logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/05/2017

SAMEDI AU THEATRE CE SOIR AVEC LES HABASOURDIS

Le théâtre amateur dans les Landes

Quand le plaisir du théâtre vous arrache du fauteuil et vous pousse sur les planches...

 

THEATRE AMATEUR HABAS 001.jpg

La formule "théâtre amateur" date d'un demi-siècle à peine.

le théâtre amateur ne fait pas du théâtre son gagne-pain

Il a moins de métier que le professionnel,

Il passe pour certains pour une activité frivole, alors que c'est un loisir studieux

un travail artisanal : on dit "on va faire du théâtre"

En l'occurrence, samedi soir, fait par les gens d'HABAS pour les gens d'HABAS

en priorité, mais ouvert à tous.

Les comédiens amateurs dépensent beaucoup d'énergie à répéter après les journées d'études ou de travail,

à construire eux-mêmes leurs décors, confectionner les costumes, fabriquer des accessoires

Cela suppose un certain dévouement

Merci à eux, ces Habasourdis,

qui participent à la vie sociale, associative de HABAS

Ces amateurs appartiennent au monde de ceux qui sont venus les regarder.

On les reconnaît sur scène

et on les voit jouer autant qu'on voit la pièce jouer.

 le public se reconnaît dans le besoin de jouer, de rêver, de se cultiver

des comédiens amateurs

 

IL SERA PRESENT SAMEDI SOIR 20 MAI à 20 H 30

POUR LE SPECTACLE ANNUEL DES HABASOURDIS

 

On  applaudira les jeunes comédiens dans une pièce de Christian LAMBLIN : LE CAMBRIOLEUR

Plusieurs enfants sont réunis chez l’un d’entre eux pour une soirée pyjama. Ils sont sous la responsabilité de leurs hôtes adultes.  Malheureusement, ceux-ci  ont un contre-temps et arriveront avec beaucoup de retard. Les enfants sont seuls.
Ils apprennent par la radio qu’un dangereux malfaiteur rôde et entre dans les maisons...
Frissons (pour rire), quiproquos sont au rendez-vous.

 

 

 http://www.sudouest.fr/2016/11/28/le-beau-succes-de-vision-cultures-2582840-3328.php

VIVE ET QUE VIVE LE THEATRE AMATEUR

Le candidat de la France Insoumise dans ma circonscription

Président de Vision Cultures

 

Le beau succès de Vision cultures
Les comédiens des cinq troupes de théâtre ont posé pour la photo souvenir
Photo Leïla Bop

Les rencontres théâtrales en Pays tarusate ont connu leur épilogue vendredi soir dans la salle du Foyer des jeunes de Carcarès-Sainte-Croix.

« Les rencontres théâtrales en Pays tarusate ont désormais atteint leur rythme de croisière et fidélisent un public de plus en plus nombreux », s’est félicité Philippe Dubourg, le président de Vision cultures, vendredi, dans la salle du foyer des jeunes, transformée en auberge espagnole. Comme le veut la tradition, les cinq troupes amateur qui se sont produites à Boos, Souprosse, Meilhan, Lamothe et Bégaar, avaient amené leurs meilleurs cordons bleus pour terminer la saison sur une note « gastronomico-conviviale ».

 

L’occasion pour la Rionnaise, Jacqueline Malbec, cheville ouvrière de l’organisation, de féliciter tous les acteurs qui se sont donnés à fond pour satisfaire les spectateurs. Ainsi, des records ont été enregistrés à Meilhan et Bégaar.

2017 tout aussi attractif

D’où l’amertume de Philippe Dubourg qui considère que l’association Vision cultures a fait la preuve de son rayonnement communautaire et, qu’à ce titre, elle devrait bénéficier d’une subvention de la Communauté de communes du Pays tarusate qui, jusqu’à l’heure, lui a toujours opposé un refus. Pour autant, le maire de Carcarès-Sainte-Croix a tenu à remercier les municipalités ayant accueilli un spectacle et offert le pot de l’amitié.

Les bénévoles sont prêts à mouiller la chemise pour proposer une édition 2017 tout aussi attractive. D’autre part, Philippe Dubourg, attristé par la disparition de la troupe locale Sans sucre ajouté, envisage de créer un atelier théâtre, histoire de susciter de nouvelles vocations.

En attendant, les comédiens du Théâtre de l’amitié de Bégaar, ceux du Carton à chapeaux de Montfort-en-Chalosse, de TN 10 d’Aurice, du Trou de mémoire de Pontonx-sur-l’Adour et de La clairière de Morcenx se sont jurés de revenir en Pays tarusate, territoire béni pour le théâtre amateur dont ils sont d’excellents ambassadeurs.

Guy Bop


 

 

 

 

09/05/2015

AU THEATRE CE SOIR A HABAS

Infos journal Sud-Ouest

Soirée théâtrale avec les Habasourdis

Soirée théâtrale avec les Habashourdis Les jeunes comédiennes des Habashourdis en pleine répétition. ©

Photo A.M

 

 


La sympathique troupe théâtrale locale des Habashourdis, patronnée par le Syndicat d'initiative habassais, se produira demain à 20 h 30, au Foyer municipal de Habas. Deux parties sont proposées pour leur gala annuel.

En lever de rideau, la troupe juvénile, sous la houlette de Clara Ducasse et de Marie France Pépiot interprétera deux pièces :« Photographie Instantanée » de Lina Roth et « Le guichet » de Jean Tardieu.

Après l'entracte, le groupe des comédiens adultes proposera une première pièce de Paul Jacques Bonzon, « Permis de conduire à tout âge » : Aujourd'hui, tout le monde veut savoir conduire… même le vieux Safiloche a eu l'idée de lancer une auto-école pour vieillards. Nous y retrouverons Virginie et Eulalie Plumepiquet, qui viennent d'hériter d'une vieille voiture d'avant-guerre. Safiloche leur donne leur première leçon. Mais cela ne suffit pas aux vieilles filles qui veulent, sur l'heure, conduire la 2 CV de l'auto-école… et c'est la catastrophe.

Des quiproquos

Puis une deuxième pièce : « A qui la vache ? », vaudeville en un acte de Pierre Thomas. Pour être sûr d'avoir du lait pur, non écrémé, M. Ronchon a acheté une vache. Mais sa fille Sophie ne songe qu'à se débarrasser de cette bête bruyante et encombrante, qui n'est pas vraiment à sa place chez de bons et paisibles bourgeois. Aussi a-t-elle fait paraître une annonce dans le journal. Un acheteur se présente. Il est reçu par M. Ronchon qui, ignorant la démarche de sa fille, a fait lui-même passer une annonce pour marier Sophie. C'est alors, un feu roulant de quiproquos d'une drôlerie irrésistible. Quelques minutes après, un jeune homme, M. Roméo, se présente au sujet de l'annonce de M. Ronchon. C'est Sophie qui le reçoit, s'imaginant qu'il vient pour la vache. Entrée libre. À l'entracte, boissons et pâtisseries.

Les Habasourdis nous réservent de bons moments, à croquer sans modération !

André Marimpouy

12/05/2014

Après l'entr'acte.. on est encore habasourdis

LE BAC à 112 ANS ! de Martine MONNIER

Le Professeur : Françoise PINAQUY

 L'élève : Fifane LAMOTHE

Dur, dur, de passer son bac à 112 ans ! Mais rien n'est impossible avec de la volonté, de la persévérance et... surtout une dernière leçon privée où l'on répète beaucoup ! (au sens propre comme au figuré !)

2014 H20.jpg

Fifane -Madame CLEMANT- tu feras une jolie petite vieille...

 

 

2

 

La langue française comprend de nombreux idiotismes animaliers, c'est-à-dire des locutions faisant appel au monde animal, spécifiques à la langue française et a priori intraduisibles mot-à-mot dans une autre langue.

Les jeunes vont présenter le sketch à suivre à leur manière bien sympathique

 

 

 3

LANGAGE ANIMALIER de Isabelle DE BOTTON, Catherine BLANCHARD

Comédienne : Marielle FROISSARD       Danseuse : Germaine LAMATABOIS

 On regarde

 

2014 H11.jpg

2014 H13.jpg

2014 H14.jpg

habas,landes,theatre,habasourdis,spectacle

habas,landes,theatre,habasourdis,spectacle

habas,landes,theatre,habasourdis,spectacle

habas,landes,theatre,habasourdis,spectacle

habas,landes,theatre,habasourdis,spectacle

 

AUX URNES CITOYENNES Sketch satirique en 1 acte de P-J BONZON. 

Deux paysannes votent pour la première fois. Elles ne savent pas s'y prendre, réclament des timbres pour les enveloppes, ont peur de l'isoloir, etc. Bref, après avoir choisi leur candidat d'après sa photo, elles se trompent, mettent un billet de banque dans l'enveloppe à la place du bulletin et font scandale en voulant s'emparer de l'urne pour rentrer en possession de leur bien.

 

P1010245.JPG

P1010228.JPG

P1010231.JPG

Virginie : Marie-France PEPIOT - Eulalie : Françoise PINAQUY - 1er assesseur : Fifane LAMOTHE - 2ème asseseur : Nadine CAZAUX - Le Maire : Gérard LAMATABOIS.

 

 

Zut ! Elle s'est trompée.. Elle a glissé un billet de banque dans l'enveloppe

2014 H22.jpg

 Elles veulent s'emparer de l'urne pour le récupérer 

2014 H25.jpg

P1010237.JPG

Le billet de banque est revenu à sa propriétaire

 On fait l'échange, on vote correctement

Mais dur ! dur ! de se faire entendre

2014 H24.jpg

 Elles ont bien agacé le Maire les citoyennes

qui votaient pour la première fois

P1010236.JPG

P1010242.JPG

 Allez M'sieur l'Maire ! elles sont mimis nos Virginie et Eulalie

P1010240.JPG

 Et ceux-là sont bienveillants ... mais le règlement c'est le règlement

Quand on leur dit de passer dans l'isoloir, elles doivent passer dans l'isoloir

P1010258.JPG

 

 

2014 H27.jpg

BRAVO ! BRAVO ! BRAVO !

J'ai bien ri et je ris encore

*

Allez ! on va passer à la présentation de la troupe

aux applaudissements amplement mérités

LES HABASOURDIS

C'était hier .. AU THEATRE à HABAS

Applaudissements généreux

Sûr que les rires crépitent davantage quand on reconnaît

sa fille, sa mère, sa soeur, sa grand-mère

sa voisine, sa collègue,

ses amis

qui occupent un soir la scène pour vous donner à voir et à entendre

avec un bonheur partagé

**

COMME LE TEMPS PASSE VITE adapté du texte de Florence BONIN

Les enfants  ont ouvert le spectacle en interprétant une saynète de Florence Bonin « Comme le temps passe vite »

Les 2 grands-mères Coralie DEBARROS, Lola FOIX et les 2 grands-pères Anaïs LARREY, Lucie POSSACOS font référence à leur expérience de la vie face à la candeur de la jeunesse représentée par Antoine (Lola VINCENT), Claude (Dylann DE LA MOGA), Amélie (Mélanie CAZEAU), Maïa DUCASSE.

 

2014 H16.jpg

2014 H17.jpg

2014 H18.jpg

2014 H19.jpg

P1010113.JPG

 BRAVO A TOUS CES JEUNES ... LA RELEVE EST ASSUREE

 LA LETTRE adapté du texte d'Alex METAYER

Parce que son bulletin scolaire est mauvais, une fille écrit à sa mèreP1010124.JPG

Maman chérie.

Je suis désolée de devoir te dire que j'ai quitté la maison pour aller vivre avec mon copain.
Il est l'amour de ma vie.
Tu devrais le voir, il est tellement mignon avec tous ses tattoos, son piercing et sa super moto.
Mais ce n'est pas tout ma petite maman chérie.
Je suis enfin enceinte et Abdoul dit que nous aurons une vie superbe dans sa caravane en plein milieu des bois.
Il veut beaucoup d'enfants avec moi, c'est mon rêve aussi.
Je me suis enfin rendu compte que la marijuana est bonne pour la santé et soulage les maux.
Nous allons en cultiver et en donner à nos copains lorsqu'ils seront à court d'héroïne et de cocaïne pour qu'ils ne souffrent pas.
Entre-temps, j'espère que la science trouvera un remède contre le sida pour qu'Abdoul aille mieux.
Il le mérite vraiment tu sais.
Ne te fais pas de soucis pour moi maman, j'ai déjà 13 ans, je peux faire attention à moi toute seule et l'expérience qui me manque, Abdoul peut la compenser avec ses 44 ans.
J'espère pouvoir te rendre visite très bientôt pour que tu puisses faire la connaissance de tes petits enfants.
Mais d'abord je vais avec Abdoul chez ses parents en caravane pour que nous puissions nous marier.
Comme ça ce sera plus facile pour lui pour son permis de séjour.
Ta fille qui t'aime.

PS : Je te raconte des idioties maman.
Je suis chez les voisins !
Je voulais juste te dire qu'il y a des choses bien pires dans la vie que le bulletin scolaire que tu trouveras sur ta table de nuit.

 

 

Et voici la réponse du père
>

P1010130.JPG> J'ai donné ta lettre à ta mère.
> Elle a fait immédiatement un infarctus et nous avons dû l'hospitaliser.
> Les médicaments la maintiennent en vie.
> Lorsque j'ai expliqué à nos avocats ce qui s'était passé, ils m'ont recommandé de te répudier.

Aussi tu n'es plus notre fille et nous t'avons retirée de nos testaments.
> Nous avons mis à la poubelle toutes tes affaires et utilisons ta chambre comme débarras.
> Nous avons aussi changé la serrure de la porte, il te faudra trouver un logement, mais n'essaie pas d'utiliser notre carte de crédit car nous l'avons annulée, ainsi que fermé ton compte bancaire (l'argent qu'il y avait dessus nous allons l'utiliser pour le traitement de ta mère).
> N'essaie pas de nous appeler pour demander de l'argent, nous avons de toute façon résilié ton contrat de téléphone mobile.
> Les jouets que tu gardais, tes instruments de musique, ta collection de CD et de photos, nous les avons vendus au voisin (celui dont tu disais qu'il te regardait par la fenêtre quand tu t'habillais).
> Ah! bien sûr il te faudra trouver du travail, puisque nous n'allons plus payer pour toi ni tes études ni tes cours de musique.
> Si tu ne peux trouver ni logement ni travail, je te conseille d'aller voir Paulo. C'est quelqu'un que j'ai connu dans l'armée, je ne sais pas bien ce qu'il fait... mais je lui ai envoyé une photo de toi et il m'a dit qu'une fille comme toi n'aurait aucun mal à vivre dans certains pays du Maghreb qu'il connait bien, et qu'il pourrait t'aider.
>
> Enfin j'espère que tu seras très heureuse dans ta nouvelle vie.
>
> L'homme que tu appelais Papa
>
> PS :
> Ma chérie c'est une blague ! Je regarde la télé avec ta mère, qui se porte très bien.
> Je voulais juste te montrer qu'il y a des choses plus graves que de passer les 8 prochaines semaines sans sortir, et sans regarder la télé pour le mauvais bulletin, et pour la petite blague.

MDR - LOL -

2014 H.jpg

2014 H1.jpg

J'ai 35 ans de Gérard LEVOYER

et elle est toujours sans homme, sans enfant... elle se désespère de ne pas être mère...  Mais en fin de compte, un enfant ça braille entre autres maux ; c'est peut-être mieux d'avoir un chien..

2014 H3.jpg

2014 H2.jpg

 ET SI ON PARLAIT UN PEU DES HOMMES ? de Jérôme DUBOIS

Céline : Nadine CAZAUX

Clara : Clara DUCASSE

Caro : Gérard LAMATABOIS

 Quand trois copines s’aperçoivent qu’elles sortent avec le même homme, c’est toute la gente masculine qui est prise à partie !… Une comédie efficace, surtout sans pitié pour ces messieurs ! 

 

2014 H4.jpg

2014 H5.jpg

2014 H6.jpg

2014 H7.jpg

2014 H8.jpg

2014 H9.jpg

Quelle déconvenue ! Pauvres filles

larguées à tour de rôle pour chacune d'elles

et" rhabillées pour l'hiver" auprès de la nouvelle conquête

2014 H10.jpg

Au tour des hommes d'en prendre pour leur grade !

Ce n'est que justice

et rires dans la salle acquise à leurs malheurs

 

ENTR'ACTE

10/05/2014

AU THEATRE CE SOIR à HABAS

THEATRE_large.jpg

THEATRE_large.jpg

 

 Avec ceux-là ?

Non... Je les découvre en feuilletant l'album photos prêté par Joëlle

C'était en 2001 et la troupe était celle de parents d'élèves

 il y a 13 ans

Les comédiens ont changé... je n'ai pas dit rajeuni...

 

img459.jpg

 

 

Pictures19.jpg

 

 

Récemment mis à jour95.jpg

 

 

Récemment mis à jour94.jpg

 

 

Récemment mis à jour91.jpg

 

Récemment mis à jour95.jpg

Récemment mis à jour92.jpg

img458.jpg

ça vous rappelle de bons souvenirs Joëlle, Betty, Marie-Michelle,

entre autres re-connaissances ?

*

Ce soir à 2O H 30, allons applaudir les HABASOURDIS

 

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique