logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

06/10/2008

A HABAS DES ARBRES A KIWI ET DES VIGNES, mais oui !

 EN REVENANT DU STADE CET APRES-MIDI

DES ARBRES A KIWI ET DES VIGNES A PORTEE DE MAIN 

 

 

medium_DSC05013.JPG
medium_DSC05014.JPG

 Du kiwi de Chalosse à HABAS

et moi je mange du kiwi de Nouvelle-Zélande

Pourquoi ? 

medium_DSC05023.JPG

Un marché régulé par la nature (disent-ils)
Le kiwi des Landes en Nouvelle-Zélande

La saison du kiwi dure 6 mois, et est inversée dans l'hémisphère Nord par rapport ˆ l'hémisphère Sud. D'où une régulation naturelle du marché mondial, unique en son genre.

.... « Ça paraît simple, commente Adel Beyeler. Les kiwis de Nouvelle-Zélande (production de 230 000 tonnes) et du Chili (120 000 tonnes) sont sur nos marchés jusqu’en novembre, date à laquelle arrivent les kiwis français (60 000 tonnes), italiens (350 000 tonnes) ou grecs (40 000 tonnes). À ce moment-là, nous pouvons à notre tour non seulement fournir notre marché, mais même, par export maritime, vendre nos fruits en Nouvelle-Zélande par exemple. Le consommateur a des kiwis toute l’année, sans que les producteurs n’en pâtissent, au contraire. »
Ainsi la production française reste sur le marché intérieur à 25 %, part à 45 % dans les autres pays de l’Union européenne, et prend le bateau à 30 % pour les Etats-Unis, l’Asie ou autres destinations.

C’est donc la nature qui choisit, plus qu’une véritable entente commerciale. D’ailleurs il arrive de temps à autre de trouver des kiwis néo-zélandais sur les marchés jusqu’à décembre, histoire de bien montrer, tout de même, que les matchs entre les All Black et les Bleus trouvent des prolongements avec le fruit ovale…

ja.web-agri.fr/moteur/

 

 J'ai quand même eu l'occasion de savourer du kiwi de l'Adour... Délicieux !


Le kiwi de l'Adour (entre les Landes et les Pyrénées-Atlantiques) possède le fameux Label Rouge et, avec 20 000 tonnes de kiwis récoltés par an, représente le quart de la production nationale.
Premier atout santé du kiwi, son apport calorique modéré : il fournit 47 kcal/100 g, ce qui le situe au niveau du melon, de la clémentine ou de l'abricot. Autre bienfait bien connu du kiwi, sa richesse en vitamine C, qui atteint le taux remarquable de 80 mg/100 g (plus que les agrumes !). Ainsi, un kiwi permet à lui seul de couvrir l'apport journalier conseillé en vitamine C. De plus, son taux est stable car le fruit est bien protégé par sa peau, en plus de la présence des acides organiques.  


 ****

*  

DES VIGNES ICI ET LA

ET DU PETIT RAISIN NOIR 

 pour un bon petit vin de pays

medium_DSC05015.2.JPG
medium_DSC05016.JPG
medium_DSC05018.JPG
 

 Ce n'est ni du Tursan, ni du vin de sable de l'Océan ou des Côtes de l'Adour, 

C'est un vin  de Chalosse à HABAS,

un vin de terroir landais
qui se marie avec le boeuf de Chalosse 
tandis que les vins rosés et blancs fruités, frais et gouleyants s'allient avec les volailles des Lande

 

 LA VIGNE ET LA MAISON (Lamartine)
Extraits
... 
Suis-moi du cœur pour voir encore,
Sur la pente douce au midi,
La vigne qui nous fit éclore
Ramper sur le roc attiédi.

Contemple la maison de pierre,
Dont nos pas usèrent le seuil :
Vois-la se vêtir de son lierre
Comme d'un vêtement de deuil.

Écoute le cri des vendanges
Qui monte du pressoir voisin,
Vois les sentiers rocheux des granges
Rougis par le sang du raisin.

Regarde au pied du toit qui croule :
Voilà, près du figuier séché,
Le cep vivace qui s'enroule
À l'angle du mur ébréché !

L'hiver noircit sa rude écorce;
Autour du banc rongé du ver,
Il contourne sa branche torse
Comme un serpent frappé du fer.

Autrefois, ses pampres sans nombre
S'entrelaçaient autour du puits,
Père et mère goûtaient son ombre,
Enfants, oiseaux, rongeaient ses fruits.

Il grimpait jusqu'à la fenêtre,
Il s'arrondissait en arceau;
Il semble encor nous reconnaître
Comme un chien gardien d'un berceau.

Sur cette mousse des allées
Où rougit son pampre vermeil,
Un bouquet de feuilles gelées
Nous abrite encor du soleil.

Vives glaneuses de novembre,
Les grives, sur la grappe en deuil,
Ont oublié ces beaux grains d'ambre
Qu'enfant nous convoitions de l'œil.

Le rayon du soir la transperce
Comme un albâtre oriental,
Et le sucre d'or qu'elle verse
Y pend en larmes de cristal.

Sous ce cep de vigne qui t'aime,
Ô mon âme ! ne crois-tu pas
Te retrouver enfin toi-même,
Malgré l'absence et le trépas ?
 
... 
Un petit clin d'oeil à DIVIA (Marie de Bourgogne) en passant 





 
 

05/10/2008

LES PYRENNES de PAU à HABAS

 

 Forcément elle me nargue la Framboisine de PAU avec ses montagnes enneigées

les miennes ont l'air ridicules à côté des siennes

http://fatrasenbleu.blog50.com/ 

medium_DSC04842.2.JPG

Je contemple les Pyrénées mais d'un peu plus loin.


 
 
 
http://ventdamont.blog50.com/
 D'autres sommets à contempler chez Viking... j'irais bien y faire un tour ...
 

 

04/10/2008

ELLE A DU NEZ

 Ce n''est pas moi qui le dis, c'est elle ...

"J'ai bien un nez de basque" dit-elle, en se regardant

medium_ALICIA_2007_190_55_.jpg

Rien d'anormal, les racines maternelles sont basques 

medium_basquedrap.gif
 
Mais quand même :  UN NEZ DE BASQUE ! ça existe ça ?
 

J'ai cherché, j'ai trouvé

http://gdelaage.over-blog.com/

    Les Basques, au nez aquilin,
ont conservé le profil caractéristique des anciens Mayas
qui se rencontre aujourd'hui encore chez leurs descendants de pure race, les Indiens Lancandons.
http://www.france-spiritualites.fr/article-atlantide

Un nez aquilin c'est ça ...
Nez en bec d'aigle ou nez aquilin, en bec d'oiseau de proie, de faucon, de vautour, en bec de chouette
 

medium_aigle.5.gif
 
http://fauneetflore.haplosciences.com/aigle.gif

 ALICIA ...Ton nez est en harmonie avec ton  visage
et il ne ressemble pas à celui-là 
 
*****

L’anthropologie physique et la mention des groupes sanguins font également souvent encore partie de la définition du basque
On les rencontre dans un ouvrage publié à TOULOUSE en 1986 par les Editions Privat :

Etre basque,
On trouve aussi dans un petit  livre de vulgarisation sur l’histoire du pays basque nord publié en 1985, un  paragraphe sur  « la race basque » : il existe au sud comme au nord des Pyrénées un type basque classique défini par de nombreux anthropologues :

..
visage triangulaire,
menton accusé,
nez aquilin,
teint clair,
cheveux châtains,
 
 
taille moyenne,
épaules larges,
thorax allongé,
hanches étroites…
 
"Et le reste Alicia, toujours le côté basque ? Moi je sais, je ne dirai pas "
 
TU AURAIS PREFERE AVOIR  
http://wikipédia.com   
  • le Nez en trompette, ou nez mutin, ou encore nez retroussé,
  • le Nez en patate, gros nez.
  • le Nez de pompette, pour désigner un nez d'ivrogne,
  • le Nez de betterave, pour un nez enluminé, avec des couleurs vives,
  • le Nez en bec de canard, ou nez de corbin, avec une saillie disgracieuse au niveau de l'arête nasale cartilagineuse,
  • le Nez en pied de marmite, ou nez en selle, ou nez en lorgnette, en présence d'une difformité du nez résultant de l'effondrement de sa partie osseuse, son extrémité paraissant s'enfoncer dans la racine, avec les narines dirigées en avant,
  • le Nez bourbonien, s'il est long et légèrement convexe,
  • le Nez camus, court et aplati, écrasé,épaté
  • le Nez busqué, au profil convexe,
  • le Nez grec, traçant une verticale du front jusqu'à sa pointe.
 
le nez de Cléôpatre
 
 
medium_Cleopatre.jpg
 
 
ALICIA,
moi je te souhaite d'avoir du nez
mais pas  quelqu'un dans le nez ;
 
de gagner les doigts dans le nez,
 
d'avoir le nez creux,
 
pas forcément de mener quelqu'un par le bout du nez
car il pourrait te passer sous le nez 
 
tu peux piquer du nez
 
montrer le bout de ton nez  
 
Pour éviter de te casser le nez 
si tu tombes nez à nez avec  quelqu'un qui veut te tirer les vers du nez
tu le sentiras à plein nez
et fais-lui un pied de nez 
au nez et à la barbe de qui tu veux 
 

 ********

*** 

A moins que tu ne t'entraînes à réciter la célèbre tirade du nez de Cyrano de Bergerac

 

Cyrano de Bergerac est un Gascon courageux et plein d'esprit. Epris d'idéalisme et d'absolu, il refuse toute forme de compromission. Il est amoureux en secret de sa cousine, la merveilleuse Roxane, mais sans le moindre espoir car il est affligé d'un nez trop long dont il a honte, et s'en défend en jouant avec les mots aussi bien qu'avec son épée.
Un soir, il fait scandale en empêchant le célèbre acteur Montfleury de se produire et se bat en duel contre un vicomte qui a osé critiquer son appendice nasal.
 
 
Cyrano

Cyrano de Bergerac
La tirade des nez (acte 1, scène 4)

To François´ homepage
Cyrano

Ah ! Non ! C'est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire... oh ! Dieu ! ... bien des choses en somme...
En variant le ton, —par exemple, tenez :
Agressif : « moi, monsieur, si j'avais un tel nez,
Il faudrait sur le champ que je me l'amputasse ! »
Amical : « mais il doit tremper dans votre tasse :
Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! »
Descriptif : « c'est un roc ! ... c'est un pic... c'est un cap !
Que dis-je, c'est un cap ? ... c'est une péninsule ! »
Curieux : « de quoi sert cette oblongue capsule ?
D'écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ? »
Gracieux : « aimez-vous à ce point les oiseaux
Que paternellement vous vous préoccupâtes
De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? »
Truculent : « ça, monsieur, lorsque vous pétunez,
La vapeur du tabac vous sort-elle du nez
Sans qu'un voisin ne crie au feu de cheminée ? »
Prévenant : « gardez-vous, votre tête entraînée
Par ce poids, de tomber en avant sur le sol ! »
Tendre : « faites-lui faire un petit parasol
De peur que sa couleur au soleil ne se fane ! »
Pédant : « l'animal seul, monsieur, qu'Aristophane
Appelle hippocampelephantocamélos
Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d'os ! »
Cavalier : « quoi, l'ami, ce croc est à la mode ?
Pour pendre son chapeau c'est vraiment très commode ! »
Emphatique : « aucun vent ne peut, nez magistral,
T'enrhumer tout entier, excepté le mistral ! »
Dramatique : « c'est la Mer Rouge quand il saigne ! »
Admiratif : « pour un parfumeur, quelle enseigne ! »
Lyrique : « est-ce une conque, êtes-vous un triton ? »
Naïf : « ce monument, quand le visite-t-on ? »
Respectueux : « souffrez, monsieur, qu'on vous salue,
C'est là ce qui s'appelle avoir pignon sur rue ! »
Campagnard : « hé, ardé ! C'est-y un nez ? Nanain !
C'est queuqu'navet géant ou ben queuqu'melon nain ! »
Militaire : « pointez contre cavalerie ! »
Pratique : « voulez-vous le mettre en loterie ?
Assurément, monsieur, ce sera le gros lot ! »
Enfin parodiant Pyrame en un sanglot :
« Le voilà donc ce nez qui des traits de son maître
A détruit l'harmonie ! Il en rougit, le traître ! »
—Voilà ce qu'à peu près, mon cher, vous m'auriez dit
Si vous aviez un peu de lettres et d'esprit :
Mais d'esprit, ô le plus lamentable des êtres,
Vous n'en eûtes jamais un atome, et de lettres
Vous n'avez que les trois qui forment le mot : sot !
Eussiez-vous eu, d'ailleurs, l'invention qu'il faut
Pour pouvoir là, devant ces nobles galeries,
Me servir toutes ces folles plaisanteries,
Que vous n'en eussiez pas articulé le quart
De la moitié du commencement d'une, car
Je me les sers moi-même, avec assez de verve,
Mais je ne permets pas qu'un autre me les serve.

Edmond Rostand (1897)

 


 
 

02/10/2008

BALADE A SOCOA




BALADE AU FORT DE SOCOA ... c'est extra

Avant la vidéo, quelques photos ... c'est trop beau !

medium_DSC04696.JPG

medium_DSC04720.JPG
medium_DSC04727.JPG
medium_DSC04733.2.JPG
medium_DSC04737.JPG

Face au Fort

la baie de ST JEAN DE LUZ

medium_DSC04741.JPG
medium_DSC04747.JPG
JE VOUS LAISSE CONTEMPLER L'OCEAN
 EN BONNE COMPAGNIE
medium_DSC04749.JPG
Alicia, Amatchi d'Urrugne, la petite Calypso
et le Minou de Miche
 
medium_DSC04759.JPG
medium_DSC04765.JPG
 
medium_DSC04791.JPG
 
medium_DSC04777.JPG
 
 
 
 
 
 
 
 
Quand on aime la mer
on aime forcément se rendre
au FORT DE SOCOA
 
medium_DSC04760.JPG
 
C'est à CIBOURE
 C'est là que repose
ma tendre amie Maïté
medium_DSC04815.2.JPG

face au Fort
 
 

20.03.2006

18. MAITE MON AMIE

 

Je suis venue te dire bonjour
Et tu ne m'as pas entendue.
J'ai crié ton nom dans CIBOURE
Et tu ne m'as pas répondu.

 

medium_DSC04698.JPG

Dans quel port as-tu jeté l'ancre ?
Sur quels rivages inconnus ?
L'as-tu trouvé, par quels méandres 

Le chemin qui conduit aux nues.

medium_DSC04754.JPG

Les vagues déferlent sur mon corps
Inondant mon coeur de douleur

Et traînent mon chagrin jusqu'au Fort,

 Gardien de ta nouvelle demeure.

 

medium_DSC04705.JPG

Je voudrais boire jusqu'à l'ivresse
Tes rires fous, tes saines colères,

Qui mettaient mon coeur en liesse,

jusqu'à ce grand coup de tonnerre.

medium_DSC04684.2.JPG

Tu nous as tous abandonnés,
Sans nous demander notre avis,
Sans toi la vie n'est plus la vie.
Jolie palombe, repose en paix.

MICHE

 
****
-Alicia, tu veux venir tremper tes mains avec moi ? 
"Mais oui, Calypso" 

medium_DSC04812.JPG

Océane, elle, était à l'anniversaire de sa copine
 
CALYPSO ... OCEANE ...
Il me semble que les parents aiment la mer 

 
medium_DSC04746.2.JPG
 
***
 
Encore de bons moments cet après-midi
 
 **********
bises aux basques
Martine et Daniel si vous passez par là
 
Patrick, Babeth, Agnès, Thérèse, Magny
 
Bises à vous
 
 
 
***
Maintenant je file au lit
et promis, demain je passe chez vous
Je ne sors pas Maminie
Je reste là
Ne t'inquiète pas, le Minou a de quoi se substanter
 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique