logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/03/2009

DORMIR POUR OUBLIER

un jour où l'autre, un beau matin, envie de rien

les larmes au bord des cils

la gorge serrée... Un noeud coulant

Pourquoi ? Pour qui ?

 Si seulement je pouvais dormir

Si seulement je pouvais partir

Me laisser aller

Couler

et ne plus revenir

 Et puis aussi vite que la déprime est arrivée

on reprend le dessus

un gazouillis d'oiseau ? Une fleur qui nous ravit ?

Une main tendue ?

Un baiser sur la joue ?

Et nous voilà reparties de plus belle

 

Alors, les filles

les amies

les copines

 Vite un gros bisou

Un câlin sur vos douleurs

Un baume sur vos chagrins

et un petit écrit de miche qui comprend

qui vous attend

Vite !

Revenez-nous en forme

medium_images.36.jpg

 

DORMIR ... DORMIR... DORMIR ...

 

Elle désirait juste dormir

Dormir pour oublier ses peines

Elle souhaitait juste partir

Pour changer un peu de rengaine.

 

medium_dormir.jpg

Un grand moment de lassitude

Remplit son corps de solitude

Elle lévite en altitude

Au milieu de la multitude

 

Accablée par tant d'exigences

Elle rêve à des cieux plus cléments

Abîmée par tant de souffrances

Elle dérive au firmament

 

medium_paradis.jpg

Les yeux voilés, chargés d'orages

Elle en appelle à Dieu sait qui

S'en va chercher refuge au large

Sérénité au Paradis

medium_Madonne.3.jpg

Madonne au repos sur la toile

Chavirée un soir de grand vent

 Elle voulait hisser la grand voile

S'oublier dans les océans

medium_ocean_atlantique.jpg

Elle désirait juste dormir

Dormir pour oublier ses peines

Elle souhaitait juste partir

Pour changer un peu de rengaine.

medium_Mes_images2.jpg

 

 Miche 23.03.2009

 

 

17/03/2009

A DIRE D'ELLES

En pensant à vous cet après-midi
assise au soleil sur le balcon
 
 
***
 
Comment parler d'elles me disais-je ?
Elles ont toutes des soucis, des chagrins, des douleurs,
des corps et des coeurs à soigner
Et elles sont si fortes malgré tout
 
Elles réconfortent les autres
Elles aident les enfants, elles soutiennent les petits-enfants
Elles militent dans des associations, syndicats ou partis
 
**
Alors en deux coups de crayon
Portée par la tendresse que je vous porte
j'ai griffonné ces mots
J'allais écrire A TIRE D'ELLES quand soudain jaillit la lumière (lol)
A DIRE D'ELLES
 

 
***
 Une façon de vous dire merci à ma manière
 
pour votre gentillesse, votre compréhension quand "j'oublie" de venir chez vous
 de téléphoner, d'écrire
aux amies
 
****
 
 ET UN PETIT CADEAU
POUR LES ANNIVERSAIRES QUE JE N'AI PAS FETES
Je n'ai pas été à la hauteur ces derniers temps
 
medium_coquelicots.2.jpg
 
 
A DIRE D’ELLES


Elles ont la force des torrents
Pour affronter tous  les tourments
Résister aux coups de tonnerre
Et changer le cours des rivières
 
medium_Torrent-dans-la-montagne-pres-de-cauterets-dans-les-pyrennes-3.JPG
 
Elles sont légères comme la plume
Qui vole au gré du vent joli
Pour éclairer d’un trait de lune
La vie d’un cœur à l’agonie
medium_angeplume.JPG
 
 
http://blogsimages.skynet.be/images
 
 

Fleurs bleues à la claire fontaine
Elles sèchent les pleurs des enfants

En  coquelicots dans l’Arène
Elles se rebellent aux quatre vents
 
 
medium_P1130057.2.JPG
 
Elles savent danser avec le feu
L’Amour sorcier ou bien l’Oiseau
Fredonner des chants mélodieux
Ou jazzer avec Lovano
 
medium_mob934_1164144079.jpg
www.parlonstahiti.com
 
 
Femme de tête ou midinettes
Fragiles et si  fortes à la fois
 
Non, jamais rien ne les arrête
Pour sauver un  coeur  aux abois.
 
 
medium_UN_COEUR.jpg
 
 
Miche 
17.03.2009


pfffffffffff

                           






12/11/2008

SUR LA ROUTE DU RETOUR


medium_P1100629.JPG

 Dans la lueur des matins blêmes

Les prés se parent de rosée.

Venu le temps des chrysanthèmes,

Des chênes aux torses dénudés. 

medium_P1100647.JPG

Les branches des bouleaux s'étonnent

De leur parure or et carmin,

medium_P1100641.JPG

Les peupliers soudain frissonnent,

Sèment des feuilles sur les chemins 

medium_P1100640.JPG

 Les talus aux buissons pourprés

Bordent des sous-bois mordorés

Quelques vignobles orangés

Des prairies et futaies dorées. 

medium_P1100643.JPG

L'Automne affiche ses  couleurs

Terre de Sienne et vermillon

L'Automne exhale ses odeurs

Parfums de cèpes et de marrons

medium_P1100642.JPG

Quelques lignes

griffonnées sur la route

 à SAINTONGE

medium_P1100645.2.JPG

ma façon d'annoncer mon retour

 de STE LUCE SUR LOIRE à HABAS

medium_P1100618.JPG
A SAINTE-LUCE

auprès d'un bon feu
 
medium_P1100634.2.JPG

auprès d'un bon chien

medium_P1100619.JPG

Quelques notes de guitare 

medium_P1100622.JPG

une bonne assiette ! 

  ****
Un environnement éclatant près de la coulée verte
medium_P1100631.JPG
medium_P1100632.JPG
 

08/09/2008

CADEAU EMPOISONNE

 C'est comme la couleur du temps

On ne choisit pas ses parents

Ni le moule ni les ingrédients

Et l'on grandit bon an mal an.

  

Pas même des baisers volés

Une existence à partager

Tout juste un lien de parenté

Comme un cadeau empoisonné.

 

 Lorsqu'un brusque coup de tonnerre

Vous fend le coeur sans crier Gare !

C'est dans le flash.. black des éclairs

Qu'on ravive ses cauchemars.

 

Une porte claque dans le vent

Le présent s'affiche au passé

On devine un gémissement

Sous les draps de lit chiffonnés. 

 

Le ciel chargé de cicatrices

Eclate en sanglots à son tour

Verse des larmes salvatrices

 En appelle au Dieu de l'Amour

 

Miche  5.09.2008

*** 

Dans la voiture, je cogite en permanence

 Et soudain, je prends le crayon

Il court tout seul sur le papier

Je me demande même s'il ne devance pas mes pensées.

****

Un jour, en lisant le blog de Vlad

cette réponse à cette question

-Votre père ?

- Il m'a "oublié"

***  

Vlad, c'est ce jeune homme qui m'a mis la main à l'étrier

pour ouvrir mon blog

Alors, ces petites griffures

c'est pour lui 

entre autres enfants blessés

*** 

Tout ce qui ne tue pas rend plus fort 

Tu me diras

24/08/2008

HUBERT notre centenaire nous a quittés

 

medium_medium_papa_et_frederic.2.JPG

 Marie-France nous avait suffisamment parlé d'Hubert

mon "pays" berrichon 

medium_thumb-0013_5_.jpg

 

http://hubertdeliniez.blog50.com/

fait vivre son centenaire


pour que je m'autorise une petite note en sa mémoire 

 Vaillant jusqu'à sa 102ème année

medium_medium_HPIM0472.2.JPG

 

aujourd'hui Marie-France

rend hommage à ses infirmières 

 

***** 

 et moi je passe ces petits écrits

griffonnés à la va vite

et publiés sur le blog un

06.03.2006

8. AU PAYS DU BERRY


 AU PAYS DU BERRY


J'ai pleuré mon Berry en montant sur Paris
Mais j'ai pas oublié, l'vin gris d'Châteaumeillant,

Les crottins d'Chavignol et l'blanc du Sancerrois.

 

J'ai laissé la Fadette et François le Champi
Auprès de George SAND, dans les bois de Nohant.
J'ai rangé mes sabiots qui tapaient la bourrée
Au son d'la cornemuse, d'la vielle et d'la musette.

J'ai pris dans mes bagages "l'Grand Meaulnes" d'Alain Fournier,
J'ai gardé en mémoire les fêtes de Saint-Vincent
Celles de la batteuse et les foires aux bestiaux.

J'ai quitté les panseux et les jeteux de sort,
Les r'bouteux magiciens qui guérissaient les hommes
Et puis les animaux du fin fond des vallées,
Des étangs mystérieux et de la Mare au Diable.

J'ai salué en passant la cathédrale de Bourges,
La Venise du Berry à Argenton sur Creuse,
Le barrage d'Eguzon, et le Cher à Vierzon.

 
J'ai pleuré mon Berry en montant sur Paris
Mais j'ai pas oublié, l'vin gris d'Châteaumeillant,

Les crottins d'Chavignol et l'blanc du Sancerrois.

 

 

miche 5.03.2006

medium_medium_DSC00693.2.JPG

 nous ne t'oublierons pas Hubert

***

HUBERT, MARCEL

ils font toujours partie de la grande famille des blogueurs de N.T. 

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique