logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/05/2017

SAMEDI AU THEATRE CE SOIR AVEC LES HABASOURDIS

Le théâtre amateur dans les Landes

Quand le plaisir du théâtre vous arrache du fauteuil et vous pousse sur les planches...

 

THEATRE AMATEUR HABAS 001.jpg

La formule "théâtre amateur" date d'un demi-siècle à peine.

le théâtre amateur ne fait pas du théâtre son gagne-pain

Il a moins de métier que le professionnel,

Il passe pour certains pour une activité frivole, alors que c'est un loisir studieux

un travail artisanal : on dit "on va faire du théâtre"

En l'occurrence, samedi soir, fait par les gens d'HABAS pour les gens d'HABAS

en priorité, mais ouvert à tous.

Les comédiens amateurs dépensent beaucoup d'énergie à répéter après les journées d'études ou de travail,

à construire eux-mêmes leurs décors, confectionner les costumes, fabriquer des accessoires

Cela suppose un certain dévouement

Merci à eux, ces Habasourdis,

qui participent à la vie sociale, associative de HABAS

Ces amateurs appartiennent au monde de ceux qui sont venus les regarder.

On les reconnaît sur scène

et on les voit jouer autant qu'on voit la pièce jouer.

 le public se reconnaît dans le besoin de jouer, de rêver, de se cultiver

des comédiens amateurs

 

IL SERA PRESENT SAMEDI SOIR 20 MAI à 20 H 30

POUR LE SPECTACLE ANNUEL DES HABASOURDIS

 

On  applaudira les jeunes comédiens dans une pièce de Christian LAMBLIN : LE CAMBRIOLEUR

Plusieurs enfants sont réunis chez l’un d’entre eux pour une soirée pyjama. Ils sont sous la responsabilité de leurs hôtes adultes.  Malheureusement, ceux-ci  ont un contre-temps et arriveront avec beaucoup de retard. Les enfants sont seuls.
Ils apprennent par la radio qu’un dangereux malfaiteur rôde et entre dans les maisons...
Frissons (pour rire), quiproquos sont au rendez-vous.

 

 

 http://www.sudouest.fr/2016/11/28/le-beau-succes-de-vision-cultures-2582840-3328.php

VIVE ET QUE VIVE LE THEATRE AMATEUR

Le candidat de la France Insoumise dans ma circonscription

Président de Vision Cultures

 

Le beau succès de Vision cultures
Les comédiens des cinq troupes de théâtre ont posé pour la photo souvenir
Photo Leïla Bop

Les rencontres théâtrales en Pays tarusate ont connu leur épilogue vendredi soir dans la salle du Foyer des jeunes de Carcarès-Sainte-Croix.

« Les rencontres théâtrales en Pays tarusate ont désormais atteint leur rythme de croisière et fidélisent un public de plus en plus nombreux », s’est félicité Philippe Dubourg, le président de Vision cultures, vendredi, dans la salle du foyer des jeunes, transformée en auberge espagnole. Comme le veut la tradition, les cinq troupes amateur qui se sont produites à Boos, Souprosse, Meilhan, Lamothe et Bégaar, avaient amené leurs meilleurs cordons bleus pour terminer la saison sur une note « gastronomico-conviviale ».

 

L’occasion pour la Rionnaise, Jacqueline Malbec, cheville ouvrière de l’organisation, de féliciter tous les acteurs qui se sont donnés à fond pour satisfaire les spectateurs. Ainsi, des records ont été enregistrés à Meilhan et Bégaar.

2017 tout aussi attractif

D’où l’amertume de Philippe Dubourg qui considère que l’association Vision cultures a fait la preuve de son rayonnement communautaire et, qu’à ce titre, elle devrait bénéficier d’une subvention de la Communauté de communes du Pays tarusate qui, jusqu’à l’heure, lui a toujours opposé un refus. Pour autant, le maire de Carcarès-Sainte-Croix a tenu à remercier les municipalités ayant accueilli un spectacle et offert le pot de l’amitié.

Les bénévoles sont prêts à mouiller la chemise pour proposer une édition 2017 tout aussi attractive. D’autre part, Philippe Dubourg, attristé par la disparition de la troupe locale Sans sucre ajouté, envisage de créer un atelier théâtre, histoire de susciter de nouvelles vocations.

En attendant, les comédiens du Théâtre de l’amitié de Bégaar, ceux du Carton à chapeaux de Montfort-en-Chalosse, de TN 10 d’Aurice, du Trou de mémoire de Pontonx-sur-l’Adour et de La clairière de Morcenx se sont jurés de revenir en Pays tarusate, territoire béni pour le théâtre amateur dont ils sont d’excellents ambassadeurs.

Guy Bop


 

 

 

 

15/05/2017

La Lyre Habassaise... toute une histoire

2017-05-14 CAFE DE LA PAIX.jpg

racontée par Pierre PENDANX au Café de la Paix

ce dimanche matin

Approuvée par les témoignages des anciens

aux rencontres inter-générationnelles qui ont lieu chaque mois au café de la paix à HABAS
pour échanger et se remémorer l'histoire de HABAS d'ANTAN à NOS JOURS.

CAFE DE LA PAIX 018.JPG

Pierre PENDANX connaît bien la musique, puisqu'il l'a assidûment fréquentée depuis 1949

Capture PENDANX 3.JPG

Les novices en la matière ont appris de sa bouche

"qu'avant la LYRE HABASSAISE

IL Y A EU FANFARE ET ORPHEON,

à l'instar des villes les mieux outillées".

**

Une FANFARE

fondée en 1901 par Monsieur Adrien LABORDE.

Les frères LABORDE au nombre de 4 étaient tous chefs de musique militaire.

"ça aussi c'est à signaler parce qu'autrefois les chefs de musique militaire, ce n'était pas n'importe qui.

Même s'il était capitaine, on l'appelait Monsieur. C'était un Monsieur.

"La fanfare avait des membres honoraires, faisait des répétitions le soir, 3 ou 4 par semaine.

Elle jouait souvent le dimanche après les vêpres, sur les diverses places,

dans un kiosque qui se démontait à volonté".

CAFE DE LA PAIX 056.JPG

"Elle se fit entendre pour la Fête Dieu et pour les funérailles des sociétaires".

A ce propos, Monsieur PENDANX raconte que la fanfare a cessé de jouer aux funérailles,

 quand aux obsèques d'un jeune homme de Pomarez,

"tout le monde pleurait et la fanfare s'est arrêtée de jouer".

 

**

Un ORPHEON

- une chorale d'hommes d'environ 60 à 70 membres-

qui a laissé place à la LYRE.

Capture PENDANX.JPG

CAFE DE LA PAIX 059.JPG

CAFE DE LA PAIX 058.JPG


Naturellement, la Société a connu des hauts et des bas depuis sa création.

Capture Café.JPG

"En sommeil pendant les deux guerres mondiales, elle a repris chaque fois ses activités sous l'impulsion des dirigeants

que nous tenons particulièrement à remercier"

"La guerre de 14 a laissé dans ses rangs des vides tels que notre société a dû attendre 1936 pour refaire surface avec les rescapés de la guerre et quelques jeunes recrues".

CAFE DE LA PAIX 048.JPG

"Après la guerre 14 c'est Monsieur MEGRET qui a donné impulsion à la Lyre pour la remontée et ramasser les "morceaux" ; le docteur MASSIE en devient Président".

CAFE DE LA PAIX 051.JPG

 Malheureusement de nouveau la guerre plonge la LYRE dans un profond sommeil de 1939 à 1944

CAFE DE LA PAIX 014.JPG

 LA LYRE ... PAS QUE LA MUSIQUE !

"Dès ses débuts la Lyre a cherché à développer tous les dons artistiques de ses membres ;

elle organisa des soirées théâtrales.
Reprise en 1946 et amplifiée à partir de 1987; cette heureuse initiative a permis de découvrir
des talents d'acteurs, chanteurs, metteurs en scène, ou danseurs

qui ne demandaient qu'à éclore .

CAFE DE LA PAIX 054.JPG

Parallèlement à son ainée la LYRE, naît entre les deux guerres une société soeur,

la clique habassaise

à l'initiative et sous l'impulsion de Monsieur CAZAUX qui fut également un des pionniers à l'origine de la LYRE.

  La clique est dirigée par monsieur Gaston LALANNE puis Gérard CAZAUX, fils de Henri CAZAUX.

C'est à partir de 1950 que cette formation connaît une période faste jalonnée d'une moisson de lauriers dans les grands concours régionaux et nationaux."

Capture PENDANX 2.JPG

CAFE DE LA PAIX 029.JPG

En 1957 il cède la baguette à M. Georges CAZAUX à qui nous devons avec l'appui de la municipalité la création en 1961 de l'ECOLE DE MUSIQUE
Depuis lors les municipalités successives ont compris son importance dans la formation des jeunes et la pérénnité de notre société.

Depuis 1961 c'est le directeur de l'école de musique qui dirige l'Harmonie,

CAFE DE LA PAIX 055.JPG

CAFE DE LA PAIX 057.JPG

Actuellement la LYRE est forte d'une cinquantaine de membres

De nombreux jeunes se sont harmonieusement intégrés

LA LYRE se met au service de la commune

pour l'animation de toutes les manifestations locales , aux fêtes des communes voisines ainsi qu'à divers festivals et concerts".

 

CAFE DE LA PAIX 049.JPG

Dans l'assistance, Jean LALANNE, fin conteur et fin chanteur,

se souvient et raconte ...

LES AUBADES DU PREMIER DE L'AN

Il confirme que la musique adoucit les moeurs et détend

"On entendait les roucoulades"

CAFE DE LA PAIX 031.JPG

***

LA MUSIQUE / UN MOYEN DE CREER DU LIEN SOCIAL

 Un peu de nostalgie

On se souvient d'un temps...

"Avant - guerre, on mangeait bien, on faisait de fameux repas"

CAFE DE LA PAIX 028.JPG

LA LYRE NE VIT PAS QUE DE MUSIQUE ET D'EAU FRAICHE

Les rires fusent aux anecdotes des uns et des autres.

( Lulu nous a rapporté quelques photos de Robert, son mari, musicien à la LYRE

"le plus ancien" me dit-elle)

CAFE DE LA PAIX 026.JPG

CAFE DE LA PAIX 025.JPG

CAFE DE LA PAIX 027.JPG

Et chacune et chacun de se remémorer

les retrouvailles par quartier, sur les bancs ou "les chaises qu'on allait chercher"

"C'était fraternel" "On avait besoin des autres".

"Il n'y avait pas l'actualité télévisée, alors après manger on allait s'asseoir devant le pas de porte

et "on refaisait le monde".

"à la sortie des vêpres, les gens, même s'ils n'allaient pas à la messe, allaient au bistro".

 "Les enfants allaient à pied,  les plus grands s'occupaient des tout petits". "ils marchaient vachement à l'époque".

 TOUT LE MONDE PARTICIPAIT A LA FETE AU VILLAGE; IL Y AVAIT DU LIEN SOCIAL."

 

CAFE DE LA PAIX 053.JPG

Quelques regrets partagés :

"Avant, tout était bénévolat ; la Société a changé, on ne fait plus rien sans être payé"

CAFE DE LA PAIX 016.JPG

LA LYRE JOUAIT AUSSI DANS LES ARENES EN BOIS

OUI IL Y A EU A UNE EPOQUE ... DES ARENES EN BOIS A HABAS ...

CAFE DE LA PAIX 047.JPG

Jean LALANNE nous a raconté avec le talent qu'on lui connaît

l'histoire qui aurait pu mal se terminer pour le musicien

nullement affolé par la vache échappée dans l'arène et fonçant droit sur lui.

Croyant qu'il s'agissait d'un jeu, d'une plaisanterie,

il continuait de souffler  dans son bugle en regardant sa partition,

tandis qu'un musicien de la Lyre s'évertuait à faire des passes avec son drapeau

pour éloigner la bête.

 

CAFE DE LA PAIX 021.JPG

CAFE DE LA PAIX 050.JPG

2017-05-14 CAFE DE LA PAIX2.jpg

Il paraît que la BERGERONNETTE a été un gros succès de la LYRE

Alors la prochaine fois que je rencontre les musiciens

je leur demande ce morceau

Résultat de recherche d'images pour "LA BERGERONNETTE MUSIQUE"

Je n'ai pas perdu mon temps ce dimanche matin au Café de la Paix d'HABAS.

 

2017-05-14 CAFE DE LA PAIX1.jpg

Desktop7.jpg

Monsieur PENDANX a cité tous ceux qui ont contribué aux activités et à la réussite de la LYRE HABASSAISE

SES PRESIDENTS SUCCESSIFS

Albert DESTRIBAT, Albert MASSIE, Maurice CAMPAGNE, Paul TUQUOI, Jacques LACCASSAGNE, Jean GARROUTEIGT,...

SES CHEFS DE MUSIQUE

Adrien LABORDE, Auguste LARMAGNA, Pierre MAIGRET,  Georges CAZAUX, Antoine PONS, Roland DIANA, Serge DUTOURNIER.

 L'HARMONIE LYRE HABASSAISE A FETE SES 110 ANS EN 2011

13/05/2017

LE MARIAGE EN CHALOSSE (Landes) : le saviez vous ?

Les prochaines rencontres inter-générationnelles auront lieu au Café de la Paix, le dimanche 14 Mai à 10H30 et le Dimanche 18 juin à 10H30.

Ces rencontres permettent à tous les passionnés de notre village et des alentours d'échanger et de se remémorer l'Histoire de Habas, d'Antan à nos jours.

Organisé par l'Association Culture et Loisirs de Habas.

RENCONTRES INTER GENERATIONS 2EME TRIMESTRE
LE THEME EN EST LE MARIAGE
apparemment
Alors j'ai pris un peu d'avance
quelques extraits de mes almanachs landais

 

index mariage.jpg

Selon la tradition en CHALOSSE, chaque demande en mariage faisait l'objet d'un repas chez la future mariée.

 

Il y a de cela un siècle, la tradition dans les Landes voulait que l'amoureux transi était convié, accompagné de ses parents, à s'attabler chez les futurs beaux-parents. Le repas se déroulait, de l'entrée au dessert. A cette issue, la décision des parents de la belle était fixée par ... une assiette de noix. Ainsi, si la demande en mariage était refusée, seuls les fruits à coque, alors disposés sur la table, pouvaient consoler le malheureux. 

noix.jpg

Si le père de la fille acceptait de "causer" on allait chercher la longue de vin.

il_340x270.1145067956_ivb0.jpg

Le repas terminé, les amies de la fiancée s'amusaient à éparpiller par la cuisine les cendres du foyer, que la jeune fille devait, au fur et à mesure, balayer et ramener dans l'âtre. De là l'expression : ha brase, "faire de la cendre" signifiant "faire les accords".

C'était au temps du Carnaval que les mariages étaient les plus nombreux, le clergé exigeant pendant l'Avent et le Carême une rétribution plus élevée.

Les mariages célébrés en mai étaient, dit-on, malheureux. La coïncidence du mariage simultané de deux frères et de deux soeurs passait, également, pour être de très mauvais augure.

Aussteuerschrank_fcm.jpg

Les jeunes filles devaient, avant le mariage, confectionné le trousseau. Quelques jours avant le mariage, le futur marié, se rendait au domicile de sa fiancée pour lui remettre divers cadeaux qu'il avait apporté (dé, ciseaux, etc.).

le-trousseau-de-la-mariee-1478979.jpg

Il lui passait alors une ceinture autour de la taille ; cela s'appelait "ceinturer la noce".

Lorsqu'une jeune fille n'était pas en mesure de se procurer les objets nécessaires à son trousseau, il était de tradition en CHALOSSE, qu'elle pouvait aller de maison en maison quêter le lin. Et, la quenouille chargée de ce lin à la main, elle filait ou avait l'air de filer le long de la route.

Les invitations au mariage se faisaient par l'intermédiaire d'un voisin ou d'un ami, le casse-can (chasse-chien). Il battait la campagne pour convier les parents, les amis, à assister à la messe et à la fête. Chaque famille invitée lui remettait un bouquet ou un ruban, signe qu'il s'était acquitté de sa mission.

C'était souvent le premier voisin "lou permé bésin" qui jouait le rôle de "cassecan" et "d'imbitedous". Ils se déplaçaient par groupes de deux, ils étaient munis de bâtons, afin de se défendre contre les chiens des diverses propriétés. D'où le nom de casse-can - chasse-chien-.

Dans les demeures, ils buvaient un verre, le traditionnel "piquepoult" et la donzelle invitée ornait la canne de "l'imbitedous" d'un ruban, généralement de la couleur de la toilette prévue pour le jour du mariage.

Deux ou trois jours avant le mariage, le "porte-leyt" ou "porte-lit" consistait en un transport du lit et de l'armoire, chez le fiancé. Le "nobi" avait fourni le bois du lit et la "nobi" la garniture. L'armoire provenait de chez la fiancée. Toutes ces cérémonies étaient agrémentées de chants en gascon.

Concernant le costume de mariage, les hommes se mariaient toujours en béret.

1beret-photo-blancqab81-01_2345.jpg

Les femmes portaient soit un mouchoir, soit une couronne de fleurs d'oranger ou de fleurs artificielles.

Le père de l'épouse place la couronne sur la tête de sa fille, en présence des donzelles et des donzelons désignés par le fiancé. Le premier donzelon du fiancé procède ensuite, au cintrage de la nobi : il attache une belle ceinture de soie blanche à la taille de l'épouse.

Il était de coutume de cacher une pièce de monnaie dans l'empeigne du soulier de l'époux, et neuf grains de mil dans celle de la chaussure de l'épouse (ce geste symbolique signifiait que le mari devait subvenir aux besoins du ménage et la femme soigner la basse-cour).

mil.jpg

Les grains de mil constituaient également un rite de défense contres les sorcières qui ne pouvaient nuire à l'épousée qu'après avoir compté les grains, opération qui les occupait jusqu'à la fin de la cérémonie, écartant ainsi les sortilèges.

 Au passage du cortège, en direction de l'église, des amis ou des parents offraient des rasades de piquepoult.. La fiancée entrait dans l'église au bras de son parrain et s'agenouillait à côté de son fiancé, en prenant soin de placer, sous les genoux du nobi, un peu de sa robe.

Durant le repas de noce, les nouveaux époux faisaient le tour de la table et trinquaient avec tous les invités.

891_001.jpg

Dès qu'ils avaient regagné leur place, le parrain et la marraine, profitant  de l'inattention générale, subtilisaient les verres des mariés et jetaient le vin qui avait servi à trinquer, afin que quelque ami malveillant ne puisse l'utiliser pour quelque sortilège.

Le festin avait lieu soit dans la maison, soit dans les chais, pour les familles aisées.

C'était l'occasion de montrer aux invités que l'on possédait quelques biens. Draps blancs, fleurs, guirlandes de buis et de feuilles de laurier, décoraient à merveille la salle de réjouissances.

Dans certaines familles, chaque invité pouvait apporter son "écot" sous forme de victuailles ou de vin. Le menu se composait souvent d'un potage gras -avec le jus de poule farcie-, du boeuf aillé, d'un plat de sauce relevé "L'alicot" préparé avec des foies, des gésiers et les abattis de volaille. Venaient ensuite les rôtis, le tout arrosé de vieilles bouteilles mises en réserve dans les métairies. Le banquet se terminait par la tarte feuilletée et le pastis.

Après le repas très copieux, pendant que les invités dansaient tard dans la nuit, au son de l'accordéon et du tambourin, avec polka, mazurka, scottisch, quadrille... la mariée était conduite à la chambre nuptiale par un ou deux contre-époux (invités) et par la couturière, qui l'aidaient à se déshabiller.

Une heure après le coucher des mariés, les contre-époux (invités) frappaient à la porte et pénétraient dans la chambre, apportant un saladier contenant du vin chaud agrémenté de sucre et de cannelle, dans lequel nageait une tranche de pain grillé, la roste, pour retrouver quelques vigueurs.

zoom_401.jpg

Les époux buvaient ce vin et trinquaient avec les contre-époux. Plus tard le vin a été remplacé par du thé.

Résultat de recherche d'images pour "la roste"

Un concert bruyant "le charivari" était offert aux veufs ou veuves remariés avec casseroles et chaudrons.

08/05/2017

LES GENS DE MON QUARTIER

Capture MAYADE 2.JPG

 

 

 

Si un quartier se définit  par les lieux de sociabilité c'est bien celui de "BELOTE", le mien, qui  ne m'a pas vu naître, comme certains d'entre eux sur la photo , mais que j'ai adopté de suite comme une orpheline en manque d'air pur, de verdure, de convivialité environnementale, inter-générationnelle.

Dans mon quartier, on trouve tout ça.

mayade 2017 ag 074.JPG

CE SONT LES BENEVOLES DE LA MAYADE QUI AURA LIEU A LA PENTECOTE

COMME CHAQUE ANNEE

on attend tous cet évènement avec impatience

En attendant, nous nous sommes retrouvés ce dimanche

lors de l'Assemblée Générale MAYADE QUARTIER BELOTE

et avons bien profité de cette journée ensoleillée

***

mayade 2017 ag 061.JPG

ILS SONT VENUS, ILS SONT TOUS LA

UN GRAND SOURIRE AUX LEVRES

DES QU'ILS ONT ENTENDU CE CRI

"IL FAUT FAIRE VIVRE LA MAYADE"

mayade 2017 ag 064.JPG

Il y a du pain sur la planche !

On en reparlera

mayade 2017 ag 065.JPG

mayade 2017 ag 066.JPG

Dans mon quartier c'est la civilité qui prime

et permet des relations harmonieuses entre les gens

aussi différents soient-ils.

mayade 2017 ag 067.JPG

mayade 2017 ag 068.JPG

On ne vit pas forcément de la même façon

on n'a pas la même culture

la même histoire

mais qu'importe !

on est tous là pour la mayade

tous ensemble pour partager de bons moments

sans arrière-pensée

!

 

2017-05-07 mayade 2017 ag19.jpg

Vous avez besoin d'un coup de main ?

On est là !

Un jour, c'est lui, demain c'est l'autre !

***

Un sourire, une aide mutuelle

sont à la portée de chacun

et dans mon quartier c'est ainsi que s'exprime

le vivre ensemble

 

MEME LES ENFANTS SONT GENTILS, RESPECTUEUX DES ANCIENS

"Encore une chance !" me répondent les parents, face à ma surprise

**

En attendant PENTECOTE

Voici les billets pour la BOURRICHE

pensez aux lots !

 

BOURRICHE 001.jpg

 

2017-05-07 mayade 2017 ag18.jpg

 

 

 

 

ASSEMBLEE GENERALE DE LA MAYADE QUARTIER DE BELOTE

 

Hier dimanche, nous étions dès le matin, rassemblés au Lac de Luc de POUILLON, pour la tenue de notre Assemblée Générale qui s'est déroulée dans les meilleures conditions sous la Présidence

de Thierry Bonnebaigt dit "Titi", entouré des membres du bureau

Marina qui assure le secrétariat

Jean-Marc la trésorerie

et de ses petites canailles

 

 

2017-05-07 mayade 2017 ag.jpg

2017-05-07 mayade 2017 ag3.jpg

2017-05-07 mayade 2017 ag1.jpg

2017-05-07 mayade 2017 ag2.jpg

Dominique qui a été secrétaire de l'association pendant plusieurs années

a été remerciée pour le travail bénévole accompli

2017-05-07 mayade 2017 ag4.jpg

mayade 2017 ag 011.JPG

2017-05-07 mayade 2017 ag5.jpg

2017-05-07 mayade 2017 ag6.jpg

La situation morale, les comptes ont été approuvés, adoptés à l'unanimité ; les bénévoles remerciés pour leur grande disponibilité pendant ces trois jours de fête, du vendredi soir au lundi matin pour faire place nette et donner aux couvreurs la possibilité de retrouver leur atelier et leur outil de travail comme avant le prêt gratuit de la salle aux gens du quartier.

Tout cela donne un peu soif ... Alors, à l'apéro avant le repas au lac de Luc.

 

mayade 2017 ag 042.JPG

mayade 2017 ag 050.JPG

mayade 2017 ag 044.JPG

On va poser pour la photo de famille

on s'installe

mayade 2017 ag 046.JPG

Oui, on mettre les anciens là, au premier rang, assis

mayade 2017 ag 049.JPG

mayade 2017 ag 053.JPG

mayade 2017 ag 054.JPG

LES JEUNES attendent calmement

mayade 2017 ag 056.JPG

mayade 2017 ag 057.JPG

mayade 2017 ag 058.JPG

et nous passons à table

2017-05-07 mayade 2017 ag13.jpg

mayade 2017 ag 081.JPG

2017-05-07 mayade 2017 ag10.jpg

2017-05-07 mayade 2017 ag11.jpg

2017-05-07 mayade 2017 ag8.jpg

2017-05-07 mayade 2017 ag12.jpg

mayade 2017 ag 097.JPG

Les enfants s'amusent sous surveillance

2017-05-07 mayade 2017 ag14.jpg

2017-05-07 mayade 2017 ag15.jpg

2017-05-07 mayade 2017 ag16.jpg

2017-05-07 mayade 2017 ag17.jpg

mayade 2017 ag 148.JPG

BELLE JOURNEE EN VERITE !

A BIENTOT LES AMIS POUR LA MAYADE

A LA PENTECOTE  !

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique