logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/10/2006

LES MOTS DE LA MAISON (suite) AU GRENIER !

Je vous ai fait visiter la cave, la cuisine, la chambre à coucher et mainteant, suivez-moi jusqu'au grenier que j'aurais bien aimé avoir... et il y en aurait dans mon grenier, une foule d'objets déposés là en désordre, à la dévallée (expression de la Mayenne). Il y aurait là quelques appareils qui ont défunté, autrement dit, hors d'usage en Auvergne -déposés par le patron ou maître de maison en Normandie. Moi, la patronne, j'aurais entreposé des lirettes, des chutes de tissu dans l'ouest, en me disant que "ça peut toujours servir un jour" et pas mal d'afflûtiaux, un mot qui existe encore dans le Nord et l'Est et s'applique à des babioles en rapport avec l'habillement.

En Bretagne, pour désigner tous ces objets plus ou moins détériorés, plus ou moins utilisables, on parlerait de drigailles ; dans l'Ouest d'encombrants, en Auvergne d'étartouelles, en Lorraine de fouteries, en Normandie de monstres ...

Vous devez bien aussi employer ces mots-là, encombrants et monstres... sans connaître leur provenance n'est-ce pas ? En fait, rien de vulgaire dans les fouteries... C'était lorrain.

Allez, on ne va pas passer notre vie au grenier, parce que l'on n'y vient pas souvent araigner (enlever les toiles d'araignée dans le Lyonnais) et nous risquons de nous salir ou d'en prendre plein la figure...

Nous avons fait le tour de la maison et j'espère que vous aurez envie d'être maisonnier maintenant, comme on dit dans le Haut-Maine, pour signifier qu'on a envie de rester à la maison.

Moi je dis casanier en parlant de mon Jules... Tiens ! que fait-il dehors par ce temps pluvieux ? Je vais aller voir.. A tout à l'heure.

 

17/10/2006

VOUS ME FAITES RIRE

Il paraît que rire vaut un bon bifteck... Alors je dois le dire.. j'en mange et du bien tendre ! Avec vous mes zygomatiques fonctionnent bien. Il est aussi l'ami de l'homme à écrit LA FONTAINE. Alors je suis bien entourée.

Avec vous, je ris, je me déride, je me désopile, je m'esclaffe, je souris, je me bidonne, je me gondole, je me marre, je me poile, je rigole, je me tords.

Ah ! j'oubliais. Je me boyaute, je me dilate la rate, je me fends la pipe. Je suis même hilare.

Je ris de toutes mes dents, à belles dents (non, là c'est faux.. il faudra que je mange plus de pommes !), je ris d'un bon rire, à pleine bouche, à gorge déployée, très fort, franchement, de bon coeur, aux éclats, à me décrocher la mâchoire, à me tenir les côtes, à m'en éclater la rate, à me pâmer, à en perdre haleine.

Je ris comme un gosse, un veau (euh ! mueh!), un bossu, une baleine, une folle..

Je ris à ventre déboutonné (euh ! pas trop quand même !).

Je ris à faire pipi, à en pi .. er dans ma culotte.

"... l'homme est le seul animal qui pleure et qui rit" Voltaire

Et la Vache qui rit alors ? et moi j'entends mes ânes rire aussi.... Voltaire, reviens parmi nous et tu verras.

Vous êtes plaisants, aimables, joyeux.

Vous badinez, jouez, vous moquez.

Vous êtes des pince-sans-rire.

Nous nous plaisantons, nous nous divertissons, nous nous amusons et je devine vos yeux rieurs et vos petites fossettes.

Avec vous, devant mon ordinateur à des heures tardives, mon rire est silencieux, étouffé, léger, gloussant comme une poule, et là ce matin, franchement je me marre !

MERCI A VOUS. BISOUS.

01/10/2006

OCTOBRE Votre fleur est le cosmos et votre pierre l'opale

 

Appelé aussi "Le gracieux", le cosmos bipinnatus nous arrive du Mexique. Il est fort apprécié dans nos jardins pour sa floraison abondante se prolongeant parfois jusqu'aux premières gelées automnales. Pouvant atteindre une hauteur d'un mètre (et même plus), le cosmos voit naître sur sa tige élancée de jolies et délicates fleurs ressembant à des marguerites.

 

 

 

Votre pierre est l'opale. Elle symbolise l'espoir et son nom provient du sanscrit et signifie "pierre précieuse". Et les merveilleux chatoiements qu'on lui connaît proviennent du jeu de la lumière dans les petites couches d'eau et la silice qui la compose

Les noces d'opale symbolisent les 21 ans de mariage dans le folklore français.

Légendes de l'Opale

L'origine du terme opale viendrait du mot sanscrit « upala » signifiant pierre précieuse. Du temps des Grecs et des Romains elle était fort appréciée d'une part comme porte-bonheur, et d'autre part pour ses vertus thérapeutiques en relations étroites avec l'œil.

  • Pline raconte que Nonius préféra quitter Rome et sa richesse, sacrifiant sa charge et sa fortune, que de céder son opale, de la grosseur d'une noix, à Marc-Antoine qui sans doute aurait aimé offrir la plus belle des gemmes en gage d'amour à Cléopâtre.
  • Une charmante légende hindoue raconte que l'Éternel a changé en nuage magique une femme qui était convoitée par trois dieux. Le premier Brahma, lui fit don de la couleur de l'azur afin de pouvoir la distinguer des autres nuages ; le deuxième, Shiva la teinta de rouge ; quand au troisième Vishnou, il la para de la splendeur du soleil.

L'Éternel la ramena alors sur terre sous la forme d'une opale.

Une opale est un minéral composé de silice hydratée de formule SiO2, nH2O (plus de 10 % d'eau). L'opale, transparente à translucide, est généralement amorphe, constituée d'un empilement plus ou moins régulier de billes de silices.

Les cristaux ne se forment qu'en pseudomorphose, les plus fréquentes étant celles du bois, des coquillages et des os. L'opale présente diverses variétés, dont certaines sont utilisées en joaillerie et classées comme pierres ornementales ; ces variétés se distinguent par la couleur du fond et la nature des feux :

  •  l'opale arlequine, ou opale noble, aux feux vifs de couleurs franches sur fond blanc translucide à laiteux;
  • l'opale noire, aux feux vifs multicolores sur fond sombre, bleu-violet ou vert  ;
  •  l'opale de feu, aux feux rouge-orangé sur fond rouge;
  • l'opale commune, laiteuse et sans feux  ;
  • l'opale matrix, opale contenant des fragments de la roche dans laquelle elle s'est formée ; le cacholong, blanc-bleuâtre ou crème, ayant l'aspect de la porcelaine, sans feux (le terme s'applique également à une variété de calcédoine) ;
  • l'opale hyalite, vitreuse (incolore) et sans feux ;
  • l'hydrophane, opale dont la transparence et les feux n'apparaissent que si elle est humide ou immergée dans l'eau.

Les feux des opales sont dus à l'iridescence, diffraction de la lumière sur les paillettes de silice, (la couleur bleue des papillons morpho est due au même phénomène). Quant à opalescence, elle concerne le phénomène optique observé sur le fond translucide de nombreuses opales.

 

Quelques dictons pour commencer le mois

Octobre en bruine, Hiver en ruine

Octobre glacé fait vermine trépasser

Vent d'octobre est la mort des feuilles

Brouillards d'octobre et pluvieux novembre font bon décembre

Brouillard d'octobre, pluie de novembre, beaucoup de biens du ciel font descendre

En octobre, qui ne fume rien ne récolte rien

Quand octobre prend sa fin, dans la cuve est le raisin

21/05/2006

LES ROGATIONS ne sont pas les rogatons

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les rogations sont les trois jours qui précèdent l'Ascension, cette période s'appelle aussi "Semaine blanche" ou "Carême du Loup".


"S'il pleut aux rogations :
le 1er jour, il pleuvra pendant la fenaison,
le 2ème jour, il pleuvra pendant la moisson,
le 3ème jour, il pleuvra pendant la vendaison."


ET ALORS POUR L'ASCENSION ?


"Quand il pleut le jour de l'Ascension, les cerises s'en vont en procession."

"A l'ascension, les cerises sur le pont". Il s'agit du pont qui joint Battant à Besançon, où l'on apporte au marché les cerises que la région produit en abondance.

"Quand il pleut à l'Ascension, les blés dépérissent jusqu'à la moisson".


"A l'Ascension, la fille vaut le garçon,
A la Pentecôte, elle en vaut une côte,
Au Sacre, qu'une patte".
................C'EST HONTEUX ! HONTEUX ! je vais signer une pétition contre ces dictons mysogines

"A l'Ascension, la belle sur le jonc, la laide sur le tronc"

le jour de l'Ascension est soumis à plusieurs interdictions d'ordre ménager ou agricole
"LAVER LA LESSIVE LA SEMAINE DE L'ASCENSION
TIRE LA BIERE DU MAITRE DE LA MAISON" OU "LESSIVE AUX ROGATIONS, CERCUEIL A LA MOISSON"
"QUI COULE DU LINGE AUX ROGATIONS, VEUT FAIRE MOURIR SON PATRON"


"ENTRE L'ASCENSION ET LA PENTECOTE, SI ON TOND LES MOUTONS,
IL SORT UN CORPS DE LA MAISON".

"IL NE FAUT PAS COUPER LE CHARDON LE JOUR DE L'ASCENSION,
IL EN VIENDRAIT DIX SUR UN MEME TRONC."



Et pour terminer en beauté ..."A l'Ascension, quitte ton cotillon". Ce qui veut dire qu'il ne convient plus de rechercher la compagnie de femmes pour mieux se consacrer aux travaux que vont exiger les champs.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique