logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/12/2009

Dans les médias, il y a

En fin de semaine, j'aime bien faire un tour de presse

rue 89

**
*
*
L'HUMANITE
grippe A H1N1

Grippe A : le grand cafouillage de la vaccination

Petits et grands bugs dans un centre parisien : Information déficiente, bons jamais reçus, personnels soignants submergés… Les débuts de la campagne de vaccination sont délicats.
 la désorganisation atteint le seuil épidémique
Personnels réquisitionnés à la hâte, patients excédés par les heures d’attente, priorités discutables… Le gouvernement a le plus grand mal à faire face sereinement à l’épidémie de grippe A. Et ce malgré une communication omniprésente…

On connaissait le goût immodéré de Nicolas Sarkozy pour la communication. En ces temps de grippe A, il semblerait que le président ait inoculé son virus à l’ensemble du gouvernement. Roselyne Bachelot, Luc Chatel, François Fillon lui-même multiplient les annonces sur le sujet, dont la liste s’allonge comme les files d’attente devant les centres de vaccination.

*

*

POLITIS

Normal,  VOYNET est écolo

Michel Soudais

L’espoir d’une gauche ni « nouvelle », ni vraiment « à gauche "

 Le témoignage d’une jeune élue MoDem de banlieue 

Les rencontres se multiplient entre les socialistes et les amis de François Bayrou.

 Pour Martine Aubry, les deux partis doivent « travailler ensemble ».

COPENHAGUE ça va chauffer ?

LES AMIS DE LA TERRE
*
*
La question climatique est devenue l’une des questions majeures des problématiques environnementales, à tel point qu’elle a été discutée lors de la dernière réunion du conseil de sécurité de l’ONU, et que les rencontres du GIEC font maintenant la Une de l’actualité.

Notre climat change et la montée des océans, les bouleversements des éco-systèmes et la multiplication d’événements climatiques extrêmes vont affecter toute l’humanité.

Il est urgent d’agir !

Urgence Climatique

 "Un train pour Copenhague"

Le samedi 12 décembre 2009
Faites du bruit !

Le samedi 12 décembre 2009 les Amis de la Terre invitent leurs coalitions,

 Urgence Climatique Justice Sociale et Ultimatum Climatique

 à se rendre à Copenhague dans "Un train pour Copenhague" pour exiger la justice climatique !


Du 7 au 18 décembre 2009 auront lieu les négociations internationales à Copenhague (Danemark). Les dirigeants du monde entier vont débattre des efforts à réaliser pour combattre les changements climatiques. 400 militants ont réservé des places de train pour venir nous aider à pousser les gouvernements à opter pour des solutions ambitieuses et équitables à la crise climatique. Nous défendrons et représenterons des milliers de gens qui nous ont confié leurs messages

Depuis plusieurs mois, le réseau des groupes locaux des Amis de la Terre s’est massivement mobilisé à travers la France
 en faisant écrire ou dessiner aux citoyens des demandes
à l’attention des décideurs sur des carrés de tissus.
 Une partie de ces milliers de messages a été cousue en un patchwork géant de 18 mètres de long qui sera présenté au public
 ce samedi 5 décembre à Paris 

*
**

ATTAC

*

*

*
*
*
*
*
Pierre Henri Lab
L' HUMANITE
*
*
Extraits d'un article publié le 15 octobre

Le refus des pays du Nord, et de l’Europe en particulier, d’assumer « leur responsabilité historique »

vis-à-vis du réchauffement climatique est la première raison qui rend peu probable

 un accord avec les pays du Sud et les pays émergents.

... La Commission européenne a en effet établi une liste de 164 secteurs industriels prétendus « sensibles » qui seront exemptés de tout effort.

 Parmi eux, les plus émetteurs comme la sidérurgie (30 % des émissions de l’industrie) ou encore la cimenterie (26 % des émissions de l’industrie) mais aussi une bonne part de l’industrie manufacturière (25 % de l’industrie), celle de l’armement ou encore l’industrie pharmaceutique.

 Si l’Union européenne se refuse à contraindre ses industriels de contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre à la hauteur de leurs responsabilités, elle refuse tout autant de remettre en cause sa politique économique malgré son échec patent en matière environnementale.

 En témoigne, par exemple, la fuite en avant dans l’ouverture à la concurrence du secteur des transports et le refus d’en faire le bilan alors que la part des modes les plus propres comme le rail continuent de fondre au profit des plus polluants comme la route.

Et que dans le secteur des transports, les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté de 26 % entre 1990 et 2006.

Au final, l’essentiel de l’effort climatique européen sera porté par le consommateur.

 Après la Suède et l’Allemagne, la taxe carbone rentrera en vigueur en France le 1er janvier prochain. Là aussi, la plupart des industries en seront exemptées.

Jusqu’aux transporteurs routiers qui devraient y échapper en grande partie. Les plus pénalisés seront les ménages et, parmi eux, les plus modestes, contraints de vivre dans les logements les moins biens isolés et dépourvus des ressources suffisantes à l’achat d’un véhicule propre...

***
*
Elle pleure, elle pleure, elle pleure, ma planète
RIDAN

podcast

18/11/2009

PLUS BELLE LA VIE .. EN IMAGES

HD.jpeg
"Un mort par jour travaillé"
La prise en compte de la pénibilité par le patronat et le gouvernement est toujours refusée
*
*
*
Image (67).jpg
*
HD camp de concentration.jpeg
Camp Bucca
Ceci est un camp de concentration américain
situé dans le sud de l'Irak
révèle le quotidien suisse "le Temps"
installé en plein désert (60 degrés l'été et - 10 degrés l'hiver)
Dans ce camp, fermé en septembre a regroupé jusqu'à 28 000 prisonniers.
N'importe qui pouvait se faire arrêter sur une simple dénonciation.
L'armée américaine est  mêlée à une nouvelle affaire de mauvais traitements en Irak
*
*
20 ans après sa chute, le mur de Berlin bénéficie d'une commémoration planétaire
HD BERLIN LE MUR TOMBE.jpeg
*
HD LE MUR.jpeg
Celui-là construit en Palestine connaît un lourd silence.
son tracé a été condamné en 2004 par la Cour Internationale de Justice
qui juge sa construction illégale et qui a réclamé sa destruction.
**
*
UNE EXECUTION RATEE
HD CONDAMNE A MORT.jpeg
Image (68).jpg
Des aiguilles enfoncées 18 fois dans le bras droit, le bras gauche, les mains, les jambes, la cheville,
de nouveau les jambes, la main droite
Le condamné hurle de douleur ... DEUX HEURES DE CALVAIRE ...
les muscles ont été touchés.
**
*
La procédure a été suspendue
*
Image (71).jpg
HD RATP.jpeg
*
Image (72).jpg
*
ELLE EST PAS BELLE LA VIE ?
Image (69).jpg

LES MAIRES EN COLERE ... NOUS AUSSI LES CITOYENS

http://www.elunet.org/  portail de l'action des élus et de la vie citoyenne... Je vous le recommande pour votre info

Cidefil 18 novembre 2009

Tribune signée André Chassaigne, Nicole Borvo Cohen-Seat, Roland Muzeau, Jean-Claude Sandrier, Jean-Jacques Paris

Les collectivités locales victimes d’un massacre à la tronçonneuse

 

Pourquoi élus et citoyens doivent réclamer un référendum sur la réforme territoriale projetée par Nicolas Sarkozy.

Une machine infernale est en marche qui anéantira la fraternité et la laïcité, qui accentuera les inégalités entre territoires et entre citoyens. Elle a pour nom : réforme territoriale.

Ce que vise ce projet, c’est le démantèlement de la République et de la démocratie locale. Il faut mesurer la gravité des attaques sur les institutions et l’organisation de la France, sur les services publics et la souveraineté de notre peuple : - suppression progressive de l’essentiel des communes et, à terme, de tous les départements transformés, avant leur disparition, en rouages captifs et dociles de l’État ; - constitution de féodalités avec des super-régions et métropoles ; éloignement des citoyens des lieux de décision et généralisation d’un nouveau système électoral de bonus à l’UMP ; - retour d’un État qui ne paye rien et commande tout ; - agonie financière des collectivités pour laisser place libre aux appétits du capital privé. C’est le véritable objectif de la suppression de la taxe professionnelle.

C’est la même question que celle du devenir de La Poste : quel avenir, pour tous les services rendus aux habitants et aux citoyens par les collectivités, si cette « réforme » gangrène notre pays ? Cela commencera inexorablement par une accélération du sacrifice des services les « moins rentables », des populations les moins solvables, des territoires les plus défavorisés. Est-ce ainsi que les hommes doivent vivre au XXIe siècle ?

Pourtant, les villes et villages, les départements et les régions : c’est concret !

Les élus doivent respecter leurs électeurs et les territoires ! Leurs actions, leurs réalisations sont indispensables à la vie quotidienne : écoles, crèches, logements, équipements sociaux, culturels, sportifs, de santé, environnement, transports et une multitude d’autres services publics de qualité.

Pour Nicolas Sarkozy, les élus sont coupables : « Trop d’élus qui coûtent trop cher. » Un mensonge grossier parmi d’autres : le « coût » des élus représente 0,02 % du budget des collectivités et plus de 450 000 d’entre eux sont bénévoles.

Que dire également des 1 800 000 agents territoriaux, menacés par la suppression de centaines de milliers d’emplois, alors qu’ils sont les acteurs irremplaçables au quotidien des services publics de proximité, alors que les collectivités sont des amortisseurs des désastres sociaux provoqués par la crise ?

Une fois ainsi délégitimés, les élus locaux seront réduits à être des relais institutionnels pour accompagner les dégâts sociaux. Au lieu d’être mieux encore des fonctionnaires-citoyens au service du bien public, les personnels seront subordonnés aux décisions zélées de l’État pour l’application de politiques libérales. Et dans peu de temps, ils pourront être rayés d’un trait de plume.

Est-il trop tard pour stopper la machine infernale du chacun pour soi et contre tous ? Est-ce qu’une société plus humaine serait désormais impossible ?

Nous sommes convaincus du contraire ! Parce que les citoyens aspirent à plus d’efficacité sociale, plus de services publics, de démocratie participative et à un partage équitable des richesses, nous pensons que rien n’est joué. Nous pensons que la bonne réforme des institutions et des collectivités, c’est plus de démocratie locale, plus de moyens, plus de coopérations et de solidarités, plus de justice sociale. Dans cette lutte historique, nous devons contribuer à des ripostes larges et populaires à tous les niveaux.

Sachons nous rassembler pour imposer au président de la République et à son gouvernement le retrait de ce projet !

Nous appelons les centaines de milliers d’élus bénévoles de toutes sensibilités qui irriguent notre démocratie territoriale, les personnels territoriaux dans toutes leurs diversités, les responsables associatifs, syndicalistes, les citoyens à dévoiler la gravité de cette réforme et à mobiliser l’ensemble des habitants pour exiger son retrait.

Nous appelons l’ensemble des élus attachés au respect du suffrage universel à exprimer leur refus de laisser mettre en lambeaux la démocratie, en votant dans leurs collectivités respectives des délibérations, des vœux, des appels citoyens.

Nous invitons habitants et élus à converger pour faire vivre un projet de réforme des institutions qui réduise les inégalités territoriales, qui garantisse l’égalité entre les collectivités en leur donnant des moyens financiers et humains conséquents, qui fasse vivre la démocratie locale et qui réponde aux besoins d’une France moderne, relevant les défis sociaux, environnementaux et économiques du XXIe siècle. Les députés, sénateurs, maires et l’ensemble des élus locaux communistes et républicains n’épargneront aucun effort et s’engageront de toutes leurs forces pour que le dernier mot revienne à notre peuple, notamment par l’organisation d’un référendum sur la réforme des collectivités territoriales.

*

Par André CHASSAIGNE, président de l’ANECR (association nationale des élus communistes et républicains) ; Nicole BORVO COHEN-SEAT, présidente du groupe communiste, républicain, citoyen et des sénateurs du Parti de Gauche ; Roland MUZEAU et Jean-Claude SANDRIER pour les député-e-s communistes et républicains ; Jean-Jacques PARIS, secrétaire général de l’ANECR

31/10/2009

TOUCHE PAS A LA NATURE

Image.jpg
dans l'Humanité Dimanche du 29 octobre
cette terrible photo
ET LA MER EST DEVENUE ROUGE
HD LA PHOTO DE LA SEMAINE.jpeg
Une mer de sang, celui des dauphins que les Japonais laissent chaque année derrière eux.
*
*
20 000 à 22 000 cétacés capturés chaque année dans l'Archipel,
 puis harponnés, massacrés pour un commerce juteux
*
*
Le seul moyen que les humains ont trouvé pour sauver la vie des dauphins est de démontrer que nous avons rendu l'environnement si toxiqueque nous ne pouvons plus les manger a expliqué le réalisateur du  documentaire sur le sujet, interdit de séjour sur le sol japonais.
*
*
Le film alerte sur le fait que la viande de dauphin est contaminée par des rejets de mercure et représente donc un danger pour les consommateurs.
*
*
L'Association Greenpeace dénonce une
 "exploitation sans limite de nos océans"
qui a des effets directs sur la biodiversité marine.
"De nombreuses espèces sont éteintes ou en voie d'extinction.
*
*
Les plus connues sont les baleines et les dauphins, les raies, le requin, le thon rouge, l'espadon, etc..
*
*
Au rythme actuel, il n'y aura plus de poissons
dans les océans d'ici 2 048
Que ferons-nous ce jour-là ?
Manger des méduses ?"
******
Image (4).jpg
En Chine comme ailleurs, les oiseaux traversent les frontières
pour rejoindre le Sud et y passer l'hiver
Par dizaines de milliers, des étourneaux survolent Wuhan
*
*
Dans les années 50, le Président Mao Zedong au prétexte qu'ils mangeaient les graines lors des semailles,ces oiseaux avaient subi une campagne d'extermination.
Mais la nature les avait, en quelque sorte, vengés.
Mao avait essuyé un sévère revers politique : une chute drastique des productions. Certaines espèces d'oiseaux mangent aussi des insectes et sans ces oiseaux, les insectes prolifèrentet ce sont eux qui s'étaient attaqués aux récoltes.
**
Ainsi qu'il est écrit dans l'article
"Chaque espèce a sa place
chaque saison son importance"
*
*
*
Dame Nature se venge
Si seulement Dame Humaine pouvait en faire autant
et s'attaquer à notre prédateur républicain l'état sarkozyste
Lui, n'a pas sa place parmi nous gens du peuple de France
"Allons enfants de la patri i e .."

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique