logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/05/2016

INAUGURATION DE LA RUE Léon CARESSE à HABAS

Le 8 mai, la  Marseillaise et le Dragon de Noaille ont été entonnés par les enfants de l’école de Habas et de l’école de musique avec la participation de la Lyre Habassaise.

 

 Le 8 mai la Municipalité d'HABAS a inauguré la rue Léon Carresse

-appelée jusqu'alors rue du Monument aux Morts -

Mais le 8 mai j'étais ailleurs ... avec les Bleus habassais en 32ème de finale du Championnat de France Promotion Honneur, qu'ils ont gagnée face à BRESSOLS.

 

***

QUI ETAIT Léon CARRESSE ?

****
https://sites.google.com/site/amicaledu3rima/tradition-du-3/la-salle-d-honneur
 
*
 
 
Biographie du marsouin brancardier Jean Léon Carresse
 
Tombé il y a 75 ans le 9 juin 1940 en Argonne 
 
Fils d’agriculteur, Jean Léon Carresse est né à Habas, département des Landes, le 29 juin 1916. Fils de Jean et de Léontine Lesfauries. Enfant sérieux et studieux, il sort de l’école communale à l’âge de 12 ans, muni de son certificat d’études primaires. Il aide alors ses parents dans l’exploitation de la ferme familiale.
 
Il effectue son service militaire au 3ème RIC de Rochefort tout d’abord, à Bordeaux ensuite. Il est maintenu sous les drapeaux jusqu’en septembre 1939 et désigné pour partir en Syrie, territoire calme, éloigné du théâtre d’opérations, mais, signe déjà révélateur de son tempérament, il refuse et demande à rester sur le front français où il juge sa place plus utile pour la Patrie.
 
C’est donc dans les rangs de la 1ère DIC (Division d’Infanterie Coloniale), engagée en Argonne sous les ordres du général Roucaud, que Jean Léon Carresse participe à la campagne 1939-1940. Chargée de colmater la brèche créée par les forces blindées allemandes au sud de Sedan, la 1ère DIC fait face, donne un coup d’arrêt à l’avance ennemie les 14 et 15 mai au sud-ouest de Mouzon, puis tient bon en liaison avec la 6ème DIC, à sa gauche, sur le front qui s’étend depuis Stonne jusqu’à la Meuse, en amont de Pouilly. 
 
C’est là, à la lisière de cette puissante forêt gauloise, que le 9 juin 1940, français et allemands s’affrontent dans un combat de titans. Le 3ème RIC subit l’assaut d’une division ennemie qui cherche, coûte que coûte, à percer en direction de Beaufort.
 
La 7ème compagnie, celle du brancardier Jean Léon Carresse, est en première ligne, aux ordres du capitaine Sallat. Le feu roulant de l’artillerie adverse, les assauts violents des allemands se présentant par vagues successives, au coude à coude, hurlant et vociférant, provoquent un léger flottement dont l’ennemi profite pour s’infiltrer dans nos positions. Le capitaine Sallat, surpris de cette irruption soudaine, bondit sur un fusil mitrailleur et tire sur les assaillants jusqu’à ce qu’une grenade le couche raide mort.
 
Carresse, resté près de son capitaine, est tué quelques instants plus tard en arrosant de son sang le fanion de la compagnie dont il s’est ceinturé pour mieux en assurer la défense.

Le soldat Gourgues, agent de transmissions, peut revenir au PC de la 7ème compagnie le 9 juin vers midi il trouve le capitaine Sallat mort, étendu sur le dos et Carresse couché, mort, sur les jambes de son capitaine, à environ 4 kms au nord-ouest du village.

Très vite le 3ème RIC se ressaisit et la résistance s’organise à l’aide du GRD (Groupe de Reconnaissance de Division), des 12ème et 14ème RTS (Régiments de Tirailleurs Sénégalais) et l’appui efficace des 1er et 201ème RAC (Régiments d’Artillerie Coloniale). Le 10 juin au soir, après de furieuses contre-attaques, le front est partout rétabli et l’ennemi laisse entre nos mains 300 prisonniers ; mais à quel prix ! En deux jours de combat, le 3ème RIC a perdu 24 officiers tués, 17 blessés, 500 sous-officiers, caporaux et soldats tués, blessés ou disparus.

Le 29 mai 1963, le capitaine Friedrich Grimm, officier de réserve du 6e bataillon de l’Armée Fédérale Allemande écrit une note qu’il joint au fanion retourné à la France par ses soins : "Le 9 juin (1940) en Argonne, le fanion de la compagnie fut enlevé au corps à corps. Un soldat colonial de l’armée française défendit l’emblème de son unité jusqu’à la fin. Le tissu porte encore aujourd’hui les traces de ce combat. Je remets cette étoffe en signe de compréhension germano-française et en témoignage de haute considération pour les faits d’armes de la nation française. Puisse le souvenir de votre camarade tombé au combat nous obliger à coopérer pour l’union de l’Europe." 

Le 1er mai 1964, le marsouin Jean Léon Carresse est cité à l’ordre de l’armée par le ministre de la défense monsieur Pierre Messmer.

Une rue de Beaufort-en-Argonne, une place du village de Habas, une pièce de la salle d’honneur du 3ème RIMa de Vannes et la promotion des jeunes engagés de l’année 2013 du Centre de Formation Initial Militaire (CFIM) de la 9ème BIMa (Brigade d’Infanterie de Marine) de Coëtquidan portent son nom.
 
Croix de guerre 1939-1945 
 
Citation à l'ordre de l'Armée. Décision n°9 du 21/05/1964. Mort pour la France.
 
 "Soldat brancardier d'un courage et d'un allant magnifique. Sous un bombardement intense d'artillerie lourde, a participé le 9 juin 1940 dans le bois de Dieulet (Meuse), aux côtés de son commandant de compagnie, à un combat meurtrier allant jusqu'au corps à corps. Une section ayant été anéantie et le commandant de compagnie tué, à défendu le fanion de l'unité avec une énergie farouche.
 
Est mort glorieusement pour la France, donnant ainsi un sublime exemple de sacrifice pour la Patrie" 
 
 
Commémoration du 74ème anniversaire des combats en Argonne.

 

 

 

 

 

En 16ème Championnat de France

15 mai

16e CHAMPIONNAT DE FRANCE

15 mai

logo USH

DIMANCHE 15 MAI A 15H00, L'UNION SPORTIVE HABASSAISE DISPUTERA LES 16e DE FINALE DU CHAMPIONNAT DE FRANCE CONTRE TAUCH CORBIERES (LANGUEDOC)

A CAZERES (AU DESSUS DE SAINT GAUDENS)

http://www.habas.fr/Agenda-et-actualites/A-noter-sur-vos-agendas

 

ALLEZ LES BLEUS !

***

*

Je ne serai pas du voyage, Mayade oblige... dans mon quartier

je suis sûre qu'ils vont gagner

 

LES CADETS EN FINALE CONTRE PESSAC dans le Lot et Garonne

   

14 mai

FINALE CADETS

14 mai

Les cadets de l'entente Pouillon - Habas - Labatut sont en finale de championnat secteur Sud Ouest contre Pessac

Coup d'envoi samedi 14 mai à 14H15 à Villefranche du Queyran (47)

LOGO PHL

 

Samedi  7 mai  2016

ILS AVAIENT GAGNE

En Championnat Territorial Teulière B (1/2 de finale - N2)

 P H L : 32 /   Naves : 5

   Remarquable performance des jeunes cadets, qui s’imposent avec la manière face à une formation limousine plus physique et se qualifient pour la finale. Pratiquant un beau rugby de mouvement et auteurs de 4 superbes essais,  inscrits par Rémy Bidoret, Mathieu François, Rémy Bergeron et Darricau, ils ont embelli le score grâce à la botte prolifique de Maxime Montagut. Une bien belle prestation, à renouveler face à Pessac en finale.

Pour P H L : 4 essais de Rémy Bidoret, Mathieu François, Rémy Bergeron et Corentin Darricau – 3 transformations, 1 pénalité et 1 drop-goal de Maxime Montagut

Pour Naves : 1 essai

 

09/05/2016

LES SUPPORTERS HABASSAIS sont de bons vivants

2016-05-0856.jpg

2016-05-0857.jpg

2016-05-0858.jpg

Dans le car, la plancha, l'apéro, la viande, les crudités, le dessert,

les couverts

et le tout installé en un tour de main par des experts en la matière

2016-05-0859.jpg

2016-05-0871.jpg

2016-05-0860.jpg

2016-05-0861.jpg

Les jeunes sont venus s'installer à la table de moins jeunes

ça nous permet de rester  jeunes et bien vivants aussi

2016-05-0862.jpg

le repas a été préparé de main de maître

par les hommes

ARAIGNEE DE PORC A LA PLANCHA !

à s'en lécher les babines

et les femmes qui avaient fait cuire les pommes de terre à la maison

et réalisé les assiettes de crudités : fromage de tête, tomates en quartier

miam ! miam !

 

2016-05-0863.jpg

2016-05-0864.jpg

En dessert après le fromage, le gâteau basque de chez Lalanne

à s'étouffer de plaisir

2016-05-0865.jpg

2016-05-0866.jpg

2016-05-0866.jpg

2016-05-0867.jpg

2016-05-0868.jpg

2016-05-0869.jpg

2016-05-0870.jpg

 

2016-05-0872.jpg

2016-05-0873.jpg

ALLEZ LES BLEUS ! LES SUPPORTERS ARRIVENT

ET VONT SE FAIRE ENTENDRE

!

 

 

RUGBY : ILS ONT GAGNE A MIRANDE FACE A BRESSOLS

Dimanche 8 mai 2016

32e de finale du Championnat  de France de Promotion d’Honneur 

Habas : 30 / Bressols : 29

Lieu : Mirande (32)

Habas : 2 essais de François Lalanne( 6e) et Vincent Campet (25e) – 1 transformation (6e) et 6 pénalités de Vincent Campet (11e, 33e, 53e, 71e, 75e,79e)

Carton blanc : Pouységu (44e)

Garcia, Elgoyen, Busquet, Elie, Guillenteguy (Cap), Philippe, V Getten , M Getten,  Campet (m), Lauga (o), Vinet, Lalanne, J.Nougaro, Pouységu, Lalanne, Vidaucoste.

Remplaçants : C.Nougaro, Hayet , Ladonne, Debergé, Dufourg, Loutau, Tuquoi.

Bressols : 2 essais de Vedeilhie (14e) et Caverzan (42e) – 2 transformation et 5 pénalités de Llopis (2e, 8e, 21e, 35e, 78e)

Lafon, Eychenne (Cap), Korpal, Mathaly, Malduyres, Bettiol, Lanies, Martin, Vedeilhie, Llopis, Dargassies, Pavan, Caverzan, Bassalem, Roux.

Remplaçants : Bolay, Desvals, Dausse, Franco, Gasc, Blatche, Martin.

**********************************

   Battus dans les arrêts de jeu au cours du match précédent, les habassais ont conjuré le sort et l’emportent à leur tour à la 84e minute, face à une formation Tarn garonnaise qui les a très sérieusement accroché. Après une entame prometteuse, face au vent,  récompensée par deux beaux essais de Lauga sur attaque classique  et de Campet suite à un maul des avants, rondement mené, ils ont commis de très nombreuses fautes, permettant ainsi, à l’ouvreur adverse de donner à la pause, un court avantage à son camp. Malgré le bénéfice du vent en seconde période, après avoir encaissé un essai en contre, ils se sont englués dans la solide défense adverse et ne doivent leur salut qu’à la botte toujours aussi précise et précieuse de Campet.

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique