logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

17/02/2009

On remet ça après le 18 ? encore plus fort !

 

 
 
 
 
A la veille de la rencontre "au sommet" avec les syndicats... je leur mets la pression ... (lol)
 
Les chansons ne datent pas d'hier mais elles me donnent toujours le frisson !
 
RINGARDE LA MICHE ?
 
JE M'EN MOQUE !
 
Les ringards ce sont ceux qui tondent encore la laine sur le dos des travailleurs
pour s'en mettre plein les poches
 
Oh mais ça suffit !
 
On ne dit plus les travailleurs ? C'est un gros mot ?
Oh pardon !
 
les salariés, allez !

 
 ****
 
Betty, si j'ai besoin d'aide, mets ta robe d'avocate
et viens me défendre aux Prud'hommes ma bichette
 

 

16/01/2009

LES LOUPS SONT ENTRES DANS GAZA


Aujourd'hui "Les loups sont entrés dans GAZA"

LES LOUPS... LES LOUPS... sont entrés dans GAZA

medium_P1110962.JPG

L'HOPITAL bombardé

medium_P1110958.JPG

  L'ONU prise pour cible ..  des bombes au phosphore, des obus sont tombés sur le quartier général

d'après le directeur de l'Organisation.

 

medium_P1110947.2.JPG

 

" On condamne unaniment"

"Les israéliens ont reconnu leur erreur !"

Oh ! c'est sympa... ça va tout de suite mieux ! bande de crétins

medium_P1110948.JPG
medium_P1110960.JPG

 medium_P1110953.JPG

" Les docteurs et chirurgiens attendent depuis 8 heures

des ambulances

qui ne peuvent aller chercher les blessés bloqués chez eux

 AU SECOURS

medium_P1110959.JPG

 Et on blablate... Pujadas sur la 2 ces jours-ci : les bombes au phosphore sont-elles légales ? 

Parce qu'il y a des bombes légales, illégales... Retenez-moi !

 

 ****



"Si j'étais Palestinien…" Par Yossi Sarid, universitaire israélien

Extrait d’un texte paru dans le quotidien Haaretz du 2 janvier dernier.

« J’ai parlé cette semaine avec mes étudiants de la guerre de Gaza dans le cadre d’un cours sur la sécurité nationale. Un étudiant qui s’était montré plutôt conservateur a accepté la discussion (l’opinion générale de ces étudiants est légèrement de droite) et il a réussi à me surprendre. Sans vouloir me provoquer, il a ouvert son coeur et il a avoué : « Si j’étais un jeune Palestinien, je combattrais férocement les juifs même par le biais de la terreur. Quiconque dit autre chose est un menteur. »

Son discours m’a semblé familier, je l’avais déjà entendu. Soudain, je me suis souvenu : il y a une dizaine d’années, ces mots ont été prononcés par notre ministre de la Défense actuel, Ehoud Barak.

Gideon Levy, journaliste de Haaretz, lui avait demandé alors qu’il était candidat au poste de premier ministre, ce qu’il ferait s’il avait été né Palestinien et Barak a répondu franchement : « J’adhérerais à une organisation terroriste ! »

Cette opinion ne peut pas être la mienne. Le terrorisme par des individus, par des organismes ou des états a toujours pour but de faire des victimes parmi une population civile innocente. Non seulement le terrorisme est aveugle parce qu’il touche l’innocent comme le pécheur mais il élargit également le cercle de la violence : notre sang est sur leurs têtes et leur sang est sur nos têtes. Et quand un compte portant sur le sang des innocents est ouvert, qui peut payer dans son intégralité, et quand ?

Je déteste tous les terroristes dans le monde, quelle que soit la finalité de leur combat. Toutefois, je soutiens toute révolte civile active contre toute occupation, et Israël est parmi les occupants, le plus méprisable. Cette révolte est à la fois plus juste et plus efficace, et elle est révélatrice de son caractère humain. Peut-être suis-je trop vieux pour comprendre les buts d’un terroriste.

Mais il faut noter que si un jeune et normal étudiant a eu cette réponse spontanée, qui est différente de mon opinion, et si cette réponse est aussi sortie de la bouche d’un général de corps d’armée israélienne (Ehoud Barak), alors chacun doit s’interroger quand son enfant prend le mauvais parti.

Si les choses étaient inversés, notre enfant bien aimé serait forcément un maudit terroriste parce qu’il est de la troisième ou de la quatrième génération de refugiés sous occupation et oppression et alors d’où viendra le salut ? Cet enfant, lui, n’a rien à perdre sinon ses chaînes (…)

(…) Les jeunes qui n’ont pas d’avenir renoncent facilement à leur futur qu’ils ne peuvent percevoir à l’horizon. Leur passé dans la crasse et la pauvreté et leur présent maudit de chômeurs bouchent toute ouverture d’espoir : leur mort est préférable à leur vie et leur mort est encore préférable à notre vie d’oppresseurs, c’est ainsi qu’ils ressentent les choses (…)

Il n’y a pas de bons et de mauvais peuples, il n’y a que des dirigeants qui se comportent de manière responsable ou de manière démente. Et maintenant nous combattons ceux qui auraient fait la même chose que nous si nous avions été à leur place pendant quarante et une années et demie !

Traduit de l’anglais par D. Hachilif



 

 

 

 


14/01/2009

D'UN MUR A L'AUTRE

medium_Gaza-solidarite_23012008.5.jpg

 
un site très bien fait
home.versateladsl.be/vt6178007/
 
simplement un musicien qu'un projet a conduit en Palestine et en Israël
 
 
medium_accueil2.gif
 
 
 
 
ARTISTES CONTRE LE MUR 
medium_cadre_liens.gif
 
 
Si la majorité de ces photos décrivent un climat paisible
la réalité est bien celle de la douleur, de l'occupation et des destructions physiques et morales
medium_voyagetexte1.gif

 

medium_historique.gif
medium_cartecolonies.gif
medium_carteroutescolons.gif
medium_cartes.gifmedium_check_20points.gif
medium_Destructions.2.gif

medium_MINI_20CADREportrait4.gif
medium_MINI_20CADREvoyaget4.gif

 

medium_occupationcadre.gif

 

 QUAND L'OCCUPE EST L'OCCUPANT

 

mardi 13 janvier 2009

Mme Clinton veut obliger le Hamas à reconnaître israel

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2009/01/13/hillar...

.../...
Sur la situation au Proche-Orient, Mme Clinton a exclu "catégoriquement" tout dialogue avec le Hamas tant qu'il n'aura pas reconnu Israël et renoncé à la violence. Barack Obama avait quant à lui évoqué la possibilité de contacts informels avec le mouvement islamiste. "En ce qui me concerne, c'est catégorique", a martelé Mme Clinton.

Elle a par ailleurs assuré que le gouvernement Obama ferait "tous les efforts possibles" pour permettre un accord de paix entre Israël et les Palestiniens. "Le président élu et moi comprenons et sommes favorables au désir d'Israël de se défendre dans les circonstances actuelles et de ne plus subir les tirs de roquettes du Hamas, a-t-elle expliqué. Mais nous connaissons aussi le prix humanitaire des conflits au Proche-Orient et nous sommes peinés par les souffrances des civils palestiniens et israéliens."

Heureusement que cette dame n'était pas la en 1939-45, sinon elle aurait obligé les résistants français à reconnaître la légalité de l'occupant Allemand sur le sol de France !
 

 
 

12/01/2009

JE SUIS JUIF ET AUJOURD'HUI J'AI HONTE

medium_gaza_enfant_bras.jpg

Je suis juif, et aujourd’hui j’ai honte.

 

Je suis juif et j’entends ces bruits, ces bombes, ces souffrances qui hurlent. C’est l’histoire qui me revient pour m’éclater à la face. L’histoire que mes parents m’ont légué pour honnir la guerre honteuse. Je suis juif et je vois le sang, le sang qui coule sous les bombes comme à Guernica.

 

medium_guernica1.2.jpg

Je suis juif et je sais la révolte désespérée contre l’étouffement et la famine du ghetto de Varsovie. Je sais l’indifférence absolue qui précédait, comme à Gaza.Je suis juif et je suis frère de racine et d’histoire de ces hommes d’Israël.

 

medium_ghetto_de_varsovie.2.jpg

Ces fils de victimes adossant aujourd’hui l’armure des bourreaux. Quelle honte, quel désespoir de voir ceux qui ont tant souffert, qui ont été tant terrorisés n’engendrer de leur passé qu’un abomineux dédain pour l’âme humaine !

 

medium_bande_de_gaza_fin_pm_080111_432.jpg
 11.01.2009 GAZA
 

C’est à désespérer. Est-ce la victoire posthume d’Hitler que cette sauvagerie distillée ? Est-ce sa victoire que ce reniement de l’humanisme ? Ah ma mère ! Je me souviens lorsqu’enfant tu me fis l’apprentissage de ce gardien d’immeuble qui vous avait averti, il était communiste, puis de ces religieuses vous extrayant d’un Paris devenu trop dangereux.

 

Ah ma mère ! Je me souviens de ce poème d’Aragon où le résistant arménien avait pour derniers mots « vive le peuple allemand » devant les Nazis qui allaient l’achever.

 

Ma mère, où se cache aujourd’hui la dignité de nos frères d’Israël

ou de notre famille aveuglée de haine et de conquête ?

medium_gaza2.jpg
medium_Gaza-2mars20cc3a-1205603717.jpg

Ma mère, il était dur de naître en portant les souffrances de vos vies,

mais les enfants d’aujourd’hui vont devoir affronter bien pire : la honte !

 

medium_tf1-lci-raid-de-l-armee-israelienne-sur-gaza-24-mai-2007-2310899_1378.2.jpg

Gaza martyr, Liban martyr, Jenine martyr et rien d’autre ne vibre dans leur âme qu’un énervement et une volonté de soumettre ! Que leur demeure t il de sens humain ? N’auraient ils plus qu’un Bush dans les os ?

 

medium_080523-ips-bush-israel.jpg
medium_bush-israel-404_671075c.jpg

Les palestiniens perdent leurs chairs, leur sang, leur terre.


Les juifs perdent leur âme, aveuglément engagés derrière l’État d’Israël.


L’horreur s’ajoute à l’horreur sans jamais permettre qu’émerge une étincelle d’intelligence. L’intelligence, la bonne intelligence…. La Paix ! Cette Paix qui en tout lieu du monde a la même science : celle du respect partagé. Cette Paix de Kant pour tous les peuples de la terre.


Ce respect est honteusement dénié en affamant, en occupant, en excluant, en dominant. Ce déni qui légitime la rage et fait monter les haines. Ce déni qui rend impossible la fin des armes et des souffrances. Ce déni qui nous plonge dans un massacre récurent où la vie n’a plus la valeur d’une vie.

medium_Bomb._12_7_2006_afp416child.jpg


Le respect, c’est le Droit, partout dans le monde. Le respect, c’est Israël entrant dans la Loi du monde, comme tout le monde. La Loi du monde délimite des frontières depuis 40 ans. Au-delà de ces frontières rien n’est à régenter, à occuper.

 

medium_images.30.jpg

 

Des frontières où commence la liberté des autres. Des frontières, tout simplement, comme partout dans le monde. Des frontières pour que monte le respect, premier pas, tout premier pas des humains.


Pour que demain les peuples partagent leurs rêves et que les frontières soient une invitation amicale aux rencontres.

 

Serge Grossvak 07/01/09

 

plus rien à ajouter après ce texte extraordinaire


medium_Gaza-solidarite_23012008.4.jpg

***

**

*

*

 

 

http://www.ujfp.org/modules/ 

 

Fondée à Paris lors de la fête de Pessah en 5754 (avril 1994), l'Union Juive Française pour la Paix (UJFP) affirme :

- Le conflit entre Israéliens et Palestiniens ne peut être résolu qu'en mettant un terme à la domination d'un peuple par un autre, et en mettant en oeuvre le droit à l'autodétermination pour le peuple palestinien, y compris le droit de créer son propre état indépendant.
 
Le retrait d'Israël des territoires occupés depuis 1967 constitue une étape nécessaire à l'accomplissement de l'autodétermination palestinienne. Le droit à l'autodétermination est déjà, bien entendu, clairement établi pour le peuple israélien.


- Toute forme étatique ultérieure que les peuples de la région pourront établir dépendra de l'évolution des relations entre ces peuples, notamment entre Palestiniens et Israéliens. Nous espérons qu'elles évolueront dans le sens de la paix, de la coopération mutuelle et de la justice sociale. Nous militerons pour encourager de tels développements.


- L'Union Juive Internationale pour la Paix (UJIP), qui existe depuis 1982 sur le plan international, est une organisation laïque progressiste. Son affiliée française, l'UJFP, accepte des membres Juifs et non-Juifs qui veulent bien travailler ensemble pour réaliser ces objectifs. Nous prenons ce qu'il y a de de meilleur dans la tradition juive en nous inspirant de la conduite morale attendue de notre peuple, exprimée dans l'injonction déjà deux fois millénaire : il nous incombe d'agir en effet pour "créer un monde meilleur".

 



 

10/01/2009

LA COLOMBE ET L'OLIVIER .. pour GAZA


Georges MOUSTAKI et RENAUD...chansons contre la guerre et pour la paix...pour vous peuple de GAZA


 

 

Par la colombe et l'olivier,

Par la détresse du prisonnier

Par l'enfant qui n'y est pour rien

Peut-être viendra-t-elle demain

 Par la colombe et l'olivier,

Par la détresse du prisonnier,

Par l'enfant qui n'y est pour rien,

Peut-être viendra-t-elle demain.

Avec les mots de tous les jours,

Avec les gestes de l'amour,

Avec la peur, avec la faim,

Peut-être viendra-t-elle demain.

Par tous ceux qui sont déjà morts,

Par tous ceux qui vivent encore,

Par ceux qui voudraient vivre enfin,

Peut-être viendra-t-elle demain.

Avec les faibles, avec les forts,

Avec tous ceux qui sont d'accord,

Ne seraient-ils que quelques-uns,

Peut-être viendra-t-elle demain.

Par tous les rêves piétinés,

Par l'espérance abandonnée,

À Hiroshima, ou plus loin,

Peut-être viendra-t-elle demain,

La Paix !

Georges Moustaki

 

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique