logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/01/2012

FRONT DE LUTTES A GAUCHE DANS LES LANDES

A GAUCHE ... LA CAMPAGNE EST LANCEE DANS LES LANDES

AVEC LA CONSTITUTION D'UN FRONT DE LUTTES

A L'OCCASION DES CAMPAGNES ELECTORALES

DES PRESIDENTIELLES

ET

DES LEGISLATIVES

*

*

Capture Didier LE RESTE 2.JPG

*
*

MARDI 10 JANVIER

18 H 30

A MORCENX

 

Extrait de l'Humanité de septembre 2011

Interview Didier LE RESTE

 

Vous êtes sollicité dans le cadre 
du Front de gauche pour participer

à la création d’un «Front des luttes».

De quoi s’agit-il ?


Didier Le Reste. Ce front n’est pas quelque chose qui se substituerait ou s’adosserait aux syndicats, mais un réseau de mise en mouvement des militants syndicaux, associatifs impliqués dans les résistances, les luttes sociales et sociétales et les combats démocratiques. Il ne s’agit pas de s’en tenir aux appels de syndicalistes à voter pour 
la gauche, mais de donner des prolongements concrets dans la campagne du Front de gauche à l’action de ces militants syndicaux, en créant dans les entreprises des assemblées citoyennes et des collectifs Front de gauche. Un appel va être lancé en ce sens à la Fête de l’Humanité.

La démarche du Front de gauche est 
de fédérer, rassembler, débattre, élargir 
le rapport de forces, pour convaincre 
de la nécessité de se mobiliser, et de l’utilité du vote en faveur du Front de gauche.

Ça ne peut pas se jouer entre d’un côté l’UMP et le PS et de l’autre le FN dont 
il faut démasquer l’imposture sociale.

 

Est-ce à dire que la gauche manque d’ambition, aujourd’hui ?


Didier Le Reste. La démarche du Front 
de gauche n’est pas d’accompagner 
ou d’aménager le système en crise.

Nous avons besoin de propositions en rupture beaucoup plus nettes que celles, par exemple, du projet socialiste.

Pour cela, le Front de gauche doit mettre en débat des propositions qui articulent à la fois radicalité et responsabilité, c’est-à-dire des propositions dont on démontre qu’elles sont ambitieuses, faisables, crédibles et accessibles.

L’idée est de crédibiliser la démarche du Front de gauche, mais aussi de peser dans la gauche.

Par exemple, notre responsabilité n’est pas d’éluder la question de la dette publique, mais de démontrer que son accroissement n’est pas lié à la dépense sociale, et que 
la solution n’est pas la règle d’or, dont 
le principe a été majoritairement rejeté par les Français en 2005. Autre exemple, la crise du système capitaliste a suscité un besoin de plus de solidarité et donc de plus de services publics. Le Front de gauche doit reposer 
la question de la renationalisation des grands services publics, avec un autre type de gouvernance, des moyens et des pouvoirs nouveaux pour les citoyens, les salariés, les associations d’usagers.

 

L’absence d’une alternative claire 
et partagée à gauche,

comme on l’a vu durant le mouvement des retraites,

n’est-elle pas 
un obstacle pour gagner ?

Didier Le Reste. On ne peut pas éluder le fait qu’après sept mois de mobilisation en 2010, la bataille de l’opinion publique sur les retraites a certes été gagnée mais la réforme est passée. Pour autant, ce mouvement inédit a soulevé de nombreuses questions politiques, comme la nécessité de repenser 
le contenu du travail, ses finalités, mais encore le dialogue social, la notion de dignité au travail, la répartition des richesses… 
Au regard de l’aiguisement de la crise 
et de ses conséquences, on constate une volonté de rechercher des issues, ce qui conduit à un regain d’intérêt vis-à-vis 
de ce qui naît de neuf à gauche 
et notamment du Front de gauche.

 

Le Front de gauche lance à la Fête 
de l’Humanité son programme partagé,

« l’Humain d’abord ». Les salariés 
y trouveront-ils des réponses à leurs préoccupations ?


 

Didier Le Reste. Ce programme n’est pas livré tout ficelé, il a vocation à être débattu 
et amélioré.

Mais, d’ores et déjà, les salariés, les syndicalistes, y trouveront des arguments et des réponses sur le pouvoir d’achat et les salaires, la protection sociale, les retraites, 
la fiscalité, l’écologie, les services publics, 
la construction européenne. Le Front des luttes doit contribuer à bonifier 
ce programme.

Je souhaite qu’à un moment de la campagne, on extraie de ce programme quelques idées-forces qui fédèrent le monde du travail. Montrer de quelle manière nos réponses se distinguent en proposant une politique en rupture, non pas de façon incantatoire, mais toujours avec ce même esprit de responsabilité pour crédibiliser notre programme.

Pour chaque proposition, il faut que nous expliquions comment nous comptons la financer.

 

La gauche ne peut pas satisfaire tout le monde

les marchés financiers, le grand patronat et le monde du travail.

Il faut donc dire où et à qui nous comptons prendre l’argent pour financer notre politique.

 

Entretien réalisé par Sébastien Crépel

www.humanité.fr


10/12/2011

LES LANDES REPUBLICAINES

LE FRONT DE GAUCHE SUR TOUS LES FRONTS

LES ASSEMBLEES CITOYENNES... C'EST PARTI !


img101.jpg

NOUS N'AVONS RIEN A CACHER
L'HEBDOMADAIRE DES MILITANTS du P.C.F. ...JE LE PARTAGE DE BON COEUR !

img102.jpg

coquelicot.jpg

IL SE PASSE QUOI AU CONSEIL REGIONAL D'AQUITAINE ?

ça nous concerne, ça nous regarde !


img103.jpg

01/12/2011

2012... ON LEUR FAIT UN DESSIN

 

2012.png

http://2012.pcf.fr/dessin

 

En 2012, on va leur faire un dessin ! L'idée est finalement assez simple : mettre en image le programme "l'humain d'abord" du Front de gauche pour les élections de 2012.

Chacun le sait, mieux vaut un dessin clair qu'un long discours. Un exercice qui n'est toutefois pas si aisé et qui prouverait peut-être, si tous les candidats s'y astreignaient, que leur "dessein" n'est pas toujours très clair.

Nous entamons cette série en espérant qu'elle vous aidera à mieux cerner les enjeux de cette campagne, les propositions du Front de gauche, et qu'elle saura vous faire sourire en ces temps de crise.


La série

  • Justice au pays de l'or noir

  • La crise financière

  • Le Front de gauche

  • Front uni contre la vie chère

Mieux qu'un long discours !

 

 

 

24/11/2011

SE NOURRIR AU XXIème siècle

A l'initiative du Front de Gauche et sous la présidence d'Alain Baché

Conseiller Régional d'Aquitaine
Conseiller Municipal de Mont-de-Marsan
Secrétaire départemental de la Fédération
des Landes du Parti Communiste Français

Forum-débat  au musée des Jacobins à ST-SEVER (Landes)

sur le thème

"SE NOURRIR ET PRODUIRE EN 2011"

autour du livre de Gérard LE PUILL "BIENTOT NOUS AURONS FAIM"

 

P1540057.JPG

img076.jpg



COMMENT ETRE AGRICULTEUR AU 21ème siècle

dans un contexte de réchauffement climatique et de cherté des énergies fossiles ?

Faudra-t-il plus de paysans et de diversité agricole pour faire face aux enjeux ?

Quels sont les atouts d'un département agricole et forestier comme les Landes
dans ce contexte ?

*

2011 ST SEVER G.jpg
"Pour nourrir durablement une population mondiale en constante augmentation jusqu'en 2050 environ, l'agriculture va devoir produire plus."
2011 ST SEVER G1.jpg

"Dans le même temps, il lui faudra émettre moins de gaz à effet de serre par calorie produite et transportée jusqu'à son lieu de consommation

Pour relever ce double défi, les différentes agricultures de la planète vont devoir renouer avec les bonnes pratiques agronomiques partout où le concours des produits chimiques et l'apport de l'énergie fossile abondante et bon marché ont facilité leur abandon".

2011 ST SEVER G2.jpg
"Aujourd'hui, "l'humanité consomme les ressources naturelles plus rapidement que les écosystèmes ne peuvent les régénérer et produit plus de CO2, qu'ils ne peuvent absorber".

2011 ST SEVER G3.jpg

"A l'incompétence grandissante des décideurs politiques français sur le sujet s'ajoutent, me semble-t-il, les carences de la vision syndicale d'une FNSEA biberonnée à la cogestion depuis des décennies

la situation des paysans appelle une contestation plus forte des politiques suivies".

Récemment mis à jour28.jpg
"Les paysans français ont une grande capacité d'adaptation aux changements. La période actuelle appelle moins de grands bouleversements qu'une évolution profonde conduite sur la durée, avec une Politique agricole commune qui sécurise les parcours professionnels au lieu de les précariser en permanence, comme cela se passe trop souvent aujourd'hui".

img076.jpg
img076.jpg
*
*
*
Partant de leur vécu, de leurs expériences
de leurs connaissances

Des constats amers, des interrogations

des inquiétudes, des colères

des doutes,

Ils ont exprimé leur souffrance, leur ras-le-bol

Un grand désir de changer les choses

parce que ça ne peut plus durer

*

Mais comment s'y prendre ?

On est bien obligés de s'informer pour comprendre les évènements et agir sur eux

et Gérard LE PUILL, l'écrit justement dans son livre

"Le meilleur moyen d'affûter sa propre réflexion est encore de la confronter avec celle des autres"

 

*

Récemment mis à jour29.jpg

 

2011 ST SEVER G4.jpg

 

"Mon souhait est que ce livre puisse contribuer à cette réflexion collective

pour pérenniser le beau métier de paysan"

*

*

 

"En guise de conclusion"

En 2010, des "économistes atterrés" ont signé un texte commun pour manifester leur inquiétude face aux réponses inadéquates promues par les décideurs politiques et économiques de la planète après la crise financière de 2008.

Sans que le consommateur puisse comprendre que le bonheur des uns fait parfois le malheur des autres, comme nous le constatons depuis des mois avec la flambée des cours céréaliers qui ruine les éleveurs.

Aujourd'hui, être atterré ou indigné ne suffit plus. Il faut se révolter contre l'inacceptable et produire autre chose en commun. L'inacceptable en agriculture, c'est la loi des profiteurs contre le droit des paysans de vivre de leur travail et contre le droit des habitants de cette planète de manger à leur faim.

Appliqué à l'agriculture, le capitalisme mondialisé ruine les paysans et affame les consommateurs, souvent trop pauvres pour se nourrir correctement. Y compris en France. En agriculture, la loi du profit utilisé comme critère unique pour mesurer l'efficacité économique pollue et dégrade les sols, mettant en cause dès aujourd'hui le droit à l'alimentation des générations futures.

 

P1540088.JPG

 

Chaque chapitre de ce livre a été conçu pour montrer qu'il est urgent d'arrêter certaines pratiques et d'en expérimenter quelques autres pour permettre à la terre de s'en sortir et aux générations futures de se nourrir....

... J'ai mesuré à quel point les uns et les autres avaient besoin d'échanger et de retrouver d'autres rapports entre les agriculteurs et les consommateurs.

Des rapports fondés sur davantage de proximité, notamment à travers les circuits courts de distribution.

 

... le plus urgent aujourd'hui est de garder beaucoup de paysans, afin de disposer d'une production agricole suffisante et riche de sa diversité... L'agriculture doit être créatrice d'emplois dans les prochaines décennies, si nous savons nous adapter à temps aux modifications que la cherté des énergies fossiles rendra inéluctables.

 

P1540092.JPG

Nous entrons dans une année électorale avec la présidentielle de 2012 et le renouvellement des députés. Faisons grandir ensemble le débat citoyen sur le rôle de l'agriculture et de l'alimentation. Nous contraindrons ainsi les décideurs politiques à reprendre la main, après avoir trop longtemps délégué leurs pouvoirs aux structures technocratiques de la Commission Européenne et de l'OMC, à des tas d'experts autoproclamés qui n'ont cessé de se planter sur le sujet ces dernières décennies.

 

P1540099.JPG

 

Construisons ensemble l'agriculture du XXIème siècle".

**

Allez au boulot  !

pour créer des ceintures maraîchères autour des villes

pour stocker l'eau de pluie dans des réserves, au lieu de pomper comme les shaddoks dans les nappes phréatiques

Au boulot pour légiférer sur l'arrogante attitude des prédateurs qui imposent leurs prix aux fournisseurs

font pression sur eux, les ruinent, les étranglent

Je suis preneuse

*

 

img081.jpg

*

Un petit pot bien sympathique autour des produits de la ferme

clôturait le débat

Un bon pâté fermier, des confitures-maison à la figue

accompagnés d'un petit verre de Tursan

ça fait du bien au moral !

 

P1540071.JPG

*

img077.jpg

 


*


07/11/2011

LUCIDES, OFFENSIFS, OPTIMISTES


En majorité des seniors, d'accord, mais pas n'importe lesquels
Pas des résignés en tout cas
Ils sont vivants, bien vivants ceux qui luttent, qui entrent en "Résistance"
face à l'occupant FRIC !
car pour eux c'est L'HUMAIN D'ABORD et rien que ça et ce n'est pas rien

2011 ,JOURNEE ETUDE ET REFLEXION PCF.jpg

"Quand on ignore son passé, on est condamné à le revivre"

Ceux-là savent de quoi ils parlent et ils ne parlent pas pour ne rien dire

2011 ,JOURNEE ETUDE ET REFLEXION PCF1.jpg

Ils ont consacré une journée d'étude et de réflexion ce samedi à Pouillon

-dans le cadre des élections législatives et présidentielle à venir-

sous la présidence d'Alain BACHE, premier secrétaire de la Fédération du PCF des Landes

et de Joëlle VIGNASSE, secrétaire de section du canton de Pouillon

2011 ,JOURNEE ETUDE ET REFLEXION PCF2.jpg
2011 ,JOURNEE ETUDE ET REFLEXION PCF3.jpg
2011 ,JOURNEE ETUDE ET REFLEXION PCF4.jpg

 

Des professions libérales, des agriculteurs, des artisans,

des fonctionnaires et assimilés de l'Education Nationale, de la Santé,

actifs et retraités

Agents du Public et du Privé

des élus du peuple, des adhérents du P.C.F., des militants associatifs, syndicalistes

rejoints, après la pause déjeûner, par des reponsables du Parti de Gauche

2011 ,JOURNEE ETUDE ET REFLEXION PCF11.jpg
2011 ,JOURNEE ETUDE ET REFLEXION PCF5.jpg

Ni affreux jojos, ni doux rêveurs
Celles et ceux-là, sont lucides, offensifs et optimistes.
Ils s'étaient rassemblés dans la diversité de leurs professions, de leurs activités,
pour débattre et battre la campagne des Législatives et de la Présidentielle

sous la bannière du FRONT DE GAUCHE

Avec qui ? Comment ? Pour dire quoi ? Pour proposer quoi ?

2011 ,JOURNEE ETUDE ET REFLEXION PCF6.jpg

ils ont dit

"NOUS VOULONS"

"NOUS EXIGEONS"

"NOUS POUVONS"

"Et nous allons le prouver durant toute cette campagne électorale

avec notre programme en mains, le petit "livre rouge"
et la volonté de faire bien
d'impliquer tous ceux qui ont intérêt au changement et de leur demander leur avis"

2011 ,JOURNEE ETUDE ET REFLEXION PCF8.jpg
2011 ,JOURNEE ETUDE ET REFLEXION PCF7.jpg

MAIS COMMENT S'Y PRENDRE ? MAIS COMMENT S'Y PRENDRE ?

WHAT IS THE QUESTION !

face à l'intox, aux médias manipulateurs et matraqueurs

2011 ,JOURNEE ETUDE ET REFLEXION PCF8.jpg

Ils savent que l'argent existe

qu'il faut une nouvelle répartition des richesses

ramener l'argent du Capital vers le Travail

au service de l'Humain

2011 ,JOURNEE ETUDE ET REFLEXION PCF13.jpg
Les solutions  sont inscrites dans le petit livre rouge
que les militants ne vont pas manquer de proposer, de diffuser largement
afin de nous en emparer pour changer le système et non pas l'aménager
parce que "nous ne sommes pas la gauche molle"
*
*
Nous sommes les seuls au FRONT DE GAUCHE
à avoir le courage politique de dire
on peut le faire !
2011 ,JOURNEE ETUDE ET REFLEXION PCF14.jpg

Ils ont placé " l'humain d'abord" au centre de tous les thèmes
abordés, développés, discutés, analysés

qui touchent à notre quotidien et que nous connaissons et que vous constatez, dénoncez également

qu'il s'agisse de l'emploi, du pouvoir d'achat, du logement, de l'école, de la santé, de la démocratie

de l'abandon des services publics, de l'étouffement des collectivités territoriales,

de la désindustrialisation de la France et j'en passe et j'en passe

*

ILS L'ONT DIT :
"DENONCER, S'INDIGNER NE SUFFIT PAS
IL FAUT SE REVOLTER"

*

"Le tissu social se défait"

"On cultive le racisme",

"on veut faire peur sur tous les aspects économiques pour dévoyer l'espoir

et le soulèvement des peuples"

LA PAIX !

L'avènement d'une VIe REPUBLIQUE étaient également au coeur du débat

2011 ,JOURNEE ETUDE ET REFLEXION PCF15.jpg

Face à la difficulté, on a le choix entre

BAISSER LA TETE ET SUBIR
ou

PRENDRE CONFIANCE EN SOI ET SE BATTRE

2011 ,JOURNEE ETUDE ET REFLEXION PCF16.jpg

 

"Je formule un voeu "qu'elle a dit notre Joëlle, la ch'ti des Landes, à propos de la campagne à venir :

"articuler les thèmes au féminin parce que les femmes sont les premières victimes du capitalisme".

P1520196.JPG

Pas de risque d'oublier les femmes avec Joëlle

qui pose aussi la question des richesses de ce pays, leur répartition, leur production

et celle du devenir économique, respectueux de l'Humain, de la Planète

qui passent par un développement de l'économie sociale et solidaire.

*

Solidaire aussi le repas où chacun apportait et partageait son panier

 

2011 ,JOURNEE ETUDE ET REFLEXION PCF9.jpg

EST-IL UTILE D'AFFIRMER QUE LA JEUNESSE N'A PAS ETE OUBLIEE
dans les discussions
cette jeunesse à qui l'on crie :
"REVEILLEZ-VOUS !"

"REVEILLEZ-VOUS !"

Un cri du coeur et de la raison

****

*

ROULEZ JEUNESSE !

Au travail pour la mise en place de

conseils départementaux

Comités de soutien

réunions publiques

actions diverses et variées

LE FRONT DE GAUCHE SUR TOUS LES FRONTS

....


 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique