logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/01/2013

TOUCHE PAS A MON LABO !

Patrick Lepreux entame une troisième semaine de grève de la faim alors que le gouvernement présente au sénat en express une reforme mettant en péril la santé du patient en fragilisant l’accès aux soins et qui risque d'aboutir à terme au démentèlement d'un secteur professionnel qui vient par ailleurs de se voir imposer une baisse tarifaire pour la septième année consécutive. Ce gouvernement qui pendant deux ans a été alerté et déclarait comprendre l’urgente nécessité de revoir cette réforme, renie aujourd'hui ses engagements et ses convictions, au mépris du danger que ce texte représente en terme de santé publique.

C'est pour alerter l'opinion publique sur les conséquences induites par l'application de la réforme que Patrick Lepreux poursuit son action et entame une troisième semaine de grève de la faim dans son laboratoire du 8ème arrondissement de Marseille. A noter qu'aucun élu local n'a pour l'instant jugé bon de venir à sa rencontre.

Le biologiste marseillais dénonce non seulement la vente organisée des laboratoires d'analyse au bénéfice de groupes financiers, avec la casse sociale que cela implique, mais surtout
le fait que ces derniers dépouillent le laboratoire racheté de tous ses moyens techniques.

Résultat, tous les prélèvements partent par livreurs dans des glacières vers des centres d'analyses industrialisés souvent éloignés. Les laboratoires deviennent alors de simples vitrines, incapables de répondre à leur mission de santé publique. Pour le patient, cela signifie la fin d'une prestation de soin de proximité, une dégradation de la qualité de soin en raison des conditions de transport des prélèvements et une mise en danger concrète de sa santé dans le cadre d'une analyse d'urgence à cause d’analyses qui n’auront pas été effectuées à temps et pas suffisamment prises en charge dans des  laboratoires au personnel sous-qualifié.


Publiée sans débat parlementaire par le gouvernement précédent cette réforme signe la vente des laboratoires d'analyses au secteur de la finance. Utilisant les mêmes armes que leurs prédécesseurs, le Gouvernement actuel poursuit sur la même voie, et s'apprête à ratifier sans état d'âme un projet ultra libéral en procédure expresse, afin de ne pas risquer de contrarier les intérêts des lobbies financiers et ce en dépit des protestations et des mises en garde répétées émanant de l'ensemble de la profession des biologistes médicaux.

***

*

*

http://www.laprovence.com/actu/region-en-direct/un-biologiste-entame-une-greve-de-la-faim
Patrick Lepreux, un biologiste marseillais a débuté aujourd'hui une grève de la faim dans son laboratoire d'analyses de la rue de Cassis (8e arrondissement). Il dénonce le projet de réforme de la biologie qui risque selon lui de mettre en péril l'avenir des 4500 laboratoires d'analyses français et des milliers d'emplois au profit de grands groupes financiers : "Les conséquences sanitaires et sociales seraient désastreuses avec une déshumanisation des laboratoires, la fin des analyses urgentes sur place voire la mise en danger des patients", indique-t-il, réclamant l'ouverture d'une commission d'enquête parlementaire avant la présentation du projet de réforme devant le Sénat le 21 janvier.

*****

*

*

Dès 2014


Vous devrez parcourir 10, 20, 50, 100  km ou plus pour faire vos prises de sang, et ce au mépris de plus de 500 000 signatures sur cette pétition http://www.touchepasamonlabo.com .

 En effet, c'est en 2013 que seront FERMÉS l'immense majorité des laboratoires d'analyses médicales de proximité en France, à l'instar des maternités et avec les mêmes dangers pour votre santé (en particulier pour les analyses urgentes), conformément à l'ordonnance n°2010-49 du 13 janvier 2010 relative à la biologie médicale qui devrait être ratifiée en procédure accélérée - donc sans véritable débat - fin janvier 2013 ; et ceci au plus grand profit de quelques grands groupes financiers.

****

*

*

 Contre ce nouveau massacre d'un service de proximité, vous pouvez signer icihttp://www.touchepasamonlabo.com

 C'est parce que très peu de gens sont au  courant que cette réforme peut passer; il faut donc la REVELER au grand  jour : DIFFUSEZ CE MESSAGE, DIFFUSEZ LE LIEN DE LA PETITION ! http://www.touchepasamonlabo.com

 Un exemple de fermeture de laboratoirehttp://www.letelegramme.com/fil_region/fil_bretagne/saint...

 La proposition de loi en procédure accéléréehttp://www.senat.fr/leg/ppl12-243.html


16/01/2013

LA GUERRE HORS-LA-LOI

 http://www.lepoint.fr/politique/

Pour Hervé Gattegno, l'intervention militaire lancée par Hollande au Mali contre les islamistes a pour but de maintenir l'influence française en Afrique.

 

L'intervention militaire lancée par François Hollande au Mali contre les islamistes semble assez largement approuvée en France. Vous n'êtes pas d'accord avec la présentation qui en est faite. Votre parti pris : il n'y a pas de guerre sans arrière-pensées. Lesquelles, d'après vous ?

Il n'y a pas d'opération armée qui ne soit armée... que de bonnes intentions. Il y a toujours une volonté de puissance, des calculs stratégiques ou économiques. Notre esprit cocardier fait que tout le pays ou presque se met au garde-à-vous au premier coup de canon ; et que, aussitôt, le président-chef des armées est cru sur parole - alors qu'il a le plus grand mal à convaincre sur les autres sujets. Il n'empêche qu'on n'est pas tenu de croire que nos soldats ne sont au Mali que pour réprimer le terrorisme.

Il s'agit de maintenir ce qui reste de l'influence française en Afrique ; et de préserver la sécurité de nos intérêts dans cette zone et sur notre sol - en neutralisant ces réseaux. C'est moins altruiste, moins glorieux, mais ça va mieux en le disant.

Est-ce que vous soupçonnez aussi François Hollande d'arrière-pensées en politique intérieure ? C'est souvent ce qu'on dit quand un président envoie des troupes à l'étranger...

Et on a souvent raison de le dire ! Ça ne signifie pas que la seule raison de l'engagement de nos soldats soit politicienne - pas plus que quand Nicolas Sarkozy a enrôlé la France dans la guerre en Libye. L'opération malienne répond à une vraie menace d'al-Qaida. Juridiquement, elle est justifiée par un feu vert global de l'ONU et un appel du gouvernement malien. Mais François Hollande mesure aussi ce que la France peut y (re)gagner en prestige dans cette région - et à quel point son image à lui peut en profiter devant les Français. Cela intervient dans sa décision. Au prix d'un reniement, d'ailleurs : il avait juré que la France ne serait plus "le gendarme de l'Afrique". Elle va y faire la police.

 

Si l'on vous suit, pourquoi la classe politique entière (à part Jean-Luc Mélenchon, Dominique de Villepin et Noël Mamère) soutient-elle l'intervention alors que François Hollande risque d'en être le seul bénéficiaire ?

C'est qu'il y a dans notre tradition politique une sacralisation de la chose militaire. Une fascination de nos dirigeants pour l'armée, qui leur fait facilement perdre tout esprit critique. Avec en plus l'orgueil de la grande puissance déclinante. Envoyer nos soldats, c'est montrer que la France reste une nation forte, même si notre économie décline. C'est aussi pourquoi nous avons envie de voir de la mesquinerie dans la neutralité de l'Allemagne. En réalité, Angela Merkel ne pourrait pas envoyer de troupes au Mali sans l'accord de son Parlement.

Chez nous, le président déclare la guerre et informe le Parlement ensuite. Il n'a pas d'autorisation à demander.

Ça ne fait hurler personne.

SI. Moi !

 

Est-ce qu'il n'y a pas quand même aussi un risque politique pour François Hollande, si la guerre au Mali s'enlise, que des soldats sont tués - les islamistes montrent déjà leur résistance...

C'est le scénario du pire - pas impossible, hélas. François Hollande espérait que la pression diplomatique suffirait à intimider les islamistes, c'est le contraire qui s'est produit. Il s'est retrouvé obligé de choisir en urgence entre une humiliation (si la France laissait faire) et une audace (en attaquant seul). Autant dire qu'il a dû forcer sa nature. Maintenant, passé le moment d'orgueil national, l'accord de l'opinion va diminuer à mesure que le nombre de soldats tués augmente - on l'a bien vu en Afghanistan...

Même quand une guerre est juste, on ne peut jamais se contenter de croire que c'est juste une guerre

 

 

 

Je suis en train de feuilleter

Chronique de la France et des Français

Larousse

INSTRUCTIF

Ils n'étaient pas islamistes ceux-là

D'autres rebelles

On a toujours de bonnes raisons de faire la guerre

Qu'est-ce que les bons colonisateurs voulaient imposer par la force, à ces braves gens de SETIF ?

 

EN ALGERIE, graves incidents à SETIF

Alger, 10 mai 1945

Une main de fer a réprimé les troubles survenus au début du mois en Kabylie. Près de 1 150 insurgés ont été tués, 5 000 internés, 1 500 mis en jugement, 99 condamnés à mort, 64 aux travaux forcés à temps partiel.

Selon le consulat américain à ALGER, le nombre réel des victimes serait de 40 000.

Tout commença le 1er mai. A Alger, Oran, Bougie, Guelma, des manifestations ont eu lieu. Le drapeau algérien vert et blanc a été arboré. A Alger, rue d'Isly, huit manifestants sont tués.

Le 8 à Sétif, un autre protestataire est abattu. La nuit suivante, le Parti populaire algérien de Messali Hadj était passé à l'action : 103 Européens avaient été assassinés et 110 blessés. Le lendemain, les pieds-noirs organisaient des milices d'autodéfense.

Le croiseur Duguay-Trouin bombardait les villages kabyles de la côte et les troupes étaient intervenues.

Les chefs rebelles s'étaient enfuis, notamment le Dr Lamine Debaghine. Il n'est pas exclu que le Parti populaire algérien et les amis du Manifeste de la liberté de Ferhat Abbas, qui ont aujourd'hui fusionné, aient été soutenus en sous-main par les Américains, hostiles à la présence française en Afrique du Nord.

***

 

guerre,hors la loi,sfio,affiche,setif,rebelles,de gaulle,indépendance,afrique


Propagande coloniale - (à la mode Tartarin de Tarascon) : on distribue des armes sans munitions aux civils pour un besoin de propagande : « les insurgés déposent les armes ». Ils feront TOUS partie des victimes assassinées, jetées vivantes du haut de la falaise de Kherrata (voir les gorges de Kherrata au fond de la photo) et enfin ramassées et brulées dans des fours à chaux.

http://rebellyon.info/8-Mai-1945-Massacre-de-Setif.html

*

LES REBELLES !

Qui était ce DEBAGHINE qui a mérité la torture

 

Né 24 janvier 1917 à Hussein-Dey dans la banlieue d’Alger, Mohammed Lamine Debaghine était issu d’une famille modeste. Son père tenait un restaurant à Alger. Lettré en arabe, après des études secondaires, il obtient une bourse lui permettant de s’inscrire en faculté de médecine. A la faculté d’Alger, il devint l’un des organisateurs de l’Association des Étudiants Musulmans Nord-Africains [AEMNA] et adhéra au Parti du Peuple Algérien [PPA] en 1939.



Après la dissolution du PPA par les autorités françaises, en septembre 1939, et l’incarcération de ses principaux dirigeants, Mohammed Lamine Debaghine prit la tête de l’organisation clandestine du Parti.

Fidèle aux positions de Messali Hadj, il refusa de s’engager pour la France tout en condamnant fermement tout rapprochement avec les régimes fascistes d’Allemagne ou d’Italie. Dans le même temps, il s’efforça de réorganiser le PPA clandestin.

Après le débarquement des Alliés en Afrique du Nord, le 8 novembre 1942, Mohammed Lamine Debaghine participa à la rédaction du Manifeste du peuple algérien et à la restructuration du mouvement nationaliste révolutionnaire. Au printemps 1943, il impulsa un mouvement de lutte contre la conscription à Blida.

Arrêté avec plusieurs militants, dont Benyoucef Ben Khedda, il fut supplicié au cours d’interrogatoires où, pour la première fois, la torture fut utilisée de manière « méthodique » contre des militants nationalistes algériens. Après une forte mobilisation, il fut libéré en décembre 1943 avec l’ensemble des « insoumis de Blida ».

**


Qu'est-ce qu'il a dit DE GAULLE le 12 septembre 1966

en s'adressant au tiers-monde ?

"Les peuples d'Indochine ont le droit de disposer d'eux-mêmes". Au stade olympique de Phnom Penh, devant 10 000 cambodgiens, et face à 17 000 écoliers formant son portrait vivant, de Gaulle a ainsi stigmatisé le 1er septembre la guerre américaine au Viet-nam et déclenché l'enthousiasme.

Satisfaction qu'est loin de partager Washington, car ce camouflet s'ajoute au retrait français de l'O.T.A.N.

Si, à Djibouti, des incidents survinrent entre indépendantistes et forces de l'ordre, le reste du voyage a revêtu une allure triomphale.

Partout, en Afrique comme en Asie, de Gaulle a affirmé l'indépendance diplomatique et militaire de la France, confirmée à Papeete par l'explosion d'une nouvelle bombe atomique.


Je ne vais pas me faire des amis

75% contre la Miche !

d'après Radio manipulation, intoxication, communication

*

 

C'était en 1928

sum28_guerre_01i.jpg

tuons la guerre.gif


La campagne pour le désarmement général

L’affiche commanditée par la S.F.I.O. pour les élections législatives de 1928, quoique pacifiste dans le propos, est visuellement d’une rare violence.

L’affichiste a choisi une composition simple : un poing serré, rendu rouge par l’effort, aux doigts fusionnés, tient fermement une tête coupée qui rappelle celle de Méduse, figure de la mythologie grecque.

Athéna a puni cette belle femme en transformant ses cheveux en serpents et en l’affligeant d’un regard qui pétrifie désormais ceux qui le croisent. La teinte verte employée souligne la laideur des traits : c’est la guerre hideuse et haïssable qui se trouve ainsi décapitée. Les gouttes de sang sont lourdes, sans doute du sang versé au cours de la Grande Guerre. Le poing fermé rappelle celui des ouvriers. Mais ici, le héros grec Persée a pour héritier, dans l’entre-deux-guerres, le parti politique : en l’occurrence, la S.F.I.O. socialiste internationaliste, mentionnée deux fois, en haut et tout en bas de l’affiche.

***

Je voulais juste dire que même quand une guerre est juste

c'est une guerre !

Et on a déjà donné !

On trouve toujours de bonnes ou mauvaises raisons de faire la guerre

12/01/2013

MALI...SOMALIE... DIEU QUE LA GUERRE EST JOLIE !

 

Sur le blog d'Eva R-sistons ...Une journaliste qui a horreur de la guerre

A MEDITER

La guerre n'existe plus officiellement.. Les médias l'ont tuée ! (eva R-sistons)

Guerre de l'information: Officiellement, il n'y a plus de guerre... Comment les citoyens sont bernés

Extraits (2010)

... Aujourd'hui, on tue discrètement. La France n'est pas en guerre, officiellement. Mais la réalité du terrain est toute autre. Et on entre "doucement" en guerre,pas après pas, sans bruit en quelque sorte, pour ne pas alerter l'opinion. L'horreur est la même, mais plus sournoise,hypocrite. Et tout repose sur la communication. A ce petit jeu sordide, Obama excelle.... Avec des hommes comme lui, le pire est apprivoisé, et rendu présentable. Tactique différente, objectifs identiques..."

On ne déclare plus la guerre, on y entre progressivement, sans alerter l'opinion, sans faire de bruit, sans provoquer de vagues, et donc de contestation, tout au plus les Médias font-ils état de bavures quand elles sont trop grosses,comme lorsque des bombes tombent en pleines nocesvillageoises (12) ... Le cynisme de l'Occident est tel que la guerre devient abstraite, lointaine, désincarnée, comme si elle n'existait pas... Et elle "n'existe plus" ! D'ailleurs, le lavage des cerveaux contre attentats souvent sous faux drapeaux,"terroristes" ou Talibans machistes est tel, que l'opinion ne s'inquiète même plus de ce que font nos armées dans ces régions... Et tandis que les bons peuples s'amusent d'apprendre que la photo de Carla nue va être vendue aux enchères ou s'indignent de savoir que le fils Sarkozy n'a même pas besoin de faire d'études pour décrocher le fruit de diplômes reconnus on bombarde, on détruit, on occupe des territoires entiers, on provoque des exodes massifs de populations, on déloge les habitants ou on les anéantit... Qui s'en émeut ? Plus personne, puisque la guerre "n'existe pas", puisque"la France n'est pas en guerre"...

*************************************************************************************************************************

« C'est le Mali qu'il faut reconstruire »

Le PCF exprime sa grande inquiétude devant la dégradation de la situation au Mali, la reprise de la confrontation militaire, l'offensive des groupes armés djihadistes. Tout doit être entrepris pour aider le Mali à sortir de la crise et éviter toute initiative déstabilisatrice pour le pays et l'ensemble de la région.

C'est le Mali qu'il faut reconstruire : son armée, ses institutions, sa souveraineté, et les conditions politiques, économiques et sociales de son développement. C'est en agissant dans cette voie que ce pays ami pourra surmonter la crise extrêmement grave qu'il traverse, reconquérir les territoires du Nord aujourd'hui aux mains de groupes armés rebelles aux pratiques inhumaines -et souvent liés aux réseaux du crime organisé- que le PCF condamne.

Une des conditions d'une telle reconstruction est la recherche déterminée d'un consensus politique national sur une solution nationale véritable, seul moyen d'asseoir une légitimité gouvernementale et une capacité d'action dans la durée. Le patriotisme et l'impatience compréhensibles qui s'expriment dans les rues de Bamako sont un atout pour une telle option.

Si l'urgence devait commander la mise en place d'un dispositif capable d'arrêter l'offensive armée des groupes djihadistes, c'est sous le drapeau de l'ONU, dans le cadre d'une mission clairement définie, dans le respect des principes de la Charte des Nations Unies, que des forces africaines et notamment maliennes, devraient être engagées.

La mise en œuvre d'une telle opération est immédiatement possible mais elle ne peut faire obstacle au dialogue nécessaire, pour une solution politique, avec les groupes de la rébellion non liés au terrorisme et respectueux de l'intégrité territoriale du Mali, avec le maximum d'acteurs concernés. C'est d'ailleurs ce que demandent les résolutions de l'ONU. Il faut respecter le peuple malien et l'aider à construire lui-même son avenir.

A voir aussi

********************************************************************************************************************************************************

Pourvu que ça ne dure pas aussi longtemps

que la guerre en Algérie !

 ***

LES FAMILLES D'OTAGES AU MALI

ONT DU SOUCI A SE FAIRE !

*

****

*

A l'instant sur BFM TV

Le Ministre de la Défense :

 "SYMPATHIE ATTRISTEE" à la famille de Denis ALEX, l'otage tué

"Le bilan n'est pas lourd" a-t-il ajouté 

 "Un bilan lourd c'est des pertes bien plus importantes que ça"

l'otage tué, 2 soldats tués, 1 soldat fait prisonnier

"L'opération va dans le bon sens"

"Nous perdons des hommes mais c'est la loi de la guerre"

OK ... C'est donc bien la guerre qui est déclarée

 Alors on ne va pas pleurer sur la mort des soldats

 et les familles n'ont qu'à se réjouir de leur héroïsme  !

***

 

 

    

29/12/2012

URGENCE POUR LES ENFANTS !

Dans mes mails

Chères amies, chers amis,

Le Parlement indien est en train de clore sa session sans avoir voté la loi contre le travail des enfants la plus forte de son histoire. Le pire dans cette histoire c’est que cette loi, quoique soutenue par la majorité des parlementaires, est bloquée depuis des semaines car elle n’est pas considérée comme “prioritaire”!

L’Inde détient le record mondial du travail des enfants; dès cinq ans, les plus petits sont vendus à des trafiquants et réduits en esclavage, victimes d’abus et de violences. Cette nouvelle loi historique interdirait tout travail des enfants avant 14 ans et fournirait des bourses aux familles les plus pauvres, pour envoyer leurs enfants à l’école. Mais ce projet de loi n'est plus à l'agenda du Parlement et les groupes de protection des droits des enfants en Inde nous disent qu’ils ont besoin de notre aide urgente pour faire peser une véritable pression citoyenne.

Ensemble, les membres d’Avaaz peuvent attirer l’attention sur le projet de loi et pousser les parlementaires à l’adopter. Signez cette pétition et envoyez-la à tous vos proches. Quand nous aurons recueilli un million de signatures, d’anciens enfants exploités remettront notre message au Parlement:

http://www.avaaz.org/fr/inde_travail_enfants/?tGaTOdb

215 millions d’enfants travaillent dans les mines, les carrières et les usines du monde entier. Tous les pays ont signé un traité pour mettre la lutte contre le travail des enfants au cœur de leur politique éducative. Mais l’Inde est le pays le plus touché par ce fléau. Si la nouvelle loi est adoptée, elle interdira tout travail des enfants de moins de 14 ans et tout travail dangereux pour les moins de 18 ans. La loi compte même des dispositions pour ne pas handicaper les familles les plus pauvres: elle assure le droit à une éducation gratuite et propose des bourses pour compenser le manque à gagner.

Les observateurs estiment que le véritable problème n’est pas la loi, mais les moyens de l’appliquer. Et il est vrai que dans les trois dernières années, moins de 10% des 450 000 cas de travail des enfants signalés en Inde ont fait l’objet de poursuites judiciaires sous la loi actuelle, peu contraignante. Mais la nouvelle loi s’annonce bien plus draconienne. La police ne devra plus attendre la décision de justice pour pouvoir agir. Toutes les formes commerciales de travail des enfants de moins de 14 ans seront punies et, au lieu d’amendes ridicules ou de brèves peines de prison, les criminels encourront des peines sévères.

Alors que la majorité des parlementaires affirment soutenir la loi, personne ne presse le vote. Mais chaque jour, des enfants entrent dans une vie d’exploitation et de misère. C’est à nous de faire changer les choses. Signez la pétition adressée aux parlementaires indiens maintenant et parlez-en autour de vous:

http://www.avaaz.org/fr/inde_travail_enfants/?tGaTOdb

Les membres d’Avaaz font une fois encore campagne pour protéger les enfants et les plus vulnérables. Il y a à peine quelques semaines, 1,2 million d’entre nous se sont rassemblés pour faire adopter un programme éducatif qui ne laisse personne de côté au Pakistan. La manière dont nous traitons nos enfants reflète nos valeurs morales. Il est temps de tout faire contre leur exploitation. Unissons-nous pour l’avenir des enfants indiens.

Avec espoir et détermination,

Jamie, Alice, Alex, Alaphia, Lisa, Jeremy, Ricken, Dalia, Rewan, Michelle et toute l’équipe d’Avaaz

18/12/2012

BON VENT !

MINABLE et LAMENTABLE !

Bon Vent Gégé !


On veut le taxer sur le patrimoine et il s'en va manger des frites dans le cornet, en Belgique !

**

 SUR CANAL AU GRAND JOURNAL CE SOIR, UN ACTIONNAIRE D'ATLANTICO

n'en pouvait plus de cet  "ENFER FISCAL" en FRANCE.

Pauvre, pauvre chou !

Même pas honte !

Au-dessus de 4 millions par mois, je prends tout, moi !

il t'en restera assez pour vivre décemment.

****

Et ceux qui n'ont pas même 800 €uros par mois pour ne pas crever,

ils font quoi ?

Ils s'exilent ou ils se suicident ?

*

L'huissier est à leur porte, on leur coupe l'électricité, ils ne se soignent pas, ils ne mangent pas à leur faim et j'en passe et des plus tristes.

*

QUELLE INDECENCE !

Et ces journaleux de salon, qui en rajoutent ! Beurk !

**

ça m'étonnerait qu'ils versent une larme, les intermittents du spectacle, à l'annonce tapageuse et récurrente de l'exil d'Obélix le gaulois, au demeurant bon comédien, qui a investi dans les vignes, dans la pierre, dans les hôtels,  à qui on "réserve" les rôles sur la place de Paris.

 

Allez, allez ! boycottez moi ça. Qu'ils perdent un peu de leur superbe

tous ces people qui filent à l'étranger avec notre fric.

Celui des CD, des places de cinéma, de théâtre, de concerts

achetés, payés en FRANCE.

C'est fort de café.

**

C'est bon, ce n'est pas ceux-là qui me font pleurer.

 



 

 

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique