logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

01/08/2014

JAURES ASSASSINE le 31 juillet 1914

img604.jpg

img605.jpg

img606.jpg

img607.jpg

img608.jpg

img609.jpg

img610.jpg

"La guerre remuerait tous les bas-fonds de l'âme humaine

et une vase sanglante monterait dans les coeurs et dans les yeux !"

avait prévenu Jaurès en 1896.

Vingt ans plus tard ..

LA BOUCHERIE.

Les hommes envoyés à la boucherie de VERDUN en 1916...

La Première Guerre Mondiale va faire près de 10 millions de morts et 20 millions de blessés.

Cette guerre totale a mobilisé plus de soldats, causé plus de morts et de destructions

que toute autre guerre antérieure.

21/01/2014

CRIME D'ETAT, SILENCE D'ETAT.. Maurice AUDIN assassiné sur ordre

img218.jpg

En 3ème, un professeur m'avait glissé sous le manteau

un livre interdit par la censure en FRANCE : "LA QUESTION"

Fortement marquée par la lecture de ce bouquin, inutile de vous dire que l'histoire de Maurice AUDIN et Henri ALLEG, la guerre d'Algérie ont fortement imprégné mon adolescence et par la suite mon engagement politique

 

Connu sous le nom d'Henri ALLEG, qu'il avait pris lors de son passage dans la clandestinité pendant la guerre d'Algérie, Harry Salem est mort le 17 juillet à Paris trois jours avant son quatre-vingt-douzième anniversaire. Dans son livre La Question qui reste un document majeur sur la torture, il avait témoigné sur les sévices qu'il avait subis, en 1957, entre les mains des parachutistes français.

Il faut imaginer la scène : Alleg recroquevillé contre le mur, à moitié groggy. Le para a fait le "boulot" : gégène, étouffement par l'eau, brûlures… L'équipe des "spécialistes" lui a balancé une rafale de grossièretés : "On te niquera la gueule " ; de menaces : "On va faire parler ta femme", "Tes enfants arrivent de Paris". Il répond calmement : "Vous pouvez revenir avec votre magnéto [générateur d'électricité], je vous attends : je n'ai pas peur de vous."

On est en juin 1957, à El Biar, un quartier d'Alger, dans un immeuble désaffecté transformé en centre de torture. La guerre d'Algérie bat son plein d'horreurs. Moins on la nomme par son nom – il faudra attendre 1999 pour cela – plus la sauvagerie se donne libre cours et déborde parfois d'un camp sur l'autre.

DIRECTEUR D'"ALGER RÉPUBLICAIN"

La réplique lancée au soldat devenu bourreau n'est pas une bravade. Journaliste depuis 1950, Alleg connaît son Algérie où depuis longtemps, selon les mœurs coloniales, on torture dans les commissariats et les gendarmeries jusqu'à de petits délinquants qui ne veulent pas "avouer". A l'automne 1955, un an après le déclenchement de l'insurrection le 1er novembre 1954, il plonge dans la clandestinité quand le quotidien Alger républicain, dont il est le directeur, est interdit et le Parti communiste algérien (PCA), dont il est membre, dissous.

Le 12 juin 1957, les parachutistes l'attendent au domicile de Maurice AUDIN. Celui-ci, jeune assistant en Mathématiques, lui aussi militant du PCA, a été arrêté. Il mourra le 21 juin, sous la torture. Le scandale de sa "disparition" aura vraisemblablement sauvé du pire son camarade.

***

Monsieur HOLLANDE avait promis

Il avait promis le devoir de vérité à la famille AUDIN

Qu'attend-il ?

Il n'a plus d'essence dans le scooter ?

 

 

 

16/12/2012

VICTOR JARA... le temps passe mais la mémoire est intacte

En 1932 naissait Victor JARA

Victor Jara

 

Victor Jara Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Document, septembre 2012 - Il y a 80 ans, le 28 septembre 1932 naissait Victor Jara. De son vrai nom Victor Lidio Jara Martinez. Né le 28 septembre 1932 à Santiago. Mort le 16 septembre 1973, assassiné par les militaires putschistes de Pinochet, au service des USA. Chanteur, auteur, acteur, compositeur populaire chilien (photo, Victor Jar

 

"On amena Victor et on lui ordonna de mettre les mains sur la table. Dans celles de l'officier, une hache apparut. D'un coup sec il coupa les doigts de la main gauche, puis d'un autre coup, ceux de la main droite. On entendit les doigts tomber sur le sol en bois. Le corps de Victor s'écroula lourdement. On entendit le hurlement collectif de 6 000 détenus. L'officier se précipita sur le corps du chanteur-guitariste en criant : " Chante maintenant pour ta putain de mère ", et il continua à le rouer de coups. Tout d'un coup Victor essaya péniblement de se lever et comme un somnambule, se dirigea vers les gradins, ses pas mal assurés, et l'on entendit sa voix qui nous interpellait : " On va faire plaisir au commandant. " Levant ses mains dégoulinantes de sang, d'une voix angoissée, il commença à chanter l'hymne de l'Unité populaire, que tout le monde reprit en chour. C'en était trop pour les militaires ; on tira une rafale et Victor se plia en avant. D'autres rafales se firent entendre, destinées celles-là à ceux qui avaient chanté avec Victor. Il y eut un véritable écroulement de corps, tombant criblés de balles. Les cris des blessés étaient épouvantables. Mais Victor ne les entendait pas. Il était mort. »

 
Miguel Cabezas (extrait d'un article paru dans l'Humanité du 13 janvier 2000).
 
 
Chantre de la révolution communiste, Victor Jara chantait le partage des terres, critiquait le conformisme bourgeois, dénonçait la répression militaire, condamnait la guerre du Vietnam…
Après le coup d'état du Général Pinochet, Victor Jara fut arrêté et emprisonné dans le stade de Santiago, lieu de triste mémoire. Il fut torturé et exécuté.
 

04/09/2011

JAURES ... un 3 septembre 1859

jaures.jpg
Quelques citations de JAURES

*
*
*

C'est en poussant à bout le mouvement économique que le prolétariat s'affranchira et deviendra l'humanité.

Il ne peut y avoir de révolution que là où il y a conscience

A la Fête de l'Huma le 12 septembre 2010, le Parti de Gauche de J.Luc MELENCHON célébrait la sortie aux éditions Bruno Leprince des Discours en Amérique Latine prononcés par Jean Jaurès en 1911. -extrait-


..."Et ce n’est pas que je sois animé par un optimisme européen aveugle, ce n’est pas que je juge avec
beaucoup de complaisance l’œuvre qui se prépare là-bas et qui s’y développe. Je sais quelle est l’insuffisance
de cette œuvre et je sais aussi, pour répondre aux questions qu’on pourrait me poser tout bas, que ce progrès
social ne désarme ni n’atténue notre idéal souverain. Ce n’est pas de l’excès de misère, de l’ignorance
exaspérée, de la souffrance aiguë et spasmodique que nous attendons l’avènement des grandes
transformations sociales, mais d’un peuple chaque jour plus éduqué, chaque jour plus élevé, par une série de
réformes et de garanties croissantes, à un niveau d’existence supérieur. "...


Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots

N'ayant pas la force d'agir, ils dissertent

C'est qu'au fond, il n'y a qu'une seule race : l'humanité


Quel que soit l'être de chair et de sang qui vient à la vie, s'il a figure d'homme,

il porte en lui le droit humain

Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l'orage.


"...L’humanité est maudite, si pour faire preuve de courage elle est condamnée à tuer éternellement. Le courage, aujourd’hui, ce n’est pas de maintenir sur le monde la sombre nuée de la Guerre, nuée terrible, mais dormante, dont on peut toujours se flatter qu’elle éclatera sur d’autres. Le courage, ce n’est pas de laisser aux mains de la force la solution des conflits que la raison peut résoudre ; car le courage est l’exaltation de l’homme, et ceci en est l’abdication..."


*
**
*

 

Jaures assassiné.jpg

C’est  Jean Jaurès qui, le 18 avril 1904, signe le premier numéro du journal. Sa première adresse est le 110, rue Richelieu, dans le IIème arrondissement de Paris. Le lieu sera occupé par le journal jusqu’en 1909, date à laquelle la rédaction emménage au 16 de la rue du Croissant. Sur le fronton du bâtiment, on peut lire « Imprimerie de la Presse ». C’est l’adresse de l’Humanité entre 1909 et 1915. A deux pas du bureau du journal, Jean Jaurès et les autres journalistes ont leurs habitudes au café du Croissant. C’est là que Jean Jaurès est assassiné le 31 juillet 1914.

*

*


En France, on fait sa première communion pour en finir avec la religion ; on prend son baccalauréat pour en finir avec les études, et on se marie pour en finir avec l'amour... et on fait son service pour en finir avec le devoir militaire.


La peine de mort est contraire à ce que l'humanité depuis deux mille ans a pensé de plus haut et rêve de plus noble.

 

 

 

 

 

 


Jean-Luc Mélenchon sur Jean Jaurès et l'Amérique... par lepartidegauche

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique