logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/11/2009

Les droits de l'enfant ... un 20 novembre

S'en souvenir tous les jours, pas seulement le 20 novembre de chaque année

Conv_intern.jpg

 

 La Convention Internationale des droits de l'enfant

 

adoptée par l'Assemblée générale des Nations unies (ONU) le 20 novembre 1989,

complète la Déclaration universelle des droits de l'homme

 – qui évoque déjà les droits de l'enfant dans son article 25 – en prenant en compte le statut particulier de l'enfant.

*

Les premières déclarations "parlaient essentiellement de l'enfant en termes de protection et d'assistance, la Convention internationale énonce les droits de l'enfant en termes nouveaux : non seulement en termes de protection, mais aussi en termes de libertés. Ainsi, elle reconnaît la première fois que l'enfant à le droit, entre autres, de s'exprimer, de donner son avis dans les problèmes le concernant ainsi que de s'associer".

La Convention a force de loi pour les pays signataires – seuls les Etats-Unis et la Somalie ne l'ont pas, à ce jour, ratifiée. Elle est entrée en application le 2 septembre 1990.

 

Ce long texte réparti en cinquante-quatre articles est une chance pour les enfants.

 Il proclame clairement que l'enfant est une personne qui mérite le respect, l'écoute, l'attention,

 la protection et le droit d'expression comme n'importe quel autre humain de la planète.

Il montre dans le détail que tous les droits ont de l'importance :

du droit vital à se nourrir ou à la santé jusqu'aux droits démocratiques.

Cette convention a enfin l'énorme avantage, par rapport à des textes internationaux précédents, d'engager concrètement les pays qui l'ont ratifiée.

 Les Etats doivent en effet rendre des comptes, s'expliquer et définir les projets pour progresser dans son application.

 Malheureusement, beaucoup d'enfants continuent à vivre dans des conditions difficiles, certains meurent même de faim, de maladie ou sont victimes de la guerre.

enfant-faim.jpg

Dans le monde, 1 enfant meurt de faim toutes les 6 secondes

enfant soldat.jpg

"Les enfants ne doivent être astreints à aucun travail comportant des risques ou susceptibles

 de compromettre leur éducation ou de nuire à leur développement."

Des mots, toujours des mots et des maux
enfant_travail.jpg

C'est la pauvreté qui pousse les enfants à se charger de travaux dangereux. Il est clair cependant que si les employeurs n'étaient pas prêts à exploiter les jeunes, le travail des enfants n'existerait pas. Les parents d'enfants travailleurs sont souvent au chômage ou sous-employés, recherchant désespérément un emploi et un revenu sûrs. Pourtant, c'est à leurs enfants qu'on offre des emplois ­ parce que les enfants sont plus désarmés, et qu'on les paye moins. En bref, note l'UNICEF, «les enfants sont employés parce qu'ils sont plus faciles à exploiter».

enfants au travail.jpg
faim_dans_le_monde.jpg
Enfant01.jpg
Kossovo Mine.jpg
Une mine au Kosovo
birmanie.jpg
malnutrition.jpg
C'est pas bientôt fini ces horreurs ?
*
On va laisser faire encore longtemps ?
Une poignée de .. je ne peux pas dire une poignée d'hommes
une poignée d'arsouilles dirige le Monde pour donner ça
Et nous on regarde
on pleure -enfin, pas tous-
30 Millions d'amis pour les animaux
et combien pour les enfants ?
ENFANT-ROI OU ARGENT-ROI ?
*
*
*
LE SAVIEZ-VOUS ?

Janusz Korczak (1978-1942) est le précurseur du droit des enfants, il a sacrifié sa vie en ne voulant pas abandonner les enfants du ghetto de Varsovie qu’il a suivi au camp de Treblinka.C’est en hommage à son oeuvre, Comment aimer un enfant, Le droit de l’enfant au respect, Quand je redeviendrai petit, Journal du ghetto …, et ses actes que fut rédigé en 1989 la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

*

***************************

EN FRANCE

plus de deux millions d’enfants vivent sous le seuil de pauvreté (seuil européen),

environ 15 000 enfants sont sans domicile fixe avec leurs familles

(donc ballottés de foyers en hébergements précaires ou à la rue),

on compte près de 40 000 tentatives de suicide annuelles,

environ 100 000 enfants chaque année sont signalés comme enfants en danger (enfants maltraités et en risque),

plus de 270 000 enfants sont confiés aux services de l’Aide Sociale à l’Enfance, séparés parfois durablement de leurs familles ou d’un environnement considéré trop délétère

Mineurs placés en rétention,

 privés du droit à la scolarité,

 à la santé,

 aux vacances,

 répression aveugle contre les jeunes délinquants…

 Vingt ans après son adoption, la Convention internationale des droits de l’enfant

est de plus en plus malmenée dans notre pays.

NO COMMENT !

*

*

Hier 20 novembre

je suis allée sur ce site signer pour la maintien de la Defenseure indépendante des enfants

 en FRANCE

dont le poste a été récemment supprimé

une façon de marquer ma solidarité envers les enfants ce jour-là

http://www.defenseuredesenfants.fr/

02/10/2009

LE SIGNAL... Symbole répressif de la Langue régionale

 

Suite à ma note précédente sur l'Occitan

j'ai lu ceci

*

http://membres.lycos.fr/simorre/oc/logue.htm

 

.....

Ces langues étaient, selon eux, des parlers grossiers qu'il fallait détruire pour assurer le rayonnement du français, la langue de la haute culture. Les autorités avaient une méthode efficace de le faire. Si un élève laissait échapper un mot en langue locale, on lui donnait un signal, qui pouvait être un sabot, par exemple. Pour s'en débarrasser, il devait surprendre un autre élève en train de parler . À la fin de la journée, l'élève qui possédait le signal était puni. Ainsi ils ont appris à mépriser leur propre langue.

Qu'est-ce que le mot patois veut dire? Cette question est importante pour comprendre la situation des langues minoritaires en France.

On dit qu'une langue est un dialecte qui a pris le pouvoir; un dialecte est une variété régionale d'une langue et un patois est un dialecte en train de décomposition, fortement influencé par la langue majoritaire.

Ces deux derniers mots, et surtout le mot patois ont des connotations péjoratives. Pour cette raison, je préfère ne pas employer le terme patois....

 

 

LE SIGNAL ... UN SYMBOLE .. de la REPRESSION

que les élèves se repassait tout au long du jour, pour avoir prononcé quelques mots en patois,

le dernier écopant de la punition)

                  

 

IMG_5632.jpg

Une forme de punition à incidence linguistique

L’histoire de l'éducation en France au cours des XIXe et XXe siècles est là pour nous rappeler l’usage institutionnalisé du fameux «symbole» accroché au cou des élèves, de la délation, des brimades et des vexations de la part des instituteurs dont la mission était de supprimer l’usage des parlers locaux. Un jeune Breton ayant fréquenté l'école dans les années 1960 en donne ce témoignage: 

À cette époque, le symbole était un morceau de fer pour mettre sous les sabots des chevaux. On le donnait au premier qui arrivait et qui parlait breton et ensuite, quand celui-ci trouvait un autre qui parlait breton, il le lui donnait. Comme ça, toute la journée. À la fin de la journée, le dernier attrapé par le symbole était mis en pénitence et il devait écrire en français: «Je ne parlerai plus jamais en breton», cinquante ou cent fois. Celui qui était pris souvent restait à l'école après 16 h 30, pendant une heure ou une demi-heure dans le coin de la salle.

 

  

Ces procédés ont été heureusement abandonnés et l'on ne retrouve plus d'affiches contemporaines du genre: «Il est interdit de cracher par terre et de parler patois.» Mais les patois ne sont pas disparus pour autant.

Il s'agissait, en fait, de techniques d'assimilation que la France a largement utilisées, à partir de la fin du XIXe siècle, dans son empire colonial: au Maghreb, en Afrique noire, dans l'océan Indien (île de La Réunion) et dans le Pacifique (Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, etc.).

Cette pratique n'est pas totalement disparue dans les anciennes colonies françaises, notamment en Afrique francophone.

Dans certains pays d'Afrique, dont le Bénin, le fameux «signal» est généralement un objet dit «vilain» (par exemple, un os d’animal ou des coquillages) suspendu par une ficelle au cou de l’élève qui a osé utiliser un mot dans sa langue maternelle, c'est-à-dire dans une autre langue que le français. Le signal peut faire le tour des élèves, que ce soit dans la cour de récréation, en dehors des cours ou dans la classe pendant un cours. De cette façon, les enfants sont amenés à se dénoncer les uns les autres. L'élève qui porte le dernier le signal reçoit une punition supplémentaire. Cette pratique est en voie de régression, mais elle existe encore.

 

 http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/afrique/symbole-signal.htm

  

****

La danse mimée

Une des traditions landaises est la "danse mimée"

Dans cette façon de danser la ronde, les danseurs imitaient les différentes actions indiquées dans la chanson.

 

YANN PETIT QUI DANSE

 

Yan Petit que danse

(Jean petit danse)

 

Dap lou dit que danse

(Avec le doigt il danse)

 

Dap lou dit, dit, dit

(Avec le doigt, doigt, doigt)

 

Ataou danse Yan Petit

(Ainsi danse Jean Petit)

 

Le couplet était repris en changeant la partie du corps décrite dans la chanson et à chaque fois les danseurs devaient reprendre depuis le début toutes les parties déjà mentionnées.

Les gens dansaient en ronde fermée. Au troisième vers de chaque couplet, ils rompaient la chaîne et frappaient le sol

en cadence avec la partie du corps désignée, etc ;

(ça me rappelle le : voulez-vous planter les choux avec le pied, la main, les fesses, etc.. et la gentille Alouette qu'on plume de la tête aux pieds)

Comme on l'imagine, ce n'était pas si facile, d'autant qu'au mot "ataou" ils se relevaient d'un bond, faisant parfois un tour entier sur eux-mêmes et tapait des mains au-dessus de leurs têtes.
Extrait de l'almanach landais 2004

16/07/2009

Vite, à vos fers à cheval, à chevaux

pour vous protéger des orages de juillet et août

*

 

 

*

Il paraît que lorsque la couleuvre traverse le chemin,  orage demain matin.

Autrefois la vue d'un serpent était considérée comme annonciatrice de perturbations atmosphériques,

ces reptiles aiment l'humidité et sortent de leurs trous

lorsque le degré hygrométrique de l'air est suffisamment élevé à leur goût.

Je n'ai rien vu, heureusement ! j'aurais détalé en criant

Moi je me fie aux mouches qui s'agitent dans tous les sens.

 

foudre-suarez.jpg

 

L'angoisse des hommes devant le feu et la foudre était telle

qu'ils observaient de très près le signe précurseur des orages.

En quelques instants, le travail de toute une vie devait être anéanti

incendie des bâtiments en bois et des tréteaux de chaume,

dégradations des récoltes et des vignobles,

animaux tués ...


Il est alors hors de question de s'abriter sous des arbres, la foudre les frappe très souvent,

de s'appuyer sur des fils de fer barbelés,

de se mettre à courir,

de se promener avec un outil sur l'épaule,

de faire des courants d'air ...

 

icondemarchais.jpg

http://www.chasseurs-orages.com/photos-orages.htm

 

*

Image Hosted by ImageShack.us


*


Les moyens de se protéger de la foudre et de ses effets sont venus du fond des âges.

Ainsi voit-on un fer à cheval armer une porte de grange ou d'étable.

 

fer à cheval.jpg

 

Au plus fort de l'orage ou en cas de tempête et d'inondations,

Sainte-Barbe était invoquée.


 

Deuxième porte-bonheur le plus utilisé en France après le trèfle à quatre feuilles, le fer à cheval doit son succès au fait qu'il est en fer, matériau qui protège des mauvaises influences et du malheur.

De plus, sa forme en C rappelle le Christ ou encore le croissant de lune, symbole de fertilité et de chance.

Si on le reçoit en cadeau ou mieux, si on le trouve par hasard sur son chemin, on bénéficie au maximum de son effet favorable.

 


J'ai un fer à cheval dans la maison

offert par un ami basque

Ouf ! je me sens mieux

Image Hosted by ImageShack.us

 

15/07/2009

Quand les rois contaient fleurette aux bergères



Chateau+de+Beauvoir+-+Statue+de+la+Bergere+-+Amedee.jpg


dans mon agenda landais

 

Henri IV et sa femme s'installèrent au château de Nérac et Marguerite de Valois en fit une capitale culturelle importante

où se pressait tout le gotha de l'époque.

 

3335377-Le_chateau_du_roi_de_Navarre-Nerac.jpg

 

Et Henri que croyez-vous qu'il fit pendant ce temps ?

Il lutinait la bergère dans les bois du château.

 


Elle s'appelait Fleurette,

Bergère (Louis Charlot).jpg

elle était naïve et se noya après son aventure avec Henri.


L'aventure est à l'origine de l'expression "conter fleurette"

passée en anglais et devenue flirt puis de nouveau francisée en "flirter".

**

*

PAUVRE FLEURETTE !

jeune_bergere.jpg

BERGERE.jpg
JEUNE BERGERE G. LAUGEE.jpg
020f9ad7ff816ed4-grand-bergere-dit-aussi-jeune-fille-baguette-paysanne-assise-pissarro-camille.jpg
bergere_dormant_a_l-ombre_de_un_buisson_de_chenes.jpg
bergere-gardant-ses-moutons.jpg

***
J'aime
les bergères de William BOUGUEREAU
William-Adolphe_Bouguereau_-1825-1905--Berg-re-1881-.jpg
BOUGUEREAU Jeune bergère.jpg
23084_Bergere_f.jpg
18796_Jeune_Bergere_Debout__f.jpg

BOUGUEREAU.jpg
BOUGUEREAU L'agneau_nouveau-ne_.jpg

***
*
*

D'autres supposent que cette expression date du 16ème siècle où le verbe "fleuretter" avait le sens de "dire des balivernes". Le mot "fleurette" signifiait alors "bagatelle",

d’où le fait qu’il représente un sentiment léger ou une relation sexuelle.

**

peynet.jpg

Moi je préfère  l'histoire des rois qui flirtent avec les bergères

sauf que là avec Henri IV elle finit mal

*

*

Ne vous étonnez pas, bonnes gens de chez nous,

si jadis, parcourant nos vallons les plus doux où sont les fleurettes légères,

en voyant comme on sut mieux le voir autrefois, sous un bonnet de lin, sourire un frais minois,

les rois épousaient nos bergères…

extrait du Bonnet de la Tourangelle poésie de M CHAVIGNY




*

Extrait

SUZON LA BLANCHISSEUSE

...

On dit, peut-être on exagère,
Qu'au temps jadis, naguère, il y a longtemps,
Les rois épousaient des bergères
Qu'ils rencontraient en chassant dans les champs.
On ne disait rien, on laissait faire
Vu que les rois, ils avaient tous les droits.
Mais ça fait rien, quelle drôle d'affaire !
Heureusement qu'il viendra plus de rois
Je sais bien, si les rois revenaient
Je sais bien la femme qu'ils voudraient

Il voudraient notre Suzon, Suzon la blanchisseuse
Qui traverse la cour du quartier
En portant son panier d'osier
Ils voudraient ses jolis yeux, ses frisettes soyeuses
Sa taille souple et son jupon court
Et le ruban qui flotte autour

...

POLIN

Polin, de son vrai nom Pierre-Paul Marsalés,

est un chanteur de café-concert français né le 13 août 1863 à Paris et mort le 8 juin 1927 à La Frette sur Seine (Val d'Oise)


***

 

A l'ombrette d'un oranger - n° 181 page 10 (Savoie)

C'est un berger, une bergère… - n° 434 page 22 (Bourbonnais)

Chant du soir - n° 154 page 8 (Savoie)

Colin et la bergère - n° 80 page 4 (Nivernais/Morvan)

Con jou n'éri petite - n° 334 page 17 (Landes)

Dans le château de Chatillon - n° 571 page 29 (Franche-Comté)

Derrièr' chez nous (La brebis perdue) - n° 735 page 37 (Basse-Normandie)

Dessur Lyon, y a un grand bois - n° 1387 page 70 (Vivarais)

Il était une bergère - n° 233 page 12

http://www.rassat.com/Regroups/Bergeres/



09/07/2009

La salamandre et le grillon


Sans Alicia, je ne me serais jamais intéressée à la Salamandre.


"Mémé, tu veux voir une salamandre ?"

-Oui, pourquoi pas ?

"Regarde comme elle est mimi !"

Je me râcle la gorge

IMG_4015.jpg

-tu trouves ?

"Oui, elle est toute mignonne, je l'ai caressée"

-tu l'as caressée ?

"Mais oui !"

Elle est folle !

Et Alicia est encore toute attendrie devant ce "petit dragon"

à peau noire aux grosses tâches jaunes, recouverte d'un venin cutané

munie d’une queue

qui a émergé des marécages à l'époque des dinosaures.

Au Moyen-Âge, la salamandre avait la réputation d'empoisonner les eaux courantes

et d'avoir la capacité de tuer plusieurs hommes et devenait un des animaux les plus dangereux sur terre.

*

comment j'aurais déguerpi en la voyant  !

IMG_4016.jpg

*
*
*
Etais-je influencée par ces croyances ?

qui  précisaient qu'elle est capable de tuer d'un seul regard

Décrite dans l'Antiquité par Pline

comme "un animal si froid que rien qu'à toucher le feu il l'éteint comme le ferait de la glace."


par Aristote qui en parle également

comme "un animal, à ce qu'on prétend, qui éteint le feu lorsqu'il y entre"

*

 

"Mimi ?"

Elle n'exagère pas un peu Alicia ?


Puisque j'en suis là de mes interrogations, autant m'informer sérieusement sur la chose


*

Les anciens croyaient que la première salamandre avait été engendrée par le feu

et que par conséquent elle ne craignait pas les flammes.

En fait, la salamandre n'est active que dans la fraîcheur de la nuit lorsqu'elle chasse les vers, limaces et insectes.

Sa peau doit être constamment humide alors elle dort toujours à proximité de l'eau sous un tas de feuilles par exemple.

Elle ressemble à un lézard, pourtant ce n'est pas un reptile, c'est un batracien ou amphibien.

C'est-à -dire un animal qui peut vivre aussi bien sur terre que dans l'eau comme les grenouilles.

La salamandre mesure 25 à 27 cm de long.

La femelle est plus grande que le mâle.

Elle a peu d''ennemis car certaines glandes de sa peau situées sur son dos sécrètent un poison.

Le serpent d'eau n'y est pas sensible et en fait souvent sa proie.

La salamandre elle-même n'est pas immunisée contre son propre venin.

Elle hiberne du début de l'hiver au printemps.


Photos Arnaud.jpg

elle était dans ce paysage

IMG_3974.jpg

 

 

Les Salamandres ou Vulcanales sont les démons du Feu

De ces citations et légendes ne se conserve qu'une réalité bien plus physique : la salamandre est un amphibien dont les échanges gazeux permettant la respiration sont dépendants de la teneur en eau de la peau;

si celle-ci vient à dessécher, l'animal meurt, et un corps mouillé au contact d'une source de chaleur à tout de même tendance à la réduire.

La salamandre possède aussi une substance laiteuse et vénéneuse (pas venimeuse car elle est incapable d'inoculation) qu'elle sécrète pour se protéger des prédateurs que sont certains oiseaux, la couleuvre à collier,

peut-être le hérisson ou le blaireau.

 

Cette substance laiteuse ainsi que son contenu en eau ont nourri sa légende concernant le feu: en effet, si un batracien est proche de la mort (ce qui est évidemment le cas lorsqu'on jette une salamandre au feu ou si on brûle une bûche dans laquelle une salamandre s'est réfugiée), des réactions physiologiques contracteront les glandes à venin et l'on verra l'animal agonisant, recouvert d'une sorte de lait exsudé pouvant effectivement diminuer la combustion des braises.

 

A la renaissance la salamandre prend pour nom Vulcanales

(Vénus de Vulcain, le dieu forgeron de Rome qui vivait dans les flammes de sa forge)

 

780px-Diego_Velasquez,_The_Forge_of_Vulcan.jpg

Diego Velázquez, The Forge of Vulcan (1630)

 

Elle est peut-être "mimi" en effet

puisqu'on la retrouve sur l'emblème de François 1er

avec la devise "Nutrico et Extinguo" (j'entretiens et j'éteins)

 

le blason

 

blason SALAMANDRE.gif
medaille_salamandre_francois1.gif

et sur les Armoiries de plusieurs départements Français


**


Un clin d'oeil au grillon de Blog 50, l'ami Christian

 

LA SALAMANDRE


- " Grillon, mon ami, es-tu mort, que tu demeures sourd
au bruit de mon sifflet, et aveugle à la lueur de
l'incendie ? "

Et le grillon, quelque affectueuses que fussent les
paroles de la salamandre, ne répondait point, soit qu'il
dormît d'un magique sommeil, ou bien soit qu'il eût
fantaisie de bouder.

" Oh ! chante-moi ta chanson de chaque soir dans ta
logette de cendre et de suie, derrière la plaque de fer,
écussonnée de trois fleurs-de-lys héraldiques ! "
Mais le grillon ne répondait point encore, et la salamandre
éplorée, tantôt écoutait si ce n'était pas sa voix, tantôt
bourdonnait avec la flamme aux changeantes couleurs rose,
bleue, rouge, jaune, blanche et violette.

- " Il est mort, il est mort, le grillon mon ami ! " - Et
j'entendais comme des soupirs et des sanglots, tandis que
la flamme, livide maintenant, décroissait dans le foyer
attristé.

- " Il est mort ! Et puisqu'il est mort, je veux mourir ! "
- Les branches de sarment étaient consumées, la flamme se
traîna sur la braise en jetant son adieu à la crémaillère,
et la salamandre mourut d'inanition.

 

MAIS OUI, ELLE EST MIGNONNE

LA PETITE BEBETE

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique