logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/09/2008

TAGUEE par Phil .. ICI DANS MES MONTAGNES


medium_portrait_phil_.jpg

 

"http://icidansmesmontagnes.blog50.com/
Ma vision des Hautes Alpes à travers l'actualité, les randonnées, des photos, de bonnes adresses...

 Pimprenelle, Arga et Phil m'ont taguée


 


A mon tour de taguer :

Voici les instructions à suivre (à la lettre, évidemment) :
- citer la personne qui vous a tagué(e)
- choisir un livre, l'ouvrir à la page 123
- recopier à la 5ème ligne les cinq lignes suivantes
- indiquer le titre du livre, l'auteur, l'éditeur, l'année d'édition
- taguer 4 personnes dont vous souhaitez connaître les lectures,
les avertir par courriel ( ça leur fera plaisir)

 p 123

Ma mère avait plus de courage. Elle se sacrifiait, elle

étouffait ses faiblesses, elle tordait le cou au premier mouvement

pour se livrer au second. Au lieu de m'embrasser,

elle me pinçait -vous croyez que cela ne lui coûtait pas !

Il lui arriva même de se casser les ongles. Elle me battait

.... 

Titre : L'ENFANT

auteur : Jules VALLES

Editions Rencontre - 1971 -

 

Mes victimes sont :

http://betty-sblog.blog50/

http://fatrasenbleu.blog50.com/ 

http://www.agathejolybois.net/

http://artistepeintreamateur.blog50.com/

 

 

medium_Jules_VALLES.jpg

 

 

L'ENFANT

L'Enfant est le premier tome d'une trilogie romanesque qui tourne autour d'un personnage.

Dans l'Enfant, l'auteur parle de sa jeunesse pauvre et malheureuse.

C'est un roman autobiographique et réaliste,

où Jules Vallès décide de représenter les aspects ordinaires, populaires de la vie.


I. MA MERE (p 37) 

Ai-je été nourri par ma mère ? Est-ce une paysanne qui m'a donné son lait ? Je n'en sais rien. Quel que soit le sein que j'ai mordu, je ne me rappelle pas une caresse du temps où j'étais tout petit ; je n'ai pas été dorloté, tapoté, baisoté, j'ai été beaucoup fouetté.

Ma mère dit qu'il ne faut pas gâter les enfants, et elle me fouette tous les matins ; quand elle n'a pas le temps le matin, c'est pour midi, rarement puls tard que quatre heures.

Mlle Balandreau m'y met du suif.

medium_180px-Maison_natale_de_Jules_Vallès_-_Le_Puy_en_Velay.JPG

 Extraits : http://wikipedia.org/

 JULES VALLES  (de son vrai nom : "Jules Vallez", qu'il ne transformera en "Vallès" que lorsqu'il se mettra à écrire), né au PUY-en-VELAY (Haute LOIRE) le 11 juin 1832 et décédé à Paris le 14 février 1885, est un journaliste, écrivain et homme politique français.

Fondateur du journal Le Cri du Peuple, il est un des élus de la Comune de PARIS. Condamné à mort, il dut s'exiler à Londres (de 1871 à 1880).

  • 1869 : Jules Vallès fonde le journal Le Peuple (quelques numéros), puis le journal Le Réfractaire (3 numéros).
Son programme :
« J'ai toujours été l'avocat des pauvres, je deviens le candidat du travail, je serai le député de la misère !
La misère !
Tant qu'il y aura un soldat, un bourreau, un prêtre, un gabelou, un rat-de-cave, un sergent de ville cru sur serment, un fonctionnaire irresponsable, un magistrat inamovible ; tant qu'il y aura tout cela à payer, peuple, tu seras misérable ! »

 


 

18/09/2008

TAGUEE par Pimprenelle

 J'ai été taguée par: Pimprenelle

http://hommageapimprenelle.blog50.com/
Voici les instructions à suivre (à la lettre, évidemment) :

- citer la personne qui vous a tagué(e)
- choisir un livre, l'ouvrir à la page 123
- recopier à la 5ème ligne les cinq lignes suivantes
- indiquer le titre du livre, l'auteur, l'éditeur, l'année d'édition
- taguer 4 personnes dont vous souhaitez connaître les lectures,
les avertir par courriel ( ça leur fera plaisir)

 

"C'est ainsi que ma mère finit par me convaincre de 

chercher un nouveau maître pour Black. Cela me fendait le

coeur, mais il fallut bien me rendre à la raison. Je me mis

donc en quête de trouver quelqu'un qui le veuille et qui ne

me parut pas un trop mauvais maître.

 

Un enfant du siècle -

Claude Mouligné - http://jepeinsjelisj-ecris.blog50.com/

Publibook - 

2003

 

Un clin d'oeil à Claude de Marmande.

BISES

 

 Nouvelles victimes :

 http://jeremiemenerlache.blog50.com/

 http://radiomikado.blog50.com/

http://baetlanguedoc.blog50.com/

http://monpayslahauteprovence.blog50.com/

 

17/09/2008

MOUCHE TOI DE LA

medium_DSC04458.2.JPG

Elles sont partout 

 sur l'écran


medium_DSC04451.JPG

 sur les rideaux


sur la cuisse
elles sont partout
 
 
medium_collage49.3.jpg

 
Framboisine !
deuxième sujet d'énervement : les mouches !
 
  
 

LES MOUCHES - Raymond QUENEAU

 

Les mouches d'aujourd'hui
ne sont plus les mêmes
que les mouches d'autrefois
elles sont moins gaies
plus lourdes, plus majestueuses, plus graves
plus conscientes de leur rareté
elles se savent menacées de génocide.
Dans mon enfance elles allaient se coller joyeusement
par centaines, par milliers peut-être
sur du papier fait pour les tuer
elles allaient s'enfermer
par centaines, par milliers peut-être
dans des bouteilles de forme spéciale
elles patinaient, piétinaient, trépassaient
par centaines, par milliers peut-être
elles foisonnaient
elles vivaient.
Maintenant elles surveillent leur démarche
les mouches d'aujourd'hui
ne sont plus les mêmes que les mouches d'autrefois.

 

 
 
 
**** 

J'ai décidé de faire un élevage d'araignées
pour les avaler
medium_DSC04437.JPG
 
medium_DSC04438.JPG
 
medium_DSC04436.JPG
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

J’aime l’araignée

J’aime l’araignée et j’aime l’ortie,
Parce qu’on les hait ;
Et que rien n’exauce et que tout châtie
Leur morne souhait ;


Parce qu’elles sont maudites, chétives,
Noirs êtres rampants ;
Parce qu’elles sont les tristes captives
De leur guet-apens ;


Parce qu’elles sont prises dans leur oeuvre ;
Ô sort ! fatals noeuds !
Parce que l’ortie est une couleuvre,
L’araignée un gueux ;


Parce qu’elles ont l’ombre des abîmes,
Parce qu’on les fuit,
Parce qu’elles sont toutes deux victimes
De la sombre nuit...


Passants, faites grâce à la plante obscure,
Au pauvre animal.
Plaignez la laideur, plaignez la piqûre,
Oh ! plaignez le mal !


Il n’est rien qui n’ait sa mélancolie ;
Tout veut un baiser.
Dans leur fauve horreur, pour peu qu’on oublie
De les écraser,


Pour peu qu’on leur jette un oeil moins superbe,
Tout bas, loin du jour,
La vilaine bête et la mauvaise herbe
Murmurent : Amour !
 
poème de Victor Hugo
 
 

 

 

 
 

19/05/2008

L'EDENTEE DE HABAS

 Framboisine, après ta note sur les prothèses qu'on balade comme des pizzas sur les scooter

je t'envoie ma petite dent et ce qui reste des couronnes du Minou

Fais-en bon usage ! va voir chez Betty si ça ne ferait pas son affaire 

Je lui en fais cadeau ; elle me cherche, alors j'ai les crocs

medium_DSC01274.JPG
medium_DSC01275.JPG
 
 

26/04/2008

DECIDEMENT ... LES MAMIES S'AMUSENT

on exagère ?

on a eu de bons fous rires à bidouiller les photos.

 ***

Vous nous aviez caché ça les hommes ! 

Vous êtes vraiment sympas d'aider la brave dame

Vous vous mouillez pour rendre service 

medium_IMG_0377.JPG
medium_LA_PETITE_CULOTTE_modifié-1.jpg
Et voilà à quoi elles passent leur temps sur l'ordi...
 
***
Françoise part ce jour et je vais regretter les crises de rire
qu'on s'est offertes comme des petites folles
 
*** 

 EUX AUSSI SE SONT AMUSES

 

medium_IMG_0394.JPG
avec le tuyau d'arrosage
medium_IMG_0392.JPG
 
medium_IMG_0396.JPG
medium_DSC00703.JPG
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique