logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/05/2011

LES OUVRIERS DE G. BLONCOURT

telerama-bloncourt - copie.jpg

Mon ami Gérald a les honneurs de TELERAMA
parce qu'il le vaut bien

*

La Galerie MARGES (Paris 11e) présente

« PEUPLES DE GAUCHE »

Exposition de 30 photographies de Gérald Bloncourt du 20 mai au 20 juin 2011

10 Mai 1981 : il y a 30 ans, la Gauche accède au pouvoir. Victoire du « Peuple de gauche » ou étape décisive d’une évolution où le peuple de gauche, cessant d’être le monde ouvrier, s’est dissout dans la mutation d’une société industrielle en société de services, où le Parti socialiste est devenu le parti des classes moyennes.

Gérald Bloncourt, né en Haïti en 1926 - expulsé vers la France en 1946 - livre son regard sur les années 70, à l’occasion de la parution de son livre de photos « Peuples de Gauche, 1972 – 1982 » chez François Bourin Editeur, introduit par un texte d’Edgar Morin : « Les redresseurs d’espérance ».

Pour Gérald Bloncourt, photographe engagé de toutes les luttes sociales depuis les années 50, cette décennie 70 est « pleine de contrastes et d’ambiguïté » par rapport au schéma simple de « la lutte des classes qui l’avait porté depuis sa jeunesse ».

« D’un côté, les luttes des femmes pour l’avortement, le Larzac, les Lip, le Chili, l’aspiration à l’autogestion, les manifestations antinucléaires.

De l’autre, la montée du chômage, les grands plans sociaux dans la sidérurgie, les mines, Usinor, Longwy… Le début de la liquidation des grandes concentrations ouvrières et d’une certaine culture ouvrière. »

Vernissage de l’exposition et signature du livre le 20 mai 2011 à partir de 18h30

à la Galerie MARGES . 3 rue Jules Vallès. Paris 11e

Ouverture tous les jours de 15h à 19h sauf dimanche et lundi


Contacts :

François Benedetti. Galerie Marges.

Francois.benedetti@laposte.net 09 81 97 74 57 - 06 62 35 19 68




*

 

*

gerald.bloncourt@club-internet.fr


16/05/2011

PEUPLES DE GAUCHE

Capture peuples de gauche 2.JPG
Capture Peuples de gauche.JPG

 

*

LE 20 MAI

C'est VENDREDI

signature du livre

Si vous êtes dans la région, à contempler sans modération

Faites une bise à Gérald de ma part

*

 

15/05/2011

SOUTIEN A HERVE ET STEPHANE

 

 

DROITS DE L'HOMME

Soutien à Hervé et Stéphane

26146 signatures
Auteur :
comité de soutien, 14 bis rue de Juillet 75020 Paris
Description :
Comité de soutien à Hervé et Stéphane et leurs trois accompagnateurs
Message de l'auteur:
Les parents des otages ont déposé la pétition "Soutien à Hervé et Stéphane" au Ministère des affaires étrangères. Déjà 16 314 signatures récoltées : c... 
Lire la suite
A l'attention de M. Nicolas Sarkozy
Pétition de soutien pour Stéphane Taponier (journaliste reporter d'image), Hervé Ghesquière (journaliste rédacteur), Reza, Ghullam et Satar, leurs chauffeur, traducteur et accompagnant afghans, otages en Afghanistan depuis le 29 décembre 2009.

Ils sont sortis de l'ombre, ne les envoyez pas dans l'oubli.

 

08/05/2011

CONTRE L'OUBLI ... 8 mai 45

A HABAS, on n'oublie pas...

2011 8 MAI 459.jpg

On se souvient et les enfants des écoles apprennent...

 

2011 8 MAI 4511.jpg

 

MORT POUR LA FRANCE ! ...MORT POUR LA FRANCE ! ...

 

2011 8 MAI 4510.jpg

 

*

Point de départ devant le Café de la Paix

La lyre Habassaise

Les pompiers

Les anciens combattants

Le Maire, ses adjoints, ses conseiller municipaux

Les parents d'élèves, les habassais

se préparent à commémorer le 8 MAI 45 à HABAS

2011 8 MAI 45.jpg
Rue du Monument aux Morts
2011 8 MAI 451.jpg
2011 8 MAI 452.jpg
2011 8 MAI 454.jpg
2011 8 MAI 455.jpg
2011 8 MAI 456.jpg
2011 8 MAI 457.jpg
2011 8 MAI 458.jpg
La sonnerie aux morts nous fait toujours frissonner ou ... frémir

 

 

 

 

 


P1340808 HABAS LANDES 8 MAI 45 par mememiche


P1340811 8 mai 45 HABAS Landes par mememiche

8 MAI 45 .. Homicide à huis clos

8 MAI 1945 : LA PAIX SE LÈVE SUR LE MONDE, UN MASSACRE S’ABAT SUR L’ALGÉRIE,

extrait d’un article de Sadek Hadjerès, remis à l’hebdomadaire Katemirini – Grèce, mars 2011.

“TOUT N’A PAS ETE DIT SUR LE 8 MAI 1945...”,

Week-end El Watan du 06 mai 2011, article de Kamel BENIAICHE

*

*



Le 8 mai 1945, jour de l’armistice signifiant la fin de la guerre en Europe, l’Algérie allait connaître un des événements les plus sanglants de son histoire. Suite à un soulèvement des Algériens contre l’occupation coloniale française, une répression hallucinante devait s’abattre sur les populations de Sétif, Guelma, Kherrata, dans l’est du pays

 


ALGERIE - 8 mai 1945 - TOUS CONTRE L'OUBLI par arnesse

La « Charte de San Francisco » avait peu auparavant proclamé solennellement le droit des peuples à leur autodétermination. Les Algériens y avaient cru et le proclamèrent sur les banderoles de leurs manifestations pacifiques, dont les porteurs furent froidement assassinés dans plusieurs villes, dont Sétif et Guelma dans le Constantinois. Ce fut le point de départ des troubles sanglants et des représailles massives. Les colons français, mais aussi les dirigeants depuis Paris, général de Gaulle en tête, pourtant prestigieux symbole des idéaux patriotiques et de Liberté, avaient cru que par la « manière forte » déjà pratiquée en Algérie depuis cent vingt ans, ils allaient réparer le déclin de leur puissance impériale, amorcé avec la deuxième guerre mondiale...

*

*

UN OCEAN DE SANG


Les révélations de John Eric Maclean Carvell, consul général britannique à Alger, ont permis de découvrir des vérités restées enfouies des décennies durant et dévoilent certains plans de la France qui a tout mis en œuvre pour perpétrer un génocide à huis clos.

Soixante-six ans après, les douloureux événements du mardi 8 mai 1945 ont encore des secrets à livrer

*

*

«Les massacres du 8 Mai 1945

sont des crimes contre l'humanité au sens juridique du terme»

Le ministre des Moudjahidine, M. Mohamed Cherif Abbès a qualifié hier, les massacres du 8 Mai 1945 de «crimes contre l'humanité» au sens juridique du terme car commis contre un peuple sans défense qui, sorti manifester pacifiquement, a été sauvagement réprimé.

«Nous ne pouvons, en tant que victimes, qualifier ces massacres autrement que de crimes contre l'humanité au sens juridique du terme car ils ont été commis contre un peuple sans défense qui, sorti manifester pacifiquement, a été sauvagement réprimé», a indiqué le ministre des Moudjahidine, à l'occasion du 66e anniversaire des massacres du 8 Mai 1945.

Le crime est, de ce fait, a-t-il ajouté, «établi, avec preuves et arguments à l'appui et ne peut être imprescriptible. Il pourrait être assimilé aux crimes les plus odieux dans l'histoire de l'humanité»

*

*

M. Abbes a, en outre, estimé que cette commémoration était «l'occasion de passer en revue les sacrifices et les épreuves endurés par le peuple algérien pour le recouvrement de sa souveraineté et de son indépendance». A une question sur les pas devant être accomplis pour faire connaître encore plus la sauvagerie de ces massacres notamment en direction de la génération de l'indépendance, M. Abbès a souligné que l'Etat algérien «par fidélité aux sacrifices des martyrs des massacres du 8 mai 45 a décrété une journée nationale qui célèbre la symbolique des sacrifices qui ont permis d'opter pour la révolution armée, d'une part, et qui représente une occasion de condamner la dimension inhumaine des massacres et des crimes du colonisateur».

**


*

Les yeux versent des larmes
Comment arrêter les larmes
Alors que la patrie a perdu ses enfants
A Guelma, mes frères, l’aviation
N’a épargné ni femmes, ni fillettes
Je suis en deuil pour les Sétifiens
Qui sont morts par amour de la liberté


Cela s’est passé un 8 mai 1945 non pas en France, le jour où les Français fêtaient la fin de la guerre et l’armistice, mais dans des villes algériennes, des villages algériens.

45000 morts, un chiffre qui fait peur même divisé par trois par l’administration coloniale. Mes parents en parlaient et des témoins encore vivants témoignent chaque 8 mai.

Et tous s’accordent sur une version, la promesse donnée aux Algériens qui ont combattu les nazis pour libérer la France :

«Aidez-nous à libérer la France, vous aurez votre liberté».

Ils sont partis par milliers combattre les nazis aux côtés des Français et beaucoup ne revinrent jamais. La fin de la guerre fut le début d’un rêve algérien écrasé par une répression sanglante.

www.algerian-history.info

*

*

ça ne fait pas de mal de le rappeler quelques aspects "positifs" de la colonisation

on a la mémoire courte


 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique