logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

17/10/2015

RETRAITES COMPLEMENTAIRES : VERS LA RETRAITE A 64 ANS ?


Capture LE BLOG DE JL MELENCHON.JPG

 
 
Arguments

Retraites complémentaires : vers la retraite à 64 ans ?

Ce billet a été lu 1 086 fois.

Ce vendredi 16 octobre reprennent les négociations entre patronat et syndicats sur l’avenir des retraites complémentaires. Le MEDEF veut pénaliser les salariés partant avant 64 ans contre 62 aujourd’hui. Le gouvernement a déjà promis 2 milliards d’euros d’économies à la Commission européenne sur le dos des salariés.

De quoi parle-t-on ?

  • À côté des retraites versées par la Sécurité sociale, les salariés du privé bénéficient de retraites. Ces retraites complémentaires complètent le montant touché chaque mois par les retraités.
  • 18 millions de salariés cotisent aux régimes de retraites complémentaires, 12 millions de retraités reçoivent une pension complémentaire.
  • Les retraites (de la Sécu et complémentaires) représentent au total 285 milliards d’euros par an, soit à peu près autant que le budget de l’État ou 13% de la richesse nationale produite en une année. Les retraites complémentaires représentent environ le quart (70 milliards) du montant des pensions versées.
  • Ces retraites complémentaires sont gérées par deux organismes : l’ARRCO (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés, pour tous les salariés) et l’AGIRC (Association générale des institutions de retraite des cadres, pour les seuls cadres comme son nom l’indique). L’AGIRC et l’ARRCO sont administrés de façon « paritaire » par le patronat et les syndicats, sous leur seule responsabilité et sans intervention directe de l’État.
  • Les retraites complémentaires représentent, en moyenne, 313 € bruts par mois pour l’ARRCO et 718 € pour l’AGIRC. (le montant total moyen de la retraite est d’environ 1 400 €.) Elles sont donc un revenu et un droit majeurs pour les retraités du privé : un quart de la pension des non-cadres et environ la moitié de la pension pour les cadres.
  • La négociation était censée aboutir à l’été 2015 mais patine. Elles reprennent ce vendredi 16 octobre.

Comment ça marche ?

  • Comme les retraites de base, ces retraites complémentaires sont financées par des cotisations payées par les salariés et les employeurs. Les cotisations sont calculées en fonction du salaire selon un barème complexe. Il faut noter que le montant de la retraite complémentaire n’est pas calculé comme pour la retraite de base.
    • Dans la retraite de base, de la Sécurité sociale, on compte le nombre de trimestres cotisés : pour les salariés nés en 1972, il faudra cotiser 172 trimestres (c’est-à-dire 43ans). On définit le « salaire de référence » de chaque personne (en fonction de ses 25 « meilleures années » de salaires). Si la personne a pu cotiser tous ses trimestres, la retraite sera égale à la moitié du salaire. Un salarié peut prendre sa retraite à partir de 62 ans.
    • Pour les retraites complémentaires :
      • Les salariés « achètent » des points-retraites en versant leurs cotisations. Acheter un point-retraite suppose de cotiser à un certain « taux d’acquisition ». Mais celui-ci évolue différemment du taux de cotisation : Actuellement, chaque fois qu’un salarié verse effectivement 5 € de cotisations, l’AGIRC-ARRCO comptent 4 € d’achat de points. Ou autrement dit, on perd un euro sur cinq dès l’étape de la cotisation, d’entrée de jeu, méthode discutable trouvée pour assurer l’équilibre financier du système lors de précédentes négociations). Ce taux de cotisation et son évolution sont donc un premier sujet essentiel.
      • De plus, les points acquis ou à acquérir ont une valeur qui bouge aussi dans le temps. La valeur représente le prix d’achat des points, au fur et à mesure de la carrière professionnelle. Elle représente aussi le montant utilisé pour le calcul de la retraite complémentaire – au moment du départ en retraite (selon la formule Retraite = Nombre de points X Valeur de chaque point).
      • L’évolution de la valeur du point impacte ainsi
        • la capacité d’acquérir des droits à retraite durant la vie professionnelle ;
        • plus tard et séparément, le montant de la retraite elle-même.

        Prenons un exemple : un point AGIRC valait à peu près 37 centimes en 2002 : si vous avez cotisé en 2002, vous avez acheté les points à ce prix. Vous prenez votre retraite en 2015, les points (achetés en 2002, 2003, … 2015) valent maintenant 44 centimes environ. Cela semble une bonne affaire… sauf que cette hausse de 37 à 44 est très inférieure à l’inflation (la hausse des prix). La hausse annuelle éventuelle du point, chaque année en avril, est ainsi un deuxième enjeu majeur pour le pouvoir d’achat des retraites complémentaires.

    • Enfin, pour la retraite complémentaire, l’âge de départ est actuellement de 62 ans (pour les cotisants nés à partir de 1955), comme pour la retraite de base

Les dangers du système par points

Les retraites complémentaires ressemblent beaucoup au système par points que les libéraux rêvent d’étendre aux retraites de base. Elles sont ainsi un terrain d’expérimentation grandeur nature de ce système néfaste. Dans un système par points, le taux de remplacement du salaire n’est plus défini d’avance : c’est le niveau des pensions qui permet d’équilibrer le régime (comme en 2013). Il y a donc une totale incertitude sur le niveau de la retraite jusqu’au moment où on la prend. À terme, ce système conduit – comme on le voit sur les retraites complémentaires – à la baisse des pensions. Il multiplie le nombre de retraités pauvres et contraint les salariés à travailler toujours plus longtemps.

Les enjeux

L’AGIRC et l’ARRCO sont aujourd’hui en déficit : plus de 3 milliards d’euros en 2014.

  • Ces chiffres de déficit doivent être relativisés : les retraites complémentaires représentent environ 70 milliards de dépenses annuelles. L’AGIRC et l’ARRCO ont aussi accumulé d’énormes réserves, soit 6 milliards d’euro pour l’AGIRC et 56 milliards pour l’ARRCO (soit… 27 ans de réserves !) Au demeurant, ces réserves sont placées en Bourse, sur le « modèle » dangereux des fonds de pension.
    ->
    Le déficit représente moins de 5 % des recettes annuelles et l’ARRCO dispose de 27 ans de réserve !
  • Comme pour le régime de base, ce déficit s’explique d’abord par le chômage élevé (moins de salariés cotisants) et la stagnation des salaires et donc du montant des cotisations
  • L’autre difficulté vient du refus du patronat et des libéraux d’augmenter la part de la richesse produite affectée à la prise en charge des retraites alors que la population vieillit. Pourtant, en 30 ans, près de 10 points de la richesse produite par le pays est passé de la rémunération du travail à celle du capital. Même les études les plus alarmistes indiquent que la récupération d’une simple partie de ces sommes suffiraient à ramener les régimes de base et complémentaires à l’équilibre financier et même d’améliorer les droits des salariés (retraite à 60 ans…)

Une négociation est en cours depuis le début de l’année 2015 entre le patronat et les syndicats, pour définir l’avenir des retraites complémentaires.


Dans ce cadre, le patronat – MEDEF en tête – refuse toute augmentation de cotisation et veut faire peser le retour à l’équilibre sur les seuls salariés par un durcissement des conditions de départ à la retraite et une baisse des pensions versées.

La principale cause du déficit de l’AGIRC-ARRCO,
c’est l’échec de la politique économique du gouvernement.

Plus il y a de chômage, moins les cotisations sociales rentrent dans les caisses. C’est notamment le cas lorsqu’on reporte l’âge de départ en retraite : le chômage des plus de 50 ans est historiquement élevé, et les chômeurs seniors n’en sont nullement les responsables : ils retrouvent très difficilement du travail à cet âge.
À moyen terme, Gouvernement et patronat font – scandaleusement ! – du sous-emploi le meilleur facteur pour améliorer les comptes des retraites complémentaires. Les projections utilisées parient sur le maintien d’un chômage élevé, c’est-à-dire la multiplication des carrières incomplètes : moins les personnes en âge de travailler cotisent de trimestres ou de points, moins on doit leur verser au moment de la retraite. La stagnation des salaires entraîne aussi, mécaniquement, la stagnation des pensions. Bref, ça arrange plutôt Hollande, Macron, le MEDEF et la Commission européenne que la situation économique reste médiocre.

Provocations patronales

Cette négociation majeure pour les droits et les revenus des salariés est peu médiatisés dans les grands médias. Mais le patronat, lui, suit cela de très près, comme en témoigne l’importante couverture de la presse d’affaires.

Le précédent de 2013 : un « rééquilibrage financier » qui organisait déjà un recul du pouvoir d’achat des salariés et des retraités. Certes, l’accord (refusé par la CGT et la CGC) prévoyait que les cotisations des salariés ainsi que des employeurs soient augmentées, de 0,1 point en 2014 et à nouveau en 2015. Cette hausse se partageait à 60% pour les employeurs et 40% pour les salariés.


Mais l’accord actait surtout la « sous-indexation » des pensions : elles ont été revalorisées à un taux inférieur à l’inflation. Le taux retenu était de 0,5 % à l’AGIRC et 0,8 % à l’ARRCO en 2013 (l’inflation fut de 0,9 %), puis d’un point de moins que l’inflation en 2014 et 2015. Cette mesure de « sous-indexation » a raboté le pouvoir d’achat des retraités.

Dans la négociation en cours, le patronat pousse pour réduire encore les droits des salariés et les revenus des retraités des régimes complémentaires.

Selon la CGT, les propositions patronales feraient reculer les pensions de plusieurs centaines d’euros : elle fait le calcul pour une femme, Françoise, "cadre dans un service de comptabilité". Si elle partait en retraite à 62 ans, elle toucherait 2.035 euros de retraite à sa sortie après la réforme, alors que selon les calculs actuels, elle toucherait un peu plus de 2.300 euros => une perte de près de 300 euros par mois, 3600 euros par an !

- Le MEDEF propose de retarder l’âge de départ en retraite complémentaire, de 62 à 64 ans (et de 67 à 69 ans pour la retraite à taux plein). Ce serait une revanche puisque cette mesure a été refusée pour les retraites de base. Cette mesure est impopulaire chez la plupart des syndicats, à juste titre. Pour cela, le MEDEF propose de baisser la pension complémentaire, par exemple sur 3 années (mesure pudiquement appelée « décote » qui s’appliquerait pour les salariés partant avant 64 ans) => Bref, une pension au rabais qui pénaliserait d’abord les plus petites retraites contraignant les salariés à continuer à travailler et aggravant encore la situation provoquée par l’allongement de la durée de cotisation pour le régime de base.

  • Le patronat souhaite aussi ne pas augmenter les pensions au rythme de la hausse des prix, c’est-à-dire de continuer à en baisser le pouvoir d’achat. C’est moins visible, ça a aussi un nom technique bien opaque (« sous-indexation ») mais c’est toujours du pouvoir d’achat en moins. Problème pour le MEDEF : il y a peu d’inflation actuellement ça ne rapporterait donc pas grand-chose.
  • Le MEDEF veut aussi baisser le taux de remplacement, c’est-à-dire la part du salaire servant au calcul de la pension. Les pensions reçues à terme baisseraient alors de presque 1 euro sur 10 !
  • Enfin, le patronat évoque la baisse de la cotisation minimale garantie par le régime AGIRC aux cadres ayant les salaires les plus bas (la « GMP » ou garantie minimale de points), ainsi que des pensions de réversion (retraite touchée par les veuves ou veufs après la mort de leur conjoint).
  • A noter aussi que la fusion des deux régimes (cadres et non-cadres) est proposée par le MEDEF et la CFDT. Elle est refusée farouchement par les deux principaux syndicats de chaque côté : la CGT qui refuse que les réserves de la caisse Salariés épongent les difficultés de la caisse Cadres ; la CFE-CGC (syndicat des cadres) qui refuse de voir disparaître un bastion du « statut cadre ».

Derrière les retraites complémentaires, d’autres intérêts

-Le MEDEF a intérêt à la baisse des retraites complémentaires : elle élargit la clientèle des assurances privées. L’influence de Denis Kessler, ancien président de la fédération patronale des assurances FFSA, au sein du MEDEF, est notoire.
-En outre, le MEDEF envoie un message de fermeté alors que commence la renégociation de la convention UNEDIC d’assurance-chômage. Il menace ainsi de ne pas signer une réforme des retraites complémentaires qui ne serait pas assez « ambitieuse ».

Hollande va-t-il imposer la retraite à 64 ans pour les complémentaires ?

Le gouvernement pousse à un accord sur les bases du MEDEF et met les négociateurs salariés en difficulté :

  • Il a fait savoir qu’il n’interviendrait pas financièrement pour soutenir les régimes AGIRC-ARRCO même de façon temporaire, laissant les syndicats dans un face à face à le patronat
  • Il multiplie les pressions pour que les syndicats acceptent par exemple la poursuite de la sous-revalorisation des pensions par rapports à l’inflation
  • Au mépris de la négociation en cours, le Gouvernement a déjà promis à la Commission européenne des économies « de 2 milliards d’euros à l’horizon 2017 » au titre des retraites complémentaires. C’est le chiffre qu’il fait figurer, très publiquement, dans le « programme de stabilité » envoyé à Bruxelles en avril dernier.

-> Hollande foule au pied le dialogue social qu’il prétend défendre et assume d’imposer l’austérité aux salariés et aux retraités en s’alignant sur les exigences du MEDEF.

*

*

belle page sur le blog de J.L. MELENCHON

Merci pour les explications claires et nettes

 

  • mercredi 21 octobre 2015

    18h00

    Lyon - Conférence sur "l'Ere du Peuple"

  • jeudi 22 octobre 2015

    18h00

    Aix-en- Provence - Conférence sur "L'Ere du Peuple"

  • samedi 24 octobre 2015

    Paris - Assises pour une industrie écosocialiste

 

 

Mon actualité européenne

*

HOLLANDE et sa clique seront foulés au pied eux aussi .. ça ne va pas tarder ...

ils l'ont bien cherché !

Ce ne sera que justice

 ***

 

blog jl melenchon,retraite complémentaires,agirc,arrco,etat,medef,syndicats

 

Négociations AGIRC- ARRCO : Coup de force du Medef !

Vendredi, 16 Octobre, 2015
Humanite.fr

retraites.jpg

Photo : Joël Saget/AFP
Photo : Joël Saget/AFP
La CGT et FO ont refusé les propositions du Medef et quitté les négociations. La CFDT, la CFTC et la CFE-CGC demandent quelques aménagements mais acceptent le principe d'un accord sur base des mesures proposées par le Medef. Lire la déclaration de la CGT.
Le Medef impose un report du départ en retraite d’un an par rapport à l’âge du taux plein. Les salariés qui ne pourraient différer leur départ subiraient les trois premières années de retraite un abattement de 10 % : une double peine pour les 56 % de salariés qui ne sont plus en emploi et pour les femmes dont la pension est déjà en moyenne inférieure de 40 % à celles des hommes et de 60 % pour les femmes cadres.
 
Les jeunes générations verraient le niveau de leurs futures pensions diminuer de 8,5 % supplémentaires. Les retraités essuieraient de nouvelles baisses de leur pouvoir d’achat pendant trois années supplémentaires, outre le report au 1er novembre de la revalorisation de leurs pensions.
 
Au total la contribution des salariés actifs et retraités s’établirait à 95 % du besoin de financement contre 5 % pour le Medef : soit 5,7 milliards à la charge des salariés et retraités contre 300 millions pour le patronat.
 
Pour autant les régimes ARRCO et AGIRC ne seraient pas équilibrés. Le Medef propose donc de mutualiser les réserves des régimes. Il s’ensuivrait un épuisement anticipé de quatre années des réserves de l’ARRCO qui induirait à terme une baisse du niveau des pensions pour tous. De surcroît, l’accord troque l’existence du régime complémentaire AGIRC contre un engagement à ouvrir une négociation interprofessionnelle sur la notion d’encadrement. Un marché de dupes très lucratif pour le Medef !
 
Nouvelle preuve en est que le dialogue social nécessite l’intervention des salariés sur tous les sujets qui les concerne pour être efficace.

 

16/10/2015

TURBULENCES AERIENNES

 

patrick le hyaric,humanité dimanche,air france,turbulences aériennes

 

Turbulences aériennes !

air france 1

Photo AFP

 

Par Patrick Le Hyaric

 

« Dialogue social », encore une expression qui ne dit rien des réalités d’aujourd’hui. Comment en effet oser baptiser « dialogue » une convocation d’instances représentatives pour toujours demander aux organisations syndicales d’accepter ce que l’employeur a déjà décidé et annoncé par voie de presse plusieurs jours avant ? A Air France, il s’agit d’un nouveau plan de réductions de 3000 salariés après un précédent de 5000 et avant un nouveau, encore caché, d’encore 3000. Où est le social là-dedans ? C’est de l’antisocial à l’état pur ! Que ces procédures soient désormais baptisées de ce drôle de nom de « plan de sauvegarde de l’emploi » n’y change rien. Défense de rire ! Les penseurs du capitalisme sauvage twistent les mots pour cacher la profondeur des maux qu’ils sèment dans les familles. Jamais la violence physique n’a fait avancer la cause ouvrière. A Air France, elle va encore la desservir. Le complexe médiatico–politique s’en donne à cœur joie. Les donneurs de leçons qui n’ont pas à souffrir des fins de mois difficiles sont de sortie. Le chef de la droite, toujours aussi modéré dans ses propos, n’hésite pas à parler de « chienlit », quand le chef d’un gouvernement qui se prétend de gauche appelle à de lourdes sanctions contre des travailleurs syndiqués, baptisés de « voyous ». En conséquence de quoi, la police est dépêchée au petit matin à leur domicile pour les arrêter comme de dangereux criminels devant leur famille, leurs enfants effarés pour les placer en garde à vue. Inadmissible et révoltant ! Rien que cela ! Au fait, quel qualificatif doit-on employer pour celles et ceux qui sont jetés comme des éponges dans la nuit d’errance de six à huit millions de chômeurs ? Là, est la véritable violence ! Là est l’insupportable ! Cet opprobre lancé devant les caméras contre quelques salariés qui n’en peuvent plus, sert à bien empêcher et à camoufler le débat de fond qui devrait s’instaurer sur le devenir de l’un de nos fleurons nationaux. Comment admettre que les plans de suppressions d’emplois se succèdent, dans un contexte où le trafic aérien progresse de près de 6% chaque année, dans un pays qui dispose d’un carrefour aérien international (le Hub de Roissy) ultra moderne, proche d’une puissante industrie aéronautique, et dans une entreprise bénéficiant de cent millions d’euros de « crédit impôt compétitivité » dont on nous avait pourtant bien dit qu’il servait à la création d’emplois  ? Question simple qui pourtant ne sera pas posée ! Pourquoi et jusqu’où le salariat doit-il être une simple variable d’ajustement, alors que le prix du carburant diminue et que l’euro a gagné en compétitivité face au dollar ? C’est au seul nom de la rente bancaire que  les taux d’intérêt  d’une dette qui s’élèvent à 4,5 milliards d’euros sont plus élevés que ce qui se pratique actuellement. Pourquoi sacrifier le travail quand le seul service de cette dette équivaut à la moitié du déficit du groupe Air France ?

 

Mais allons plus loin ! Que ceux qui crient à « la chienlit », traitent les salariés de « voyous » nous disent ce qu’ils ont décidé, voté, suggéré, approuvé, toutes ces dernières années pour organiser comme ils n’ont cessé de la vanter cette fameuse « concurrence ». Une concurrence déloyale, organisée par des directives votées au Parlement ou au Conseil européen, contre notre pavillon national et d’autres compagnies aériennes qui ne s’en sont pas remises, comme Alitalia ou Iberia. Affublées en 2004 du vocable de « Ciel unique », puis en 2009 de celui de « Ciel ouvert » et en 2011 de « paquet aéroportuaire » visant à la libération des services en escale, toutes,  au nom de cet idiot principe de concurrence, ont favorisé l’émergence de compagnies à bas coûts qui ont été jusqu’à recevoir des aides de collectivités territoriales ! Bas coûts, avec le dumping social placé en haut de l’affiche et des valeurs. Les pilotes et le personnel de cabine n’y apparaissent même plus comme salariés de ces employeurs très particuliers. Voilà que maintenant Air France et les autres compagnies européennes sont attaquées par les compagnies du « Golfe », hyper  subventionnées par leurs Etats sans qu’aucune instance internationale n’en dise mot puisque le transport aérien n’est pas dans les compétences de l’organisation internationale du commerce. Pire, on se demande de plus en plus dans quelle mesure les salariés d’Air-France et la compagnie elle-même n’auront pas à souffrir des dessous des juteux contrats de vente de Rafale à l’Arabie Saoudite et au Qatar. Voilà où est la vraie violence ! Celle qui s’exerce contre nos atouts nationaux et les salariés qui les servent. La violence de décisions politiques en général cachées, souvent prises loin des lieux de travail, sans consultation des citoyens, des usagers alors qu’il s’agit d’enjeux d’intérêts nationaux et humains. Parler dans ces conditions de «  dialogue social »  est d’une grande vulgarité. Ce n’est que la tenue de camouflage pour pousser les salariés à accepter la destruction de leurs emplois et de leur entreprise. Au lieu d’insulter, de mépriser, de diviser les salariés mieux vaudrait créer les conditions d’un vrai et sérieux débat national sur l’avenir de notre compagnie aérienne, la seule entreprise qui porte les couleurs de la France dans le monde entier. Il n’est pas certain que cela puisse durer tant la guerre économique conduit Air France à ne plus desservir certaines capitales mondiales. Ce serait un comble que la première destination touristique au monde disposant de ce « Hub central » de Roissy voit sa compagnie menacée. Ce débat devrait porter sur une révision des directives européennes pour re-réguler et pour examiner les conditions de nouvelles coopération entre compagnies aériennes. Au lieu de les laisser être rachetées par les capitaux venu du golfe, pourquoi ne pas créer une sorte d’Airbus du transport aérien ?

 

Ensuite, il est indispensable de traiter les problématiques liées à la dette de l’entreprise ainsi que celle des taux d’intérêt. Les coûts de la sécurité dans les aéroports doivent-ils être au seul compte de l’entreprise ? D’autres relations doivent être recherchées ente la compagnie aérienne et Aéroport de Paris pour diminuer un certain nombre de taxes dont les taxes de stationnement. Ce sont les dogmes européens qui conduisent l’Etat à ponctionner toujours plus Aéroport de Paris pour tenter de boucler son budget. Dans le même ordre d’idées, les aides d’Etat à Air France doivent être conditionnées au maintien de l’emploi. Un tel débat pourrait dès lors porter le nom de dialogue social. Avis aux amateurs !

14/10/2015

L'HUMA DU JOUR 14.10.2015

Retour vers L'Humanité - 14 octobre 2015

Au sommaire de L'Humanité

14 octobre 2015

FRONT PAGE

Pourquoi les départements sont au bord de la faillite

Ils n’auront pas le sourire. Les élus et présidents des conseils départementaux, qui vont se retrouver à Troyes (Aube) jusqu’à vendredi, pour la 85e édition du congrès de l’Assemblée des...

Géographie de l’humanité

L'actualité sur l'Humanité.fr

PROTECTION SOCIALE Au total, environ 795 millions de personnes continuent à souffrir de la faim dans le monde et près de 1 milliard vivent en situation d'extrême pauvreté, pour la plupart dans les...

NOS POINTS CHAUDS

« Là où les capitalistes s'associent en cartels, en trusts... l'idée de la socialisation de ces monopoles apparaît logiquement aux esprits... » Jean Jaurès, 5 octobre...

Temps forts

Un chemin pour quitter le trottoir

Mulhouse, envoyé spécial. C'est un modeste immeuble à la façade rose saumon, situé à quelques encablures du centre de Mulhouse (Haut-Rhin) et de son imposante gare centrale. Dans un petit...

L'État d'urgence sociale

Un mauvais roman d'anticipation est en train de s'écrire sous nos yeux, dicté par les experts en novlangue libérale. Il s'appelle l'enfer social et on en connaît déjà les chapitres grecs et...

L’événement

Des départements au bord de la crise... budgétaire

LE MEDEF VEUT MOINS D'IMPÔTS    Pierre Gattaz, patron du Medef, a plaidé mardi pour une baisse de la fiscalité locale sur les entreprises et des dépenses de fonctionnement des collectivités,...

La Cour des comptes conforte l'austérité de ses recommandations

RAPPORT Didier Migaud, le président de l'institution, recon-naît la dégradation des finances des collectivités locales tout en pointant du doigt les dépenses de rémunération en hausse, et qui en...

Politique & Citoyenneté

Une niche de plus de 5 milliards au-dessous de tout soupçon

CAUSES ET EFFETS « La cause de la division, c'est une politique du gouvernement qui fragmente le camp qui l'a porté au pouvoir. » Pasca l Cherki, député PS.200 000 C'est finalement l'objectif...

Gauche renouvelée et gouvernement d'austérité

Ce sera sans doute l'une des dernières grandes batailles parlementaires du quinquennat. Une bataille à l'issue annoncée, à tel point que dans les couloirs du Palais Bourbon, chez les parlementaires...

« Nous voulions une photographie du CIR pour le réformer »

ENTRETIEN La sénatrice communiste, au-teure du rapport de la commission d'enquête sur le crédit impôt recherche (CIR) qui n'a jamais été publié, met en ligne aujourd'hui les données qu'elle a...

Capital/travail

Fiers de leur compagnie, pas de leurs patrons

LE PORT FRET BLOQUÉ À CALAIS Face aux intrusions de migrants pour rejoindre l'Angleterre, les agents de sécurité du port de Calais (Pas-de-Calais) étaient en grève hier pour réclamer une...

« Toutes les offres laissent présager une casse sociale »

La SNCM a été placée en redressement judiciaire le 28 novembre 2014. Quelle est, aujourd'hui, la situation ? MARCEL FAURE Après presque un ande procédure, on en est quasiment au même point. Il y a...

Passer à 32 heures, une nécessité!

C'est parti. La CGT lançait hier sa campagne d'information et présentait ses propositions de réduction du temps de travail. Partant du principe qu'avec les 35 heures, les salariés travaillent déjà...

100 % mobilisés pour l'avenir de leur usine

Châteauroux, envoyé spécial. Ce lundi 12 octobre, l'usine était vide. Sans doute pour la première fois de son histoire. « 100 % de grévistes ! » annonce Claude Biaunet, représentant syndical CGT....

Débats & Controverses

Qui est aujourd'hui responsable de la violence sociale?

Une contrainte externe, violente, anonyme'agissant de l'exercice de la violence physique, la responsabilité n'est en principe pas difficile à établir, et elle l'est encore moins lorsque les actes...

Gare au repliement nationaliste

Dans le débat sur la mondialisation, sur l'Europe, sur l'euro, sur les conditions d'une maîtrise populaire de notre développement, souvent n'est pas prise en compte la réalité actuelle de notre...

« Commune de Paris-1871 »

Texte collectifIl est temps, plus que temps, que la Commune retrouve toute la place qui lui est due dans la mémoire parisienne et nationale. Certes, des lieux de mémoire en rappellent le souvenir :...

Société & Solidarités

Immigration Le solde migratoire de la France a baissé entre 2006 et 2013

Le solde migratoire de la France a marqué un net recul entre 2006 et 2013, souligne une note de l'Insee parue mardi. De + 112000 personnes au début de la période, il a chuté à + 33000. Deux...

Éducation  La moitié des candidats qui ont échoué au bac décrochent de leurs études

échoué au bac décrochent de leurs étudesLa proportion est inquiétante. Seule la moitié des candidats qui échouent au baccalauréat se réinscrivent à la session suivante de l'examen, selon une étude...

Le logement, enjeu majeur des régionales

CAZENEUVE PAS POUR OPPOSER  « Nous ne gagnerons rien à opposer la grande maison qui est la nôtre à d'autres institutions. » Bernard Cazeneuve, à la veille d'une manifestation de policiers devant...

Une planète et des hommes

Quand l'ONF veut brader la forêt

MEA CULPA CANADIEN « Le Canada est considéré comme un cancre par la communauté internationale dans la lutte contre les changements climatiques. » Stéphane Dion, ex-ministre libéral de...

Le monde en mouvement

La dynamique du socialiste Bernie Sanders

LE PARLEMENT IRANIEN VOTE L'ACCORD SUR LE PROGRAMME NUCLÉAIRE  Par 161 voix pour, 59 contre et 13 abstentions, le Parlement iranien a voté l'accord sur le programme nucléaire conclu à Vienne le...

Afghanistan Les talibans se retirent de Kunduz, dans le nord du pays

Tombée à la fin septembre aux mains de l'insurrection talibane, la ville de Kunduz, dans le nord du pays, est à nouveau sous contrôle de l'armée afghane. Les talibans ont annoncé hier leur retrait...

Italie  Matteo Renzi supprime l'élection des sénateurs au suffrage universel

Le président du Conseil italien se plie à merveille au jeu de la gouvernance : comment rendre plus fort l'exécutif, au détriment de la démocratie parlementaire. Matteo Renzi devait faire adopter...

Algérie Les autorités ferment une chaîne de télévision privée

Les autorités algériennes ont fermé, lundi, les bureaux de la chaîne de télévision privée AlWatan TV, qui n'a aucun lien avec le quotidien en langue française El Watan. Et ce, pour avoir diffusé un...

Mais qui a ciblé le vol  MH17 ?

Dans son rapport définitif publié hier, le Bureau néerlandais de sécurité aérienne a conclu que le vol MH17 de la Malaysia Airlines, abattu en juillet 2014 au-dessus de l'est de l'Ukraine, a été...

Tsipras passe à l'attaque contre l'évasion fiscale

«La fête est finie. Les prédateurs qui doivent tant au peuple grec vont devoir se présenter au guichet un par un pour payer la facture. » Devant les dirigeants de Syriza, samedi dernier, Alexis...

La droite et les socialistes se cherchent un gouvernement

Il n'y a pas de scénario écrit. Une semaine après les élections législatives, le Portugal n'a toujours pas de gouvernement.  La coalition PSD/CD-PP (droite) du premier ministre sortant Pedro Passos...

Culture & Savoirs

Une série sur les petites mains du cinéma

Dix pour cent mêle les destins de petites mains du cinéma et les visages d'acteurs très connus, qui n'ont pas peur de se moquer d'eux-mêmes...CÉDRIC KLAPISCH Les stars fa-briquent le moteur de...

Martin Scorsese, cinéaste de tous les temps

On aborde l'exposition consacrée à Martin Scorsese par la confrontation à quatre grands écrans formant panorama. Autant dire qu'on entre dans le vif de son cinéma, plasticité et diversités des...

La lumière d'une ville

Depuis plusieurs années, le Festival Lumière oeuvre, et cela comme aucun autre, à restaurer, re -projeter et honorer le septième art. Il éclaire à nouveau le cinéma et sa mémoire. Là réside la magie...

Symphonie métallique dans l'enfer du travail

C'EST QUOI CE TRAVAIL ? Documentaire de Luc Joulé et Sébastien Jousse.1 h 40. France.Un concerto de bruits résonne dans l'usine PSA Peugeot Citroën de Saint-Ouen. Pendant 61jours, Luc Joulé et...

Quand un acteur résiste à son maître

LA TAVERNE DE LA JAMAÏQUE, d'Alfred Hitchcock.La Taverne de la Jamaïque (1939) ressort cette semaine en version restaurée. C'est le dernier film que le cinéaste tourna dans son pays natal,...

Par ici les sorties

UNE JEUNESSE ALLEMANDE, de Jean-Gabriel Périot.France, 2015, 1 h 33.Destruction. Un documentaire extraordinaire, audacieusement et exclusivement constitué d'images d'archives et de films tournés...

Le hasard a ses raisons que la raison ignore

L'HOMME IRRATIONNEL, de Woody Allen.États-Unis. 1 h 34.Àun Minuit à Paris qui n'avait pas emporté notre enthousiasme, on avait préféré Blue Jasmin, film qui jouait de toutes les teintes...

1871 : Paris ville libre

LE PARIS DE LA COMMUNE 1871, Collectif. Éditions Belin, 192 pages, 28 euros.Peu à peu, la Commune de Paris émerge de l'obscurité où l'avait plongée une République sage, bien trop sage, qui ne...

NOTRE CHOIX TÉLÉ

LA DÉSINTÉGRATION Arte, 20 h 55. Film de Philippe Faucon, avec Rashid Debbouze.Ali, Nasser, Hamza, trois jeunes déboussolés de la banlieue lilloise basculent dans le terrorisme islamiste. Philippe...

Cactus

Le billet de Maurice Ulrich

Alors que ces barbares de Gaulois approchaient nuitamment du Capitole, réveillées par l'une d'elles les oies sacrées de Junon en cacardant alertèrent la garnison et sauvèrent Rome. Entendons-nous...

ILS N'ONT PAS HONTE !

«Les voyous » de Manuel Valls vont rester sous les verrous. « Il faudra des sanctions lourdes », à l'égard des salariés d'Air France, avait exigé le premier ministre, il y a une semaine. Message...

13/10/2015

L'HUMA DU JOUR

Retour vers L'Humanité - 13 octobre 2015

Au sommaire de L'Humanité

13 octobre 2015

FRONT PAGE

Edgar Morin: «Sachons désobéir quand il le faut»

C'est sur un drop que s'est achevée la conférence de rédaction de l'Humanité, qui a fait d'Edgar Morin son rédacteur en chef d'un jour. Geste de circonstance à quelques jours du match qui opposera...

Géographie de l’humanité

L'actualité sur l'Humanité.fr

ALIMENTATION L'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) vient de sortir une étude sur « cinquante ans de consommation alimentaire » en France. Quand la restauration hors...

NOS POINTS CHAUDS

« Apaisement des préjugés et des haines, union des hommes dans le travail et dans la lumière : ce sera la plus haute gloire de la génération qui se lève. » Jean Jaurès, 1903.AVANCÉES...

Temps forts

Le dernier des pionniers de la Sécu

De ce regard bleu perçant, un siècle d'Histoire vous parle. Par sa voix claire, une vérité historique ressurgit : la Sécurité sociale a été mise en place en France, partout en France, par des...

Les grands chasseurs d'étoiles

« La peur resserre et l'espérance dilate », écrivait Jean Jaurès. Utile rappel quand les grands médias rivalisent dans l'exposition des pensées réactionnaires, rabougries sur des identités exiguës,...

L’événement

Quand le gouvernement sort la matraque

POURSUITE DU CHANTAGE La direction d'Air France a répété, lundi, vouloir parvenir à un accord avec ses personnels navigants sur une hausse de la productivité d'ici à la fin de l'année, faute de...

Violence ouvrière, violence patronale: que disait vraiment Jaurès?

Dans le conflit social qui agite Air France, des journalistes de l'Obs et de Radio France ont accusé des militants politiques et syndicaux de « mettre Jaurès à toutes les sauces » pour comprendre...

Politique & Citoyenneté

Ayrault, en frondeur modéré, séduit la majorité

NON AU « RÉFÉRENDUM » DU PS « Le chantage au rassemblement crée de la division et augmente les chances de victoire de la droite et de l'extrême droite au deuxième tour. » Emmanuelle Cosse,...

Capital/travail

Licencié après avoir fait plier Toyota

1 000 SUPPRESSIONS DE POSTES À LA DCNS Des négociations sur un « accord global de performance » débutent cette semaine au sein du groupe DCNS, spécialiste du naval de défense, visant notamment à...

Complémentaires : la nouvelle potion amère du Medef

Ils persistent et signent. Pour le Medef, il n'est d'autre solution, pour assurer la pérennité des régimes de retraite complémentaire, qu'un recul de 62 à 64 ans de l'âge de départ. C'est le sens...

Entretien

Face aux périls totaux, «nous devons changer de pensée»

DANS LA VIE Dans le second livre de la Méthode. La vie de la vie, Edgar Morin explique : « Je n'écris pas d'une tour qui me soustrait à la vie, mais au creux d'un tourbillon qui m'implique dans la...

Débats & Controverses

LE RÉDACTEUR EN CHEF D'UN JOUR

Directeur de recherche émérite au CNRSEssayons d'abord de dissiper la confusion sur le terme d'intellectuel. L'intellectuel est l'écrivain, universitaire, philosophe, avocat qui sort de son domaine...

Comment les penseurs de l'émancipation peuvent-ils réinvestir l'espace public? (5)

Une conscience des luttes Dans le climat nauséabond dans lequel nous devons vivre, face à la grossièreté des propos concernant la prétendue race blanche constituant la France, que faire? Posons la...

Société & Solidarités

Taubira et les juges, boucs émissaires des policiers

TONY MEILHON EN APPEL Cinq ans après le meurtre d'une jeune fille de dix-huit ans, Laetitia Perrais, Tony Meilhon doit de nouveau répondre de ses actes en appel, aujourd'hui à Rennes. À l'époque,...

Universités Étudiants et lycéens se préparent à défiler

La manifestation des personnels de l'enseignement et de la recherche, prévue ce vendredi 16 octobre de Jussieu au ministère des Finances à Bercy, a pris, hier, un coup de jeune. Une dizaine...

Péril sur l'accès à la justice des plus démunis

Le torchon brûle entre les robes noirs et la chancellerie. En négociation depuis des mois sur la réforme de l'aide juridictionnelle (AJ), le Conseil national des barreaux, qui représente les...

Le monde en mouvement

Moyen-Orient : le brasier s'intensifie et s'étend

ANGUS DEATON, NOBEL D'ÉCONOMIE L'Américano-Britannique Angus Deaton, soixanteneuf ans, a remporté hier le prix Nobel d'économie pour ses recherches sur la consommation, en particulier celles des...

Un communiste sur le toit du monde

Le premier gouvernement républicain de l'histoire récente du Népal sera donc dirigé par un communiste. Dimanche, Khadga Prashad Sharma Oli (Parti communiste du Népal ­ marxiste-léniniste unifié,...

Naissance d'une force arabo-kurde sur le front

L'intervention militaire russe en Syrie n'a décidément pas fini de rebattre les cartes. Après que Washington a décidé, samedi, d'abandonner son programme de formation d'« islamistes modérés »...

Soyons sports

Les Bleus dans une panade noire

AUTOSATISFECIT « C'est la Coupe du monde la plus compétitive et la plus intéressante de notre histoire. » Brett Gosper, directeur du World Rugby.1,9 C'est, en million, le nombre total de...

Culture & Savoirs

«Ils ont tué mon mari, mon amoureux, mais pas l'artiste»

TIGNOUS. Éditions du Chêne, 38 euros.

Il s'interrogeait sur notre responsabilité dans le départ pour le djihad des adolescents, quand les frères Kouachi sont entrés à Charlie Hebdo, le 7 janvier...

À Beaubourg, les chercheurs d'or de Thierry Fontaine

Le PMU a réussi un joli coup. Cette entreprise qui a choisi, depuis cinq ans, de sponsoriser une carte blanche auprès de photographes, d'abord émergents, aujourd'hui plus confirmés, travaillait...

Un groupe Figaro de « taille européenne »

L'heure des concentrations dans les médias bat son plein. Et cela s'est accéléré depuis début octobre. D'un côté Xavier Niel et Matthieu Pigasse, actionnaires du Monde, se sont alliés, sans Pierre...

Immigration: la vérité sur les coûts

LE VÉRITABLE COÛT DE L'IMMIGRATION  France 5, 20 h 40.La réalisatrice Martine Delumeau saturait, agacée de voir s'enchaîner, depuis des années, les gros titres des magazines et les contre-vérités sur...

NOTRE CHOIX TÉLÉ

LUI AU PRINTEMPS, ELLE EN HIVER France 3, 20 h 50.Téléfilm de Catherine Klein avec Ludmila Mikaël, Éric Caravaca.Jeanne a presque 60 ans et se fait virer de sa boîte. Pascal en a à peine 40 et vit...

La paix a besoin de démocratie et de moyens

L'ONU, DERNIÈRE STATION AVANT L'ENFER,Arte, 22 h 30.Ils sont actuellement plus de 120 000 à servir sous le drapeau des Nations unies. En 2014, 126 de ces « soldats de la paix », ou casques bleus,...

10/10/2015

L'HUMANITE DU 9 octobre... C'était ça !

Abonnement à L’Humanité Pas Cher avec le BOUQUET INFO ePresse.fr

 

Retour vers L'Humanité - 09 octobre 2015

Au sommaire de L'Humanité

09 octobre 2015

FRONT PAGE

Peine de mort : bannissons cette survivance barbare

Comme chaque année depuis 2002, les Nations unies et toutes les organisations de défense des droits de l'homme célèbrent, le 10 octobre, la Journée mondiale contre la peine de mort. Selon le...

Géographie de l’humanité

L'actualité sur l'Humanité.fr

« Il est grand temps de cesser de ne voir dans la santé publique qu'un coût : c'est un moteur économique », par Jim Campbell, directeur des ressources humaines pour la santé à l'Organisation...

NOS POINTS CHAUDS

« Le courage, c'est d'être tout ensemble et, quel que soit le métier, un praticien et un philosophe. » Jean Jaurès,discours aux lycéens d'Albi, 30 juillet 1903.AVANCÉES...

Temps forts

L'emblème gênant du sarkozysme

Le cas Morano vient d'être tranché. Mais il laisse béante la brèche creusée par Nicolas Sarkozy depuis que l'homme de Neuilly préside aux destinées de la droite. C'est d'ailleurs là, à Neuilly, en...

Un combat de civilisation

Quelques jours seulement après que le pape François eut lancé, à la tribune du Congrès des États-Unis, un appel à une abolition totale de la peine de mort, une femme de 47 ans était exécutée par...

L’événement

Victime du délit de manifestation

Quand il n'avait que dix-sept ans, il a perdu sa liberté. Maintenant qu'il n'en a que vingt, il pourrait perdre sa tête. En mai 2014, Ali Mohammed Al Nimr a été condamné à la décapitation. Ensuite,...

Cinq condamnés à mort en quête de justice et de liberté

CODE PÉNAL CHINOIS AMENDÉ La Chine, pays qui exécute le plus, vient de supprimer de son Code pénal neuf infractions non violentes et rarement sanctionnées par la peine capitale telles que la...

«Un diffuseur de la corruption»

L'Iranien Mohammad Ali Taheri a été condamné à mort le 1er août 2015 « pour diffusion de la corruption sur terre ». Il est reproché au fondateur du groupe spirituel Erfan e Halgeh d'enseigner des...

Dans les griffes du Texas profond

Le cas Hank Skinner illustre l'injustice d'une justice d'opinion gangrenée, de plus, par la puissance des moyens financiers. Condamné en 1995 à la peine de mort pour l'assassinat de sa petite amie...

Le handicap non pris en compte

Matsumoto Kenji est handicapé mental. En raison d'une exposition supposée au mercure liée à la pollution industrielle de la préfecture de Kumamoto, ce Japonais a un quotient intellectuel qui...

Condamnée pour blasphème

Une vie pour un verre d'eau. Depuis la dispute qui a éclaté entre des villageoises pakistanaises du Pendjab qui, musulmanes, refusaient de partager le verre de leur voisine chrétienne, Asia Bibi...

Politique & Citoyenneté

Budget Les syndicats contre l'asphyxie du centre de formation des fonctionnaires

Le projet de loi de finances pour 2016 prévoit de baisser à 0,8 % contre 1 % auparavant le taux de cotisation des collectivités territoriales au Centre national de la fonction publique territoriale...

Régionales Jean-Yves Le Drian appelé à choisir entre la défense ou la campagne

Marc Le Fur, chef de file du parti « Les Républicains » (LR) pour les élections régionales en Bretagne, estime que Jean-Yves Le Drian doit « choisir » car il « ne peut pas être candidat en Bretagne...

Parlement Le député PCF Patrice Carvalho interpelle Manuel Valls sur Air France

Député communiste de l'Oise et maire de Thourotte, Patrice Carvalho se dit « particulièrement choqué des propos » tenus par le premier ministre qui a « traité les manifestants d'Air France de...

Le Front de gauche en ordre de campagne

SAPIN CONSEILLE MACRON « (Emmanuel Macron dit) beaucoup de choses intelligentes (mais) quand on est ministre (...) on n'est pas obligé de répondre à toutes les questions. » Michel Sapin, ministre...

Capital/travail

Plus de cent mille sur le pavé pour les salaires et la RTT

RÉUNION CHEZ AIR FRANCE Le syndicat de pilotes majoritaire à Air France, le SNPL, sera reçu aujourd'hui par la direction de la compagnie, une première depuis l'échec des négociations sur le plan de...

Les trouvailles du patronat pour imposer le « travailler plus »

Après les référendums sur le temps de travail, comme chez Smart, en Moselle, voici le tirage au sort. C'est l'idée hallucinante de la direction du magasin en ligne La Redoute pour son centre de...

Hôtels Les femmes de chambre du W Paris Opéra en action

« On a mal au dos, on a mal aux pieds, on a mal aux mains, il faut payer! » ont chanté, jeudi, les quelque 70 grévistes du palace W Paris Opéra, avant de danser sur Tomber la chemise, du groupe de...

Pôle emploi n'est pas prêt à lâcher les « indus »

Àquel jeu joue Pôle emploi? C'est la question posée hier par les associations de chômeurs et syndicats, Recours radiations, la coordination des intermittents et précaires, SUD culture, les...

Une planète et des hommes

Climat El Niño menace plus que jamais la grande barrière de corail australienne

D'après les scientifiques américains de l'université du Queensland et de l'Agence américaine océanique et atmosphérique, le courant El Niño, réapparu en mars, et qui devrait persister jusqu'au...

Incendies Les feux illégaux enfument l'Indonésie

Confrontée depuis des semaines à d'immenses feux de forêt, l'Indonésie s'est dite, hier, prête à accepter l'aide de pays voisins ou encore de la Russie ou la Chine. Provoquées par des feux illégaux...

Pollution Changer de banques avant qu'elles ne changent le climat

Les Amis de la Terre organisent samedi 10 octobre, à Paris, une journée pour mettre en avant les alternatives aux banques climaticides. Car à moins de deux mois de la COP21, les banques françaises...

Hulot s'en va en guerre contre le libéralisme

POLLUEURS PAYEURS « C'est simplement le bon moment pour introduire une taxe carbone. » Christine Lagarde, patronne du Fonds monétaire international.

LES FRANÇAIS TRÈS RÉALISTES Selon un...

Table ronde

Égalité, le temps de la reconquête ?

LE CONTEXTE L'égalité est à remettre sur le devant de la scène politique et sociale. Elle est au coeur des batailles sociales actuelles pour transformer la société. Regard de trois acteurs qui...

Tribune libre

Un référendum pour « une sortie par le haut » de l'Union européenne

« Il y a cinquante ans, le peuple manifestait pour changer le monde. Aujourd'hui, c'est pour défendre ses droits... » constatait il y a peu un sénateur Front de gauche, Thierry Foucaud. Mais il y a...

La Coiffeuse et les Demoiselles d'Avignon, notre patrimoine

La Coiffeuse, tableau peint à l'huile (facture traditionnelle dès le XVe siècle), de dimensions classiques, 33 centimètres sur 46 (8P, appellation de métier à partir des normes définies depuis la...

Une question de respect de ses engagements

Maire depuis près de quinze ans de Grande-Synthe, ville industrielle de 21 300 habitants, celle-ci compte aussi 24 % de chômeurs et 33 % des habitants qui vivent sous le seuil de pauvreté. Le...

La révolution des calculs

Volonté de faire parler de soi ou de tenter des expériences innovantes, ou les deux, les algorithmes pénètrent de plus en plus nos vies, nos rapports sociaux, nos modes de management, nos décisions...

2015, «l'année du Macron»

L'astrologie chinoise ne retient pas cette dénomination mais, en France, l'année du Macron vient de s'achever. Il faut reconnaître le grand talent dont le ministre, nommé il y a un an, en septembre...

L’entretien

Patricia Ariza
« Il faut déconstruire l'imaginaire de la guerre en Colombie »

Votre engagement en faveur de la paix se confond avec votre parcours artistique. Que vous inspire le processus de dialogue entre la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) et...

C’est vous qui le dites

Les lecteurs en direct

courrier à l'Humanité, 5 rue Pleyel, immeuble Calliope, 93528 Saint-Denis CedexLa Sécurité sociale, c'est Croizat!Michel EtiéventSalins-les-Thermes (Savoie)Lors de l'hommage national du 70e...

Parlons-en !

À la découverte photographique de la grotte Chauvet

Ce livre, réédition d'un ouvrage de 2013, est avant tout un bel album de photographies de la grotte du Pont d'Arc dite grotte Chauvet (c'est son nom officiel), dont les parois ont été gravées et...

Mais à quoi rêvent les préhistoriens?

Pour chaque hypothèse scientifique, il faut une dose d'imagination. Les auteurs de cette bande dessinée pour tout âge en débordent. Ils sont chercheurs et spécialistes de l'art préhistorique, en...

L'histoire d'une décennie de coups bas

11 avril 2011, après un mitraillage aérien, les blindés français enfoncent les portes de la résidence présidentielle ivoirienne à Abidjan puis abandonnent le terrain aux milices armées d'Alassane...

Des mouvements annonciateurs des luttes des classes à venir

La lutte des classes, ça s'apprend. Sinon, comment expliquer les succès électoraux des partis droitiers et fascistes en Europe? « Les classes prolétarisées actuelles ne sont pas "naturellement"...

Une odyssée scientifique au coeur de nos origines humaines

Svante Pääbo. Éditions Les liens qui libèrent, 394 pages, 24 euros.Svante Pääbo... son nom ne vous dit rien ? Et pourtant, cet immense généticien pourrait être prix Nobel! En mettant sa discipline...

Les horizons de l’Humanité

Le bilan contrasté de la lutte contre la peine de mort

En 1977, seuls 16 pays avaient aboli la peine de mort. La France le fera en 1981. Aujourd'hui, près de quarante ans plus tard, on en dénombre 140, soit les deux tiers de la planète. Le 3 mars 2015,...

Les exécutions pour trafic de drogue sont en contradiction avec les normes internationales

Tous les 10 octobre, nous célébrons la Journée mondiale contre la peine de mort, qui a cette année pour thème le trafic de drogue. Il est intéressant de constater la contradiction entre la tendance...

Le « syndrome du couloir de la mort », une torture quotidienne au ralenti

Vous êtes condamné à mort. Un jour, vous serez pendu. Mais au Japon, vous ne saurez jamais quand. À la dernière minute seulement, vous comprendrez que votre tour est venu. Le moment le plus...

Histoire

Les socialismes et l'empire, avant la Première Guerre mondiale

1894. Nicolas II devient tsar de l'Empire russe. L'empire couvre alors presque 1/6e des terres émergées du globe.1889. François Ferdinand d'Autriche devient l'héritier du trône de l'Empire...

Société&Solidarités

Fanny dénonce une réforme horribilis

JOUR J POUR VINCENT LAMBERT C'est ce vendredi que le tribunal administratif de Châlonsen-Champagne (Marne) doit se prononcer sur la décision du CHU de Reims de ne pas mettre en oeuvre l'arrêt...

Sepp Blatter et Michel Platini hors-jeu

Un jeu de massacre. La commission d'éthique de la Fifa a pris tout le monde de court, jeudi, en annonçant une série de suspensions dont celles de Sepp Blatter, président de la Fifa démissionnaire,...

Le monde en mouvement

Syrie L'Otan s'inquiète, la Turquie menace, la Russie attaque

Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a qualifié jeudi « d'escalade inquiétante » l'activité militaire en Syrie de la Russie, dont des avions ont pénétré à plusieurs reprises l'espace...

UE L'arrivée de réfugiés conditionnée à l'expulsion de « migrants économiques »

Après avoir difficilement accouché d'un accord permettant de répartir

160 000 réfugiés entre États membres, les 28 se sont réunis, jeudi, à Luxembourg, pour afficher cette fois-ci leur fermeté face...

Libye Des bandes rivales de passeurs s'affrontent sur les mers

« Il existe une certaine rivalité » entre différents réseaux de trafiquants d'êtres humains qui opèrent en Libye, a déclaré l'amiral italien Enrico Credendino, ce jeudi, lors d'une audition devant...

Berlin, capitale de l'Europe libre du TTIP

GRÈCE LÉGÈRE BAISSE DU CHÔMAGE Le taux de chômage en Grèce a continué à refluer sur un an, à 25 % contre 26,3 % en juillet 2014, a annoncé, jeudi, le service des statistiques grecques...

« La troisième Intifada frappe à la porte »

Sommes-nous en train d'assister au déclenchement de la troisième Intifada ?TAOUFIQ TAHANI Il faut d'abord dire quela résistance palestinienne ne s'est jamais arrêtée même si elle a pris des formes...

Soyons sports

Docteur Michalak et Mister Michel

SELLA SE DÉFEND « Je n'ai jamais eu besoin de quoi que ce soit d'autre que cette préparation pour atteindre le haut niveau. » L'ancien rugbyman Philippe Sella, accusé de dopage par le...

Culture & Savoirs

Faada Freddy : « Mon but, c'est de faire vibrer sur scène »

Faada Freddy est le king des « ambianceurs ». Roi du gospel, de la soul et de la sape, celui qui officie également au sein du groupe de rap Daara J Family met le feu à chacun de ses concerts grâce...

L'historienne des âmes

La Biélorusse Svetlana Alexievitch, née en Ukraine en 1948, reçoit le prix Nobel de littérature, consécration d'une oeuvre singulière et patiente, bâtie sous la forme de « romans à voix » qui...

Le Festi'Val de Marne pour une culture arc-en-ciel

Chaque mois d'octobre, le Festi'Val de Marne refoule l'automne par-delà nos printemps d'utopie, avec ses prairies de mélodies, ses torrents de groove, sa floraison de refrains. Durant deux belles...

NOTRE CHOIX TÉLÉ

GUERRE DU VIETNAM AU COEUR DES NÉGOCIATIONS SECRÈTES Samedi, Public Sénat, 22 h 10. Documentaire de Daniel Roussel.Ce film, déjà diffusé sur Arte, est signé par un ancien journaliste de...

«Flash Talk» : l'agora à l'ère 2.0 sur France Ô

Pour sa première émission, Flash Talk a posé sa régie son et ses caméras en pleine agora de la maison de la Radio. La symbolique est bien là: avec France Ô, le citoyen est au coeur d'un débat d'une...

Par ici les sorties

FATIMA, de Philippe Faucon.Mère courage. Les soucis d'une femme de ménage maghrébine élevant seule ses deux filles de 16 et 19 ans. Ce sont en fait trois portraits féminins: l'ado rebelle et mal...

Les coups de coeur

Carré magiqueAnne Sylvestre, Agnès Bihl et les pianistes Nathalie Miravette et Dorothée Daniel (toutes deux chanteuses aussi) donnent un rare concert (difficile de réunir ces artistes aux carrières...

Cactus

Le billet de Maurice Ulrich

« Je résolus de changer mes désirs plutôt que l'ordre du monde. » Écrivant cela, Descartes ne disait pas que le monde ne serait jamais changé, mais reconnaissait que le réel, « c'est quand on se...

ILS N'ONT PAS HONTE !

On les appelle les « moustaaribine », « ceux qui se déguisent en Arabes ».

À la guerre, tous les moyens se valent, pourrait être l'adage du gouvernement israélien et de ses membres des services de...

 

journal l'humanité,9 octobre 2015,sommaire

 LISEZ L'HUMANITE

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique