logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/11/2018

La hausse des carburants, oui ! mais le plus grand hold-up du siècle. On en parle ?

http://www.cgt-gironde.org/93-slides/867-mobilisation-sud-gironde

PLFSS 2019 ( Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale)

L'ensemble des caisses nationales de Sécurité sociale ont été réunies pour donner un avis motivé sur le PLFSS 2019.

Fait historique pour la Sécurité sociale: l'ensemble des caisses nationales l'ont massivement rejeté.

Un rejet historique face à une attaque sans précédent des fondamentaux, des principes et valeurs qui ont gouverné jusqu'à présent la Sécurité sociale.

En remettant en cause « l'autonomie des finances sociales à l'égard du budget de l'Etat », le gouvernement entend bien organiser le plus grand hold-up du siècle en utilisant le budget de la sécu pour réduire le déficit de l'état.

Que cette inique manœuvre soit rejetée est un point d'appui et de confiance pour toutes les organisations qui œuvrent au progrès social.

Vous trouverez en PJ les déclarations des groupes CGT dans les caisses nationales de la Sécurité sociale avec le détail des votes ainsi que les propositions CGT en matière de financement de la sécu et nos propositions pour une sécu répondant aux besoins de toutes et tous.

Déclaration CA ACOSS

Déclaration CA CATMP

Déclaration CA CNAF

Déclaration CA CNAV

4 pages CSG

4 pages financement de la Sécurité Sociale


Les députés ont voté la partie « recettes » du projet de loi de finances 2019, avec une majorité confortable mais moins large que l'an dernier.

L'Assemblée nationale a largement approuvé mardi le volet « recettes » du deuxième budget du quinquennat, malgré les vives critiques des oppositions sur une baisse du pouvoir d'achat, qui vont se répéter dans les débats sur le financement de la Sécu et la hausse de CSG.

 

Pour cette première lecture, 346 ont voté pour, 181 contre et 27 se sont abstenus sur ce volet dans la lignée du premier budget Macron. La partie « dépenses » sera examinée à partir du 30 octobre, et l'ensemble doit être adopté définitivement avant fin décembre.

Les députés « marcheurs » et MoDem ont voté quasi unanimement pour ces recettes (à l'exception de deux élus de Guadeloupe), les socialistes, communistes et Insoumis tous contre, comme le groupe LR pour des raisons différentes. Les UDI-Agir ont majoritairement choisi l'abstention, de même que les membres du nouveau groupe « Libertés et Territoires ».

Au total, les votes favorables sont moins nombreux qu'il y a un an (365 alors), en raison de la non-participation d'une poignée de « marcheurs » et d'un basculement de quelques UDI-Agir dans l'abstention.

 

Au nom du groupe LREM, Bénédicte Peyrol a vanté « un budget responsable » et sans « grand soir fiscal » mais avec un « enrichissement du socle » posé l'an dernier. Et ce, « sans compromettre le pouvoir d'achat », d'après Jean-Noël Barrot (MoDem).

Pour 2019, le gouvernement met en avant près de 19 milliards de baisse d'impôts et cotisations pour les entreprises, 6 milliards pour les ménages (dont 3,8 via une nouvelle baisse de la taxe d'habitation) - un chiffre vivement critiqué par les oppositions comme masquant des transferts et ne reflétant pas le vécu des Français.

 

 
===================================================================
 
Déjà en 2018, la FRANCE INSOUMISE "RUAIT DANS LES BRANCARDS"
 
https://www.decision-sante.com/actualites/breve/2017/10/26/plfss-2018-caroline-fiat-les-insoumis-agnes-buzyn-votre-projet-de-medecine-ambulatoire-est-dangereux
 
Brève

PLFSS 2018 | Caroline Fiat (Les Insoumis) à Agnès Buzyn : "votre projet de médecine ambulatoire est dangereux"

Arnaud Janin

 visuel Fiat

Madame la ministre, votre projet de médecine ambulatoire est dangereux, voire incomplet. Vous demandez aux proches des patients de gérer le transport et de promulguer les soins de surveillance postopératoire. Vous connaissez les dangers de ces pratiques, comment pouvez-vous avoir l’idée de les généraliser ? Par souci d’économies, vous déplacez un problème.

 

dimanche 29 octobre 2017

PLFSS 2018 : la bataille est rude et difficile devant les coups fourrés...

 
Nos députés insoumis, avec les communistes et la Nouvelle Gauche montent au créneau pour sauver la Sécu...


Ce que vous allez voir est un montage représentatif de la rudesse du combat déloyal. Combat que nos Camarades ont mené tambour battant, d'autant plus que la majorité arrogante et méprisante a placé 2 mines dans la dernière séance (sur 9 dans la semaine !). Nos insoumis ont été les premiers à la hauteur de l'enjeu.
 
 

 

 

 

GIRONDE : SAUVER NOTRE HOPITAL CONTRE LE DESERT MEDICAL

Capture CGT HOPITAL 1.JPG

Capture CGT HOPITAL.JPG

Capture CGT HOPITAL 2.JPG

Capture CGT HOPITAL 3.JPG

!

05/11/2018

LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE façon MACRON après les autres

Ajoutée le 12 sept. 2018
 
 
Allez, on va voir ce qui se passe du côté de l'Elysée, encore un pastiche sur une superbe chanson de Charles Aznavour dont je suis un inconditionnel : "Comme ils disent" J'espère qu'il me pardonnera ce sacrilège, c'est plus fort que moi, je ne sais pas résister !

 

01/11/2018

Affaire Mélenchon : comment l’élite tente de masquer la mort politique de Macron

Affaire Mélenchon : comment l’élite tente de masquer la mort politique de Macron

 

« En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un évènement survient, on peut être certain qu’il a été prévu pour se dérouler ainsi ». C’est ce qui disait Franklin Delano Roosevelt, ex président des Etats-Unis de 1933 à 1945. Je ne pensais jamais utiliser cette phrase dans une de mes analyses. Mais, la situation actuelle me l’impose.

Compte tenu du contexte actuel où, comme par hasard, tous les opposants de Macron sont en train d’être éliminés politiquement, j’en suis arrivé à la conclusion qu’il y a anguille sous roche. En effet, l’acharnement contre Jean-Luc Mélenchon, chef de file de la France Insoumise, déjà cloué au pilori sans qu’il ne soit reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés (à lui et à des collaborateurs) m’amène à me poser les questions : à qui profite tout cela ? Pourquoi tout d’un coup on veut faire taire la seule et unique opposition à Macron ?

Après avoir vigoureusement dénoncé les méthodes lâches et arbitraires utilisées lors de la perquisition de l’appartement de Mélenchon et du siège de la France Insoumise, je me suis efforcé, pendant plus d’une semaine, à observer les réactions des médias mainstream français sur cette affaire. Je n’ai voulu négliger aucun détail. Chaque réaction politique compte, chaque sondage aussi.

Et j’ai pu apprendre énormément de choses sur les méthodes subtiles utilisées par l’élite pour neutraliser des adversaires jugés « gênants ». Il faut avoir l’honnêteté de reconnaître que Mélenchon en était un. En effet, le récent ralliement des personnalités de gauche (Maurel et Lienemann) à la France Insoumise, sa forte mobilisation lors de la Loi Travail et la suppression du statut des cheminots avaient fini par faire de Mélenchon plus qu’un opposant gênant, mais un potentiel occupant de l’Elysée. Celui qui mettrait le dernier coup de poignard à la Vème République.

Cette menace a toujours plané. Elle a été exacerbée par le très bon score de Mélenchon lors de la présidentielle de 2017. Elle a été prise très en compte par l’élite qui, comme j’ai fait remarquer à plusieurs reprises, est en train de chercher activement et désespérément un futur remplaçant à Macron.

Au-delà du matraquage médiatique dont sont victimes Jean-Luc Mélenchon, ses collaborateurs et la France Insoumise, au-delà des sondages destinés à manipuler l’opinion publique française et semer la dissension dans le camp des insoumis, il y  a un autre facteur qui, à mon avis, explique tout : la diversion.

Oui, j’ai compris, comme bon nombre de Français et Françaises d’ailleurs, que l’affaire Mélenchon, montée de toutes pièces pour détruire la France Insoumise qui (il faut bien le reconnaître) a reçu un sacré coup dur, sert uniquement à masquer la chute libre de Macron dans les sondages. Au moment où je vous parle, l’impopularité du président français bat un record : désormais, seuls 26% des Français font confiance à Emmanuel Macron.

La stratégie de diversion semble porter ses fruits. Vous avez dû remarquer que désormais rares sont les médias qui s’intéressent à la popularité de Macron qui perd de plus en plus de points. Depuis la perquisition de l’appartement Mélenchon et celle menée au siège de son parti, la France Insoumise est sur la sellette. D’ailleurs, ce mardi 30 octobre, pendant toute la journée, Alexis Corbière a été trending topic sur Twitter ***.(Ce sont des mots, des hashtags ou des expressions qui ont été tweetés le plus de fois durant une période).

 Ce qui est grave dans tout cela est le traitement fait par les internautes de cette affaire. En effet, au lieu de s’indigner et de tirer la sonnette suite au cambriolage qui a été mené chez lui (Corbière) dans la nuit du 11 au 12 octobre et durant lequel son ordinateur a été volé, plusieurs internautes français ont préféré jouer la carte de la dérision. Je ne trouve absolument rien de drôle dans cette affaire. Au contraire, je constate des décisions juridiques extrêmement périlleuses et un traitement médiatique partisan.

Ajoutée le 30 oct. 2018
 
 Des cambriolages plus que douteux chez Alexis Corbière et son ancienne directrice de campagne... Veulent-ils vraiment détruire la France Insoumise ? Veulent-ils intimider ? Doit-on réellement s'inquiéter ? Restons solidaire et ne baissons pas les bras !

Capture CORBIERES.JPG

Capture CORBIERES 2.JPG

Capture CORBIERES 3.JPG

Capture CORBIERES 5.JPG

Désormais, on veut nous faire croire qu’Alexis Corbière et Rachelle Garrido auraient bénéficié d’une aide aux ménages très modestes pour financer des travaux. Le coût total serait égal à 20 000 euros et d’après Le Canard Enchaîné, Alexis Corbière aurait reçu 12 000 euros de subventions.

Capture CORBIERES 7.JPG

Dans des circonstances pareilles, la logique voudrait que les personnes accusées puissent bénéficier de la présomption d’innocence jusqu’à ce qu’elles soient condamnées par la justice.

ALEXIS CORBIERE - "Article...

 

Capture CORBIERES 8.JPG

 

Mais, hélas non. L’élite ne veut donner aucune chance à la France Insoumise. Elle veut l’éliminer comme elle l’a fait avec d’autres formations politiques qui n’existent désormais que de nom (PS, LR, RN, MoDem…).

J’avais prédit une intensification des attaques contre la France Insoumise et je n’avais pas tort. Permettez-moi de vous dire ceci : pour masquer la chute drastique du candidat du système (Macron), l’élite ne lâchera rien. Plus les jours passent, plus les attaques deviennent plus violentes.

A la France Insoumise de savoir gérer la crise. Il n’y a désormais que deux options : résister ou disparaître.

 RESISTANCE ! RESISTANCE ! RESISTANCE !

HOPITAL EN DANGER : par Sabrina Ali Benali - Médecin Interne

Merci Sabrina ! fier d'être insoumis avec de belles personnes comme vous !! courage et détermination
La dégringolade de la Première place à la quinzième, dégringolade qui n'est qu'amorcée ne l'inquiète pas ? On continue à s'auto congratuler ? Ils ne savent pas encore que la crise de la santé est due à la politique d'austérité imposée par Bruxelles ? L'information n'est pas mon métier, mais j'ai l'impression d'être mieux informée que ces soi-disant spécialistes. Ils ne savent pas encore que ça fait trente ans qu'on a amorcé la disparition de nos services publics ?
Qu'est qu'il est mal à l'aise le pauvre journaliste obligé de propager les éléments de langage du GVT macroniste.
6eme puissance économique, number One pour les dividendes reversées aux actionnaires, mais 15eme place pour la santé, et tout va bien ???? Avec ces discours merdiques qui se généralisent, je ne comprends plus que nous soyons tous sur la même planète, que nous ayons tous les même valeurs...
Oh, le gros lourdeau de journaliste : 'la sécurité sociale" c'est gratuit donc ça coûte cher (c'est pas gratuit puisque nous cotisons tous). Il est con ou il le fait exprès. Par contre les mutuelles, elle c'est sûr, elles ne le sont pas et ça coûte bonbon (quand on peut se la payer donc privatiser la SS reviendra plus cher à tous).
ouah, comment elle te l'a torché le petit journaliste mâle représentant de la macronie en tant qu'il prend les gens pour des incultes !
La SECU gérée par les "feignants de fonctionnaires" dixit les oligarques coûte moins cher que les assureurs qui s'auto-nomment mutuelles. La raison en est simple la SECU n'a pas à payer son actionnaire. Posez bien les bonnes questions mesdames et messieurs les journalistes que je nomme "visibles". Vous n'en avez plus le courage? Nombre de vos anciens l'avait, ils n'en sont pas morts. La France n'est pas encore l'Arabie Saoudite.
 
L'age de la durée de vie recule dans les pays industrialisés !
 
Bravo Docteur Sabrina, j'espère que vous serez reçu sur des plateaux Tv. Bon, j'en doute
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique