logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/10/2007

Poèmes d'amour - Marc Laphrise DE PAPILLON

Allez ! je vous ai infligé trois notes dans mes "revue de presse".. Après la "douleur", la douceur sans pudeur... mais là euh ! si ça ne vous fait pas rougir Mesdames ! moi si... enfin ! rosir quoi ! même en vieux françois...çais... Y'en a d'autres par contre qui vont bien prendre la chose si j'ose m'exprimer ainsi... (lol ou mdr, c'est ça les jeunots ?).

 

ça, je veux fourniller en ton joly fourneau :

Car j'ay de quoy esteindre et allumer la flame,

Je vous veux chatouiller jusqu'au profond de l'ame

Et vous faire mourir avec un bon morceau.                        pffffffffffffffff!

 

Ma peronne inventons un passe-temps nouveau.

Le chantre ne vaut rien qui ne dit qu'une game,

Faictes donc le seigneur et je feray  la dame,

Serrez, poussez, entrez, et retirez tout beau.                    Aïeeeeeeeeeeeeeeee

 

Je remu'ray à bons d'une vistesse ardente,

Nos pieds entrelacez, nostre bouche baisante :

La langue fretillarde ira s'entremouillant.                           laaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

 

Jouons assis, debout, à costé, par derrière

Non à l'Italienne, et tousjours babillant :

Ceste diversité est plaisante à Cythere.                           Ohhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

 

SACRE PAPILLON QUE CE PAPILLON LA !

 medium_EPOUX_ROYAUX_0580.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les époux royaux s'accouplent : Anrach de Strasbourg.

(oui, on avait vu !) 

 

Un joli fourneau ! ça quand même !

A L'Italienne ? Mais qu'est-ce donc ?    

 

A demain au café chez vous .. pour la journée ! Assez parlé pour ce soir... BISES

Poèmes d'amour - Pierre DE RONSARD

medium_poèmes_d_amour_439.12.jpgJe vous envoie un bouquet que ma main

Vient de trier de ces fleurs épanies ;

Qui ne les eust à ce vespre cueillies,

Chutes à terre elles fussent demain.

 

 

Cela vous soit un exemple certain

Que vos beautés, bien qu'elles soient fleuries,

En peu de temps cherront toutes flétries,

Et, comme fleurs, périront tout soudain.

 

Le temps s'en va, le temps s'en va, ma dame,

Non pas le temps, mais nous nous en allons,

Et tost seront étendus sous la lame.

 

Et des amours desquelles nous parlons

Quand serons morts, n'en sera plus nouvelle.

Pource aimez-moi, cependant qu'estes belle.

 

Né à La Possonnière (Vendômois) en 1524

Mort au prieuré de Saint-Come (Touraine) en 1585 

 

miniature tirée du roman du chevalier Tristan et de la reine Iseult : comment Galaad alla en Cornouailles et emmena la reine Célide. 

medium_Tristan_et_Yseult_0579.2.jpg

09/10/2007

poèmes d'amour - CHARLES D'ORLEANS

Je ne prismedium_poèmes_d_amour_439.11.jpge point telz baisiers

Qui sont par contenance,

Ou par manière d'acointance ;

Trop de gens en sont personniers.

 

On en peut  avoir par milliers,

A bon marchié, grant abondance : 

Je ne prise point telz baisiers

Qui sont donnez par contenance.

 medium_0571.jpg

Mats savez-vous lesquelz sont chiers ?

Les privez, venans par plaisance ;

Tous autres ne sont, sans doubtance,

Que pour festier estrangiers :

Je ne prise point telz estrangiers :

Je ne prise point telz baisiers.

 medium_0572.jpg

 

 

 

Ma seule amour, ma joye et ma maistresse,

Puisqu'il me fault loing de vous demorer,

Je n'ay plus riens, a me reconforter,

Qu'un souvenir pour retenir lyesse.

 

En allegant, par Espoir, ma destresse,

Me convendra le temps ainsi passer,

Ma seule amour, ma joye et ma maistresse,

Puisqu'il me fault loing de vous demorer.

 

Car mon las cueur, bien garny de tristesse,

S'en est voulu avecques vous aler,

Ne je ne puis jamais le recouvrer,

Jusques verray vostre belle jeunesse,

Ma seule amour, ma joye et ma maistresse. 

 né en 1391 - mort en 1465 

 medium_0573.jpg

 

06/10/2007

Poèmes d'amour - HENRI IV

medium_poèmes_d_amour_439.10.jpg

Viens Aurore

Je t'implore

Je suis gai quand je te vois

La bergère

Qui m'est chère

Est vermeille comme toi

 

De rosée

Arrosée

La rose a moins de fraîcheur

Une hermine

Est moins fine

Le lait a moins de blancheur.

 

Pour attendre

Sa voix tendre

On déserte le hameau

Et Tityre

Qui soupire

Fait taire son chalumeau.

 

Elle est blonde

Sans seconde ;

Elle a la taille à la main

Sa prunelle

Etincelle

Comme l'astre du matin.

 

D'ambroisie

Bien choisie,

Hebé la nourrit à part

Et sa bouche

Quand j'y touche

Me parfume de nectar.

 

Né à Pau en 1153, mort à Paris en 1610 

medium_Lucas_CRANACH_ADAM_ET_EVE_0567.2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lucas CRANACH - ADAM ET EVE 

02/10/2007

Charles CROS

 medium_poèmes_d_amour_439.8.jpg

medium_CHARLES_CROS_0532.jpg

 

 

 

 

 

 

 medium_chagall_LES_AMOUREUX_SOUS_UN_ARBRE_ROUGE_0533.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Cueillette

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 les amoureux sous un arbre rouge : CHAGALL

 medium_courbet_les_amans_heureux_0534.2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

COURBET : les amants heureux 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique