de Jean-Marie et lui a légué cette charmante propriété. Belle affaire.

Et l'actuelle propriétaire est MARINE BLEU MARINE

***

Ne pas confondre glisser dans la piscine et                     dans la glycine

LE JOURNALISME LAISSE VRAIMENT A DESIRER CERTAINES FOIS

 

 

17/05/2012

Lettre de JL M à JM A

INFORMATION CITOYENNE

Monsieur le Premier Ministre, Cher camarade,

 

L'élection de François Hollande et votre nomination ouvrent une possibilité pour qu'enfin les exigences de notre peuple soient entendues. Composante décisive de la victoire, les nôtres veulent recueillir les fruits du changement.

Je sais que tout ne se fait pas en un jour. Pour l’immédiat cependant je veux attirer votre attention sur la situation intolérable d’une vingtaine d’entreprises emblématiques et de leurs salariés.

Certaines décisions peuvent immédiatement être prises par simple décret ou par l’action du gouvernement pour résoudre ces situations d’urgence. Notamment pour faire appliquer les décisions de justice rendues en faveur des salariés. Agissez pour faire appliquer les jugements qui ont donné raison aux ouvrières de Sodimédical et ordonné le versement de leurs salaires non payés depuis sept mois.

 

D'autres propositions nécessitent des modifications législatives. Je forme le vœu qu’elles soient soutenues dès cet été par le gouvernement lors de leur présentation à l’Assemblée nationale par les députés du Front de Gauche.

Par la loi, il est possible dès à présent de stopper l’hémorragie industrielle grâce à :

- L'interdiction des licenciements boursiers et suppressions d’emplois dans les entreprises bénéficiaires. Cette mesure de bon sens économique vise à empêcher des saccages comme ceux de Continental ou Samsonite. Elle empêcherait les actionnaires de préparer de nouvelles suppressions d’emplois dans des groupes bénéficiaires, de l’automobile (PSA, Renault etc), à la chimie (Sanofi-Aventis) en passant par les banques.

- La création d'un droit de véto des élus du personnel en cas de fermeture ou délocalisation et l'obligation d'examiner les propositions des salariés. Ces droits nouveaux des travailleurs permettraient par exemple aux salariés de l'automobile de Sevelnord ou de PSA Aulnay de faire entendre leur point de vue à des actionnaires jusqu'ici tout puissants.

- Un droit de préemption de l'activité par les salariés réunis en coopérative, avec un soutien juridique et financier public, comme le réclame depuis plus de 600 jours les salariés de l'usine Univelever-Fralib. Un tel droit aurait aussi permis d'envisager sous une perspective autrement plus positive la reprise de l'activité de SeaFrance.

- L'adoption de sanctions pour punir les atteintes aux"éléments essentiels du potentiel économique de la Nation" prévues à l’article 410-1 du code pénal. Parmi ces sanctions devrait figurer la réquisition des sites industriels d'intérêt général en danger. C'est le cas d’ArcelorMittal à Florange où l'arrêt des hauts fourneaux menace la souveraineté industrielle de la France en matière d'acier. Un tel droit de réquisition empêcherait également le dépeçage d'Arkéma, leader français du PVC. Il permettrait également de dissuader des entreprises comme Alstom de se séparer d'activités hautement qualifiées comme la fabrication des ailettes de turbines.

L'instauration de visas sociaux et écologiques aux frontières pour empêcher le dumping social ou environnemental. Ces protections passent aussi par des mesures d’harmonisation sociale par le haut dans les entreprises de transports, en particulier maritime où des milliers d’emplois sont menacés comme à la SNCM et à la CMN.

- La mise en place de « plans écologiques de filières industrielles » pour mettre en relation les entreprises entre elles autour d'un projet ambitieux comme, par exemple, entre la papeterie M'Réal dans l'Eure et la raffinerie Petroplus en Seine-Maritime.

- La protection des sous-traitants par la responsabilisation des entreprises donneurs d'ordre, permettrait de pérenniser de nombreuses productions de haut niveau comme celle de PreventGlass, des Fonderies du Poitou ou encore de Faurécia.

 

Enfin, Monsieur le Premier Ministre, je vous demande solennellement d'intervenir pour faire cesser les poursuites engagées par le précédent gouvernement contre de nombreux syndicalistes comme Xavier Mathieu ou les agents "robins des bois" d'EDF et de GDF.

 

Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Premier Ministre, cher camarade, l'expression de ma très haute considération.

**

 

*

AU FRONT DE GAUCHE on n'a pas de PETROLE, mais on a des IDEES

"si on avait été plus nombreux...."

 

Encore une chance avec les élections législatives

************************************************************************************************************************

Ce qui se passe aujourd’hui à Sodimédical est un condensé de tous les dangers causés par une économie laissée aux mains des actionnaires : des vies brisées par les destructions d’emplois, la disparation de savoir-faire de qualités reconnus par tous, des patrons voyous qui ne respectent plus la loi de la République et arrêtent de payer leurs salariés quand ils le décident. Le combat des Sodimédical prend alors une signification particulière. C'est une lutte d’intérêt général, car si un patron peut arrêter de payer ses salariés du jour au lendemain, outrepassant les lois de la République, il y a fort à parier que cela puisse donner des idées à des centaines d’autres patrons-voyous.

Pour toutes ces raisons, les Sodimédical ne “lâchent rien” ! Et beaucoup espèrent que les choses changeront après le départ de Nicolas Sarkozy et de tous ses ministres qui ont laissé faire pendant des années durant les patrons-voyous. En attendant, le prochain rendez-vous des Sodimédical avec la justice est prévu à Reims le 23 mai, afin d'obtenir le paiement des salaires non versés.

 

 


Jean-Luc Mélenchon parle des Sodimédical par France3-Champagne-Ardenne

Invité sur le plateau de l'élection présidentielle de France 2, Jean-Luc Mélenchon évoque la détresse des Sodimédical.

Jean-Luc Mélanchon demande à Jérôme Cahuzac (pressenti comme ministre du budget dans l'équipe de François Hollande) de faire "une politique attendue par le très grand nombre de français". "Il y a une souffrance terrible dans ce pays".

 

Jean-Luc Mélanchon va lui demander "de faire la différence avec son prédécesseur, Mr Baroin, qui a laissé mourir dans l'abandon les ouvrières de Sodimédical". "Où la loi n'est pas respectée, où les jugements ne sont pas appliqués, où ces femmes ne sont pas payées". "Tout ça alors que Mr Baroin est ministre des finances et qu'il lui suffirait de dire à cette entreprise "friponne" qui s'approprie des marchés publics que si elle ne paie pas les ouvriers, elle ne pourrait plus avoir de marchés public en France".

*******************************************************************************************************

 Jean-Luc Mélenchon a répondu à l'invitation des anciens salariés de Samsonite. PHOTO « LA VOIX »

La lutte des ex-Samsonite, voilà « un combat très symbolique, exemplaire »...

 

Sur invitation des anciens salariés du site Samsonite d'Hénin-Beaumont, le candidat Front de gauche de la 11e circonscription du Pas-de-Calais s'est rendu hier à la quatrième audience du procès en appel des repreneurs de l'usine. Un dossier qui, selon lui, incarne « le poison mortel que le capitalisme financier s'injecte à lui-même (...). C'est toujours la même histoire : il faut combattre les corrompus mais aussi chasser les corrupteurs. On juge les repreneurs, les exécuteurs de basses oeuvres qui ont pris leur part, mais jamais ceux qui sont derrière. »

.....Comme annoncé, une trentaine d'anciens salariés avaient fait le voyage en bus depuis Rouvroy. Devant les micros et les caméras, ils ont dit leur joie de voir ce soutien de poids : « On a peur d'être oublié, que la justice se passe sans nous, confie Annie. À part le maire de Rouvroy, on n'a pas eu tellement de soutiens des politiques, alors avoir celui Jean-Luc Mélenchon, c'est une très bonne chose... » Après avoir attendu plus d'une heure les anciens salariés pris dans les embouteillages parisiens, le candidat a accompagné le cortège à l'audience et a assisté aux débats pendant une petite heure.

Plutôt vifs, les débats. Non pas du fait de la présence plutôt discrète du leader du Front de gauche dans la salle, mais bien du fait d'avocats ferraillant et s'invectivant, obligeant le président de la chambre, Alain Guillou, à lancer un appel au calme. Résolument offensif, Fiodor Rilov, avocat de la CGT et des collectivités locales, parties civiles dans cette affaire, a réclamé un supplément d'information s'agissant des responsabilités de Samsonite dans la faillite et surtout, de Bain Capital (le fonds d'investissement actionnaire majoritaire de Samsonite quand le site héninois a fermé). Car, dit-il, « c'est par centaines qu'il faut compter le nombre d'entreprises que Bain Capital a charcutées, dépecées, et cela pour préparer la revente des Samsonite... »

16/05/2012

Députée, je m'engagerai

particulièrement dans les domaines qui me semblent essentiels :

JEUNESSE, EMPLOI ... EDUCATION, EMPLOI ... FEMMES, EMPLOI ... AGRICULTURE, FORET, EMPLOI..

ETRE DEPUTEE, c'est aussi ....

***

*

 

P1040632.JPG

Ce matin, les militants du Front de Gauche s'étaient donnés rendez-vous à 10 H 30 sur le célèbre marché de Peyrehorade avec leur candidate dans la 3ème circonscription des Landes, Isabelle FIGUERES. France 3 Aquitaine était venue l'interviewer.

2012 ISABELLE MARCHE PEYREHORADE6.jpg

En attendant que Madame le - la Professeur termine ses cours au lycée Borda, l'orgue de Barbarie de Jean-Jacques Van Lichtervelde, faisait fredonner les passants sur l'air du Temps des Cerises, avant de prendre vers le haut le "chemin des écoliers". On pouvait glisser une pièce dans son chapeau.

2012 ISABELLE MARCHE PEYREHORADE.jpg

2012 ISABELLE MARCHE PEYREHORADE1.jpg
Isabelle FIGUERES est arrivée ... on fait connaissance ...
Oui, c'est moi la candidate du Front de Gauche aux Législatives, dans votre circonscription

2012 ISABELLE MARCHE PEYREHORADE2.jpg

Il fait beau, le coeur y est, les arguments aussi

2012 ISABELLE MARCHE PEYREHORADE3.jpg
Des visages sympathiques croisent celui de la candidate
2012 ISABELLE MARCHE PEYREHORADE5.jpg
2012 ISABELLE MARCHE PEYREHORADE7.jpg

Comme le dit si clairement notre camarade MELENCHON

"Un député n'est pas un conseiller général, ni un maire. Il ne faut pas abaisser le rôle de la représentation nationale en la présentant comme une sorte de supplétif des élus locaux. Si je suis élu, je serai un député national. Je m'occuperai de traiter au niveau national les problèmes locaux.

Ce sont des problèmes que tout le pays partage, comme l'éducation, la santé.


Le reste, c'est du faux concret. La démagogie, c'est de dire qu'un député va vous amener des usines. Ce n'est pas vrai, et tout le monde le sait. Ce qu'ils auront en revanche, c'est un porte-parole et une organisation de terrain pour porter cette parole.."

**

Et comme le disait ce matin mon camarade Michel :

Que serait une Assemblée Nationale sans les députés du FRONT DE GAUCHE !

- Oui, mon camarade, tu l'as dit ! C'est la bonne question.

 

img501.jpg

img502.jpg
P1040620.JPG

Une pause rafraîchissante au Pied de Cochon, chez Norbert, d'HABAS

A la prochaine, Isabelle !! et ... BON COURAGE !

2012 ISABELLE MARCHE PEYREHORADE8.jpg

LE REPORTAGE SUR FRANCE 3 AQUITAINE EST PREVU POUR LA SEMAINE DU 23 AU 27 MAI

 

 

 

 

 

 

13/05/2012

F.G. CONTRE F HAINE.. le seul à la combattre


Législatives : "il y a un enjeu national" très... par BFMTV

 

"PAS LA BATAILLE DE CHIENS" QUE CERTAINS ESPERENT

...Jean-Luc Mélenchon a été investi hier soir par le Parti communiste dans la onzième circonscription du Pas-de-Calais. "La cinquantaine de membres qui composent le comité fédéral du parti a voté à une très forte majorité pour une candidature de Jean-Luc Mélenchon, avec pour suppléant Hervé Poly", a indiqué à l'AFP la conseillère régionale Cathy Apourceau.

Selon l'élue communiste, le vote précédé d'un débat s'est déroulé "dans un très bon état d'esprit". A la fin de la réunion qui s'est tenue à Lens, "la salle s'est levée (…) et a applaudi le secrétaire fédéral, Hervé Poly" a-t-elle raconté.

Certes, "il y a eu quelques abstentions, mais pas de vote contre. Les représentants du parti ont voté à une très très forte majorité" pour le tandem Mélenchon-Poly. Pierre Laurent, le secrétaire national du PCF, a espéré que ce ticket va permettre d'"empêcher un hold-up électoral" de Marine Le Pen, dans ce "berceau du mouvement ouvrier français", où la patronne du Front national "par bravade, a décidé d'aller s'installer", selon les mots de Mélenchon.

***

En ces terres, la candidate frontiste "ne profite que d'une chose : l'état de délabrement de la gauche socialiste", dont "la fédération est mise sous tutelle" avec un "paquet d'intrigues", a estimé l'ex-candidat à la présidentielle, se présentant comme une alternative pour "les gens de gauche [qui] en ont un peu marre d'être pris en tenaille" entre le FN et les "querelles" des socialistes.

****

Rappelant qu'au second tour de la présidentielle, François Hollande l'avait emporté dans la onzième circonscription (à 60,5%), Catherine Génisson, la première secrétaire de la fédération PS du Pas-de-Calais a souligné qu'"il y aura un désistement républicain pour le meilleur de la gauche au second tour, mais pas avant". D'ici là, le PS local, ébranlé par de multiples affaires de corruption, soutient officiellement, Philippe Kemmel, le maire de Carvin, qui siège au conseil régional, comme Marine Le Pen.

Tout le monde au PS n'est cependant pas de cet avis, ainsi, interrogée par l'AFP, Marie-Noëlle Lienemann, une proche de Mélenchon du temps où il était au Parti socialiste, a plaidé pour qu'il soit d'emblée le candidat de toute la gauche.


Dernière minute : "Nous mesurons tous le caractère extraordinaire de ce que nous allons entreprendre", a solennellement déclaré Jean-Luc Mélenchon à la presse.

"Nous mènerons bataille avec conscience, raison et arguments" a-t-il promis. "Il n'y aura pas ici la bataille de chiens que certains espèrent. Je viens parce qu'il y a ici une bataille de dimension nationale et j'ose le dire, internationale. Il s'agit de battre l'extrême-droite" a-t-il poursuivi, ajoutant à l'adresse de Marine Le Pen qui avait refusé tout dialogue avec lui durant la présidentielle : "Je veux une campagne civilisée. Venez débattre, pour un fois".

*

*

 

Le programme du FN : servir les riches sous couvert de populisme

Posté le 30 janvier 2012 par Place au Peuple dans S'INFORMER

 

Le programme du FN : servir les riches sous couvert de populisme

Ces derniers mois ont été marqués par une multiplication des interviews et prises de positions du Front National. Cette banalisation de l’extrême droite à de quoi laisser perplexe. En effet, aux dires de son leader et des différents médias, le Front National serait devenu un parti comme un autre sur le champ politique, ne se référant plus aux thèses xénophobes et populistes. Par le Mouvement des jeunes communistes de France.

Pourtant, au delà des paroles alléchantes : défense des salariés, lutter contre une « classe politique corrompue », sortir de la subordination aux instances internationales…il y a les véritables objectifs. En effet, le but de l’extrême droite est clair et le même qu’à sa création : diviser les travailleurs et le peuple pour mieux servir les riches.

Le programme de ce parti nous permet de voir sa vrai nature : « rétablissement de la peine de mort », « suppression du droit du sol » et du « regroupement familial » mais aussi « une loi cadre qui instaurera à terme l’obligation d’un déficit structurel égal à zéro », soit une asphyxie des dépense publiques, ou encore mettre à bas la Sécurité sociale en « Supprimant l’AME (Aide médicale d’État) »…

Suppression du droit à l’avortement : comeback au siècle des faiseuses d’anges !
Hier encore, lors d’une interview sur rue89.com la candidate à la présidentielle s’en prenait au planning familial. En plaidant pour un déremboursement de l’IVG et la mise au pas du Planning familial, ce « centre d’incitation à l’avortement », « en lui donnant des instructions », c’est bien d’une santé à deux vitesses dont il est question. En effet dans le monde de Marine, les riches pourraient disposer de leurs corps puisqu’ils en auront les moyens, les pauvres quant à eux n’auront qu’à « assumer » !

La politique de « Préférence nationale » : Faire payer les immigrés plutôt que le patronat !
Idem sur sa politique de « préférence nationale ». Si elle se défend que cette politique soit « une sorte de mesure ethnique » c’est bien une vraie fausse solution qui nous est proposée. En effet, si elle constate que la pénurie de logement ou l’augmentation du chômage est un véritable problème, c’est sur les immigrés qu’elle fait peser la responsabilité. Or qu’en est-il des grandes entreprises qui cette année encore ont empoché des bénéfices record ? La solution ne serait-elle pas d’aller chercher l’argent là ou il existe au lieu de réduire toujours plus le nombre de personnes ayant accès aux droits les plus fondamentaux que sont ceux à la santé, à un emploi stable et à un logement décent ?

La France de la division, voila le programme du FN !

Une France des jeunes contre les personnes âgées, des immigrés contre les « vrais » Français, des personnes ayant une « moralité » et celles n’assumant pas leurs actes, celles de l’ordre contre celle des délinquants… Pourtant derrière cette rhétorique bien huilée on essaye de nous faire oublier l’essentiel. S’il y a bien une division en France c’est celle qui existe entre ceux devant ramer toujours plus pour vivre, financer leurs études, subvenir à leurs besoins, ceux de leur famille et ceux n’ayant aucun scrupule à s’en mettre pleins les poches sur notre dos.

Rien a changé dans le programme du Front National et Marine Le Pen est là pour défendre les siens : une caste de millionnaires et de grands patrons, moins d’impôts pour les riches et moins de droits pour les travailleurs voila son intérêt !

Le constat est clair : ce n’est pas le peuple que défend le FN, Parisot, Sarkozy et consors peuvent souffler, le FN restera encore longtemps leur plus grand allié !


 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique