logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/01/2008

DERNIERE SORTIE ... A ASCAIN

Ce matin c'est le départ des écoliers. On retourne chez les parents à STE LUCE SUR LOIRE et MITRY-MORY.

Alors on s'est fait un petit plaisir en retournant à ASCAIN, ce charmant village

qui leur rappelle de merveilleux souvenirs !

Et Thomas m'a bien recommandé de prendre des photos 


****

Nous nous sommes d'abord rendus au col d'Ibardin pour nous restaurer

On a maintenant nos petites habitudes

et l'on a décidé de toujours terminer les vacances ainsi... 

medium_SORTIE_ASCAIN_ST_JEAN_DE_LUZ_2.012008_09596_6_.JPG

 Un lomo frites pour ALAN

"oh ! y'a un oeuf ! "

 

medium_SORTIE_ASCAIN_ST_JEAN_DE_LUZ_2.012008_09596_9_.2.JPG

**

 Une paëlla pour SOLENE et CELIA

qui se demande si elle va pouvoir manger tout ça 

medium_SORTIE_ASCAIN_ST_JEAN_DE_LUZ_2.012008_09596_11_.JPG

**

Une omelette espagnole pour miche

moëlleuse comme je les aime

medium_SORTIE_ASCAIN_ST_JEAN_DE_LUZ_2.012008_09596_10_.JPG

 ***

 Une assiette de calamars à l'encre

délicieux pour le grand-père

C'était bien du calamar et pas de la seiche

pas du caoutchouc.. comme on en mange parfois

medium_SORTIE_ASCAIN_ST_JEAN_DE_LUZ_2.012008_09596_14_.JPG

***

**

Un petit dessert pour les jeunes gens

Célia était "gavée". Alan a terminé sa glace

medium_SORTIE_ASCAIN_ST_JEAN_DE_LUZ_2.012008_09596_16_.JPG

****

***

**

Après nous être restaurés, quelques courses

à la BENTA PEIO

ç'aurait pu être ici ou à BENTA BIOK ou chez MIRENXU....

 
**
**
 

Quelques clichés de la RHUNE

avant de descendre à ASCAIN 

medium_SORTIE_ASCAIN_ST_JEAN_DE_LUZ_2.012008_09596_17_.2.JPG

le petit train, ce sera pour une autre fois

medium_SORTIE_ASCAIN_ST_JEAN_DE_LUZ_2.012008_09596_18_.JPG

On repart.. certains sont "gelés"

*** 

 Et moi je ne suis pas pressée

Je contemple ce ciel chargé de beaux nuages

medium_SORTIE_ASCAIN_ST_JEAN_DE_LUZ_2.012008_09596_19_.JPG

On descend, on descend

et j'aperçois ASCAIN au loin

puis SAINT-JEAN-DE-LUZ... LA MER

 
medium_SORTIE_ASCAIN_ST_JEAN_DE_LUZ_2.012008_09596_23_.JPG

C'est bon .... On arrive sur ASCAIN

 

Dans la rue qui mène à la place

devant l'église 

medium_SORTIE_ASCAIN_ST_JEAN_DE_LUZ_2.012008_09596_26_.2.JPG

 

medium_SORTIE_ASCAIN_ST_JEAN_DE_LUZ_2.012008_09596_27_.JPG

 

 ***

 Place Pierre LOTI

Au Fronton

Devant ETCHOLA ... l'appartement de vacances
 

Souvenirs


medium_SORTIE_ASCAIN_ST_JEAN_DE_LUZ_2.012008_09596_28_.JPG

 

medium_SORTIE_ASCAIN_ST_JEAN_DE_LUZ_2.012008_09596_29_.JPG
medium_SORTIE_ASCAIN_ST_JEAN_DE_LUZ_2.012008_09596_30_.JPG

 

medium_SORTIE_ASCAIN_ST_JEAN_DE_LUZ_2.012008_09596_31_.JPG

On passe devant l'apparterment de vacances

Un petit pincement au coeur

Ils comprennent vite que la maison de vacances à HABAS c'est plus grand

 Mais quand même !

 

medium_SORTIE_ASCAIN_ST_JEAN_DE_LUZ_2.012008_09596_32_.JPG

*****

***

**

*

ON FILE AU PONT ROMAIN LES ENFANTS

Ils nous ont laissé en plan pour emprunter le chemin piétonnier

 

medium_SORTIE_ASCAIN_ST_JEAN_DE_LUZ_2.012008_09596_33_.2.JPG

 

medium_SORTIE_ASCAIN_ST_JEAN_DE_LUZ_2.012008_09596_34_.JPG

Coucou nous voilà

 

medium_SORTIE_ASCAIN_ST_JEAN_DE_LUZ_2.012008_09596_35_.JPG

 ON ARRIVE

medium_SORTIE_ASCAIN_ST_JEAN_DE_LUZ_2.012008_09596_36_.JPG

 

 

 

 

 

**

*

 

 

Le temps n'était pas de la partie, mais c'est quand même agréable 

ON NE SE LASSE PAS DE LA BALADE AU PONT-ROMAIN

 

 Ce sera l'objet de ma prochaine note

avec la visite à STE JEAN DE LUZ

 

Je file. AU REVOIR 

 

 

 

 

14/12/2007

ESSAIM DE FRELONS GIGANTESQUE !

medium_frelon_asiatique.jpg

 Vespa velutina est bien implanté en Aquitaine.

Il gagne du terrain et dépasse désormais la ville de Bordeaux (à l’ouest) puisqu’il atteint le littoral. Je le connais de cinq départements. Il me semble désormais impossible de l’arrêter et il va falloir vivre avec.

Ce frelon, un peu plus petit que notre frelon commun (Vespa crabro L., 1758) se reconnaît de suite à sa coloration plus sombre, la réduction des plages jaunes sur son abdomen et ses ailes plus fumées.

medium_FRELON_ASIATIQUE_2.jpg

 

Un excellent critère est cette fine ligne jaune rectiligne qui sépare les deux premiers segments abdominaux (voir photo page 324).

Il bâtit des nids généralement sphériques allant de la taille d’un ballon de hand-ball à un ballon de foot (et même plus).

 

Ces nids peuvent être pendus dans des arbres, mais sont le plus souvent dans des habitations ouvertes (hangars, granges…) au niveau des charpentes. On m’a signalé des nids plus volumineux encore en forme de jambon fumé.

 

medium_frelon-nid.2.jpg

 

www.beekeeping.com/sante-de-labeille/

*****

***

**

Au Sud-Est du Pays d'Orthe, Oeyregave, un charmant village étagé sur un coteau,  offre de beaux points de vue sur la vallée des Gaves de Pau et d'Oloron mais se distingue depuis peu par l'arrivée des frelons asiatiques

 

Un gigantesque essaim situé à 25 mètres de haut existe bel et bien à OEYREGAVE.

 

medium_FRELON_0789.jpg

 S.Ouest

 

 

Sa circonférence est de plus d'un demi-mètre et l'on aperçoit nettement au téléobjectif d'énormes sortes de frelons géants monter une bonne garde à l'entrée du nid. 

 

Le même phénomène a été observé dans un autre village landais où de gros frelons mesurant 4 bons centimètres se sont donnés pour mission de tuer les abeilles ! 

medium_FRELON_DEVORANT_UNE_GUEPE.JPG

 


Il semble que l'insecte soit arrivé en France caché dans un chargement de marchandises chinoises fin 2004. Trois ans plus tard, on peut dire, que cette espèce s'acclimate à la France et prolifère rapidement.

"Le frelon asiatique est déjà dans les Landes, la plus grande forêt d'Europe", où il construit ses nids sphériques à très grande hauteur dans les pins, hors de portée des regards, a déclaré jean Haxaire (un entomologiste amateur).
medium_frelon_agenais.JPG
On nous informe que ce frelon asiatique n’est pas agressif (du moment qu'on ne s'approche pas trop près du nid) ni dangereux (une piqûre de frelon n'a pas plus d'effet que celle d’une guêpe).

Mais c'est un nouveau prédateur en Europe, qui attaque les nids des abeilles et guêpes pour se nourrir de leurs œufs et larves.

 Quand ça va bourdonner dans mes sapins je vais me demander si ce sont des frelons asiatiques ou des abeilles que je vois virevolter...

Les professionnels (surtout les apiculteurs) sont inquiets !

Les services sanitaires cherchent par quel moyen atteindre de si hautes et si monstrueuses habitations. 

05/12/2007

LE SABOT DES LANDES A STE ETIENNE D'ORTHES

Nous avions rendez-vous à 15 Heures chez le sabotier et là vraiment nous avons été conquis, ravis.

 

medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_064.jpg
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_063.jpg
Nous avons tous été enchantés de la démonstration en atelier qui nous a été offerte par Claude LABARTHE, fidèle à une tradition familiale 7ème génération.
Des explications à chaque étape de sa fabrication avec une grande gentillesse
 
Un morceau de bois d'aulne entre les mains
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_067.jpg
 qu'on fend à coeur
En laissant sécher le bois quelques mois, il s'oxyde et prend cette couleur rouge 
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_066.jpg
Allez ! on prend deux morceaux qu'on pose sur la machine à côté du modèle de sabot qu'on veut fabriquer et c'est parti. 
ça tourne 
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_068.2.jpg
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_065.2.jpg
et nous voyons les sabots se balancer sur leur "manche"dans un même mouvement de balancier
prendre forme
et reprendre une belle couleur blanche
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_072.2.jpg
 Maintenant il s'agit de les passer dans une autre machine
qui va se charger de les creuser
Les copeaux jaillissent
 Les sabots sont prêts à être poncés
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_074.2.jpg
Oui, il est conseillé d'enfiler des chaussons à semelle fine
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_075.jpg
 
Pour notre plaisir, Claude LABARTHE laisse les machines pour reprendre le métier à l'ancienne à grand coup de hâche et grand couteau dont j'ai oublié le nom exact
 
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_077.jpg
 
 
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_079.jpg
 
Après cette démonstration fort intéressante
un petit tour à la boutique
 
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_082.jpg
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_083.jpg
On y trouve des sabots porte fleurs - porte-brosse - boîte à sel -
des coffins à pierre du faucheur - des tabourets pieds sabots -
des porte-serviettes - des porte-bougies- des porte-clés - porte-bouteilles -
horloges ...
 
L'artisan n'a vraiment pas les pieds dans le même sabot. 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 

04/12/2007

SORTIE EN PAYS D'ORTHE : PORT DE LANNES

Après notre visite à l'abbaye d'ARTHOUS, il est midi et nous partons à PORT DE LANNE pour déjeûner chez Maria.

Le menu du jour : Quiche aux fruits de mer - Poulet/frites - tartelette ou Garbure. Le tout accompagné de deux pichets de tursan rouge et rosé.

Pour digérer, une petite balade en attendant l'heure du prochain rendez-vous.

medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_056.2.jpg

 Port de Lanne rappelle qu'un port se trouve en ce seuil des Landes  qui a cessé son activité vers 1930.

medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_058.jpg
Nous nous dirigeons vers le petit port. Il fait gris.

Seul un pêcheur donne un peu de vie à ce lieu déserté aujourd'hui lundi, lequel en son temps a vu glisser paisiblement sur l'onde les gabariers "Lous galupés de l'Adour", tandis que des pêcheurs attendaient le saumon, à l'ombre de l'église gothique Sainte-Madeleine du XIIIe siècle.

medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_054.2.jpg
La plaque de la petite rue menant au petit port témoigne de cette activité passée.

 


medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_057.2.jpg
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_059.jpg
C'est un palmier dattier ! lance quelqu'un
 
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_060.jpg
 
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_061.jpg
MAIS NOUS N'AURONS JAMAIS LE PLAISIR DE VOIR LES DATTES
est-ce vraiment un palmier dattier
C'est la première fois que je contemplais ces jolies branches orangées, ornées de ces petites boules 
 
 
______________________________________________________ 
 

Je retournerai à PORT DE LANNE

et j'irai visiter  

  • l'église gothique du XIIIe sièce, Sainte-Madeleine, avec sa tour clocher très semblable à celles des églises environnantes. Elle se caractérise par la hauteur exceptionnelle du toit de la nef. Restaurée dans la seconde moitié du XIXème siècle, l'adjonction du clocher date de la fin du XVIème. 
  • le musé privé "battelerie et pêche professionnelle dans le Bas-Adour" à la Vieille Auberge, site du bec du Gave où les gaves réunis se jettent dans l'Adour.
  • Je ferai la descente et la douce remontée de l'Adour
à bord de la vedette LA HIRE jusqu'à DAX

Ce sera l'occasion d'autres notes
 
Maintenant il est temps de se rendre chez le sabotier de St-Etienne d'Orthe 

 
 
 

BALADE EN PAYS D'ORTHE : ABBAYE D'ARTHOUS


Il est 9 H 30. Sur la petite place devant l'église de HABAS un petit groupe d'une dizaine de personnes s'apprête à effectuer une balade dans ce superbe Pays d'Orthe, à travers à la fois 900 ans d'histoire et une activité culturelle et patrimoniale en ébullition.

Nous roulons vers HASTINGUES visiter l'ABBAYE D'ARTHOUS dont l'histoire se confond avec celles des autres abbayes de la région.

C’est vers 1160 que les moines de l’ordre des Prémontrés quittent l'abbaye de la Case-Dieu dans le Gers pour fonder l’abbaye d’Arthous, sous l’autorité de Bernard III.


medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_001.2.jpg
 
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_005.2.jpg
  Ce monument historique offre plusieurs niveaux de visite. 
 
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_004.jpg
 
  
 
dans les vitrines des poteries 
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_015.3.jpg
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_016.jpg
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_014.jpg

 Des os gravés, figures de bouquetins. Deux pièces exceptionnelles : un célèbre cheval sculpté dans du grès qui constitue le plus grand objet d'art paléolithique connu à ce jour et un "pendentif" en calcaire représentant une tête de cheval.

 

medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_010.3.jpg

 Une mosaîque 

 

medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_013.2.jpg

 


Une barque ou pirogue à l'entrée de la salle

medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_017.jpg
 
Le musée, ludique et interactif, propose un voyage depuis la période des hommes préhistoriques installés à Sorde jusqu'aux dernières innovations agricoles, au moyen de bornes interactives, de maquettes, films, jeux et visites virtuelles de sites aujourd'hui disparus.
 
un vaste écran panoramique invite à un voyage initiatique dans le Pays d'Orthe, en compagnie d'un chasseur préhistorique, d'un pélerin du Moyen-Age ou d'un batelier du XVIIIe siècle.
 
Quittons le musée pour pénétrer dans cette vaste cour de l'Abbaye d'ARTHOUS... suivons le guide
 
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_024.jpg
 
Il nous entraîne au fond de la galerie couverte où sont exposés les fragments de deux grandes mosaïques gallo-romaines provenant de la villa de Mouneyras à Sarbazan.
 
 
 
 et nous rappelle tout d'abord l'histoire de cette région landaise passée sous domination anglaise pendant près de trois siècles suite au mariage d'Alinéor d'Aquitaine avec Henri Plantagenet, devenu Henri II d'Angleterre en 1154.

 
Prospère jusqu'au XVIe siècle grâce aux revenus de ses activités agricoles, l'abbaye joue un rôle prépondérant dans la vie locale : John de Hastings, sénéchal de Gascogne fonde alors  la bastide de HASTINGUES, situé sur un éperon dominant les Gaves réunis.
 
Le village restera anglais jusqu'en 1451.

 

medium_LA_TOUR_D_HASTINGUES.jpg

la tour de HASTINGUES 


 
Il faut découvrir les adorables maisons, dont la mairie dite maison de Borda, au bord de ruelles pavées, la large rue centrale aux demeures bien ordonnancées, et la jolie place de l'église, mignonne et tranquille. C'est une bastide de charme, un petit bijou authentique et méconnu. Le village fait partie des villages de caractère des Landes
 
 
medium_hastingues_MAISONS_du_XVe_et_XVIe_au_fond_porte_fortifiée_du_XIIIe_s.jpg
 
 
lA VOCATION DE l'abbaye Prémontrée d' Artous était  d'évangéliser les basques
d'offrir un hébergement aux pélerins en route vers Saint-Jacques-de-Compostelle
de  contrôler un territoire âprement disputé par plusieurs seigneuries :
Navarre, Béarn et Gascogne.

 
Notre charmant guide nous rapporte avec clarté les vicissitudes du monument en fonction des évènements politico-religieux qui se sont déroulés au cours des siècles.
 
 
Le Moyen Age est, pour ce qu'il convient désormais d'appeler la Guyenne, l'époque des villes neuves ou bastides
La population trouve refuge derrière les murailles des cités durant les troubles de la guerre de Cent Ans, pendant que s'élevaient des bastides dans les environs.

 

Les luttes religieuses du 16e siècle prirent rapidement la suite de la guerre de 100 ans.

 
Dévastée au XVIe siècle par la guerre contre l'Espagne en 1523 avec le Comte d'Orange
 

puis par les guerres de religion avec les Huguenots en 1571, après que Jeanne d'Albret, fille du roi Henri de Navarre se convertit au protestantisme en 1560, imposant le calvinisme dans son royaume, entraînant d'âpres luttes dans les Landes entre catholiques et protestants
 
L'ABBAYE EST PEU A PEU RUINEE.
 
LES BATIMENTS CONVENTUELS SONT RESTAURES ET AGRANDIS DU XVIIe au XVIIIe siècle dans le style traditionnel des maisons landaises à colombages. EN 1766 IL NE RESTE QUE 5 CHANOINES. 
 
 
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_025.jpg
 
 
 
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_007.jpg
 
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_023.3.jpg
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_006.jpg
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_048.jpg

 On remarque que l'abbaye a subi des transformation au fil des siècles.. Reste la trace de corbeaux intégrés dans le mur et agrémentés de modillons (sculptures) qui permettaient de soutenir des poutres ou des corniches

medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_027.2.jpg

A la veille de la Révolution la communauté était réduite à trois chanoines, ce qui pousse l'évêque de Dax à fermer l'abbaye en 1791. L'abbaye est vendue comme bien national et la vie monastique n'y a plus cours depuis la Révolution.

 
L'église tombée en piteux état n'a pas été remaniée. Elle a servi un temps de grange et de chai à des cultivateurs.  

les charrettes pénètrent dans l’abside éventrée de l’église (les portes ont été modifiées pour permettre aux charrettes de pénétrer facilement)

medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_030.jpg

 

medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_040.2.jpg

et les bâtiments conventuels se délabrent

 

medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_029.jpg

On  aperçoit les meurtrières

medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_031.jpg

 

Devenue exploitation agricole et très dégradée, elle fut donnée au département des Landes, en 1962, par Mme de Vilmorin.


________________________________________________________________________ 
   
Commencée en 1167, l’église Notre-Dame est à la frontière entre les styles roman (le chevet) et gothique (l’édifice est partiellement voûté d’ogives).
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_023.2.jpg
 
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_019.jpg
3 époques, 3 styles de fenêtres.. 
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_037.jpg
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_020.2.jpg
  les coquilles SAINT-JACQUES
 

medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_045.2.jpg
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_044.jpg
Aujourd'hui l'église est devenu un espace d'expositions, d'ateliers lors de séjours à vocation culturelle, de stages de restauration, de colloques, d'hébergement.
(la raison de la présence de projecteurs) 
 
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_039.2.jpg
 
 
Depuis 1966, le Conseil Général des Landes a entrepris de restaurer l'ensemble de l'abbaye 
 
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_041.jpg
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_042.2.jpg
 
 
 des pierres... des murs humides à certains endroits
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_038.jpg
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_043.jpg
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_046.jpg
Des oeuvres posées à terre.. On distingue les Rois Mages sous les projecteurs
 
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_047.jpg

Mais où allaient-ils chercher l'eau ? Aucune trace de "robinetterie" à l'intérieur...
Seul un puits à l'extérieur des bâtiments qui renfermerait encore un trésor ... 
 
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_032.2.jpg
On sait où les moines passaient les plats 
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_035.2.jpg
 
LES VACHES DU FERMIER D'EN FACE PRES DE L'ABBAYE 
elles  n'étaient pas d'époque
 
medium_sortie_3.12.07_ABBAYE_ARTHOUS_PORT_LALANNE_SABOTIER_STE_ETIENNE_033.jpg
 
 

Ce site classé au titre des Monuments historiques en 1955 a été donné au Conseil Général des Landes. Aujourd'hui restaurée, devenue Centre départemental du patrimoine, elle retrouve sa splendeur d'antant et raconte les 900 ans d'histoire dont elle est le témoin. 

Dans des bâtiments historiques du XVIIe siècle, un hébergement de 34 lits, une salle à manger pour 54 couverts, 3 salles de conférence équipées, des médiateurs du patrimoine sont prêts à recevoir associations, chercheurs, enseignants, éducateurs, scientifiques, professionnels du tourisme, du patrimoine ou du bâtiment pour des stages, colloques ou séjours à vocation culturelle et patrimoniale. 

 
Après cette promenade patrimoniale fort intéressante, nous nous sommes retrouvés à PORT DE LANNES pour un petit repas bien sympathique chez Maria. Puis visite d'un sabotier à ST ETIENNE D'ORTHE. Ce sera l'objet da ma prochaine note.

J'ai passé une agréable journée. Et vous. 

 
 

 
 
 
 

 
 

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
.
 
 
 
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique