logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/01/2013

Fière d'être berrichonne, bin sûr !

Un mail de mes cousins berrichons
**
Quand t'es Berrichon

Tu dis
**
ça va ti ?? oui pi toué?

Il caille pas chaud

s'tantôt, un aga diau  -averse, ondée-
.
tu remplis un siau d'iau,

tu mets des poummes dans un pochon,

tu mets des patins,

tu t'attifes d'un pal’tiau

tu dis "eul’gamin"

du froumage de chieuve

Capture fromage berrry.PNG

Capture Fromage de chèvre 2.PNG

         
tu peux traiter un type de berlaudiot

tu biges tes proches

tu chagnes, tu rag'nasses ! tu grognes

sans compter que tu vas allez couper la bouchure

tu ouvriras le barieau et tu donneras a manger au tauriau avec la bérouette avant de t'prende un aga diau su ste gueule bin sur !!!

Si t'es fier d'être Berrichon, envoie à tes amis!!! > > ET C'EST CA QUI EST BON

***
Vous en voulez encore ?

le vieux parler berrichon ... un véritable patois
....
*
Capture BERRICHON.PNG


S’accrapauder: s’accroupir

Un aga d’iau: une grosse averse « i va tomber un aga d’iau »

Des menteries: des mensonges

« Par avis qu’çà pleuve »: je suis d’avis qu’il va pleuvoir

Une bérouette: une brouette

Des berniques: des lunettes

Une beugne: un coup, « prendre une beugne »

Un beugnon: un beignet

Bardasser: secouer

Beurvacher: boire sans soif, sans nécessité

La biaude: longue blouse flottante bleue portée par les vignerons, les paysans, les gens de la campagne en général

Bijer ou biger: embrasser au sens donner un baiser

Un biquion: un chevreau. Le « qu » se prononce mouillé

Les boueux: les éboueurs

Un bounhoumme: un bonhomme

Bourdir: aller au fossé, ou verser dans une ornière, s’embourber

Le boursicaut ou boursicot: le porte-monnaie

Breuiller: pleurer en criant, « t’as pas fini d’breuiller! I’ breuill’ pour r’en ton drôle »

Châgner: se moquer lourdement, rire de bêtise en se tortillant

« Compter les œufs dans le cul de la poule »: équivalent de vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Faire entrer dans ses prévisions des revenus futurs hypothétiques

Coui: gâté, « un œuf coui »

Couiler: grincer (pour une porte ou un gond)

« en cueilleux d’guignes »: sans être préparer d’aucune façon, « il est sorti en cueilleux d’guigne, il est sorti sans rien mettre sur lui »

Dégarciller: détruire par le mauvais usage ou le gaspillage, de manière intentionnelle «il a dégarcillé toutes ses affaires »

Faire dénaître: tourmenter par des tracasseries, des espiègleries

Une drôlière: une jeune fille, « queiuel âge qu’al’a ta drôliére ? quel âge a ta fille ?»

Un échinal (des échinaux): conduite qui va de la gouttière au sol

Emmainter: prendre solidement en main, empoigner

Faignanter: paresser

Flabée: volée de coups portée en correction, « prendre une flabée »

Gucher: jucher, « i va pleuve les oaches sont guchées, il va pleuvoir les oies sont jucher» (proverbe)

Licher: lécher, « a nous a ait une galette aux poum’s de terre à s’en licher les doigts, elle nous a fait une galette aux pommes de terre à s’en lécher les doigts »

Une lichounerie: une gourmandise

Un luma: un escargot

Mainguiouner: faire 4 heures

La margoulette: la figure « il est tombé sur la margoulette = il s’est cassé la figure »

Mascander: saccager ou blesser

Médeciner: traiter une vigne ou un arbre

Patouiller: jouer avec l’eau

Patter: coller aux chaussures, aux bottes (en parlant de terre meuble)

Pochon: sac en papier

Tortuserie: esprit retors, disposition à emprunter des voies tortueuses dans les affaires de la vie courante, inclination à la chicane

Être tortu: être tordu

Raccousiner: rabibocher, réconcilier

Rouatie: avoir la rouatie: être enroué

Tantôt (le): l’après-midi

***

j'ai bien aimé mon retour sur le passé berrichon

de bonnes racines bien solides

Merci Corinne pour ton petit cadeau de Noël

Tu savais me toucher là où ça fait du bien

berry,berrichon,patois,vieux parler

... La nuée s'égouttait sur les buissons et les merles chantaient comme des fous pour une risée que le soleil leur envoyait avant de se cacher derrière la côte du Grand-Corlay.

Les oisillons, par grand'bandes, voletaient devant François de branche en branche, et le piaulis qu'ils faisaient lui réjouissait l'esprit. Il pensait au temps où il était tout petit enfant et où il s'en allait rêvant et baguenaudant par les prés, et sifflant pour attirer les oiseaux. Et là-dessus il vit une belle pive, que dans d'autres endroits on appelle bouvreuil, et qui frétillait à l'entour de sa tête comme pour lui annoncer bonne chance et bonne nouvelle. Et cela le fit ressouvenir d'une chanson bien ancienne que lui disait sa mère Zabelle pour l'endormir, dans le parlage du vieux temps de notre pays :

Une pive

Cortive,

Anc ses piviots,

Cortiviots,

Livardiots,

S'en va pivant

Livardiant,

Cortiviant...

G. SAND

04/04/2011

Mon BIJOU

 

Le téléphone sonne ! Je décroche.

"Allo !"

- Bonjour !

"Vous êtes Michelle, Michelle Chaussé ?"

- Oui Madame

"Tu ne me reconnais pas ?

- Non, vraiment je ne vois pas"

La voix me semble un peu lasse, elle est douce. Je m'en veux de ne pas mettre un nom sur cette voix car je sens bien que la personne au bout du fil me porte intérêt.

"Je suis ta marraine"

- Oh marraine ! pas possible !

etc.etc.etc.

Baptême Miche SAUGY juin 1943 0610.jpg

Ma marraine est la deuxième personne en partant de la gauche -à côté de Papa-

"une jolie brune" disait maman

Ils étaient tous venus à vélo..depuis Châteaumeillant ou Vierzon

en "clandestins" pour la plupart

*

*

Voilà près de dix ans que nous étions sans nouvelles l'une de l'autre ! J'étais passée l'embrasser à SAUGY où je suis née, après une virée à Châteaumeillant. La fois d'avant c'était en 1964 pour mon mariage.

Perdue de vue depuis ... pas noté ou perdu son numéro de téléphone et pas sur l'annuaire la marraine... Alors j'avais songé qu'elle avait quitté son Berry pour se rapprocher de sa fille en région parisienne et j'en étais restée là, sans l'avoir jamais oubliée.

Elle, elle m'a cherchée et elle m'a trouvée.. eh ! le 118 ça existe ! Elle est "passée" par Châteaumeillant. Une homonyme. Une ancienne camarade d'école primaire, Solange. Elle connaît mon blog, nous nous sommes nous-mêmes retrouvées par Trombi-Com et le tour est joué. Solange, avec gentillesse,  Chaussé-Blondeau lui a longuement parlé de moi et nous voilà à parler du passé bien entendu.

La dame de 84 ans avait 16 ans quand elle est devenue ma marraine.

"Ma grand-mère était accoucheuse ; c'est elle qui a accouché ta mère".. "C'est moi qui t'ai élevée".

Quand on est jeunes, seul le moment présent compte. On ne parle pas du passé. Il est souvent trop tard quand on veut questionner, quand on veut savoir. Dans les années 60, je voyais ma marraine à la station de métro Châtelet, voire Chaussée d'Antin, où elle travaillait, et quelquefois nous lui rendions visite rue du Roule à PARIS.

- Ah bon ?  Raconte, raconte Marraine...tu m'as élevée, comment ça ?

"Oui, pendant que tes parents sont restés à SAUGY, quand ils se cachaient de la Gestapo, c'est moi qui te trimballais tout le temps"

FAMILLE CHAUSSE 1220 (6).jpg

 

"Tu étais si mignonne, tu étais "mon bijou"...

"Ton bijou !" J'en suis toute retournée ! Je voudrais que la conversation continue encore et encore !

"Dans l'album photos de mon mariage, c'est toi qui est en première page; tu as un gros ruban dans les cheveux !"

Je n'en reviens pas. Des gens vous aiment et vous ne le savez pas.

"Tu étais si petite ! C'est le docteur Jallibert qui est venu en vélo quand ta maman a senti les premières douleurs.

Il y avait une petite cuvette rouge sur la table et toi tu tenais dans la main du docteur. Quand il a vu que ta petite main prenait le rebord de la cuvette, il a dit : "elle sera costaud".

- Oui, on peut dire qu'il avait raison le docteur.

J'ai vite repris du poil de la bête.

Sans doute dû au miel que Papa me tartinait sur les lèvres quand je pleurais la nuit ou au pain noir que je préfèrais au pain blanc. (Raconté par maman).

FAMILLE CHAUSSE 1220 (27).jpg

 

Je sentais ma marraine émue et je l'étais également.

"On t'aurait mis dans une boîte à chaussures. Tu n'avais pas de lit ; tu dormais au pied du lit de tes parents, sur 2 chaises et 1 coussin."

"C'est moi qui ai vu que tu devenais toute bleue quand ils étaient tous autour du lit, près de ta maman"

- Il paraît que le curé est venu me faire l'extrême-onction à ce moment-là.

Ma marraine ne se souvient plus du curé, mais maman me l'a raconté si souvent que je ne peux l'oublier . J'étais née à 7 mois et j'ai toujours su que j'étais bien petite avec les doigts comme des allumettes.

"On t'emballait les doigts et les jambes dans de la ouate".

Pas de couveuse à l'époque.

Je questionne encore et encore.

"Quand ton père a quitté Châteaumeillant après l'annonce de la rafle, il est venu travailler en cachette chez VERONNET le menuisier, avec un  homme assez grand dont j'ai oublié le nom... Le docteur RACHENBERG était également caché chez VERONNET...."

-Où ça chez Veronnet ?

"A MOULINS entre SAUGY et SAINT-AMBROIS"

*

*

Ces détails vont me permettre de compléter les premières pages de "mon bouquin en préparation" que j'ai laissé en friches... mais je vais le reprendre pour les petits-enfants en attente d'autres nouvelles.

***

Heureusement que Maman se confiait à moi dans mon enfance parce qu'à l'adolescence j'étais ailleurs ...

et plus tard, trop occupée avec la famille que je m'étais construite pour disserter sur le passé.

***

****

Merci Solange, ma petite camarade de classe

je t'embrasse

 

Marraine !

le numéro de téléphone est en bonne place.

"Viens me voir quand il est encore temps"

-Prends bien soin de toi. Attends-moi !

 


 

30/09/2010

LA FETE DES GRATTONS

100_0511.JPG
Bandas du Sud-Ouest dans les Landes, le Pays Basque ou le Béarn ?
*
*
*
Non, celles-ci animaient début septembre les rues de Châteaumeillant
à l'occasion de la célèbre fête des grattons
 qui a lieu chaque année dans cette petite commune du Cher
le Cher où je suis née
100_0509.JPG
100_0519.JPG
100_0456.JPG
Les amis ont pensé à moi, des amis que j'ai retrouvés par le Net
puis cette année lors de retrouvailles à Châteaumeillant
avec frères, soeur, cousins, cousines
100_0500.JPG
Gérard et Francine m'ont adressé des photos
de cette fête traditionnelle qui a lieu en septembre
et dont je n'ai rien oublié des chars fleuris de mon enfance
100_0505.JPG
Beaucoup de monde dans la Grande-Rue chère à mon coeur d'enfant
pour admirer la parade du dimanche 5 septembre
100_0512.JPG

 Onze chars composaient ce corso fleuri, soit autant que de communes composant le canton.

 Chacune ayant la responsabilité de présenter un char pour l'occasion,

sur lequel défilait  la reine du village.

100_0534.JPG
HPIM0672.JPG
100_0515.JPG
 Onze groupes de musique étaient conviés
à cette parade dominicale
100_0500.JPG
100_0513.JPG
100_0527.JPG
100_0522.JPG
100_0535.JPG
**

Cette fête  a lieu  grâce aux bénévoles des quartiers et villages

de la commune de Châteaumeillant

qui confectionnent chaque année ces magnifiques chars fleuris

bravo et merci

**

Mais, où sont passé les grattons, ces petites graines piquantes qui s'accrochent aux vêtements

et que les enfants s'amusaient à se lancer

 ?

c'est bon, je sais d'où viennent ces grattons ! Francine la castelmeillantaise vient de me dire !

DE LA BARDANE !

**

Souvenirs .. souvenirs ...

************************************************

*********

La semaine passée, Châteaumeillant recevait la T.V.

TF1 pour un reportage sur les copains d'avant avec les amis Francine et Christian

et FR3 pour un reportage sur les Justes de Châteaumeillant, avec mon amie Ida

juste récompense parce qu'elle le vaut bien !

img079.jpg
J'aurai l'occasion d'en reparler
img083.jpg
Une envie, un désir, de la volonté, de la persévérance
et les projets se sont réalisés

03/06/2010

Cousinade à AUBIGNY SUR NERE

Partis de LA GUERCHE SUR L'AUBOIS,

 nous avons fait un arrêt à APREMONT SUR ALLIER,

 visité le site de l'écluse des lorrains

Et nous voilà à AUBIGNY SUR NERE où nous sommes attendus pour déjeûner

P1100833.JPG

 

Passes, venant de passereaux paraît-il !

vous pensiez à quoi ?

*

un apéro en plein air s'impose

2010 COUSINADE AUBIGNY-4.jpg
"soeur" Denise visite les lieux
et est toute attendrie à l'étage supérieure
C'est la chambre d'amis
"une maison de poupée"
2010 COUSINADE AUBIGNY-5.jpg
Après un bon repas
une petite visite de la ville 
sans Chantal et Alain repartis à LA GUERCHE préparer le dîner
pour ceux qui restent
J.P, Miche, Eliane et Jacky
Adieux et remerciements des Franciliens
2010 COUSINADE AUBIGNY-2.jpg
2010 COUSINADE AUBIGNY-3.jpg
*
*
En route dans les rues d'AUBIGNY
2010 COUSINADE AUBIGNY-1.jpg
une ville vraiment très agréable
2010 COUSINADE AUBIGNY1.jpg
P1100813.JPG
P1100799.JPG
P1100795.JPG
la bonne vieille lessiveuse
et la belle Rozières
P1100796.JPG
P1100803.JPG
P1100802.JPG
2010 COUSINADE AUBIGNY1-2.jpg
P1100829.JPG
*
A mon tour de quitter les frères et soeur
que des Merci, merci, merci
C'était le cadeau offert à Nise pour sa retraite et ses .. 60 ans !
2010 COUSINADE AUBIGNY1-3.jpg
La veille, nous étions à Châteaumeillant
pour d'autres retrouvailles
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique