logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/03/2009

Un 26 MARS 1871 ... la commune libre de PARIS

medium_9782213013541.jpg
 
 
 
Bref rappel
 
Depuis le 17 février, le gouvernement de la République est dirigé par Adolphe Thiers  (73 ans) "chef du pouvoir exécutif" ; il cherche à conclure un traité de paix avec la Prusse. Les Parisiens, qui ont supporté un siège très dur, veulent protéger Paris des Prussiens et ouvrir une nouvelle ère politique et sociale.
 
Ils refusent de se laisser désarmer. C’est donc l’épreuve de force entre les royalistes, grands bourgeois et conservateurs provinciaux, tous favorables à une paix rapide avec l’Allemagne, retirés à Versailles et la population parisienne (essentiellement celle des quartiers de l’est parisien soumise aux très dures conditions salariales et sociales de l’époque et principale victime de la famine due au siège de Paris par les Allemands).
 
medium_commune.jpg
 
 
Le 17 mars,Thiers et son gouvernement, évaluant mal l’état d’esprit des Parisiens, envoient la troupe au cours de la nuit s’emparer des canons de la butte Montmartre mais le petit peuple de Paris et la garde nationale font cause commune à Montmartre.
medium_commune24.gif
 
 
Le 18 mars, à Montmartre, au matin, le peuple parisien s’oppose à la troupe venue chercher les canons, puis, rapidement, celle-ci fraternise avec lui. Un peu partout dans Paris la population s’en prend aux représentants supposés du gouvernement, élève des barricades et fraternise avec la troupe.
 
 
medium_Barricade_Paris_1871_by_Pierre-Ambrose_Richebourg.jpg

Thiers quitte PARIS pour VERSAILLES.       

Environ 100 000 Parisiens, surtout provenant des quartiers chics de l’ouest parisien et des fonctionnaires, l’y suivent.

 

C'est le début de la Commune
La Commune est un gouvernement populaire où se mêlent ouvriers et intellectuels, socialistes et libertaires.

 

medium_Commune26_mars_1871.gif

 

LE 26 MARS DES ELECTIONS DONNENT NAISSANCE A LA COMMUNE LIBRE DE PARIS

Appel à des élections libres dans les arrondissements.

medium_Mairie_de_Montmartre_sous_la_commune.jpg

Le 26, sont élus les représentants de la Commune proclamée.

Ils siègent à l'Hôtel de Ville de Paris.

ELECTIONS POUR DESIGNER LES 92 MEMBRES   DE LA COMMUNE DE PARIS
 
medium_elus_de_la_commune.jpg
Compte tenu des départs de Parisiens avant et après le siège de Paris par les Allemands, et de ceux qui suivent Thiers à Versailles (100 000 selon les dires de Thiers) les abstentions sont d’environ 25 pour cent, nombre normal pour l’époque.

 

L’élection d’une vingtaine de candidats « modérés », représentant les classes aisées, montre que les élections furent relativement libres.

 

Les arrondissements de l’Est et du Nord (XVIIIe, XIXe, XXe, Xe, XIe), le XIIe et le XIIIe dans le sud ont voté massivement pour les candidats communards.

 

Les Ier, IIe, VIIIe, IXe et XVIe ont quant à eux voté massivement pour les candidats présentés par les maires du Parti de l’Ordre (environ 40 000 voix) et les abstentions y ont été très importantes.

 

En fait 70 siègeront

du fait de la démission rapide d’élus modérés

et de l’impossibilité pour certains d’être présents à Paris

(par exemple Blanqui)

 

 

Le Conseil est représentatif des classes populaires
et de la petite bourgeoisie parisiennes
 
  majorité jacobine et blanquiste
minorité de révolutionaires indépendants favorable à une fédération des Communes de France
 
 
On y trouve
 
 
25 ouvriers,
12 artisans,
4 employés,
6 commerçants,
3 avocats,
3 médecins,
1 pharmacien,
1 vétérinaire,
1 ingénieur,
1 architecte
2 artistes peintres,
12 journalistes.
 
medium_valles_courbet.2.jpg
Jules VALLES dessiné par G. COURBET
medium_200px-Gustave_Courbet.jpg
COURBET photographié par NADAR
 
medium_BLANQUI.jpg
Auguste BLANQUI

 
 
medium_458_jb-clement2.jpg

Jean-Baptiste CLEMENT
 
Le communard Clément fustige alors avec vigueur « la lâcheté et l’ignorance obstinée » des « croquants de Bagnolet » qui vont chercher les Prussiens contre les communards bagnoletais, ou livrent des gardes nationaux aux gendarmes.
Jean Baptiste Clément, le chansonnier comme le communard est bien oublié aujourd’hui.
Mais, sa chanson « Le temps des crises » (1866) est gravée dans les mémoires, maintes fois interprétée par les plus grands chanteurs.
Dédiée à une ambulancière rencontrée sur les barricades, elle devint le symbole du désespoir de ceux qui, selon l’expression de K. Marx, « montaient à l’assaut du ciel ».
 
 
medium_FERRE_1871.jpg
 FERRE
 
 ***
ROCHEFORT
DELESCLUZE
PYAT
GAMBON

RIGAULT


 
  • 28 MARS : proclamation de la COMMUNE DE PARIS  à l'hôtel de ville.
  • Lors de son entrée à l’Hôtel-de-Ville, le conseil municipal reçoit ses pouvoirs du Comité central. 

  • Le mouvement est suivi dans certaines grandes villes de province  sans gagner les campagnes.

 

 ***

Un pan de notre Histoire à ne pas oublier


25/03/2009

LA LIBERTE EST EN VOYAGE à STRASBOURG

A STRASBOURG, BONJOUR !

 

medium_08-04-04-sarkozy-bush-otan.jpg

 

Les 3 et 4 avril prochains, le sommet de l’Otan doit se tenir à Strasbourg.
medium_nato_hq_with_flags.jpg

Hier matin à la radio

un habitant de STRASBOURG racontait 

"des policiers sont venus chez moi pour me faire retirer ma banderole NO TO NATO"

Alors j'ai visité le Net pour en apprendre un peu plus


Plusieurs habitants ont accroché à leurs fenêtres ou à leurs balcons un drapeau de la paix aux couleurs arc-en-ciel avec la mention « NO TO NATO » (Non à l’Otan).


medium_NOTONOTO.png

Cette initiative de la coordination anti-Otan de Strasbourg ne plaît pas aux autorités.

Plusieurs strasbourgeois ont été obligés, par la police, de retirer ces drapeaux de la paix.

 

***

Ben dis donc, si c'était en CHINE, EN RUSSIE ou à CUBA

On aurait rué dans les brancards

 

****

le collectif anti-OTAN de STRASBOURG

 

rappelle que la manifestation du 4 avril doit «permettre à des milliers de citoyens venus du monde entier de faire entendre la voix de la paix et du désarmement».

«En demandant la dissolution de l’OTAN et en agissant contre la réintégration de la France dans le commandement intégré de cet organisme militaire, les manifestants souhaitent faire pression sur les chefs d’Etat réunis à Strasbourg

Ainsi le 4 avril, Strasbourg sera pour un jour, capitale mondiale de la paix.»


 ***

LIBERTE

Jusqu'à où ? Jusqu'à quand ?

J'ai lu

 

Soyons clairs : c'est complètement, totalement, absolument illégal.

De manière générale, aucune loi n'interdit d'afficher ainsi son opinion à sa fenêtre, sous réserve que cette manifestation ne prenne pas des formes illégales (ex : image pornographique, puisque susceptible d'être vue par un mineur passant dans la rue). Au contraire, ce genre de manifestation est une forme de la liberté d'expression et comme le rappelle notre Constitution,

 

http://www.maitre-eolas.fr/
JOURNAL D'UN AVOCAT

Le petit manuel du parfait strasbourgeois pacifiste

 

 ***

Ce que manifestants et policiers ont le droit de faire (ou pas)

 http://www.rue89.com/explicateur/2009




 ********

PASCAL

c'est la réponse à ton indignation

.....

 Mais, même pour les manifestations autorisées, police et gendarmerie mobile peuvent utiliser la force.

Par exemple, si vous quittez le parcours autorisé.

Mais aussi si vous traînez un peu une fois arrivé à destination, même si le cortège lambine

 

 ...

 Tu quittais le parcours autorisé en voulant te rendre à ton véhicule garé à quelques mètres

du cordon de policiers

Ils auraient pu utiliser la force quand tu essayais de les convaincre 

et tu aurais pu te prendre un coup de matraque sur la tronche

ç'eût été dommage !

 

Les ordres sont des ordres

***

 

 L’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord - OTAN (NATO - North Atlantic Treaty Organisation en anglais) est une organisation politico-militaire créée à la suite de négociations entre les signataires du traité de Bruxelles (la Belgique, la France, le Luxembourg, les Pays-Bas et le Royaume-Uni), les Etats-Unis et le Canada ainsi que 5 autres pays d’Europe occidentale invités à participer (le Danemark, l’Italie, l’Islande, la Norvège et le Portugal), ayant pour vocation initiale d'assurer la défense et la sécurité de l’Europe face à l’Union Soviétique après la Seconde Guerre Mondiale.

 

L'OTAN a néanmoins survécu à l'implosion de l'URSS

 

 ***

NO NATO

 Otan ? Non merci ! Qu’irait-on faire dans cette galère ?
« L’Otan n’a plus lieu d’être » déclare Pierre Villard, co-président du Mouvement de la Paix

(2008)

medium_otan_troupes-400.jpg

 Eh si, on y va

Les pacifistes n'ont pas été entendu à l'Assemblée Nationale

 

« En préparant la guerre, on finit par la faire. C’est très grave » s’inquiète le dirigeant pacifiste qui considère que « l’Otan n’a plus lieu d’être. Dans notre monde globalisé où la sécurité des uns passe par la sécurité des autres, il reviendrait à la France de tout mettre en œuvre pour promouvoir les outils multilatéraux de sécurité, sous l’égide de l’Onu ».
 
Communiqué du Mouvement de la Paix
Saint-Ouen, le 4 avril 2008

 ***

Ce retour dans les structures militaires de l’Otan s’accompagnera inévitablement de crédits militaires supplémentaires. « Les caisses de l’Etat ne sont pas vides pour tout le monde » remarque Pierre Villard. Au moment où le gouvernement justifie des réductions drastiques des dépenses de l’Etat, les richesses de notre pays continuent d’être dilapidées pour les préparatifs de guerre (nouveaux missiles, nouveaux sous-marins, renfort en Afghanistan, …)

 

 NO NATO

NO NATO

 

medium_otan.jpg

NO NATO

18/03/2009

UN 18 MARS 1871 ...PARIS AU FRONT D'INSURGE

"l'histoire n'a rien d'analogue

et du demain qu'on voit venir

Le dix-huit mars est le prologue".

E. POTTIER

 ***

 

la COMMUNE

ne pouvait être chantée que par FERRAT

 
podcast

 


medium_la_COMMUNE2131.3.jpg

 18 mars 1871

 Début de la Commune

 

En 1870, Napoléon III lance une offensive contre la Prusse de Bismarck. Les troupes françaises essuient un cuisant revers, Napoléon perd son trône, la République est proclamée. Mais la guerre ne s'achèvera qu'en janvier 1871 par la capitulation du gouvernement républicain de Adolphe Thiers quand les prussiens campent aux portes de Paris.
 
 
 
Le peuple de Paris et la garde nationale qu'il a constitué n'acceptent pas la capitulation.
Thiers tente alors de désarmer Paris. 

 

THIERS s'était donné trois jours : le samedi 18, le dimanche 19 et le lundi 20 mars

pour mener à bien le plan qu'il avait conçu


Régler une fois pour toutes "l'affaire des canons"

contraindre les gardes nationaux à réagir contre cet acte de dépossession et de défiance

 

medium_la_COMMUNE2135.4.jpg

 

***

 Toutes les mesures avaient été prises pour procéder à la mise hors la loi

à l'arrestation des

membres du Comité Central,

des délégués des Conseils de légion et de bataillon

ainsi que des dirigeants ouvriers et des républicains patriotes

 


THIERS ouvrait en fait la guerrre civile

 

medium_thiers.3.jpg

1.

Seraient considérés comme "criminels"

ceux qui ayant évacué le 27 février à Montmartre, Belleville et aux Buttes-Chaumont

les canons du Ranelagh qui faillirent être livrés aux Prussiens par le général VINOY

refuseraient de s'en laisser déposséder

 2.

les "coupables" seraient livrés à la justice

3.

la population serait désormais classée en deux catégories : "les bons" et "les mauvais"

4.

"l'ordre doit renaître, à tout prix et sans un jour de retard"

 

****

 

A l'heure même où divisions de l'armée et détachements de gendarmes se mettaient en branle

ni THIERS, ni VINOY n'avaient prévu trois légers détails

qui allaient faire voler en éclats leur projet :

medium_vinoy.jpg
Vinoy

le retard avec lequel les attelages destinés à évacuer les canons du haut de la Butte Montmartre

parviendraient à destination

 

la levée en masse des Montmartrois, puis de la population parisienne

 

la débandade d'un régiment, le 88 ème de marche

qui entraîna de proche en proche

la fraternisation des troupes et des gardes nationaux

 

medium_la_COMMUNE2137.jpg
medium_la_COMMUNE2136.jpg

 la Résistance s'organise face à la cavalerie et à l'artillerie

L'indignation est partout à son comble

Paris, 18 mars 1871, tôt le matin, les femmes du quartier Montmartre, découvrent que les troupes gouvernementales, sur ordre de Thiers, sont en train de saisir les canons de la Garde Nationale parisienne.
 
La foule se rassemble spontanément et submerge la troupe. Désertions et fraternisations déjouent la manoeuvre.
L'insurrection s'étend rapidement dans Paris, avec son feu d'artifice de réappropriation de vivres et d'attaque des symboles de l'ordre (prisons,...).
 
 
 
Thiers et sa clique doivent alors admettre l'échec de leur coup, et s'enfuient pour Versailles, à l'ouest de Paris

 

medium_la_COMMUNE2134.3.jpg

 

**

 

A huit heures et demie du matin, ce 18 mars 1871,

Les Lignards n'obéissent plus aux gradés quels qu'ils soient

ils discutent le coup avec les habitants du quartier,

boivent à la bouteille

grignotent les maigres provisions qu'on leur offre.

 

les officiers enragent

 

LE GENERAL LECOMTE FAIT ANNONCER A LA FOULE

QUE SI ELLE NE S'ELOIGNE PAS A MOINS DE TRENTE PAS

UN BATAILLON VA TIRER SUR ELLE

La foule de femmes et d'enfants cède à un mouvement spontané

et au lieu de fuir, se jette au-devant des chasseurs, criant 

"NE TIREZ PAS"

-APPRETEZ-VOUS, ordonne le général.

 

Les crosses s'appuient aux épaules, les canons de fusil s'abaissent

La foule frémit mais ne bouge pas

-FEU !

 medium_180px-LECOMTE.jpg

 Lecomte

 

L'angoisse est poignante

Les fédérés s'apprêtent à venger la foule si la troupe tire

Elle s'y refuse

Un fusil, puis dix, puis cent se redressent

et il semble que la mort qui planait sur cette multitude s'envole et l'épargne.

medium_la_COMMUNE2138.jpg

 

***

Vers dix heures trente, les Parisiens apprennent par trois salves d'artillerie

tirées à blanc du haut de la Butte 

que Montmartre est contrôlé par les insurgés,

que les canons, enjeu des chassés-droisés de la nuit,

sont aux mains des gardes nationaux.

 

medium_la_COMMUNE2139.jpg

La capitale, à la fin de la matinée, est en pleine effervescence

Plusieurs quartiers du Nord de Paris, du centre, de la rive gauche

sont tombés les uns après les autres aux mains des gardes nationaux et des ouvriers

sans qu'aucun plan militaire d'ensemble ait été dressé.

Il a suffi que des hommes résolus prennent la direction des opérations

pour que les forces de l'armée se retirent ou mettent la crosse en l'air.

 


Du côté des forces gouvernementales c'est la déconfiture

**

Tandis que THIERS arrive à VERSAILLES au milieu d'une tempête de neige 

et se barricade à la préfecture de Seine et Oise

(devenue résidence officielle du chef de l'Etat depis que les Prussiens ont évacué la partie des départements de la Seine et de la Seine-et-oise)

Montmartre  est en liesse et où les soldats fraternisent avec la population



***

 C'était le début de la COMMUNE


 **
 
Allons, debout ! allons, allons ! debout, debout !
Assez comme cela de hontes et de trêves !
Au combat, au combat ! car notre sang qui bout
A besoin de fumer sur la pointe des glaives !
..
Une faible lueur palpite à l'horizon
Et le vent glacial qui s'élève redresse
Le feuillage des bois et les fleurs du gazon
C'est l'aube ! tout renaît sous sa froide caresse.
 
P. VERLAINE
 

 

En fin de matinée, alors que Paris commence à dresser un peu partout des barricades,
un cortège funèbre quitte alors la gare d'Orléans et se dirige vers le Père Lachaise
 
Victor Hugo enterre son fils Charles...
 
sur son passage, les barricades s'ouvrent et les gardes présentent les armes.

 

14/03/2009

UN 14 MARS 2007 ... LUCIE AUBRAC.. femme d'exception

medium__21489_heros_resistance_g.jpg


14 mars

Mort de Lucie Aubrac


Une des grandes figures de la libération s’éteint avec la personne de Lucie AUBRAC. Connue pour avoir organisé la libération de son mari Raymond AUBRAC en 1940, elle participe ensuite à la création et aux actions du mouvement de résistance« LIBERATION » dans le sud-est. Participant à l’Assemblée du gouvernement provisoire à la libération, elle a ensuite passé une partie de son existence à témoigner de son engagement dans la RESISTANCE et à transmettre ses valeurs. Elle est enterrée le 21 mars avec les honneurs militaires.
medium_lucie_aubrac.2.jpg

 

UNE FEMME D'EXCEPTION
UNE VIE BIEN REMPLIE

 

En 1943, en trompant le chef de la GESTAPO à LYON, le sinistre Klaus BARBIE, elle libère son mari, Raymond AUBRAC, emprisonné à la prison de MONTLUC.

Avec son courage et sa témérité extraordinaires, elle organise avec une audace inouïe son évasion pendant un transfert et attaque le camion allemand.

Le camion dans lequel se trouvent Raymond et quatorze résistants est attaqué. Quatre soldats allemands trouvent la mort dans l’accrochage. A la suite de cette action, le couple Aubrac rejoint Londres. C’est là que leur fils, Jean-Pierre, nait en février 1944.

 

medium_RAYMOND_AUBRAC.jpg
Raymond AUBRAC était le frère de mon médecin traitant à GAGNY
le docteur Yvon SAMUEL
un homme généreux
que je n'ai pas oublié
Les patients attendaient des heures dans la salle d'attente
mais ils lui étaient fidèles
C'est d'ailleurs lui qui m'a fait découvrir sa belle-soeur
 Lucie AUBRAC
C'était dans les années 60
 
 
 
***
 
Après la guerre, Raymond Aubrac est nommé, à Marseille, Commissaire de la République. De son côté, Lucie Aubrac représente le Mouvement de libération nationale à l’Assemblée consultative à Paris. Par la suite, redevenue professeur, elle utilise sa notoriété dans des combats pour la décolonisation du Maroc et de l’Algérie, participe aux instances dirigeantes du Mouvement de la Paix, d’inspiration communiste, s’engage auprès d’Amnesty international et de différentes associations de défense des Droits de l’homme.
 

 Face à l’injustice, face à l’arbitraire, elle a répondu par la rébellion et le courage.

Face au déshonneur de l’Armistice et de Vichy,

elle a répondu par un patriotisme inébranlable.


 

 "La jeunesse française vous dit MERDE "

 

 

 

Les pétainistes de VICHY interdisaient  l'accès à la fonction publique aux juifs, qu'ils révoquaient, qu'ils soient postiers, enseignants, médecins dans les hôpitaux.

Lucie Aubrac était professeur d’histoire à Lyon, sa directrice, une scientifique qui avait travaillé sur des recherches sur le radium avec Pierre et Marie Curie réunit tous les enseignants : « je vous fais mes adieux, je suis Juive, je suis révoquée. » 

Les journaux n’en parlent pas. « Radio Paris » veut envoyer les jeunes travailler en Allemagne.

 

Lucie Aubrac, elle,  travaille dans un journal clandestin, ce jour-là, ils sortent la Une sur 4 colonnes :

« la jeunesse française vous dit merde"

medium_LucieAubrac.jpg

 


En 1940, sous le maréchal Pétain les arrestations se succèdent : socialistes, communistes, syndicalistes... Liberté - Égalité - Fraternité devient Travail - Famille - Patrie. La Résistance voit alors le jour, non pas celle des coups de force, mais celle du quotidien. A l’époque, les moyens d’informations sont réduits et, de toute manière, la censure est omniprésente. Lucie Aubrac est en poste à Lyon depuis 1940 ; quelques professeurs décident avec elle de faire savoir les exactions du régime. L’écrit clandestin est le moyen le plus efficace. Cela commence par de petits tracts. Puis, en 1940-41, de petits journaux voient le jour, dont le Libération fondé par Lucie Aubrac.

 

medium_arton4097.jpg




Grand officier de la Légion d’honneur, Lucie Aubrac est l’auteur de plusieurs ouvrages 
 
La Résistance (R. Lang 1945)

 
medium_5148VLBPkAL._SL500_AA240_.jpg
 
Ils partiront dans l’ivresse (Le Seuil, 1984)
medium_99gi.jpg
La Résistance expliquée à mes petits-enfants (Le Seuil, 2000)
 
 
medium_BibAubracResistance.jpg
 
**
Elle méritait bien une petite note

08/03/2009

UN 8 MARS POUR DES DROITS

Mes pancartes des années 70

***

 VIVRE MIEUX, EGALES ET LIBRES !

 

***

DU TEMPS POUR VIVRE

DU TEMPS POUR LES LOISIRS

POUR SE CULTIVER

DU TEMPS POUR AIMER

 

***

MON CORPS M'APPARTIENT ...

UN ENFANT SI JE VEUX, QUAND JE VEUX ....

C'était la lutte des femmes 

 POUR LE DROIT A LA CONTRACEPTION ...

LE DROIT à l'INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE

****

LE VIOL RECONNU COMME CRIME

****

Des années plus tard, d'autres ont pris la relève

 

NI PUTES

NI SOUMISES

 

***

 

ETRE FEMININISTE

CE N'ETAIT PAS UN COMBAT CONTRE L'HOMME

Juste un combat pour changer la condition féminine  

faire évoluer les mentalités

dans tous les domaines de la vie

FAMILIALE, PROFESSIONNELLE, CIVIQUE

***

 

DES PROGRES ONT ETE REALISES

MAIS IL RESTE ENCORE A FAIRE

ICI ET LA-BAS

 

**

C'était juste un petit clin d'oeil depuis la Loire-Atlantique

 

BISOUS

 

 

 

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique