logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/05/2017

C'EST LA FETE A L'ECOLE DE RUGBY

PHL : c'est une association qui rassemble tous les joueurs de rugby de l'école de rugby, les cadets et les juniors de Pouillon, Habas et Labatut

Ils vous convient à leur fête annuelle : le 27 Mai 2017 à partir de 9H00 au stade de Habas.

- 10H30 : match entre les minimes de l'entente et les parents.

- 12H00 / Grillades au Saous à 12H00

- 15H30 : Animations diverses et jeux pour les enfants

A 19H30 : Repas au foyer municipal : Moules - Frites - Fromage - Dessert - Vin et café (adultes 10 € - enfants 5 €)

 

Capture

LOGO PHL

 

19/05/2017

L'AMICALE DES RETRAITES FETE SON 40ème anniversaire

sablar 001.jpg

Entre la messe anniversaire à 9 H 30,

l'apéro concert avec la Lyre Habassaise à 11 Heures

et le Show des FILLES DU SABLAR à 15 Heures

 

Les Retraités de l'Amicale

auront pris le temps de bien déjeûner

PA 001.jpg

UN DIMANCHE OU ON EST CERTAIN DE NE PAS TROUVER LE TEMPS LONG

18/05/2017

CANDIDAT DE LA FRANCE INSOUMISE SUR LA 3ème CIRCONSCRIPTION DES LANDES

 

homme.jpg

Sont-ce des valeurs du passé et communément admises comme dépassées que le combat pour le local, le rural, le patrimonial, le culturel, la démocratie de proximité ? Depuis bientôt quarante ans, j'ai essayé d'en apporter la preuve dans ma vie personnelle et publique. Elles offrent le parfait contrepoison à la fuite en avant moderniste, mondialisée maintenant, ne croyant trouver son salut que dans le tout-financier, le tout-commerce, le tout-médiatique, le tout-numérique..., aboutissant à l'uniformisation du monde sous la férule de la seule rationalité économiste, appauvrissant la diversité humaine, et conduisant à la perte des repères ou du sens de l'évolution du monde.

Churchill : "Il faut regarder loin dans le passé pour voir dans le futur"....

Après avoir été adjoint, puis Conseiller Municipal, je devins naturellement le Maire de ma commune de naissance, Carcarès-Sainte-Croix en 2001. En 2008, je deviens Vice-Président de la Communauté des Communes du Pays Tarusate en charge du tourisme.Carcarès-Sainte-Croix : carte

        Constatant la crise sociétale consécutive à la tempête Klaus du 24 janvier 2009, les carences des réactions collectives à cette tragédie écologique, économique et humaine, je lance une pétition, signée par 4000 personnes dont 300 élus, et j'en écris la chronique romancée : "La Tempête", préfacée par Jean-Louis Martres , Président du Syndicat des Sylviculteurs et par Jean-Claude Guillebaud, journaliste et essayiste. J'y dénonce l'absence d'une politique de la forêt aux niveaux national et européen, dans la continuité de l'histoire de cette forêt landaise qui ne doit pas faire abstraction du fait qu'elle est le fruit du travail acharné, en premier lieu, de générations de petits sylviculteurs-paysans (65 % possèdent moins de 4 hectares qu'ils entretiennent avec soin). En 2012, je crée avec d'autres petits sylviculteurs de son village la première Association Syndicale Libre de sa Communauté des Communes.

Je deviens le Président des Maires Ruraux des Landes, l'antenne départementale de l'AMRF, après avoir été parmi ses fondateurs. 

Je suis réélu Maire de Carcarès-Sainte-Croix en mars 2014, dès le premier tour avec mes dix colistiers : le programme "Pour une défense véritable défense des intérêts communaux" essaie de trouver un juste milieu dans la répartition des compétences et des finances entre communes et intercommunalité... 

 

 SITE DES MAIRES RURAUX DE FRANCE : Interview de Philippe Dubourg, maire de Carcarès-Sainte-Croix (40) publié le 30 juin 2014

Net-Infos : Vous avez mis en valeur la ruralité dans plusieurs de vos initiatives, notamment le son et lumière "Mémoire de la terre" du pays Tarusate et votre livre "1000 ans d'histoire de la ruralité". Dans cette période lourde de menaces contre les communes rurales, quels aspects de la ruralité mettriez-vous particulièrement en avant pour décrire son importance ?

Philippe Dubourg : Je veux souligner l’importance du monde associatif dans et pour nos communes. Lorsque je suis devenu conseiller municipal en 1989, une chapelle abandonnée risquait de tomber en ruine. Nous avons alors créé une association pour sa sauvegarde. L’association a reconstitué l’histoire de cette église et de la baronnie de Sainte-Croix siècle après siècle, aboutissant à la création d’un spectacle son et lumière : Mémoire de la terre.

Textes, musiques et costumes, tout est l’œuvre de bénévoles. Une véritable aventure communautaire, culturelle et humaine, qui dure jusqu’à maintenant. 1000 ans d’histoire de la ruralité est un livre album retraçant cette riche aventure humaine, afin de pérenniser cette démarche.

En se prenant par la main, en faisant feu de tout bois, par l’associatif, le bénévolat, on peut résister à une évolution vers la concentration, la métropolisation que les grands élus et les grandes collectivités veulent nous imposer. C’est sur le terrain que nous devons prouver notre différence rurale face à la technocratie des grands projets, des grandes salles…C’est vers quoi se dirigent les Communautés de Communes qui ont siphonné les finances communales.

Le monde rural doit être fier de son histoire, de ses valeurs, dont notre modernité arrogante a un grand besoin. Pas facile d’afficher son identité face à l’idéologie dominante de l’uniformisation.

Je veux aussi aborder un point essentiel : La ruralité a partie liée avec la démocratie, par son attention à toutes les petites choses "ondoyantes et savoureuses" dont parle Montaigne, un auteur de la ruralité éternelle. Dans le sens où Alain Touraine écrit : "Il n’y a pas de démocratie qui ne soit pas pluraliste… La démocratie est un combat contre l’Un, contre le pouvoir absolu, contre la religion, la dictature du parti ou du prolétariat." 

La diversité de nos 36 000 villages est riche comme la vie. La crise économique a bon dos : elle autorise nos technocrates d’en inférer la mise à mort du reliquat archaïque que représentent pour l’idéologie moderniste nos petites communes. On trompe les citoyens avec les idées simplistes de la rentabilité économique, de la mondialisation englobante. Le tout-commerce, le tout-média, le tout-technique, le tout-numérique, créent une fausse démocratie : celle du consommateur égoïste et exigeant, instrumentalisé par le système des objets…

Sur les bases d’un équilibre mieux assuré entre traditions et modernité, les valeurs éternelles de la ruralité ont une richesse humaine qui doit être défendue, en tout cas pour empêcher le pouvoir qui veut toujours plus de pouvoir, de jeter aux orties cette civilisation rurale vieille comme le monde… Le numérique favorise-t-il ce respect de la complexité humaine ? 

Derrière le terme de ruralité (on n’en parle que depuis une dizaine d’années, quand elle est moribonde), c’est de toute cette richesse humaine qu’il est question, et c’est elle qui fera notre force afin de la sauvegarder. Ce sera difficile, mais qui sait ? Face à la crise morale du vide de notre modernité uniquement marchande, n’y aura-t-il pas une remise en question très proche ? En tout cas, nous ne pouvons abdiquer notre possibilité d’avenir. Ne devons-nous pas résister pour continuer à avoir la maîtrise de notre destin ? Les positions des Maires ruraux doivent s’adosser à une vision anthropologique éternelle, celle de l’homme accordé à son environnement, naturel et humain (une écologie totale, plus ouverte que l’écologie politique actuelle…) Nous sommes les indiens du monde urbain… 
 

L'Homme

L'Auteur

Le Maire

Pour plus d’informations sur Philippe Dubourg et ses initiatives, consultez son blog philippe-dubourg.fr. Vous y trouverez notamment la liste de ses ouvrages et les modalités de commande

 

SAMEDI AU THEATRE CE SOIR AVEC LES HABASOURDIS

Le théâtre amateur dans les Landes

Quand le plaisir du théâtre vous arrache du fauteuil et vous pousse sur les planches...

 

THEATRE AMATEUR HABAS 001.jpg

La formule "théâtre amateur" date d'un demi-siècle à peine.

le théâtre amateur ne fait pas du théâtre son gagne-pain

Il a moins de métier que le professionnel,

Il passe pour certains pour une activité frivole, alors que c'est un loisir studieux

un travail artisanal : on dit "on va faire du théâtre"

En l'occurrence, samedi soir, fait par les gens d'HABAS pour les gens d'HABAS

en priorité, mais ouvert à tous.

Les comédiens amateurs dépensent beaucoup d'énergie à répéter après les journées d'études ou de travail,

à construire eux-mêmes leurs décors, confectionner les costumes, fabriquer des accessoires

Cela suppose un certain dévouement

Merci à eux, ces Habasourdis,

qui participent à la vie sociale, associative de HABAS

Ces amateurs appartiennent au monde de ceux qui sont venus les regarder.

On les reconnaît sur scène

et on les voit jouer autant qu'on voit la pièce jouer.

 le public se reconnaît dans le besoin de jouer, de rêver, de se cultiver

des comédiens amateurs

 

IL SERA PRESENT SAMEDI SOIR 20 MAI à 20 H 30

POUR LE SPECTACLE ANNUEL DES HABASOURDIS

 

On  applaudira les jeunes comédiens dans une pièce de Christian LAMBLIN : LE CAMBRIOLEUR

Plusieurs enfants sont réunis chez l’un d’entre eux pour une soirée pyjama. Ils sont sous la responsabilité de leurs hôtes adultes.  Malheureusement, ceux-ci  ont un contre-temps et arriveront avec beaucoup de retard. Les enfants sont seuls.
Ils apprennent par la radio qu’un dangereux malfaiteur rôde et entre dans les maisons...
Frissons (pour rire), quiproquos sont au rendez-vous.

 

 

 http://www.sudouest.fr/2016/11/28/le-beau-succes-de-vision-cultures-2582840-3328.php

VIVE ET QUE VIVE LE THEATRE AMATEUR

Le candidat de la France Insoumise dans ma circonscription

Président de Vision Cultures

 

Le beau succès de Vision cultures
Les comédiens des cinq troupes de théâtre ont posé pour la photo souvenir
Photo Leïla Bop

Les rencontres théâtrales en Pays tarusate ont connu leur épilogue vendredi soir dans la salle du Foyer des jeunes de Carcarès-Sainte-Croix.

« Les rencontres théâtrales en Pays tarusate ont désormais atteint leur rythme de croisière et fidélisent un public de plus en plus nombreux », s’est félicité Philippe Dubourg, le président de Vision cultures, vendredi, dans la salle du foyer des jeunes, transformée en auberge espagnole. Comme le veut la tradition, les cinq troupes amateur qui se sont produites à Boos, Souprosse, Meilhan, Lamothe et Bégaar, avaient amené leurs meilleurs cordons bleus pour terminer la saison sur une note « gastronomico-conviviale ».

 

L’occasion pour la Rionnaise, Jacqueline Malbec, cheville ouvrière de l’organisation, de féliciter tous les acteurs qui se sont donnés à fond pour satisfaire les spectateurs. Ainsi, des records ont été enregistrés à Meilhan et Bégaar.

2017 tout aussi attractif

D’où l’amertume de Philippe Dubourg qui considère que l’association Vision cultures a fait la preuve de son rayonnement communautaire et, qu’à ce titre, elle devrait bénéficier d’une subvention de la Communauté de communes du Pays tarusate qui, jusqu’à l’heure, lui a toujours opposé un refus. Pour autant, le maire de Carcarès-Sainte-Croix a tenu à remercier les municipalités ayant accueilli un spectacle et offert le pot de l’amitié.

Les bénévoles sont prêts à mouiller la chemise pour proposer une édition 2017 tout aussi attractive. D’autre part, Philippe Dubourg, attristé par la disparition de la troupe locale Sans sucre ajouté, envisage de créer un atelier théâtre, histoire de susciter de nouvelles vocations.

En attendant, les comédiens du Théâtre de l’amitié de Bégaar, ceux du Carton à chapeaux de Montfort-en-Chalosse, de TN 10 d’Aurice, du Trou de mémoire de Pontonx-sur-l’Adour et de La clairière de Morcenx se sont jurés de revenir en Pays tarusate, territoire béni pour le théâtre amateur dont ils sont d’excellents ambassadeurs.

Guy Bop


 

 

 

 

15/05/2017

La Lyre Habassaise... toute une histoire

2017-05-14 CAFE DE LA PAIX.jpg

racontée par Pierre PENDANX au Café de la Paix

ce dimanche matin

Approuvée par les témoignages des anciens

aux rencontres inter-générationnelles qui ont lieu chaque mois au café de la paix à HABAS
pour échanger et se remémorer l'histoire de HABAS d'ANTAN à NOS JOURS.

CAFE DE LA PAIX 018.JPG

Pierre PENDANX connaît bien la musique, puisqu'il l'a assidûment fréquentée depuis 1949

Capture PENDANX 3.JPG

Les novices en la matière ont appris de sa bouche

"qu'avant la LYRE HABASSAISE

IL Y A EU FANFARE ET ORPHEON,

à l'instar des villes les mieux outillées".

**

Une FANFARE

fondée en 1901 par Monsieur Adrien LABORDE.

Les frères LABORDE au nombre de 4 étaient tous chefs de musique militaire.

"ça aussi c'est à signaler parce qu'autrefois les chefs de musique militaire, ce n'était pas n'importe qui.

Même s'il était capitaine, on l'appelait Monsieur. C'était un Monsieur.

"La fanfare avait des membres honoraires, faisait des répétitions le soir, 3 ou 4 par semaine.

Elle jouait souvent le dimanche après les vêpres, sur les diverses places,

dans un kiosque qui se démontait à volonté".

CAFE DE LA PAIX 056.JPG

"Elle se fit entendre pour la Fête Dieu et pour les funérailles des sociétaires".

A ce propos, Monsieur PENDANX raconte que la fanfare a cessé de jouer aux funérailles,

 quand aux obsèques d'un jeune homme de Pomarez,

"tout le monde pleurait et la fanfare s'est arrêtée de jouer".

 

**

Un ORPHEON

- une chorale d'hommes d'environ 60 à 70 membres-

qui a laissé place à la LYRE.

Capture PENDANX.JPG

CAFE DE LA PAIX 059.JPG

CAFE DE LA PAIX 058.JPG


Naturellement, la Société a connu des hauts et des bas depuis sa création.

Capture Café.JPG

"En sommeil pendant les deux guerres mondiales, elle a repris chaque fois ses activités sous l'impulsion des dirigeants

que nous tenons particulièrement à remercier"

"La guerre de 14 a laissé dans ses rangs des vides tels que notre société a dû attendre 1936 pour refaire surface avec les rescapés de la guerre et quelques jeunes recrues".

CAFE DE LA PAIX 048.JPG

"Après la guerre 14 c'est Monsieur MEGRET qui a donné impulsion à la Lyre pour la remontée et ramasser les "morceaux" ; le docteur MASSIE en devient Président".

CAFE DE LA PAIX 051.JPG

 Malheureusement de nouveau la guerre plonge la LYRE dans un profond sommeil de 1939 à 1944

CAFE DE LA PAIX 014.JPG

 LA LYRE ... PAS QUE LA MUSIQUE !

"Dès ses débuts la Lyre a cherché à développer tous les dons artistiques de ses membres ;

elle organisa des soirées théâtrales.
Reprise en 1946 et amplifiée à partir de 1987; cette heureuse initiative a permis de découvrir
des talents d'acteurs, chanteurs, metteurs en scène, ou danseurs

qui ne demandaient qu'à éclore .

CAFE DE LA PAIX 054.JPG

Parallèlement à son ainée la LYRE, naît entre les deux guerres une société soeur,

la clique habassaise

à l'initiative et sous l'impulsion de Monsieur CAZAUX qui fut également un des pionniers à l'origine de la LYRE.

  La clique est dirigée par monsieur Gaston LALANNE puis Gérard CAZAUX, fils de Henri CAZAUX.

C'est à partir de 1950 que cette formation connaît une période faste jalonnée d'une moisson de lauriers dans les grands concours régionaux et nationaux."

Capture PENDANX 2.JPG

CAFE DE LA PAIX 029.JPG

En 1957 il cède la baguette à M. Georges CAZAUX à qui nous devons avec l'appui de la municipalité la création en 1961 de l'ECOLE DE MUSIQUE
Depuis lors les municipalités successives ont compris son importance dans la formation des jeunes et la pérénnité de notre société.

Depuis 1961 c'est le directeur de l'école de musique qui dirige l'Harmonie,

CAFE DE LA PAIX 055.JPG

CAFE DE LA PAIX 057.JPG

Actuellement la LYRE est forte d'une cinquantaine de membres

De nombreux jeunes se sont harmonieusement intégrés

LA LYRE se met au service de la commune

pour l'animation de toutes les manifestations locales , aux fêtes des communes voisines ainsi qu'à divers festivals et concerts".

 

CAFE DE LA PAIX 049.JPG

Dans l'assistance, Jean LALANNE, fin conteur et fin chanteur,

se souvient et raconte ...

LES AUBADES DU PREMIER DE L'AN

Il confirme que la musique adoucit les moeurs et détend

"On entendait les roucoulades"

CAFE DE LA PAIX 031.JPG

***

LA MUSIQUE / UN MOYEN DE CREER DU LIEN SOCIAL

 Un peu de nostalgie

On se souvient d'un temps...

"Avant - guerre, on mangeait bien, on faisait de fameux repas"

CAFE DE LA PAIX 028.JPG

LA LYRE NE VIT PAS QUE DE MUSIQUE ET D'EAU FRAICHE

Les rires fusent aux anecdotes des uns et des autres.

( Lulu nous a rapporté quelques photos de Robert, son mari, musicien à la LYRE

"le plus ancien" me dit-elle)

CAFE DE LA PAIX 026.JPG

CAFE DE LA PAIX 025.JPG

CAFE DE LA PAIX 027.JPG

Et chacune et chacun de se remémorer

les retrouvailles par quartier, sur les bancs ou "les chaises qu'on allait chercher"

"C'était fraternel" "On avait besoin des autres".

"Il n'y avait pas l'actualité télévisée, alors après manger on allait s'asseoir devant le pas de porte

et "on refaisait le monde".

"à la sortie des vêpres, les gens, même s'ils n'allaient pas à la messe, allaient au bistro".

 "Les enfants allaient à pied,  les plus grands s'occupaient des tout petits". "ils marchaient vachement à l'époque".

 TOUT LE MONDE PARTICIPAIT A LA FETE AU VILLAGE; IL Y AVAIT DU LIEN SOCIAL."

 

CAFE DE LA PAIX 053.JPG

Quelques regrets partagés :

"Avant, tout était bénévolat ; la Société a changé, on ne fait plus rien sans être payé"

CAFE DE LA PAIX 016.JPG

LA LYRE JOUAIT AUSSI DANS LES ARENES EN BOIS

OUI IL Y A EU A UNE EPOQUE ... DES ARENES EN BOIS A HABAS ...

CAFE DE LA PAIX 047.JPG

Jean LALANNE nous a raconté avec le talent qu'on lui connaît

l'histoire qui aurait pu mal se terminer pour le musicien

nullement affolé par la vache échappée dans l'arène et fonçant droit sur lui.

Croyant qu'il s'agissait d'un jeu, d'une plaisanterie,

il continuait de souffler  dans son bugle en regardant sa partition,

tandis qu'un musicien de la Lyre s'évertuait à faire des passes avec son drapeau

pour éloigner la bête.

 

CAFE DE LA PAIX 021.JPG

CAFE DE LA PAIX 050.JPG

2017-05-14 CAFE DE LA PAIX2.jpg

Il paraît que la BERGERONNETTE a été un gros succès de la LYRE

Alors la prochaine fois que je rencontre les musiciens

je leur demande ce morceau

Résultat de recherche d'images pour "LA BERGERONNETTE MUSIQUE"

Je n'ai pas perdu mon temps ce dimanche matin au Café de la Paix d'HABAS.

 

2017-05-14 CAFE DE LA PAIX1.jpg

Desktop7.jpg

Monsieur PENDANX a cité tous ceux qui ont contribué aux activités et à la réussite de la LYRE HABASSAISE

SES PRESIDENTS SUCCESSIFS

Albert DESTRIBAT, Albert MASSIE, Maurice CAMPAGNE, Paul TUQUOI, Jacques LACCASSAGNE, Jean GARROUTEIGT,...

SES CHEFS DE MUSIQUE

Adrien LABORDE, Auguste LARMAGNA, Pierre MAIGRET,  Georges CAZAUX, Antoine PONS, Roland DIANA, Serge DUTOURNIER.

 L'HARMONIE LYRE HABASSAISE A FETE SES 110 ANS EN 2011

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique