logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/05/2016

CE SOIR A HABAS

 

27 mai

FETE DES MAMANS

27 mai

La municipalité organise la fête des mamans

le vendredi 27 mai 2016  à 19H00

à la salle de musique (en dessous de la mairie)

FETE DES MAMANS 2015

Toute la population est cordialement invitée au vin d'honneur. Les mamans de l'année seront honorées et pourront ainsi présenter les nouveaux petits Habassais à toute l'assemblée.

l'orchestre junior de l'école de musique mettra à l'honneur de nos chères mamans en interprétant quelques morceaux tirés du gala du 30 juin.

27 mai

GYM TEMPS DANSE

27 mai

Spectacle de danse du Gym Temps Danse

ce vendredi 27 mai

de 20H00 à 21H00

 

 2015

21/05/2016

AU THEATRE CE SOIR A HABAS...avec la troupe locale LES HABASOURDIS

logo-sud-ouest

La conviviale troupe théâtrale locale des Habasourdis, patronnée par l'association Culture et loisirs habassaise, se produira ce samedi, à 20 h 30, au foyer...

[LEG_LEGENDE_WW]La troupe des Habasourdis, à l’issue de la répétition.

 

La conviviale troupe théâtrale locale des Habasourdis, patronnée par l'association Culture et loisirs habassaise, se produira ce samedi, à 20 h 30, au foyer municipal de la commune. Deux parties sont proposées pour ce gala annuel.

En lever de rideau, la troupe des jeunes, drivée par Marie-France Pépiot interprétera « La Télépathie » d'Yves Garric. Une étrange maladie contamine les élèves d'une classe… Le médecin pourra-il trouver un remède efficace ?

Humour et amour

Après l'entracte, le groupe des comédiens adultes interprétera « La Princesse aux toilettes », comédie en deux actes de Régis Porte. « Une pièce truffée de situations comiques, le tout enveloppé d'une tendre histoire d'amour. Pièce de théâtre de boulevard, “La Princesse aux toilettes” n'a qu'un objectif : déclencher les rires avec une dizaine de personnages. »

Les Habasourdis réservent de bons moments au public : une agréable soirée en perspective !

André Marimpouy

Entrée libre. À l'entracte, boissons et pâtisseries.

12/05/2016

INAUGURATION DE LA RUE Léon CARESSE à HABAS

Le 8 mai, la  Marseillaise et le Dragon de Noaille ont été entonnés par les enfants de l’école de Habas et de l’école de musique avec la participation de la Lyre Habassaise.

 

 Le 8 mai la Municipalité d'HABAS a inauguré la rue Léon Carresse

-appelée jusqu'alors rue du Monument aux Morts -

Mais le 8 mai j'étais ailleurs ... avec les Bleus habassais en 32ème de finale du Championnat de France Promotion Honneur, qu'ils ont gagnée face à BRESSOLS.

 

***

QUI ETAIT Léon CARRESSE ?

****
https://sites.google.com/site/amicaledu3rima/tradition-du-3/la-salle-d-honneur
 
*
 
 
Biographie du marsouin brancardier Jean Léon Carresse
 
Tombé il y a 75 ans le 9 juin 1940 en Argonne 
 
Fils d’agriculteur, Jean Léon Carresse est né à Habas, département des Landes, le 29 juin 1916. Fils de Jean et de Léontine Lesfauries. Enfant sérieux et studieux, il sort de l’école communale à l’âge de 12 ans, muni de son certificat d’études primaires. Il aide alors ses parents dans l’exploitation de la ferme familiale.
 
Il effectue son service militaire au 3ème RIC de Rochefort tout d’abord, à Bordeaux ensuite. Il est maintenu sous les drapeaux jusqu’en septembre 1939 et désigné pour partir en Syrie, territoire calme, éloigné du théâtre d’opérations, mais, signe déjà révélateur de son tempérament, il refuse et demande à rester sur le front français où il juge sa place plus utile pour la Patrie.
 
C’est donc dans les rangs de la 1ère DIC (Division d’Infanterie Coloniale), engagée en Argonne sous les ordres du général Roucaud, que Jean Léon Carresse participe à la campagne 1939-1940. Chargée de colmater la brèche créée par les forces blindées allemandes au sud de Sedan, la 1ère DIC fait face, donne un coup d’arrêt à l’avance ennemie les 14 et 15 mai au sud-ouest de Mouzon, puis tient bon en liaison avec la 6ème DIC, à sa gauche, sur le front qui s’étend depuis Stonne jusqu’à la Meuse, en amont de Pouilly. 
 
C’est là, à la lisière de cette puissante forêt gauloise, que le 9 juin 1940, français et allemands s’affrontent dans un combat de titans. Le 3ème RIC subit l’assaut d’une division ennemie qui cherche, coûte que coûte, à percer en direction de Beaufort.
 
La 7ème compagnie, celle du brancardier Jean Léon Carresse, est en première ligne, aux ordres du capitaine Sallat. Le feu roulant de l’artillerie adverse, les assauts violents des allemands se présentant par vagues successives, au coude à coude, hurlant et vociférant, provoquent un léger flottement dont l’ennemi profite pour s’infiltrer dans nos positions. Le capitaine Sallat, surpris de cette irruption soudaine, bondit sur un fusil mitrailleur et tire sur les assaillants jusqu’à ce qu’une grenade le couche raide mort.
 
Carresse, resté près de son capitaine, est tué quelques instants plus tard en arrosant de son sang le fanion de la compagnie dont il s’est ceinturé pour mieux en assurer la défense.

Le soldat Gourgues, agent de transmissions, peut revenir au PC de la 7ème compagnie le 9 juin vers midi il trouve le capitaine Sallat mort, étendu sur le dos et Carresse couché, mort, sur les jambes de son capitaine, à environ 4 kms au nord-ouest du village.

Très vite le 3ème RIC se ressaisit et la résistance s’organise à l’aide du GRD (Groupe de Reconnaissance de Division), des 12ème et 14ème RTS (Régiments de Tirailleurs Sénégalais) et l’appui efficace des 1er et 201ème RAC (Régiments d’Artillerie Coloniale). Le 10 juin au soir, après de furieuses contre-attaques, le front est partout rétabli et l’ennemi laisse entre nos mains 300 prisonniers ; mais à quel prix ! En deux jours de combat, le 3ème RIC a perdu 24 officiers tués, 17 blessés, 500 sous-officiers, caporaux et soldats tués, blessés ou disparus.

Le 29 mai 1963, le capitaine Friedrich Grimm, officier de réserve du 6e bataillon de l’Armée Fédérale Allemande écrit une note qu’il joint au fanion retourné à la France par ses soins : "Le 9 juin (1940) en Argonne, le fanion de la compagnie fut enlevé au corps à corps. Un soldat colonial de l’armée française défendit l’emblème de son unité jusqu’à la fin. Le tissu porte encore aujourd’hui les traces de ce combat. Je remets cette étoffe en signe de compréhension germano-française et en témoignage de haute considération pour les faits d’armes de la nation française. Puisse le souvenir de votre camarade tombé au combat nous obliger à coopérer pour l’union de l’Europe." 

Le 1er mai 1964, le marsouin Jean Léon Carresse est cité à l’ordre de l’armée par le ministre de la défense monsieur Pierre Messmer.

Une rue de Beaufort-en-Argonne, une place du village de Habas, une pièce de la salle d’honneur du 3ème RIMa de Vannes et la promotion des jeunes engagés de l’année 2013 du Centre de Formation Initial Militaire (CFIM) de la 9ème BIMa (Brigade d’Infanterie de Marine) de Coëtquidan portent son nom.
 
Croix de guerre 1939-1945 
 
Citation à l'ordre de l'Armée. Décision n°9 du 21/05/1964. Mort pour la France.
 
 "Soldat brancardier d'un courage et d'un allant magnifique. Sous un bombardement intense d'artillerie lourde, a participé le 9 juin 1940 dans le bois de Dieulet (Meuse), aux côtés de son commandant de compagnie, à un combat meurtrier allant jusqu'au corps à corps. Une section ayant été anéantie et le commandant de compagnie tué, à défendu le fanion de l'unité avec une énergie farouche.
 
Est mort glorieusement pour la France, donnant ainsi un sublime exemple de sacrifice pour la Patrie" 
 
 
Commémoration du 74ème anniversaire des combats en Argonne.

 

 

 

 

 

31/03/2016

PAQUES MUSICALES AVEC LA LYRE HABASSAISE

qui a dit qu'on s'ennuyait à la campagne ?

A HABAS,

musique, sports, loisirs divers et  variés

ne sont pas de vains mots pour chasser nos maux

**

Non, non on n'est pas dans le "trou du cul du monde"

Les commerçants aussi sont bien présents

Le Cabinet Médical ne désemplit pas

Le Cabinet d'Infirmières et le Cabinet de Kinésithérapie

non plus

 

 

 

CHASSE AU TRESOR ... C'était à PAQUES à HABAS

2016-03-27 CHASSE AU TRESOR.jpg

2016-03-27 CHASSE AU TRESOR1.jpg

les "seigneurs" du château -Anna et Bastiann- ont de nouveau ouvert leurs portes

à la population habassaise

à l'occasion des fêtes pascales

2016-03-27 CHASSE AU TRESOR2.jpg

2016-03-27 CHASSE AU TRESOR3.jpg

Cette année, on a changé de méthode pour permettre à tous les enfants de récolter les oeufs

déposés par les cloches

sur commande du Comité des Fêtes

2016-03-27 CHASSE AU TRESOR4.jpg

Les oeufs ne seront plus éparpillés dans le Parc car

les petits enfants étaient pénalisés

par les plus grands qui retournaient parfois plusieurs fois à la "pêche"

laissant les plus petits bredouilles et chagrins

2016-03-27 CHASSE AU TRESOR5.jpg

2016-03-27 CHASSE AU TRESOR6.jpg

C'est d'abord la chasse aux mots inscrits sur de petits morceaux de papier

2016-03-27 CHASSE AU TRESOR7.jpg

2016-03-27 CHASSE AU TRESOR8.jpg

Les enfants recherchent les papiers éparpillés dans le Parc

et les rapportent à ces Dames du Comité des Fêtes

qui se chargent de reconstituer la phrase magique

qui permettra d'ouvrir le coffre chargé de petits sachets multicolores

remplis de petits oeufs

2016-03-27 CHASSE AU TRESOR9.jpg

2016-03-27 CHASSE AU TRESOR10.jpg

2016-03-27 CHASSE AU TRESOR11.jpg

2016-03-27 CHASSE AU TRESOR12.jpg

2016-03-27 CHASSE AU TRESOR13.jpg

2016-03-27 CHASSE AU TRESOR14.jpg

Les mamies sont radieuses, les parents aussi

 leurs chérubins ont été gâtés par les cloches habassaises

QUE DU BONHEUR !

*

Merci à tous ces bénévoles, qu'on retrouve aussi aux parents d'élèves

bien sûr

Merci aux propriétaires des lieux pour qui le partage n'est pas un vain mot

 ***

*

A LA MAISON AUSSI LES CLOCHES SONT PASSEES

ELLES ONT DEPOSE LES OEUFS DANS DE DROLES D'ENDROITS

 

habas,landes,paques,chasse au tresor

habas,landes,paques,chasse au tresor

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique