logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/01/2016

JE VAIS A CHARLIE

Georges Wolinski, 80 ans, figure parmi les victimes de l'attentat perpétré contre Charlie Hebdo.Maryse Wolinski : "à Charlie, les Kouachi ont eu une fenêtre de tir extraordinaire"

 


Maryse Wolinski : "ma colère a redoublé après... par Europe1fr

 

 

Riss, ici accompagné de Cabu, Charb et Luz (de gauche à droite), devient le nouveau patron de la direction de Charlie Hebdo.Un Dieu assassin à la une du numéro anniversaire de Charlie Hebdo

En mémoire de l'attentat du 7 janvier, Charlie Hebdo sort mercredi un numéro spécial avec en une un Dieu barbu, armé d'une kalachnikov et à l'habit ensanglanté, sous ce titre : "1 an après, l'assassin court toujours". Ce numéro doit être tiré à environ 1 million d'exemplaires, dont des dizaines de milliers d'exemplaires expédiés à l'étranger. Le dessinateur Riss, patron du journal, grièvement blessé le 7 janvier, y signe un éditorial rageur pour défendre la laïcité et dénoncer les "fanatiques abrutis par le Coran" et "culs-bénits venus d'autres religions" qui avaient souhaité la mort du journal pour "oser rire du religieux".

La « une » du numéro anniversaire de « Charlie Hebdo ».

« L’éternité nous est tombée dessus le 7 janvier »

Le dessinateur Riss, patron du journal, grièvement blessé le 7 janvier, y signe un éditorial rageur pour défendre la laïcité et dénoncer les « fanatiques abrutis par le Coran » et « culs-bénits venus d’autres religions » qui avaient souhaité la mort du journal pour avoir « os [é] rire du religieux » :

« En 2006, quand Charlie publia les caricatures de Mahomet, personne ne pensait sérieusement qu’un jour tout ça finirait dans la violence. […] On voyait la France comme un îlot laïc, où il était possible de déconner, de dessiner, de se marrer, sans se préoccuper des dogmes, des illuminés. […] Un mois avant le 7 janvier, je demandais à Charb si sa protection avait encore un sens. Les histoires de caricatures, tout ça, c’était du passé. […] Mais un croyant, surtout fanatique, n’oublie jamais l’affront fait à sa foi, car il a derrière lui et devant lui l’éternité. […] C’est l’éternité qui nous est tombée dessus ce mercredi 7 janvier. Ce ne sont pas deux petits cons encagoulés qui vont foutre en l’air le travail de nos vies. Ce n’est pas eux qui verront crever “Charlie”. C’est “Charlie” qui les verra crever. »

Une semaine après l’attentat, qui avait fait douze morts à Charlie Hebdo, le journal satirique avait publié un « numéro des survivants », avec en « une » un dessin de Mahomet sous le titre « Tout est pardonné », qui s’était arraché à 7,5 millions d’exemplaires en France et dans le monde.

***

*

Riss, le dessinateur qui succède à Charb à la tête de Charlie Hebdo

 

Un an après les tueries de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher, le gigantesque travail d’instruction réalisé par les juges saisis de l’enquête, a permis de faire la lumière sur l’essentiel du modus operandi des frères Kouachi et d’Amedy Coulibaly, entre le 7 et le 9 janvier 2015. Un certain nombre de points restent toutefois mystérieux.

Coulibaly devait-il avoir des renforts ?

En épluchant le contenu des ordinateurs d’Amedy Coulibaly, les enquêteurs se sont rendu compte qu’un homme avait coordonné les attaques à distance. Plusieurs messages explicites ont été décryptés, dont un laissant entendre qu’il devait avoir des renforts.


Maryse Wolinski - 7 janvier : "J'ai vu la mort... par LePoint

« Je ne crois en rien, mais si Dieu me laissait un message sur mon répondeur, ça me ferait plaisir. »

Le 7 janvier 2016 paraîtra "Chérie, je vais à Charlie", le livre d'amour et de révolte de Maryse Wolinski.

 

Elle était là, Maryse, et on s'est mis à parler du livre qu'elle sort le 7 janvier prochain, un an, jour pour jour, après les attentats contre Charlie Hebdo qui ont coûté la vie à douze personnes, dont son mari. Chérie, je vais à Charlie (Seuil), c'est le titre, et les dernières paroles que lui a offertes Georges Wolinski. Cela faisait 47 ans qu'ils s'aimaient, et ce jour-là, elle n'a pas pu vraiment lui dire au revoir. Il était pressé, ils devaient de toute façon se retrouver à 16 heures pour aller visiter un appartement, alors, ce n'était pas grave, ce départ un peu brusque...

Dans ce livre bouleversant, elle retrace le récit de cette journée atroce et dresse un portrait extrêmement émouvant de son époux, l'un des seuls hommes au monde capables de laisser chaque jour, sur les meubles de la maison, plusieurs Post-it à sa femme rien que pour lui dire qu'il l'aimait. Filmés par la BBC, ces petits papiers de couleur ont depuis fait le tour du monde…

Au fil des pages, Maryse Wolinski oscille entre la douleur et les élans d'amour pour cet homme qui savait mieux que personne la regarder et a laissé sa vie dans les locaux du journal, entre la stupeur et la révolte, née de la volonté de connaître la vérité sur les événements et de ce qu'elle découvre en menant sa propre enquête...

Afficher l'image d'origine

Le dessin de presse à la Fête de l’Humanité

mardi 8 septembre 2015

11952922_10153607750487422_4944470928936343290_oPlusieurs expositions de dessins à la Fête de L’Humanité qui se déroule les 11,12,13 septembre 2015 au Parc de La Courneuve (93120).

Le quotidien communiste L’Humanité (en grande difficulté financière) qui est un des rares journaux à faire appel à des dessinateurs de presse et à les renouveler, présente une rétrospective des dessins publiés dans ses pages depuis 1904, « de HP Gassier à Charb ou à Tignous, de Mitelberg (Tim) à Coco ou à Babouse, de Wolinski à Jul ou à Luz », sans oublier Camille Besse aujourd’hui. A lire sur ce sujet l’article de Caroline Constant dans L’Humanité.

De son côté le PC de Montreuil (93) rend sur son stand (allée Salvador Allende) un hommage à Tignous, avec une exposition de ses dessins.

A noter aussi que l’équipe du mensuel Zélium sera présente en compagnie des Anartistes et du théâtre de Pierre (stand avenue Joséphine Pencalet).

Dans son dernier numéro, Charlie Hebdo annonce qu’une grande partie de son équipe sera également présente à la fête sur le stand de Cuba Si France et assistera à l’inauguration d’une place portant le nom du journal.

 

 

25/01/2015

LA SEMAINE DE CHARB dans l'HUMA

Avant de me séparer de mon Huma-Dimanche de 2014, j'ai pris mes ciseaux.

IMG_20150125_0001.jpg

IMG_20150125_0002.jpg

IMG_20150125_0003.jpg

IMG_20150125_0004.jpg

IMG_20150125_0005.jpg

IMG_20150125_0006.jpg

IMG_20150125_0007.jpg

IMG_20150125_0008.jpg

IMG_20150125_0009.jpg

IMG_20150125_0010.jpg

IMG_20150125_0011.jpg

IMG_20150125_0012.jpg

IMG_20150125_0013.jpg

IMG_20150125_0014.jpg

IMG_20150125_0015.jpg

IMG_20150125_0016.jpg

IMG_20150125_0017.jpg

IMG_20150125_0018.jpg

IMG_20150125_0019.jpg

IMG_20150125_0020.jpg

IMG_20150125_0021.jpg

IMG_20150125_0022.jpg

IMG_20150125_0023.jpg

IMG_20150125_0024.jpg

IMG_20150125_0025.jpg

IMG_20150125_0026.jpg

IMG_20150125_0030.jpg

IMG_20150125_0027.jpg

Humanité du 22 au 28 janvier 2015


 

charb,caricaturiste,charlie hebdo,humanité dimanche,athées,melenchon

L'Humanité du 22 janvier 2015


Mélenchon : « Les athées en ont par-dessus la... par lepartidegauche

23/01/2015

Lettre à la République par Kery James

VALLS et Consorts ont-il lu

LETTRE A LA REPUBLIQUE ?

S'ils ne l'ont pas fait, ils ont tort

 

Kery James, le poète noir, le mélancolique banlieusard et fier de l'être...

Dans Lettre à la République, il dénonce, comme à son habitude, certaines injustices; ici celles envers les immigrés.

 

 

 Lettre à la République- écrite et chantée en 2012 !-


A tous ces racistes à la tolérance hypocrite
Qui ont bâti leur nation sur le sang
Maintenant s'érigent en donneurs de leçons
Pilleurs de richesses, tueurs d'africains
Colonisateurs, tortionnaires d'algériens
Ce passé colonial c'est le vôtre
C'est vous qui avez choisi de lier votre histoire à la nôtre
Maintenant vous devez assumer
L'odeur du sang vous poursuit même si vous vous parfumez
Nous les Arabes et les Noirs
On est pas là par hasard
Toute arrivée a son départ !
Vous avez souhaité l'immigration
Grace à elle vous vous êtes gavés, jusqu'à l'indigestion
Je crois que la France n'a jamais fait la charité
Les immigrés c'n'est que la main d'oeuvre bon marché
Gardez pour vous votre illusion républicaine
De la douce France bafouée par l'immigration africaine
Demandez aux tirailleurs sénégalais et aux harkis
Qui a profité d'qui ?
La République n'est innocente que dans vos songes
Et vous n'avez les mains blanches que de vos mensonges
Nous les Arabes et les Noirs
On est pas là par hasard
Toute arrivée a son départ !
Mais pensez vous qu'avec le temps
Les Négros muteraient, finiraient par devenir Blancs ?
Mais la nature humaine a balayé vos projets
On ne s'intègre pas dans le rejet
On ne s'intègre pas dans les ghettos français, parqués
Entre immigrés, faut être censés
Comment pointer du doigt le repli communautaire
Que vous avez initié depuis les bidonvilles de Nanterre
Pyromane et pompier, votre mémoire est sélective
On n'est pas venu en paix, votre histoire est agressive
Ici, on est mieux que là-bas, on le sait

Parce que décoloniser pour vous c'est déstabiliser
Et plus j'observe l'histoire beh moins j'me sens redevable
Je sais c'que c'est d'être Noir depuis l'époque du cartable
Bien que je n'sois pas ingrat, j'n'ai pas envie de vous dire merci
Parce qu'au fond c'que j'ai, ici, je l'ai conquis
J'ai grandi à Orly dans les favelas de France
J'ai "fleury" dans les maquis j'suis en guerre depuis mon enfance
Narcotrafic, braquage, violence... Crimes !
Que font mes frères si c'n'est des sous comme dans Clear... stream
Qui peut leur faire la leçon ? Vous ?
Abuseurs de biens sociaux, détourneurs de fond
De vrais voyous en costard, bande d'hypocrites !
Est-ce que les Français ont les dirigeants qu'ils méritent ?
Au coeur de débats, des débats sans coeur
Toujours les mêmes qu'on pointe du doigt dans votre France de rancoeur
En pleine crise économique, il faut un coupable
Et c'est en direction des musulmans que tous vos coups partent
J'n'ai pas peur de l'écrire : La France est islamophobe
D'ailleurs plus personne ne se cache dans la France des xénophobes
Vous nous traitez comme des moins que rien sur vos chaînes publiques
Et vous attendez de nous qu'on s'écrive "Vive la République !"
Mon respect s'fait violer au pays dit des Droits de l'Homme
Difficile de se sentir Français sans le syndrome de Stockholm
Parce que moi je suis Noir, musulman, banlieusard et fier de l'être
Quand tu m'vois tu mets un visage sur c'que l'autre France déteste
Ce sont les mêmes hypocrites qui nous parlent de diversité
Qui expriment le racisme sous couvert de laïcité
Rêvent d'un français unique, avec une seule identité
S'acharnent à discriminer, les mêmes minorités
Face aux mêmes électeurs, les mêmes peurs sont agitées
On oppose les communautés, pour cacher la précarité
Que personne ne s'étonne si demain ça finit par péter
Comment aimer un pays, qui refuse de nous respecter
Loin des artistes transparents, j'écris c'texte comme un miroir
Que la France s'y regarde si elle veut s'y voir
Elle verra s'envoler l'illusion qu'elle se fait d'elle-même
J'suis pas en manque d'affection
Comprends que j'n'attends plus qu'elle m'aime !

 

« Mon texte concerne une classe politique, je ne m’adresse pas à des “Blancs“ », précise-t-il à revers de quelques critiques qui lui reprochent sa « violence », ou le taxent même de racisme. Vu 3 millions de fois sur internet en moins de trois mois, le titre a rencontré le succès en dehors des canaux médiatiques que le rappeur, insaisissable dans la vie, fuit comme la peste.

La Lettre à la République est même entrée au répertoire de certains militants et résonne désormais dans des manifestations. « Ah bon ? » s’étonne Kery James dans un rire, quelques heures avant de monter sur la scène du théâtre des Bouffes du Nord, à Paris. « Ben allez-y servez-vous. Moi je soulève simplement des débats, à chacun d’en faire ce qu’il veut. Je ne veux pas devenir le rappeur politico-social. Je veux garder ma liberté. »

Les vrais ressorts de son engagement apparaissent dans le documentaire introspectif, Les quatre visages de Kery James, finalisé en 2012. Le film examine tour à tour Alix l’enfant d’Orly, Kery le rappeur mordant, James l’homme de la rue et Ali le croyant. « Son parcours est symptomatique de ce que vivent des milliers de jeunes, observe Philippe Rozès, réalisateur. Il s’est construit une conscience politique, ou même plutôt “humanitaire“, par lui-même comme toute sa génération arrivée après la mort des idéologies. » Outre son talent d’artiste, Kery James possède une sincérité féroce, frôlant parfois l’autodestruction, qui lui permet de sublimer ses contradictions. « Je ne suis pas un personnage facile à comprendre, j’ai besoin de temps pour rentrer dans la profondeur, explique l’intéressé. C’est aussi pour cela que je fais des chansons longues. »

*

APRES L'ATTENTAT

Publié il y a 14 jours par Zaïd B.

C'est par une longue lettre Facebook que Kery James a tenu à réagir aux derniers événements tragiques qui agitent actuellement le pays. Adepte du dialogue intercommunautaire, le rappeur d'Orly a ainsi une nouvelle fois appelé au vivre-ensemble et à rejeter toutes les formes d'extrémisme. En espérant que son message soit entendu…

Kery James répète à l'envie se battre pour le vivre-ensemble

"Hardcore !" aurait pu se contenter de crier Kery James durant ces heures sombres pour la France, confrontée après le drame de Charlie Hebdo à deux prises d'otages simultanées en ce vendredi 9 janvier. Le fer de lance du rap conscient à la française a cependant préféré témoigner plus en profondeur de son malaise mais également de ses espoirs pour l'unité du pays, en partageant cet après-midi une longue lettre sur Facebook. S'il a été moins prompt que son pote Médine, La Fouine ou encore Swagg Man qui ont réagi le jour même à l'attentat contre Charlie Hebdo, c'est que Kery James avait de nombreuses choses sur le cœur a accouché par écrit. Tout d'abord sa vive émotion : "en ces jours ensanglantés j'ai d'abord une pensée pour les familles des victimes de l'extrémisme à travers le monde". Loin de se cantonner au seul drame de Charlie Hebdo, le rappeur dresse un diagnostic beaucoup plus global de l'époque.

 ****

*Extraits de sa page facebook

"Savoir et Vivre Ensemble".

J'ai consacré une grande partie de mon œuvre artistique à pousser les jeunes Français vers l'éducation et à la responsabilisation plutôt que l'assistanat. J'ai tenté de les éloigner autant que possible de l'illicite qui mène à la mort ou la prison. Et ce n'est plus un secret pour personne, la prison est aujourd'hui un terreau d'une des formes d'extrémisme.

Aujourd'hui encore, je continue encore à utiliser ma musique dans cet objectif à travers ma tournée solidaire qui aide au financement des études supérieures de jeunes dans une situation économique fragile.

Je veux rappeler ces choses non pas pour me justifier, car je ne suis pas coupable. Je veux juste qu'on se souvienne que les musulmans aussi apportent leur pierre à l'édifice de la nation.

Dans ces jours de peine, de gêne, de peur, de questionnement, de désolation, ma consolation est dans la certitude d'avoir essayé. La certitude d'avoir essayé de prévenir, d'avoir essayé de guérir, d'avoir essayé d'améliorer la société française.

Cela fait plus de 10 ans que je mène ce combat, parfois dans l'incompréhension, voire l'indifférence la plus totale. Mais je n'ai aucun regret car aujourd'hui il apparait violemment mais clairement que mon combat est juste.

...

e me sens obligé de rappeler que le vivre ensemble se construit sur le long terme et non uniquement de manière ponctuelle sous le coup de l'émotion. Le vivre ensemble ne peut être uniquement un symbole qui se fait et se défait au rythme des faits divers aussi abjects qu'ils soient. Il ne suffit même pas de vouloir vivre ensemble pour y arriver, il faut être déterminé à y parvenir.

La grande majorité des musulmans dont je fais partie est également victime et otage des extrêmes de tout bord. Et c'est à elle à qu'on ordonne constamment de donner des gages de citoyenneté et de patriotisme qui ne semblent jamais suffisants. C'est d'elle qu'on exige sur un ton presque menaçant qu'elle descende dans les rues pour prouver son attachement à la France. Comme si finalement c'était elle qui avait financé et armé les terroristes.

Les temps qui vont venir vont être difficiles pour nous et notre patience va être mise à rude épreuve.

Il va nous falloir agir avec prudence, sincérité et sagesse. La sagesse exige de tenir compte des conséquences de nos actes et de l'intérêt général. Libérer ses pulsions les plus meurtrières dans une explosion de violence pour se décharger de la frustration engendrée par la colère, ce n'est pas tenir compte de l'intérêt général. La violence est à la portée de tous alors que la maitrise de soi est une qualité rare.

...

Je terminerai en citant une parole de celui au nom duquel beaucoup de choses sont dites et sont faites mais dont peu de gens appliquent réellement les enseignements.

...

Celui qui dans sa sagesse remarquable a dit cette phrase qui touche toute personne en quête de l'amélioration de soi: "Le fort est celui qui maitrise sa colère alors qu'il est capable de l'exercer".

Après cela, comment quelqu'un peut prétendre assassiner des enfants en son nom?

J'espère qu'en ces moments dramatiques, ces quelques mots que j'ai pris le temps de choisir afin qu'ils soient les plus justes possible contribueront à apaiser les tensions, les esprits, les cœurs et participeront à préserver l'harmonie et l'intérêt général.

Kery James
Cayenne le 9 janvier 2015


Kery James lance sa tournée solidaire avec Omar Sy par leparisien

22/01/2015

CHARLIE HEBDO : RISS nouveau directeur de la publication

Photo : Alexander Klein/AFP
 
Le caricaturiste Riss, sorti hier de l’hôpital, est le nouveau directeur
 de la publication de l’hebdomadaire satirique.

De son lit d’hôpital, il a dessiné, de la main gauche, une caricature pour le dernier Charlie Hebdo, sorti mercredi 14 janvier, une semaine après la tuerie qui a coûté la vie à 12 personnes au sein de l’hebdomadaire satirique. Sur ce dessin, un dessinateur peine à la tâche, en tirant la langue. En légende : « Dessinateur à Charlie, c’est 25 ans de boulot ». En dessous, deux terroristes tirent sur des silhouettes. Légende : « Terroriste, c’est 25 secondes de boulot. Terroriste, c’est un métier de feignant et de branleur ».

Touché à l’épaule droite lors de la fusillade, Riss devait sortir de l’hôpital hier. Il était directeur de la rédaction, depuis 2009, aux côtés de Charb. Il devient directeur de la publication. Dans une interview au Monde, publiée hier, il a précisé que « le prochain numéro de Charlie Hebdo ne paraîtrait pas le 28 janvier », comme initialement prévu, « mais dans les semaines à venir. À plus long terme, il faudra une refondation. Mais il faudra la mûrir ». Seule certitude : Charlie ne renoncera pas « au combat pour la laïcité », même s’il « ne faut pas que ça devienne une obsession ».

Riss parlait hier au Monde de « réinventer » Charlie Hebdo, d’autant qu’on a vu disparaître « des poids lourds ». Mais, nuance-t-il, « moi-même, je ne sais pas si, une fois sorti de l’hôpital, j’arriverai à le faire. On va essayer en tout cas ».

Il précise que c’est « la dynamique collective qui donnera la direction. Il faut transformer cette épreuve en quelque chose de créatif. Ce n’est pas évident ».

Riss ne doit sa survie qu’à un réflexe : il s’est jeté face contre terre, quand les coups de feu ont commencé à pleuvoir, et a fait semblant d’être mort pour échapper aux frères Kouachi. Il n’a entendu ni sons ni cris. Juste des coups de feu. Puis le silence, longtemps. La première nuit, à l’hôpital, raconte-t-il, il n’a cessé d’avoir peur que les terroristes viennent l’achever.

Le nouveau directeur de la publication s’est aussi exprimé sur la mobilisation et ses suites : « Vu l’énormité de la mobilisation, il fallait s’attendre à des voix dissonantes. On a le droit de dire “je ne suis pas Charlie”.

La question est de le dire pour de bonnes ou de mauvaises raisons. Si c’est pour défendre les terroristes, là, j’ai du mal. » Riss fait partie de l’équipe, aux côtés de Cavanna, Charb et Val, qui a relancé Charlie Hebdo en 1992, après être passé durant une petite année à la Grosse Bertha.

Caricaturiste, Riss a aussi suivi de nombreux procès pour Charlie, depuis 1994. Certains sont emblématiques, comme ceux des collabos Paul Touvier ou de Maurice Papon (1997), voire du tortionnaire de la guerre d’Algérie Paul Aussaresses, ou de l’intégriste catholique l’abbé Cottard.

 
 BON COURAGE à RISS, AUX RESCAPES... PARCE QU'IL EN FAUDRA  !
**
*
*
 
Journal l'Humanité
 
Nos lecteurs par centaines sont ulcérés par le comportement des chaînes publiques de télévision et de radio qui, durant des centaines d’heures sur le sujet, pas une fois, n’ont donné la parole à un journaliste de l’Humanité, pour laquelle pourtant dessinait Charb chaque lundi. Le drame n’a, pour l’heure, rien apporté au pluralisme, réduit à une fleur de rhétorique.

 

14/01/2015

Maintenant, restons Charlie ! - Voeux du PCF 2015

charlie hebdo,pcf,l'humanité,pierre laurent,hommage


Hommage à Charlie-Hebdo - Maintenant, restons... par CN-PCF

SOUS LE CHOC

 

charlie hebdo,pcf,l'humanité,pierre laurent,hommage

charlie hebdo,pcf,l'humanité,pierre laurent,hommage

charlie hebdo,pcf,l'humanité,pierre laurent,hommage

 En présence de Maryse WOLINSKI et de ses deux filles ; de la famille de CHARB ; de Patrick PELOUX, entre autres invités à cet hommage, responsables syndicaux et associatifs.

Chloë, l'épouse de TIGNOUS était excusée, de même que Patrick LE HYARIC, directeur de l'Humanité et député européen.

 

charlie hebdo,pcf,l'humanité,pierre laurent,hommage

charlie hebdo,pcf,l'humanité,pierre laurent,hommage

charlie hebdo,pcf,l'humanité,pierre laurent,hommage

 

charlie hebdo,pcf,l'humanité,pierre laurent,hommage

charlie hebdo,pcf,l'humanité,pierre laurent,hommage

 

QUE FAIRE DE CET ELAN POPULAIRE, DE BEAU, DE BON ?

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique