logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

22/03/2017

4. Abolir la monarchie présidentielle

La monarchie présidentielle actuelle marginalise le Parlement. Le président peut dissoudre l'Assemblée, mais celle-ci ne peut le renverser. Conséquence : les députés agissent plus souvent comme des godillots, obligés du monarque, que comme représentants du peuple souverain. Ce système est une anomalie démocratique.

Nous proposons de réaliser les mesures suivantes :


Vous approuvez et souhaitez voir cette section appliquée ? Alors aidez la France insoumise en soutenant son porte-parole sur le site officiel de la campagne !

3. Une République permettant l'intervention populaire.

Le peuple est systématiquement tenu à l'écart des décisions. Tout au plus a-t-il le droit de voter une fois tous les cinq ans sans possibilité d'intervenir ensuite. Il est temps de faire confiance aux citoyens et de permettre le débat et l'expression de la souveraineté populaire en toutes circonstances.

Nous proposons de réaliser les mesures suivantes :


Vous approuvez et souhaitez voir cette section appliquée ? Alors aidez la France insoumise en soutenant son porte-parole sur le site officiel de la campagne !

Mécanismes de contrôle citoyen

Dans cet extrait issu des universités populaires de la France insoumise, Mathieu Dupas, doctorant en droit constitutionnel, revient en détail sur le référendum révocatoire et le vote blanc comme nouveaux droits démocratiques à conquérir.

 

Mathieu Dupas sur les mécanismes de contrôle citoyen

2. Balayer l'oligarchie, abolir les privilèges de la caste

La démocratie française est malade des privilèges, de l'argent-roi et de la collusion entre politique et finance. Une caste de privilégiés, coupée des réalités de la vie du peuple, a confisqué le pouvoir. Cela doit cesser : la vertu doit être au centre de l'action politique.

Nous proposons de réaliser les mesures suivantes :


Vous approuvez et souhaitez voir cette section appliquée ? Alors aidez la France insoumise en soutenant son porte-parole sur le site officiel de la campagne !

Mécanismes de la corruption

Au cours d'un entretien fleuve avec Chantal Mouffe, essayiste et philosophe politique, Jean-Luc Mélenchon évoque les mécanismes concrets et insidieux de la corruption en politique à partir de son expérience personnelle.

 

Jean-Luc Mélenchon sur la corruption en politique

 

1. REUNIR UNE ASSEMBLEE CONSTITUANTE... COMMENT ?

https://laec.fr/s1https://laec.fr/s1

 

La nouvelle Constitution dont la France a besoin doit être radicalement nouvelle, y compris dans sa méthode d'écriture : elle ne peut être un simple rafistolage de la 5e République, ni se résumer à quelques réformes octroyées par le futur président de la République. C'est le peuple lui-même qui doit s'emparer de la question et s'impliquer tout au long d'un processus constituant. Nous proposons la convocation d'une assemblée spécifiquement chargée de rédiger une nouvelle Constitution sous le contrôle des citoyens : une Assemblée constituante. Nous soumettrons à ses travaux des propositions pour une 6e République démocratique, égalitaire, instituant de nouveaux droits et imposant l'impératif écologique.

Nous proposons de réaliser les mesures suivantes :


Vous approuvez et souhaitez voir cette section appliquée ? Alors aidez la France insoumise en soutenant son porte-parole sur le site officiel de la campagne !

Livret thématique

Présentation du livret thématique sur la constituante

Préparé par un groupe de travail animé par Mathieu Dupas, doctorat en droit constitutionnel et Charlotte Girard, maîtresse de conférences spécialiste de droit constitutionnel et des institutions républicaines, le livret thématique sur la constituante détaille les propositions de la France insoumise pour la mise en place d'une constituante visant à passer à une 6e République du peuple et pour le peuple.

21/03/2017

DEBAT DES 6 : MELENCHON TRES BON - communique l'AFP-

Présidentielle : ce qu'il faut retenir du premier débat, candidat par candidat

 

Toutes les news France

 

http://actu.orange.fr/france/melenchon-tres-bon-fillon-solide-macron-inegal-selon-des-experts

AFP, publié le mardi 21 mars 2017 à 07h30

Débat TV: un Mélenchon très bon, un Fillon solide, un Macron inégal, un Hamon un peu en retrait et une Le Pen très rodée selon trois experts

Un débat marathon avec un Mélenchon très bon, un Fillon solide, un Macron inégal, un Hamon un peu en retrait et une Le Pen très rodée : tel était lundi soir le verdict de trois experts en communication politique.

Premier constat, un débat si long que beaucoup de gens ont lâché avant la fin.

"Sur les réseaux sociaux tout le monde a décroché à la troisième partie, un tweet disait que seuls restaient les journalistes et les communicants", a commenté la spécialiste Anne-Claire Ruel, du blog "Fais pas Com Papa".

"Les émissions de commentaires ont même démarré avant la fin du débat ! La durée a neutralisé l'effet positif ou négatif", a renchéri Thierry Herrant, du cabinet Equancy.

"Les candidats ont eu le temps de répondre", s'est au contraire félicité Philippe Moreau-Chevrolet, président de MCBG Conseil. "Dans cette campagne où on a jamais eu le temps de parler du fond, c'était bienvenu".

Le débat a tardé à décoller. "Pendant une heure chacun courait en solitaire et déroulait son programme sans se regarder", regrette Thierry Herrant. 

Puis dans un deuxième temps, tout s'est animé, avec plusieurs confrontations, notamment sur la laïcité entre Macron et Le Pen, ou encore sur les sujets du chômage et du travail. A la toute fin est venu l'international, où tous étaient "un peu éteints", estime l'analyste.

Tous jugent que François Fillon s'en est bien sorti. "Fillon avait besoin de montrer sa présidentialité, et a eu sa posture habituelle, calme, en laissant s'écharper les autres pour ensuite conclure les discussions. Il a eu un moment difficile sur ses affaires, mais les autres ont été plutôt gentils, sauf Mélenchon qui a dit tout haut ce que tous pensaient tout bas", remarque Thierry Herrant. 

Même avis pour Philippe Moreau-Chevrolet : "Fillon a cette petite musique qui fonctionne, une sobriété, une hauteur de vue, malgré les affaires. On a retrouvé le Fillon de la primaire".

L'autre gagnant, estiment les trois experts, est Jean-Luc Mélenchon: "il sait s'adresser aux gens avec un langage direct et un brillant sens de la formule. Il a généré le plus de conversations sur les réseaux", note Thierry Herrant. "Il a été très drôle et a dominé le show", ajoute Philippe Moreau-Chevrolet. 

"Il a donné les respirations, a été moins agressif et a même échangé un sourire avec Marine Le Pen", renchérit Anne-Claire Ruel. 

Derrière lui, ses fans hilares tranchaient avec les postures compassées des soutiens de François Fillon, a-t-elle souligné. 

Nouveauté dans un débat politique, les nombreux plans de coupes, où les candidats laissaient sciemment transparaître leur approbation ou leur mépris des positions de leurs adversaires.

- Le Pen intégrée -

Tous estiment que Marine Le Pen a pu mettre en avant sa rhétorique rodée sur ses thèmes habituels, et réalisé une bonne opération. 

"Pour Marine le Pen c'est historique: elle a été intégrée dans le jeu démocratique, a ri de blagues de Mélenchon, était en empathie avec les autres, ce que son père n'aurait jamais pu faire", a relevé Philippe Moreau-Chevrolet. 

Emmanuel Macron a en revanche été jugé plus mitigé. "Il ne s'en est pas mal sorti mais a des tics de langage et du mal à s'exprimer simplement, il veut trop ménager la chèvre et le chou et un langage trop techno. Mais poussé dans ses retranchements il a été meilleur, notamment quand il a été attaqué par Marine le Pen sur l'Europe", juge Thierry Herrant. 

"Macron a un peu déçu, à cause de son manque d'expérience, avec des colères parfois un peu artificielles mais aussi parce qu'il y avait de telles attentes sur sa performance", a renchéri Philippe Moreau-Chevrolet. 

Hamon a lui été jugé un peu décevant. Pour Thierry Herrant, "il était un peu absent des moments animés du débat et a du mal à trouver d'autres marqueurs que celui du revenu universel", selon Thierry Herrant. "Il a lâché assez vite quand il s'est fait attaquer sur le revenu universel", a également estimé Anne-Claire Ruel.

**

*

 http://www.francetvinfo.fr/

 

Le débat de Jean-Luc Mélenchon

Sa stratégie. Si Jean-Luc Mélenchon a commencé le débat le nez dans ses fiches, il a finalement rythmé les échanges en multipliant les attaques à l’encontre de ses adversaires, Marine Le Pen et François Fillon en tête. Mais le candidat de la France insoumise a également veillé à faire rire le public et les candidats à plusieurs reprises. Sa formule ironique lancée après l'échange tendu entre Emmanuel Macron et Benoît Hamon a beaucoup plu

J’ai admiré vos pudeurs de gazelle. 'La campagne a été polluée par les affaires de certains d’entre vous', avez-vous dit. Ici, il n’y a que deux personnes concernées : M. Fillon et Mme Le Pen.

 

Son moment fort. En début d'émission, c'est sur le sujet de l'immigration que Jean-Luc Mélenchon a été le plus offensif, en prenant à témoin ses adversaires. "Vous pouvez toujours inventer des quotas, des piquets, il y a toujours quelqu'un qui passe à côté. Alors, qu'est-ce que vous en faites ? Vous le jetez à la mer ?" s'est-il agacé, martelant que "l'immigration est un exil forcé". Il a évoqué son histoire personnelle pour prendre la défense des immigrés : "Souvent, d'aucuns parmi nous sont les enfants de ces sortes d'immigrés. Moi j'en suis un ! Les miens sont partis de misère et voilà pourquoi je suis fier d’être français."

Le clash. Interrogé sur le nucléaire, qu'il souhaite abandonner, Jean-Luc Mélenchon s'est attaqué à François Fillon qui continue de défendre cette source d'énergie. "Ce qui est irrationnel, c’est de croire que ça va continuer comme ça, sans problème", a martelé le candidat, en mentionnant l'accident de Fukushima (Japon). Il a reformulé la nécessité, selon lui, de fermer les centrales vieillissantes. "Rappelez-vous que cette scène sera dans les archives politiques, a-t-il lancé à l’adresse de François Fillon. Souhaitez qu'il ne nous arrive jamais rien, parce que ce jour-là, on pourra vous dire 'Et bien vous trouviez ça bien. Vous en êtes responsable.'"

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique