logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/11/2018

ENTRETIEN... RUFFIN et Pablo SERVIGNE ... SUR LA FIN DU MONDE TEL QU'IL EST

Ajoutée le 31 oct. 2018
 
 
Entretien entre Pablo Servigne et François Ruffin, avec une dernière bière et une dernière frite avant, peut-être, la fin du monde... (tel que nous le connaissons)
 

Pablo Servigne, né en 1978 à Versailles, est un chercheur français indépendant et transdisciplinaire.

Il est ingénieur agronome de Gembloux (Belgique) et docteur en sciences de l’Université libre de Bruxelles (ULB). En 2008, il quitte le monde universitaire pour se consacrer au mouvement de la transition écologique et s’intéresse à l’agriculture urbaine, la permaculture et l’agroécologie. Entre 2010 et 2014, Pablo Servigne travaille à l’association d’éducation populaire «Barricade» à Liège (appelé « éducation permanente » en Belgique).

Depuis 2010, il écrit pour deux journaux belges Imagine demain le monde (écologie) et Kairos (antiproductivisme).

Il a participé aux réflexions du GIRAF (Groupe Interdisciplinaire de Recherche en Agroécologie du Fonds de la recherche scientifique). Depuis 2013, il est membre de l’Institut Momentum (Paris) et depuis 2015, de l’Association Adrastia.

Aujourd’hui indépendant, il écrit des articles et des livres et donne des conférences et des formations.

Pablo Servigne est le créateur, avec Raphaël Stevens, du concept de «collapsologie», avec la définition suivante : « Exercice transdisciplinaire d’étude de l’effondrement de la civilisation industrielle et de ce qui pourrait lui succéder, en s’appuyant sur la raison, l’intuition et des travaux scientifiques reconnus 

 

 La collapsologie est l’étude de l’effondrement de la civilisation industrielle et de ce qui pourrait lui succéder. Développée par Pablo Servigne et Raphaël Stevens dans leur essai Comment tout peut s’effondrer : Petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentes publié en 2015, la collapsologie se présente comme un exercice transdisciplinaire faisant intervenir l’écologie, l’économie, l’anthropologie, la sociologie, la psychologie, la biophysique, la biogéographie, l’agriculture, la démographie, la politique, la géopolitique, l’archéologie, l’histoire, la futurologie, la santé, le droit et lart.

Cette approche systémique s’appuie sur les deux modes cognitifs que sont la raison et l’intuition, ainsi que sur des travaux scientifiques reconnus

Le mot « collapsologie » est un néologisme ***inventé par Pablo Servigne et Raphaël Stevens composé du mot « collapse », du latin collapsus, « qui est tombé en un seul bloc » (à l’origine du verbe to collapse en anglais, « s’ébouler, s’effondrer, s’écrouler ») et du suffixe « -logie », formant le nom d’une science, de l’étude scientifique d’un sujet.

***Néologisme : on modifie le sens du mot pour lui en attribuer un autre

 

Il n'est pas interdit de s'informer même si on n'a pas l'appellation "d'intellectuel"

On peut faire l'effort d'apprendre, de comprendre

ça rend moins ignorant

et ça peut être très intéressant

 

A MARSEILLE, CE SONT LES MAISONS DES PAUVRES QUI SE SONT ECROULEES SUR DES PAUVRES

Un nouveau corps, celui d'un homme, a été retrouvé sous les décombres des immeubles effondrés à Marseille, a annoncé mercredi le procureur Xavier Tarabeux. Les recherches pour retrouver d’éventuels survivants ont continué toute la nuit de mardi à mercredi, près de 48 heures après la catastrophe dans le centre-ville de Marseille, qui a fait au moins cinq morts.

« Très, très vraisemblablement cinq personnes », ainsi que « trois visiteurs » se trouvaient dans l’un des immeubles effondrés, au numéro 65 rue d’Aubagne, a précisé mardi soir le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux, alors que les chances de retrouver des survivants s’amenuisent avec le temps.

 

Et dire que certains arrivent encore à se duper en disant qu'ils ne s'intéressent pas à la politique. Pourtant, c'est la décision politique qui est responsable d'abandonner ces immeubles d'appartements à la pourriture, jusqu'à l'écroulement! Des taudis à 700 euros et des locataires qui payent leur loyer. Bref, refuser de se mêler de politique, c'est laisser ces gens mourir entre les mains du capital, sans un regard! C'est de la non assistance à personnes en danger... C'est permettre à la corruption de continuer, et aux coupables de s'en sortir,... c'est inacceptable ! Inacceptable !

 http://www.europe1.fr/societe/immeubles-effondres-a-marseille-des-vendredi-on-est-partis-de-nous-memes-parce-quon-voyait-des-fissures-apparaitre-3794732

Immeubles effondrés à Marseille : "dès vendredi, on est partis de nous-mêmes parce qu'on voyait des fissures apparaître"

 
"Dès vendredi, on est partis de nous-mêmes." Cette copropriété de dix appartements n'est plus qu'un amas de gravats, l'immeuble s'étant effondré sur lui-même. Pierre, 23 ans, habitait là. D'après lui, lundi matin, juste avant que tout s'écroule, des locataires ont alerté que les murs avaient bougé, qu'ils ne pouvaient plus ouvrir leur porte d'entrée, pris au piège. Cette situation de péril durait depuis plusieurs semaines. Le syndic, les propriétaires étaient au courant, selon lui. 

"On leur a parlé plusieurs fois. On leur a dit : 'Ça va s'effondrer, c'est sûr. Il y a des fissures qui arrivent sur le mur.' Dans le hall d'entrée, ça commençait à se fissurer de partout. Dès vendredi, on est partis de nous-mêmes parce qu'on voyait des fissures apparaître. On ne pouvait même plus prendre de douche. On voyait les murs bouger. On s'est dit 'ce n'est pas possible' donc on est partis", confie Pierre au micro d'Europe 1.

Les locataires autorisés à regagner l'immeuble après des travaux. "On a déjà vu le syndic, on payait un loyer. Il y a des gens qui sont restés enfermés alors que l'immeuble s'est effondré", déplore-t-il par ailleurs. Cet immeuble était effectivement sous le coup d'un arrêté de péril imminent depuis la mi-octobre. Des travaux avaient été engagés mais les locataires qui payaient en moyenne 400 euros par mois pour un T2 avaient eu l'autorisation de regagner les lieux.

Mardi midi, les marins-pompiers ne cachaient pas leur inquiétude concernant une douzaine d'immeubles. Les fouilles, elles, risquent de durer une semaine. Au total, selon les autorités, 5 à 8 personnes pourraient avoir été ensevelies.

 

QUE LA JUSTICE FASSE SON TRAVAIL

ET DEMANDE DES COMPTES

criminel d'avoir autorisé les gens à retourner dans leurs logements en péril

 

 
 =======================================================================

 Et que dire aussi de certaines mauvaises langues qui pensent que Jean-Luc MELENCHON fait de la récupération politique. Encore une chance que le député de Marseille se rende sur les lieux ! Il n'y serait pas allé, cela m'aurait posé question. Mais j'étais bien certaine de le trouver au milieu des décombres, près des gens en grande difficulté.

LA CHANSON DE CRAONNE INTERDITE A TOURNON SAINT MARTIN en INDRE

La hausse des carburants, oui ! mais le plus grand hold-up du siècle. On en parle ?

http://www.cgt-gironde.org/93-slides/867-mobilisation-sud-gironde

PLFSS 2019 ( Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale)

L'ensemble des caisses nationales de Sécurité sociale ont été réunies pour donner un avis motivé sur le PLFSS 2019.

Fait historique pour la Sécurité sociale: l'ensemble des caisses nationales l'ont massivement rejeté.

Un rejet historique face à une attaque sans précédent des fondamentaux, des principes et valeurs qui ont gouverné jusqu'à présent la Sécurité sociale.

En remettant en cause « l'autonomie des finances sociales à l'égard du budget de l'Etat », le gouvernement entend bien organiser le plus grand hold-up du siècle en utilisant le budget de la sécu pour réduire le déficit de l'état.

Que cette inique manœuvre soit rejetée est un point d'appui et de confiance pour toutes les organisations qui œuvrent au progrès social.

Vous trouverez en PJ les déclarations des groupes CGT dans les caisses nationales de la Sécurité sociale avec le détail des votes ainsi que les propositions CGT en matière de financement de la sécu et nos propositions pour une sécu répondant aux besoins de toutes et tous.

Déclaration CA ACOSS

Déclaration CA CATMP

Déclaration CA CNAF

Déclaration CA CNAV

4 pages CSG

4 pages financement de la Sécurité Sociale


Les députés ont voté la partie « recettes » du projet de loi de finances 2019, avec une majorité confortable mais moins large que l'an dernier.

L'Assemblée nationale a largement approuvé mardi le volet « recettes » du deuxième budget du quinquennat, malgré les vives critiques des oppositions sur une baisse du pouvoir d'achat, qui vont se répéter dans les débats sur le financement de la Sécu et la hausse de CSG.

 

Pour cette première lecture, 346 ont voté pour, 181 contre et 27 se sont abstenus sur ce volet dans la lignée du premier budget Macron. La partie « dépenses » sera examinée à partir du 30 octobre, et l'ensemble doit être adopté définitivement avant fin décembre.

Les députés « marcheurs » et MoDem ont voté quasi unanimement pour ces recettes (à l'exception de deux élus de Guadeloupe), les socialistes, communistes et Insoumis tous contre, comme le groupe LR pour des raisons différentes. Les UDI-Agir ont majoritairement choisi l'abstention, de même que les membres du nouveau groupe « Libertés et Territoires ».

Au total, les votes favorables sont moins nombreux qu'il y a un an (365 alors), en raison de la non-participation d'une poignée de « marcheurs » et d'un basculement de quelques UDI-Agir dans l'abstention.

 

Au nom du groupe LREM, Bénédicte Peyrol a vanté « un budget responsable » et sans « grand soir fiscal » mais avec un « enrichissement du socle » posé l'an dernier. Et ce, « sans compromettre le pouvoir d'achat », d'après Jean-Noël Barrot (MoDem).

Pour 2019, le gouvernement met en avant près de 19 milliards de baisse d'impôts et cotisations pour les entreprises, 6 milliards pour les ménages (dont 3,8 via une nouvelle baisse de la taxe d'habitation) - un chiffre vivement critiqué par les oppositions comme masquant des transferts et ne reflétant pas le vécu des Français.

 

 
===================================================================
 
Déjà en 2018, la FRANCE INSOUMISE "RUAIT DANS LES BRANCARDS"
 
https://www.decision-sante.com/actualites/breve/2017/10/26/plfss-2018-caroline-fiat-les-insoumis-agnes-buzyn-votre-projet-de-medecine-ambulatoire-est-dangereux
 
Brève

PLFSS 2018 | Caroline Fiat (Les Insoumis) à Agnès Buzyn : "votre projet de médecine ambulatoire est dangereux"

Arnaud Janin

 visuel Fiat

Madame la ministre, votre projet de médecine ambulatoire est dangereux, voire incomplet. Vous demandez aux proches des patients de gérer le transport et de promulguer les soins de surveillance postopératoire. Vous connaissez les dangers de ces pratiques, comment pouvez-vous avoir l’idée de les généraliser ? Par souci d’économies, vous déplacez un problème.

 

dimanche 29 octobre 2017

PLFSS 2018 : la bataille est rude et difficile devant les coups fourrés...

 
Nos députés insoumis, avec les communistes et la Nouvelle Gauche montent au créneau pour sauver la Sécu...


Ce que vous allez voir est un montage représentatif de la rudesse du combat déloyal. Combat que nos Camarades ont mené tambour battant, d'autant plus que la majorité arrogante et méprisante a placé 2 mines dans la dernière séance (sur 9 dans la semaine !). Nos insoumis ont été les premiers à la hauteur de l'enjeu.
 
 

 

 

 

GIRONDE : SAUVER NOTRE HOPITAL CONTRE LE DESERT MEDICAL

Capture CGT HOPITAL 1.JPG

Capture CGT HOPITAL.JPG

Capture CGT HOPITAL 2.JPG

Capture CGT HOPITAL 3.JPG

!
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique