logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/06/2015

PIF RENAIT AUJOURD'HUI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bande dessinée : l'Humanité envisage de ressusciter «Pif ...

www.leparisien.fr/.../bande-dessinee-l-humanite-envisage-de-ressusciter-...

12 sept. 2014 - Il a bercé l'enfance de la génération post-Mai 68. Le directeur du journal L'Humanité, Patrick Le Hyaric, a annoncé vendredi sur France Info ..

 

 

José CABRERO ARNAL, le créateur de PIF,

a lutté contre FRANCO

 puis contre HITLER,

avant d'être déporté à MAUTHAUSEN.

Il a créé le personnage de PIF LE CHIEN en 1948 pour le journal VAILLANT

PIF.jpg

hors-série

SUPER PIF aujourd'hui dans les kiosques à 5.90 euros

192 pages

En vente durant 3 mois

Destiné aux enfants de 8 à12 ans

 

Côté bande dessinée, il est composé de rééditions d'histoires marquantes de PIF GADGET et de nouveautés

Il comprend aussi 25 pages de jeux, très graphiques

Et,  bien sûr, une partie magazine, avec des sujets qui éveillent et nourrissent la curiosité des petits, et des grands, sur le monde.

Il y a 25 pages de jeux, car c'est un numéro d'été.

Nous les avons confiées à des jeunes illustratrices. La plus connue est Camille Besse, qui est la dessinatrice de l'Humanité Dimanche.

Nous avons aussi une grosse vingtaine de pages, avec des sujets magazine.

.. On y parle de sujets d'actualité : le Tour de France, un petit lexique de rugby, puisque la Coupe du monde commence en septembre.

il y a aussi cinq pages sur le réchauffement climatique, à l'occasion

de la Cop 21 en France.

Nous avons tenté d'aborder ces thématiques de manière très abordable pour eux.

 

Nous publions aussi une double page sur le droit aux vacances, à l'occasion des 70 ans du Secours Populaire Français

qui défend ce droit avec acharnement.

Nous avons même des pages de vulgarisation scientifique.

 

Pif est de retour, avec Corto Maltese, Rahan, Supermatou ...

**

PIF, C'EST UN ETAT D'ESPRIT ET DES VALEURS

"être à la fois dans la découverte et l'ouverture sur le monde

sans être ennuyeux"

..Il n'y a pas de gadget de Pif dans ce premier numéro.

Mais une surprise, que l'Obs a dévoilée : ce sont des cartes postales, que les enfants pourront envoyer à leurs proches pendant les vacances.

Elles ont été dessinées par Netch.

....Les gadgets de Pif étaient particulièrement intelligents. C'était la marque de fabrique de Pif, quand ils ont commencé dans les années 1960.

Personne ne faisait ça en dehors de la lessive Bonux.

Aujourd'hui, nous sommes dans un contexte différent : parce qu'il y a eu Pif, on ne peut plus avoir un magazine pour les mômes, sans une bricole en plastique fabriquée en Chine, par des enfants, qui ne vaut rien. Ces gadgets n'apportent rien, sont en général moches et de mauvaise qualité.

Dans le délai que nous avions, nous ne pouvions pas avoir un gadget exigeant.

Mais nous allons continuer à y réfléchir.

Nous avons bien l'intention de trouver".

Journal L'Humanité (Caroline Constant)

***

 

http://www.t411.io/torrents/pif-gadget-n-401--600-en-pdf

Merci à pizzaocaviar pour cette anecdote :
La personne qui est aujourd'hui âgée de 87ans et qui était chargée d'illustrer la construction des gadgets demandait à sa fille d'expérimenter le futur gadget.
Il dessinait au fur et à mesure les différentes étapes en demandant à la petite de prendre la pause (à qui ça ne plaisait pas toujours) le temps qu'il dessine.
Il se refusait à illustrer un gadget s'il jugeait que c'était trop difficile à faire pour les enfants."

ci-dessous vous en trouverez la liste des gadgets du N°601 au 650 (source http://gadget.chez.com/ ).

 

**

Pour les amoureux et inconditionnels de pif gadget le site incontournable : http://www.pif-collection.com/

Pif Gadget est un magazine français de bande dessinée pour la jeunesse, créé en février 1969, dont la fréquence de parution était à l'origine hebdomadaire.
Il présente la particularité d'inclure un gadget à chaque édition mais aussi celle tout aussi novatrice du récit complet.
Il a lancé des séries « cultes » de la bande dessinée.
Il alternait à chaque parution les styles « comiques » et « réalistes » ainsi que la couleur et le noir et blanc.
Il a été un véritable phénomène de presse dans les années 1970-80.
Après une interruption de 1993 à 2004, il paraît à nouveau sous forme de mensuel pour s'achever en novembre 2008.
(source http://fr.wikipedia.org/wiki/Pif_Gadget )

Les périodes de Pif-Gadget


Il est difficile d'évoquer l'histoire de Pif-Gadget sans faire un très rapide détour par celle de Vaillant. Ce journal phare de l'après-guerre connaît en 1965 une sérieuse crise et doit réagir et prendre des décisions pour conserver ses publications. Les éditions Vaillant lancent alors en 1966, à partir du n°1038, une nouvelle formule axée sur son personnage le plus populaire - et probablement le plus célèbre de la bande dessinée - et devient Vaillant - Le journal de Pif qui met en avant ses aventures sur chaque couverture. Cette formule permet aux éditions Vaillant de retrouver son lectorat et effectue une transition en douceur vers la formule qui va révolutionner le monde du 9ème art avec l'apparition du "gadget surprise".


Au n°1238 de Vaillant - Le journal de Pif, le dernier, la publicité pour Pif-Gadget est omniprésente dans ce numéro, la couverture du n°1 s'affiche en dernière page et tout y est décrit à part le gadget qui, lui, reste une surprise.

 

Pif-Gadget 1985-1994 : la fin d'un journal


Il faut remonter à l'année 1985 pour commencer à entrevoir des signes de fragilité, le tirage du journal a subi un net recul, 235 000 exemplaires, la baisse inquiète.
Face à cette crise, un rapprochement est fait avec "les éditions Messidor", les deux sociétés se regroupent au sein des mêmes locaux, la rédaction de Pif-Gadget quitte le berceau historique de la rue La Fayette pour déménager dans la rue du Faubourg Poissonnière.
Parallèlement à ce changement géographique, la formule du journal perd son gadget durant quelques semaines à partir du n°876 au début de l'année 1986.
Le journal connaît une nouvelle formule, la couverture est désormais blanche et son titre devient "Pif". Tout ceci constitua une première sérieuse alerte et alimenta les rumeurs sur la possible disparition de l'hebdomadaire.
A la recherche d'un nouveau souffle, la qualité du journal s'en ressent, les bandes dessinées présentes dans Pif-Gadget se composent en partie de rééditions, d'achats de séries extérieures comme Boule et Bill, Gaston Lagaffe, Lucky Luke, des séries sûres à large public et enfin un tiers seulement de nouveautés originales. L'importance de la télévision demeure un cheval de bataille avec l'achat de séries liées aux dessins animés comme les Transformers et autres séries japonaises.

 

LETTRE HILARANTE AUX TAXIS PARISIENS

 

La lettre hilarante d’un internaute envoyée aux taxis parisiens est en train de faire le tour du web

 

Maxime Coulon, visiblement agacé par les taxis parisiens a rédigé ce post sur son compte Facebook :

Cher Taxi parisien,

Je ne peux m’empêcher de te dire à quel point il est jouissif de te regarder râler, pleurer, agoniser face à la montée des VTC.

Te souviens-tu, il y a à peine quelques années, quand tu me demandais quelle était ma destination avant de décider si moi, client d’un soir, aurais le droit de monter dans ton carrosse ?
Quand tu refusais que je monte parce que ce « n’était pas ton chemin »; quand tu refusais que je monte parce que tu partais du principe que toute personne après 3h du matin allait vomir sur ta banquette arrière ; quand tu faisais discrètement deux fois le tour du périphérique si j’avais le malheur de m’assoupir dans ta voiture. Sans mentionner les incivilités, l’ attitude exécrable que tu pouvais avoir.

Aaaah que c’est bon de te voir monter au créneau, outré par une concurrence qui fait le taff six fois mieux que toi, alors que le gars est électricien ou vendeur de fruits et légumes. C’est bête hein ? Parce que dans le fond tu le sais… tu le sais que tu t’es auto-baisé jusqu’à la moelle à force de nous proposer un service de merde. Putain, maintenant quand je commande un VTC , j’ai un récapitulatif du trajet, des bonbons et une putain de bouteille d’eau, la folie !

Alors au lieu de nous les briser à tous, au lieu d’agresser des chauffeurs VTC en mode traquenard à 20 en pensant qu’on va vous applaudir , et au lieu de bloquer le periph quand tout le monde part bosser.. .

 

Pourquoi tu n’essaierais pas deux secondes de remettre en question le service lamentable que tu nous proposes et t’aligner sur tes concurrents en offrant quelque chose qui passe par la case « convenable »? Ça te permettrait de rembourser ta licence à 250 briques et payer le kiné pour ton hernie discale.

Bisous en direct de ton opération escargot de merde.

Signé : un mec à qui t’as fait payer 70 euros un Bercy – Trocadero en 2009.

21/06/2015

François DELAPIERRE est décédé

 

Communiqué du 20 juin 2015

Décès de François Delapierre

Ce billet a été lu 9 749 fois.
Exporter ce billet au format pdf Envoyer ce billet à un ami Imprimer ce billet

delap

François Delapierre, notre camarade, est décédé. Une tumeur fulgurante l’a enlevé à l’amour des siens et au combat politique pour l’émancipation humaine qui a occupé sa vie jusqu’a son dernier souffle. Beaucoup perdent aujourd’hui à la fois un être très cher et un meneur sans lequel la vie et le combat sont plus difficiles.

 

Francois Delapierre marche parmi les résistants de si longue date ! Il s’est engagé dans la lutte d’abord dans le mouvement social puis dans le combat politique qu’il a commencé à l’âge de quinze ans. Théoricien autant qu’organisateur, François Delapierre a écrit des livres et conduit de très nombreuses campagnes politiques. Premier délégué général du PG lors de sa création, puis aux premiers rangs des fondateurs du Front de Gauche, il a dirigé notre campagne présidentielle de 2012. Le corps brisé mais l’intelligence intacte, il a maintenu jusqu’à la fin sa participation au combat en dictant l’éditorial du bulletin hebdomadaire « A gauche » qu’il animait.

 

Si nous disons notre douleur et si nous organisons ses funérailles c’est pour qu’elles soient, en accord avec sa vie et nos partages, un appel à prolonger l’inépuisable combat que la mort, d’où qu’elle vienne, ne vaincra jamais.

 

Jean-Luc Mélenchon au nom du Secrétariat National du PG

 

 

Notre camarade François Delapierre est décédé

Posté par le 20/06/2015 dans A la Une, Actus | 52 commentaires

Notre camarade François Delapierre est décédé, ce matin du 20 juin 2015, après avoir combattu une tumeur au cerveau fulgurante et agressive.

Le Parti de Gauche perd une partie de lui-même. François Delapierre fut le premier à prendre la parole le 29 novembre 2008 lors du meeting fondateur du Parti de Gauche. Doté d’une capacité d’anticipation hors du commun, fin observateur des dynamiques politiques à l’œuvre dans le monde entier, François avait imaginé puis organisé le lancement du Parti de Gauche. Jeune dirigeant de parti, il avait toujours eu le goût de valoriser le talent des autres et en particulier celui des jeunes. Il a formé une grande part des responsables politiques du PG, en les accompagnant de sa puissance intellectuelle et bienveillance.

Militant depuis ses années de lycée, il fut durant vingt-cinq ans de tous les combats de la gauche sociale et antiraciste. En 2012, il dirigea la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon en y injectant toute sa créativité et son audace. Son rapport maîtrisé au temps et l’ambition sans limites qu’il avait pour notre mouvement lui permettait de déployer une efficacité et une capacité de décision inégalées, que chacun a pu constater pendant cette mémorable et magnifique campagne.

Infatigable et toujours concentré sur ses tâches, François dirigeait l’hebdomadaire A Gauche, qui en 2014 est devenu A Gauche pour la 6ème République. Alors que la maladie le dépossédait de son corps, François a continué d’écrire l’éditorial jusqu’au bout, au plus grand bénéfice de ses milliers de lecteurs impatients. La ligne éditoriale avait progressé au fil des années, avec lui, qui était toujours en évolution. Issu du mouvement ouvrier traditionnel, il était devenu écologiste, et avait affirmé la nouvelle doctrine de l’écosocialisme. Lors de sa dernière participation à un Bureau National du PG, François avait proposé le lancement d’un mouvement pour la 6ème République.

Le Parti de Gauche est triste. Triste mais si fier d’avoir été dirigé par un homme si superbe. François vivra dans chacune de nos actions, dans chacune de nos indignations, dans chacun des coups que nous porterons à ceux qui gouvernent ce monde injuste qui empêche le grand nombre d’être heureux. A 44 ans, François part trop tôt, trop jeune, coupé dans son élan créateur. Il ne verra pas l’issue des réalisations qu’il a déclenchées. Mais n’est-ce pas le sort des bâtisseurs de cathédrales ? Les pégistes font le serment de continuer son œuvre.

Je veux manifester ma plus profonde affection à Charlotte Girard, sa compagne, dont le courage et l’élégance morale ont ébloui, pendant ces mois de maladie, tous ceux qui aimaient François. Avec les amis et frères et soeurs de combat de François, nous restons auprès d’elle et auprès de leurs deux petites filles, Valentine et Félicie.

 
R.F.I.

La gauche française rend hommage à François Delapierre ...

media François Delapierre était directeur de campagne du Front de gauche en 2012. RFI

En France, il était l'un des plus proches conseillers de Jean-Luc Mélenchon. François Delapierre s'est éteint ce samedi à l'âge de 44 ans d'une tumeur au cerveau. Secrétaire national du parti de gauche, il avait notamment dirigé la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon en 2012.

« Beaucoup perdent aujourd'hui à la fois un être très cher et un meneur, sans lequel la vie et le combat sont plus difficiles ». C'est en ces termes que Jean-Luc Mélenchon a rendu hommage ce samedi à François Delapierre, l'un de ses plus proches conseillers. Il avait notamment dirigé sa campagne présidentielle en 2012.

Les deux hommes s'étaient rencontrés une vingtaine d'années plus tôt, au Parti socialiste. Lorsqu'en 2000, Jean-Luc Mélenchon était notamment ministre de l'Enseignement professionnel. François Delapierre intègre son cabinet. À partir de là, cet attaché territorial, diplômé de Sciences po, va jouer un rôle essentiel à ses côtés, au point de devenir incontournable à partir de 2004, lors de la campagne pour le non au traité européen.

Idéologue, théoricien, stratège, François Delapierre était depuis 2008 la cheville ouvrière du Parti de gauche dont il occupait le poste de secrétaire national. De Benoît Hamon à Cécile Duflot, en passant par Harlem désir, c'est toute la gauche qui lui rend hommage ce samedi. « Son engagement manquera à nos débats », a réagi sur Twitter la ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud Belkacem.

18/06/2015

GREGORY CHELLI ALIAS ULCAN en toute impunité, récidive

haut-pub
haut-pub

 
 
 
Par Denis Sieffert - 17 juin 2015

Un « canular » désopilant

Comment les policiers peuvent-ils continuer à se laisser berner par un personnage parfaitement identifié ?

Les occasions de rire sont trop rares en ce bas monde. En voici une. Vous téléphonez au commissariat de police le plus proche, ou à la préfecture, et vous signalez que votre voisin de palier ou un bon ami, choisi pour son sens de l’humour, est en train d’égorger sa femme. Agissez de préférence au milieu de la nuit. Et normalement, et si votre voix n’a pas tremblé, un commando du Raid, groupement d’élite de la police nationale, devrait rapidement débouler à son domicile, armé de pied en cap, défoncer la porte d’entrée, tirer le suspect de son sommeil, le plaquer au sol, le menotter serré jusqu’au sang, puis le faire embarquer en dépit des objurgations de l’épouse bien présente et bien vivante.

Au fond, rien de très grave : en fin de matinée, l’ami est rendu à l’ordinaire de sa vie quotidienne sans autre préjudice que quelques contusions et le souvenir d’une belle frayeur. J’invente ? Pas le moins du monde !

La mésaventure est arrivée à Pierre Stambul dans la nuit du 8 au 9 juin à Marseille (il en a fait un récit détaillé sur notre site Politis.fr).

Pas plus tard que la nuit suivante, Jean-Claude Lefort aurait subi le même sort si les policiers de la Brigade anti-criminalité (c’était leur tour), accourus au domicile de l’ancien député du Val-de-Marne, n’avaient dû se résoudre à constater son absence.

Et depuis le 31 mars, ce sont trois autres personnes qui ont eu à souffrir du même genre de désagrément.

Si j’use de ce ton badin pour évoquer ces affaires, qui ne sont en réalité pas drôles du tout et qui peuvent virer au drame, c’est que le préfet de police des Bouches-du-Rhône a lui-même évoqué la chose avec une certaine légèreté, parlant de « canular ». C’est vite dit car, en fait de canular, nous avons affaire à des tentatives d’intimidation politique. Le procédé est connu, et son auteur présumé l’est tout autant. Je m’empresse d’ailleurs de déconseiller à quiconque de se livrer à ce genre de plaisanteries. Il vous en coûterait – et à juste titre – ainsi qu’à l’éditorialiste qui vous aurait donné ce très mauvais conseil.

Mais voilà bien le problème : il n’en coûte rien en revanche à l’énergumène franco-israélien qui se fait appeler Ulcan, et que tout le monde reconnaît derrière ces dénonciations mensongères. Ses victimes ne sont évidemment pas prises au hasard. Elles ont en commun de militer pour les droits des Palestiniens ou d’être journalistes. Pierre Stambul est coprésident de l’Union juive française pour la paix, et Jean-Claude Lefort fut président de France-Palestine Solidarité. Et des journalistes dont les articles avaient déplu au fameux « hacker sioniste » – c’est ainsi qu’il se définit – ont subi les mêmes violences l’été dernier au moment des bombardements sur Gaza. À commencer par le directeur de Rue89, Pierre Haski. Et le 30 septembre, le père d’un journaliste de ce même site avait succombé à la suite d’un infarctus quelques jours après un appel de ce Ulcan lui annonçant la mort de son fils, lequel était évidemment bien vivant. Après tant d’exploits douteux, le « hacker sioniste », qui opère depuis la ville d’Ashdod, au sud d’Israël, est donc toujours en activité. Ce qui nous intrigue ici, c’est l’impunité dont il jouit, et l’incroyable facilité avec laquelle il parvient à mobiliser la fine fleur de notre police nationale.

On s’interroge d’autant plus à son sujet qu’il procède aussi à des attaques de sites (de nombreux médias en ont été victimes). Ce qui suppose des moyens financiers importants. On en déduit que le personnage n’est peut-être pas seulement impuni, mais qu’il est aussi soutenu et aidé. Au point, par exemple, d’être capable d’intercepter les appels téléphoniques destinés à ses victimes. Quant aux autorités françaises, font-elles tout ce qui est en leur pouvoir pour obtenir l’extradition de l’activiste ?

L’autre question concerne les policiers : comment peuvent-ils continuer à se laisser berner par un personnage parfaitement identifié et détenteur de numéros de code qu’il n’a pas trouvés tout seul ? On serait donc sensible à une explication du ministre de l’Intérieur.

 

Ce qui supposerait que l’on renonce à la thèse du canular commis par un supporter un peu trop facétieux de la politique israélienne. D’autant plus que la nouvelle tentative de ce loup pas si solitaire survient au moment où la campagne pour le boycott des produits venant des colonies et, par extension, du territoire israélien enregistre des succès symboliques.

Il y a une semaine, la menace d’un désengagement d’Orange a mis hors de lui Benyamin Netanyahou. Et on apprend aujourd’hui que le patron de l’opérateur téléphonique, Stéphane Richard, vient de porter plainte après avoir reçu des menaces de mort, et après que ses données personnelles eurent été piratées et mises en ligne sur un site Internet… L’épisode montre à quel point cette campagne, si elle n’est pas encore un problème économique pour Israël, fait peur à son gouvernement. La référence à l’Afrique du Sud de l’apartheid hante les esprits. C’est à terme une arme redoutable. Mais à qui la faute ? Sinon au gouvernement israélien lui-même qui a bloqué toutes les voies de négociation, et qui continue de coloniser au mépris du droit international ? Sans oublier la responsabilité des grandes capitales qui arguent de leur impuissance quand elles ne témoignent pas ouvertement de leur complaisance. Dans ces conditions d’obstruction totale, les appels au boycott sont promis à un bel avenir. Quant à l’auteur de ces lignes, il tient à signaler, à toutes fins utiles, qu’il n’entre pas dans ses projets immédiats d’égorger sa femme…

P.S. : Au lendemain de l’écriture de cet édito, j’ai appris que notre confrère Daniel Schneidermann avait à son tour été victime du « hacker sioniste » et d’une police française étrangement naïve. Lui aussi avait « égorgé sa femme »… Par chance, il n’était pas présent quand la police est intervenue.

Il est grand temps que le ministère de l’Intérieur s’exprime sur ces affaires.

Qu’est-ce qui est fait en direction du gouvernement israélien ? Une enquête a-t-elle été diligentée pour savoir à quel niveau le dénommé Ulcan bénéficie de complicités qui apparaissent de plus en plus évidentes ? On aimerait savoir.

***
*
 
AUJOURD'HUI C'EST AU TOUR de Denis SIEFFERT
d'être agressé à son domicile
ça va durer longtemps cette histoire ?
On va arrêter les complices en FRANCE ?
 
 
Par Politis.fr - 18 juin 2015

Politis visé par les tentatives d’intimidation du dénommé Ulcan

 

Le dénommé Grégory Chelli alias Ulcan a récidivé.

 

Le directeur de Politis, Denis Sieffert a été victime, dans la nuit du 17 au 18 juin, d’une dénonciation mensongère qui a entrainé une intervention de la police à son domicile. Cela, après avoir reçu plusieurs appels anonymes. Le mode opératoire porte à n’en pas douter la signature du hacker pro-israélien.

Comme chaque fois, celui-ci alerte la police sur un crime supposé commis chez un journaliste ou un responsable associatif qui aurait « égorgé sa femme », ou qui aurait été lui même « pris en otage par un homme armé et cagoulé ». Dans le cas du directeur de Politis, les deux dénonciations ont eu lieu presque simultanément à son domicile à 2 heures du matin et au siège de l’hebdomadaire, une heure plus tard. Ce qui a entrainé deux interventions policières, non sans dommages matériels dans les locaux du journal.

Au cours de la même nuit, le cofondateur du site Rue89, Pierre Haski, a été une nouvelle fois victime d’appels malveillants très probablement de même origine, qui ont également entrainé une intervention de la police. La nuit précédente, c’est le fondateur d’Arrêt sur images, Daniel Schneidermann qui avait connu le même type d’agression. Une semaine auparavant, Pierre Stambul, co-président de l’Union juive française pour la paix, et l’ancien député Jean-Claude Lefort, avaient été les cibles des mêmes opérations.

C’est d’ailleurs sans aucun doute en représailles à l’éditorial de Politis « Un canular désopilant » protestant contre le sort réservé à Pierre Stambul et Claude Lefort que Denis Sieffert a été attaqué.

Chaque fois, les cibles d’Ulcan sont des responsables associatifs qui militent pour les droits des Palestiniens, ou des journalistes dont les articles ont déplu à l’activiste franco-israélien basé en Israël. Ces récentes affaires font suite à une longue liste aux effets parfois dramatiques. L’été dernier, le père d’un journaliste de Rue89 avait succombé à la suite d’un infarctus provoqué par le harcèlement téléphonique.

Dans tous les cas, il s’agit de tentatives d’intimidation intolérables, et, pour ce qui concerne les journalistes, d’atteintes à la liberté de la presse. Denis Sieffert, comme ses confrères, a déposé plainte. Ces faits interviennent dans le contexte particulier de l’affaire d’Orange. Le patron de l’opérateur téléphonique, Stéphane Richard, qui avait menacé de se désengager d’Israël, a lui-même reçu des menaces de mort, tandis que ses données personnelles étaient publiées sur un site.

Politis juge ces événements d’une extrême gravité. Ils appellent une réaction officielle des plus hautes autorités de l’Etat. Il faut que cesse l’impunité dont jouit visiblement le dénommé Grégory Chelli.

Mardi matin, seul le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, avait réagi, proposant de rencontrer les trois journalistes, le 23 juin.

 

******************************************************************************

Gregory Chelli, connu sous le pseudonyme d'Ulcan, né à Paris le 23 septembre 1982, est un « hacktiviste » franco-israélien se présentant comme un « militant sioniste » ; il est principalement connu pour ses attaques informatiques contre divers médias, et son harcèlement de personnes qu'il considère comme ses ennemis politiques2.

À la fin des années 2000, il est un temps membre de la Ligue de défense juive. Il se fait par la suite connaître sur Internet en réalisant des canulars téléphoniques et en les publiant sur un site Web intitulé Viol Vocal, qui héberge également des impostures commises par d'autres participants. À partir de 2013, il utilise ces méthodes dans le cadre de son militantisme politique.

Durant l'été 2014, en réaction à des critiques émises par la presse française sur l'offensive israélienne sur le territoire de la bande de Gaza, il s'attaque à divers médias français, d'une part par techniques de piratage informatique comme le DDoS ou le defacing, et d'autre part en s'en prenant personnellement à des journalistes et à leurs familles, qu'il harcèle par téléphone et sur Internet.

Et en 2015, il continue, il récidive en toute impunité

 

Gregory Chelli
Alias
Ulcan
Naissance 23 septembre 1982 (32 ans)
Paris (Île-de-France)
Nationalité Drapeau : France Française
Drapeau d’Israël Israélienne
Activité principale
Auteur de canulars
Militant politique
Hacktiviste
Famille
Gilles Chelli (père), Brigitte Levi (mère)

(Pour abuser ses victimes ou les forces de l'ordre, il utilise notamment le phreaking — qui lui permet de falsifier le numéro de l'appelant— ou se procure des codes radio utilisés pour l'identification des commissariats de police.) 

12/06/2015

UNE COUILLONNADE !

Le syndicaliste belge, secrétaire général adjoint du FGTB MWB (métallurgie) a le sens de la formule pour...
YOUTUBE.COM

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique