logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

17/12/2012

PAS ELU pour ça !

ALORS CAMARADE ? ça roule ou tu les as roulés dans la farine ?

C'est si dur que ça de faire une politique de gauche ?

On aimerait bien que les fossoyeurs de la République,

des services publics

le SARKOMERKEL et la blonde

ne rappliquent pas parce que tu auras déçu les tiens !

FAIS UN EFFORT

img485.jpg

 

img489.jpg

 

img497.jpg

 

img483.jpg

img493.jpg

 

img484.jpg

 

LES VOYOUS DU PATRONAT.. les VOYOUS DE LA REPUBLIQUE

 

En 1977, j'avais lu ce livre prêté par ailleurs et jamais rendu

 

LES TRUANDS et LES VOYOUS DU PATRONAT

MEME COMBAT

 

On n'a pas réussi à les éradiquer... la vermine a la peau dure

Social-Eco - HUMANITE le 9 Octobre 2012

C'est un scandale!

Les « truands du patronat » reprennent du service

Pour casser la grève, un entrepreneur de Corse-du-Sud mobilise des gros bras, armés de matraques et de battes.

Tout était tranquille, le 2 octobre, à Baleone, dans les environs d’Ajaccio (Corse-du-Sud). Un piquet comme tant d’autres. Une douzaine d’ouvriers (sur 44 salariés, au total) de la Société des granulats et bétons de Corse (SGBC), une joint-venture entre Colas (filiale de Bouygues) et le groupe Mocchi (une entreprise familiale basée à Propriano) sont en grève, à l’appel de la CGT, pour obtenir la transformation en CDI des contrats de trois intérimaires employés sur le site. Après quelques jours de conflit, alors que des collègues de ­Corsovia, une autre filiale de Bouygues, sont présents pour soutenir le mouvement, une négociation sous l’égide des pouvoirs publics doit enfin s’ouvrir.

Le calme règne. Deux 4×4, vitres ­fumées, débarquent. Toussaint Mocchi, actionnaire minoritaire de la SGBC – il détient 40 % du capital –, sort, accompagné de plusieurs gardes du corps. Des nombreux véhicules qui serpentent en convoi derrière lui, une trentaine de nervis, armés de matraques et de battes, ­s’extraient. Incrédules, les grévistes regardent débouler cette petite armée, décidée à leur rentrer dedans… Présent sur place, Jean-Michel Biondi, secrétaire départemental de la CGT, n’avait jamais vu un tel déferlement de violences. « Ils ont tout foutu en l’air, témoigne ce militant expérimenté. Des tentatives d’intimidation, on en a déjà vu, mais à ce niveau-là, jamais ! » Sur place, après avoir molesté une femme qui tente d’appeler à l’aide par téléphone, les briseurs de grève se concentrent sur le représentant de la section syndicale CGT, créée il y a à peine deux ans. « Avec leurs matraques, ils m’ont encerclé et j’en ai pris plein la tronche, raconte-
t-il à ­l’Humanité. Ils ne visaient pas les jambes, mais la tête ! J’ai les épaules pleines de bleus, une entorse cervicale et un traumatisme crânien… » Sur l’antenne régionale de France 3, Toussaint Mocchi revendique platement l’action : « Les milices ont des fiches de paie chez nous, ce sont des ­salariés de Propriano qui ont répondu à l’appel des non-grévistes, se gargarise-t-il. J’avais demandé la levée du blocus avant toute discussion ; nous sommes rentrés, on peut dire en force, et nous avons levé le piquet ! »

À l’issue du blitz, plusieurs syndicalistes de la SGBC sont en arrêt de travail. « Le but, c’était d’éliminer la CGT dans l’entreprise, considère encore Jean-­Michel ­Biondi. Le traumatisme est énorme. » En Corse, plusieurs syndicats (CFDT, FSU, FO et STC) et la LDH ont vivement condamné l’opération barbouzarde, et, au plan national, la CGT exige que toute la lumière soit faite sur cette affaire.

­Brûlante ironie, déjà : après avoir cherché à les détruire, la direction a cédé sur toutes les revendications de ces grévistes… et les intérimaires passeront tous en CDI !

Thomas Lemahieu

 

 

img492.jpg

img486.jpg

img487.jpg

img490.jpg

 

 

***

*

VOYOUS DU PATRONAT... VOYOUS DE LA REPUBLIQUE

la même bande

 

*****

*

963376-1140520.jpg

Présentation

 

 

15/12/2012

LE FEMINISME NE TUE PAS

 

P1680818.JPG

 A l'invitation de la Secrétaire de la Section du P.C.F. de POUILLON

-notre camarade Joëlle VIGNASSE- ( la ch'ti des Landes)

une réunion avait lieu ce samedi matin en présence d'Elisabeth ACKERMANN

P1680826.JPG

Féministe convaincue de longue date, Elisabeth ACKERMANN a contribué avec d'autres camarades -Laurence COHEN, Hélène BIDARD, Marie-Georges BUFFET, Brigitte DIONNET, Colette MO, Francine PERROT, à imprimer dans le marbre du prochain congrès la cause des femmes à sa juste place, à sa juste valeur.

P1680815.JPG

Nous avons bien compris que les femmes  étaient victimes de deux grands maux, de deux grandes douleurs, la domination capitaliste et la domination patriarcale.

P1680844.JPG

"Elles se développent ensemble sans pour cela se confondre mais en se favorisant mutuellement.

"Ce schéma, qui a imprégné les siècles, a structuré profondément nos sociétés. La démocratie moderne ne dénonce pas la domination sexiste, elle continue de la maintenir et même de la fabriquer.

L'éducation, les images stétéotypées des femmes, les rôles assignés selon le sexe de la personne sont autant de verrous qui empêchent l'émancipation humaine.

"Pour mener à bien notre combat révolutionnaire, notre pensée politique ne peut donc se passer d'une analyse réelle de ce que produit la domination patriarcale, dans notre société mais aussi dans notre organisation politique ..."

Extraits Parole - FEMINISME ET COMMUNISME - LE FEMINISME NE TUE PAS -

 

P1680834.JPG

Des hommes convaincus de la juste cause des revendications féminines

pour parvenir à une égalité réelle, source progrès humain,

étaient à leurs côtés

P1680838.JPG

P1680836.JPG

Bernard MAGESCAS, maire de MISSON

 

 

Des hommes qui ont compris que la lutte des femmes

était aussi la leur

pour combattre les injustices, les discriminations, les inégalités criantes

qui  touchent les femmes, les blessent, les humilient à tous les niveaux,

dans leur chair,

dans la vie professionnelle, à la maison, dans la sphère publique

P1680841.JPG

Une discussion avec les "anciennes", armées de leurs expériences,

et les plus jeunes qui ne veulent surtout pas se laisser reprendre,

voler les acquis obtenus de longues et âpres luttes

P1680806.JPG

P1680845.JPG

 

Récemment mis à jour10.jpg

"Il est urgent de chausser "ses lunettes féministres", comme le disent nos amies suédoises, dans toutes nos analyses politiques.

Il ne s'agit pas pour nous de faire un catalogue de revendications mais d'analyser 3 conditions sinon suffisantes, du moins essentielles, pour parvenir à une égalité réelle, source de progrès humains :

autonomie financière

Même si ce travail est pénible, le droit au travail des femmes reste une conquête chèrement acquise et ouvre vers une liberté : l'autonomie financière.

Le travail pour les femmes : un droit

liberté de pouvoir disposer de son corps

"La liberté de pouvoir disposer de son corps s'oppose à la marchandisation des corps"

partage des pouvoirs

"L'humanité est mixte, le (s) pouvoir (s) doivent l'être aussi.


****

"CHANGER LA SOCIETE EST UN OBJECTIF QUI S'IMPOSE AVEC DE PLUS EN PLUS D'ACUITE, MAIS COMMENT PRETENDRE CHANGER LA SOCIETE SI ON NE FAIT PAS DISPARAITRE LES RAPPORTS DE DOMINATION ENTRE LES INDIVIDUS ?"

**

*

FAIRE LE CONSTAT... C'est bien

CONNAITRE LES CAUSES DE TOUS NOS MAUX ... C'est mieux

Ce n'est pas de la faute de l'immigré, ni du voisin en tout cas

REVENDIQUER POUR CHANGER LES CHOSES.... C'est super !

***

Mais comment s'y prendre ? Mais comment s'y prendre ?

What is the question

Dans tous les cas de figure, ça ne se fera pas sans nous

Alors ? A la prochaine !


07/12/2012

Dans mes mails... Vidéos du Parti de Gauche

N° 83 - 6 décembre 2012

À LA UNE

Ayrault social-menteur et Hollande social-flouteur
Je sens la tourmente dans l’air. Etrange mélange de résignation, mais aussi de colère plus ou moins froide, et de disponibilité pour un autre futur. Nous étions tout de même deux mille jeudi soir à Toulouse contre l’austérité ! C’est un signe. Et puis les larmes d’Edouard Martin, le sidérurgiste CFDT de Florange, à l’écoute de Jean-Marc Ayrault, sont celles de tous les gens honnêtes qui « y ont cru ». Elle marque la fin d’un cycle, celui de l’état de grâce qui n’a pas eu lieu...

Au sommaire :
Ayrault mou et flou, Mittal loup et voyou
Hollande vide la moitié de son propre verre !
La banque de Hollande est bidon
Lire le billet...

AGENDA

Conférence Pour une alternative à l'austérité en Europe, University college de Londres
Jeudi 6 décembre à 18h00

Rencontre avec des parlementaires de gauche et des syndicalistes au Parlement à Westminster
Vendredi 7 décembre à 9h30

VIDÉO DE LA SEMAINE

Jean-Luc Mélenchon sur BFM : Parisot est-elle devenue 1er ministre ?
Dimanche 2 décembre 2012, Jean-Luc Mélenchon était l'invité de "BFM Politique" sur BFMTV, interrogé notamment par Olivier Mazerolle. Il est notamment intervenu sur la gestion calamiteuse du dossier Arcelor-Mittal par le gouvernement. Il a déploré l'abandon par le gouvernement de la piste de la nationalisation juste aprés que la présidente du Medef Laurence Parisot ait exprimé son désaccord avec cette option...
Voir la vidéo...

PRÊT A DIFFUSER

Michaël Moglia : pourquoi je quitte le PS !
Le Président de la commission des finances de la Région Nord-Pas-de-Calais quitte le PS en exprimant son refus de l'austérité "seule ligne directrice du Gouvernement". Il explique sa démarche dans une vidéo en séance du Conseil régional et une tribune publiée sur son blog et dans Libération...
Lire le document...

L'ŒIL MILITANT

Assises de l'écosocialisme
Samedi 1er décembre 2012 se tenaient les Assises pour l'écosocialisme organisées à l'initiative du Parti de Gauche, avec des intervenants venus de tous les horizons de la gauche et de l'écologie politique...
Voir le reportage photo...

L'ARGUMENT DE LA SEMAINE

Rapport Jospin : un replâtrage sans avancée démocratique
Les co-présidents du Parti de Gauche Jean-Luc Mélenchon et Martine Billard ont été reçus vendredi 30 novembre par le Président de la République concernant les conclusions du rapport Jospin sur les institutions. Voici l'analyse du Parti de Gauche sur les propositions de ce rapport qui sont un énième replâtrage de la Vème République...
Lire l'argument...

SUR MON BLOG EUROPÉEN

Non à la nomination d'un anti-avortement à la Commission européenne
Jean-Luc Mélenchon et le groupe GUE se sont opposés au Parlement européen à la nomination de Tonio Borg comme Commissaire européen à la Santé. Il s'agit en effet d'un opposant à l'égalité des droits, à l'avortement et au divorce qui ne peut défendre l'intérêt général en matière de santé publique...
Lire l'analyse...

DANS LES PROFONDEURS DU BLOG

4 mars 2007
EADS : du goulag jacobin au paradis libéral
A présent, je contribue de nouveau à la réflexion et à l’argumentation en produisant une seconde note qui complètera peut-être l’information de mes lecteurs amicaux. Voici donc quelques arguments de plus destinés à étayer les propos que j’ai tenu sur la dégénérescence mercantile d’AIRBUS en EADS. ..
Lire le billet...
Les archives du «Petit courrier»

Pour vous désinscrire, cliquez ici.
En cas de problème, vous pouvez également copier le lien ci-dessous et le coller dans votre navigateur:
http://www.jean-luc-melenchon.fr/newsletter?na=u&ni=60680&nt=efc419713cc26cd475982ebfd178070a

30/11/2012

MITTAL LE REQUIN CHAGRIN

 

Pour le sénateur de Paris et secrétaire national du PCF, ArcelorMittal a "pillé" Florange, s'est "servi des dividendes confortables", a "endetté le groupe" et "va partir à un moment donné, alors que nous, nous aurons toujours besoin de continuer de consommer de l'acier".
A consulter: @http://www.rtl.fr/video/emission/l-invite-de-rtl/pierre-laurent-pour-une-nationalisation-de-florange-7755315364

 **

EH BIEN NON ! PAS DE NATIONALISATION

 PROVISOIRE OU TEMPORAIRE

*

*

Florange : ArcelorMittal va investir "au moins 180 millions d'euros" dans le site, qui ne sera pas nationalisé, annonce Jean-Marc Ayrault

FLORANGE - Ni repreneur, ni nationalisation. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé vendredi 30 novembre que l'entreprise ArcelorMittal allait investir 180 millions d'euros dans le site de Florange. Confirmant le "maintien des hauts-fourneaux" à défaut de leur "redémarrage à court terme", il a annoncé qu'"il n'y aura pas de plan social à Florange". ArcelorMittal s'est engagé à investir "au moins 180 millions d'euros sur les cinq prochaines années à Florange".

Cliquez ici pour plus d’informations

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique