logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

15/02/2012

PAS UNE BOULETTE !

Je vais ajouter mon grain de sel à la boulette (qui n'en est pas une) sans autres commentaires que mes petits proverbes dont je raffole.

Comprenne qui pourra, qui voudra, qui lira

 

*

"Celui qui veut les fruits ne doit pas couper les fleurs"

 

Capture MARIANNE COMMUNISTES.JPG

-Hebdo Marianne-

"Un champ commun est toujours ravagé par des ours"

"Le pêcheur maladroit ne fait que troubler l'eau"

"Celui qui jettera de la boue au soleil ne l'atteindra pas et la boue retombera sur lui"

"Le veau flatteur tête deux mamelles"

"La cruche ne peut verser que ce qu'elle contient"

"De la semence du rosier ne pousse pas l'églantier"

"Foin ne peut pas tuer le boeuf"

"La forteresse s'écroule par l'intérieur"

"Il y a toujours une cuiller malpropre dans chaque famille"

"Une louche ne vaut rien sans sa queue"

"Mieux vaut une chèvre qui donne du lait qu'une vache stérile"

"Coupe ton paletot à la mesure de l'étoffe"

"La perle est sans valeur dans sa propre coquille"

*

 

http://www.lunion.presse.fr/

extraits

 

Dans les colonnes d'un quotidien britannique,

le candidat socialiste se réconcilie avec la finance…

«AUJOURD'HUI, il n'y a pas de communistes en France. » Il faut adapter son discours à son audience, Hollande le sait, alors ce qu'on dit à un grand quotidien britannique, on ne le répétera pas forcément à la maison.

 

François Hollande qui cherche à rassurer le Royaume-Uni et la City de Londres n'est pas le François Hollande aperçu lors de son premier grand meeting, le 22 janvier, au Bourget. Ce jour-là, le candidat du PS avait désigné le « monde de la finance » comme son principal adversaire. Ses propositions : taxer les transactions financières, réajuster la fiscalité au détriment des Français les plus aisés.
Discours plus mesuré, donc, dans les colonnes du « Guardian » : non, il n'est pas un homme dangereux pour la City. Non, il n'est pas « agressif ». Pour enfoncer le clou, Hollande précise qu'il n'est pas vu en France comme étant très à gauche… En résumé, son désir de réguler la finance est conforme à une idée répandue dans l'opinion publique européenne, et similaire aux projets affichés par les autres candidats de la présidentielle, Nicolas Sarkozy inclus.
Double discours et tacle aux communistes. Le candidat Hollande a le temps de se remettre de cette péripétie....

*

Sur son site, le quotidien britannique de gauche mentionne, dans sa rubrique "Corrections et clarifications", qu'il a rectifié mardi cet article mis en ligne lundi et intitulé "François Hollande cherche à rassurer le Royaume-Uni et la City". La citation originale: "Il n'y a pas de communistes en France", reprise dans cet article, omettait la formule suivante: "ou pas beaucoup", a expliqué le quotidien.

La phrase publiée lundi avait déclenché une vive polémique, le candidat du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, fustigeant un François Hollande
"mal informé" et lui promettant "quelques déboires". Finalement, François Hollande s'est défendu de tout mépris envers les communistes et M. Mélenchon a jugé l'incident clos, mercredi.

 

*

"Il n'y a plus de communistes en France", selon François Hollande

L'entretien de François Hollande donné aux correspondants de la presse britannique ne passe pas inaperçu de ce côté-ci de la Manche. Désireux de rassurer les financiers de la City, le candidat socialiste à la présidentielle affirme que la France de Mitterrand de 1981 et celle d'aujourd'hui n'a plus rien à voir. En exemple, il soutient: "Aujourd'hui, il n'y a plus de communistes en France."

Selon ses propos rapportés par le quotidien britannique The Guardian, le vainqueur des primaires socialistes tente de rassurer la patrie du London stock exchange après son discours du meeting du Bourget, au cours duquel il affirmait qu'il n'avait qu'"un ennemi, la finance". Aussi, il explique: "Les années 1980, c'est une autre époque. Les gens disaient qu'il y aurait des chars soviétiques sur la place de la Concorde. Cette époque est révolue, c'est de l'histoire ancienne. Ces peurs étaient légitimes alors. On avait connu 23 années de pouvoir de droite, c'était la Guerre froide et Mitterrand venait de nommer des ministres communistes dans son gouvernement. Aujourd'hui, il n'y a plus de communistes en France... La gauche a été au gouvernement quinze années durant lesquelle nous avons libéralisé l'économie et ouvert les marchés à la finance et aux privatisations. Il n'y a plus de crainte à avoir".


Eh ben dis donc : t'as perdu une bonne occasion de te taire !

 

"Les 132 000 adhérents du PCF seront contents de le savoir"

François Hollande "est mal informé, ça lui promet quelques déboires", a réagi ce mardi Jean-Luc Mélenchon à l'issue d'une conférence de presse devant la presse étrangère. "Je suis le candidat des communistes", "il est mauvais observateur", a-t-il ajouté, affirmant que c'est "une parole qui ne lui portera pas chance". Le candidat du Front de gauche a déploré une "attitude hautaine insupportable" chez François Hollande.

Même incompréhension de la part d'Olivier Dartigolles. Dans un communiqué, le porte-parole du Parti communiste français (PCF) pense que "les 132.000 adhérents du PCF et ses 10.000 élus seront contents" d'apprendre qu'il n'y a "plus de communistes en France". Il estime aussi que "les génuflexions de François Hollande devant la City font du mal à la gauche", jugeant que ses propos sur les marchés financiers "ont le mérite d'être clairs, les électeurs de gauche apprécieront".

Dans un autre communiqué, Eric Coquerel, conseiller de M. Mélenchon, complète les réactions en attaquant l'appel du pied de François Hollande aux marchés. "Avec de telles ambitions, c'est sûr que la finance peut être rassurée. On peut se demander s'il y a bien encore un candidat socialiste dans cette campagne. On aura en tous les cas compris qu'il n'est qu'une assurance pour une politique de gauche: le bulletin de vote Jean-Luc Mélenchon."

****

Ce matin sur R.M.C., un auditeur confirmait : "J'étais pour MELENCHON mais je voulais voter HOLLANDE au Premier tour par crainte de nous retrouver comme le 21 avril, pour ne pas diviser les voix, mais là c'est sûr,

pas d'hésitation : je VOTERAI MELENCHON"

Merci François

*

*


"Celui qui veut les fruits ne doit pas couper les fleurs"

***

Pas obligé de faire des commentaires !

**

Allez ! l'affaire est classée. On n'en parle plus.

 

 

 

06/02/2012

ALLEMAGNE, ACHTUNG !! ATCHOUM

Nicolas Sarkozy n’est officiellement toujours pas à la présidentielle

mais il a déjà trouvé son directeur de campagne.

SarkoMerkel 2.jpg

 

"Je soutiens Nicolas Sarkozy sur tous les plans, car nous appartenons à des partis amis", a lancé Mme Merkel en rappelant que le président français était venu lui prêter main forte en participant en 2009 à un de ses meetings à Berlin, quelques mois avant sa reconduction à la tête du gouvernement allemand. "C'est tout à fait normal", a-t-elle insisté.

 

Capture LE MODELE ALLEMAND.JPG


QUEL MODELE NOUS VANTE-T-ON ?

 

C’est quoi ce modèle allemand made 2012 ?

Comme l’écrivait récemment Bruno Odent dans « l’Humanité », « ce modèle souffre d’un défaut majeur :

il est détesté par l’immense majorité des citoyens allemands ».

Ce journaliste, spécialiste de l’Allemagne, prenait appui dans sa démonstration sur une enquête d’opinion réalisée par l’IFOP. Des résultats étrangement passés sous silence en France. Selon l’IFOP, une majorité écrasante de citoyens allemands (73%) affirme qu’elle vit dans une société injuste. 53% d’entre eux  considèrent que leur niveau de protection sociale (assurance chômage, retraite et maladie) n’est pas satisfaisant. 64% déclarent que le système d’éducation et de santé ne fonctionne pas bien et 67% estiment que « le versement des retraites n’est pas assuré pour les vingt prochaines années ». 86% des Allemands indiquent qu’ils effectuent les achats de produits alimentaires dans les magasins hard discount de type Lidl (contre 43% des Français).

 

sarko-merkel-b.jpg

 

La part des salaires dans la valeur ajoutée (l’ensemble des richesses nouvelles produites par le pays) est passée de 78% en 1994 à moins de 60% en 2010.

Un salarié sur trois n’a plus de contrat à durée  indéterminée, la TVA est passée de 16% à 19%, la croissance est annoncée en baisse tout comme les exportations, la demande intérieure étant dans l’incapacité de prendre le relais.

Dans le même mouvement, les allocations parentales et de chômage ont subi une réduction sans précédent tandis que près de 20.000 postes de fonctionnaires ont été supprimés pour la seule année 2010.

C’est ce modèle  que l’on nous présente comme l’exemple à suivre.

Le modèle français reste à construire prenant appui

sur notre héritage social, culturel et économique


José Fort

« Vie Nouvelle » février 2012

http://bruno-fornaciari.over-blog.com/article-le-modele-allemand-prend-l-eau-


sarko-merkel-tv-496153-jpg_338595.JPG

QUEL MODELE VEUT-ON NOUS APPLIQUER ?

2,9 millions de chômeurs,

1 million d’intérimaires

6,5 million de “mini-jobers”

ces emplois de 60 heures par mois payés 400€.

Une législation qui favorise le chômage partiel et technique (ce qui assoupli pour les entreprises les adaptations aux marchés) et qui baisse de façon drastique les indemnités des chômeurs.

 

Résultat : une montée de la pauvreté ;

sur 82 millions d’habitant, 12 millions vivent sous le seuil de pauvreté, 15% de la population.

 

Croissance et exportation, avec misère, soupe populaire, baisse de l’espérance de vie, exclusion …

Le voilà le modèle allemand co-construit par les sociaux-démocrate, les verts, et les libéraux

L’Allemagne s’enrichit …. oui, mais pas le peuple allemand.

25% du patrimoine allemand appartient à 1% des allemand les plus riches.

La part des salaires est passé de 72% en 2000 à 66% en 2011 dans les revenus des allemands.

Les sociaux démocrates et les verts qui ont préféré s’allier avec les libéraux plutôt qu’avec la Gauche sont co-responsables de cette situation.

Dans le modèle que l’on nous présente c’est le moins disant social, le moins disant salarial qui gagne. Donc le patronat qui gagne …. le peuple qui perd. La question est donc de la planification (qui doit être écologique) de la production et de la coopération entre les peuples. Produire pour qui, pourquoi, comment, pour le bonheur de chacune et de chacun, de toutes et de tous et non pas produire pour produire, toujours plus, pour plus de profit.

Non, nous ne sommes pas en guerre contre le peuple allemand, ni contre aucun peuple. la seule guerre qui vaille, c’est celle contre le capitalisme exploiteur.


http://bertrandseys.wordpress.com/2012/01/27/lallemagne-un-modele/

 


J.Luc MELENCHON

"Les Allemands sont moins nombreux parce qu'ils meurent plus vite pour la raison qu'on les fait travailler plus longtemps". L'espérance de vie en France est supérieure à celle de l'Allemagne, surtout pour les femmes.


"Il (SARKOZY) devrait être candidat là-bas, il aurait peut-être plus de chances qu'ici !

Les libéraux ont toujours besoin d'un modèle.

Autrefois, c'était les petits tigres celtiques**,

aujourd'hui, c'est l'Allemagne, la retraite à 67 ans, le job à 1 euro et l'obligation d'aller prendre n'importe quel travail sinon on vous supprime toutes vos ressources.

Je le leur laisse."

**L'expression Tigre celtique désigne l'Irlande pendant la période de forte croissance économique entre les années 1990 et 2001-2002

 

Dans un rapport publié mardi, l'Organisation internationale du travail (OIT) soutient que le modèle de croissance allemand fut l’une "des principales causes" de la crise de la zone euro.

     


     

     

     

     

    03/02/2012

    A quand l'ADN des délinquants financiers et politiques

    Je suis "burnout", moi aussi, au bord de l'épuisement

    Je vais aller retourner le bureau de SARKOMERKEL et FILLON

    ET QU'ON NE VIENNE PAS ME DEMANDER DE PRELEVER MON A.D.N.

    C'est NON !

    J'ai la nausée.. on prélève l'ADN des syndicalistes qui luttent pour conserver leur emploi

    QUEL SCANDALE !

    C'est dramatique, pathétique

    *

    A quand le prélèvement de l'ADN des délinquants en col blanc ?

    *

    L'usine de pneumatiques Continental de Clairoix a fermé début 2010, entraînant la suppression de 1.120 postes. Au printemps 2009, un conflit social de plusieurs mois - dont Xavier Mathieu a été la figure emblématique - contre le projet de fermeture avait permis aux ouvriers d'obtenir des indemnités de départ extra-légales

    1120 POSTES ! rien que ça ! pas de quoi s'énerver ?


     

    xavier-mathieu-adn-condamnation-496040-jpg_338479.JPG

    Dépêche AFP

    Un syndicaliste condamné à 1.200 euros d'amende pour avoir refusé un prélèvement ADN


    La cour d'appel d'Amiens a condamné vendredi le syndicaliste CGT de l'ancienne usine Continental,

    Xavier Mathieu, à 1.200 euros d'amende pour avoir refusé de se faire prélever son ADN par la police.

    Créé en juin 1998 pour recenser l'ADN des condamnés définitifs pour des infractions sexuelles,

    le fichier national automatisé des empreintes génétiques a été étendu en 2001, 2003 et 2010

    à de nombreux autres crimes et délits.

    J'ai la nausée

     

    *

    *

    Journal l'Humanité

    La cour d'appel d'Amiens a condamné vendredi le syndicaliste CGT de l'ancienne usine Continental, Xavier Mathieu, à 1200 euros d'amende pour avoir refusé de se faire prélever son ADN par la police. Une belle preuve d’acharnement...

    Lors de son premier procès, en juin 2010, le syndicaliste avait pourtant été relaxé. Le parquet, qui avait requis une peine d'un mois de prison avec sursis, avait ensuite fait appel de cette relaxe. Une amende de 1000 à 1500 euros avait ensuite été requise contre lui.

    Les faits datent d'une première condamnation de Xavier Mathieu par la cour d'appel d'Amiens. Il avait alors refusé de se soumettre à un prélèvement d'empreinte génétique. Le syndicaliste et les Conti protestaient contre la fermeture de l'usine de pneumatiques Continental de Clairoix et le licenciement de 1120 personnes. Une lutte acharnée qui avait au moins permis aux ouvriers d’obtenir des indemnités de départ extra-légales.

    Le PCF s’est insurgé contre cette décision : « Victime d’un acharnement politique du gouvernement, Xavier Mathieu est purement et simplement condamné pour l'exemple. Le PCF s'insurge contre cette décision, et apporte son entier soutien à Xavier Mathieu et à son combat. Le fichage ADN des syndicalistes est un scandale et le PCF et ses partenaires du Front de gauche continueront de soutenir la liberté d'expression et la liberté d'agir des syndicalistes qui luttent pour sauver leurs emplois. »

    Créé en juin 1998 pour recenser l'ADN des condamnés définitifs pour des infractions sexuelles, le fichier national automatisé des empreintes génétiques a été étendu en 2001, 2003 et 2010 à de nombreux autres crimes et délits.

    Lire à ce sujet
    Syndicaliste, pas délinquant !
    Les Conti et la Gauche aux côtés de Xavier Mathieu
    Procès de Xavier Mathieu : non à la répression du mouvement social

    "Que Xavier (Mathieu) soit dans le même fichier que des violeurs et des assassins, c'est honteux", a déclaré à l'AFP Pierre Sommé, l'un des quelque 100 "Conti" venus soutenir le syndicaliste à sa sortie du tribunal.

     

    03/02/2012 à 13:20

     

    01/02/2012

    De la dentelle au cuir.. la mobilisation a payé


    ELLES ETAIENT DETERMINEES... COMBATIVES...
    DECIDEES A ALLER JUSQU'AU BOUT
    "LA MOBILISATION A PAYE"

    ***
    Bravo les filles !

    "
    "Le Ministre n'a fait que son travail" dit-elle

     




     

     

     

    23:27 Publié dans revue de presse | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : lejaby

    26/01/2012

    RIEN A NEGOCIER ou RESISTER ?

    R E S I S T E R

    ***

    extraits - LE PARISIEN 26.01.2012

     

    «S'il veut me tendre la main, qu'il le dise», lance Mélenchon

    En déclarant dès dimanche que son principal adversaire c'était la Finance, François Hollande, avec un discours très ancré à gauche, a fait officiellement les yeux doux aux électeurs de Jean-Luc Mélenchon.

    Ce matin, le candidat du Front de Gauche n'a pourtant pas perdu sa verve habituelle pour lui répondre. «C'est un filet d'eau tiède, son affaire», a-t-il déclaré sur i-Télé, tout en se félicitant que les propos tenus par le candidat socialiste aient permis de le «désenclaver» dans le débat politique.

    «Plus personne ne vient dire: M. Mélenchon, vous êtes un exagéré», se réjouit-il. Il envisage désormais de discuter avec son ancien camarade du PS, même s'il assure qu'il n'est pas question que la rencontre se résume à «se sauter dans les bras».

    «S'il veut me tendre la main, qu'il le dise, et qu'il dise de quelle manière ça va se passer, lance Mélenchon.

    On regarde ce qu'il y a dans le programme et on en parle».

    *

    Eh ben non, Jean-Luc on n'en parle pas... RIEN A NEGOCIER qu'il a dit le François

    *

     

    -Il n'y aura rien pour eux ?" demande la journaliste en parlant des électeurs

    du FRONT DE GAUCHE qui voteraient pour lui au second tour

    "J'ai un programme, il n'y a rien à négocier.

    On vient sur mes propositions"

    Bien, Chef on a compris

    Par contre il est bien disposé à donner des postes à l'opposition. C'est classe !

    Mais c'est pas lutte des classes, ça !

    Cherchez l'erreur !

    ***

    Enfin, il "voterait pour le candidat de gauche le mieux placé au premier tour"

    CHICHE ! On lui fait le coup au François pour voir s'il tient parole ?

    Rien à perdre, tout à gagner !

    ***

    déridons-nous !

    "On ne fait pas la guerre à la Finance avec un pistolet à bouchons"

    J.Luc MELENCHON

     

     

    ..."En GRECE ou en ESPAGNE, les partis socialistes ont essayé de "rassurer les marchés". Voyons le résultat. La GRECE est ruinée. Le PASOK grec a sombré dans la honte et gouverne avec la droite. En ITALIE, le parti démocrate gouverne avec la droite. François HOLLANDE l'a félicité.

    Le PSOE espagnol a été balayé en connaissant sa pire déroute électorale depuis la chute de Franco. François HOLLANDE a été chercher son soutien. La capitulation devant les marchés financiers ne mène qu'au désastre.

    Seule la résistance peut permettre de sortir de la crise, de se défaire de la finance, de briser les reins des spéculateurs et de redonner au peuple le pouvoir qui lui est aujourd'hui volé.

    RESISTER.

    Tel est le principal défi pour 2012. RESISTER partout. RESISTER tout le temps.

    Cet objectif ne peut être atteint qu'avec la mobilisation du plus grand nombre.

    Voulà pourquoi nous sommes si solidaires de ceux qui résistent dans l'entreprise comme le font chaque jour les syndicalistes.

    RESISTER tous ensemble comme le font les élus locaux, les usagers et les fonctionnaires des hôpitaux ou des écoles qu'on ferme.

    RESISTER comme le font ces citoyens qui refusent la politique stupide du gouvernement contre les étrangers.

    RESISTER tous ensemble comme le font les agents de sécurité des aéroports, les Fralib, les salariés des Fonderies du Poitou, ceux d'Arcelor-Mittal, de Still Montataire et tant d'autres.

    RESISTER au nom de l'intérêt général, car la FRANCE doit devenir une grande nation industrielle écologique.

    RESISTER pour garantir à chacun une vie digne et à tous le bonheur de vivre dans l'égalité.

    RESISTER car la seule limite à l'"exploitation "est la résistance à l'exploitation.

    Voilà pourquoi le FRONT DE GAUCHE se tient en permanence aux côtés de ceux qui luttent. Il prépare ainsi l'exercice du p ouvoir.

    RENDRE LE POUVOIR AU PEUPLE DANS LA CITE COMME DANS L'ENTREPRISE,

    C'EST L'ESPRIT DE LA "REVOLUTION CITOYENNE" A LAQUELLE J'APPELLE"

    Humanité dimanche 5 janvier 2012





     

     

     

     
    Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique