logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/03/2012

LA ROUQUIQUINANTE

Une belle personne, KARIN ! qui nous a enchantés ce dimanche après-midi à POUILLON

pour fêter la journée des femmes

 

2012 FEMMES POUILLON8.jpg

 

Une authentique interprète qui ne manque ni de talent, ni d'humour

avec son accompagnateur préféré, DAVID,

***

Son répertoire est bien fourni

http://larouquiquinante.fr/larouquiquinant3/index.html

Elle chante Brel, Brassens, Ferrat, Moustaki, Piaf, Barbara, Mouloudji, Montand, Zazie, Toulis, Cherhal, ... et bien d'autres !!!

2012 FEMMES LA ROUQUIQUINANTE.jpg

Quelques petits extraits d'une amateuse qui ne s'est pas privée de fredonner et de rire avec bonheur... J''spère que vous tomberez sur le bon clip.

 

 

2012 FEMMES LA ROUQUIQUINANTE1.jpg


 

02/03/2012

AUDIT CITOYEN DE LA DETTE PUBLIQUE


Non à l’austérité, oui à la démocratie !

Services publics, santé, éducation, financement des collectivités locales, allocations sociales, retraites, hausse de la TVA, réforme du droit du travail… l’austérité généralisée écrase les peuples en Europe et en France sous le prétexte de «rassurer les marchés». On nous somme de payer une dette qui n’est pas la nôtre. Ensemble, disons non à l’austérité !

Avec le Pacte budgétaire une nouvelle étape est franchie : c’est une véritable camisole de force budgétaire qui est imposée à l’Europe. A travers les mécanismes de contrôle et sanctions des budgets nationaux qu’il met en place, le nouveau traité représente une dérive technocratique et autoritaire des institution. Il impose à l’Europe l’austérité, récession, et régressions sociales.

Capture DETTE.JPG

Les peuples européens doivent se mobiliser au plan national et européen, pour exprimer le rejet de cette négation de la démocratie. Le choix de l’austérité généralisée engage notre avenir. A ce titre, un véritable débat citoyen et une consultation populaire sont nécessaires.

Ensemble, disons non à l’austérité ! Imposons un débat public et citoyen, et une consultation populaire sur le nouveau traité européen !

Une semaine d’action des collectifs d’audit citoyen contre l’austérité, le Pacte budgétaire et en solidarité avec le peuple grec est prévue du 5 au 12 mars.

Des initiatives sont prévues partout en France.




Capture DETTE PUBLIQUE 1.JPG

CONFÉRENCE - DÉBAT
MARDI 6 MARS 2012 à 20 H.
HALLES DE DAX


avec Guillaume DUVAL, rédacteur en chef d'Alternatives économiques
et Jean-Marie HARRIBEY, ancien Président d'ATTAC et co-président des "Économistes atterrés"

Organisée par le CAC 40 (Collectif pour un Audit Citoyen de la dette publique)
DEMANDONS UN AUDIT DE LA DETTE !


Le Collectif landais pour un Audit Citoyen de la dette publique est composée des syndicats CGT (INDECOSA CGT et UD CGT 40), FSU et des associations Amis de la Terre, Assemblée Citoyenne de la Haute Lande, ATTAC, Ligue des Droits de l'Homme.

Capture DETTE PUBLIQUE.JPG

*

De sommets européens « exceptionnels » en plans d’austérité « urgents », la dette publique est devenue cet épouvantail, destiné à effrayer l’opinion publique et promouvoir des politiques régressives, en court-circuitant le débat démocratique.

Les dépenses publiques, la protection sociale, les services publics, font ainsi l’objet d’attaques incessantes, alors que le problème est ailleurs.

*

http://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/261011/

appel-pour-un-audit-citoyen-de-la-dette-publique

Écoles, hôpitaux, hébergement d'urgence… Retraites, chômage, culture, environnement... nous vivons tous au quotidien l'austérité budgétaire et le pire est à venir. «Nous vivons au-dessus de nos moyens», telle est la rengaine que l'on nous ressasse dans les grands médias. Maintenant «il faut rembourser la dette», nous répète-t-on matin et soir. «On n’a pas le choix, il faut rassurer les marchés financiers, sauver la bonne réputation, le triple A de la France».


Nous refusons ces discours culpabilisateurs. Nous ne voulons pas assister en spectateurs à la remise en cause de tout ce qui rendait encore vivables nos sociétés, en France et en Europe. Avons-nous trop dépensé pour l’école et la santé, ou bien les cadeaux fiscaux et sociaux depuis vingt ans ont-ils asséché les budgets? Cette dette a-t-elle été tout entière contractée dans l'intérêt général, ou bien peut-elle être considérée en partie comme illégitime? Qui détient ses titres et profite de l'austérité? Pourquoi les États sont-il obligés de s'endetter auprès des marchés financiers et des banques, alors que celles-ci peuvent emprunter directement et pour moins cher à la Banque centrale européenne?


Nous refusons que ces questions soient évacuées ou traitées dans notre dos par les experts officiels sous influence des lobbies économiques et financiers. Nous voulons y répondre nous-mêmes dans le cadre d'un vaste débat démocratique qui décidera de notre avenir commun.
En fin de compte, ne sommes-nous plus que des jouets entre les mains des actionnaires, des spéculateurs et des créanciers, ou bien encore des citoyens, capables de délibérer ensemble de notre avenir?
Nous nous mobilisons dans nos villes, nos quartiers, nos villages, nos lieux de travail, en lançant un vaste audit citoyen de la dette publique. Nous créons au plan national et local des collectifs pour un audit citoyen, avec nos syndicats et associations, avec des experts indépendants, avec nos collègues, nos voisins et concitoyens. Nous allons prendre en main nos affaires, pour que revive la démocratie.

 

Capture dette signez appel.JPG
http://www.gilblog.fr/berry_blog/un-audit-de-la-dette-en.html


"Les médias de la propagande sarkozienne attribuent le déficit et la dette à une mauvaise gestion de l’État (vous savez, nous vivons au dessus de nos moyens) : mais cet argument ne résiste pas à l'examen, car les dépenses publiques restent assez stables en France depuis des dizaines d'années. En réalité, c’est une espèce de racket de la richesse publique qui est à l'origine de la dette. En effet, l’article 104 du traité de Maastricht interdit à la France et aux autres États européens d’emprunter auprès de leurs banques centrales, c’est-à-dire qu’il interdit aux États de créer eux-mêmes leur propre monnaie (chose qu'ils faisaient depuis des siècles). Mais un pays dont l’État a perdu le droit de battre monnaie a perdu sa liberté, et sa dette ne peut que s’envoler à l’infini, puisqu'elle sert uniquement à enrichir les banquiers. Elle est donc artificielle.

Un chef d'État français qualifiait de "patrons voyous" ceux qui organisent le déficit des entreprises pour justifier leur vente ou leur délocalisation. Et comment appeler les chefs d'État et de gouvernement qui ont creusé le déficit public et augmenté la dette au profit des banques ?

Et si le peuple refusait de rembourser cette dette absurde ? Et si on transférait les banques privées au secteur public ? Et si on interdisait les transactions avec les paradis fiscaux ? Et si on arrêtait la fraude fiscale des grandes entreprises et des grandes fortunes ? Et si on remettait au pas les spéculateurs (que certains appellent joliment "marchés financiers") ? Et si on instaurait une véritable justice fiscale et une redistribution de la richesse ? Et si la Justice interrogeait ceux qui ont mis la France dans le pétrin ?

Décidément, ça serait plus que moderne, alors, de la science fiction ?  Va don savouèr...?"

"Pas bête les berrichons, c'est une payse qui l'dit"

*
*


http://www.placeaupeuple2012.fr/la-dette-cest-chouette/

GURS... COMME UN SANGLOT


Hier, en revenant de GOURETTE
Après OLORON STE MARIE, une flèche indique.... CAMP DE GURS ...
-Le camp de Gurs ?
Puisque nous passons dans le village, il m'est impossible de ne pas m'arrêter au camp,
de ne pas me recueillir un instant
en pensant particulièrement à notre amie Biche, aux siens
et à toutes les autres victimes de la barbarie franquiste, vichyste, nazie


P1610455.JPG


"Gurs, une drôle de syllabe, comme un sanglot"

http://www.ajpn.org/camp-84.html
*
*
Le « Camp de Gurs », aménagé sur la lande du village de Gurs entre Navarrenx et Oloron Ste Marie était de 1939 à 1945, le plus grand camp du sud de la France.
Plus de 60000 personnes internées dans ce lieu

des espagnols (printemps et été 1939)
des « indésirables » (mai juillet 1940)
des juifs (oct 1940-nov 1943)
des Gitans (printemps 1944)

et 54 nationalités


P1610419.JPG

Pour une visite du camp, il faut prendre son temps
2012 CAMP DE GURS2.jpg
Impossible de visiter à la légère
Alors, nous nous contenterons cette fois de nous recueillir dans le petit bâtiment à l'entrée du site
en visionnant les diaporamas, en nous attardant sur les photos derrière la vitre
P1610445.JPG


P1610430.JPG


2012 CAMP DE GURS3.jpg


428 baraques organisées en 13 îlots ceinturés de barbelés sont construites.
Elles sont conçues pour être utilisés l’été, elles protègeront ainsi peu du froid et mal de la pluie.



Environ 24 530 républicains espagnols furent internés à Gurs. C’étaient pour la plupart des combattants basques, des aviateurs et des volontaires des Brigades Internationales. C’étaient des hommes jeunes et disciplinés.
Récemment mis à jour84.jpg

Durant le printemps et l’été 1939, la vie au camp de Gurs s’organise autour d’activités sportives, de cours d’alphabétisation et d’une vie culturelle et artistique riche.


2012 CAMP DE GURS1.jpg

Malgré un état de délabrement avancé des baraques et un camp presque vide en 1940,
le gouvernement français y internera :

Des réfugiés allemands, autrichiens et polonais arrêtés dans l’agglomération parisienne. Une partie de ces réfugiés proviennent de la 1er Rafle du Vel d’Hiv
Ainsi le 12 mai 1940 les autorités françaises ordonnent le rassemblement des femmes étrangères au Vélodrome d’Hiver.
Celles-ci seront arrêtées et transférées à Gurs.
P1610426.JPG

Des Mosellanes :
des femmes françaises de la Moselle ayant épousé un allemand ou d’origine allemande.
Ces différentes femmes sont suspectées par les autorités françaises de faire partie de la « cinquième colonne ».


P1610417.JPG
P1610416.JPG
Des prisonniers politiques
P1610427.JPG


Les conditions de vie au camp sont extrêmement précaires. Elles se sont dégradées dès l’hiver 1939-1940. Les baraques résistent mal aux intempéries. L’humidité est constante. La promiscuité est grande : seul 70 cm de largeur sont dévolus à chaque interné. Le problème de la boue est significatif au camp de Gurs : les fossés de drainage, en nombre insuffisant, sont remplis d’eau ; le terrain devient un véritable marécage.
Avec l’arrivée des Juifs au camp à partir d’octobre 1940, Gurs devient le symbole de l’antisémitisme du régime de Vichy.

P1610405.JPG
Capture amicale camp de gurs 2.JPG
Capture amicale.JPG

P1610438.JPG

2012 CAMP DE GURS.jpg
La visite complète du camp est programmée en avril avec Alan.
Le site du camp de Gurs se compose des trois ensembles suivants:


1- une forêt de 80 hectares environ, sur l'emplacement des anciens îlots d'internés. Elle est traversée par une route goudronnée longue de 1800 mètres, qui correspond à l'ancienne route principale du camp. La route est praticable.
2- Le mémorial national, côté Gurs bourg. Il s'agit d'une voie ferrée longue de 200 mètres environ, reliant deux immenses dalles de béton sur lesquelles reposent des éléments commémoratifs.
3- Le cimetière du camp (1073 tombes), derrière le mémorial national.




 

P1610440.JPG

 

Récemment mis à jour85.jpg

Réussir les photos à travers une vitre n'est pas chose aisée

Désolée d'y voir mon reflet

****

PROCHAINE NOTE EN AVRIL

*

P1610418.JPG

*

un site à voir

http://prisons-cherche-midi-mauzac.com/tag/amicale-du-camp-de-gurs

Capture GURS PRISONS.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

01/03/2012

JOURNEE D'ACTION EUROPEENNE SYNDICALE

LES SYNDICATS EUROPEENS ONT MANIFESTE CE 29 FEVRIER CONTRE L'AUSTERITE
la CFDT et FO n'ont pas pris part à la manifestation
*
*
Même la Marne était là, dans les Landes

2012 MONT DE MARSAN MANIF1.jpg
2012 MONT DE MARSAN MANIF.jpg

UN PETIT TOUR DE PISTE
AVANT LE DEPART

2012 MONT DE MARSAN MANIF3.jpg
2012 MONT DE MARSAN MANIF14.jpg
2012 MONT DE MARSAN MANIF19.jpg
des visages amis ici et là
2012 MONT DE MARSAN MANIF15.jpg
Joëlle VIGNASSE,
Secrétaire de section du P.C.F. du canton de POUILLON
2012 MONT DE MARSAN MANIF16.jpg
Jeunes, Retraités, Chômeurs,
Salariés du Public et du Privé
TOUS ENSEMBLE

2012 MONT DE MARSAN MANIF17.jpg
Isabelle FIGUERES, Candidate du Front de Gauche
dans notre circonscription
2012 MONT DE MARSAN MANIF13.jpg
Alain Baché, secrétaire départemental du PCF landais
et conseiller régional
Candidat du Front de Gauche sur la 1ère circonscription des Landes
2012 MONT DE MARSAN MANIF20.jpg

Ainsi que le criait le haut-parleur de la C.G.T.
Les retraités étaient là
pour leurs enfants
et leurs petits-enfants
2012 MONT DE MARSAN MANIF18.jpg
2012 MONT DE MARSAN MANIF2.jpg
2012 MONT DE MARSAN MANIF4.jpg
2012 MONT DE MARSAN MANIF5.jpg
DEVANT LA PREFECTURE DE MONT-DE-MARSAN


2012 MONT DE MARSAN MANIF6.jpg
P1610157.JPG

2012 MONT DE MARSAN MANIF7.jpg
Que lisent-ils, que lisent-elles avec tant d'intérêt ?
img307.jpg
img308.jpg

2012 MONT DE MARSAN MANIF9.jpg
2012 MONT DE MARSAN MANIF10.jpg

2012 MONT DE MARSAN MANIF11.jpg

*
Et ça continue encore et encore
Infatigables les militants du FRONT DE GAUCHE
POUR FAIRE CONNAITRE LE PROGRAMME PARTAGE "L'HUMAIN D'ABORD"

2012 MONT DE MARSAN MANIF22.jpg


*
Cette fois-ci, j'ai fait le voyage derrière le camion
en compagnie des Jeunes de la C.G.T.
pour ne rien perdre des discours
et chanter avec eux : "On ne lâche rien" "C'est dans la rue qu'ça s'passe" " Bella Ciao" " Chiffon Rouge", etc.
Il faut bien joindre l'agréable à l'utile
*
*
Extraits

 

publiée 2 fois parce que la vidée avait été détournée un instant... puis elle est revenue à l'état normal

29/02/2012

3. ST JEAN PIED DE PORT.. Rue d'Espagne

Après la montée des marches vers la citadelle,

c'est la descente de la pente raide de la rue d'Espagne

 

P1600926.JPG
2012 ST JEAN PIED DE PORT FEV ALAN22.jpg

Les pierres dessinent encore les encadrements des anciennes échoppes, serrées les unes contre les autres et abritées sous les auvents protecteurs. Les linteaux de porte ciselés arborent, entre des motifs décoratifs, le nom de la maison, la date de sa construction, le nom des premiers propriétaires et parfois même leur profession.
P1600923.JPG


Le promeneur attentif peut y lire l'histoire de certaines familles de la ville.
2012 ST JEAN PIED DE PORT FEV ALAN23.jpg

2012 ST JEAN PIED DE PORT FEV ALAN24.jpg

2012 ST JEAN PIED DE PORT FEV ALAN25.jpg

La rue d'Espagne avec ses refuges et accueils pour pélerins
P1600916.JPG
SAINT-JEAN-PIED-DE-PORT est une étape obligée des voyageurs et des pèlerins de Compostelle
sur la route de PAMPELUNE
P1600919.JPG
P1600924.JPG

Nous voici arrivés à l'Eglise Notre Dame

P1600928.JPG
La porte Notre-Dame
Curieusement ouverte dans le clocher de l'église, elle donne d'un côté sur la rue de la Citadelle, de l'autre sur le pont Notre-Dame. Sa herse et ses impressionnants vantaux de bois sont bien conservés.
Au-dessus de la porte est nichée une copie de la Vierge à l'Enfant qui, lors des guerres de Religion, trouva refuge en Haute Navarre et ne fut jamais restituée.
P1600929.JPG
P1600930.JPG
La balade est terminée. Nous retrouvons le grand-père qui nous a patiemment attendus sur un banc


2012 ST JEAN PIED DE PORT FEV ALAN26.jpg

 

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique