logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/06/2017

"VOTEZ POUR MON PROGRAMME... Si vous ne voulez pas voter pour moi"

ça fait quand même mal d'entendre ça !

**

Un jour j'ai rencontré Georges SEGUY à la FEDERATION CGT rue Lafayette.

Il offrait des roses aux employées à l'occasion de la journée du 8 Mars. Je lui ai dit : "vous êtes plus souriant qu'à la Télé" et il m'a répondu : "Est-ce qu'on me donne l'occasion d'être souriant à la Télé ?"

Tout est dit.

Quand on se fait insulter en permanence, dénigrer, on ne tend pas la joue, on répond. Ou alors c'est qu'on est une mauviette. Et ce n'est pas le cas.

Et ça me convient très bien.

***

 

 

Ajoutée le 8 juin 2017

Dans ce 31e numéro de la Revue de la semaine, Jean-Luc Mélenchon alerte sur les ordonnances que prévoit Emmanuel Macron pour détruire le code du travail. Il dénonce également la volonté du président de la République de faire entrer les dispositions de l'état d'urgence dans le droit commun. Jean-Luc Mélenchon appelle donc à se saisir des élections législatives en votant pour les candidat.e.s de la France insoumise le 11 juin pour ne pas donner les pleins pouvoirs à Emmanuel Macron.

 

J'espère vraiment que les JEUNES qui ont beaucoup appris avec lui, qui sont le plus souvent en insécurité, précarité, auront compris qu'ils n'ont aucun intérêt à voter pour le banquier, qu'ils dégageront les lèches-pompes privilégiés en votant pour les candidats de la FRANCE INSOUMISE, parce que les jeunes par nature ce sont des rebelles, ce sont des résistants, ce sont des insoumis.

06/06/2017

LE CODE DU TRAVAIL... MACRON nous en promet de belles ! VU PAR FILOCHE

 Toujours membre du PARTI SOCIALISTE -

Ancien Inspecteur du Travail.

Ajoutée le 29 janv. 2017

Il est important d'informer rapidement et massivement les français sur ce que cache cette loi qui va peut être nous être imposée de force par la dictature molle
La loi Macron imposée donc de force avec le 49.3 ( démocratie tu parles...) va donc être catastrophique pour le peuple français contrairement à ce que l'on veut vous faire croire . Les médias résument cette loi au " travil le dimanche" ou à la libéralisation de quelques métiers , mais cela cache bien plus , beaucoup plus important , un préparation de TAFTA ...

Quand les citoyens auront ils leurs mots à dire politiquement ?
A partager au maximum SVP à fin d'arrêter ce petit Rotschild .

 

 

01/05/2017

LE "VRAI" TRAVAIL ? 5 ANS APRES

POUR UN PREMIER MAI 2017 SUR LE TERRAIN DES REVENDICATIONS SYNDICALES

"TRAVAIL : PEINE QU'ON PREND POUR FAIRE UNE CHOSE"

Voilà que Sarkozy, se sentant sans doute une convergence idéologique avec Pétain, veut en faire son affaire. Annie Ernaux en a fait une tribune dans le Monde. Elle y expose la France binaire de Sarkozy :

affiche petain, appel aux vrais travailleurs

avec l'expression "vrai travail", qui sous-entend non l'existence absurde d'un faux travail ni même de faux travailleurs (sauf peut-être sans-papiers, clandestins) mais celle de "faux chômeurs", qui ne cherchent aucun travail, des "assistés", terme en vogue depuis cinq ans, donc une catégorie de profiteurs paresseux, naguère soupçonnés de faire la grasse matinée, quand d'autres "se lèvent tôt".

La vraie France a droit à des flots de compassion, parce qu'elle "souffre", (…), l'autre, souvent la plus pauvre et la plus fragile, est vilipendée, livrée en pâture à la première comme source de ses malheurs.

Quel travail, où le travail, quand des usines licencient, ferment du jour au lendemain, que les files d'attente s'allongent à Pôle emploi ? Pour qui le travail, à la couleur de la peau, à l'âge ou au diplôme ? Comment le travail, dans une atmosphère de harcèlement, dans les déplacements quotidiens au bout du RER ou les trajets de 50 km à l'aube ? Combien le travail, 1 000, 1 500 euros dont il faut déduire le loyer de 500 euros ? Rien de tout cela n'importe à un candidat qui, depuis cinq ans, n'a cherché qu'à déréglementer le travail, à l'imposer le dimanche, à détruire le service public d'éducation et de santé, à "rassurer les investisseurs".

Le 1er-Mai de Sarkozy et de l'UMP, c'est en réalité la fête du libéralisme dur, "décomplexé", dont l'ambition est de néantiser la représentation syndicale et d'étouffer les luttes sociales. Place de la Concorde, derrière les majestueuses fenêtres de l'Hôtel Plazza et des appartements de 300 m2, les gens pourront regarder le spectacle avec amusement.

 

Dans l'Humanité :

L’organisation par le candidat de droite d’un contre 1er mai, soit disant pour les « vrais travailleurs », fait violemment réagir. Une fois encore, Sarkozy tente de monter les travailleurs les uns contre les autres, dénaturant l’action du 1er mai, journée internationale de mobilisation née des syndicats américains qui ont conquis par la lutte, un 1er mai 1886, le progrès social de la journée de 8 heures.

Selon le Front de Gauche :

Nous ne sommes pas à une provocation près, mais là, Nicolas Sarkozy bat tous les records. Annoncer un grand rassemblement autour du « vrai travail » est un affront supplémentaire aux travailleurs qu'il n'a cessé de précariser, de stigmatiser durant 5 ans. Il faut mettre fin à sa capacité de nuisance et le chasser du pouvoir le 6 mai prochain.

Le 1er mai, répondons présents à l’appel des syndicats. Le 6 mai chassons Sarkozy.
Lors des élections législatives mobilisons nous avec les candidats-es du Front de Gauche pour qu’après la défaite de la droite, l’heure vienne, et le plus vite sera le mieux, où ce sera l’Humain d’abord.

"EH NON PAS ENCORE 5 ANS PLUS TARD !

A CROIRE QUE CERTAINS AIMENT BIEN SE FAIRE FOUETTER"

ON A CHASSE SARKOZY POUR HOLLANDE

Du pareil au même

ILS SE PARTAGENT LES TACHES

L'un s'en va, l'autre arrive

et c'est la loi MACRON, EL KHOMRI

LA CASSE DU CODE DU TRAVAIL

 

le « vrai » travail ? pour le 1er mai cinq ans après

Le « vrai » travail ?

Le “vrai” travail ? Celui des 600 accidents mortels, des 700 suicides, des 4500 mutilés au travail par an ? Celui des droits violés, des licenciements sans motif et des heures supp’ impayées ?

Le « vrai » travail ?  Celui des maladies professionnelles, des 100 000 morts de l’amiante, TMS, surdité, cancers, qui augmentent, sont sous-déclarées, sous réparées.

Le « vrai » travail ? Celui dont Sarkozy a diminué le niveau des indemnités journalières en cas d’arrêt forcé pour accident du travail ?

Le “vrai” travail ? 150 000 accidents cardiaques et 100 000 accidents vasculaires par an dont entre 1/3 et 50 % liés au travail…

Le “vrai” travail ? Ce jeune ascensoriste de 26 ans écrasé par l’engin qu’il réparait, à cause de la compétition sauvage « libre et non faussée » entre Otis, Koné, Schindler et Thyssen

Le “vrai” travail ? Et les milliers d’ouvriers désamianteurs que Sarkozy laisse en ce moment mourir sans protection par refus d’un moratoire alors que de récentes études scientifiques ont découvert des nouvelles fibres cancérogénes ?

Le « vrai » travail ? Celui de l’ouvrier de 55 ans devant son marteau piqueur ?   De l’instituteur de 62 ans pour sa 41e rentrée devant sa classe d’enfants ?   De l’infirmière qui soigne encore à 65 ans ?   De ceux pour lesquels le travail est devenu si pénible physiquement et mentalement depuis le report de l’âge de la retraite ?

Le “vrai” travail ? Celui des mini-jobs, des stages, des 800 000 emplois saisonniers, des millions d’intérims et de CDD à répétition ?  Celui des millions de précaires ? « La vie, la santé, l’amour sont précaires…  pourquoi le travail ne le serait-il pas? » (Parisot)

Le « vrai » travail ? Celui des millions de travailleurs pauvres qui n’arrivent pas à se loger et à vivre décemment avec leurs salaires, ceux qui dorment dans mobiles homes, qui mangent des pâtes à partir du 10 du mois, et n’ont de la viande que 3 fois par mois, que les « franchises » empêchent d’aller chez le toubib, et qui ne peuvent se payer ni le dentiste ni des lunettes  ?

Le “vrai” travail ? Celui des travailleurs handicapés exclus du dispositif retraite anticipée et pour lesquels les patrons paient une faible taxe plutôt que de les embaucher

Le « vrai » travail ? Celui du milliard d’heures supplémentaires non déclarées, non majorées, non payées attribuées à ceux qui ont un boulot au détriment de ceux qui n’en ont pas ?

Le « vrai » travail ? Celui des femmes qui gagnent 27 % de moins que les hommes ?  85 % des temps partiels sont des femmes non qualifiées, ont elles un « vrai » travail ?

Le « vrai » travail ? Celui des jeunes à 25 % au chômage et à 80 % en CDD ?

Le « vrai » travail ? Celui des immigrés, forcés à bosser sans droits et sans papiers par des esclavagistes et marchands de sommeil bien franchouillards ?

Le « vrai » travail  ? Celui des seniors licenciés, 2 sur 3 à partir de 55 ans et qui ne peuvent cotiser que 35 annuités alors que 42 sont exigés dorénavant pour une retraite décente ?

Le « vrai » travail ? Celui du partage féroce et forcé du temps de travail entre sur-travail sous-travail et sans-travail, avec des centaines de millions d’heures supplémentaires, trois millions de temps partiels à 60 % subi,  cinq millions de chômeurs ?

Le « vrai » travail ? Celui des 1 à 4 millions de travailleurs du dimanche (essentiellement des femmes pauvres et précaires), des 4,3 millions qui travaillent de nuit, de ceux qui subissent des horaires postés, 3X8, 4X8, modulés, annualisés, flexibilisés au détriment de leur vie de famille ?

Le « vrai » travail ? Celui des restaurateurs dont 1 sur 4 utilisent des clandestins, non déclarés dans le fond de leur cuisine ?

Le “vrai” travail ? Celui  d’exploitants agricoles qui tuent des inspecteurs du travail pour pouvoir abuser d’immigrés clandestins ?  Tandis que des petits agriculteurs et ouvriers agricoles exploités par les intermédiaires et grands commerces survivent dans la misère.

Le “vrai” travail ?  Celui des manœuvres, la « viande » que méprisent les contremaîtres dans les grosses entreprises de BTP ?

Le “vrai” travail contre le droit du travail ?  Celui qui ne fait jamais grève, qu’on ne voit jamais manifester, qui n’est pas syndiqué, qui piétine son collègue ? Le pauvre exploité apeuré qui  souffre, se tait, et approuve son patron comme une dinde qui vote pour Noël ?

Le “vrai” travail « sans statut » ? « La liberté de penser s’arrête là où commence le Code du travail » selon Mme Parisot. Et la mise à mort du statut de la Fonction publique par une « RGPP » indigne ?

Le « vrai » travail ? Pas celui des fonctionnaires, car naturellement ces gens-là ne travaillent pas… ce sont des boulets improductifs selon Sarkozy.

Le « vrai » travail… sans loi ?  Celui sans état de droit dans les entreprises,  sans protection des contrats,  sans promotion dans les carrières, sans garantie de l’emploi ?

Le « vrai » travail sans protection sociale ? Sans salaire brut, sans cotisations, ce que Sarkozy rebaptise « charges sociales » et qu’il veut abaisser, le Medef réclamant leur suppression?

Le « vrai » travail ? Celui des conventions collectives, vieillies, foulées aux pieds par un patronat qui ne les négocient plus ?

Le “vrai” travail sans syndicat ?  Mais sans syndicat,  il n’y aurait rien, pas de Smic, pas de durée légale, pas de congés payés, pas de sécurité sociale, pas de code du travail

Le « vrai » travail  ?  Sans CHSCT, sans hygiène sécurité, sans médecine du travail renforcée et indépendante, sans inspection du travail, alors que Sarkozy a affaibli toutes ces institutions  ?

Le « vrai » travail ? Celui sans délégué du personnel, sans comité d’entreprise, sans CHSCT, sans institution représentative du personnel ?

Le “vrai” travail ? à France Télécoms, des dizaines de suicides, faute inexcusable du patron de combat qui licencie, stresse, harcèle, casse.

Le “vrai” travail ? Parlons en ! Stress, risques psychosociaux, harcèlement, souffrances, suicides, chantage à l’emploi, management de combat ?

Le « vrai » travail ? Celui sans justice qui remet en cause les élections prud’hommes et taxe de 35 euros ceux qui sont obligés de les saisir pour faire valoir leurs droits

Le “vrai” travail ? Les travaux les plus durs sont les plus mal payés, restauration, nettoyage, transports, entretien, industrie.  Dans le bâtiment, 1,1 million bossent surexploités, maltraités, mal payés, accidentés, et meurent sans retraite.

Le « vrai » travail ? Celui des 900 000 foutus dehors par « rupture conventionnelle » de gré à gré sans motif et sans mesure sociale ?

Le « vrai » travail ?  Celui soumis au chantage à l’emploi, aux licenciements sans cause réelle et sérieuse, abusifs, boursiers et incontrôlés ?

Le « vrai » travail ? Celui soumis à la spéculation de la finance, des fonds de pension cyniques et rapaces, celui des Molex, de Sea France, de Gandrange et Florange, de Continental, Freescale, de Lejaby, de Pétroplus, ou des Fonderies du Poitou, de toutes celles et ceux qui ont du se battre pour le garder ?

Le « vrai » travail ? Celui des auto-entrepreneurs, un million en théorie, la moitié en réalité, qui se font exploiter comme faux salariés, à bas prix et sans protection sociale ?

Le « vrai » travail ?  Celui des fausses externalisations, de la fausse sous-traitance, du marchandage, du prêt illicite de main d’oeuvre, des marchés truqués  ?

Le “vrai” travail ? Celui qui bosse dur pour survivre misérablement ou celui qui exploite dur les autres pour vivre dans des villas dorées, avec des millions d’euros cachés aux Iles Caïman ?

Le “vrai” travail ? Celui des actionnaires, des rentiers, des riches, des spéculateurs, traders ou autres banksters du Fouquet’s qui gagnent 600 SMIC par an en dormant ?

Le travail n’a jamais enrichi personne, ce qui enrichit c’est d’exploiter le « vrai » travail des autres.

Le « vrai » travail ? Celui de Maurice Lévy patron qui se ramasse 16 millions d’euros d’argent de stocks option de poche pillés sur les richesses produites par les salariés et des patrons qui s’augmentent de 30 % par an.

 

Par Gérard Filoche | Publié dans Politique | Commentaire (0)

  il est en guerre contre La LOI MACRON  « cette loi régressiste, la pire loi que la gauche ait proposée »

 

24/04/2017

URGENT : IRREGULARITES DANS LE VOTE... JL MELENCHON ATTENDS VOS REQUETES

Oui la triche existe... J'ai vu comment ils agissaient... Et j'ai vu un maire de village,de droite, respecté, me ramener 15 enveloppes de son bureau quand j'ai recompté les enveloppes avant l'ouverture du bureau, dont le nombre devait correspondre à celui des inscrits sur le cahier.

Il l'avait pris de très haut quand il m'a vu faire

j'ai su pourquoi

**

J'ai vu ce même Maire, dépouiller tout seul

vider l'urne, les enveloppes, mettre les bulletins en tas,

annoncer la couleur à ses deux secrétaires

et tout cela derrière une grande table posée en biais

à distance des électeurs dans le bureau.

***

J'ai vu un maire de droite tenir la poignée de la porte qui communiquait

avec les WC quand j'avais dû m'absenter.

*

J'ai vu ce même maire faire un signe de tête négatif

au garçon qui allait pénétrer dans le bureau

Ma présence gênait

et lui n'arrêtait pas de tripoter les cartes non remises aux électeurs

**

Alors oui, la triche existe

 

Etes-vous au courant que Jean-Luc Mélenchon attend nos requêtes pour faire annuler le scrutin du 1er tour sous 48h au vu des nombreuses irrégularités ?

https://jlm2017.fr/formulaire-de-contact/

Jean-Luc Mélenchon a besoin de nous pour faire invalider le scrutin du premier tour par le Conseil Constitutionnel sous 48h grâce à la loi.

La loi: ''Les candidats (du premier et du second tour) peuvent, dans le délai de 48 heures, déférer directement au Conseil constitutionnel l’ensemble des opérations électorales (Article 30 alinéa 3 du décret n°2001-213 du 8 mars 2001)''.

Rappel: un président de bureau de vote disparu à Marseille avec les bulletins, des bulletins Fillon et Macron dans les enveloppes, 15 000 électeurs radiés à Strasbourg, 3800 radiés à Asnières, des électeurs empêchés de voter à Montreal à cause du manque de bureaux de vote, des disparités entre les résultats...)

EXEMPLE DE REQUETE :
Au regard de nombreuses irrégularités constatées durant le scrutin du premier tour de l'élection présidentielle du 23 avril 2017, je soussigné(e) (...), électeur(trice) dans la commune de (...) demande à ce que le candidat Jean Luc Mélenchon défère auprès du Conseil Constitutionnel l’ensemble des opérations électorales conformément à l'Article 30 alinéa 3 du décret n°2001-213 du 8 mars 2001.

 

 Pour nous joindre par courrier

La France insoumise

BP 10031

75462 PARIS cedex 10

ou par téléphone :

0142810292

03/04/2017

LA SANTE par J.Luc MELENCHON EN MEETING A CHATEAUROUX

Le dimanche 2 avril 2017, Jean-Luc Mélenchon était en meeting à Châteauroux devant plus de 3000 personnes pour parler de la santé. Il a évoqué la multiplication de maladies liées à l'activité et aux pratiques humaines : morts de l'amiante, obésité, malformations, mort au travail ou à cause du travail. Jean-Luc Mélenchon a défendu le remboursement à 100% des soins de santé et a expliqué comment cette mesure pouvait être financée en interdisant les dépassements

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique